Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Qui sont les plus à blâmer du sort de la vieille dame expulsée de 94 ans : (...)

Qui sont les plus à blâmer du sort de la vieille dame expulsée de 94 ans : les fils ou bien la maison de retraite ?

La vieille femme avait été confiée à la maison de retraite "Villa Bonsoleil de Chaville" (Hauts-de-Seine) depuis deux années où le tarif est de 124 euros par jour.

JPEG - 20.8 ko

Cette résidence médicalisée EHPAD est un établissement privé faisant partie du Groupe STEVA. Les EHPAD offrent un suivi médical renforcé (médecin coordonnateur, personnel infirmier important) et une prise en charge de personnes âgées en perte partielle, voire totale d’autonomie comme celles atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Voici ci-dessous un film qui a été réalisé dans le cadre d'un Atelier Cinéma par les résidents, les familles et les amis de la Villa Beausoleil de Chaville. Ces Villas Beausoleil dont le slogan est "la retraite ouverte sur la vie".

Ses deux fils l'avaient inscrites dans l'établissement il y a deux ans car elle n’était plus autonome, mais depuis un an et demi ils ne payaient plus les mensualités et devaient plus de 40 000 euros.

Après de nombreuses relances téléphoniques et des courriers, impossible de joindre les fils pour qu'ils règlent la somme. La direction assure pourtant qu'ils disposent de revenus confortables. L'un de ses fils est médecin gynécologue dans un hôpital privé d'Anthony (Hauts-de-Seine).

Le directeur du groupe propriétaire de la maison avance que "plusieurs lettres recommandées" avaient été envoyés et des dizaines de coups de fil passés à un des fils, "pour lui demander de prendre en charge sa maman".

Le juge des référés de Nanterre avait ordonné le paiement des arriérés, sans qu'ils donnent suite. Devant ce silence, la maison de retraite décide de rompre le contrat. Elle avertit les fils que leur mère sera renvoyé chez l'un d'eux, à Brou en Eure-et-Loir.

Mais le fils résidant à Chateaudun est absent lorsque l'ambulance arrive à son domicile. Les ambulanciers ont donc rappelé l’établissement de retraite et reçu en retour la consigne de déposer l’encombrante pensionnaire à l’hôpital de Châteaudun. Et c’est ainsi que, vendredi après-midi, les urgences ont pris en charge une dame certes très âgée, mais qui ne souffrait visiblement de rien.

L’hôpital a alors pris contact avec la direction de la Villa Beausoleil de Chaville, qui a refusé de reprendre sa pensionnaire, car sa chambre avait déjà été attribuée à une autre personne.

C’est également l’hôpital qui a finalement réussi à contacter ce fils de la pensionnaire, en vacances dans le sud de la France. Celui-ci ne pouvant pas rentrer en Eure-et-Loir avant lundi, la direction de l'hôpital a finalement accepté de prendre en charge la vieille dame jusqu’à son retour.

Le co-président des maisons de retraite Villa Beausoleil, Richard Claverie, reconnaît sur France Info une erreur : celle d'avoir emmené cette femme de 94 ans à l'hôpital de Châteaudun, au lieu de la ramener dans son établissement de Chaville dans les Hauts-de-Seine.

"Nous avons fait une erreur et je tiens ici de manière assez solennelle à dire toute ma compassion et mes excuses d'abord à cette résidente : alors que nous avons trouvé porte close chez ses enfants, nous aurions dû raccompagner la personne dans notre maison de retraite, alors que nous avons en équipe commis la décision maladroite de l'emmener à l'hôpital de Châteaudun, en attendant de trouver une bonne solution", explique-t-il.

Mais il défend tout de même son établissement. "Vous parlez d'expulsion, je tiens à m'inscrire en faux par rapport à cette allégation. Nous avons un cas tout à fait particulier que je n'ai jamais vu dans ma carrière, où une famille fait preuve de malhonnêteté et qui ne répond pas du tout à ses obligations, qui ne paye pas ce qu'elle nous doit", explique-t-il, précisant que la prise en charge d'une personne âgée coûte dans cette maison de retraite de Chaville entre 2.500 et 3.500 euros. "Le tribunal de Nanterre nous a d'ailleurs donné raison", ajoute-t-il.

"Il ne s'agit pas d'une expulsion, il ne s'agit pas d'un bail d'habitation mais d'un contrat de séjour, et l'un des motifs de rupture c'est le non paiement des prestations, donc nous avons à la limite depuis longtemps été trop gentils avec la famille, vous imaginez que 40.000 euros d'arriérés ça ne se fait pas en quelques semaines, ça fait pratiquement deux ans que nous cherchons des solutions", ajoute-t-il. (Visionner la vidéo ci-dessous)

Mais finalement c'est le fils, gynécologue, qui va reprendre en main le dossier de sa mère. Après un examen médical, la vieille dame sera à nouveau transférée dans un autre établissement, peut-être une nouvelle maison de retraite. On se pose quand-même la question ; ce fils médecin savait-il que sa mère avait été expulsée ? Savait-il que sa mère avait 40.000 euros d'impayés ?

Pour Pascal Champvert, Président de l'Associations des directeurs au service des personnes agées,c'est la famille qui est hors-la-loi. Puisque l'établissement avait envoyé plusieurs lettres recommandées au fils de la pensionnaire, et que le juge des référés de Nanterre avait ordonné le paiement des arriérés. "On est dans un cas d'une famille hors-la-loi, qui ne respecte pas des décisions de justice, qui refuse le dialogue avec l'établissement, et ils ont quand même attendu un an et demi !"

Toujours selon Pascal Champvert il y a quelques infimes familles qui font le calcul ignoble d'attendre le décès de la vieille personne pour dire que puisqu'elle est décédée, maintenant vous ne pourrez pas nous réclamer l'argent que nous n'avons pas donné. C'est des cas qui sont extrêmement rares, ajoute-t-il.

Cependant pour la ministre chargée des Personnes âgées, Michelle Delaunay, la maison de retraite a agi "en violation du droit et de la dignité humaine", rappelant que la chambre d'un résident "est son domicile, sur le plan légal". "Le départ forcé ne peut être prononcé que par un juge", "cette expulsion est probablement illégale mais nous devons avoir connaissance du contrat".

Elle précise que L'ARS a été contacté et qu'elle doit lui rendre compte de la situation exacte, en indiquant que si la loi a été violée, une plainte peut-être engagée. Par contre si la procédure de mise en alerte de la famille a bien été respectée, ce sera plus conciliant selon elle. Elle ajoute qu'il pourrait aussi y avoir des mesures de mise en demeure de la famille.

Par ailleurs, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, condamnant "avec fermeté l'attitude de la maison de retraite", a décidé de "s'auto-saisir de ce cas".Tandis que le Parti communiste français (PCF) dénonçait "la loi du fric qui a primé sur le respect de la personne".

Il faut quand même relever que ces établissements de retraite privés se comportent comme des entreprises, et qu'il faut préciser que le "reste à charge" moyen dans un établissement comme celui où séjournait cette vieille dame est de 2.200 euros et quelquefois plus, contre 1.380 dans un établissement public. Précisons que la retraite moyenne des personnes âgées tournent autour de 900 euros !

Un conseil façon clin d'oeil : si votre retraite tourne autour de ce chiffre, faites comme Bernadette Lafont, qui dans le film de Jérôme Enrico "Paulette" a trouvé la solution pour compléter sa maigre retraite, car elle touche le minimum vieillesse ! (Visionner ci-dessous la bande annonce du film qui sort le 16 janvier 2013)

Sources : Le Parisien, France Info,


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • colza 8 janvier 2013 09:20

    Et sur les deux fils, rien ?
    L’un est médecin et si j’en crois la radio, l’autre avocat.
    Ces personnes, qui ont abandonné leur mère dans une maison de retraite, aussi huppée soit-elle, vont s’en sortir sans rien payer et la maison de retraite va se retrouver condamnée.
    Un peu limite, non ?


    • appoline appoline 8 janvier 2013 20:22

      Sans compter qu’ils ont dû racler les fonds de tiroir après avant mis la mère en maison de retraite les fils.


      C’est triste pour cette vieille dame, mais une maison de retraite est une entreprise comme une autre même si beaucoup traitent les vieux comme des chiens

    • Luminalbe 8 janvier 2013 22:18

      Non, désolée, mais non. C’est la maison de retraite qui n’a plus des limites, LES maisons de retraite ! C’est une affaire d’enrichissement pour eux, c’est une « entité commerciale et économique » comme disait quelqu’un ici. Des affairistes se font de l’argent avec. 4000€/mois, c’est de l’indécence, pour être polie, et du vol sans être polie. 4000€/mois, c’est du vol. Une personne âgée ne dépense plus autant d’argent, cet argent ne peut être justifié même si on promène la mémé au Canada et retour, même si on lui offre le luxe du luxe, ça ne coute pas 4000€/mois. Les opportunistes ont trouvé un bon filon là, puisqu’ils exploitent le changement de la société ; les vieux vivent plus longtemps, donc ont les exploitent et ont les dépouillent de tout leur argent avant de partir. C’est honteux, c’est minable. Une personne âgée mange moins, se déplace moins, a moins des loisirs, moins des besoins à accomplir. Comment on peut justifier les 4000€/mois ? Les soins ? Même si elle a une aide soignante pour elle toute seule, cela vient moins cher ( vu les salaires). Faites un calcul et vous allez voir qu’il est presque impossible à justifier tant d’argent, sauf pour remplir les poches des directeurs de maisons de retraite et autres vautours !!!
      Je ne sais pas mais j’ai l’impression que les gens ici pensent que 4000€/mois c’est normal. Il se peut que c’est moi anormale en pensant que 4000€ c’est énorme,et en pensant que les gens ont perdu la vraie valeur de l’argent.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 janvier 2013 04:34

      Juste une remarque personnelle : les deux fils de cette dame me semblent de parfaites ordures. Médecin, avocat... l’un pour estimer l’espérance de vie et l’autre pour calculer le temps qu’on pourra faire trainer le paiement. Elles sont belles nos élites ! La volonté de frauder la maison de retraite devrait pouvoir être établie. Il faudrait bien que ça se fasse. 


      Il y a sans doute l’un ou l’autre des intervenants dans cette affaire qui coulera leurs coordonnées à la presse et on sera nombreux à croire que ce sont de parfaites ordures. Leurs amis, leurs enfants, leurs collègues savent-ils ? Donneront-ils encore la main à ces êtres répugnants ? Je leur souhaite absolument tout le mal que la loi permet de souhaiter.

      Pierre JC Allard, avocat à la retraite

    • BlackMatter 9 janvier 2013 13:30

      Je fais une autre remarque.

      Puisque selon cette maison de retraite elle dispose de décision de justice à l’encontre des deux fils, pourquoi ne les à t elle pas fait exécuter ? Elle pouvait demander un titre exécutoire pour les arriérés puis mandater un huissier pour saisie leurs comptes ou leurs biens qui doivent être important puisque l’un serait médecin et l’autre avocat.
      La maison de retraite avait donc d’autres moyens pour faire valoir ses droits que l’expulsion de la retraitée quand bien même elle en aurait le droit sur le papier. Ainsi la maison de retraite peut avoir commis ce qu’on appelle un abus de droit.

    • ZenZoe ZenZoe 8 janvier 2013 09:20

      Je note que dans cette affaire, les dirigeants de la maison de retraite ont reconnu une bourde et s’en sont excusés. Dont acte. Ils ont fait une erreur et auraient du poursuivre l’action en justice contre les héritiers, tout le monde est d’accord.
      Par contre, on aimerait bien entendre un mea culpa similaire de la part des enfants de la vieille dame qui ont agi comme des salopiots en parlant poliment. Alors qu’on l’avait averti que sa maman allait être ramenée chez lui tel jour, le fils s’est brusquement évacué sur la Côte d’Azur et a refusé de rentrer de vacances pour s’occuper d’elle. On ne parle même pas de la malhonnêteté sidérante de ces mêmes fils, qui connaissaient les tarifs de l’établissement avant d’y placer leur mère, qui auraient pu lui trouver un endroit moins cher, qui ont exposé leur mère à être renvoyée. Honte à eux, qui sont loin d’être pauvres.

      Je suis une fois de plus consternée par le traitement médiatique de l’affaire qui n’a que faire de la vérité pour mieux faire le buzz, et inverse les rôles : le vilain capitaliste déguisé cette fois-ci en EHPAD qui jette dehors dans la neige une pauvre vieille indigente, rien que ça.


      • julius 1ER 8 janvier 2013 19:09

        le terme capitaliste n’est pas approprié à ton texte car il caricature ce qu’est véritablement le capitalisme appliqué à des maisons de retraites, il y avait de cela quelques jours un débat sur Ago à propos des maisons de retraites justement et du rôle des groupes financiers qui investissent ce secteur, mais dans ce cas particulier le problème est ailleurs il s’agit d’un contrat signé par deux fils avec une maison de retraite qui doit prendre en charge leur mère,or il s’avère qu’au bout de quelques mois les fils n’honorent plus le contrat signé alors qu’ apparemment ils en ont les moyens matériels mais perso je ne prononcerai aucun jugement de valeur car dans les faits exposés je trouve qu’il y a beaucoup de zones d’ ombre , à priori les enfants semblent être de parfaits salauds, mais là je dirai que l’on ne sait rien de leur passé et c’est la que le bât blesse, ils ont fait des études correctes pour arriver ou ils sont ce qui tendrait à prouver qu’ils viennent d’un milieu aisé car leurs métiers respectifs nécessitent de longues études(ce qui veut dire dépenses élevées qui plus est le choix de l’établissement à priori onéreux ce qui tendrait à prouver qu’au départ les moyens financiers étaient là !!!!!!

        pour vraiment se faire une opinion sur cette affaire il faudrait connaître l’étendue de leur patrimoine ainsi que le plan de financement au moment de la signature du contrat car on peut imaginer que cette vieille dame n’était pas sans moyens alors peut-être aurons nous quelques éclaircissements dans les jours qui viennent !!!!!!!!!!!!!!!!!

      • jacques lemiere 9 janvier 2013 19:58

        en effet...

        et parler sur un cas comme ça, si rare qu’il n’illustre rien...sans ne pas trop savoir ce qui se passe...c’est du petit journalisme.

        La cas horrible du pauvre bébé mort sur le trajet de l’hôpital, traité aurait pu à la limite illustrer le problème de la désertification. Il n’est pas un jour où les journalistes ne balancent une contre vérité ou une imprécision. 

        Et si les journalistes prompts à critiquer à la première erreur pratiquaient au moins l’autocritique..

      • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 janvier 2013 09:44

        Ah celui là de sujet va faire un carton . 


        • primo....il faut vider la directrice de l EHPAD.....

          secundo IL FAUT OBLIGER LES FILS A PAYER POUR LEUR MERE..............


        • appoline appoline 8 janvier 2013 20:25

          Et pourquoi la virer ? Elle a fait son boulot, elle a des comptes à rendre aussi. Non, les fils sont des jean-foutre qui ont bien été contents fut un temps que leur mère les emmènent vers les études supérieurs


        • ou va l’argent des EHPAD MOYENNE FRANCAISE 2000 EUROS PAR MOIS

          SI LES EHPAD SONT BENEFICIAIRES QUI PROFITE DE LA MANNE ????????????????


        • SI ON LAISSE FAIRE LE MILEU FINANCIER QUI A DE GROSSES BILLES DEDANS LES EHPAD PRIVES

          il y aura des classes dans les EHPAD DU MOUROIR A 1000 EUROS MOIS AU LUXE A 3000 EUROS

          PARTOUT OU IL Y A DU FRIC A FAIRE ILS SONT PRESENTS..........pour eux tout es bon a faire du FRIC


        • apoline

          et la petite fille envoyée par la police au commissariat pour une dette de cantine de 170 euros pour vous c EST NORMAL

          LE MAIRE ADJOINT QUI A DECIDE CELA DOIT ETRE VIRE ET INELIGIBLE A VIE

          RAS LE BOL DES NOS 650000 ELUS QUI SONT LA POUR SE FAIRE DU...FRIC

          un pays qui maltraite autant ses anciens et ses jeunes....n’a aucun avenir a part devenir une province TRES OBEISSANTE DE LA CEE.

          HALTE AU CARNAGE


        • APPOLINE

          les EHPAD privés sont financés par des BANKSTERS qui le font parce que ca rapporte« les vieux »


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 janvier 2013 09:45

          On est devant un cas très concret . 


          Voyons la suite des solutions selon les un et les autres .

          • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 janvier 2013 14:13

            Salut Calmos , 


            T’a raison , une pensée pour cette mamie qui a dû suer sang et eau 
            pour que ses ingrats enfants ( ils sont deux , c’ est des ingrats doubles ) 
             puissent poursuivre de longues études . 

            Ceci dit on connait pas toutes les données de ce cas . 

            Sinon Calmos le jour où ils veulent te mettre en maison de retraite tu me 
            le fais savoir , je viendrai avec toi et on leur montrera comment on chante 
             «  et gratte et gratte sour ta mandolina mom pétit Bambinoooo  » 
            On mettrait tellement d’ ambiance qu’ ils nous garderaient à l’ oeil ...

          • iris 8 janvier 2013 10:29

            les maisons de retraite sont t elles trop chères ??
            et obligent les enfants et petits enfants à payer lorsque la pension de retraite ou les économies sont insuffisantes-
            il ya bcp de retraités qui ont une petite retraite surtout les personnes seules ou célibataires qui on eu un petit salaire toute leur vie-si leur enfants paient pour eux est ce reproduire la pauvreté ??
            s’il ont économisés toutes leur vie pour acheter une maison est ce pour laissier un petit bien à leurs enfants ou payer la maison de retraite ??
            C’est un vrai problème et souci pour les familles
            Les maisons de retraite sont chères et le traavail au début peu paraitre ingrat-car nettoyer la m..... n’est pas valorisé et valorisante ....
            mais dans ces maisons on prolonge peut etre artificiellement des personnes qui seraint décédées chez elles tranquillement-mais dans ce cas les aides à domicile coutent chères et ne peuvent etre présentes 24h sur 24 h faute de personnel qualifié-et le métier est dur et pas valorisé-mais bcp d’ouvrières du textiles se sont reconverties dans ce métier et ça ne leur semble pas + dur.....


            • la plupart des« anciens » sont bourrés de tranquillisants et dorment nuit et jour sauF pour les repas

              MAIS A QUOI SERVENT LES ARS QUI ONT REMPLACE LES DASS ,,,,, ??????????

              ARS agence régionale de santé (privé , ?°


            • cubrad 8 janvier 2013 10:32

              À 134€ la journée, soit pas loin de 4000€ par mois, nous n’avons pas à faire à des philanthropes. D’un autre coté, les deux fils friqués et parfaitement informés de la problématique autour des maisons de retraite sont deux escrocs de la pire espèce, c’est à dire de ceux qui impliquent leurs proches dans leurs magouilles. Bref, un combat entre margoulins, que grand bien leur fasse.


              • titi 8 janvier 2013 11:49

                Combien coute une simple chambre d’hotel non médicalisée ?


              • julius 1ER 8 janvier 2013 19:23

                @rocla

                 d’accord avec toi il faut être prudent dans les affirmations car on est loin de connaître tous les éléments de cette affaire,,,, ????????????? si ce n’est :
                À 134€ la journée, soit pas loin de 4000€ par mois, nous n’avons pas à faire à des philanthropes,
                finalement ce sont les seuls éléments chiffrés que l’on ait, moi je trouve que les gens sur ce forum ont la gâchette facile, un peu à l’américaine, on tire d’abord et on discute ensuite !!!
                mais c’est dans l’air du temps, les gens ont le verbe facile et la condamnation dans la foulée, c’est un peu primaire mais malheureusement on rencontre cela un peu trop souvent !!

              • appoline appoline 8 janvier 2013 20:26

                Sans compter que cette dame avait certainement des biens que les fils ont dû se charger de revendre non ?


              • Loatse Loatse 8 janvier 2013 10:43

                C’est la série ou quoi ? Il y a une semaine de cela à Toulon, c’est un sdf de 72 ans qui a été déposé dans la rue par l’hopital en chemise hospitalière.. (soit à poil en gros)

                http://www.varmatin.com/toulon/sorti-de-lhopital-un-sdf-de-72-ans-est-remis-a-la-rue-presque-nu-a-toulon.1086968.html

                Dans ce cas ci, les enfants dixit la maison de retraite, ont été prévenus du retour de leur maman par lettre recommandée avec AR... peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas !

                quand à la maison de retraite, c’est malheureux à dire mais si elle n’avait pas fait cette démarche (dont nous n’aurions rien su si les enfants avaient fait acte de présence) après apparemment de nombreuses relances et une procédure, elle n’aurait jamais recouvré son dû et le comportement des enfants n’aurait jamais été révélé au public...

                Reste une inconnue tout de même : si l’hopital n’avait pu réceptionner cette vieille dame (faute de lits par exemple) l’auraient ils laissée à la rue comme dans le cas ci dessus ?..

                Tout ceci est inquiétant, c’est bien le signe que nos sociétés s’endurcissent.... ces deux cas sont des sonnettes d’alarme..

                En chine aussi, il y a des problèmes liés à cet amour fiial qui part en brioche, au point que le gouvernement vient de pondre une loi, effective cet été qui rendra OBLIGATOIRE, la visite des enfants à leurs parents agés...

                http://www.citazine.fr/vite-lu/en-chine-loi-oblige-enfant-visiter-parents



                • wesson wesson 8 janvier 2013 21:57

                  Bonsoir Loatse,


                  ce que montre votre exemple et celui de cette retraitée, c’est à quel point notre système de santé est en voie d’Américanisation. 

                  Là bas effectivement, lorsque vous avez une personne qui ne peut plus payer un service médical privé, ce dernier mets le malade dans une ambulance et va le déposer aux urgences publiques.

                  C’est ainsi dans une société de santé privée. Dès lors que vous n’êtes plus rentable, on refile au public en se lavant les mains. 

                  Et pour la Chine, le cas est encore plus simple : ils n’ont pas de système de retraite, ce qui fait que les anciens sont toujours à la charge de leurs enfants qui peinent déjà à survivre dans leur immense majorité. La situation Chinoise que vous décrivez est une conséquence directe du capitalisme étatique qui règne en fait dans ce pays, et en montre le vrai coût. La situation des personnes âgées en Chine n’est pas prêt de s’arranger, avec la force du nombre en plus. Socialement, ça va devenir rapidement intenable, c’est pourquoi tout ce qui est un peu riche en Chine actuellement est en train d’essayer de mettre les voiles à l’étranger.

                  En tout cas, le fait d’obliger les enfants à visiter les parents ne changera rien à cette situation là. Ils ont besoin d’un système de retraite vite, et qui ne pourra être que par répartition. Autrement dit, l’avantage compétitif Chinois en sera fini.

                • jacques lemiere 13 janvier 2013 11:34

                  ouais...

                  dans des sociétés plus anciennes , il y avait plusieurs façons d’assurer ses vieux jours...
                  gagner plein de pognon et finir rentier...amis d’abord faire pleins de gosses qui vont vous aider lors de vos vieux jours...

                  maintenant...les gens payent pour la retraite...ce qui fait qu’ils se sentent déchargés de la prise en charge de leurs vieux.
                  C’est une conséquence « normale » de la modernisation des sociétés modulo les traditions culturelles.

                  Mais il est certain que on voit des signes que le système de répartition français est en train d’exploser car la société française connait une fracture...et au final les riches ne veulent pas payer pour les pauvres, mais je doute que la raison soit dans la nature des gens qui seraint plus égoïstes mais plutôt dans l’explosion des sociétés.

                • titi 8 janvier 2013 12:11

                  N’oublions pas quand même qu’il y a eu décision de justice.

                  Décision de justice qui obligeait des enfants, à priori solvables, de payer.

                  Mais en France les décisions de justice ne sont que folklore !!!
                  Du petit dealer, aux enfants qui abandonne leurs parents : « attention !! la prochaine fois il faudra que ca cesse !!! », « à 3 nous sanctionnons : 1, 2, 2 1/2, 2 3/4, 2 4/5,..... 2 98/99 » et puis à la prochaine fois...


                  • vital 8 janvier 2013 12:32

                    l’émotion provoquée par cette affaire ne doit pas occulter la principale responsablité des enfants qui ne pouvaient ignorer les relances de la maison de retraite .c’est plus facile de jeter la pierre à l’ehpad en oubliant un peu trop vite que c’est une entité économique .

                    vital


                    • Loatse Loatse 8 janvier 2013 12:44

                      C’est aussi un souci et pas des moindres... une fois la décisions prise du tribunal pour recouvrer les sommes dûes, ce recouvrement devrait être exécutoire immédiatement.. et devant le refus de paiement duement constaté, faire objet de saisies sur comptes..

                      (lesquelles conformément à la loi sont soumises aux règles du quota disponible pour vivre..)

                      Dans certains cas, une clause de ponction totale pour enfoirés dont les revenus ne justifiaient pas leurs manquements à leurs responsabilités, pourrait être envisagé, nan ? :)


                      • Loatse Loatse 8 janvier 2013 12:52

                        Plus on creuse, plus on s’apercoit que les responsabilités sont multiples... les tribunaux engorgés eux ne suffisent plus au suivi des affaires et aux éxécutions des sentences...

                        ce qui nous amène à en déduire que s’il y avait plus de personnel... et donc que par manque d’argent pour embaucher...

                        et donc que les priorités....

                        etc... etc...

                        sauf qu’au bout de la chaine de ces concours de circonstances facheux, on a tout de même deux lascars qui n’ont vraiment pas assuré...et que l’on pourrait accuser d’abandon de famille..


                        • barrere 8 janvier 2013 12:57

                          4000 euros par moi !

                          ils ne pouvaient pas lui trouver un petit appart avec aide médicale a domicile ?


                          • eric 8 janvier 2013 13:16

                            Conflit déjà d’un autre temps. « grâce » au PACS, qui n’impose aucune obligation de prise en charge des parents du conjoint, contrairement au mariage, et compte tenu que les femmes vivent plus longtemps que les hommes, bientôt les PACSEES pourront en toute légalité abandonner les parents de leur conjoint décédé a leur triste sort tout en ayant bénéficié toute leur vie conjugale de la solidarité nationale sous forme d’une demie part fiscale. Des lors les responsabilités respectives seront claires. C’est le contribuable, en particulier celui qui aura fait l’erreur d’etre marie et d’avoir des enfants, a travers l’état, qui payera. Une fois de plus, les lois sociétales auront apporte une solution simple élégante et juste a un problème de société. le financement collectif de la sexualite libre des renards libres dans le poulailler libre. Et on prétend qu’il n’y a pas de progres social en france.


                            • urigan 8 janvier 2013 13:28

                              Nous (ma femme et moi) n’avions pas les moyens de payer le séjour à la maison de retraite de ma mère : Nous l’avons recueillie chez nous. Demain, ce sera le cas pour ma belle-mère, nous la recueillerons chez nous.


                              • iris 8 janvier 2013 14:30

                                Si vous le pouvez c’est bien-mais avoir affaire à une personne incontinente qui ne peut se laver et s’essuyer seule ce n’est pas donner à tout le monde-
                                je ne me voyais le faire avec mon père
                                et garder une personne gravement malade c’est très dur- il faut pouvoir s’échapper de tps en tps..


                              • oncle archibald 8 janvier 2013 18:28

                                ...si vous le pouvez c’est bien ...

                                Un très vieux voisin me voyait un jour en train de faucher l’herbe du fossé devant chez moi avec une très vielle faux à manche en bois « en forme » retrouvée dans un grenier et très bien aiguisée par mes soins .... Ah ! vous savez faucher Monsieur ? me dit il très surpris ... Je lui réponds : non je ne sais pas faucher, mais je fauche quand même ...

                                Et cet homme sage conclut : il y en beaucoup qui disent « je ne sais pas faucher » mais en fait ils ne veulent pas faucher ... Idem avec les vieux parents ou beaux parents ... Il y en a qui « ne peuvent pas » les garder .. ne peuvent pas ou ne veulent pas les garder ?? 



                              • TSS 8 janvier 2013 13:29

                                124 € par jour-45000 € /an .Si la maman a une retraite de 1000€/mois, il reste à peu près

                                1400€/mois pour chacun des des 2 fils ,même « friqués » cela fait beaucoup !!

                                De plus ,il est interdit d’expulser les gens en hiver... !!


                                • Jimmy 8 janvier 2013 13:35

                                  rien de tel que ce genre d’article pour permettre aux donneurs de leçons de s’exprimer

                                  le problème c’est que nous vivons de plus en plus vieux et que s’occuper de sa vieille mere de 94 ans quand on a soi-même dépassé les 60 il y a plus exaltant

                                  avant on s’occupait des vieux parce qu’on vivait dans la même maison et puis ils avaient le bon goût de partir vite

                                  maintenant on se retrouve avec ses parents sur les bras à l’âge où on a soi-même envie de se poser après que les enfants soient partis

                                  les vieux c’est la société qui devrait les prendre en charge mais comme il faut faire des économies pour rembourser la dette on fait la morale aux enfants ingrats après avoir pendant le reste du temps (je parle des médias) proné l’individualisme et l’épanouissement personnel à tous crins


                                  • Jean Yanne Jean Yanne 8 janvier 2013 15:24

                                    78 ans , je m’occupe de moi et de mes enfants !


                                    Voilà 40 ans que je le fais , sans demander quoi que ce soit en contre partie . 

                                    Je sais fort bien , comme tous , qu’à un moment , je serai dépendant , je ne compte sur personne et j’espère avoir assez de courage et de lucidité pour en finir moi même , mais ce n’est pas certain .

                                    Ceci dit , je trouve humain et digne , surtout dans ce cas , que de s’occuper de ses vieux , c’est tout simplement de la dignité humaine . 

                                    Non , ce n’est pas à la collectivité de le faire , mais bel et bien aux descendants , et ce , comme ils le peuvent bien sûr, avec leurs moyens , mais également physiquement comme l’ont fait tous nos parents .

                                    Si indignité il y a , et dans ce cas particulier , elle vient bien de ces enfants .

                                    Ceci dit , l’état devrait lui mettre son nez dans les magouilles des maisons de retraite !

                                    Ah , au fait , personnellement , je prépare ma dépendance , l’organise , et c’est vrai , c’est autant que mes enfants n’auront pas !

                                  • Luminalbe 8 janvier 2013 16:24

                                    Ceci dit, les personnes d’environ 55-60 ans sont prises en sandwich. Imaginons, elles ont les enfants qui font des études jusqu’à 30 ans et plus et donc, selon la loi, elles doivent subventionner à leur besoin, elles ont aussi les parents de 85-90 ans impuissants qu’elles doivent s’en occuper, selon la loi.
                                    C’est un peu lourd, à mon sens.
                                    Et les lois, complétement obsoletes.

                                    Donc, vous avez tout à fait raison, la société par le biais de la maison de retraite doit aligner le prix au prix de la retraite ( 900-1000 €)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès