Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Qui êtes vous, Madame Barjot ?

Qui êtes vous, Madame Barjot ?

Comment expliquer qu'une partie significative de l'opinion suive un personnage aussi insolite, dont le nom lui-même aurait pu servir de repoussoir ? Derrière Frigide Barjot, égérie des Manifs Pour Tous, on trouve l'énigme Jalons, le « groupe d'intervention culturelle ». Qui sont les Jalons ? Qui est vraiment Frigide Barjot ?

Avril 2004. Une boite de nuit homo, dans le centre de Paris. Parmi les drag queens et les gogo dancers, une bande d'allumés célèbre bruyamment la « nuit de l'élargissement ». Discours, chants, concours. Ambiance potache et second degré assurée à tous les étages. Aux commandes de cette soirée peu conventionnelle, une sorte de clown mélancolique et brillant, proférant des énormités politiques et pornographiques avec un sérieux imperturbable, le « Président » Basile de Koch, et une aimable jeune femme (la sienne) souriante et sexy, Frigide Barjot, couvrant d'éloges les éphèbes à demi-nus et maîtrisant avec brio une petite foule compacte, qui hurle alternativement « Drag Queen, sous l'uniforme, tu restes un travailleur ! » et « Ravaillac assassin ! Ravaillac assassin ! » (Henri IV fut assassiné à quelques pas de là).

Un certain vicomte de Puypeu, ainsi que d'autres personnages au nom improbable, prennent la parole. Derrière la célébration décalée et grinçante des nouveaux pays européens qui rejoignent l'Union, une critique impitoyable, fine, profonde d'une construction européenne mal ficelée, bâclée, bureaucratique, qui, dix ans plus tard, donnera la crise que l'on sait, menaçant la survie même de l'Europe, la vraie. D'ailleurs, le souverainiste Charles Pasqua, ancien patron de Basile de Koch, et plusieurs de ses lieutenants sont là et observent la scène avec amusement.

Et aujourd'hui ! Des millions de Français dans la rue, dans la joie et la bonne humeur, brandissant pacifiquement des drapeaux roses et bleus et criant à tue-tête « un père, une mère, c'est élémentaire ! » Mouvement imprévisible par son ampleur, prenant de cours les mass-médias et la classe politique, qui s'attendaient tout au plus à quelques dizaines de milliers d'activistes droitiers et homophobes.

Quel que soit le rôle exact de Frigide Barjot dans ce succès, (porte-parole, organisatrice, inspiratrice, initiatrice ou simple visage de La Manif Pour Tous dans les médias), ni son image ni sa réalité ne collent, en apparence du moins, avec ce phénoménal mouvement de société. Tous ceux qui la connaissent vous le diront : Frigide Barjot est une femme d'une grande gentillesse, d'une totale franchise, bonne vivante, drôle et émouvante, charismatique, bonne communicante, aussi peu homophobe que possible, d'une désorganisation absolue, ignorant la notion d'horaire, fêtarde, parisienne, très éloignée donc, culturellement et même socialement, du public des Manifs Pour Tous. Sauf sur un point, essentiel peut-être, mais qui n'explique pas tout : Virginie Merle, épouse Tellenne, est une « vraie » mère de famille catholique, reconnue comme telle au premier coup d'œil par toutes ses paires et mères de France et de Navarre.

 Chérie, n'oublie pas l'intertitre

 Certes, la mutation de Frigide Barjot, de Première Dame du groupe Jalons en missionnaire passionnée du catholicisme décomplexé et cathodique ne date pas d'hier, comme en témoignent son livre Confession d'une catho branchée, son site web Touche pas à mon pape, sa page Facebook, ses apparitions télévisées. Mais, outre que le personnage reste atypique dans les milieux catholiques (notamment sous le règne de Benoît XVI, pape théologien relativement peu second degré), le mystère ne fait que grandir, et dans deux directions : pourquoi une partie significative de la France profonde a-t-elle choisi de suivre cette icône médiatique qui lui ressemble si peu, et dont le nom même aurait pu lui déplaire ? Et d'autre part, comment la Frigide Barjot que le grand public connaît aujourd'hui a-t-elle pu éclore au sein du groupe Jalons, comme une insolite rose trémière au milieu d'un buisson d'hortensias sauvages ?

Tentons de répondre à la deuxième question, nous aurons peut-être une réponse à la première.

Le « groupe d'intervention culturelle » Jalons existait avant Frigide Barjot. Le Jalons historique (qui dispose d'une page wikipedia) remonte aux années 80. Il a été fondé par son « Président à vie » Basile de Koch, entouré peu à peu de personnages qui choisissent un nom de combat, comme à la LCR : Hubert Mensch, Agathe de Blues, Aldo Prisu, Milton Frickmann, Yves Remord, Karl Zéro (frère du président), vicomte de Puypeu, Daisy d'Errata...

Ils se font remarquer, au fil des ans, par des pastiches de journaux, petits chefs-d'œuvre d'humour féroce (Le Monstre, Laberration, le Cafard Acharné, Franche-démence...), une revue épisodique, Jalons « le magazine du Vrai et du Beau », par des manifestations de type « Verglas assassin, Mitterrand complice ! » au métro Glacière et par des soirées mémorables en boite de nuit, sur des thèmes politico-humoristiques. Ainsi, une soirée néo-pompidolienne à la piscine Deligny, sous Balladur, pendant laquelle un homme-grenouille sortira de l'eau un faux cadavre de Robert Boulin. On n'est pas obligé de trouver ça drôle. La piscine Deligny, peut-être en signe protestation muette, fera naufrage quelques jours plus tard...

Jalons s'organise en « tendances » elles-mêmes pastiches. Qu'on en juge : il y a (ou il y a eu) les gaullistes du Rat PouRri, les centristes du CDPD, les royalistes de la Restauration Rapide (dirigés par le vicomte précité), les écologistes des Verts de Terre, les fachos de Nazisme et Dialogue (partagés eux-mêmes en deux tendances, « l'une plutôt nazisme, l'autre plutôt dialogue », encore une fois, tout le monde ne trouve pas ça drôle), les gauchistes de l'Union des pauvres et moyens-pauvres de la classe ouvrière pour la reconstitution de la n-ième Internationale, les freudiens du Chant du Cygne, les New Age du Groupe pour la Conscience d'on ne sait quel chakra universel...

Basile de Koch n'a jamais pu dissimuler qu'il penchait à droite, comme son frère Karl Zéro penche à gauche. Mais la diversité de Jalons est réelle, presque explosive. Dans le pastiche très réussi du Monde, Le Monstre, on lisait avec délectation une double page de politique étrangère magnifiquement déséquilibrée (une dictature de gauche encensée, une dictature de droite enfoncée) dénonçant les parti-pris du quotidien de la rue des Italiens. Mais, quelques années plus tard, Jalons faisait grincer quelques dents à droite, avec son Lougarou Magazine publié avec le concours de SOS-racisme, qui posait en couverture la question : « nos épagneuls seront-ils encore bretons dans trente ans ? » Chez Jalons, tous les groupes ont droit à la parole, comme dans la « Constitution dodécaphonique » du Manifeste pour un présidentialisme parlementaire, mais le Président à vie fait la « synthèse » dans un discours fleuve, à la fin de chaque réunion. C'est à peine plus loufoque qu'au Parti socialiste, quand François Hollande était secrétaire général, et beaucoup plus drôle.

Frigide, Basile et les « dead pompidou's »

Et Frigide Barjot, là dedans, me direz-vous ? Elle rejoint ces joyeux drilles au début des années 90, lorsque, ancienne de Science-po et jeune communicante pleine d'avenir, elle tombe sous le charme de Basile de Koch, éblouie par son intelligence et sa culture (indéniables), son humour dévastateur, et son regard sans concession sur la société médiatico-culturelle de son temps. Cette rencontre amoureuse donne un sens à sa jeunesse, dorée et sans repère, faite de nuits blanches pimentées par l'abus de substances, légales ou non, mais toutes mauvaises pour la santé et l'équilibre.

En épousant son président, Frigide Barjot devient la maîtresse de maison de cet étonnant capharnaüm, qu'elle rajeunit, qu'elle dote d'une sorte de stratégie de communication, soirée après soirée, pastiche après pastiche, en suivant son mari et ses amis dans cette existence chaotique et périlleuse. L'édito de Basile de Koch porte parfois des intertitres du genre « chérie, n'oublie pas l'intertitre », trace d'une collaboration fusionnelle quoique conflictuelle, et typique de l'humour Jalons, comme on le verra plus loin. Le couple forme un personnage unique à deux visage : l'un lunaire, négatif, taciturne, profond, désespéré, intellectuel, celui de Basile ; l'autre solaire, positif, pimpant, énergique, communicant, celui de Frigide. Autour de ce double personnage principal, gravite une troupe de comédiens ambulants, intermittents de la vie nocturne parisienne jouant chacun son rôle, où l'on trouve aussi bien des cadres supérieurs d'entreprises que des estropiés de la vie.

 L'humour judoka

 Comment présenter, à défaut de le définir, le style, l'humour Jalons ? Il s'agit selon nous d'un humour judoka. Face à la puissance incommensurable de la Bêtise contemporaine, à la réalité terrifiante que prend la Société du Spectacle, ses artifices, ses escroqueries, Basile de Koch, plus proche qu'on ne le pense de Guy Debord, a choisi d'utiliser le seul levier encore disponible, le poids et la force de son adversaire, pour le déséquilibrer et peut-être le faire chuter. D'où l'usage récurrent de l'imitation à traits forcés, du mauvais goût moderne retourné contre lui-même, du kitsch médiatique, du second, troisième, quatrième degré faussement badin, et de la récupération à tout va des vices et ficelles du show-biz et du monde « people ».

Sous des apparences potaches, parfois grossières, voire ordurières, le travail d'artiste est présent, sur la durée. Tout est voulu, précis, cultivé avec soin, dans les moindres détails, tout fait appel à la culture générale et historique. Les blagues sont elliptiques, élitistes, peu faites pour être comprises du grand public : les membres du service d'ordre, défendant l'entrée de mystérieux « carrés VIP » portent des brassards où est inscrit « brassard » ; dans les manifs, les banderoles s'appellent « banderoles » et l’on crie des slogans tels que : « Oui, oui, oui ! non, non, non ! ». Comprenne qui pourra… Mais Basile de Koch lui même, ainsi que ses lieutenants les plus conscients, n'ont jamais cessé, obstinés et parfois pathétiques, de poursuivre le même objectif méta-politique : la critique radicale de la société du spectacle et de ses pseudopodes politiciens, culturels ou médiatiques.

Bien sûr, tout n'est pas bleu et rose comme les petits drapeaux des Manifs Pour Tous dans l'histoire de Jalons. Après avoir travaillé au cabinet du Ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, Bruno Tellenne a trouvé naturel de bénéficier d'un magnifique emploi fictif au Conseil général de l'Essonne. Il s'est trouvé des juges pour ne pas apprécier ce nouveau canular juridique. Les contribuables de l'Essonne n'en apprécieront que mieux l'humour de Jalons. Car Virginie Merle, épouse Tellenne, a sans hésité vendu sa belle maison, provenant d'un confortable héritage de soyeux lyonnais, pour payer la dette de son mari à la société. Et l'on vit les deux époux, la main dans la main, chanter bravement « les portes du pénitencier » dans une boite de nuit parisienne, devant une assistance mitigée. Ça vous a de toute façon plus de gueule que la richissime Anne Sinclair finançant les turpitudes de son obsédé de DSK, tant qu'il lui restait un avenir politique.

On pourrait presque définir Jalons comme l'exacte antithèse des Manifs Pour Tous. Ici un mouvement parisien, humoriste, presque confidentiel, nocturne, maniant le second degré ; là un mouvement politique de masse, sérieux quoique bon enfant, populaire, national et plutôt provincial, agissant au premier degré et au grand jour. Mais l'exact contraire de quelque chose n'est pas sans relation avec celle-ci. Jalons est un microcosme de valeurs dont les Manifs Pour Tous sont le macrocosme inversé.

Nous touchons peut-être ici à l'une des clés du succès du mouvement anti-mariage homo et du rôle qu'y a joué Barjot. Une partie importante de l'opinion publique, hostile au projet, mais ne sachant que penser de la loi Taubira, et surtout ne sachant que faire, choquée par l'effroyable matraquage gouvernemental sur le thème de l'homophobie, a compris intuitivement que l'humoriste un peu fofolle était la femme de la situation. Sa sincérité, son talent d'animatrice, sa notoriété déjà réelle lui permettant un petit accès aux médias, en ont fait le leader charismatique d'un regroupement de personnalités et de réseaux réunis par une cause, mais qui n'auraient pas forcément marché du même pas, dans la même direction. Les talents complémentaires de Tugdual Derville, Xavier Bongibault, Ludovine de la Rochère et Béatrice Bourges (exclue depuis) ont sans doute joué un rôle essentiel, mais ils se sont rangés, non sans tensions et brouilles, derrière le panache bleu et rose de Frigide. L’humoriste n’est en rien représentative de la Manif pour tous, elle est en la levure, ce sacré bouillon de culture, qui a permis à la pâte de lever.

 L'alchimie a fonctionné

 Toutes et tous ont bien vu, malgré les divergences d'opinions et de caractère, que Frigide Barjot aller feinter les médias, pourtant bien verrouillés, pendant la première phase de l'opération, la plus délicate, la prise de conscience populaire et la conquête d'une très large frange de l'opinion. Cette France-là, à vrai dire peu réceptive à l'homosexualité, a aussi compris que les accusations d'homophobie allaient glisser sur Frigide Barjot comme l'eau sur les plumes d'un canard. Mais elle a peut-être aussi reconnu que la compréhension sincère de son égérie à l'égard des personnes différentes, s'écartant de son propre modèle familial, était légitime. En se ralliant à Frigide, beaucoup ont donc, du même coup, lavé leur conscience de tout remord d'homophobie refoulée.

L'alchimie était subtile, et surtout très nouvelle, mais elle a fonctionné, sur le fil du rasoir. Frigide Barjot a su trouver les mots : refus de la haine homophobe d'un côté, amour de la filiation et de la complémentarité, de l'autre. Des mots simples qui ont rencontré les aspirations confuses d'un très vaste public. Mais des mots qui portent. Avec le sourire, Frigide Barjot évoque des sujets graves, puissants, essentiels : la vie à protéger, notre code civil remis en cause, une civilisation millénaire à défendre. La cause n'est plus comique, elle est tragique. D'une certaine manière les « Sages » du Conseil Constitutionnel sont obligés de consacrer le retournement sémantique de la « folle » Frigide Barjot en donnant valeur constitutionnelle au « droit de l'enfant », contre l'infâme « droit à l'enfant » des pervers narcissiques candidats au « mariage pour tous ».

Un parcours presque sans faute, puisqu'il faut citer le malheureux « Hollande veut du sang, il en aura » sous le coup de l'énervement et de la tristesse, à la suite du coup de force anti-démocratique du Sénat (un vote à main levée pour un texte de civilisation !). Mais c’est aussi une bonne manœuvrière : en proposant de soumettre à referendum une proposition parlementaire de l’UMP sur l’Union Civile en mairie, elle provoque certes des remous au sein de la Manif Pour Tous, mais elle sait aussi que, selon tous les sondages, la loi Taubira ne ferait qu’un score ridicule si une telle consultation était organisée. Une manière de mettre le gouvernement en difficulté, et selon elle, de sauver les enfants de l’adoption et l’institution du mariage de la confusion.

Quant à Basile de Koch, promu au rang de prince consort, et peut-être secrètement jaloux, il a vite compris le parti qu'il pouvait tirer de la situation. Le « Président » a toujours rêvé de gloire médiatique et de réussite populaire, objectif qu'il n'a atteint que rarement, dans la longue histoire de Jalons, avec de bons tirages pour ses livres ou ses publications, des succès d'estime pour ces événements. Seul son frère, Karl Zéro, a su devenir une star du petit écran, car il n'a pas hésité à se compromettre avec les puissances du jour. Aujourd'hui, c'est sa propre femme, la partie solaire et communicante de son double personnage, qui est dans la lumière, mais pour un noble combat. Qu'à cela ne tienne ! Il se tient en réserve, sans doute conseiller politique occulte, lui qui fut la plume de Charles Pasqua, mettant au service d'une cause qu'il partage, les ressources de sa culture, de son écriture acérée, de sa bonne connaissance des milieux politiques, de son esprit critique.

La haine de la presse bien-pensante

Les mass-médias, les partis de gauche et le gouvernement, qui ont au départ purement et simplement censuré ou calomnié les premières manifs, n'ont pas vu venir l'émergence de l'outil qui a donné force et vigueur à ce mouvement de fond : les réseaux sociaux. La encore, Frigide Barjot avait montré la direction depuis longtemps, avec une page Facebook très suivie. Mais quoi, allo quoi, cette France réactionnaire, ou du moins conservatrice, serait capable d'utiliser les « nouvelles technologies », tout comme les blogueurs progressiste et démocrates du Printemps Arabe ?

La gauche est encore traumatisée par les énormes manifestations de défense de l'école libre qui aboutirent à son échec historique, le retrait d'un projet de loi. Mitterrand lui-même a dû expliquer à son disciple François Hollande que, lorsque les mères de familles catholiques « font des enveloppes » après la messe et qu'elles obligent leur mari à fabriquer des banderoles et à louer des cars pour aller manifester, il est déjà trop tard pour la gauche… mais là, trahison ! c'est sur facebook, twitter, les blogs et autres mailing lists que les dames de la paroisse se sont ruées. C'est avec leurs smartphones, à coup de SMS et d'outils de géolocalisation que les manifestants ont su s'organiser, partout, au dernier moment, malgré les pièges du ministère de l'Intérieur, pour jouer à cache-cache avec les gardes mobiles...

 Qui est normal, qui ne l'est pas ?

 Aujourd'hui, Jalons n'est plus, comme soufflé par le fabuleux destin d'Amélie Poulain-Frigide Barjot, et par ailleurs ruiné. Seul reste le talent de chroniqueur de Basile de Koch, présent dans plusieurs journaux, Valeurs Actuelles et Causeur et sur son Asile de blog. Karl Zéro, lui, continue dans le politiquement correct en insultant sa belle-sœur sur commande. Le second degré s'est tu, au profit du premier. C'est du moins l'apparence. Une fois de plus, elle est trompeuse.

Posons à nouveau la question : comment diable expliquer qu'une partie significative de l'opinion ait pu suivre un personnage aussi insolite que Frigide Barjot ? Osons une réponse personnelle, la seule à pouvoir, selon nous, rendre compte de cette étonnante situation que connait la France : en fait, le couple Barjot-de Koch et la nébuleuse Jalons ont réussi leur chef d'œuvre collectif, en souffrance depuis de nombreuses années, et ils ont trouvé leur public, certes houleux et partagé, mais ils l'ont trouvé.

Le turbulent et corrosif pastiche général de la société moderne, de ses hypocrisies et des ses artifices, investit enfin un terrain à sa mesure, avec le projet aberrant, la mauvaise farce concoctée par l'élite bobo héritière de mai 68 : le mariage de personnes de même sexe, l'adoption (et demain la PMA) pour tous, qui prive des enfants d'un père et d'une mère. Les masques tombent, les miroirs reflètent brutalement la réalité d'une société vide de sens, à bout de souffle.

Un enfant avec deux papas ou deux mamans, vous trouvez ça drôle, vous ? Tromper un enfant en lui racontant la pire des fictions, est-ce digne d'un adulte ? Comment faire plus dangereusement vide et creux, plus stupidement destructeur que l'inepte théorie du Genre ? Mais aussi... qui a raison, les clowns philosophes de Jalons, ou les Femen outrageant Notre Dame de Paris ? Qui est vraiment gai, comme le savoir de Nietzsche, la gay pride ou les nuits de Jalons ? De quel côté se trouve la vérité de la vie, du côté de ce cinéma pervers des « gouines comme un camion » et des sados-masos couvert de cuir qui réclament le droit de devenir parents, ou de celui des « Mères veilleuses » ? Où est la raison, où est la déraison, entre les hommes de loi indignes et la Jeanne d'Arc naïve et déjantée qui les défie ? Que faut-il croire, Le Monstre, ou Le Monde dont le propriétaire, Pierre Bergé, oblige les journalistes à insulter les opposants au mariage homo, sous peine d’être licenciés ? Qui est « normal », le Président de la République qui prive des enfants d'un droit fondamental, ou le Président de Jalons qui brocarde depuis si longtemps la classe politique ?

Oui, la réussite paradoxale des Manifs Pour Tous le prouve, il fallait déséquilibrer l'adversaire, la classe bobo au pouvoir, en utilisant sa propre force. Le prendre à son propre piège. Lui tendre des miroirs aux alouettes, du brillant, de la com, lui faire entendre des musiques de boite de nuit. Faire de l'évènementiel sur mesure.

Soyons lyriques, n'ayons pas peur des mots ! quitte à être traité de saltimbanque par les gens sérieux qui jouent sans talent leur propre rôle dans cette pièce sinistre. Avec le numéro réussi de Frigide

Barjot, Jalons est parvenu au sommet de son art tragi-comique, tutoyant les grands moments d'émotion et d'esprit de notre culture. On peut en citer quelques uns. C'est le pitre Coluche tendant son regard tragique vers la caméra dans Tchao Pantin. C'est Jean Reno, à la fin des Visiteurs, étreignant sa « fillotte » Valérie Lemercier, les larmes aux yeux, pour lui parler de descendance. C'est Ragueneau, devant Cyrano étendu, disant « on riait, Monsieur, on riait », en pleurant. C'est Molière faisant apparaître majestueusement Louis XIV comme Deus ex machina de son Tartuffe : « nous vivons sous un Prince ennemi de la fraude ». C'est l'ombre immense de Don Quichotte, l'Hidalgo ridicule, qui s'étend sur la plaine. C'est le bouffon du roi, roulant sa bosse devant la cour en éructant les vérités du peuple qui font mal aux grands seigneurs. C'est le comédien antique, arrachant son masque grotesque pour révéler à l'assistance médusée – ici la France entière – le visage insoutenable de la vérité.

 Jalons vivra !

 Nous tenons à remercier M. le Vicomte de Puypeu pour son témoignage.


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • jymb 23 mai 2013 16:08

    Excellent article, documenté. il sort des poncifs réchauffés mille fois pour nous parler d’une réalité aux antipodes des slogans de propagande ( la photo d’une « une » de Libé est là pour nous rappeler le niveau de bétise et d’invective ambiante)


    • amiaplacidus amiaplacidus 23 mai 2013 17:26

      La photo en tête de l’article prouve abondamment que l’alcool teuf jusqu’à point d’heure, ça use !


    • Leonard 23 mai 2013 16:47

      Enfin un véritable article qui rétablie la vérité sur le couple Barjot-De Koch. Il était temps de remettre de l’ordre et surtout de rétablir LA vérité après tous ces torrents de boue et toutes ces diffamations ....


      • Martha 23 mai 2013 20:04

        Très bon article.

         Pied de nez aux médias-menteurs propagandistes.

         Les Français dans ce débat, dans leur majorité, ont bien compris où se situe le vrai.
        A trop en faire, les focalisations audio et visuelles, servies matin midi et soir, prennent l’allure d’une guignolade ubuesque soi-disant ultra moderne « pour construire l’avenir » ... !!!...

         Impensable mais pourtant on ne rêve pas, c’est du vrai !
         Pincez-moi, svp.
         On a beau se frotter les yeux... et bien, si : c’est vrai.... Comment a-t-on fait pour en arriver là ?
         A-t-on le droit d’en rire ? C’est pas possible, c’est trop drôle....Permettez-moi, c’est plus fort que moi, j’y peux rien, faut que je sorte...>>>...<<<... çà me prend là, excusez-moi mais çà m’secoue les côtes...

        PS. les Français ont trouvé dans F.B. un excellent porte-parole. Parlant juste, avec un esprit de finesse, qui laisse ses contradicteurs « baba ». Elle dit l’essentiel de façon brève et puissante, avec détermination, sur un très bon tempo => résonance garantie.


      • Yanick Toutain Yanick Toutain 24 mai 2013 12:51

        SI VOUS NE LISEZ QU’UNE LIGNE DE CE COMMENTAIRE..... CLIQUEZ SUR CE LIEN

        Je trouve, comme Léonard, cet article intéressant. Ce qui manque au débat, c’est la présence des OPPOSANTS de GAUCHE et d’EXTREME-GAUCHE à cette INFÂME loi Taubira....
        Le terrorisme verbal est tellement insupportable à gauche que c’est une droite et même une extrême-droite crypto-fasciste qui se retrouvent sous les projecteurs des médias capitalistes. PARCE QUE LES AUTRES sont privés de MICROS....
        Ce matin sur RMC, il fallait entendre les hurlements de Anne Soubré l’avocate du système contre leur inévitable alter-ego de l’Oeuvre française Yvan Benedetti : le débat fut évidemment pourri par les propos anti-avortements de l’interlocuteur qu’avaient choisi les propagandistes du système Truchot and Co...
        Des gens de gauche refusaient eux-aussi : ils ont été littéralement bâillonnés par les médias fascistes

        Si l’insémination artificielle et la fécondation in vitro relèvent de la PMA,
        ce n’est pas le cas de la GPA qui correspond à
        une industrie de « location des ventres » et de commerce d’ovocytes.
        La GPA donne la possibilité aux hommes de disposer
        du corps des femmes pour satisfaire un « droit à l’enfant »
        que nous récusons. Parce que la demande fait l’offre,
        la GPA est aussi une question économique,
        au centre de toutes les inégalités :
        domination des hommes sur les femmes, des riches sur les pauvres,
        des pays du Nord sur les pays du Sud.
        Comment un gouvernement progressiste pourrait-il cautionner
        la création d’un marché des ventres au nom d’un « droit à l’enfant »
        qui n’existe pas et qui ne doit pas exister ?
         »
        une tribune collective (7), signée notamment
        d’Yvette Roudy, de Thalia Breton et de Carine Favier,

        Moi qui me situe à la gauche de Besancenot, du NPA, de la Ligne Claire, de la CNT et qui les considère comme des officines réformistes travaillant à perpétuer le système capitaliste, je combats, bien évidemment cette loi esclavagiste.
        Je suis - comme plus de 70% des français - opposé à la GPA et au commerce esclavagiste....
        Ce que les médias ne mettent pas en lumière c’est le refus de l’HETEROPHOBIE par une immense majorité des Français....

        jeudi 18 avril 2013

        Nous sommes 56% à refuser cette adoption ! Et combien à refuser le trafic international des enfants GPA ? (Code Noir Taubira) un article par Yanick Toutain sur Mediapart-blog
        Vouloir FAIRE CROIRE à un ENFANT QU’IL PUISSE AVOIR DEUX PERES ou DEUX MERES est le signe d’un grave déséquilibre psychologique....
        C’est une CARICATURE HETEROPHOBE de l’idéologie PARENTOISE de la POSSESSION D’ENFANTS...
        Si beaucoup de parents (homme et femme) sont possessifs vis à vis de leurs enfants dont ils sont les géniteurs, vouloir autoriser des COUPLES HOMOS à adopter les mêmes comportements archaïques cache quelque chose.
        Il cache l’ACCORD HISTORIQUE BOURGEOISIE-INNOVOISIE.
        Je renvoie les lecteurs sur mes articles qui mettaient en lumière comment Elton John avait en 1979 remplacé les mineurs anglais. Comment la fin du Rooseveltisme et du Keynesisme s’est produit en ACCORDANT ses droits - même les plus BARBARES - à cette BOURGEOISIE DE L’INNOVATION - les racketteurs des droits d’auteur...
        lundi 8 avril 2013

        GPA Thatcher, Pinochet, Elton John, bourgeoisie et innovoisie VS mineurs, Tiers-monde et formoisie britannique
        Ces gens contiennent en leur sein une COUCHE ESCLAVAGISTE : ce sont ces gens qui dépensent des DIZAINES DE MILLIERS d’euros pour ALLER ACHETER DES ENFANTS dans l’ Tiers-Monde.
        Allez jeter un oeil sur les OFFICINES DE VENTE D’ENFANTS GPA SUR INTERNET ! C’est TOTALEMENT ABOMINABLE !!!

        La révolution anticapitaliste qui vient rendra ces enfants à leur MERE ou à leur PAYS.
        ET CONDAMNERA POUR ESCLAVAGE TAUBIRA ET TOUTE LA CLIQUE !


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 mai 2013 17:22

        Un article un tant soit peu partial aurait - au minimum - rappelé les heurts, les violences, les propos outranciers, les agressions physiques et les multiples appels au trouble à l’ordre public perpétrés par les grands bourgeois prout-prout de la manif anti-gay. Or, ici, les débordements sont malhonnêtement et soigneusement occultés afin de défausser la barjot de ses responsabilités. Pas un mot non plus sur Boutin, le suicide de Dominique Venner, les prières de rue, ou les authentiques néo-nazis qui accompagnent gaiement (au pas de l’oie) ce mouvement rétrograde. Sous les t-shirts roses et bleus, il y a aussi des chemises brunes.

        Sinon, bonne nouvelle, la Barjot vient de déclarer « hésiter à manifester dimanche suite à des menaces de débordements ». Il était temps de tirer la chasse d’eau.

        http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20130523.OBS0392/mariage-gay-frigide-barjot-pourrait-ne-pas-manifester-le-26-mai.html


        • Pierre de La Coste Pierre de La Coste 23 mai 2013 17:30

          Je n’ai pas mentionné ces faits en question, parcequ’ils n’existent que dans votre imagination. La violence, la haine, l’exclusion sont du côté des pros mariage pour tous et surtout du côté des antis manif pour tous.


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 mai 2013 17:35

          « Impartial » et pas « partial ».

          Un article un tant soit peu « impartial »...

          Tout le monde aura corrigé.


        • Manuel Atreide Manuel Atreide 23 mai 2013 18:11

          @ l’auteur, 


          vous faites peu de cas des multiples dérapages des opposants à la réforme. Les images existent et de trouvent facilement sur les sites de partage vidéos. En voici un exemple : 


          Alors certes, tous les manifestants LMPT ne sont pas violents, pas plus qu’ils ne sont tous homophobes. Cependant vous passez trop de faits dérangeants selon votre point de vue pour avoir écrit un article impartial. Ce n’est pas un crime, mais vous vous grandiriez à assumer votre parti-pris.

          Cordialement, M.

        • zagg31 23 mai 2013 18:13
          « Heurts, violence, propos outranciers... »

          Je vous invite à venir vous rendre compte par vous même dimanche 26 mai.
          RDV Porte Dauphine, 3e arbre à gauche.
          Comme d’après la police il n’y aura que 3000 personnes, on devrait bien se retrouver

          Et songez à ce qu’aurait été la manif du 24 mars si les organisateurs avaient appelé à marcher sur les Champs, voire sur l’Elysée... Au lieu de cela, ils n’ont eu de cesse d’appeler au calme.

          Venez donc voir sur place dimanche 26, au lieu de tout voir par le prisme des medias.

        • Martha 23 mai 2013 20:39

          @ prout-prout :

          Manifestement vous n’êtes allé dans aucune des manifestations, pour juger par vous même. Votre seul référant sont nos médias abominablement manipulateurs. Venez dimanche, mêlez-vous aux manifestants vous verrez que la vérité est toute autre.


        • Pierre de La Coste Pierre de La Coste 24 mai 2013 00:42

          @Manuel Atreids,

          J’apprécie votre ton mesuré, ce qui est très rare sur ce sujet en ce moment.

          Tout d’abord, je n’ai jamais caché mon refus du mariage homo, comme en témoignent plusieurs articles sur ce sujet, publié sur Agoravox (accessibles dans une colonne en bas à droite de l’article en cours de lecture). Dans le présent article, j’affiche mes positions dés le troisième paragraphe en faveur des manifs pour tous. Néanmoins, je suis plus un observateur qu’un militant. Simplement parce que je n’aime pas les organisations de masse. Donc, je crois faire état loyalement de ma position.

          J’ai participé à presque toutes les manifs en question, notamment celle où a été tournée la video que vous citez. Dire que tous les manifestants ne sont pas homophobes ni violents est plus qu’un euphémisme, une injustice. 99% des millions de manifestants qui ont défilé sont restés calmes et pacifiques, sans tenir le moindre propos anti-homosexuel. A comparer aux torrents d’insultes déversés par les Femen et dans les manifs pro-mariage homo. Des termes comme « gouine » ou « PD » sont bannis des manifs pour tous et n’apparaissent que chez les activistes homos, pour se désigner eux mêmes. Les slogans abjects contre l’Eglise ou les opposants au projet fleurissent dans les propos des associations et des médias de ce camp-là.

          En dépit des efforts incroyables déployés par les organisateurs des manifs pour tous pour pallier au manque de moyens de la police et à son organisation volontairement défectueuse, quelques extrémistes sont parvenus à polluer une ou deux fins de manifs. Cela existe dans toutes les grands rassemblements, et personne ne songe à relier les casseurs aux organisateurs, les seconds étant bien entendu les ennemis des premiers. Est-ce que le PSG peut être accusé d’avoir encouragé l’émeute autrement plus dangereuse du Trocadéro ? 

          Vous m’avez l’air d’un homme pondéré. Ouvrez les yeux et ne croyez pas aux manipulations des médias, qui ont choisi leur camp, comme le Monde, dont le propriétaire Pierre Bergé a clairement menacé les journalistes qui ne suivraient pas sa ligne hystérique de licenciement.

          L’ampleur des manifs vous a étonné. Moi aussi. Ce n’est pas une raison pour tomber du côté de l’injustice, de l’agressivité, de l’insulte à l’égard de millions de citoyens qui ne pensent pas comme vous.


        •  l’auteur@ « putain de noble » pourquoi on l’a pas guillotiné celui la....

          ras le bol des tradis fachos chouans.....louis 16 c’est fini................l’esclavage c’est fini.le servage

          aussi aux GALERES ET VITE ........................... A CAYENNE


        • Pierre de La Coste Pierre de La Coste 24 mai 2013 14:35

          @tousensemble : votre commentaire devrait normalement être « replié », puisqu’il est bien entendu contraire à toutes les règles d’Agoravox. Je préfère le conserver à titre d’exemple des appels au meurtre qui fleurissent sur la Toile contre les adversaires du mariage homo. On sait de quel côté est la haine : du vôtre. Merci d’en apporter la preuve.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 juin 2013 10:10

          BARJOT EGERIE DE L OPUS DEI  ??
          elle vit dans un logement social de la mairie de paris a un endroit ou pour son appart de 180 m2 ou elle devrait payer plus de 1000 euros/mois ..ET OU ELLE PAYE 2800 EUROS
          dont son ASSO « JALONS » LUI PAYE LA MOITIE DU...LOYER

          ET ELE EST PROPRIO D UN 60 M2

          ELLE EST BELLE L’ EGERIE CATHO...POURRIE CHARITE CHRETIENNE COMMENCE PAR SO-MEME


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 juin 2013 10:12

           RECTIF PLUS DE 10000 EUROS/MOIS


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 juin 2013 10:14

          TOUSENSEMBLE
           :
          10000 EUROS ET NON 1000 POUR L APPART DE BARJOT


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 mai 2013 17:31

          La réalité est très éloignée du contenu hagiographique de cet article. Barjot s’est exprimée, il y a quelques minutes, sur Radio Notre-Dame :

          « Si nous ne mettons pas dans nos appels, et si dans l’organisation, il n’y a pas véritablement d’appels au calme et à la responsabilisation de chacun, le plus grand risque sera que la manifestation, aussi massive soit elle, tourne à la violence. Je me demande même si je vais y aller parce que ça devient extrêmement violent. »
          http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20130523.OBS0392/mariage-gay-frigide-barjot-pourrait-ne-pas-manifester-le-26-mai.html

          Barjot a répété à plusieurs reprises être victime, ainsi que « ses proches », « d’attaques personnelles », « de campagnes de dénigrement » qui, selon elle, sont menées par « l’extrême droite ».

          Je me marre. C’est l’histoire du monstre de Frankenstein qui se retourne contre son créateur.

           smiley smiley


          • jerome 23 mai 2013 17:54

            " Un article un tant soit peu partial aurait - au minimum - rappelé les heurts, les violences, les propos outranciers, les agressions physiques et les multiples appels au trouble à l’ordre public perpétrés par les grands bourgeois prout-prout de la manif anti-gay «   :

            le sommet de la mauvaise foi haineuse et sectaire ... Franchement Peachy, comment pouvez
            vous claviotez de telles insanités sans être écoeuré par votre propre odeur ? Hein ?

            Regardez donc les innombrables videos, et surtout pointez bien celles dont vous nous parlez
            plus haut ; et puis revenez nous voir !
            Et nous pourrons parler des bandes de cailleras PSG qui ont déferlé seulement armées
            de bons et joyeux sentiments, tellement bons que Delanoe a regretté des » bousculades ",
            le cher homme ( enfin, j’me comprend ... ) .

            Comment pouvez vous éructer de telles insanités ? Ce sont les frites de midi qui étaient
            trop grasses ? Vous vous êtes fait engueuler par votre moitié et ça ressort ???


            • crazymad 23 mai 2013 18:02

              Oui rigolez bien et soyez devant votre TV dimanche 26 mai à 20 h pour voir la France dans la rue !
              Ah ! au fait... vous avez écrit  :
              "...Un article un tant soit peu partial aurait - au minimum - rappelé les heurts, les violences, les propos outranciers, les agressions physiques et les multiples appels au trouble à l’ordre public perpétrés par les grands bourgeois prout-prout de la manif anti-gay..."
              Vous pensez sérieusement ce que vous dites ??? Si c’est le cas, il est temps de consulter ! 


              • Nanar M Nanar M 24 mai 2013 08:29

                Vous disiez ?
                Les rances dans la rue ?
                Mais ça pue !


              • Dupont Georges Dupont Georges 23 mai 2013 18:09

                 J’en reviens pas d’être arrivé au bout. Heureusement que j’avais du temps à perdre. Il serai temps de redescendre sur terre.


                • gegemalaga 24 mai 2013 10:22

                  et bien moi : pas arrivé au bout ... ; 


                  j’ai « calé » juste après ...« une aimable jeune femme ...souriante et sexy.. » ;

                  je pense qu’il ne sagit pas de celle que les medias nous ont ...tartinée a toutes les sauces ..depuis qq mois !

                  aimable : oui mais quand elle souri on se demande si ce n(est pas une grimace,
                  sexy : pas etonnant la montée des effectifs d’homo ...,
                  bon , j’arrete là : c’a va m’enerver...


                  • bartneski bartneski 24 mai 2013 10:52

                    Vivement dimanche !!! Je m’impatiente de voir en chair et en os et de compter une dernière fois cette horde d’anti qui battra le pavé parisien au nom de notre civilisation.

                    « Nous ne sommes pas homophobes ! Nous voulons juste que les homos n’aient pas les mêmes droits que les hétéros ! Ils ont le droit de vivre, de s’aimer et de se pacser, c’est déjà pas mal. »

                    Voilà le discours officiel : « Je ne suis pas homophobe, la preuve, j’ai des copains PD...C’est juste que, comme ils sont pas comme moi, il est hors de question qu’ils aient les mêmes droits. Le mariage et les gosses c’est sacré ! »

                    Mais qui a dit le contraire ? Réfléchissons voulez-vous ? 

                    Si seulement la république avait créé l’union civile pour tous plutôt que le mariage civil pour hétéros alors on n’en serait pas là. Le mariage serait resté le privilège des communautés cultuelles sans reconnaissance civile et l’union civile pour tous serait la règle en société civile sans valeur cultuelle. T’es PD ou inculte, direction la mairie pour l’union civile. T’es hétéro et communautariste, direction le lieu de culte pour le mariage et la mairie pour l’union civile. C’est pas compliqué. La mairie ne vaut pas le culte et le culte ne vaut pas la mairie et le papier officiel républicain, c’est l’union civile. Le problème du mariage n’aurait pas existé au sein de la république. Le mariage serait resté un sacrement religieux et non une union civile.

                    Reste le problème des gosses. Pour les réfractaires à l’adoption et à la procréation assistée , je ne sais quoi leurs dire... Eux nous disent« 1 papa, 1 maman !! » Oui, bien sûr, comme tout le monde (comment faire autrement ? Jusqu’à présent, il faut des mâles et des femelles pour se reproduire non ?).Quoi d’autre ? « l’équilibre mental de l’enfant !!! » Oui, oui, bien sûr. Comme tous les gosses (il est évident que si tous les gosses élevés par des couples hétéros étaient tous parfaitement équilibrés, ça se saurait non ?). Quoi d’autre ? « les gosses ne sont pas une marchandise !! » Oui, bien sûr. Nous sommes d’accords et nous y veillerons. Quoi d’autre ? « On peut pas confier des gosses à des pervers !!! » Ah nous y voilà... Qui sont ces gens qui confondent homosexualité et pédophilie ? Qui sont ces gens qui pensent encore malgré la loi que les homos sont des malades mentaux violeurs d’enfants ? Je ne leur confierai pas mes gosses à ces extrêmistes fantasmagoriques. Et puis quoi ? Les arabes violent nos femmes et nos enfants et nous égorgeront tous dans notre sommeil ? Les Noirs puent ? Les Chinois bouffent leurs morts et les communistes nous jetterons au goulag ? 

                    On croit rêver d’entendre encore ces âneries en 2013 et pourtant... Un peu plus d’1 million de Français ont défilé dans la rue pour nous jeter ça à la gueule non pas dans un élan insurrectionnel mais inquisitionnel. L’ump, le fn, les centristes, les cathos (dont des gauchos), les fachos etc... tous unis derriére Frigide Barjot pour boutter hors du mariage tous ces hérétiques sodomites blaphématoires au nom de la sauvegarde de notre civilisation !!! Comme si l’homosexualité était un choix et que ce choix nous mènerait à la fin des temps... Quelle connerie !!! 

                    Pour finir, je ne me lasse pas de lire et d’entendre ces mêmes tarés nous dirent que le gouvernement ferait mieux de s’occuper des problèmes des français plutôt que de vouloir marier les PD. Je me marre. Seront-ils sur le pavé pour défendre nos acquis sociaux, du moins, ce qu’il en reste ? 

                    Frigide Barjot, ferme là à tout jamais.


                    • Martha 24 mai 2013 11:48

                      Jusqu’à présent le mariage concernait une femme et un homme et il était naturellement fécond.
                       
                       C’ ETAIT basique et fondateur.

                       Tolérez que nous tenions au sens de ce mot : c’est ce que nous viendrons dire dimanche.

                      PS : est-ce être « taré » de dire que ce changement culturel profond n’avait aucune urgence (puisqu’il n’avait pas lieu d’être) comparés à d’autres, bien plus attendus, eux, réalistes, nécessaires et urgents dans le but de faire face à ce qui mine notre économie et torpille nos emplois ? Cela concerne bien plus de citoyens, pris, eux, dans de réelles difficultés.


                    • bartneski bartneski 24 mai 2013 13:47

                      Ah oui j’oubliais cet autre argument des anti : « le mariage c’est pour faire des enfants !!! » Que dites vous des tous ces couples non mariés qui ont des enfants légitimes ou non, adoptés ou naturels etc.. ? Cà suffit l’inquisition et la bonne morale judéo chrétienne !!! Vous vous trompez d’époque bande de tarés ! Nous sommes au XXI ème siècle contents ou pas. Réveillez vous les culs bénis !!! J’aime Jésus et son message, vous en êtes à 100 000 lieues. Honte à vous pour votre intolérance et votre inquisition. Vous feriez mieux de remplir vos églises et faire preuve de compassion et de charité chrétienne plutôt que de défiler dans la rue avec vos gosses en première ligne contre l’amour ! Les homos sont la création de Dieu que vous le vouliez ou non. Ils ne sont pas une épreuve à vos vies mais la démonstration que l’amour existe partout tout le temps et tout autour. Votre haine et vos arguments me dégoûtent. Mais je vous pardonne, ignorants et hypocrites que vous êtes. Dimanche, c’est le jour du Seigneur. Il vous regarde, pauvres pêcheurs.


                    • JL JL 24 mai 2013 11:29

                      Bonjour Pierre de la Coste,

                      bravo pour cet article digne d’une anthologie sur le sujet.

                      J’aime cet hommage à Guy Debord et sa critique de la société du spectacle comme il l’appelait. Et il semblerait justement que les médias (cf. Le Monde et Pierre Berger, cités dans l’article) soient complices de ce que révélait Courouve sur un autre fil :

                      ’’Un militant américain des « gay rights » me confia un jour que la « guerre linguistique » (la symétrie des termes « hétéro » et « homo », symétrie qui n’a aucun correspondant dans la sociologie) ne devrait jamais être révélée au public.’’’ 

                      Vous avez dit symétrie des termes ? je pose la question : est-ce la raison pour laquelle le mot génitalité a disparu de la sphère publique ?

                      Pour moi, le mariage civil est une sorte de sacrement laïque du couple génital.

                      A ce sujet, il convient de faire la nuance entre relation génitale (singulier) et relations sexuelles (pluriel) : seul un couple hétérosexuel peut pratiquer la génitalité, chose que ne peuvent pas faire deux homosexuels, c’est la raison pour laquelle, le mot couple est une appellation qui devrait être réservée aux couples hétérosexuels. De ce fait, couple hétéro est un pléonasme, couple homo un oxymore.

                      Il est donc dangereux de mettre en circulation ces livrets de famille qui comportent mention de deux pères ou de deux mères, et qui occultent l’un des géniteurs sinon les deux, donnant à penser contre nature que n’importe qui peut enfanter avec n’importe qui.

                      Le mariage homosexuel c’est la mort du mariage civil, et si les églises combattent aujourd’hui le mariage homosexuel, c’est parce qu’elles avaient accepté le mariage civil. La mort du mariage civil par ce qui est disons le, une pierre dans le jardin du FDG, nous ramène deux siècles en arrière ! Au bénéfice de l’église traditionnelle, sans compter le boulevard ouvert au FN, le seul qui ait promis d’abroger cette inique loi Taubira.

                      C’est peut-être tout ça à la fois qu’expriment ces millions de gens que le PS a fait descendre dans la rue pour suivre Frigide Barjot, et pour les raisons que vous dites si bien dans cer article.


                      • L'Auvergnat L’Auvergnat 24 mai 2013 12:17

                        Je doute sincèrement.........qu’elle même ne le sache ..................elle est vraiment b........ge


                        Pauvre France....................

                        • amipb amipb 24 mai 2013 13:21

                          En lisant les commentaires à cet article, on peut se rendre compte une nouvelle fois d’où se situe réellement la violence.

                          Cette loi aura au moins réussi une chose : diviser les français et, peut-être aussi, montrer jusqu’à quel point certains peuvent mentir ou manipuler les faits pour asseoir leur idéologie.

                          Désormais, ce sont les enfants qui vont trinquer.


                          • demosoluce 24 mai 2013 14:14

                            je vous rejoins amipb. Je suis effaré que cette loi et polémique ait réussi à dévier les citoyens français des vrais problèmes que nous devons affronter aujourd’hui. Si l’objectif de cette loi était de diviser les opposants au système actuel (diviser pour mieux régner), alors c’est réussi.


                          • Laurent 24 mai 2013 13:49

                            Tant de bruit pour un non évènement, ceux qui sont contre le mariage homosexuels font partie des passéistes et des gens qui n’ont rien compris à l’évolution de la société. Il en y a eu de tout temps il y en aura encore.
                            Tout ces gens sont généralement contre tout ce qui représente une liberté pour ceux qui sont différents d’eux ou une évolution qu’ils ne comprennent pas.
                            Contre les femmes qui fument, contre la mini-jupe, contre la contraception, contre l’école mixte, contre l’avortement, contre le droit de votre des femmes, contre la décolonisation etc. etc.
                            Heureusement l’Histoire leur donne généralement tort et ils feront plus tard le plaisir des bêtisiers des média lorsqu’ils reviendront sur les années 2000.

                            Quant à la personne dont il est question dans cet article, la meilleure analyse est peut-être bien celle de François Morel sur France-Inter :

                            http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-francois-morel-complique-pas


                            • thierry3468 24 mai 2013 15:20

                              Les opposants au « mariage pour tous » ,dans leur grande majorité ,n’ont rien à voir avec Frigide Barjot .Ils sont capables de réfléchir seuls et d’agir en conséquence .Les médias ont fait de Frigide Barjot une égérie en croyant discréditer cette opposition à ce projet décadent et insensé .
                              Frigide Barjot est devenue l’idiote utile du PS et malheureusement pour le gouvernement ,elle n’a pas été aussi mauvaise .....Assimiler les opposants à des homophobes ,à des antisémites ou à des guignols comme cette Frigide Barjot n’ont pas grandi les défenseurs du« mariage pour tous ». Ils ont leur vrai visage ,celui de la haine ,du mépris mais surtout leur incapacité à répondre aux questions de cette légitime opposition.Le gouvernement ferme les yeux ,se bouche les oreilles en croyant que la rue va se calmer mais cette politique de l’autruche est suicidaire car elle renforce l’opposition à Hollande et ses sinistres acolytes .


                              • Loatse Loatse 24 mai 2013 15:27

                                @Laurent

                                Vousn’avez que les mots « liberté, droits » à la bouche... et celui des enfants à naitre de ne pas être orphelins de père ou de mère, qu’en est il ? quid du progrès pour les femmes indiennes à devenir les ventres des fortunés qui veulent un enfant « à tout prix » pour quelques roupies, pour nourrir leur famille... ?

                                C’est bien cela qui se profile au nom du « progrès » auquel pour une majeure partie, nous nous opposons...et que soutiennent ceux qui ont pour la majeure partie d’entre eux ont un père et une mère...

                                Quand j’entend le témoignage de deux homosexuels se réjouissant de contacter mariage civil ajouter à leur déclaration : « par contre, pour les enfants il est trop tard, nous sommes trop vieux pour en avoir »...(? !)

                                il y a quelque chose qui m’échappe là...ont ils conscience que, sans les nouvelles techniques d’aide à la procréation, il y a une réalité biologique incontournable qui me semble niée, réalité restrictive vécue comme une injustice à réparer apparemment..

                                la suite logique de cette loi sera la légalisation de la bigamie...et là je vais bien rire (quoique..) quand les mêmes qui au nom de la liberté réclament le mariage pour les minorités sexuelles, tenteront de s’y opposer en expliquant que ce n’est pas dans notre culture... frères et soeurs aussi pourront aussi prétendre à contacter union au nom de l’égalité du droit pour les minorités..

                                La boite de pandore est ouverte... 


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 24 mai 2013 15:31

                                  Socialement politiquement je ne me sens pas représnté par « le peuple de droite » présent dans les manifs anti.Appartenant au monde ouvrier ; aprés le ralliement de la « gauche »au marché et à la mondialisation .J’assiste abasourdis à la défaite morale qu’est la soumission de cette gauche au loby gay.Comment ne peuvent ils voir que s’agissant du mariage ils heurtent et detruisent un referenciel culturel qu’une partie de nos concitoyens
                                  vivent comme moralement institutionalisé voir pour beaucoup comme sacré !Comment
                                  la gauche ne peut elle voir ce que dissimule la partie emergée de l’iceberg , dessous c’est
                                  la marchandisation de l’enfant , c’est le droit à l’enfant comme bien mobilier !c’est la location des ventres et ici la trahison est avérée. En effet qu’elle classe sinon la mienne fournira les ventres ?S’il est du devoir de nos élus de proteger les citoyens qui different par leur penchant sexuel
                                  et comportementaux .Il est totalement illégitime de transformer et d’eradiquer les criteres et reperes sociétaux au motifs d’acceder aux desideratas d’une minorité !
                                  Je ne suis pas bien sur qu’une majorité de gays aient beaucoup gagnés « contrairement au pacs qui légitiment retablissait l’égalité devant la loi » avec cette loi dont le but fondamental est de permetre au marché d’offrir aux homosexuels ce que la nature leur refuse : l’enfant ! Le droit à l’enfant est une vue de l’esprit ce qui existe c’est le droit de l’enfant ! la est irrémediablement mon alliance à moi le tenant de la laicité avec le croyant !
                                  C’est une partie du socle societal qui nous est commun il ne se discute pas il ne se negocie pas ! Les elites de tout bord qui ont attaqués ce socle ont definitivement perdus à mes yeux toutes autorités morales politiques et intellectuelles !
                                  Asinus : ne varietur


                                  • Loatse Loatse 24 mai 2013 16:55



                                    @Cova

                                    Vous dites : « Comment ne peuvent ils voir que s’agissant du mariage ils heurtent et detruisent un referenciel culturel qu’une partie de nos concitoyens
                                    vivent comme moralement institutionalisé voir pour beaucoup comme sacré.. »

                                    Sans doute parce qu’ils ont dans l’optique d’éradiquer tout « référenciel culturel »... On m’aurait « vendu » le changement de civilisation (dont parle madame taubira) que je n’aurais pas voté à gauche..ni à droite d’ailleurs..

                                    Nous ne sommes pas au bout de nos surprises...


                                    • lettre a l ANKOU LE VRAI

                                       mecreant JE PRIE QU EN priorité vous preniez dans votre charrette l les extremistes .......les culs-benis

                                      .............homophobes....et les lapideurs ....les mutileurs

                                      salafistes ou de civitas.................

                                      NOUS SOMMES EN REPUBLIQUE NON A LA CHARIA CATHO OU SALAFISTE


                                      • lsga lsga 20 juin 2014 19:01

                                        plus extrémiste que Frigide barjot, certainement aussi plus stupides, l’abus d’eau bénite nuit au transite intestinal...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès