Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Québec : calmons le jeu, cela urge

Québec : calmons le jeu, cela urge

Les violentes réactions des musulmans dans certains pays commenceraient-elles à produire un effet boomerang ? Des actes de vandalisme ont été commis, plus tôt cette semaine, contre deux mosquées de Laval, une ville située au nord de Montréal. Des pierres ont été lancées sur les vitrines de ces mosquées par des inconnus.

Jusqu’à présent, le contraste est frappant entre le peu de gestes violents commis envers les musulmans vivant dans les pays non musulmans, ou contre des symboles de leur foi, et des gestes de colère destructrice de groupes de musulmans auxquels nous avons assisté.

Rahim Jaffer, un député de foi musulmane, de surplus président du caucus conservateur, le parti qui forme le nouveau gouvernement du Canada, est pour sa part convaincu que les groupes radicaux récupèrent l’incident des caricatures dans le seul but de créer des désordres.

Jaffer vient de lancer un appel au calme samedi, lors de la manifestation prévue devant le consulat du Danemark, à Montréal. La communauté musulmane du Québec est très divisée face à cette manifestation. Plusieurs leaders musulmans en demandent l’annulation pure et simple.

Dans la majorité des mosquées de Montréal, la consigne est claire : n’allez pas à cette manifestation. Les leaders musulmans craignent un dérapage. Amar Baouche, membre du conseil d’administration du Centre culturel islamique vandalisé de Laval, appelle ses coreligionnaires à ne pas céder à la violence. « On peut réagir autrement, il y a des lois, des tribunaux », a-t-il déclaré.

Le Conseil musulman de Montréal affirme pour sa part comprendre et respecter la liberté d’expression, tout en ajoutant qu’il faut tout de même faire preuve de discernement. Le Conseil musulman se réjouit de la décision des médias du Québec et du Canada de ne pas diffuser les caricatures.

Certaines tentatives de passer outre cette auto-censure qui semble s’être généralisée font long feu. En Nouvelle-Écosse, par exemple, un professeur a dû enlever les caricatures qu’il avait affichées sur sa porte. Les autorités universitaires lui ont fait comprendre que sa liberté académique avait des limites. Au moment où il discutait avec ses étudiants des caricatures, qu’il pouvait tout de même montrer dans sa classe, une manifestation avait lieu sur le campus universitaire.

Le journal étudiant de l’Université de l’Île-du-Prince-Edouard, à Charlottetown, a lui aussi subi les foudres de l’Université, après avoir publié les caricatures controversées. Le recteur a ordonné le retrait immédiat de tous les exemplaires du journal.

De nombreuses voix s’élèvent à travers le monde en faveur d’un franc dialogue, en lieu et place de la violence. À Montréal, par exemple, les leaders religieux musulmans vont tenir prochainement des journées portes ouvertes à l’intention des non musulmans.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec fait de son côté la promotion sur son site d’une table ronde sur la controverse entourant les caricatures de Mahomet (La presse a-t-elle le droit de blasphémer ?).

Vivement que le jeu se calme, afin de passer du stade de l’émotion à celui de la réflexion.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Eric (---.---.91.220) 10 février 2006 13:35

    A ceux qui croient que cette crise orchéstrée de main de maitre qui apparemment a l’heure ou je vous écris s’estompe,ne va pas provoquer des remous,des répliques et autres affaires du meme acabit se trompent lourdement.Je ne voudrais pas etre un oiseau de mauvaise augure mais la dépression est devant nous et non derriere.

    PS Ce court commentaire s’adresse surtout aux angeliques bien pensants.

    Oui,restons sur nos gardes.

    Eric


    • Eric (---.---.91.220) 10 février 2006 13:54

      A ceux qui croivent que cette crise orchéstrée de mains de maitre qui a l’heure ou j’ecris ce message s’estompe,ne va pas provoquer des remous,répliques et autres affaires du meme acabit se trompent.

      Je ne voudrais pas etre un oiseau de mauvaise augure mais la dépression est devant nous et non derriére.

      Ce court commentaire s’adresse surtout aux angéliques bien pensants.

      Eric


      • Eric (---.---.91.220) 10 février 2006 13:59

        Désolé pour les deux messages quasi identiques !!!! J’ai cru que mon premier message n’avait pas été pris en compte !!


      • Scipion (---.---.32.117) 10 février 2006 14:17

        Certaines tentatives de passer outre à cette auto-censure qui semble s’être généralisée font long feu. En Nouvelle-Écosse, par exemple, un professeur a dû enlever les caricatures qu’il avait affichées sur sa porte. Les autorités universitaires lui ont fait comprendre que sa liberté académique avait des limites. Au moment où il discutait avec ses étudiants des caricatures qu’il pouvait tout de même montrer dans sa classe, une manifestation avait lieu sur le campus universitaire.

        Le journal étudiant de l’Université de l’Île-du-Prince-Edouard, à Charlottetown, a lui-aussi subit les foudres de l’Université, après avoir publié les caricatures controversées. Le recteur a ordonné le retrait immédiat de tous les exemplaires du journal.

        Elle est décidément riche d’enseignements, la leçon, que nous donnons aux musulmans !

        Vous voulez être respectés, vous et vos croyances ?

        Soyez violents ! Brûlez les drapeaux et les ambassades ! Détruisez et incendiez ! Tuez un petit peu... Sans excès... Une cureton italien par-ci par-là... Mais pas plus...

        Si vis pacem para bellum, disaient les anciens. Nous autres, ce serait plutôt, désormais Si vis pacem, bassa pantalonum...

        Je me réjouis - si j’ose dire - de voir dans quels abîmes, notre tolérante « compréhension » va nous mener...


        • Stabbquadd (---.---.196.246) 10 février 2006 18:13

          Je suis parfaitement d’accord, il n’est pas normal que l’europe et une partie de l’amérique (bizarrement les USA ne sont pas touchés...) se laisse prendre à sec, et s’en excuse même parfois, pour de vagues notions de respect et de tolérance. Je n’ai jamais rien eu contre les musulmans, et je me fous de ce qu’ils font, tant qu’ils ne s’en prennent pas à moi. Mais quand un islamiste me regarde et me demande de lui donner ma montre parce qu’il a interprété mon regard fugitif comme un manque de respect (en fait ca m’est arrivé avec un vélo à 500€, mais le principe est le même), je préfère risquer de me prendre un couteau dans le ventre et refuser (et le voir peut-être, plus tard, en prison), que lui faire un chèque et rentrer nu chez moi... c’est pourtant ce que certains gouvernements s’apprètent à faire.

          Ceci-dit je félicite (et respecte) tous les musulmans ayant sufisamment de sens de l’humour pour ne pas céder aux pressions islamiques africaines et aux divers appels à la violence d’où qu’ils proviennent, et demander quelconque excuses. Ceux là on certainement compris que nous aurions accepté la même chose de leur part... et à vrai dire acceptons régulièrement bien pire (un journaliste par ci, un religieux par là) sans même proférer la moindre menaces !

          http://blog.stabbquadd.com/blog.php?idblog=1&id=50


        • Michel Monette 10 février 2006 23:56

          Soyons clair : l’appel au calme de cet article ne se veut en rien un quelconque cautionnement à la position des intégristes musulmans. Aujourd’hui, une caricature dans le journal local (Le Soleil) m’a fait à la fois sourire et réfléchir. On y voit un avant et après : dans l’avant, le caricaturiste fait son dessin sous l’oeil sévère d’un intégriste musulman qui tient un sabre prêt à frapper, dans l’après, le caricaturiste tient lui-même d’une main le sabre qui le châtiera pendant qu’il dessine d’une autre main.

          Il faut un dialogue fécond qui fera comprendre aux musulmans que l’ironie peut alimenter une haine déjà existente chez celui qui la voit ou l’entend, mais que cette haine n’est pas forcément (pas souvent même) dans la tête de celui qui dessine. Sinon, toute pointe d’humour devient suspecte. Entendez rire, chers amis musulmans, de grâce entendez rire. Il y aura toujours quelqu’un quelque part pour vous offenser, sinon. Cela est peut-être triste pour un croyant musulman, mais il est impossible d’empêcher d’autres caritures du Prophète de surgir quelqu’autre part. Même que vouloir l’empêcher a l’effet contraire. Allez, ne vous en faites pas trop. D’autres croyants sont passés là avant vous smiley


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 11 février 2006 17:07

            Dans cette affaire il faut savoir dans quel climat xénophobe danois ces caricatures ont été publiées. Il n’est pas question de cautionner les manifestations des islamistes et autres régimes anti-démocratiques du Moyen-Orient et d’ailleurs, c’est pourquoi il est totalement absurde de traiter avec un tel mépris la religion musulmane dans son ensemble, en la caricaturant comme intrinsèquement violente.

            Comme le montre les nombreuses vociférations clairement islamophobes de certains commentateurs sur ce forum, une quelconque solidarité avec une agression que même ceux qui l’ont publiée (par solidarité dévoyée avec un principe de la totale liberté d’expression qu’il ne reconnaissent pas sur d’autres sujets) juge idiote et de mauvais goût (Libération), sert la soupe aux extrémistes nationalistes de la droite extrême et aux islamistes les plus violents.

            Le résultat politique de cette campagne islamophobe, relayée par celle des prétendus défenseurs de la liberté d’expression la plus irresponsable est, en effet, particulièrement brillant : Le gouvernement danois, après avoir refusé, avant que cette affaire n’éclate, de recevoir les représentants de l’islam danois modéré pour éviter qu’elle ne dégénère, n’arrête pas d’aller à Canossa (jusqu’à rendre publiquement visite, en forme de demande de pardon, à Monsieur Bourbakheur pour lui demandre d’intervenir ) pour le sortir d’un mauvais pas économiquement (le Boycott) et politiquement ( le gel de toute relation diplomatique) catastrophique. Et tout le monde voit qu’il ne peut pas faire autrement ; pas plus que les autres gouvernants des pays démocratiques, s’ils veut éviter de solidariser la majorité des musulmans avec les islamistes terroristes, dès lors que personne, y compris chez les brailleurs islmophobes, n’est prêt à faire la guerre à plus d’un milliard de musulmans. On le voit bien en particulier à l’attitude des populations, y compris aux USA, vis-à-vis de la guerre en Irak...

            Un telle provocation ne peut, dans ces conditions, que donner du grain à moudre à ceux que l’on prétend combattre. La forfanterie impuissante et les rodomantades haineuses des imbéciles irresponsables n’ont jamais fait bon ménage avec l’efficacité politique. Une provocation dont on ne peut maîtriser les effets, dès lors qu’elle nous place en position de faiblesse dans un jeu diplomatique américano-européen très compliqué (Iran, Palestine, Syrie, Liban etc) ne sert à l’évidence ni l’Europe, ni la paix, ni la démocratie dans le monde.


          • BB (---.---.71.110) 12 février 2006 17:54

            Cette campagne anti-caricature est orchestrées par les imams « ultra » qui ont fait circuler ces dessins et d’autres fabriqués sur mesure.

            Vous leur faites écho en vous plaçant dans ce camp de la déraison, les musulmans n’auraient jamais étés choqués si cette campagne fondamentaliste n’avais pas eu lieu, le but étant de faire plier les démocraties européennes en les prenant au piège de leurs propres lois libertaires honnies par ces coranistes pur jus.

            Cette stratégie n’est pas nouvelle elle rencontre malheureusement l’assentiment d’une partie de l’opinion qui n’hésite pas à associer sa voix à celle de ces salopards pour casser de l’homme trop libre, par haine ou par frustration, c’est la fratrie des faux culs.

            Pour l’homme tolérant il n’y à pas d’amalgame ni de généralisation à faire sur la base de ces dessins qui ont étés créés dans un contexte dano-dannois et qui n’engage que leurs auteurs.

            Le reste n’est que sensiblerie et mauvaise foi.

            Cessez d’essayer de penser à la place des musulmans car de rasoir philosophique vous devenez raseur moraliste !


          • Scipion (---.---.42.18) 11 février 2006 08:59

            Parce que je ne crois guère aux tartes à la crème de notre temps, je ne crois guère aux vertus du dialogue. En général, il est proposé unilatéralement et, par sa requête, celui qui le souhaite indique qu’il est prêt - tout aussi unilatéralement - à faire des concessions.

            Dans le cas de l’Islam, c’est pire si je puis dire. Dialoguer signifie, stricto sensu, être deux. Or, les musulmans sont plus d’un milliard, sans leader capable d’engager la totalité d’entre eux, ni même une majorité...

            Or, pas plus tard qu’hier, j’ai trouvé sur le site de l’excellent Valeurs actuelles, une citation de Jaurés que je connaissais pas du tout.

            "...le fondateur de l’Humanité, décrivait un monde musulman en deux mouvements, en deux tendances qui se disputaient sa direction : « Les fanatiques qui veulent en finir par le fer et par le feu avec la civilisation européenne, et les hommes modernes, les hommes nouveaux. » Il appelait de ses vœux cette élite qui se soulèverait pour proclamer : « L’islam ne se sauvera qu’en se renouvelant, qu’en interprétant son vieux livre religieux selon un esprit nouveau de liberté, de fraternité et de paix... »

            Ces propos remontent à... 1908, il y a donc tantôt cent ans. Or, cette situation n’a pas évolué d’une fraction de millimètre !

            C’est déjà étonnant, mais ça devient carrément stupéfiant si on éclaire cette stagnation, à la lumière des fantastiques bouleversements qui ont caractérisé l’état de la planète et de l’humanité au cours du siècle écoulé.

            Il ne faut donc pas se leurrer à propos des capacités de l’« interlocuteur » à faire quelques pas dans notre direction.

            D’ailleurs, lorsqu’il s’agit de lutter contre le terrorisme, je n’ai jamais eu l’impression que le musulman lambda était réellement disposé à collaborer avec la police des Mécréants pour décapiter les réseaux islamiques.

            http://www.valeursactuelles.com/magazine/anoslecteurs/index.php


            • maïkel (---.---.180.180) 11 février 2006 15:51

              Les Musulmans du monde entier auraient dû se manifester et hurler lorsque des têtes d’otages ont été coupées .manifester et hurler lors des attentats de New York, Londres, Madrid, etc, Ils auraient dû lancer des fatwa, se mobiliser, dénoncer ces crimes ! Ils sont restés étrangement trop tranquilles. les dessins du Prophète par contre les mettent en émoi ?


              • (---.---.152.138) 11 février 2006 20:45

                Avis partagé !


              • (---.---.152.138) 11 février 2006 21:16

                <>

                ==> Ah bon ! les Danois sont xénophobes ?

                <>

                ==> Comment faites-vous la différence ? N’est-ce pas au nom de cette religion que des milliers de gens sont morts ?

                Comme le montre les nombreuses vociférations clairement islamophobes de certains commentateurs sur ce forum, une quelconque solidarité avec une agression que même ceux qui l’ont publiée (par solidarité dévoyée avec un principe de la totale liberté d’expression qu’il ne reconnaissent pas sur d’autres sujets) juge idiote et de mauvais goût (Libération), sert la soupe aux extrémistes nationalistes de la droite extrême et aux islamistes les plus violents.

                ==> Islamophobie = Extrémisme (de droite ... bien sûr !)

                Le résultat politique de cette campagne islamophobe, relayée par celle des prétendus défenseurs de la liberté d’expression la plus irresponsable est, en effet, particulièrement brillant : Le gouvernement danois, après avoir refusé, avant que cette affaire n’éclate, de recevoir les représentants de l’islam danois modéré pour éviter qu’elle ne dégénère, n’arrête pas d’aller à Canossa (jusqu’à rendre publiquement visite, en forme de demande de pardon, à Monsieur Bourbakheur pour lui demandre d’intervenir ) pour le sortir d’un mauvais pas économiquement (le Boycott) et politiquement ( le gel de toute relation diplomatique) catastrophique. Et tout le monde voit qu’il ne peut pas faire autrement ; pas plus que les autres gouvernants des pays démocratiques, s’ils veut éviter de solidariser la majorité des musulmans avec les islamistes terroristes, dès lors que personne, y compris chez les brailleurs islmophobes, n’est prêt à faire la guerre à plus d’un milliard de musulmans. On le voit bien en particulier à l’attitude des populations, y compris aux USA, vis-à-vis de la guerre en Irak...

                ==> Quel amalgame ! Et en plus ils osent demander aux gouvernements concernés de s’excuser !

                Un telle provocation ne peut, dans ces conditions, que donner du grain à moudre à ceux que l’on prétend combattre. La forfanterie impuissante et les rodomantades haineuses des imbéciles irresponsables n’ont jamais fait bon ménage avec l’efficacité politique. Une provocation dont on ne peut maîtriser les effets, dès lors qu’elle nous place en position de faiblesse dans un jeu diplomatique américano-européen très compliqué (Iran, Palestine, Syrie, Liban etc) ne sert à l’évidence ni l’Europe, ni la paix, ni la démocratie dans le monde.

                ==> Elle sert au moins à affirmer les valeurs auxquelles nous croyons ! Vous préférez peut être le baillon ... ou la soumission ?


                • Le furtf (---.---.93.189) 12 février 2006 09:16

                  Anniversaire

                  Cette affaire tombe pile en plein anniversaire de la loi de 1905.Il faut y voir tout simplement une vague supplémentaire de l’affaire du voile.

                  Il s’agit d’observer et d’écouter aussi tous ceux du camp :

                  « Respect des convictions religieuses »

                  L’observation attentive nous permet de nous amuser un peu et de retrouver de vieilles connaissances.Les intégristes de tout poil façon G.W.BUSH , ou façon Vatican, les censeurs du film « La religieuse » et d’une certaine affiche pourtant bien anodine représentant une « Cène » féminine...Tous gens ardents défenseurs des libertés démocratiques. Respecter les convictions religieuses ? Depuis quand seraient-elles devenues respectables ?

                  Remarquez combien le bruit fait pour imposer leur respect est proportionnel au silence sur leur « formulation explicite »

                  « Ce sont mes convictions religieuses, t’as pas à les connaître, tu es obligé de les respecter.... »

                  Cette mise en demeure interesse bien plus de gens que les Islamistes et les Islamophiles .Nombreux sont ceux qui attendent leur heure.

                  Au nom de quoi pourra-t-on mener le combat contre les secte s’il est encore permis de le continuer ?

                  Il faut pourtant revenir à l’Islam.

                  Jamais les catholiques n’ont prétendu appartenir à une race particulière ? Alors il faut s’arrêter sur la plainte déposée par le soit-disant très modéré conseil français du culte musulman.

                  Plainte « pour injure raciale et religieuse »

                  Le fondement de ce propos est ouvertement fasciste. Il suppose une équation [ arabes = islam = race ] et établit une revendication => il faut une loi particulière .

                  C’est très exactement une position antirépublicaine. Nous avions entendu ces propos au cours des remous provoqués par l’affaire du voile, mais en deuxième plan. Dans la bouche de Boubakeur et du CFCM ils ont une tout autre portée...

                  Il me semblerait que l’on pourrait demander à M BOUBAKEUR...

                  « Sinon ???.... » Pour connaître enfin ce que ce citoyen compte faire pour notre cité commune ?

                  Il ne serait pas ininteressant non plus de lui demander d’expliquer et d’illustrer son action en faveur des réfugiés algériens persécutés par le F.I.S..Quels réseaux pour les aider à s’échapper ? Quel soutien leur apporte-t-il quotidiennement ?Et ...puisque ce qui se passe au Danemark l’intéresse ,allons voir ailleurs. Quelles condamnations a-t-il exprimées des régimes dictatoriaux du Moyen orient ?

                  Monsieur Boubakeur, dévoilez-vous.


                  • Le furtf (---.---.93.189) 12 février 2006 09:24

                    BOURBAKHEUR pas boubakeur


                  • Hemimi (---.---.0.133) 17 février 2006 17:47

                    Chèrs frères et soeurs, Salam Alaykoum ! (Paix sur vous !) Je pense qu’il faut arrêter de s’insulter les uns les autres.

                    Allah A Dit dans le livre sacré : « NOUS VOUS AVONS CREE PEUPLES ET TRIBUS POUR QUE VOUS FAITES CONNAISSANCE ENTRE VOUS, LE MEILLEUR D’ENTRE VOUS AUX YEUX D’ALLAH EST CELUI QUI EST LE PLUS PIEU »

                    Arrêtez de vous faire du mal comme ca. Tout cela ne sert à rien. On a d’autres tâches à accomplir ensemble.

                    Les gens meurent de faim en Afrique et on doit leur venir en aide le plus tôt possible.

                    Les guerres tuent et handicapent chaque jour des dizaines de gens et on doit tout faire pour les arrêter.

                    Les maladies et autres virus vont avoir raison de nous et même de nos animaux si on ne fait rien pour les prévenir. La grippe aviaire peut avoir raison de nous tous car les oiseux n’ont pas besoin de visa pour se rendre d’un pays à un autre.

                    Ensemble, nous devons oeuvrer pour que notre monde soit meilleur et pour que nos enfants puissent vivre dans l’AMOUR et le RESPECT D’AUTRUI quelque soit sa culture, sa langue, sa couleur ou sa réligion.

                    Je connais beaucoup de gens en occident qui sont mes amis et qui ont manifesté contre la guerre en Irak. Je connais beaucoup d’Arabes et de Musulmans qui aiment l’occident et qui aiment y vivre.

                    Entre les deux, il y a des personnes qui ne connaissent pas bien l’autre. Cette incompréhension les mene vers la haine réciproque unitile car on est appelée tous à vivre dans un monde devenu petit village par la force des choses.

                    Aimez vous les Uns les Autres. Cela ne tuera personne.

                    Que Dieu vous benisse !


                    • Ariless Bouktit (---.---.15.168) 22 février 2006 17:31

                      La caricature d’une personne représente une image sciemment déformée de façon à provoquer une réaction. Les personnes qui n’aiment pas le personnage caricaturé approuvent et s’amusent de la caricature, tandis que les personnes qui l’aiment désapprouvent en ressentant un petit pincement au cœur. Dans les démocraties cela ne va presque jamais plus loin. Cette représentation, qui exagère à outrance certains traits caractéristiques de la personne ou de la situation visée, est donc par définition une provocation. Au fond, les caricaturistes ne s’adressent pas à ceux qui les approuvent, mais directement à leurs « victimes » et à leurs partisans. Dans le domaine de la presse, la caricature est une parenthèse ouverte et vite fermée pour donner l’autorisation à l’artiste de déroger, dans l’ambiguïté, à la norme déontologique en vigueur. Qui dit donc caricature, dit irrévérence. Ce droit à l’irrespect est reconnu aux caricaturistes dans toutes les démocraties. Il faut reconnaître qu’un caricaturiste n’invente jamais rien. Il ne fait qu’exagérer des traits physiques ou des traits de caractère qui existent réellement chez le caricaturé, ou que l’opinion publique lui attribue, à tort ou à raison. Une caricature n’est nullement une insulte et doit toujours être prise avec du recul et un certain détachement. Les caricaturistes sont les enfants terribles de la presse. Il dérangent toujours la personne ou le groupe de personnes qu’ils prennent pour cible, et c’est justement bien là leur rôle. Les sujets visés sont soit des hommes politiques, soit des personnalités publiques, vivantes ou disparues, qui jouissent d’une certaine notoriété. La caricature a son utilité. Elle permet de réfréner les ardeurs de ces personnages qui se croient souvent intouchables et de prévenir tout culte de la personnalité de la part de leurs partisans. Les caricaturistes ne s’encombrent ni de la morale religieuse, ni du sacré, ni de la susceptibilité d’autrui. Au contraire, ils comptent sur cette susceptibilité pour amener leur victime à « dévoiler des dessous de sa personnalité » qu’elle réussit d’habitude à cacher. Le but est de faire sortir la ou les « cibles » de leurs gonds et les pousser ainsi à commettre des maladresses. La plupart des caricaturés intelligents ne répondent pas à la provocation, car y répondre c’est souvent valider la caricature. Cette attitude procure aux caricaturistes une sorte de sauf-conduit qui les met à l’abri des poursuites et des représailles.

                      Dans le cas des caricatures de Mohammed, prophète des musulmans, tout porte à croire que les auteurs cherchaient à provoquer une réaction bien particulière de la part de l’ensemble des musulmans. La personne caricaturée n’étant plus de ce monde depuis des siècles, ce n’est donc pas elle qui est directement visée. À travers le symbole, ce sont les musulmans d’aujourd’hui qui sont caricaturés. Les caricaturistes danois sont tout à fait conscients de ce pouvait être l’ampleur des réactions à travers le monde. Il ne s’agit ni d’une méprise, ni d’ignorance, ni de méchanceté gratuite. Ils étaient sûrs du résultat de leur « travail » Ces caricaturistes avaient l’intention de montrer au monde l’intolérance qu’ils soupçonnaient probablement chez les musulmans. Ces derniers ne se sont pas fait prier (si j’ose dire). Ils ont joué le jeu jusqu’à l’exagération. L’objectif étant largement atteint, tous les accusés, coupables et non coupables, peuvent maintenant s’excuser pour mettre fin à la démonstration. Ce qui est en train de se faire d’ailleurs, sans succès. Une réaction saine et mesurée de la part des musulmans aurait été de laisser une instance musulmane danoise saisir la justice danoise pour accuser le journal danois d’un délit bien particulier (par exemple la diffamation) reconnu par la législation danoise (les répétitions sont voulues). Mais d’après ce que nous voyons à travers toutes ces manifestations, cette « colère mondiale » n’a pas de raison précise, ni de mot d’ordre précis. C’est une colère diffuse, une cacophonie dans laquelle les déclarations se succèdent et se contredisent. L’impression qui se dégage de toute cette affaire, est que les musulmans tentent d’imposer leur propre vision des choses à toute l’humanité. Nous oublions toujours qu’il y a plus de six milliards de personnes sur cette planète et que les musulmans n’en représentent qu’un cinquième. Les musulmans, de leur coté, semblent oublier que Mohammed est le prophète des seuls musulmans et certainement pas le prophète du caricaturiste danois. À suivre leur logique, l’humanité entière devrait cesser de consommer de la vache parce que cet animal est sacré chez certains hindouistes. Les dignitaires musulmans mettent en garde les médias contre l’amalgame qui consisterait assimiler tous les musulmans à des terroristes. Mais ils ne se gênent pas pour assimiler un caricaturiste à toute sa nation et son État, voire à toute la civilisation dont il est issu.

                      Ariless Bouktit, Montreal.


                      • BOUKTIT (---.---.189.22) 2 avril 2006 20:35

                        Azul,Bonjour, Je suis Salah Bouktit d’Akbou. Ton article est très pertinent. Ayant ainsi trouvé ton adresse Email, j’espère ardemment recevoir des nouvelles de la famille du Canada. Pour ma part, je suis installé depuis 7 ans en Belgique. Mon adresse Email est : salah.bouktit@skynet.be Remet mon bonjour à toute la famille. A bientôt Salah

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès