Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Quoi de neuf meuf en 2014 ?

Quoi de neuf meuf en 2014 ?

A priori, pas grand chose. Lorsque vous tapez cette phrase "quoi de neuf pour les femmes en 2014" sur Google votre résultat de recherche ne vous délivre (encore) que conseils en maquillage, et autre tendances mode pour la dernière collection automne-hiver. Mais rien de rien sur la politique, ou même un lien vers "l’actualité pour les nul-LES". Bref, on a encore du boulot.
Mais heureusement pour nous, Femme Atout Faire a récolté quelques infos un peu plus….enfin des infos quoi !

LES BONNES NOUVELLES POUR LA NOUVELLE ANNÉE :

LA TUNISIE :

Le parlement tunisien semble peu à peu sortir de son obscurantisme depuis la démission demandée depuis plusieurs mois de l’Islamiste Ali Larayedh.
Ainsi vient d’être votée au parlement l’assurance que "l’égalité des citoyens et des citoyennes" sera consignée dans la Constitution tunisienne, avec un renforcement des droits des femmes. Cette mesure est considérable pour l’égalité dans un pays où les hommes continuent à hériter deux fois plus que les femmes. Notons également que cette loi a été voté dans un parlement à majorité islamique. Une lueur d’espoir qui en appellera d’autres, nous l’espérons.
 

L’INDE :

En tout bons occidentaux qui se respectent il y a peu nous connaissions de l’Inde ses paysages magnifiques, ces 186 millions d’habitants (ne retenez pas ce chiffre, j’ai arrêté de compter depuis longtemps), ses temples boudhistes, ses images de déesses colorées et intrigantes.
Bref, nous nous étions arrêté il y a un siècle et avions oublié que pendant ce temps là, le pays avait changé. Mais depuis 2012 et le viol atroce d’une étudiante dans un bus à New Dehli (la capitale du viol dira t-on plus tard), l’Inde est descendu de son piédestal, et nous avons découvert une société dont le patriarcat est poussé à outrance, de telle sorte qu’aujourd’hui il manque plus de 40 millions de femmes dans ce pays. Rien que ça.
Seules les occidentales qui avaient voyagé, seules, en Inde avait ressenti cette tension sexuelle intense. On se mari tard, la sexualité y est tabou, et pas question de faire mu-muse avant le mariage, oubliez tout de suite cette idée petits malins d’occidentaux. Alors forcément, les femmes, de moins en moins nombreuses, sont le réceptacle de toute cette tension.
Lorsque nous, françaises, nous nous offusquons d’un "oh mademoiselle vous êtes charmante", les indiens ont depuis longtemps allié le geste à la parole. Une petite main aux fesses n’est donc pas exception dans les rues de Dehli et la soumission traditionnelle de la femme indienne n’aide pas à remettre l’importun à sa place.
Mais voilà que les mentalités commencent peu à peu à changer. Restons prudentes, bien sûr, mais quelques bonnes nouvelles nous arrivent cependant. Comme la création d’un ministère des femmes et de la petite enfance (vous noterez que souvent l’un ne va pas sans l’autre, à croire que lorsqu’on s’occupe des femmes ça doit être à travers leur rôle de maman. Pourtant, la petite fessée dans la rue que nous venons de voir n’a rien d’un fils à sa mère hein. Bref,fermons la parenthèse).
Donc je disais : ce ministère c’est une bonne chose. Les décisions qui en découlent sont toutefois étonnantes. La dernière en date : la ministre vient de proposer des commandos de femmes entraînées par des militaires pour faire des rondes dans la rue à la chasse de la fessée. Ca peut paraître exotique mais dans cette société si patriarcale, mieux vaut peut-être compter sur les femmes pour se défendre. Ne dit on pas qu’on n’est jamais mieux servi que par soi même ?
Et puis il y a aussi la création d’une banque pour les femmes. Afin qu’elles puissent gérer leur argent seule. Pas mal non plus dans un pays où meurt une femmes toutes les heures à cause de la dot.
Les plaintes pour viol, elles, sont passées de 433 en 2012 à 1036 en 2013. Car avant 2012, lorsqu’une femme allait porter plainte pour viol, au mieux elle ressortait du commissariat avec un bon sermon, au pire elle était de nouveau violée. Donc dans ces conditions, ce chiffre est plutôt une bonne nouvelle car il traduit le fait qu’aujourd’hui les femmes osent porter plainte et surtout qu’elles sont écoutées et considérées comme victimes et plus comme provocantes coupables.
Alors oui, petit avancée c’est vrai, mais avancée quand même.

 

LES MOINS BONNES NOUVELLES DE LA NOUVELLE ANNÉE :

 

index

 

ESPAGNE :

Mais qu’est ce qu’il leur prend à nos voisins naguère si avant-gardistes ? Les espagnoles qui pouvaient avorter jusqu’à la 14ème semaine, seront prochainement privées de ce droit. Exception faite en cas de viol, de malformation du foetus et problèmes médicaux de la mère. Autrement dit : welcome au Moyen âge chicas !
Le parti conservateur, très influencé par une église catholique omniprésente en Espagne, semble bien parti pour un bon vieux retour en arrière. Et qui sont les éternelles victimes de ces fous du culte ? Je vous le donne en mille : Juanita, Laetizia, Laura, Concita, Carmen, Sandra…

L’église catholique semblait pourtant avoir le vent en poupe de la modernité avec son nouveau patron cool, cash et autres tribulations. Un pape adepte du selfie entre jeunes ne peut pas être le chef d’une église aussi réac. Si ? Ah bon. Et paf ! Aux oubliettes les bonnes résolutions de l’église catholique.
Dans le monde aujourd’hui, on note un véritable recul de toutes les religions à l’égard de la liberté des femmes. Rappelons que dans les années 70 les femmes Afghanes étaient en bikini sur la plage. Vous avez dit progrès ?
Bref, avec tous ces radicaux au pouvoir dans les autres religions, l’église catholique s’est-elle réveillée un matin en se disant "pourquoi pas nous ?". Mauvaise idée. Et pis c’est nous qu’on trinque, hein, pour changer.

Et Cette fièvre d’ouverture d’esprit (sic) a l’air de se répandre...
Rappelons que le 10 décembre dernier, le Parlement européen rejetait un texte visant à faire de l’avortement un droit européen.
Certains avouent discrètement que ce vote répondrait à la pression de la droite conservatrice.
Il paraîtrait même que la nôtre y soit pour quelque chose….

On panique quand ?

Perrine Vasque.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • jako jako 15 janvier 2014 13:07

    Bonjour « femmeatoutfaire » et si vous parliez aussi de la location d’utérus ? qui arrive dans notre Europe ???


    • blablablietblabla blablablietblabla 15 janvier 2014 22:19

      Et vous avez oublié le monde islamique qui est traversé actuellement par un fanatisme qui vient directement d’Arabie Séoudite ,là on est dans le pire.


      Et comme vous dites le système patriarcale perdure, pauvre nanas elles vont finir par retourner devant les fourneaux.

      La movida en Espagne n’est qu’un lointain souvenir .

      Il ne faut pas oublié que l’inquisition est parti d’Espagne et qui a durée plusieurs siècle jusqu’à en 1836 ou 37 et meme Goya à été horrifié .

      En faite l’etre humain flippe d’ou le retour en arrière et le besoin de refuge dans la religion.

      Tout a fait d’accord avec vous en ce qui concerne l’Inde ,en effet le réveil est assez brutal et c’est toujours le système « patriarcal » qui en cause ! 

      • Julien30 Julien30 16 janvier 2014 08:57

        Bravo à l’Espagne ! Les irresponsables ne pourront plus faire assassiner leur enfant au cours d’un avortement de confort, vous devriez saluer ce retour partiel à la civilisation !


        • nofutur 16 janvier 2014 10:00

          En vous lisant, j’ai une chanson de BRASSENS qui me vient à l’esprit :
          « Quand on est con on est con... »


        • nemotyrannus nemotyrannus 16 janvier 2014 10:08

          Et moi je dis que c’est la vie , la souffrance et le choix de la personne déjà née , la mère , qui doit primer avant l’acquisition de sensibilité du foetus.


          Et pas les élucubrations de radicaux considérant le foetus comme un potentiel , un futurs rempart et pourquoi pas chair à canon contre les envahisseurs de foi étrangère , niant les souffrances et les réalité du monde dés lors qu’on s’éloigne des écritures , bref , des hypocrites quant il est question d’empathie , de respect , de progrès ; Bref , des barbares.

        • Julien30 Julien30 16 janvier 2014 10:22

          Ca c’est envoyé ! Sinon vous avez bien sûr raison, je suis un con qui se réjouit que l’on ne puisse plus tuer de vies innocentes pour des raisons pûrement egoïstes (puisque l’on ne parle pas ici des cas d’avortement suite à un viol, le seul cas où cela peut se justifier), c’est vraiment le mot.


        • bourrico6 16 janvier 2014 10:24

          Les irresponsables ne pourront plus faire assassiner leur enfant

          T’aurai pas du arrêter l’école tu sais.

          Ca, c’était pour être gentil.

          Maintenant, concrètement, les intégristes dans ton genre, c’est à dire les arriérés qui veulent que tout le monde deviennent aussi arriéré qu’eux donc, on en a rien à battre.

          Personne, et surtout pas un arriéré, n’a à venir me dire ce que je dois penser ou ce que je dois faire.


        • Julien30 Julien30 16 janvier 2014 10:27

          Alors que dans vos commentaires bourico, on sent une grande intelligence et capacité d’argumentation, bravo mon grand , allez crachez encore un peu, il en reste je suis sûr.


        • bourrico6 16 janvier 2014 10:27

          je suis un con

          Oui, on est déjà bien assez nombreux, il est temps de remettre sérieusement en question les dogmes des arriérés, à savoir : se reproduire, soumettre et conquérir la Terre.

          Mentalité de fossile.


        • bourrico6 16 janvier 2014 10:30


          Bravo à l’Espagne ! Les irresponsables ne pourront plus faire assassiner leur enfant au cours d’un avortement de confort, vous devriez saluer ce retour partiel à la civilisation !

          Ou est l’argumentation ?
          Y en a pas, c’est juste tes principes.

          Alors fermes la avec tes leçons.


        • Julien30 Julien30 16 janvier 2014 10:45

          Là j’aligne des faits qui ne demandent pas d’argumentation, le simple bon sens devrait vous les faire reconnaître comme tels. Oui en dehors des cas extrêmes comme le viol qui sont à part, mettre fin à une vie en crous de formation juste parce qu’elle n’a pas été voulue ou parce que ça complique le plan de carrière ou même parce que c’est compliqué au niveau financier (tous ces cas représentent la majorité des avortements) est quelque chose de révoltant.

          Je constate que vous êtes un eugéniste convaincu, c’est votre droit (drôle que vous me parliez de salut nazi alors que vous avez déjà plus d’accointance idéologique avec ce régime que moi) vous devriez consulter les travaux des fondations Rockeffeller ou Gates, eux aussi pensent qu’il y a trop de gens sur terre. et ils ont des supers solutions qui devraient vous plaire.

          Sinon quel enragement pour à tout prix défendre ce droit donner par notre société nihiliste et individualiste (ce qu’illustre aussi très bien les propos de Nemotruc plus haut), quel déversement d’agressivité, le sujet vous importe à ce point-là ?


        • Baarek Baarek 16 janvier 2014 12:35

          @Bourrico6 : Votre argumentation est ridicule, et impolie. Vous n’apportez rien aux débats, sinon des insultes, jetées depuis votre chaise bien au chaud. Vous êtes ridicule.

          Et signalé aux modérateurs. Apprenez que vous faites parti de cette partie des gens, qui ne sont pas habitués aux débats et projections d’idées, se fermant sur eux-mêmes alors qu’il suffirait de s’ouvrir l’esprit, pour en sortir grandi, ou même vainqueur. Et je suis tout à fait neutre dans l’histoire.


        • Julien30 Julien30 16 janvier 2014 12:56

          En effet, on attend toujours autre chose de sa part que du mépris et des crachats, mais c’est le problème des gens qui pensent selon les dogmes de l’idéologie dominante « progressites », de vrais commissaires politiques tellement sûrs de leur bon droit qu’argumenter leur parait inutile puisque je suis un « arriéré » qui ne pense pas comme il faut. Le plus drôle (ou triste, c’est selon) est qu’ils se prennent en général pour le camp de la tolérance et de l’ouverture d’esprit...


        • Ruut Ruut 17 janvier 2014 11:11

          C’est surtout triste de détruire des familles pour satisfaire des ego.
          Car le venu d’un enfant trisomique ou handicapé lourdement sans traitement disponible est toujours une tragédie.

          Peut être que si l’état devrais assumer tous les coûts lié a ces cas il reverrait son jugement. Mais les décideurs ne sont jamais les payeurs.


        • Julien30 Julien30 16 janvier 2014 08:59

          Vous réjouir que le pape fasse des « selfis » en dis long sur votre conception du monde !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès