Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Reflexion pré-électorale

Reflexion pré-électorale

A-t-on le droit d’avoir le poil hérissé par le dégorgement médiatique et faire part de son humeur ?
Lisez cette petite réflexion, et surtout, contredisez moi, j’aimerais tant !

Depuis la sortie du rapport 2010 du médiateur de la république, m. JP Delevoye, qui nous mettait en lumière - La société française est "fatiguée psychiquement" et "l’angoisse du déclassement augmente" - nous sentions bien qu’au-delà de ces quelques mots tournés vers l’individu, se cachent bien un comportement social dont les implications touchent les racines même de notre vie en commun et évidement notre participation à la vie politique.
C’est sur ce point là que je souhaite vous présenter cette courte réflexion.
 
Cette dernière semaine de février écoulée a été riche en interventions directes sur les médias audiovisuels. Les petites phrases et les grandes déclarations vont toutes dans la même direction et consacrent la rupture entre le citoyen et ses représentants politiques.
 
Le comportement autocratique, possiblement nécessaire, mais là n’est pas le sujet, en est aussi un élément déterminant, mais je vois poindre une autre raison bien plus grave.
 
La situation de "cul de sac" dans laquelle nous nous trouvons explique sans doute le sentiment que partagent les futurs électeurs qui ne se rendront pas aux urnes aux prochaines élections.
 
Nous allons entendre partout les explications les plus diverses, dont celle qui me semble la plus bête, laissant entendre que la région n’est pas connue du citoyen, le président de région n’étant pas élu directement, et les missions elles-mêmes de l’institution bien floue.
 
Je souhaite donc vous faire part d’une position différente car j’estime que ceux qui partagent consciemment ou inconsciemment ce sentiment puissent en parler, avec l’infime espoir de faire infléchir le système.
 
NOUS N’AVONS PAS LE CHOIX !
 
Voila une des causes très significative. Car, sincèrement, est-ce que tous les administrés de France, à travers les compétences des gestions sont ils satisfaits ?
— Sont-ils heureux de constater la pagaille qui règne dans les transports en communs routiers ou ferroviaires
— Sont-ils heureux des augmentations d’impôts.
— Sont-ils heureux de ce qu’ils voient tous les jours et qu’ils attribuent parfois a tort à la région alors que cela ne relève pas de sa compétence
 
OBJECTIVEMENT NON !
 
Alors, quelle est la solution ?
— Voter pour la droite ? il en est de moins en moins question, surtout quand on écoute la litote que nous a servi M. L Vauquiez dernièrement.
— Voter pour les verts ? pour obtenir encore plus de totalitarisme et de contrainte aux justifications peu ou pas évidente du tout.
— Voter pour un extrême dont on sait très bien que la voie proposée n’est pas du tout réaliste.
— Voter enfin pour un simple inconnu représentant une société civile, plus proche d’un corporatisme qu’une vision politique responsable.
 
Le seul choix qui reste est de reconduire une gauche qui ne satisfait pas ou d’offrir sur un plateau une récompense à un exécutif national qui fait pire. De quoi perdre son moral, courber l’échine encore une fois, et encore plus bas.
 
COMMENT AVOIR LE MORAL DANS CES CONDITIONS !
 
Pour conclure, en revenant pour boucler la boucle en revenant au rapport de M Delevoye qui a insisté sur la nécessité de donner une voix à « la France des invisibles », à celles et ceux qui n’ont pas les moyens de se faire entendre ou qui n’osent pas réclamer…. à qui ces citoyens pourront ils s’adresser, si ceux qui doivent les représenter ne sont pas ceux qu’ils choisiraient dans le cadre d’une élection ouverte ?
 
Bonne semaine à tous.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • cubrad 5 mars 2010 13:31

    D’accord nous n’avons pas le choix, toutes les options étant insatisfaisantes. Mais il y a un paramètre que vous ne prenez pas en compte : les comportements déviants des principales forces politiques ne sont possibles que parce qu’ils ne portent jamais à conséquence. En gros, quoi qu’ils fassent ils sont reconduits à leurs postse. Il y a pourtant un moyen simple de leur faire payer : mauvais boulot je vote pour quelqu’un d’autre. Si cette simple maxime était majoritairement appliquée par le corps électoral l’UMP et le PS serait menacé de devenir des partis minoritaires. Si les partis craignaient les électeurs ils ne se permettraient pas ce foutage de gueule décomplexé.


    • resistance 5 mars 2010 22:40

      Oui, mais pour moi, il y a autre chose aussi : les Français sont sous-informés. Du coup, d’une part ils répètent les bêtises que leur distillent certains médias, du style : oui, la politique de Sarkozy creuse les inégalités, mais au moins, sur le plan économique il agit et il réussit... ou encore : oui, la dette est très lourde, mais ce n’est pas la faute de Sarkozy, c’est la faute de la gauche... d’autre part, ils se crispent sur des choix manichéens établis une fois pour toutes : la droite est réaliste et efficace en économie, la gauche est marxiste et le marxisme a échoué. On n’en sort pas et une bonne partie de la population vote UMP systématiquement et sans aucun état d’âme !

      Que faire ? Faut-il espérer une catastrophe pour que les Français ouvrent les yeux ?

    • Clavdio 5 mars 2010 16:17
      L’abstention ? Non pas ça, il y a mieux à faire et certainement plus utile.
       
      Dans une véritable démocratie le vote est important, car ce faisant le peuple délègue à sa place des personnes sérieuses et compétentes qui doivent par leur dynamisme et les actions menées prendre et faire aboutir des décisions qui reflètent les souhaits de la composante majoritaire l’ayant porté à ce poste. En un mot, la volonté du peuple est respectée.
       
      Dévoyés nous même de l’idée pourtant évidente et utile. Maintenant nous élisons des bonimenteurs asservis par toutes sortes d’amis affairistes ou arrivistes. Des hommes sans scrupules s’empressent, une fois élus, de faire tout et son contraire mais surtout pas dans le respect des aspirations du collectif qui les a portés à cette place.
      J’en ai marre d’entendre que le nuage de TCHERNOBYL s’est arrêté sur le RHIN. J’en ai marre que les entreprises soient exsangues alors que les profits distribués aux actionnaires n’ont jamais égalés ce niveau. J’en ai marre que des employés soient rejetés de leur lieu de travail alors que le PDG engrange des bénéfices dont il ne saura même pas quoi faire. j’en ai marre du copinage des artistes ou sportifs aux poches pleines et revers de veston garni de notre légion d’honneur, qui sans arrêt nous donnent des conseils. J’en ai marre que l’on donne en notre nom des sous aux banquiers parce qu’ils ont perdu à la roulette russe, qu’ils avaient eux même installée, pour faire des supers profits (pour eux bien sûr, pas pour nous). J’en ai marre que l’on ne donne pas repas et gîtes aux nécessiteux. J’en ai marre que certains fonctionnaires payés 45 000€ par mois pour faire des rapports, au bout de 8 ans, ne les ont toujours pas rendus. 
      Ici, chaque lecteur de cette missive pourra se remémorer son « j’en ai marre » personnel car faute de temps je me suis arrêté à ce seul petit aperçu..........
       
      Je ne désire pas que certains se créent leur petit confort sur le dos de nos enfants, de notre santé et de celle des générations futures, et tout cela avec mon aval.
       
      Je souhaite tout simplement que ces hommes nous respectent.
       
      Exemple le nucléaire, technologie pointue, qui est un secteur on ne peut plus sérieux. Une fois sur place, tout en négligeant la sécurité, ces élus se dépêchent de faire entrer les copains dans le cercle des heureux bénéficiaires. Tous les jours des fuites d’uranium, des centrales qui n’arrivent pas à repartir, la moitié immobilisée pour défaut (à cause de cela, on achète du courant à l’étranger, plutôt que de leur vendre). Une autre fois, on laisse partir du plutonium dans la rivière qui aussitôt gagne la méditerranée ou tout le monde patauge allègrement dedans, et cela sous le couvert des autorités de surveillance avec la connivence des médias qui laissent filer ces accidents de classe 4 ou 5 en incident de classe 1 voire 2. Une autre fois, on découvre par mégarde 90 kg d’uranium oubliés dans un coin et de plus, non répertoriés ?.... Depuis la dernière décennie chaque jour amène son (petit) lot de malveillances, ce serait une grande farce ubuesque si le sujet n’était pas aussi réel et sérieux. Et tout cela parce que des ponctions sont faites pour garnir les profits exorbitants de quelques actionnaires et ce, au détriment de la sécurité, seule garante dans ce domaine d’une toute relative bonne marche. 
      Exemple à Morainvilliers, contre l’aval des associations de défense, la centrale est passée dans les mains du ministère de la défense pour des tirs militaires « dits » froids (dans le dos) les élus locaux (justement ceux pour lesquels nous nous apprêtons à voter) disent ne pas être au courant et nient l’évidence alors que la chose a été publiée dans le journal officiel ? Sont-ils aussi bêtes qu’ils veulent bien le faire croire, ou se réservent ils, en bons politiciens, le droit de dire plus tard on ne savait pas ? Mais ce faisant en rendant ce genre de service à leurs amis, ils prennent leurs électeurs pour des C...
       
      Vous avez compris que mon "j’en ai marre" à moi est le nucléaire, j’en ai marre d’avoir été envoyé mineur, sans explications, sans mon aval et sans avoir signé un quelconque document sur un site de tirs nucléaire. J’en ai marre d’y avoir laissé une partie de ma santé. J’en ai marre d’avoir transmis ces saletés de particules mutantes à ma descendance née avec des malformations. J’en ai marre que les politiques fassent l’autruche. J’en ai marre qu’il n’y ai aucune reconnaissance de notre statut de vétéran dans ces trois pages et 8 articles, d’une loi aussi décevante que méprisante à notre égard, qui ne garde aucune pathologie autre que mortelle, et encore, après tri sélectif. J’en ai marre que ce ministres « dits » de la défense, décide seul d’évincer ceux qui par le passé ont bu ou fumé car ce sont bien ses services qui distribuaient allègrement le tabac aux troupes. J’en ai marre d’avoir peut-être reçu la mort à retardement. J’en ai marre du manque de reconnaissance de cet après...
       
      Vous avez compris j’en ai marre d’en avoir marre, si vous êtes dans mon cas, vous aussi « Faites comme moi »
       
      Prenez votre destin en main et ce jour là, mettons chacun de notre côté un rectangle noir dans l’enveloppe.
       
      Si un seul le fait, tous ces donneurs de leçons rirons de l’étroitesse d’esprit de ce dernier. Si 0,5 % le fait, il rirons, mais jaune et crieront à l’imposture. Mais si 1,2,3 voire 5 % ou plus le font, c’est nous qui rirons d’eux. Je peux vous garantir que ce sera là une victoire pour la démocratie. Car eux verrons ainsi des voix, sensées être amies, partir dans le vide. Ainsi ils devront revenir à la modestie et composer avec nous. De plus ce rectangle noir est le symbole du brassard noir porté par les opposants au nucléaire sale, en souvenir des morts de TCHERNOBYL.
       Merci de m’avoir lu, faites passer, et dites vous bien que même locales ces élections sont politiques (ils ont tous commencé leurs armes par le bas) et puis c’est mieux que de s’abstenir. Faites suivre et votez en masse en remplaçant le bulletin par un rectangle noir 

      • jak2pad 5 mars 2010 23:48

        salut helios

        bon article, j’ai bien aimé

        @ clavdius : en un mot comme en cent, on est d’accord

        je vais faire ce que tu conseilles, et en parler autour de moi, ça me paraît une manière correcte de sortir de cette impasse.

        Merci les gars, vous m’aidez à formaliser ma réflexion.


        • Romain Desbois 6 mars 2010 00:11

          L’humain n’aime pas la contrainte mais ne sait pas s’auto-contrôler, il crie à la dictature, à la censure lorsque les contrôles sociétaux se mettent en place.

          L’humain veut être en démocratie , libre mais il n’accepte pas de perdre du temps à donner son avis, à accepter que d’autres puissent suivre d’autres routes que la leur.

          Dans une société il est possible de trouver un modus vivendi, un socle commun.

          Pouvons nous tous être d’accord sur le fait que chacun souhaite vivre le mieux possible, que chacun cherche le bien-être et espère le bonheur. Le second est affaire individuelle, le premier est affaire collective.

          Accepter que l’autre soit différend, vive aime autrement sans se sentir agressé à partir du moment où l’autre ne te force pas à vivre, aimer de la même façon.

          Ne pas faire aux autres ce que l’on n’aimerait pas que l’on nous fasse serait déjà un bon début.

          Nul besoin de nous aimer, juste respecter les choix des autres.

          Le bien être des autres est la garantie de son propre bien-être. Sauf à se barricader, se protéger derrière des miradors. Mais déjà être obligé de se protéger , c’est déjà perdre du bien-être.

          Pour celà il faut se garder du manichéisme, de aveuglement partisan. L’exigence porté dans son camp plus encore que pour le camp adverse.....


          • HELIOS HELIOS 6 mars 2010 10:51

            Bonjour à tous...

            Merci encore une fois pour votre participation. Je ne peux pas, exceptionnellement, repondre a tous, il y a quelquefois des contraintes imprevues...

            Ces elections qui arrivent sont particulierement silencieuses. Hormis quelques emissions de télé a des horaires innaccessibles, nous n’entendons pas les « têtes de listes » s’exprimer.
            Pour ne pas reprendre les mots de L Wauquier, j’aurais aimé entendre la gauche exprimer ses ambitions pour les regions et une estimation de la mandature qui s’achève. J’aurais aimé entendre l’UMP parler du tissus local et des actions a prendre pour le maintenir et l’ameliorer. J’aurais aimé entendre tous les autres parler de critiques factuelles et non pas du « tous pourri » , bref j’aurais aimé un débat citoyen.

            Comme l’exprime Cubrad celui qui ne risque rien ne se bouge pas et cela confirme la nécéssité de mettre en place cette sorte de cour des compteset des engagements regionales quii viendrait participer a une vraie reforme du millefeuille administratif. administratif . Au passage elle serait l’une des clefs de la possibilité de tenir compte des votes blancs... Je comprends au passge la remarque de Resistance, en lui disant que la presse ne fait pas son boulot, mais que l’administration regionale non plus. Entre faire une dispendieuse plaquette glacée ou un compte rendu annuel, les « communicants » ont choisi, le bling-bling et l’autosatisfaction a la Domenech a encore sevi !


            Merci Clavdio pour votre longue inytervention, vous auriez pu en faire un article complet.. Et merci aussi Jack2pad... Nous avons tous marre d’en avoir marre, mais je ne crois pas que le temps soit venu de voter blanc (noir en l’occurrence) car vous ne ferez qu’augmenter le taux de satisfaction de celui qui sera elu. La reforme du systeme electoral n’est pas encore d’actualité, donc utilisons les armes que nous avons pour changer.
            Comme en medecine, il est quelquefois necessaire de prendre des potions dangereuses pour se soigner. C’est ma position personnelle. Ces potions ne doivent pas perdurer, comme les antibiotiques. alors allons y, vous voulez change ? choisissez, parmi les plus insignifiants des candidats et votons en masse pour eux. abandonnez les 4 ou 5 habitués toujours vainqueurs chacun leur tour et prenons le risque. Je ne pense pas que cela puisse etre pire, car du fond du trou, on ne peut que remonter.

            Enfin, merci aussi Romain, car ce que vous exprimez est evidement le minimum que nous devrions avoir les uns avec les autres. Quand on voit que l’armée au Chili doit appliquer un couvre feu pour empecher les pillages, mais qu’en Vendée le prefet restreint la circulation et envoie des gendarmes pour la même raison on peut mesure l’ampleur du travail qui reste a faire.
            Pourquoi les actuels representants du peuple qui demandent le renouvellement de leur mandat, qui l’exigent quelquefois, seraient-ils differents. Le travail de fond est enorme. Nous ne pouvons pas reelement attendre quoi que ce soit de personnages qui ont tout au long de leur carriere utilisé leurs competences a vaincre leur adversaire politique plutot que d’oeuvrer dans le cadre de leur mission. Nous parlions du Chili.... le responsble de l’alerte au tsunami vient de se faire virer, il n’avait pas bien prevenu. Et virer, la-bas, cela ne veut pas dire « acceder a une fonction superieure dans une autre corps de l’etat » comme ici...

            Je vous remercie tous pour vos interventions, j’aimerai tant que nous nous assoyons sur une certaine forme d’angelisme et que nous trouvions des hommes avec des valeurs et devoués. Il faut croire et accepter les petits defauts des uns et des autres, mais en aucun cas je pense qu’il faille reconduire ceux qui nous ont amené là ou nous sommes. Et c’est pour cela que j’ai ecrit ce billet... nous n’avons pas le choix, c’est le PS ou L’UMP... alors, jj’enrage....

            Ne vous abstennez pas... votez....VOTEZ pour qui vous voulez, surtout pas les mêmes, mais VOTEZ !


            • Romain Desbois 6 mars 2010 19:07

              Merci pour ta réponse Hélios.

              Votez ! Eliminez !


            • Clavdio 6 mars 2010 12:53

              Merci de votre réponse. Mais blessé dans mes chairs et dans mes convictions je ne désire plus regarder ces politiques en herbe se partager des postes qu’ils se sont eux même créés.
              Ex : Dans nos campagnes nous avons non seulement le préfet aidé maintenant de deux secrétaires généraux qui eux aussi ont droit aux soins afférents à leurs hautes fonctions (chauffeurs, femmes de ménages, réceptions....et tous ce que nous pouvons supposer). Les conseillers régionaux avec à leur tête un petit président de la république, dictateur en herbe). Toujours nos conseillers généraux (à quoi servent ils maintenant ?) et puis toute cette création de postes aussi inutiles que coûteux mais chacun à responsabilités, surtout pour le salaire 3 000€ mensuel, non pas pour créer un emploi, non ce serait trop beau, mais pour le cumul des fonctions qu’une quarantaine de personnes se partagent.
              A lui seul, un élu se coule dans deux de ces postes créés sur mesure. Cumulant ainsi 3 salaires 9000 € mois...
              La création de « nouvelles exigences » n’est pas terminée, A savoir entre autre
              Toutes sortes de syndicats avec leurs sous divisions ex pour l’ électricité (lignes aériennes, lignes enfouies, énergie palliatives, ressources nucléaire, ressources éoliennes etc....) divisions sud, divisions nord y’en a marre à la fin.
              Nous sommes bien à la base d’un partage d’une manne tournante et légalement dévoyée pour assouvir un appétit sans limite de certaines élites locales. D’autant plus que pour motiver ces postes il faut aussi des infrastructures avec tout ce qui va avec,entre autre, une secrétaire qui tape des rapports bidons à longueur de temps.
              Désolé je mettrai mon rectangle noir
              Claude SAINT ETIENNE


              • Romain Desbois 6 mars 2010 19:16

                Clavdio

                Je comprends votre répulsion mais avec les règles actuelles, s’abstenir cela revient à donner avec votre rectangle noir une voix au gagnant. Donc vous alimentez ce que vous dénoncez.

                Pour agir efficacement , il vous faut voter pour une toute petite liste, cela fait baisser les pourcentages des autres.

                Tant que les règles ne seront pas changées, l’abstention renforce le système. De plus cela donne plus de poids aux voix exprimées.

                une amie qui habite un village de 300 électeurs a contribué à faire changer le résultat des votes de sa commune aux dernières municipales. Il n’y avait que 101 voix exprimées (avec la sienne), ce qui correspond à peser de près de 1% sur le score.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès