Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Rattachement gendarmerie avec la police au ministère de l’intérieur, (...)

Rattachement gendarmerie avec la police au ministère de l’intérieur, bilan d’étape

Qu’en est-il deux ans après la promulgation de la Loi ?

Le Premier ministre a confié à deux parlementaires une mission d'évaluation du rattachement de la gendarmerie au ministère de l'Intérieur. Le député UMP de l'Isère Monsieur Alain Moyne-Bressand et Madame la sénatrice RDSE de l'Aveyron Anne-Marie Escoffier.

 Les deux parlementaires ont été chargés de cette mission par un courrier du 25 mai 2011 et doivent rendre leurs conclusions pour le 30 juillet. Tenant compte de ce délai particulièrement court on a des difficultés à imaginer que les deux élus puissent aller au fond des problèmes induits par cette mutation du ministère de la Défense au ministère de l’Intérieur.

 L’Association Gendarmes et Citoyens, qui milite pour un droit d’association et d’expression des gendarmes, s’est toujours impliquée pour faire ressortir les incohérences de ce transfert. Elle a adressé un courrier aux deux parlementaires en exposant le ressenti de ses membres, gendarmes et citoyens, après bientôt deux années d’expérimentation de la Loi.

 Je vous propose le contenu de cette lettre qui résume très succinctement le constat qui a été fait.

 

 « Par un courrier du 25 mai 2011, le Premier Ministre vous a missionné (e) pour évaluer les modalités concrètes du rattachement organique et budgétaire de la Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur.

Notre association ne peut que se féliciter de l’intérêt que porte le premier Ministre aux conséquences de la loi du 3 août 2009.

La direction de la Gendarmerie Nationale ne manquera pas de vous brosser un tableau aussi fidèle que possible des conséquences de la loi. Nous voulons cependant nous permettre de vous indiquer quel est le sentiment d’un grand nombre de gendarmes, sentiment qu’il vous est possible de vérifier en consultant le forum « gendarmes & citoyens » qui est un excellent baromètre du ressenti des personnels de l’arme. Actuellement ce baromètre serait plutôt sur la position orage.

La Loi du 3 août 2009 n’a pas apporté de modification majeure à l’ organisation interne. La Gendarmerie s’était lancée dans la création des communautés de brigades et il ne semble pas que ce soit l’idéal pour obtenir un maillage satisfaisant et un service plus efficace. En tous cas le contact avec la population y perd très largement en qualité avec deux brigades sur trois qui n’ouvrent que deux demi-journées par semaine. Ce système pourrait être efficace si les effectifs étaient suffisants ce qui est loin d’être le cas que ce soit en nombre ou en qualité car, outre les suppressions, beaucoup de postes de sous-officiers sont remplacés par des gendarmes adjoints volontaires et il est de plus en plus fait appel aux réservistes pour assurer les missions.

Le gendarme est de moins en moins présent dans nos campagnes, soit il est cantonné à des tâches particulières comme la police de la route soit il est accaparé par ses missions prioritaires comme les enquêtes judiciaires ou les nombreux dossiers à traiter à la demande des administrations.

La dissolution de quinze escadrons de gendarmerie mobile impose un rythme de travail très soutenu pour les militaires de cette subdivision d'arme et pourrait être préjudiciable en cas de troubles majeurs et simultanés à l'ordre public.

Par obligation, le contact avec la population n’est plus une priorité. Il est évident que dans ce cas l’efficacité en matière de sécurité et d’ordre publics n’y trouve pas son compte et la politique du résultat laisse de sérieux doutes quant aux méthodes de recueil des chiffres qui sont régulièrement annoncés.

La mutualisation des moyens entre police et gendarmerie est une utopie, tous les services de sécurité travaillent à flux tendu et chacun utilise au mieux ses propres moyens et constate qu’ils vont en se raréfiant ou en vieillissant en raison des restrictions budgétaires qu’impose la RGPP.

S’agissant de la parité globale entre les deux forces de sécurité, il s’agit d’un leurre auquel les gendarmes ne croient plus. Ils se rendent compte que le regroupement des policiers et gendarmes dans un même ministère a tout du mariage de la carpe et du lapin. Ils ont compris depuis longtemps que les différences ne peuvent être effacées tant que devront coexister sous un « même toit » des civils au temps de travail hebdomadaire contingenté qui peuvent s’ exprimer au travers de leurs syndicats et des militaires sans limites horaires de travail à qui on propose un droit d’expression qui n’a rien de réel car toujours sous la censure de la hiérarchie. Un exemple flagrant est celui de la dissolution de l'escadron de Rennes annoncé brutalement à ses personnels alors que le soir même, suite à un entretien avec les syndicats de police, le ministre de l'Intérieur renonçait à la suppression de deux compagnies républicaines de sécurité. Le statut militaire est surtout mis en avant pour toujours profiter d’une force de sécurité soumise, silencieuse et très disponible. Il semble que ce leurre n’est plus attractif et que le recrutement s’en ressente sérieusement. Quoi qu’il en coûte il est absolument nécessaire de revenir à une Gendarmerie composée en grande majorité de sous-officiers car ce sont eux la cheville ouvrière de l’institution.

 Je reste à votre entière disposition pour répondre aux éventuelles questions que vous souhaiteriez me poser.

 Je vous prie de bien vouloir agréer, (Madame la Sénatrice, Monsieur le député), l' expression de ma haute considération »

 

Christian CONTINI,

Président de l’association Gendarmes et Citoyens

 

http://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/

http://issuu.com/agecassociation/docs/agec_magazine_juin_2011

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • paul 25 juin 2011 17:50

    Nous sommes très nombreux dans la société civile à partager votre inquiétude .
    Le maillage territorial, et les services qu’il rend à la population, en particulier en zone rurale,
    demeurent très estimés .


    • Robert GIL ROBERT GIL 25 juin 2011 17:55

      en regle general, les gendarmes sont plus polis, plus formés, alors qu’en regle general la police c’est un peu des cowboys. Sur une intervention un peu chaudes, l’intervention de la gendarmeris a 8 chance sur 10 de bien se passer, avec la police il y a 9 chance sur 10 que ça degenere......J’exagere peut-etre un peu, mais il y a une reelle difference entre ces deux metiers.
      Pour finir voici un peu d’humour avec un article sur la police.........
      http://2ccr.unblog.fr/2010/10/26/police-personne-ne-bouge/


      • Patico 26 juin 2011 18:39

         En règle générale, il ya 8 chances sur 10 pour que ce soit des policiers qui interviennent dans les banlieues un peu chaudes, plutôt que des gendarmes. Les banlieues sont en générales en zones urbaines donc Police, et l’on n’a pas encore eu la bonne idée de construire les villes et leurs banlieues à la campagne, donc en zone Gendarmerie. On devrait.


      • K K 27 juin 2011 09:45

        Les gendarmes étaient effectivement plus polis, même en cas d’infraction. Si je dis étaient, c’est parce que deux expériences récentes m’ont prouvé que même lorsqu’on est en règle et quec’est juste pour souffler dans le ballon, on n’a plus :

        « bonjour monsieur, gendarmerie nationale. Nous procédons à un contrôle préventif d’alcoolémie. Voulez- vous souffler d’ans l’embout jusquà ce que je vous demande d’arrêter, s’il vous plait », puis
        « Le test est négatif, a gendarmerie vous remercie et vous souhaite une bonne route, monsieur » 

        mais :

        « Gendarmerie nationale, soufflez dans le tube » puis « Vous pouvez y aller »

        Ca n’a l’air de rien, mais je sens là une dégradation du service (pour un même résultat). Et cela deux fois de suite. La première formule était systématique avec la gendarmerie jusqu’à l’année dernière. La nouvelle formule semble être la nouvelle règle. A moins que ce ne soit un problème de génération ( lors de mes deux derniers contrôles, les gendarmes étaient très jeunes)


      • foufouille foufouille 25 juin 2011 18:12

        bof
        ca fait au moins 10a qu’ils foutent rien
        fallait se reveiller avant d’obeir a des ordres idiots


        • wesson wesson 25 juin 2011 18:32

          bonjour l’auteur,

          en élevant un peu la caméra il convient de faire un bilan d’étape également de l’ensemble des forces de l’ordre, depuis qu’elles sont administrés par M. Sarkozy (depuis maintenant plus de 10 ans ...)

          Et bien le bilan est particulièrement calamiteux. La police/gendarmerie qui naguère était considéré comme un facteur de sécurité est maintenant largement perçue comme un danger potentiel.

          Cela est dû à l’abandon du terrain par le truchement de la RGPP - le non charmant donné à cette politique qui consiste à diviser par 3 ou 4 le nombre de fonctionnaires... Ensuite, la réorganisation des forces restantes vers la toute petite délinquance, ou « la chasse aux bougnoules », laissant totalement tomber des pans entiers du maintient de l’ordre que son par exemple le respect de la législation sur le travail, ou la répression de la fraude financière ou des entreprises.

          Il y a également cette magnifique législation sur l’outrage à dépositaire de la force publique et rébellion : en plus d’offrir un splendide moyen de pression contre la dénonciation par tout citoyen des comportement délictueux de nos pandores, ça leur permet par le truchement des dommages et intérêts quasi-systématiquement accordés par une justice aux ordres d’arrondir les fins de mois de la flicaille. Et récemment, ça vous rends passible des tribunaux si par malheur vous voulez chanter un peu de Brassens.

          Également, l’explosion des gardes à vue (presque 1 millions l’année dernière), qui a été telle que finalement l’Europe s’en est émue, et a obligé le gouvernement Français à un peu plus de retenue.

          Bref, en 10 ans de politique Sarkozy, nous avons donc des forces de l’ordre en pleine dérive autoritaire, qui n’a plus à répondre de ses actes à l’encontre de la population, qui est devenu invisible là ou on a besoin d’elle et omniprésente là ou elle ne devrait pas se trouver, et qui se paie sur la bête au moyen d’une forme de corruption institutionnalisé.

          Et malgré un toilettage technique particulièrement vicieux visant à faire baisser les statistiques de la délinquance, celle ci ne cesse d’augmenter et d’évoluer vers une violence accrue.

          Et le simple fait d’écrire cela pourrait me valoir le fameux « outrage » à cette catégorie de fonctionnaire, qui ne cesse depuis quelques années d’outrager le peuple qu’il est censé protéger.


          • cti41 cti41 25 juin 2011 18:49

            Bonsoir Wesson, vous avez quelques raccourcis dans votre réaction. Vous ne risquez pas d’être sanctionné pour ce que vous dites mais vous faites des généralités de cas particuliers. Ce serait trop long de tout décortiquer et vous le savez. Où je vous rejoint c’est sur la RGPP qui a fait énormément de dégâts dans les forces de sécurité. Quant aux statistiques arrangées je ne vous contredirai pas, c’est un sport national mais il arrivera bien un moment où on ne pourra plus « bidouiller » les chiffres de la délinquance pour cacher la réalité.


          • hacheii 26 juin 2011 09:29

            « En dix ans de politique Sarkozy »
            .
            Oui et bien en dix ans de politique Sarkozy, il gère l’héritage des 14 ans de Mitterrand.
            .
            Et il aggrave la situation en favorisant lui aussi une immigration économique.


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 26 juin 2011 15:32
            @l’Auteur,

            Etant a priori tout à fait d’accord avec wesson ca m’intéresse que vous décortiquiez ses arguments, afin de mieux comprendre votre point de vue. Le formatage actuel des forces de l’ordre en police politique destinée avant tout à terroriser et soumettre le public est évident :, et ca marche : quand on croise des flics à pied on préfère généralement changer de trottoir, surtout si on a pas une tête de « français de souche ». 
            Si les policiers et les gendarmes n’étaient pas d’accord avec cette politique, qu’est ce qui les empêcherait de s’y opposer ? Le « devoir de réserve » ou « l’obligation d’obéissance » n’est pas un argument crédible : les procès de Vichy ont clairement fait admettre que les fonctionnaires avaient le devoir de s’opposer à des injonctions de leur hiérarchie violant les principes républicains. 

          • wesson wesson 26 juin 2011 22:21

            bonsoir M. Verschoore

            « Si les policiers et les gendarmes n’étaient pas d’accord avec cette politique, qu’est ce qui les empêcherait de s’y opposer ? »

            Je me permet de répondre : c’est plus facile à dire qu’à faire, et l’exemple de vichy le montre bien. C’est assez simple finalement : un pouvoir s’exprimera sans aucune retenue ... jusqu’à ce que on lui oppose un contre-pouvoir de force au moins égale. C’est aussi vrai en physique que dans les forces de l’ordre.

            Donc, si on mets en place des lois pour faire déraper, voire même que on l’encourage (notamment avec les primes liés au nombre de gardes à vues par le truchement du taux d’élucidation), alors l’homme est ainsi fait, et la situation se rends toujours conforme à son concept.

            Je ne m’estime pas meilleur que les pandores, et si j’étais à leur place, peut-être également je profiterai de la situation. Le problème est avant tout politique, et en ce sens je le relie directement au locataire actuel de l’Élysée, qui a impulsé dès son arrivée au pouvoir les changements qui ont amené à la situation actuelle.

            Quand à dire que la police et la gendarmerie sont instrumentalisés, c’est un lieu commun : Ils sont par définition l’instrument du pouvoir.


          • impermanence impermanence 27 juin 2011 10:22

            Cher vous,


            Je suis assez d’accord avec ce que vous écrivez.
            Néanmoins, tout le monde semble avoir omis la fameuse LOPPSI2 qui indique clairement un retour de la force publique sur le terrain (je ne parle ici que de la police).
            Où sont-ils donc me demanderez-vous ? 
            Tout simplement planqués, il n’ y a pas d’autre mot, affectés à des postes dévolus à du personnel administratif.
            Pas grave, me direz-vous...
            Que nenni ! Qui accepterait de voir un collègue gagner 1/3 voire moitié plus que vous pour le même travail ?
            Je ne parle pas ici de personnel blessé en service et reclassé, non, non ! Des gens en grande forme physique ( ils ont droit à 2heures de sport par semaine sur leur temps de travail et ils y vont, croyez-moi !), jeune (moins de 40 ans).
            Le discours des dirigeants est qu’ils ont du mal à recruter (malgré une région attractive), mon sentiment est qu’entre collègues, on se soutient !!!
            Et tout là haut à Paris, les pontes voient que malgré la pénurie, on se débrouille (sans trop regarder comment et dans quelle mesure la loi est respectée) donc pas de personnel administratif envoyé !

            Le discours des policiers est qu’ils en ont marre du terrain. Je peux comprendre, cela est certainement éprouvant !
            Demandez à une personne travaillant sur un poste dur, qui a passé la quarantaine, qui est usée physiquement et qui accessoirement ne gagne, elle, que le SMIG, d’aller voir son patron et de lui dire qu’elle en a marre et qu’elle veut un poste dans un bureau sans astreinte horaire, tous ses week-ends et sans formation. Que pensez-vous que Bigboss va répondre ?
            J’en ai connu un comme ça, le dos en miettes à force de porter des charges lourdes, l’obligation par la médecine du travail d’avoir un poste aménagé.
            Réponse de l’employeur : « désolé mon gars, cela fait 10 ans que t’es là mais on ne peut pas aménager ton poste (trop cher) on ne va pas te mettre dans un bureau, tu te rends pas compte le coût de la formation de nos jours !!!
            Allez, casse-toi avec ce chèque et qu’on ne te revoie plus ! »...Ce même gars qui payait des impôts pour payer entre autre les fonctionnaires, donc les policiers....

            Aaaahhhh que oui qu’ils sont bichonnés les policiers ! Et si on faisait de même pour le personnel hospitalier ? 

            Bien entendu, il est évident que mes propos ne concernent pas TOUS les policiers, juste les planqués !
            Rupture d’égalité quand tu nous tient...
            Et voyez, pas besoin de se torturer la tête avec des conjonctions, hypothèses(...), le concret parle de lui-même !!

            Nota Bene : dur, dur de croire en l’état dans ces conditions....

          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 27 juin 2011 18:18

            @ Wesson,

            Le problème politique est que aucun des partis susceptibles de remporter la mise en 2012 ne semble très chaud pour un renversement de vapeur dans le mode de fonctionnement des polices. Ca arrange tous les pouvoirs, de droite comme de gauche, d’avoir une population « encadrées ». Est-ce à dire que la seule manière pour le public de résister à l’oppression policière est de prendre les armes - rétablir l’égalité des forces ? C’est ce raisonnement, aujourd’hui malheureusement dévoyé, qui est à l’origine du droit de port d’armes dans la constitution américaine : équilibrer le rapport de forces entre le bras armée du pouvoir et la population. 

          • Le Canard républicain Le Canard Républicain 25 juin 2011 19:13

            @l’auteur

            Citoyen,
            Yves Capdepont, Ancien major général de la gendarmerie, avait rappelé que "la gendarmerie ira rejoindre la police sous les ordres d’une même autorité ministérielle pour la quatrième fois de son histoire, les trois précédents étant le Premier empire, le Second empire pour une courte période, et Vichy"...
            Pourriez-vous nous donner des renseignements sur l’Eurogendfor (Force de gendarmerie européenne) ... ?
            Cordialement.
            J.G.
            P.S. : Un article qui devrait vous intéresser : La société sous contrôle qu’on nous prépare.


            • Le tocard 25 juin 2011 19:59

              la France a le record par habitant de policiers/habitant après la Grèce et c est le foutoir dans pas mal de banlieues parce qu en centre ville ya un flic tous les 50 metres et en periphérie ya pas un flic a la ronde. C est comme avec les profs, mauvaise gestion des effectifs , les syndicats veulent pas le voir alors ils disent que c est le sempiternel manque d effectif.

              Les francais demanderaient la suppression de la RGPP et le retour du recrutement de flic a toute berzingue ?

              au contraire il faut alléger la bleusaille, fusionner police/gendarmerie, rationnaliser, regionaliser, decentraliser, dejacobiniser, bref faudrait 3 sarkozy d affilée pour remettre la France sur le droit chemin !


              • BOBW BOBW 25 juin 2011 21:07

                La gendarmerie ,par tradition, a encore dans ses rangs des citoyens gendarmes sous officiers et oficiers à l’esprit véritablement républicain,ce qui dérange fort de nombreux politiques qui ne désireraient avoir que des personnels aux ordres du « Prince ».

                Ils ont un objectif principal c’est de réduire la plupart les Services publics et même les supprimer pratiquement (Hôpitaux,Écoles, Services sociaux, Postes,Police et Gendarmerie nationales )
                Tous les sondages prouvent qu’une grand majorité des français y sont attachés mais l’oligarchie régnante prend des mesures sournoises pour les anémier et vise de les remplacer par des personnels privés plus dociles sous contrat à durée déterminée, sans aucune sécurité de l’emploi ,limogeables et « jetables » à volonté.
                Pour la police et l’armée tous ces libéraux acharnés rêvent d’arriver à n’avoir sous leurs ordres que des « gardes prétoriens » identiques à ceux des empereurs et des milices privées fanatisées..
                Il est fortement souhaitable que le peuple de notre pays se réveille et en prenne conscience sous peine de se réveiller avec un système entièrement totalitaire et répressif.

                Résistons tous avec le CNR pour éviter cette dérive dangereuse qui risque de nous ramener au régime de Vichy.

                • LeKamikaze LeKamikaze 25 juin 2011 22:36

                  L’empire européen va commencer à crever.

                  On peut rien y faire, Hegel avait dit la vérité avec sa théories du maître et de l’esclave. On ne peut pas lutter contre des phénomènes physiques.

                  Nos gouvernements auront beau nous appauvrir artificiellement pour contrebalancer ce phénomène, au lieu de créer une armée ils créent des chômeurs suicidaires. Dans 50 ans ils seront impuissants, les nations d’occident reprendront leur contrôle, on va enfin jouir de nots terres on connaitra le bon côté de la décadence... et puis les barbares vont nous buter.

                  Alors, après y’a deux écoles de pensée face à la nouvelle chute de l’empire européen ( la dernière datant de l’antiquité ) , y’a ceux qui croient sauver leur cul en pactisant avec l’envahisseur barbare, et y’a ceux qui croient sauver leur cul en s’accrochant à une tyrannie impériale qui s’écroule.

                  Les deux ont tort : on est déjà morts.

                  Essayons de sauver nos âmes, parce que pour sauver nos corps, c’est déjà foutu.


                  • mandrier 25 juin 2011 23:00

                    Autant j’ai confiance dans les gendarmes car je connais la valeur de ce corps du fait de mes anciennes activités (Chef de corps), autant je me méfie de la Police nationale car je n’apprécie pas du tout sa politisation et sa polarisation qui ne sont pas tout à fait républicaines...

                    Les Gendarmes n’ont pas a être comparés avec les policiers civils : ce n’est pas du tout le meme esprit : les premiers sont d’abord des militaires...

                    Ensuite : quid du « rens » ? quid de la DOT ? quid de la prévôté ? Et en OPEX qui y va ??? Etc...

                    Je me demande bien pourquoi on les fait défiler sur les Champs Elysées le 14 juillet !...
                    Leurs grades Lieutenant, capitaines , Commandant ! C’est quoi ? ce sont des inspecteurs... Rien à voir avec des grades de vrais officiers : les prérogatives ne sont pas du tout les mêmes !...
                    Et enfin qui va surveiller la police de Fouché ???? Et si on se ramasse une sorte de Pucheu (celui de « Vichy »), que peut-il advenir du bon pays de France ?


                    • hacheii 26 juin 2011 09:21

                      Le problème c’est que ni police ni gendarmerie n’ont le soutien de la population.
                      .
                      Plus les hommes politiques votent des lois contraignantes, par exemple les radars la nuit sur des routes droites et désertes, plus les forces de police apparaissent comme des forces uniquement répressives, destinées à faire peur au citoyen lambda, à l’intimider, et donc à en faire un « soumis » de la république ; terrorisé à l’idée que les flics débarquent chez lui un petit matin, c’est à cela que sert la police aujourd’hui et qui explique l’attitude des policiers, dont un bon nombre est persuadé que dans tout citoyen il y a un criminel potentiel et que, comme l’exprimait Chevènement : « la peur du gendrame est le début de la sagesse ». Aujourd’hui il suffit de regarder « C dans l’air » et le discours du représentant des flics.
                       (Chevènement, ce grand démocrate qui a envoyé les forces spéciales de la gendarmerie incendier la case « Chez Francis » pour déclencher une guerre entre nationalistes Corses, mdr)
                      .
                      On ne peut pas séparer l’objectif politique assigné aux forces de l’ordre, avec les missions qui leur sont confiées, ou avec leur vécu quotidien. Il ne peut pas y avoir de contradiction.


                      • sdzdz 26 juin 2011 11:37

                        En vérité, l’esprit républicain a déserté les rangs de la représentation nationale, d’où l’absence de résultats et la privatisation rampante de la sécurité que l’on dissimule aux citoyens. D’où le malaise de personnels qui sont en première ligne... Mais tout est dans le Traité de Lisbonne et d’ailleurs de hauts responsables politiques l’ont affirmé ostensiblement : ils bâtissent un Empire ! Et tant pis pour la plèbe (nous !)...

                        J’attendais Sarkozy (et ses« opposants ») sur les questions de sécurité pour déterminer la nature du régime, je ne suis pas surpris... Je préviens d’ailleurs notre interlocuteur que j’ai demandé explicitement à ces personnels, notamment à ceux qui sont en retraite, de descendre dans l’arêne politique, car il n’y a plus vraiment d’alternative pour préserver la République en dehors de l’engagement de chacun !

                        cf blog IRC sur ces questions
                        http://www.la-France-contre-la-crise.over-blog.com


                        • Durand 26 juin 2011 15:42

                          CTI 41, soyez patient : attendez la fin juillet pour savoir si les deux parlementaires saisis oseront produire un bilan objectif sur les conséquences de la « fusion » Gendarmerie-Police.


                          Et ne vous plantez pas en le commentant comme vous l’avez fait moult fois à propos de l’Affaire des Irlandais de Vincennes et celle des Ecoutes de l’Elysée dont vous ne connaissez que la légende propagandiste livrée à la postérité après qu’elle fut ourdie par un directeur d’enquête ayant agi dans l’illégalité la plus totale.

                          Je vous rappelle que vous vous pouvez prendre connaissance des dessous insoupçonnables de ces deux scandales en allant sur 

                          Google et en tapant Le gendarme Durand dénonce. 

                          Un réquisitoire implacable contre l’ignominie... la dénonciation de dénis gendarmo-médiatico-politico-judiciaires découverte à ce jour par plusieurs milliers de lecteurs différents...

                        • cti41 cti41 26 juin 2011 16:07

                          Une petite pub pour le bouquin du major Durand, c’est de bonne guerre. Moi je préfère de beaucoup la version du Lieutenant-colonel Jean-Michel BEAU, l’affaire des Irlandais de Vincennes, l’honneur d’un gendarme (j’ai lu les deux).
                          Je n’interviendrai plus sur ce « hors sujet » destiné à caser des invendus..


                        • Durand 26 juin 2011 19:47

                          CTI 41, sachez une fois pour toutes que je ne « vends pas de bouquins ».


                          Et, ne vous en déplaise, que la vérité sur l’Affaire des Irlandais de Vincennes n’est aucunement celle donnée par l’officier qui dirigea l’enquête depuis mon bureau. Cela de sa seule initiative et sans avoir été habilité OPJ. par le parquet général.

                          Cet officier, contraint et forcé essentiellement grâce à moi, avoua que la perquisition opérée chez les Irlandais supposés « terroristes » avait été opérée sans témoin, ce qui le déboulonna illico presto de son piédestal. Par la suite il n’eut de cesse que de se venger en continuant de dépeindre la compagnie de Gendarmerie vincennoise comme un ramassis de ripoux... alors qu’il n’y en avait qu’un - un de trop !

                          Auriez apprécié, comme tel a été le sort de gradés et gendarmes vincennois ET parisiens placés sous ses ordres, de devoir accomplir des actes illégaux, de mentir à notre général inspecteur, à deux juges d’instruction successifs puis en correctionnelle ? Voire d’être condamné comme l’a été d’un d’eux, du même grade que vous et moi ?

                          Si je ne révélais pas la vérité-vraie lisible sur Google en tapant Le gendarme Durand dénonce, croyez-vous que j’aurais suscité autant de témoignages et fourni autant de preuves incontestables l’accréditant ?

                          A ce propos, j’ai déjà répondu à vos précédentes critiques me visant dans ma chronique 48 bis. Je vous conseille aussi de prendre connaissance de la manière dont votre idole a manipulé la presse pour tenter de recouvrer son honneur (chronique 48 - n° 31/35).

                          « LORSQUE LA VERITE N’EST PAS TELLE QUE NOUS VOUDRIONS QU’ELLE SOIT, NOUS TRANSFORMONS SON IMAGE DANS NOTRE ESPRIT DE FACON A L’ACCORDER A NOS DESIRS. CE FAISANT, C’EST A LUI QUE NOUS NUISONS, MAIS NON A LA VERITE »

                          PS : J’attends vos réponses à mes questions formulées in fine de ma chronique 48 bis. Produisez- les donc sur ce site « camarade » CTI 41 !!!


                        • slipenL’air 26 juin 2011 13:13

                          Rattachement gendarmerie avec la police

                          c’est mignon comme titre  smiley

                          et puis savait pas qui z’étai faché


                          • cubitus cubitus 26 juin 2011 17:41

                            Je sais que ça n’a rien à voir mais je voulais vous faire partager la chanson préférée de DSK : http://www.youtube.com/watch?v=3fJpbsYTGlY&feature=related


                            • Leo Le Sage 26 juin 2011 21:15

                              @auteur
                              Bonsoir,

                              Je ne sais pas si c’est une impression mais je vous trouve bien naïf.
                              Le but de la mise en commun du personnel est de provoquer un licenciement dudit personnel.
                              C’est une technique comme une autre.

                              En clair, on met ensemble des chiens et des chats et les plus fragiles s’en iront de facto.
                              Pour ceux qui restent, ils seront moins efficaces et donc cela va de soit qu’on va les accuser d’incomptétents, et pour ceux qui arriveraient encore à rester on leur proposera de faire un peu plus de boulot (moins de personnel avec le même niveau d’exigence) et ils finiront par démissionner car c’est trop...
                              (Rien que dans la police il y a un suicide par semaine.)

                              Je vous rappelle que l’Etat français recherche par tous les moyens ou presque des capitaux :

                              - impôts

                              - parc-mètre

                              - licenciement

                              - gel des embauches

                              - vente de patrimoine

                              - etc.

                              conclusion
                              Quel que soit la qualité de votre article ou quel que soit les vérités même prouvées que vous mettrez en oeuvre, il n’y aura pas de remise en question, à peine un toiletage.
                              Je vous encouragerais à perseverer si vous êtes convaincus de votre bon droit mais je ne vois pas comment cette suite probable va-t’elle changer...


                              • cti41 cti41 26 juin 2011 21:30

                                Bonsoir Leo le Sage,
                                Si j’ai intégré l’association c’est pour essayer de faire bouger les lignes, la persévérance est une de mes qualités et j’essaie de vivre à côté des gendarmes d’active pas avec des souvenirs. Au moins si la Gendarmerie est absorbée par la police (ce qui me semble impossible) le pourrai dire qu’avec mes amis nous aurons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour nous y opposer.


                              • Leo Le Sage 26 juin 2011 21:52

                                @auteur
                                ReBonsoir,

                                Je souhaiterais que vous essayez de discuter avec des policiers sur l’avenir de la France, si ce n’est déjà le cas. Il y a comme une urgence.
                                En clair, expliquez leur ce que j’ai dit, si vous ne l’avez pas fait.

                                Mais en tout cas, vous devez en discuter car ce sera réellement un soucis pour la sécurité en France.
                                J’ai constaté dans un commissariat des policiers débordés par la paperasserie :
                                Je me suis rassuré en disant que ce n’est qu’un commissariat et que lezs autres jours c’est différents.
                                Mais j’ai cur comprendre que je me suis trompé...

                                Je le répète encore il y a un vrai problème futur là...
                                Le licenciement par fusion est une technique donc vous qui êtes dedans [un retraité de la gendarmerie reste un gendarme en contact] vous devez déceler les autres techniques et en parler...

                                En tout cas merci pour les citoyens, et bon courage.


                              • cti41 cti41 26 juin 2011 22:15

                                Bonsoir. Depuis la création de l’association il y a toujours eu des contacts avec la police car comme les gendarmes ils appartiennent aux forces de sécurité et aussi bien chez les policiers que chez les gendarmes tout le monde travaille à flux tendu.


                              • Le Bordelleur Le Bordelleur 26 juin 2011 21:30

                                Le gendarmes ne sont plus ce qu’ils étaient. Ce sont des pervenches équipés d’un famas maintenant...


                                • BOBW BOBW 26 juin 2011 21:46

                                  @cti41 je poste ici ce que j’ai exprimé et lisible sur votre site à : Commentaires :


                                  Bravo !La contribution de gendarmes citoyens à un débat dans l’intérêt public sur internet est une trés bonne idée afin de contrer ce système qui étouffe systématiquement la libre expression pour défendre l’oligarchie libérale qui ne recherche pratiquement que le profit des « gros » au détriment du peuple (classes moyennes et pauvres)  smiley

                                  • cti41 cti41 26 juin 2011 22:12

                                    BOBW bonsoir et merci de soutenir notre asssociation.


                                  • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 26 juin 2011 22:52

                                    "La dissolution de quinze escadrons de gendarmerie mobile impose un rythme de travail très soutenu pour les militaires de cette subdivision d’arme et pourrait être préjudiciable en cas de troubles majeurs et simultanés à l’ordre public.« 

                                    Personnellement, je ne me plains absolument pas de ces dissolutions.

                                    Moins il y aura de »cognes« lors de manifs démocratiques mieux la démocratie se portera.
                                    Après mai 68, comme tous les Français, je préférais les »Gardes Mobiles« aux CRS. Encore qu’à cette époque, les premiers n’avaient pas de matraques et chargeaient la crosse de leur mousqueton en avant. Mais c’était un fait indéniable, ils étaient plus disciplinés que les CRS et les exactions policières de ce mois agité ont toutes été le fait des policiers et CRS.

                                    Mais il me semble que la situation a bien changé depuis.

                                    Lors des manifs contre la »réforme des retraites« , dans ma Préfecture de Province, j’ai pu constater les regards arrogants des officiers commandant les cordons gardant les bâtiments du Préfet !
                                    Nos manifestations étaient portant légalement autorisées.
                                    On aurait cru qu’ils recherchaient l’affrontement !

                                    Récemment lors du Corso de ma Sous-préfecture de Province, j’ai pu constater, à ma grande surprise, que trois flics se comportaient en véritables »rambo« à l’encontre d’un gars juste un peu éméché. De loin, je les ai pris pour des policiers. Mais de près, ils avaient bel et bien le logo »Gendarmerie Nationale" dans le dos et ils circulaient comme des malades à bord d’une voiture banalisée immatriculée 75 alors que j’habite en..Provence.....
                                    Manifestement, ils ne faisaient pas partie du dispositif bon enfant de la Gendarmerie locale commandé par un Capitaine sur le terrain et qui de toute évidence, avec ses hommes, s’évertuait à se faire les plus discrets possibles.

                                    jf.


                                    • À Mehdi Thé À Mehdi Thé 27 juin 2011 01:19

                                      Bonjour cti41,


                                      Une petite question :
                                      Si un jour les citoyens français décident de vouloir changer de republique et de classe politique et que sa devient un mouvement révolutionnaire pour une nouvelle république est ce que les gendarmes chargeront contre le peuple ou est ce qu ils décideront de rejoindre le mouvement en refusant de charger ou même tirer sur les français ? 
                                      Je precise que la question est loind etre idiote on a tous vu se qui c est passé en egypte et en Tunisie ,Grece où les forces de l ordres (payaient par les impots de tous les français) chargé contre le peuple ?
                                      En tous cas merci pour l article j ai toujours dis qu on ne pouvait mélanger les torchons et les serviettes .Je respecte la gendarmerie pour leur professionnalisme et leur respect que la police qui sont reellement des cow-boy se croyant au dessus des lois.

                                      • Durand 27 juin 2011 17:05

                                        « GOUVERNER, C’EST PREVOIR… »

                                        J’abonde dans le sens de A Medhi Thé à propos des risques potentiels qu’encourt notre société du fait de la déconsidération manifestée à l’encontre de la Gendarmerie.

                                        Il y a peu, le décret de son organisation datant du 20 mai 1903 a été abrogé. En son article 1er il stipulait que la Gendarmerie était « une force instituée pour veiller à la sûreté des campagnes et des voies de communication ».

                                        Demandons-nous aujourd’hui si cette abrogation était bien nécessaire puisque  les unités de la Départementale sont expulsées des villes. A elles, la surveillance du réseau routier, la traque des voleurs de poules et de lapins !

                                        Nos « timoniers » feraient bien de relire l’histoire du 17ème régiment d’Infanterie que Georges Clemenceau avait chargé de mater les vignerons du midi, ruinés par le phyloxéra. Régiment qui avait désobéi, prenant fait et cause pour ces révoltés dont il admettait que leurs débordements étaient justifiés.

                                        Aujourd’hui, la Gendarmerie dans son ensemble se sent mal aimée. Les personnels sont inquiets, leur moral est au clignotant orange.

                                        Quelle serait leur position, demain, si cette vénérable Arme était chargée de contenir des mouvements sociaux d’ampleur  soixante-huitarde ? Demeurerait-elle ce qu’elle fut durant des siècles, « le dernier rempart de la République » ? Ou aurait-elle tendance à faire ami-ami avec des manifestants dont ils approuveraient l’action revendicative ?

                                        Dans cette dernière hypothèse, hors de question de faire appel à la troupe ! Pas d’ultime rempart : la fuite à Varennes pour nos dirigeants !

                                        Je le répète à leur attention  : « Gouverner, c’est prévoir »… alors ne tirez pas trop sur la ficelle gendarmique…


                                      • R-sistons R-sistons 27 juin 2011 04:00

                                        Bonjour à tous

                                        Je salue cette intervention de M. Contini

                                        On critique facilement la Gendarmerie et la Police, on oublie trop que ce sont des citoyens français comme les autres qui travaillent au sein de ces Corps (ils n’ont d’ailleurs pas forcément la vocation, souvent ils entrent dans ces Corps parce qu’ils doivent nourrir leur famille et que tous les emplois sont peu à peu supprimés : Agriculture, Elevage, Fonctionnaires, Petit commerce, Emplois industriels, bientôt Caissières etc, où va-t-on ?). C’est comme un orchestre : Il vaut aussi ce que vaut le chef d’orchestre, le Ministre de l’Intérieur : un Chevènement ou les Ministres du Gouvernement Sarkozy, ce n’est pas la même chose.

                                        Or, ces Grands Corps (Armée, Gendarmerie, Police) vont bientôt vivre ce que nous vivons tous : L’horreur.

                                        D’abord, toujours plus de sécuritaire dans le pire sens du terme, dure envers la petite délinquance, clémente envers les puissants (1e mesure de Sarkozy : pour protéger la délinquance en col blanc). Certains diraient : Sécurité de classe, pas pour protéger la population. Or, le rôle de l’Armée, de la Gendarmerie, de la Police, est d’assurer la sécurité des Français. Or, par ex l’Armée dont le rôle est de défendre la Nation, défend aujourd’hui au détriment des peuples (africains, afghans..) les intérêts de Bolloré, de Total, d’Areva... on devrait bientôt lui demander de se retourner contre la population « indignée » de ne plus avoir d’emploi (c’est pourtant le premier droit), d’être privée de tous ses droits sociaux et services publics (peu à peu), et même de sa Législation du Travail, révoltée de voir qu’elle a toujours moins de droits et toujours plus d’obligations, de taxes à payer, de hausses du coût de la vie etc (edf, denrées alimentaires via la spéculation etc), et des loyers ingérables (source de profits, alors que ce devrait être le 2e droit après celui du travail). Et le Traité de Lisbonne prévoit la peine de mort pour les insurgés (au milieu des manifestants, il y aura des provocateurs transformant les manifestants en insurgés).

                                        Résumons : On va tous droit dans le mur, TOUS. Nous évidemment, comme aussi les enfants des gendarmes, policiers, etc. Les 3 Grands corps : Parce que suppression de postes, parce que leur fonction changera  : Du maintien de l’ordre public avec contact avec la population (NB J’ai été la 1e à la télé à faire un reportage sur les ilôtiers, si nécessaires, et le Rédacteur en Chef m’a sermonnée car il était trop élogieux, pas assez neutre, je laissais transparaître ma sympathie pour la Police de proximité - Par contre j’ai eu les félicitations du Commissaire Deutsch qui avait facilité le reportage à Strasboug !) à la seule répression des légitimes manifestations de citoyens (de + en + nombreux) privés de travail, de droits, ne pouvant plus nourrir leur famille, + jeunes sans perspectives, bref de tous ces gens à la dérive pour cause d’enrichissement égoïste, fou, de l’Oligarchie), parce qu’au final ils seront à leur tour (quand ils en auront assez de se retourner contre leurs citoyens qu’ils devaient protéger, quand ils en auront assez d’expulser de leurs logements les familles ruinées, etc) remplacés par des mercenaires apatrides capables d’obéir aux pires ordres pour « du fric » - bref Armée, Police, Gendarmerie de la Nation remplacées par gens sans foi ni loi... Et donc sans travail, et à la dérive eux aussi, avec de surcroît, comme en Espagne, leurs enfants à la maison, car sans travail et sans logement. La boucle est bouclée.

                                        Ce que je voudrais dire, c’est qu’aujourd’hui l’heure n’est plus aux états d’âme. Nous serons bientôt tous logés à la même enseigne, le Nouvel Ordre Mondial avance à toute allure (cf mon dernier post sur http://r-sistons.over-blog.com, « alerte, puce bientôt obligatoire » : http://r-sistons.over-blog.com/article-alerte-puce-bientot-obligatoire-l-enfer-du-nouvel-ordre-mondial-totalitaire-77688856.html

                                        Comme nous, Armée, Gendarmerie, Police seront sacrifiées tôt ou tard. Il est temps d’arrêter le rouleau compresseur : Je soutiens le Mouvement Démosophie (du grec peuple sage), lisez le livre fruit de 20 ans de travail et de réflexions, oeuvre d’un ancien dirigeant de cliniques. Ce qu’est le Nouvel Ordre Mondial, en réalité (1e partie), comment en sortir (2e partie, un monde sans politiciens - sans corrompus).

                                        A bon entendeur..

                                        Ce texte, en tous cas, prouve qu’il y a une prise de conscience à tous les niveaux. D’autres, titulaires de postes élevés dans l’Administration, préfèrent se suicider. Ce n’est pas la solution. C’est ce qu’ILS veulent : Faire de nous des désespérés, ou des résignés. Il y a une 3e solution : L’indignation, qui ici (comme pour moi journaliste) débouche sur l’information.

                                        Merci à l’Auteur, il n’est pas seul. Notre force sera seulement notre unité.

                                        eva R-sistons

                                        NB Je me demande si je ne vais pas publier ce post, et mon commentaire, sur mon blog R-sistons à l’intolérable, en tous cas sur http://sos-crise.over-blog.com (qui lui aussi se rapproche vite du million de visiteurs uniques). Cordialement à tous


                                        • cti41 cti41 27 juin 2011 08:05

                                          Bonjour R-sistons
                                          Réponse très développée et très argumentée. Aucun problème pour diffuser l’article. Vous en trouverez bien d’autres dans nos magazines mensuels, http://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/archives-des-bulletins-d-information
                                          juste un petit courriel et nous vous donnerons le feu vert.


                                        • BOBW BOBW 27 juin 2011 08:36

                                          Bonjour Eva et Bravo smiley : Plus nous serons nombreux à Résister ,à 


                                          combattre le totalitarisme et les germes nocifs de la dictature en gestation,

                                           plus notre« levain » fera lever la pâte et « multiplier les pains » pour les

                                           populations qu’ils affament lamentablement.

                                          « iNo pasarán, »

                                        • R-sistons R-sistons 27 juin 2011 16:42

                                          Merci Christian

                                          Je vais visiter le site.

                                          Des gendarmes, officiers, policiers, réellement républicains devraient être une chance. Quand ils sont dévoyés par une Oligarchie soucieuse de dominer toute la planète, d’accaparer ses ressources, de faire toujours plus de profits en spéculant par ex (cf au détriment des biens vitaux, alimentaires etc), au détriment de tous (le « rouleau compresseur »), alors ils n’ont plus de raison d’être et sont remplacés peu à peu par des milices privées, grassement payées (et grassement sans scrupules). Au final, tous dans le même sac - et « inutiles », comme dit scandaleusement le « héraut » du NWO, J. Attali, des retraités (bons à être euthanasiés). Nous serons des « inutiles », à éliminer donc comme parasites... nuisibles si protestataires contre cet « Ordre » inique et criminel. « Ordre » eugénique ! C’est la réalité...

                                          Christian, je dis toujours que le NWO c’est comme un puzzle. Quand on en parle, on ne croit pas possibles leurs plans maléfiques. Et pourtant, ils sont bien réels. Il suffit d’avoir identifié l’UN de leurs projets, l’une de leurs actions (disons par ex les « guerres préventives, permanentes, totales » comme annoncées par 5 généraux de l’OTAN, - merci pour les populations, il y aura toujours des adversaires comme prétextes au pillage ou pour faire tourner la monstrueuse machine de guerre, de mort, américaine) pour comprendre qu’il y a de quoi s’interroger, et ENSUITE, tous les autres morceaux du puzzle s’imbriquent en effet les uns dans les autres comme : Codex Alimentarius, Chemtrails, puce, suppression emplois, crises folles (avec à la clef transfert de centaines de milliards des poches des citoyens aux coffre-forts de l’Oligarchie - mafieuse), vaccinations qui auraient pu être obligatoires pour une grippe bénigne (si les blogueurs n’avaient dénoncé l’imposture à visée eugénique - cf substances toxiques comme mercure et squalène, les « cobayes » soldats US en savent quelque chose). Au final, cher Christian, cher Gendarme-Citoyen, vous le sentez bien : La classe moyenne est dans le collimateur. Conscientisée, elle. Et qui ne se laissera pas soumettre comme ceux qui n’ont pas eu accès aux mêmes chances sur le plan culturel, éducation etc (plus malléables pour l’Oligarchie donc).

                                          Tout cela est désormais incontournable. Croyez bien que si, avec tout le travail que j’ai à faire, un pré-déménagement etc, je prends le temps d’écrire tout cela, c’est qu’avec un instinct bien féminin, et porté sur la défense de la VIE, de l’essentiel (pour moi le Bon, le Bien, le Beau - je suis artiste, aussi, slave d’origine) je ne me résigne pas à tous ces intolérables, notamment, en tant que journaliste professionnelle, à la désinformation volontaire, à la mise en place de ces plans réellement MORTIFERES. Passionnée car slave, je peux donner l’impression d’être extrémiste, mais pas du tout : HUMANISTE, tout simplement, et ayant la passion de la VIE. C’est à ce titre que j’interviens avec force contre le NWO, avec une force rarement égalée je le sais, mais cela ne veut pas dire extrémisme mais conviction d’une nécessité et d’une URGENCE. Car il y a nécessité incontournable pour toute personne normalement constituée, et urgence... de + en + urgente !

                                          Si vous voulez, j’avais assisté il y a une vingtaine d’années à un Congrès organisé par des - comment dire ? « Activistes » (pour reprendre l’expression consacrée) chrétiens (je suis chrétienne convertie dans les milieux évangéliques que j’ai quittés car pour moi souvent trop sectaires, détenant la vérité..). Le thème de ce Congrès était en lui seul tout un programme qui pourrait, me semble-t-il, devenir celui de chacun, programme si humaniste finalement : « Paix, Justice, Sauvegarde de la création ».

                                          Et avec le NWO, tout est détruit pour que leurs coffre-forts deviennent toujours plus lourds. Les peuples, la nature, tout ce qui vit (même nos animaux de batterie, d’élevage industriel etc, vivant un martyre quotidien) sacrifié aux appétits insensés, insatiables, d’un petit nombre de familles toutes puissantes ! Mais c’est fou ! La place de ces apprentis-sorciers est devant un vrai Tribunal pour crimes contre l’humanité.

                                          Christian, bientôt tous pucés, tous robotisés ? Insensé ! Pourtant on y va tout droit... Et quand il faudra appliquer de force tout cela, on fera appel aux 3 grands Corps ! Et quand on se sera servi d’eux, à leur tour ils seront sacrifiés ! Ce n’est pas de la science-fiction, Christian, c’est hélas la réalité qui se met en place (cf Traité de Lisbonne peine de mort pour insurgés). Je passe + de 15 heures par jour à m’informer et à informer - car il y a urgence !

                                          Alors, l’humaniste que je suis pousse un cri, un cri très fort, Christian (et c’est le prénom d’un de mes fils) pour que le monde continue tel que nous l’avons connu, tout simplement ! Et s’il pouvait être amélioré, « humanisé », quel bonheur ce serait !

                                          Bien amicalement, et merci pour vos engagements, ils nous font chaud au coeur à tous. Eva


                                        • JL JL 27 juin 2011 07:04

                                          J’arrive un peu tard, et il n’ya plus grand chose d’original à rajouter.


                                          J’aimerais dire que je soutiens l’intervention de R-sistons qui nous interpelle tous, après celle de Wesson, qui évoque lui aussi ces « forces de l’ordre qui sont perçues comme une menace ».

                                          De fait, on devrait dire aujourd’hui : « forces de l’ordre marchand » : un comble pour un ordre qui n’en est pas un, puisque établi nous dit-on, sur le laisser faire de la main invisible !

                                          R-Sistons écrit à propos de l’armé : « remplacés par des mercenaires apatrides capables d’obéir aux pires ordres pour »du fric" : exactement comme dans les dictatures africaines.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès