Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Quand un gendarme rie...

Quand un gendarme rie...

Les perles scolaires sont célèbres, pourtant, il existe dans l’administration policière quelques monuments qu’il serait dommage d’ignorer plus longtemps.

C’est au sein de la police et de la gendarmerie que des internautes malicieux ont enquêté afin de nous proposer un florilège de bon aloi. lien

Les constats d’accident de voiture riches en humour involontaire.

Commençons par un « soudain, la voiture recula pour mieux avancer »…suivi par un logique « ce mur avançait à grand pas vers le véhicule  » ? puis, peut-être juste après, du « ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l’attention des autres automobilistes ».

On ne dira jamais assez les dangers que représentent les murs : « c’est à l’intersection de 2 routes que le mur à violemment heurté la voiture  ». lien

Mais les murs ne sont pas toujours responsables des pires accidents, la plupart du temps les voitures n’ont pas besoin de leur aide pour se percuter, ce qui a permis à un gendarme de rédiger un cartésien : « il est à noter que les 2 véhicules sont entrés en collision l’un avec l’autre exactement le même jour ».

Lorsque l’accident prend une tournure plus tragique, on a pu découvrir dans un constat un terrible : « le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés »… complété par un « la tête ne lui tenait plus que par la peau du derrière » suivi par cette lapalissade : « l’accident qui avait provoqué sa mort était bien un accident mortel  »…ou : « très gravement brûlée, elle s’est éteinte pendant son transport à l’hôpital » et quid de cette affirmation : « mort sur le coup, l’homme avait déjà été victime d’un accident identique l’an dernier  ».

La mort de certains soulèvent d’ailleurs pas mal d’interrogations : « l’homme s’est pendu après s’être tranché la gorge ».

Un gendarme a tout de même noté cette incohérence : « percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière ».

Mais parfois, fort heureusement, l’accident ne se solde que par un peu de tôle froissée, et fatalement, le conducteur interrogé semblant avoir absorbé des produits illicites, comme l’a observé ce gendarme : « le plaignant visiblement en état d’ébriété prétendait s’appeler Jésus, et signa le formulaire d’une croix »…puis quelques instants après, ce constat : « ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d’avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications  » ou du « ses papiers, même s’ils étaient faux, étaient parfaitement en règle  ».

L’histoire ne dit pas s’il s’agit du même dont un policier déclare : « ivre au milieu de la rue principale du village, l’homme nous a traités de sales flics, ignorant que nous étions des agents de police » ou de celui-ci : « comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d’aliénés, il a été conduit au poste de police  ».

Parfois un constat peut nous plonger dans un abime de perplexité : « le pendu est mort noyé » ou bien : « si la fenêtre du bureau n’avait pas été ouverte, elle aurait été fermée, ce qui lui aurait permis de s’enfuir  » et le très cocasse : « l’infraction fut constatée par la police 2 jours après qu’elle n’ait lieu » qui n’a rien à envier au : « pour sortir, il est clair que l’homme avait dû d’abord entrer ».

Un autre conducteur eut un comportement étrange relevé par la police : « après avoir enfilé deux sens interdits, l’homme s’en est pris à la conductrice  » ou de celui-ci dont la gendarmerie finit par rédiger un « ses explications ne nous paraissant pas très claires, nous avons sommé l’homme de parler français sous peine d’amende  ».

Et puis bien sur, il y a les agressions et fatalement les interrogatoires qui s’en suivent : « pour finir, l’interpelé avoua le vol ainsi que quelques autres meurtres »…ça doit être le même pour lequel un gendarme écrivit : « le motif du vol était le meurtre  »…concluant par une phrase capable de plonger n’importe qui dans un abime de perplexité : « selon ses dires, l’homme est mort vers 16h35  ».

Les interrogatoires tournent parfois à l’étrange : « pendant tout l’interrogatoire, l’homme n’a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux  »… « Maitrisés par nos soins, l’homme s’est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s’était décrochée »… « L’homme a juste eu le temps de déposer sa plainte sur le bureau avant de s’écrouler devant nos yeux qui n’ont rien compris  ».

D’autres, comme celui qui suit, n’ont pu être entendus : « un violent coup de marteau l’avait cloué au lit depuis 2 jours  ».

Heureusement, d’autres sont prêts à tout dire : « interrogé par nos soins, l’homme a alors menacé de nous répondre si on continuait à l’interroger ».

Finissons par les disputes de couples : « l’homme qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s’entendre très bien avec elle ».

On connait le profond sens de la déduction de nos pandores, surtout lorsque l’on découvre cette réflexion : «  quand nous lui avons demandé de s’expliquer, l’homme a souri comme un coupable  ».

Par contre, certains supportent très bien les interrogatoires : «  c’est alors que le suspect a eu l’audace de s’endormir pendant que nous l’interrogions ».

Certains suspects utilisent des méthodes limites pour tenter d’impressionner les forces de l’ordre : « le suspect nous a alors menacé en fronçant les sourcils  »…ou : « sous le coup de la colère, l’homme mangea une pomme en ricanant  ».

Il y a aussi ceux qui, malgré tout, s’en tirent sans la moindre condamnation : «  le récidiviste n’avait jamais rien eu à se reprocher  » d’autant que les gendarmes ajoutaient : « nous avons donc pu constater qu’il n’y avait rien à constater ».

Et puis il y a les disparitions : « la disparition de l’enfant a été signalée par ses parents des son retour  », les viols : « si les policiers n’étaient pas rapidement intervenus, le viol n’aurait sûrement jamais eu lieu »…d’autres ont moins de chance : « n’ayant pu abuser de la jeune femme, il la viola sauvagement ».

Sans transition, évoquons ces histoires de trous de balles : « les 2 trous de balles étaient parfaitement groupés ensemble » ou « le trou de balle était si gros que nous avons pu y mettre 2 doigts  ».

Profitons en pour évoquer ce constat lucide fait par un gendarme : « toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par l’arrière ».

Les interrogatoires sont aussi l’occasion de quelques morceaux de bravoure : « le suspect s’est alors décidé à passer aux aveux sans même qu’on ait à le frapper  »…

D’autres ont été moins chanceux : « dès que l’homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire  ».

Certaines déclarations sont pourtant sujettes à caution : « le défunt a formellement reconnu son agresseur » suivies de celle-ci : « personne n’ayant donné les ordres nécessaires, il n’était pas difficile d’y obéir » en concluant par « c’est la pluie qui empêcha le policier de s’apercevoir qu’il neigeait ».

Pour d’autres, il n’y a plus de doutes, et certains sont de véritables Sherlock Holmes : « les 9 coups de couteau sur le cou et le visage laissaient croire à une mort qui n’était pas naturelle ».

Et comment ne pas être admiratif devant le pouvoir de déduction de ces gendarmes : « non seulement la mère n’est pas morte, comme le prétendent ses enfants, mais il a même été prouvé qu’elle était en vie  ».

Mais le problème avec les suspects, c’est qu’il leur arrive de trahir la vérité, comme l’a remarqué ce policier : « l’homme nous raconta toute la vérité qui n’était qu’un tissus de mensonge  ». lien

Heureusement la justice immanente est là : « l’homme niant toute culpabilité, nous l’avons arrêté  »…ce qui provoque parfois de la part du suspect des réactions regrettables : « quand le contrevenant a crié : « espèce de gros con ! » dans son dos, le brigadier de service a aussitôt cru se reconnaître et a verbalisé  ». lien

Mais au-delà de ces péripéties de nature à faire sourire, d’autres réalités sont moins roses : à Aulnay-Sous-Bois suite à un contrôle de police musclé début 2012, une jeune de 25 ans, qui souffrait d’une mal formation cardiaque, à trouvé la mort, comme on peut le découvrir dans ce témoignage accablant.

La récente dissolution de la BAC Nord marseillaise (lien) est la pour nous rappeler que tout n’est pas exemplaire dans cette administration, d’autant que Dominique Baudis remettait le 25 juin 2012 à François Hollande, un rapport dans lequel on découvrait que les plaintes concernant les bavures avaient augmenté de 96%. lien

Aux USA, toujours en avance d’un tour, les policiers avaient décidé le cannibalisme. lien

Comme dit mon vieil ami africain : «  quand on se couche trop tard, et qu’on se lève trop tôt, on finit par se croiser dans l’escalier ».

L’image illustrant l’article provient de « gagbay.com ».

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

A revoir le sketch des inconnus sur la police nationale.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • jerome 26 octobre 2012 15:16

    @l’ auteur : merci ! J’ en pleure - de rire ! Trop bon ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 16:12

      jérome

      je dois avouer que j’y ai pris un certain plaisir aussi.
       smiley

    • Romain Desbois 29 octobre 2012 07:24

      Jean-Marie Gouriot sort de ce corps !!!!! smiley

      Les brèves de comptoir sont toujours pour moi une source de plaisir intellectuel incontournables.

      Si par aventure vous envisageâtes d’enfiler les perles des journalistes, veuillez pendre celle-ci entendue très récemment comme un présent de votre modeste praticien en gage de son humble fanatisme.

      « Trois de deux victimes sont décédées » RMC représente !

      Joyeux samain


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2012 07:43

      Romain

      effectivement, elle est pas mal celle là !
      j’encourage les lecteurs a me faire part de leur trouvaille, histoire de se donner l’occasion de sourire de temps en temps.
      il y a déjà dans le canard enchainé de la belle matière...
       smiley

    • jako jako 26 octobre 2012 15:58

      Mdr , c’est pour cela aussi que l’on dit « si tu ne travailles pas à l’école, tu seras... » merci Olivier

      «  quand on se couche trop tard, et qu’on se lève trop tôt, on finit par se croiser dans l’escalier » c’est pas plutôt de JCVD ???


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 16:17

        jako

        JCVD ?
         c’est qui ?

      • Morpheus Morpheus 26 octobre 2012 16:33

        Jean-Claude Van Damme

        qui entre nous en dit des bizarres, mais nettement moins ubuesque que le chapelet que vous nous offrez (merci, j’ai bien rigolé smiley ).


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 16:52

        Morpheus

        oui, ça pourrait bien être de lui !
         smiley

      • JL JL 27 octobre 2012 08:48

        "Jean-Claude Van Damme

        qui entre nous en dit des bizarres ...« 

         »et pourtant je m’y connais en bizarre" aurait ajouté le regretté Francis Blanche !


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2012 08:54

        JC

        une de mes préférées de JCVD est :
        «  Je suis fascine par l’air. Si on enlevait l’air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre....Et les avions aussi.... En même temps l’air tu peux pas le toucher...ça existe et ça existe pas...Ca nourrit l’homme sans qu’il ait faim...It’s magic...L’air c’est beau en même temps tu peux pas le voir, c’est doux et tu peux pas le toucher.....L’air c’est un peu comme mon cerveau... »
        un peu comme son cerveau, en effet...

      • alberto alberto 26 octobre 2012 15:58

        Moi itou ! ça fait du bien de temps en temps !


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 16:18

          alberto

          avec toutes les mauvaises nouvelles qui nous tombent sur le nez, j’avais envie d’un peu de sourire...
           smiley

        • joletaxi 26 octobre 2012 16:11

          bonjour les enclumes

          ça vous fait rire ?
          curieusement ,moi pas.
          Car ceci illustre la qualité de ceux qui sont en charge de faire respecter la loi.
          Je ne sais pas si vous avez suivi en son temps les audiences parlementaires publiques sur l’enquête de l’affaire Dutroux.
          Là c’est beaucoup moins rigolo,sauf que ce sont les mêmes.
          Et l’on est littéralement anéanti dans son fauteuil quand on entend certains enquêteurs faire des déclarations qui pourraient figurer dans cette liste.
          Avez-vous déjà entendu les déclaration du juge en charge de l’enquête des tueurs du Brabant wallon ?
          Moi, cet article il me fait froid dans le dos.


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 16:21

            jo

            vous êtes toujours à coté de la plaque.
            comment faites vous ?
            c’est étonnant.
            pro nuc, pro ogm, pro gaz de schiste, et incapable de sourire lorsque l’on montre sans les accabler les quelques failles d’une administration ?
            j’ai compris, c’est de la concurrence déloyale à celui qui, même sans nez rouge, nous fait passer de bons moments sur ce fil...
            vous voyez à qui je pense ?
             smiley

          • gaijin gaijin 26 octobre 2012 16:32

            jo
            il faut en rire avant d’avoir a en pleurer
            comme de certain sinistres qui ne savent pas dans quel hémisphère est le japon
            comme de certains industriels qui ne savent pas qu’il y a des tsunamis au japon .....
            ........................


          • oncle archibald 26 octobre 2012 17:15

            Hé ho Jojo, ça va là .... Pour une fois qu’Olivier nous fait rire de bon coeur on ne va pas bouder son plaisir ...

            Merci Olivier d’avoir renoncé pour quelques heures aux moulins à vent et aux becquerels en vadrouille .... Les gendarmes (et les gendarmettes) sont parfois bien marrants .. J’en ai fait l’expérience en allant déposer plainte pour une escroquerie à la carte bleue dont j’ai été victime .. 

            La jolie gendarmette qui a enregistré ma plainte m’a fort bien expliqué toutes les démarches à faire, m’a rassuré en indiquant que je ne perdrai pas un centime, que c’est ma banque qui serait lésée. Puis elle a ajouté en souriant : « ça vois ennuie vraiment que votre banquier perde un peu d’argent ? » 

            Je lui ai répondu non en me marrant aussi ... Encore plus « piquant » ... Le mec qui faisait la queue derrière moi venait déposer plainte pour .. vol de ruches !!! C’est beau la campagne ...

          • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 17:17

            merci cher oncle d’avoir montré le chemin de la sagesse au petit jo...

             smiley
            par contre, mauvaise nouvelle, ça s’arrange pas du coté de fuku !
            pour lundi...
             smiley

          • joletaxi 26 octobre 2012 19:03

            Cher Oncle

            j’avoue que je suis assez interloqué de trouver un article léger de notre mage, alors que la situation est dramatique,nous allons tous mourir, et pas de rire.

            Pour diverses raisons, j’ai été impliqué dans quelques « affaires » qui m’ont fait arpenter les couloirs de divers tribunaux, et commissariats,c’est la raison pour laquelle, j’ai quelques difficultés à rire.
            Il est compréhensible que quelqu’un qui a eu la chance d’éviter ce genre d’expérience puisse en rire de bon coeur,mais dans le cas contraire, le rire se mue en rictus amer ;


          • Aldous Aldous 1er novembre 2012 15:07

            merci olivier pour cet article qui en plus de nous faire bien rire a permis a jo de nous expliquer qu’il n’a pas d’esprit.


            On s’en doutait, mais de là à ce qu’il vienne le proclamer lui même !

          • Clojea Clojea 26 octobre 2012 16:25

            Ca détend.... Merci Olivier....Flic-tua Nec Mergitur histoire de ne pas se noyer... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 16:51

                gaijin

                je me demande qui est l’acteur qui se trouve à gauche de Bourvil,
                son visage me dit quelque chose ?
                 smiley

              • gaijin gaijin 26 octobre 2012 17:36

                ? !
                je vois pas tu pense a qui ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 17:44

                gaijin

                je sais que c’est pas lui, mais il a un furieux air de Jugnot...non ?

              • gaijin gaijin 26 octobre 2012 18:06

                oui
                j’y ai pensé mais il est plus grand ......


              • Clojea Clojea 26 octobre 2012 18:32

                @ Olivier : Dans le rôle d’un gendarme un dénommé Jean Diéner...


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 18:48

                Clojea

                exact !
                merci !!!
                il a aussi tourné dans les enfants du paradis, le chef d’oeuvre...

              • roro46 27 octobre 2012 12:14

                mais non, c’est Gilles-Eric Séralini, infiltré pour commencer sa basse besogne !!
                 smiley


              • Vipère Vipère 26 octobre 2012 17:15

                Bonjour Olivier

                 

                Bidonnant ! où avez vous déniché ces perles ?

                 

                 


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 17:16

                  Vipère

                  la source est sur les liens proposés...
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 17:15

                  @ tous

                  la chanson qui s’imposait :

                  • Vipère Vipère 26 octobre 2012 17:28

                    Oups, le lien ... autant pour moi !!!

                    Que cela ne s’arrange pas du côté de Fuku, qui s’en étonne désormais ?

                     

                     

                     


                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 17:36

                      Vipère

                      oui, et l’article en cours ne va rassurer, hélas, personne...
                       smiley

                    • Ariane Walter Ariane Walter 26 octobre 2012 17:52

                      Oh ! la ! la ! je pleure ! Que c’est drôle ! Merci pour ce bon moment ! Et Jo qui grogne ! Alors là, la jouissance est totale ! merci !

                      Bonne journée Olivier !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2012 18:14

                        merci Ariane de l’avoir apprécié...

                        et très bonne journée aussi...
                         smiley

                      • Aldous Aldous 1er novembre 2012 15:11

                        C’est clair Ariane ! Joe est le fils caché du vénérable Jorge du nom de la rose... smiley



                      • jaja jaja 26 octobre 2012 18:03

                        "« le suspect s’est alors décidé à passer aux aveux sans même qu’on ait à le frapper  »…

                        Comment être assez con pour écrire ça ? Il faut être flic ? ah bon..... Ceci dit ça décrit bien les moeurs qui règnent dans certains commissariats......


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 octobre 2012 19:05

                          Quels salauds les riches .


                        • Yvance77 26 octobre 2012 18:13

                          Salut,

                          Pas mieux pour commencer le jour de congé

                          Merci cela fait du bien :D

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès