Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Rachida Dati et la justice de son pays d’origine

Rachida Dati et la justice de son pays d’origine

 Pour échapper à d'éventuels tracas judiciaires et sociétaux dans son pays d’origine le Maroc et être en phase avec une législation qui ne reconnaît pas les enfants nés hors mariage, Rachida Dati aurait-elle engagée une procédure de « reconnaissance de parenté » pour sa fille ?

 D’après des journaux marocains, l’adjoint du procureur du roi près du tribunal de première instance de Taza ( nord est du Maroc), Adil Fathi, a adressé une lettre au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, sollicitant l’arrestation de Rachida Dati, d’origine marocaine, une fois sur le territoire national pour avoir eu un enfant né d’une « relation sexuelle illégitime ». Si cette demande n’a pas donné lieu à l’établissement d’un mandat d’arrêt, Rachida Dati peut être poursuivie en vertu du code pénal marocain.
 
 En effet le cas de l’ancienne ministre française de la Justice tombe sous le coup de l’article 490 du code pénal lequel stipule que « sont punis de l'emprisonnement d'un mois à un an, toutes personnes de sexe différent, qui, n'étant pas unies par les liens du mariage ont, entre elles, des relations sexuelles ». Bien que cet article soit dans le collimateur de certaines associations des droits de l’Homme, il est toujours en vigueur. En juin dernier, l’AMDH (l’association marocaine des droits de l’homme), dans le cadre du débat qu’elle a lancé sur les libertés sexuelles, a ouvertement réclamé son abrogation. Mais ce n’est certainement pas le gouvernement du parti islamiste du PJD qui dirige le gouvernement actuel au Maroc qui le ferait.
 
Après la publication de l’information par des journaux marocains, reprise notamment sur le site Yabiladi les choses se sont emballées. Sans parler de l’action du juge marocain , la presse de l’hexagone fait état ce jour (02 /10/2012) d’une « demande de paternité » qui aurait été introduite par Madame Rachida Dati 20minutes.fr - Le Nouvel Observateur - Le Monde - Le Figaro
 
Ainsi, Dominique Desseigne, PDG du groupe Lucien Barrière, a été assigné en justice par Rachida Dati pour "reconnaissance de paternité", a affirmé à l'AFP une porte-parole du groupe, confirmant une information du Point, tandis que Mme Dati dément. La "reconnaissance de paternité" concerne la fille de madame Dati, Zahra, née le 2 janvier 2009. Le groupe Lucien Barrière (GLB) que dirige Dominique Desseigne comprend 37 casinos, 15 hôtels de luxe et près de 130 restaurants et bars, dont le célèbre Fouquet's à Paris. Son chiffre d'affaires en 2011 s'est établi à près de 1,1 milliard d'euros.
 
En conséquence ; est-ce que c’est l’action du juge marocain médiatisé au Maroc et largement ignoré jusqu'à l’écriture de cet article dans l’hexagone qui a favorisé ou a été à l’origine de la « demande de paternité » ou autre chose ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 3 octobre 2012 10:03

    Dati n’est-elle pas de nationalité française ? Comment pourrait-elle tomber sous le coup de la loi marocaine ?


    • nico31 3 octobre 2012 10:21

      La nationalité marocaine s’acquiert par le droit du sang et ne peut pas être répudiée.


    • sleeping-zombie 3 octobre 2012 10:39

      L’histoire s’est peut-être déroulée sur le territoire marocain...


    • cedricx cedricx 3 octobre 2012 10:57

      Non non, elle n’est pas binationale rassurez vous ! il se trouve que nous avons affaire à un régime monarchique marocain des plus archaïques qui soit : Le régime marocain depuis Hassan II n’a rien trouvé de mieux à faire, pour avoir la main mise sur sa diaspora et mieux la surveiller, que de ne pas reconnaître la nationalité choisi par un marocain d’origine, une personne marocaine ou issue de parents marocains n’a pas d’autre choix que d’être un sujet de sa majesté sa vie durant et donc redevable de ses faits et gestes envers celle-ci ! Incroyable non ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 3 octobre 2012 11:48

      Interviewée, début janvier, par le magazine « Elle », Rachida Dati avait refusé de décliner l’identité du père « pour ne pas le gêner » et garder « une partie de [sa] vie intime ». Elle poursuivait ainsi : « Oui, j’ai un homme dans ma vie et je le préserve plus que tout... »

      http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-rachida-dati-designe-dominique-desseigne-comme-etant-le-pere-de-son-enfant-02-10-2012-1512374_23.php

      Si Dati a dit « Oui, j’ai un homme dans ma vie », on peut supposer qu’elle l’aime et que c’est réciproque.
      Si cet homme est bien Dominique Desseigne, supposément amoureux de Dati et supposément père de son enfant, pourquoi Dati en est-elle réduite à assigner Dominique Desseigne, le P-DG du groupe de casinos et hôtels Lucien Barrière, devant un tribunal civil hors de Paris pour « reconnaissance de paternité » ? Une information confirmée par Dominique Desseigne lui-même [...]

      Si Dominique Desseigne est bien l’amoureux de Dati et le père de son enfant, pourquoi n’a-t-il (déjà) fait une simple reconnaissance de paternité ?...


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:59

      Peut être qu’il l’a balancée.

      Ce sont des choses qui arrivent non ?



    • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 octobre 2012 12:13

      Non, Dati est uniquement de nationalité française.


      La mère peut depuis 2006 transmettre sa nationalité à son enfant, et je doute que Dati n’ait que 6 ans... De plus, la mère de Rachida était algérienne, non marocaine.

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 12:25

      Il me semble au contraire que son père est marocain et que donc, par simple fait de sa filiation elle est marocaine en plus d’être algérienne par sa mère.

      Elle devrait épouser un Suédois juste pour rigoler pour que ses futurs enfants soient quadri nationaux.


    • Iren-Nao 3 octobre 2012 13:00

      La nationalité marocaine (droit su sang) ne serait pas lavable.
      Amusant.
      Mais est ce plus choquant que l’existence de double (voir plus) nationalité ?

      Je m’interroge, peut être devriez vous aussi ?

      Évidemment a force de croire qu’une nationalité c’est juste un passeport...

      Remarques, on change bien de genre aussi...

      Les temps deviennent compliques.

      Iren-Nao


    • nico31 3 octobre 2012 14:51

      « Mais est ce plus choquant que l’existence de double (voir plus) nationalité ? »

      Je n’ai jamais compris ce qu’il y avait de choquant dans l’existence de bi-nationalité, ni ou serait l’injustice.

      Mais je trouve par contre injuste (si c’est bien le cas) que Rachida Dati ne puisse pas répudier la nationalité marocaine à parti du moment ou elle a la nationalité française.


    •  Mohamed Takadoum. Bouliq 3 octobre 2012 15:31

      @cedricx

      Le code de la nationalité date de 1958 ( deux ans après la fin du protectorat franco-espagnol sur le Maroc) donc bien avant la venue de Hassan 2 en 1961.
      Il a consacré la nationalité par filiation article 6.


    • pergolese 3 octobre 2012 15:48

      Comment est-ce possible de « cacher » à ce point sa vie privée ? Je n’arrive pas à comprendre que personne pour le moment n’a vendu la mêche (cela rappelle un ancien Président de la République).

      D’une certaine manière c’est inquiétant


    • NICOPOL NICOPOL 3 octobre 2012 15:57

      @ Pergolese

      Vous êtes sérieux en écrivant cela ? Vous vous rendez compte de ce que vous dites ?????

      Par définition, la vie « privée », c’est justement ce qu’on est en droit de vouloir cacher, garder dans l’intimité, ne pas voir exposé sur la place publique. Ce qui serait inquiétant, c’est qu’il soit aujourd’hui impossible de garder secret un élément de sa vie privée qu’on souhaite garder pour soi. Ca voudrait dire qu’on se rapproche du régime totalitaire de 1984 et son terrifiant Telecran...


    • appoline appoline 3 octobre 2012 18:47

      Rachida, marocaine mais pas trop, française mais pas trop. L’ex pseudo mannequin Diort n’a pas pris un OS de chez Renault mais le pdg de Barrière, décidément l’ex garde des « sots » a beaucoup de mal avec ses origines. Et puis, à moins que le garenne soit marié (il manquerait plus que cela), il est ridicule de laisser le père dans l’ombre.


    • anar75 anar75 3 octobre 2012 22:14

      Ce n’est pas Sarkozy le père ? Il me semblait moi...


    • Taverne Taverne 3 octobre 2012 10:16

      « sont punis de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexe différent, qui, n’étant pas unies par les liens du mariage ont, entre elles, des relations sexuelles ». Si pour les hétéros, c’est l’emprisonnement, pour les homos c’est quoi ? La « lapidation sur la place publique » ?


      •  Mohamed Takadoum. Bouliq 3 octobre 2012 10:57

         Au Maroc c’est 6 mois à trois ans de prison, en Algérie deux mois à deux ans de prison et en Tunisie c’est trois ans d’après les codes penaux de ces pays
        La lapidation c’est dans les pays du golfe notamment en Arabie Saoudite et aussi en Iran.


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:03

        Il me semble qu’au Pakistan et en Afghanistan aussi on fait joujou avec les cailloux dans le cas de l’adultère.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 octobre 2012 12:15

        « « sont punis de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexe différent, qui, n’étant pas unies par les liens du mariage ont, entre elles, des relations sexuelles ». Si pour les hétéros, c’est l’emprisonnement, pour les homos c’est quoi ? La »lapidation sur la place publique«  ? »


        Non. 6 mois à 3 ans. Plus une amende.

      • appoline appoline 3 octobre 2012 18:49

        On s’aperçoit que les pays du magreb en sont toujours au temps des chars à boeufs, c’est une des raisons qui posent problèmes avec les us et coutumes en France


      • Hermes Hermes 3 octobre 2012 10:37

        Quelle que soit la personnalité de RD, son histoire et ses défauts, cette décision de « justice » est moyen-âgeuse, obscurantiste et rétrograde. Je suis surpris que l’article ne dise pas un seul mot dans ce sens.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 17:07

          Tout le monde le sait et on n’y prète plus d’attention.


        • morice morice 3 octobre 2012 10:44

          si je ne m’abuse, ça ne tient pas debout comme argument : elle ne possède pas la nationalité marocaine si mes souvenirs sont bons.. elle est française, et n’a pas la double nationalité il me semble.



          quelqu’un peut-il confirmer ??? car pour l’attaquer, autant ne pas se tromper.

          Le gag c’est plutôt l’appât du gain chez elle : elle souhaite renouveler sa garde robe et ses émoluments de maire ou de député européenne ne suffisent plus à ses besoins ???

          Avec cette histoire, on peur définir que la sarkozie a bien été bâtie au Fouquet’s : l’endroit de la soirée infâme est même devenue, aujourd’hui des fonts baptismaux...

          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 10:56

            Au moins un de ses deux parents devait avoir la nationalité marocaine et lui a transmis comme cela se passe pour tous les enfants du monde qui reçoivent la nationalité de leurs parents.

            Sacré Morice : même cela il l’ignorait !

             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley









          •  Mohamed Takadoum. Bouliq 3 octobre 2012 11:09

            Au Maroc, la nationalité s’acquiert par la sang (jus sanguinis) et non par le sol comme en France (jus soli).
             Rachida Dati de père Marocain est bien marocaine vis à vis du code de la nationalité de ce pays.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:09

            Comme quoi , elle aurait mieux fait de changer de nom histoire de ne pas se faire repérer par n’importe quel débile archaisant.

            Pourquoi pas Rachel voire Raquel à la place de Rachida ?

            Et pour remplacer le nom, pourquoi pas Dupont à la place de Dati ?



          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:14

            Ou alors, pour mieux passer dans son quartier un truc du genre Marie Chlothilde Daty ( avec un y ) de Neuilly ...

             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley



          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 3 octobre 2012 11:19

            Oh, Alois.... !!!! j’y crois pas ! Sur 3 posts, y’en a 2 qui ne descendent pas Momo.... T’es souffrant ?


          • Hermes Hermes 3 octobre 2012 11:22

            On frise l’overdose de smileys là !


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:37

            Il se fait que contrairment à d’AUCUNS je ne suis pas obsédé par l’idée de faire des cartons sur le précité.

            Quoique de temps en temps je lui file une petite tape dans le dos pour vérifier sa vitalité

             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley

            Faut dire qu’en général, il y a matière vu que ce qu’il raconte est généralement mensonger, faux, inexact , biaisé ou insultant.



          • morice morice 3 octobre 2012 13:28

            Au moins un de ses deux parents devait avoir la nationalité marocaine et lui a transmis comme cela se passe pour tous les enfants du monde qui reçoivent la nationalité de leurs parents.


            son père et marocain et sa mère algérienne.

            la bi-nationalité ça ne se présente pas à la naissance... elle est née française et non marocaine.

          • nico31 3 octobre 2012 13:41

            @morice

            Chaque pays possède son propre code de la nationalité donc une enfant peut très bien être bi-national dès sa naissance. Voir tri-nationale.

            Un enfant né au Royaume Unis, d’un mère états-unienne et d’un père français né lui même d’un père marocain aura de-facto 4 nationalités au moment de sa naissance indépendamment de toute démarches.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 13:56

            Vous voyez : inexact et biaisé !

            Du typique de l’individu !


          • Cadoudal Cadoudal 4 octobre 2012 01:33

            Morice à le béguin, chaque belle ministre Marocaine du gouvernement Français lui fait le même effet, et comme il est désormais obligatoire de nommer au moins une ministre Marocaine au gouvernement , il en perd les pédales, jusqu’à tenter de défendre une groupie du fasciste Sarkozy...

            Repose toi Momo, va passer une semaine à Essaouira...


          • Traroth Traroth 3 octobre 2012 10:50

            Jusqu’où ira Dati pour essayer d’exister politiquement ou plutôt médiatiquement ? C’est une véritable inflation d’interventions médiatiques intempestives !


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:01

              En l’occurence, c’est plutôt un juge marocain qui essaie d’exister médiatiquement en la poursuivant pour relation sexuelle hors mariage.

              Même si les faits ne se sont pas déroulés au Maroc : le principe de territorialité est un concept qui ne fait pas partie de leur univers mental, ce qui explique entre autres leurs crises de nerf quand un un américain fait un film sur leur soit disant prophète mahomet qui a dit que sa divinité lui avait dit que Moise avait fait un duel de sorcellerie avec les sorciers du Pharaon inconnu.




            • Hermes Hermes 3 octobre 2012 11:25

              Bonjour Alois, qu’entendez-vous par : le principe de territorialité n’existe pas dans leur univers mental ?
              Cdt.


            •  Mohamed Takadoum. Bouliq 3 octobre 2012 11:30

              Le principe de territorialité des crimes et délits existe bel bien dans le droit marocain de même que l’élimination de la double peine.
              Je juge n’a rien poursuivi . Il a demandé au ministre de la justice(chef du parquet )l’autorisation d’engager des poursuites.
              Si je suis d’accord avec vous sur une possible bourde du juge marocain, vos amalgame sur les caricatures de Charlie Hebdo et le fameux film sur le prophete par contre n’ont rien à voir avec le sujet. 


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:44

              Et pourtant il s’agit dans les deux cas d’une violation claire du principe de la territorialité des infractions.

              Madame Dati est poursuivie au Maroc pour des actes commis en France alors qu’ils ne sont pas délictueux en France !

              Ceci revient à dire que le droit marocain supplante le droit français en France quand il y a une infraction au droit marocain.

              C’est juste comme le ministre pakistanais qui a mis à prix la tête de la personne qui aurait réalisé le film « innocence of muslims ».

              Est ce que les rédacteurs de Charlie Hebdo se feraient arrèter s’ils allaient passer des vacances au Maroc pour une infraction non commise au Maroc ?

              On est en droit de se le demander !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès