Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Quand la pauvreté s’incruste

Quand la pauvreté s’incruste

La Région Rhône-Alpes dispose d’un outil très intéressant pour étudier l’évolution des phénomènes d’exclusion. La Mission régionale d’information sur l’exclusion (MRIE) fournit des études et anime la réflexion sur ces sujets. Dans son rapport 2007, cette institution note un paradoxe : les chiffres de la pauvreté sont en baisse mais les situations de pauvreté se renforcent.

Dans la Région Rhône-Alpes, d’une part les zones de pauvreté s’étendent et les écarts se creusent entre les secteurs géographiques (la Drôme connaît 9,6% de chômage et l’Ain seulement 5,6%). D’autre part les catégories socio-économiques sont diversement touchées par la pauvreté et l’exclusion. Ce rapport de tous les paradoxes note que si les logements sociaux financés sont en nette augmentation, l’offre disponible de logements est en baisse et le parc privé social se réduit chaque année davantage.
Ce n’est pas seulement le chômage qui génère la pauvreté
Officiellement, en se basant sur les données des caisses d’allocations familiales, il semble donc que le nombre d’allocataires à bas revenus est en baisse, mais cette baisse est très inégalement répartie entre les différents départements. Sur l’ensemble de la région, le taux de chômage aurait bien baissé pour toutes les catégories et plus encore que dans le reste de la France. Mais dans les "zones urbaines sensibles" par exemple, le chômage est deux fois supérieur, c’est-à-dire qu’il concerne près de 16 % de la population. La MRIE note par ailleurs que ce taux officiel cache des situations de misère et de souffrance pour toutes les personnes qui sont radiées de l’ANPE et qui cumulent des problèmes de logement, d’emploi et de santé. Cette baisse officielle du chômage masque aussi une augmentation du "temps partiel subi". Il faut par ailleurs noter les disparités entre les chômeurs : être sans emploi n’est en effet pas forcément synonyme de pauvreté.
Restituer la complexité des situations
"La pauvreté se vit aussi lorsqu’une personne a le sentiment que tout lui est fermé, qu’elle n’a plus le choix de sa vie ou l’espoir d’une amélioration pour ses enfants" ,disait Martin Hirsch, le président d’Emmaus aujourd’hui haut commissaire du gouvernement. La pauvreté a en effet plusieurs visages : à la campagne elle touche des personnes âgées et isolées ; en ville ce sont plutôt des jeunes et dans les banlieues des familles "temporairement" pauvres.
Le logement est le noeud du problème
Selon le rapport de la MRIE, la production de logements sociaux financés a fait un bond de 47% en Rhône-Alpes entre 2002 et 2005 (contre seulement + 35 % pour l’ensemble de la France). Mais dans le même temps le cumul des besoins a enflé. Il faudrait compter dix ans de production pour réaliser les 90 000 logements manquant aujourd’hui. Dans ce domaine, les inégalités territoriales sont marquées, entre un Ouest lyonnais en déficit de logements sociaux et un Est lyonnais qui souhaite réduire sa part et rénover le parc social en y intégrant la mixité. Des familles entières (plusieurs générations) s’entassent dans des grands appartements de banlieue et les enfants qui se marient ne trouvent pas où se loger. Si en 1999, 13% des logements se libéraient par la mobilité, aujourd’hui moins de 10% des familles peuvent se permettre de déménager. L’augmentation des loyers et l’impossibilité d’accéder aux dispositifs d’aides (Locapass) terminent de décourager les familles qui souhaiteraient s’installer.
"La première forme d’exclusion c’est le silence. Pour en sortir il faut passer du silence à la parole, de la parole à la représentation, de la représentation à la coopération et à l’action" note le rapport. Aujourd’hui, personne n’a de véritable solution face à cette pauvreté qui s’incruste. Trop souvent, les solutions se pensent dans l’urgence, avec pour les politiques des échéances électorales. Pourtant l’ampleur du problème nécessite des plans d’action et une politique de développement urbain à long terme.
www.lyonenfrance.blogspot.com

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 6 juin 2007 10:17

    Mais qu’ à donc fait Ségolène ROYAL dans les différents gouvernements socialistes ???????????????

    Si la misère progresse il doit bien exister des raisons !

    Et les raisons,c’est la politique libérale (social-centriste) qu’ils ont méné pendant des années,excluant les plus pauvres et augmentant la précarité des autres


    • jakback jakback 6 juin 2007 10:48

      La misère est proportionnelle au déclin de la France aux rangs des puissances mondiale. De plus en plus de français s’expatrient, un pays ou les ressortissants partent chercher le « bonheur » sous d’autres cieux est la preuve de ce déclin


      • Darkfox 6 juin 2007 11:14

        une chose m’a toujours choqué. Pourquoi les personnes veullent absolument un logement social dans une grand agglomération et pas un peu plus loin. Ainsi sur Paris on voit des gens qui veulent absolument un logement HLM sur Paris alors qu’ils auraient plus de chance dans la grande couronne.

        Mais sinon il n’y a pas de solution miracle... Il faut attendre que les logements se construisent mais ca c’est avant tout la faute de nos politiques de ses 30 dernières années qui n’ont pas produits suffisamment de logements. Donc Gauche et Droite dans le même panier...


        • Gilles Gilles 7 juin 2007 10:35

          En effet, les demandeurs de logements sociaux (qui pour la plupart ne sont pas pauvres il me parait nécessaire de rappeler) pourraient accepter de se loger a Neuilly ou a Boulogne.

          Mais on se propose de les mettre à sain Denis ou a Argenteuil car aucun maire de droite ne veut construire des hlm dans sa commune... normal qu’ils refusent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès