Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Quand la misère fait bander

Quand la misère fait bander

Brassens pensait à Fernande. Il y en a pour qui c’est plus compliqué. Plus discutable… Ainsi, quand un certain Mitterrand, pas le grand Mitterrand, mais son neveu qui est tout de même aujourd’hui, de son état, Ministre de la culture de la République française, vient se vanter dans un livre à succès d’avoir honoré de sa clientèle ces bouges de Bangkok où l’on tient captifs des enfants des deux sexes pour le plaisir des pédophiles du monde entier, ça fait discuter.

Quand Monsieur le Ministre nous explique que c’est divin, dans le sens du Marquis, le tourisme sexuel, et nous dit : « ces rituels de foire aux éphèbes , de marché aux esclaves m’excitent énormément et… ce spectacle me plait, au delà du raisonnable »…. Ça fait jaser.

Ça fait jaser beaucoup. 200 000 visites en 24 heures, seulement sur les sites de Rue 89 et d’Agoravox. La France s’est scindée en deux clans, et il semble bien que quiconque restera neutre se fera marcher dessus… Une affaire Dreyfus, mais à l’âge de l’Internet et des blogues. La France, qui piaffe impatiemment sur la berge attendant qu’on lui dise quelles immondices le courant Clerastream charrie, va ainsi pouvoir s’ébattre tout de suite dans un autre ruisseau fangeux.

C’est un merdier plus facile d’accès, car les méandres et les trous du lit de Clearstream peuvent être ardus à négocier quand on n’a pas la badge de nageur en eaux troubles …. Alors que Lambda et sa dame, même à leur plus quidam, comprennent tout de suite que les guili-guilis payés cent sous au tiers monde, avec des pubères et pré-pubères tenus en esclavage et battus pour performer, ne collent pas du tout avec cette « certaine image de la France » dont parlait le Général.

Tout le monde le voit... Ce qui crée problème, car ce scandale arrive au moment précis où beaucoup – peut-être une majorité - de Français sont si las de la corruption du népotisme et de la magouille de leurs élites politiques, qu’ils souhaiteraient les jeter tous « en un sac en Seine » comme Buridan ou, plus hygiéniquement, les mettre dans le premier égout... Ce scandale exemplaire, s’il faisait consensus, apporterait l’occasion d’un autre clivage qu’entre la Gauche et la Droite, créant l’occasion d’une "union sacrée" des Propres contre les Malpropres. Un leadership à prendre.... Évidemment, les politiciens s’empressent de se positionner selon ce nouveau critère. … et la course démarre.

De loin en tête, au premier virage, Marine Le Pen du Front National. C’est elle qui a eu le génie de trouver et de diffuser les aveux nauséabonds du Ministre. On lui en veut d’être à Droite, mais elle présente bien, avec fougue et éloquence. Surtout, dans ce dossier, elle a avec elle au départ les deux-tiers des Français. C’est donc l’œil rivé sur les impacts politiques que chacun prend position en France et que les médias interviennent.

Avec cette conséquence surréaliste que Mitterrand se trouve vite des défenseurs, puisqu’il apparaît plus important de contredire une Le Pen vertueuse que de condamner un Mitterrand coupable. Marine qui projette une image autrement plus fascinante que les Segolène , Martine et autres éléphanteaux. Une image plus sympathique, aussi, – ne serait-ce que pour son appui loyal à un père bien vilipendé – que les Sarko, Bayrou et Cohn-Bandit.

Donc on défend Mitterrand… Attention ! Je ne dis pas que dans un État de droit il ne faille pas donner le bénéfice du doute. Comme individu et citoyen, devant un tribunal, la justice - si la 5è
 République avait le courage de l’y traîner, ce que je crois qu’elle n’a pas ! - Mitterrand aurait droit à toutes les contorsions pour l’innocenter. Il aurait même droit, comme Villepin aurait dû l’avoir, à ce qu’on ne le traite pas de coupable avant qu’il n’ait été condamné. Je dis cependant que, comme homme public, il doit être soumis à d’autres règles.

La population, qui lui accorde comme individu le droit à ses perversions, n’a pas l’obligation de les tolérer quand il la représente. Disons en « correctanto » que César devrait avoir avec sa, son ou ses partenaire(s) sexuel(le)s des comportements qui ne font pas courir le quidam-civis gallicum au vomitorium.

Il ne s’agit pas ici de morale sexuelle ; je suis des premiers à ridiculiser le puritanisme des Américains et j’ai écrit bien des articles sur ce sujet. Il s’agit d’être complice d’un Vel d’Hiv sans fin, ou des milliers et des milliers d’enfants sont enlevés, vendus, concentrés dans des bouges, violés, torturés… Un Ministre de la France n’a pas à jouir de la misère.

Mitterrand l’a fait et la proclamé. On est sans excuse de vouloir faire l’impasse sur cette infamie. On n’en est plus ici au clivage gauche-droite, mais à celui qui doit séparer la dignité des comportement orduriers. Ce “Fredo” s’est maintenant fait un prénom qui salit le nom qu’il porte. Je suis d’accord avec Marine Le Pen : il ne doit pas rester Ministre de la culture. On le défend en parlant d’autodafe ? Soit. J’assume. Passez-moi la torche. Anathema sit !

Ceux qui ne connaissent pas le Sud-est asiatique ne devraient pas intervenir dans ce débat... Or ceux qui ne pensent que petite politique le font. Les bien-pensants, au bord du gouffre font un pas en avant… Au lieu de concéder un point à Marine Le Pen , l’Express parle d’une attaque de la « Fachosphère »… C’est une erreur, car s’il faut être fasciste pour dire que « celui qui se flatte d’être un esclavagiste profitant de la pire misère humaine pour assouvir ses plaisirs n’est qu’un être immonde ». (Imhotep sur Agoravox)… il se portera bien des chemises noires cet automne.

C’est une grave erreur , car si on colle l’étiquette, « facho » à ceux qui refusent qu’on protège la pédophilie par copinage - comme Mitterrand défend Polanski et l’Express, Mitterrand - on encourage des rapprochements. Si Mitterrand est excusé, qui doutera de la communion en corruption de toutes ces élites pourries de la gouvernance, qui sont dans les « Affaires » de Clearstream, de Taïwan, de Karachi… ?

Ne sautons pas à la conclusion que la France va basculer à droite. Mais n’oublions pas que si le débat sort des enjeux sociaux et économiques perennes – pour lesquels personne ne semble avoir quoi que ce soit d’innovateur à proposer - et devient pas défaut une lutte de la Vertu contre le Vice, de nouvelles alliances se créeront , le débat deviendra plus émotif et donc plus populiste… et nul ne sait où tout ça mènera.

Il est malsain de faire porter du noir à une population en colère. Ne lui dites pas « facho ». Elle pourrait vous prendre au mot.

http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/10/20-lemancipation/

http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/12/cette-mochete-de-democratie/ 
 
 
 
Pierre JC Allard

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 10 octobre 2009 01:30

    « Un Ministre de la France n’a pas à jouir de la misère. »


    ah bon, qui a dit ça ?

    tiens pour le coup j’ai envie de défendre F Miterrand.


    qd Miterrand enculait ( ou se faisait enculer) les gamins des autres qui ont faim , il n’était pas ministre que je sache.


     aux miséreux de la terre le message est donc clair : qd on est ministre de la république française on encule pas les gamins des autres. Avant et après c’est évidemment bcp moins grave.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 07:19

      @ Fouadraiden : Je l’ai dit. Je ne dis pas que ce qui se passe avant ou après est moins grave -l’acte n’en est pas moins sordide. - mais c’est l’indignité d’un individu. je dis qu’il est dans l’intérêt de la nation de s’assurer qu’un ministre ne prend pas et n’a jamais pris son pied en se repaissant de la misére des déshérités, car l’indignité serait alors celle de cette nation tout entière.


       PJCA

      • Internaute Internaute 10 octobre 2009 10:17

        Je vous suis tout à fait. La vie privé est in-séparable de la vie publique et ceux qui prétendent nous gouverner avec les droits et prérogatives attachés au poste de Ministre doivent donner l’exemple et être irréprochables.

        On a un peu vite oublié que pour une simple histoire de surface d’appartement de fonction, Hervé Gaymar a été lourdé en une semaine. Pourquoi donc un tel acharnement à défendre Mitterand ? C’est troublant.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 15:59

        @ internaute :


        Pourquoi cette levée de boucliers pour FM ? Parce que si une indignation morale devient une composante du choix électoral, vous réduisez a néant les hypothèses de réaction à la manipulation médiatique sur lesquelles reposent les stratégies électorales. Des résultats aberrants peuvent apparaître. Vous imposez un travail monstre à ceux qui fabriquent ces stratégies et la marge d’incertitude du processus démocratique augmente. Un GROS ennui. On s’en défendra avec les moyens qu’il faudra.

         PJCA

      • oeil-de-lynx oeil-de-lynx 10 octobre 2009 07:25

        Cet article résume tous les autres. C’est celui auquel il n’y a simplement rien à répondre.


        • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 08:14

          Bonne synthèse de l’auteur.
          Notre société est en train de s’effondrer moralement. Car si les perversions ont toujours existé, actuellement on les exhibe, s’en gargarise et, dans la société Sarkozienne qui casse les repères et les valeurs, cet individu peut accéder aux plus hautes responsabilités.
          De plus, le « pervers pépère » est adoubé et protégé par la nomenklatura au pouvoir.
          Lorsqu’un l’indignité devient la norme des « élites », c’est bien la fin d’une société, et c’est tant mieux.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 16:03

            @ Alpo 47 : Je ne vois pas Sarkozy comme la cause, mais comme un effet de la dégénérescence. Le processus est en marche depuis que l’industrialisation a permis l’abondance et scindé l’humanité en castes selon de multiples dimensions.


            PJCA

          • Papybom Papybom 10 octobre 2009 08:59

            Combien d’avocats parmi les députés  ? Alors courage, montez aux créneaux pour justifier votre position d’élu du peuple  ! Appliquez vos promesses de campagne.

            Vous ne méritez que de servir de jouet sexuel à ce sinistre ministre.

            Aux amis de Frédo, la révolte d’un papy.

            A force d’allégeance, un jour, votre tour arrivera pour la sodomie.

            De votre alcôve, le bruit de votre cri sera couvert par le son de mon mépris

            Mais, comme vous êtes majeurs, point de délit pour votre gymnastique au lit.

            Qu’il soit votre ami, excusera donc encore cette vilenie  ?

            Qui vous interdira, pour quelques jours, de rester assis.

            Vous complaire dans la lie démontre que le délit n’est pas votre souci.

            Ce qu’il fit, à ce jour, vous en faite fi car le roi, vous l’a dit !

            C’est mon ministre, de lui, point on ne rit  !

            Qu’importe le pays, le jour, des faveurs des rois, il jouit

            Les gosses, il se les tape, quand vient la nuit.

            La presse, c’est un acquit, ne parlera pas de cette infamie.

            Sauf, s’il doit pratiquer son sport au Etats-Unis

            La, il risque autant que son ami, Roman Polanski.

            Vous n’avez d’homme que le nom, ce qui ne suffit pas pour la charge de dame pipi. Pour ce déni de notre démocratie, pour votre comportement de bandits,

            Je vous maudis de m’avoir trahi.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 16:07

              @ Papyboom :


               Vous illustrez ce que je dis au post précédent. Votre indignation transcende les limites artificielle et insignifiantes des partis, Vous devenez dangereux. Bon vent. 

              PJCA

            • Papybom Papybom 10 octobre 2009 18:17

              Bonsoir M Pierre J.C Allard,

              Loin de moi l’idée de dépasser les limites du bien pensant. Jouer avec les mots, n’est qu’une construction de l’esprit. Certes, certains mots peuvent êtres crus, mais ils ne sont que des rythmes de versification.

              Je ne suis qu’un sang chaud qui pensa vous divertir. Sans commune mesure avec mes écrits, je n’ai jamais considère Brassens comme dangereux. Paillard, mais pas révolutionnaire.

              Désolé de prendre note de votre irritation.

              Cordialement.


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 octobre 2009 09:07

              Dans pas longtemps Frédéric Mitterrand sera aussi impliqué dans les suicides chez France-Télécom , l’ affaire Glaire-stream , de vol de mobylettes dans une téci , on s’ interroge sur ses relations avec Francis le Belge ainsi que sa participation au hold-up du siècle dans le Glasgow-Londres .

              D’ aileurs il manque une boîte de sardine chez Leclerc , on tient une piste . 


              • cariboo cariboo 10 octobre 2009 13:57

                Tu ne perds jamais une occasion de dire des conneries, toi hein, capitaine Haddock.
                Et si tu arrêtais de boire ?...


              • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 14:00

                Tu parles, je lui conseille plutôt de s’en resservir une à ma santé smiley


              • sisyphe sisyphe 10 octobre 2009 15:32

                Le pauvre Haddock ne sait plus à quel sein se vouer, pour essayer, derrière ses jeux de maux, de défendre l’indéfendable, pour des raisons qu’il ne connait d’ailleurs pas lui-même ; juste pour prendre la prose...

                Sinon, JC Allard, excellent article, avec lequel tout humain digne ne peut qu’être d’accord.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 16:25

                @Sisyphe : 


                Merci. Quand un tel accord prévaut, Demos se transforme en loup-garou. Le Pouvoir fera n’importe quoi pour que ça n’arrive pas. Surveillez bien les efforts qui seront fait dès demain pour semer la zizanie. Les médias vont être mis en demeure de gagner le fric qu’on leur donne... Et les sondages... Sentez-vous une grande vague de sympathie pour FM qui descend d’en haut et va convertir les masses. Soyez patient, on va vous en parler..

                PJCA



              • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 09:07

                Faut se méfier des « vieux », lorsqu’il se fachent, ils deviennent tout rouges, postillonnent, et... font preuve d’un superbe retour de flamme ... pour incendier leur cible.

                Un à zéro pour Papy.


                • Clojea CLOJEA 10 octobre 2009 09:09

                  Bien vu. Comme je l’ai déjà expliqué dans d’autres commentaires, il est abject de faire de la publicité en écrivant des livres sur de la dépravation. Cohn Bendit l’a fait dans son bouquin, F Mitterand le fait aussi ainsi que quelques autres. A croire que ces gens là désirent secrètement que d’autres aient les mêmes perversions qu’eux. Si F Mitterand a des problèmes de conscience, il peut toujours aller en parler à des religieux dans le cadre d’une confession. Ca soulage et ca évite d’en faire de la pub. Concernant la famille Mitterand, quel palmarès : Un Président qui a tenu 12 ans à la tête du pays alors qu’il avait été décoré de l’Ordre de la Francisque sous Pétain (membre d’honneur, oui oui c’est exact, chercher l’erreur), un autre qui est impliqué dans l’affaire Falcone, et F M qui lui vante des « plaisirs » asiatiques condamnable. Quelle famille !!!


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 16:35

                    @ Clojea :


                    Il y a une composante exhibitioniste à certaines perversions. A chacun son plaisir, mais l’État a la responsabilité de ne pas passer le volant à ceux qui sont suicidaires, de ne pas mettre en classe des profs à la DCB qui ouvrent leur braguette et de ne pas envoyer en mission aux USA un ministre qui pourrait être refoulé ou interpellé comme criminel à la frontière.

                    PJCA

                  • Clojea CLOJEA 10 octobre 2009 19:17

                    A PJCA
                    Entièrement d’accord avec vous. Bravo pour votre article.


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 octobre 2009 09:10

                    Sinon JC ALLARD a du talent pour écrire .

                    Bien ficelé l’ article .

                    Wait and see .


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 16:44

                      @ Rocla :


                       Merci. L’indignation qui donne du souffle, comme pour Papybom smiley Je profite de l’occasion pour remercier aussi Oeil de Lynx et Cariboo qui est venu à mon secours. 

                      PJCA

                    • JL JL 10 octobre 2009 09:14

                      Bonjour Pierre, c’est peut-être le meilleur article sur le sujet, c’est assurément le meilleur titre.

                      « Mitterrand doit rester parce que c’est le ministre de la culture adapté à notre culture : la culture du greed is good » (Dany Robert Dufour, ce matin sur France Inter). Cet oxymore « Geed dis good » est la devise de la société de marché.

                      «  La profusion de garçons très attrayants, et immédiatement disponibles, me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de refréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système ; celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas »." (cité par DRD sur FI, et sur AV par Wesson. C’est moi qui souligne).


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 16:54

                        @ JL :


                        Merci. «  Mitterrand doit rester parce que c’est le ministre de la culture adapté à notre culture : la culture du greed is good ». Ne peut-on pas penser que changer ce ministre serait le premier pas vers une volonté de changement de notre culture ? Un premier coup de patte du loup-garou qui en a vraiment marre de toute cette saleté et qui ne veut plus boire dans ces « Clearstream » qui sont tout sauf limpides ?

                         PJCA



                      • JL JL 10 octobre 2009 09:16

                        Faut-il préciser que Dany Robert Dufour a dit d’autres choses TRES intéressantes et que l’on peut trouver dans son livre : « La cité perverse ».


                        • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 2009 09:27

                          Bonjour Pierre,
                           Je me doutais que vous alliez réagir avec « nos » yeux.
                           J’ai essayé de faire l’exercice inverse.
                           Pour moi, l’erreur est qu’il n’aurait jamais dû entrer dans l’arène de la politique.
                           Et qui la recherché de l’endroit qu’il n’aurait jamais dû quitter ? Là, il y a aussi de la culpabilité du jugement.


                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 17:11
                            @ L’Enfoiré 

                            Nous aimons les poètes maudits parce qu’ils nous font en soft... je vous laisse finir cette phrase. Les ROIS maudits, non. Parce que ce qu’ils font peut nous nuire. Alors on leur tranche la tête. Ministre, c’est un peu participer de la royauté de l’État alors métaphoriquement on la lui tranche et on se sent plus rassuré quand on n’a pas à surveiller ses arrières.

                             PJCA

                          • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 2009 19:14

                            Cher Pierre,

                            Nous aimons les poètes maudits parce qu’ils nous font en soft... je vous laisse finir cette phrase.
                            >>> Je ne la finirai pas. Le soft, je connais. ce serait, vu ma profession, la pire des choses.

                            Les ROIS maudits, non. Parce que ce qu’ils font peut nous nuire. Alors on leur tranche la tête.

                            >>> Je connais la pièce des « Rois Maudits ». Je vous dirais que je ne voudrais pas vouloir vivre à une telle époque.
                            François Villon précurseur des romantiques je ne sais comment vous pouvez le juger.

                            Ministre, c’est un peu participer de la royauté de l’État alors métaphoriquement on la lui tranche et on se sent plus rassuré quand on n’a pas à surveiller ses arrières.

                            >>> Je vous rappelle que j’habite dans un pays qui est une Royauté, donc je sais parfaitement ce qui distingue notre Roi du Gouvernement Parlementaire avec ses ministres.
                            Albert II, on croyait qu’il allait être un Roi intermédiaire (avec Philippe) à la mort de son frère en 1993, après 43 ans de règne.
                            Pourtant, il joue très bien son rôle fusionnel entre les différentes communautés et est presque autant aimé que Baudouin. Plus ouvert, plus jovial.
                            Baudouin a eu son « Affaire » aussi dû à son éducation ultra religieuse. Je rappelle Wiki :
                            "Ainsi, en 1990, il refuse de sanctionner une loi proposant la dépénalisation conditionnelle de l’avortement. Sur la demande du roi et sur la base de l’article 82 de la Constitution, le Conseil des ministres constata alors que le roi était « dans l’impossibilité de régner » ce qui permit au seul Conseil des ministres de sanctionner la loi le 3 avril 1990.« 
                            Vous voyez la différence et les arrières qui sont de véritables arriérés de conception que l’on traine comme un boulet pendant toute une vie.

                            Maintenant, au sujet de »la couper« . J’ai un article chez Historia dans les mains sur »Montfaucon, le plus beau gibet du royaume« . Il se trouvait dans le 10ème arrondissement de Paris, mais hors les murs du temps de Philippe Auguste au 13ème siècle. Article très édifiant sur ce qu’on y faisait subir à ceux qui n’entrent pas dans le moule commun. Cherchez ce qui est arrivé à Enguerrand de Marigny par exemple. Villon en parle. 
                            Hugo en 1829, dans »Le dernier jour d’un condamné" livre un manifeste contre la peine de mort.

                            Mais je me rappelle, vous êtes avocat. Donc, vous connaissez comment plaider et sauver toutes les déviances possibles et imaginaires.
                            Me tromperais-je ?


                          • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 2009 19:27

                            Pierre,

                            Je ne savais pas que son intervention chez Drucker était déjà disponible alors que l’émission passera seulement demain sur France2.
                            Ecoutez attentivement le Poète Maudis
                            Faire l’avocat du diable, comme je l’ai fait, il le fait mieux que moi.
                            Mais je reste sur mon idée, ministrable, non.
                            Celui qui l’a cherché pour en faire un ministre de la Culture, s’est foutu de sa g...
                            La Politique est une partie de poker où on ne garde que les jokers en main. Même en trichant.
                            Sinon, on en meurt.


                          • Antoine Diederick 10 octobre 2009 19:43

                            cela y est, L’Enfoiré, s’est réveillé smiley smiley amitiés....


                          • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 2009 20:16

                            Salut Antoine,

                             Un Enfoiré se respecte ou n’existe pas.
                             Je n’ai seulement, ici, aucun problème pour jouer le rôle.
                             Je ne cherche plus les émoticons.
                             Il y en a plus de disponible sur AV. Puis, le suffixe « con » ne sied pas. 
                             Salutations, ça j’aime comme finale.
                             Bon dimanche. Je vais être occupé toute la journée.
                             Une ancienne amie suisse connue sur AV, qui vient à Bruxelles.
                             Un rôle de guide de ma ville, voilà une occupation à ma mesure.


                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 20:36

                            @ Enfoiré, 19 h14


                             Montfaucon était à l’est du Canal, à peu près à l’Hotel du Nord, là ou Arletty protestait qu’elle n’avait pas une gueule d’atmosphere....  Je suis contre toute souffrance. Éliminer le mal devrait être fait sans états d’ame, sans esprit de vengeance et donc sans cruauté.

                             PJCA

                          • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 2009 20:57

                            Pierre, (20:55)
                             Je suis désolé, mais je ne suis pas sûr que je ferais appel à vous comme avocat.
                             Les lynchage médiatique, je serai toujours très circonspect.
                             Badinter, dont j’ai vu une interprétation dans deux cas, me plalsait bien.
                             C’est toujours plus difficile d’aller à contre courant des idées de tous le monde.
                            Bonne soirée et salutations


                          • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 21:04

                            Pour sûr l’Enfoiré, la révolution d’aujourd’hui sera derrière les claviers !

                            Mais faut d’abord se défaire de la morgue, de la science infuse, et donner à l’empathie reçue une empathie égale et désintéressée en retour.

                            Pas fastoche, ce qui explique aussi que certain préfèrent aller se promener en ville plutôt que d’en convenir.


                          • Ropi 12 octobre 2009 09:04

                            « la révolution d’aujourd’hui sera derrière les claviers ! »

                            Tant qu’on aura de l’électricité...

                            Sinon, faudra bien aller « se promener en ville » pour faire une révolution non-virtuelle...


                          • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ BADGURU 10 octobre 2009 09:30

                             

                            Bahhh…zé kil a l’air énervé notre émineux épinant algonquin ! kékil écrit : « Quand la misère fait bander… » bahhh…zé ce que môaaa-je appelle le sentiment d’Omnibandance…

                             

                            généralement, çà te vient quand t’as soit du cash (bokou..bokou), soit de la coke (bokou zôssi), soit du power (bokou zenkor)…bon le top c’est quand t’as les trois…boom..là c’est Je-suis-God, l’abandance quoi, un extatique avant-goût du nirvanesque Mieux des Mondes zà venir pour tout  mcworldiste con-vaincu !

                             

                            Ben ouais…pas des humanazistes pour rien, nos mcworldistes…simple la zumanitude ben elle peut zêtre que soit marchandable soit utilitaire...zinon ben elle vaut rien (...ben çà on va pas trop en parler, y’a des idéalonanistes hypersensibleux zici)…on zappelle çà « matériel humain », chez nous on dit « ressources humaines » pour les utiliteux et socialparasites pour les pas utiliteux… dans le Monde de là-bas donc pas ici, des zôtres-pas-nous, ben c’est des untermenschen multifonctions que tu trouves, t’as les exploitables, les sexploitables, ceux à usage récréatif (tu peux les enculer si tu veux, peuvent zêtre jetables zôssi, bref t’as qu’à payer !) , les zôtres à usage thérapharmaceutique (quand t’as besoin d’un rein, d’un zoeil, d’une couille ou plus simplemnt de zexpérimenter un médoc…bref tu te sers, ils sentent presque rien…), ou d’ôtres zencore à usage militaireux (ceux-là sont à usage unique et sont vachement bokou nombreux)…ecterarara…bahhh rien de nouveau depuis les teutonazis…

                             

                            Bref…za zé le McWorld zà nous, pour le Mieux des Mondes possible qu’on dit…et quand t’es un privilégié de zen-Ô, et que t’appartiens aux immenculées zélites jetstellaires de ce monde, ben sûr que tu te sens plus bander…t’as touzeke tu veux quand tu veux..zen plus, ben meuh-me pas tu risques kelke zôse…parce que la Justicerie, l’égalitude et tout le folklore démagogocratique, za c’est pour les masses bovidés, histoire de calmer leurs ardeurs populocratiques…les omnibandantes zélites elles, elles zont l’immunitude con-formément à leur divinesque nature…

                             

                            bahhh tu peux pas con-prendre quand t’es d’en-Bâ…çà s’appelle un mystère en théogogologie et y’en a un paquet dans le culte mcwordiste universalicidaire…allez maintenant, zon fait une p’tite prière de groupe en attendant le final Ragnarök…


                            • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 09:37

                              Oueps BadGood,

                              et quand tu zones gare Matabiau à deux zeures du mat’ en espérant un signe des z’astres, le tout pour les besoins de la sainte plèbe avoxienne, tu te dis que t’es mieux avec tes zéri(e)s bien zau chaud dèrrière ton clapier.


                            • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ BADGURU 10 octobre 2009 09:42

                              bahhh..tekniquement parlant, je suis au-dessus (je suis en flottation con-stante) de mon clapier zérie...zé déjà dit que je suis en orbite satori-stationnaire depuis que ma divine nature m’a été révélée (par un miroir mysticomagik d’Ikéastan)...donc froid-zô, dezus-dezous, çà me con-cerne plus vrément...je guruïse dans l’au-delà juste ô-dessus de tôaa...


                            • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 09:48

                              Lol, jusqu’à ce que les astres et les déesses passent par derrière.

                               smiley smiley

                               smiley (?)


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 octobre 2009 17:19

                              @ Badguru :


                              La vue de Sirius. Le langage de Sirius, aussi, qui sert de filtre paresseux. Qui prétend qu’à l’ouest il n’y a rien de nouveau smiley

                              PJCA

                            • Annie 10 octobre 2009 09:54

                              Non, ce qui est choquant , c’est que cette histoire ressorte quatre années après la publication du livre et qu’elle soit instrumentalisée à des fins politiques. Si l’on condamne le tourisme sexuel inconditionnellement, si Mitterand est coupable, pourquoi attendre quatre années pour ressortir cette affaire ? Exiger des normes de comportement plus élevées pour les politiciens est une chose, et une bonne chose, mais dans le cas présent, cela ne veut-il pas dire que lorsque Mitterand n’était pas ministre de la culture, le fait qu’il se soit adonné (allegedly) au tourisme sexuel était moins grave ? Je n’imagine pas un instant que l’intelligentsia et les politiciens de droite et de gauche n’étaient pas au courant. Un débat à l’époque aurait probablement évité la nomination de Mitterand au ministère de la culture.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès