Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Réflexions au sujet de l’affaire Mérah (le problème des (...)

Réflexions au sujet de l’affaire Mérah (le problème des preuves)

Dans cet article, je voudrais revenir à l’affaire de Mouhammed Mérah qui a eu lieu il y a plus de deux ans.
Aujourd’hui cette affaire est pratiquement oubliée. Depuis que la version officielle a été déclarée, diffusée par les média et admise généralement, on n’en parle plus. Cependant, à mon avis, cette affaire est loin d’être claire, et la version officielle (vo) ne me parait pas du tout satisfaisante.

Tout dans cette histoire, parait énorme, bizarre, louche et à la limite du vraisemblable. Mais le problème principale est bien l’absence de preuve des affirmations de la police. Ayant étudié différentes sources officielles disponibles (livres, articles, documentaires), je n’ai pas trouvé de preuve de la responsabilité de Mérah pour les crimes dont il est accusé. Il n’y a pas de preuves de ses recherches de djihadistes lors de ses voyages, ni de son entraînement dans un camp de talibans au Pakistan. Il y a de gros doute sur l’authenticité de ses aveux (dont la version officielle est constituée à 99%). Il y a de nombreuses circonstances qui font douter de la version officielle dans son ensemble.

Ci dessous je présente brièvement mes considérations :

1-Dès le début, la personnalité de Mohammed Mérah ne correspond pas au type d’un islamiste fanatique, haineux, obsédé par la destruction et capable d’une action meurtrière et aussi suicidaire. Très jeune, petit voleur et petit délinquant, bien qu’issu d’une famille musulmane, Mérah ne se distinguait pas par une religiosité particulière Au contraire, très mondain, il était connu comme amateur de la belle vie, des plaisirs, des vêtements de mode et de belles voitures, etc., préférant clairement les discothèques aux mosquées. Tous les témoignages l’attestent. Ce n’est pas de cette étoffe que les fanatiques sont normalement cousus, les psychologues le savent très bien. .

2-Mais, aux dires des policiers, lors de son séjour en prison, ce jeune garçon plein de vie se transforme, soudainement, en islamiste fanatique résolu de commettre des meurtres au nom de l’islam. (Les auteurs de la VO arrivent même à donner la date exacte de sa conversion, 18 février 2008 !!!) Il est tout seul, cette transformation s’opère sans aucune influence extérieure et à l’insu de tout monde. Autant de dire que, tout d’un coup, il est devenu fou, qu’il a perdu la raison au sens clinique, médical de l’expression.

Une telle métamorphose spirituelle suscite de sérieux doutes premièrement du fait de sa nature unique et soudaine et deuxièmement à cause de l’absence de témoignage capable de la confirmer d’une façon probante. En effet, personne dans son entourage, ni les surveillants en prison, ni ses amis, ni ses proches, n’ont observé aucune altération, aucun changement notable de sa personnalité ni de son comportement pendant les années précédant les faits.

3-Prêtons l’attention à un fait important : les meurtres n’ont eu lieu que 4 (! !!) ans après sa prétendue radicalisation, et presque 3 ans après sa sortie de la prison en septembre 2009. Pourquoi un délai si long ? On aurait pu imaginer un fanatique fou vouloir agir tout de suite, ou, du moins, rapidement, pendant que sa résolution et ses émotions sont à leur comble. Plein choses peuvent se passer pendant plusieurs années, une foule de circonstances viendra inévitablement pour alterner ses évaluations, ses points de vue, et modifier toute sa vision du monde, les émotions aussi ont tendance à se calmer. Peut-on imaginer que pendant plusieurs années, Mérah ait su garder sa haine et sa folle détermination intacte, et que rien ne soit venu perturber ses sinistres projets ? C’est invraisemblable, et il n’y a aucune raison pour y croire.

4-Afin de donner une explication plausible à ce long délai, on nous raconte que Mérah a entrepris plusieurs voyages en Orient et en Asie dans le but de trouver des frères djihadistes et d’obtenir une formation terroriste. Cependant, il semble que pour apprendre à tirer avec un pistolet, il n’est pas nécessaire de parcourir dix milles km et de dépenser des milliers d’euros, pendant des années. Cet objectif peut parfaitement être atteint en France. Surtout quand on pense que, aux dires des auteurs de la VO, cette fameuse formation dans un camp des talibans au Pakistan n’a durée que …. 2 jours. Deux ans de recherches et 2 jours de formation au final ! Il clair qu’en deux jours de cette formation expresse on ne peut rien apprendre, et surtout à utiliser une arme aussi difficile à manier comme le Colt 45. Si les voyages ont effectivement eu lieu, il n’y a aucune preuve de recherches des islamistes, terroristes, djihadistes. Dans un documentaire (« Affaire Merah. L’itinéraire d'un tueur » (https://www.youtube.com/watch?v=CVswYU04Pxg) les journalistes mentent sans vergogne qu’un imam ait aidé Mérah, et qu’il l’ait reconnu sur une photo. (Chacun peut s’en convaincre en visionnant ce moment dans le film, à partir de 1 :16 :35 et précisément à 1 : 18 :40). Par ailleurs, ne parlant aucune langue étrangère, Mérah aurait eu bien du mal à mener ce genre de recherche.

5-Quant à la formation militaire, il n’y en a strictement aucune preuve non plus. Comme pour se moquer des lecteurs, les auteurs de la vo, avancent, en guise de preuve, un communiqué d’un groupe islamiste (kazakh ?) trouvé sur Internet et que la police trouve crédible. Une page web que n’importe qui peut fabriquer parce que la police la trouve crédible ! Pour dire cela, Il faut vraiment tenir les lecteurs en très bas estime.

6-Bref, toujours est-il que, ayant reçu cette formation, Mérah retourne en France et passe à l’action. En espace de 9 jours, il tue 7 personnes dont 3 enfants. Il est vrai que personne ne l’a vu sur les lieux de crimes, car le tueur était casqué, et il n’a laissé aucune trace permettant de l’identifier. Il n’y a donc aucune preuve que ce soit Mohemmed Mérah. D’ailleurs, certains témoins décrivent un individu dont l’apparence n’a rien avoir avec celle du jeune homme. Ils parlent d’un homme blanc, aux yeux bleus et avec un tatouage sur le visage. Qui est cette personne ?

7-Devant l’énormité des actes et sous le choque des émotions, on perd de vue une circonstance étrange, à savoir que l’homme à scouter n’a tué aucun européen. Ses premières victimes étaient des maghrébins musulmans, ensuite c’était le tour des enfants juifs. N’est-ce bizarre qu’un islamiste fanatique, en premier lieu, choisisse à tuer ses frères de religion ? C’est un drôle de djihad qui ressemble plus à un règlement de comptes entre les siens.

8-Après les meurtres, Mérah est immédiatement interpellé par la police à son domicile, où il est revenu comme si de rien n’était. Ensuite, il se passe des choses incroyables. Les actions de Mérah deviennent complètement dénuées de sens. Tout ce qu’il fait va complètement contre ses intérêts.

D’un côté, physiquement, il oppose une résistance farouche à la police. Il se barricade dans l’appartement, et il tire sur les policiers. De l’autre côté, il capitule complètement avouant immédiatement être l’auteur des crimes et racontant à la police absolument tout sur cette affaire. Comment il est devenu islamiste, comment il a trouvé les talibans, comment et pourquoi il a tué les gens, comment il a préparé ses crimes, où il a caché les armes, bref, tout et même ce qu’on ne lui a pas demandé. Mais pourquoi le fait-il ? Pourquoi faciliter la tâche de ses ennemies ? Comment expliquer ces deux lignes de conduite diamétralement opposées, résister et tout donner ?

9-Cependant, dans l’appartement, physiquement, Mérah n’est pas visible. Les auteurs de la VO ne parlent que d’un bras qui tire sur les policiers de derrière la porte, très expertement tenant en retrait des dizaines d’hommes surarmés et entraînés. Ce n’est que sa voix que les policiers entendent. Les aveux de Mérah dont plusieurs heures auraient été enregistrés est, pour le public, la preuve ultime de sa responsabilité pour les meurtres. Cependant, ce n’est que des affirmations de la police. Il ne s’agit pas des aveux réels mais d’un enregistrement des aveux. Un enregistrement à lui seul ne prouve rien du tout car il peut être falsifié, contrefait. Aujourd’hui, grâce aux technologies numériques, il est possible de fabriquer n’importe quel enregistrement avec n’importe quel voix. Cette technologie développée aux Etats-Unis, s’appelle Voice Morphing, elle existe depuis longtemps, et de grands progrès ont été fait dans ce domaine.

10-Les auteurs de la VO comprenant que les aveux seuls ne suffissent pas, et qu’il faudrait quelque chose de concret affirment que les vraies preuves, les preuves essentiels, ce sont les objets trouvés par la police dans les endroits indiqués par Mérah, le scouter et le pistolet Colt 45. D’abord, la provenance de cette infirmation, les aveux, reste douteuse. En ce qui concerne ces objets au sujet desquels les auteurs ne donnent pas beaucoup de détails, la situation est loin d’être claire. Qu’est ce qui prouve que c’est le scouter utilisé pour les crimes ? Qu’est-ce qui prouve que c’était Mérah qui le conduisait ? Le pistolet Colt 45. Même si c’est l’arme qui a servit pour les crimes, qu’est-ce qui prouve que c’est Mérah qui a tiré ? Les auteurs ne donnent à ce sujet aucune information. C’est étrange car il s’agit des choses effectivement importantes.

11-Il y a aussi des questions au sujet de l’arme utilisée, le pistolet Colt 45. Le problème est que ce n’est pas vraiment une arme ordinaire, une arme de tout le monde. Lourd et avec recul important, ce gros pistolet est difficile à manier pour un débutant. Il faut avoir une main solide et entraînée. Cela ne s’apprend pas en deux jours au Pakistan. Mais, le plus important est que, réputé un des meilleurs pistolets de tous les temps, le Colt 45 est une arme fétiche, une arme qu’on collectionne. Un tel pistolet ne peut pas se trouver dans les mains de quelqu’un par hasard. C’est un pistolet de ceux qui aiment les armes, qui s’y connaissent et qui savent s’en servir.

12-Quand il a tout dit, et il n’y avait plus rien à ajouter, la police commence l’assaut de l’appartement afin, selon elle, de le prendre vivant. Un assaut aussi spectaculaire qu’inutile, car, seul, épuisé, bloqué de tous côtés et n’ayant strictement aucune chance d’échapper, Mérah serait inévitablement tombé dans les mains de la police quelques heures plus tard, il suffisait d’attendre un peu.

A l’issue de l’assaut, la police le tue prétendant ne pas pouvoir se défendre autrement, tellement la résistance du jeune homme inexpérimenté et armé d’un seul pistolet était efficace et la menace pour la police grande. La tâche (de le neutraliser et le prendre vivant) était au-delà des compétences des services spéciaux. Il s’agit, là, de l’élite des forces spéciales françaises ! Seulement, c’est faux. Faiblement armé, épuisé, désorienté, inexpérimenté et accessible de deux côtés, Mérah ne pouvait pas présenter un problème particulier pour plusieurs dizaines (voire centaines) de pros dûment équipés et qui s’entraînent pendant des années pour affronter ce genre de situation. 

Après l’assaut, la police triomphante présente à tout le monde le cadavre du jeune islamiste. Comment il a été tué est un problème à part. A-t-il reçu une balle dans la tête ou plusieurs balles dont une dans la tête ? On n’en sait rien. Je ne vais pas approfondir ici cette question, je voudrais seulement dire que quand on veut prendre quelqu’un vivant, on ne vise pas la tête.

Ensuite, sans aucune enquête, sans demander des preuves, des expertises, la version de la police (basée, soulignons le, à 99% sur les aveux douteux de Mérah) a été acceptée et imposée à tout le monde comme une vérité absolue.

13-Je voudrais, à la fin, mentionner une circonstance étrange qui a attirée mon attention lors de l’étude de cette affaire. Le problème est qu’à chaque étape, dans chaque situation, Mérah semble avoir agit contre ses intérêts et dans l’intérêt de la police.

Par exemple, il semble avoir tout fait pour faciliter à la police la tâche de le trouver après les crimes. Jugez vous-même.

Il aurait pu ne pas utiliser l’Internet et surtout l’ordinateur de sa mère pour chercher ses victimes. Mais il le fait, et cela permet à la police de remonter jusqu’à lui et de l’identifier.

Il aurait pu ne pas poser de questions stupides au concessionnaire de scouters Yamaha et surtout (le comble !) ne pas lui donner son nom. Mais c’est exactement ce qu’il fait, et les soupçons de la police se transforment en certitude.

Mérah aurait pu ne pas revenir à la maison après les crimes, le premier lieu où on viendra le chercher. C’est pourtant ce qu’il fait.

Il aurait pu ne pas avoir d’arme sur lui et ne pas commencer à tirer. C’est ce qu’il fait faisant ainsi un acte d’aveu par action (pour ainsi dire)

Il aurait pu aussi ne rien dire aux policiers leur compliquant considérablement la tâche et surtout rendant sa personne indispensable pour une enquête ultérieure. Après ces aveux complets, la police n’avait plus vraiment besoin de lui. Faut-il s’étonner qu’il soit tué ?

Pendant le siège, il aurait pu avancer milles exigences créant ainsi des difficultés pour la police, mais il ne demande rien.

Après avoir tout dit et bien précisé l’emplacement du scouter et du Colt 45 (apparemment pour que, après sa mort, la police ne reste pas sans preuves matérielles de sa responsabilité), Mérah fait en sorte qu’il soit tué dispensant ainsi la police de l’obligation de prouver quoi que ce soit et la laissant seul maître des lieux, la seule partie qui s’exprime sur cette affaire.

Une telle suite incroyable de coups de chances pour la police, est-il possible ?

Il y a d’autres questions : Mérah avait de l’argent, d’où vient-il ? D’où vient son appartement, qu’il a eu après sa sortie de la prison ? Pourquoi, pendant plusieurs années précédents les faits, il était toujours en contact avec la police ?

La culpabilité de Mérah a été reconnu sans aucune enquête indépendante et impartiale, sans preuve, sur la seule base des affirmations de la police. Pour déterminer la culpabilité d’une personne pour les crimes dont on l’accuse, l’humanité a inventé un instrument qui s’appelle le Tribunal, avec ses procédures précises. Le Tribunal seul peut prononcer le jugement. Où est tout cela dans l’affaire de Mérah ?

Etant donné toutes es considérations, la conclusion de la responsabilité de Mohammed Mérah semble être prématurée. Une enquête est nécessaire afin de faire toute la lumière sur cette affaire en demandant à la police les preuves de ses affirmations.

Merci


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • adeline 20 août 2014 12:25

    Moi je trouve votre article Nécessaire, il ne faut pas que cette affaire soit enterrée. Merci


    • diogène diogène 20 août 2014 12:30

      Bon et alors ?

      Une fois qu’on aura dit que c’était un indic manipulé par des ripoux qui n’ont pas tenu leurs engagements (comme de bien entendu), on aura avancé sur quel dossier ?
      Sur l’assainissement des services de renseignements ?

      • adeline 20 août 2014 12:36

        bonjour diogène, il faut déja le dire, puis tourner son regard vers ceux qui ont sollicité ce crime d’etat. Ils trouveront surement un petit espace dans leurs agendas judiciaires....


      • ahtupic ahtupic 20 août 2014 12:44

        Bien sûr, c’est un coup monté. L’épisode de la cabine téléphonique est complétement surréaliste.. Et puis les enfants juifs. Qui a vu les corps ? Pas d’autopsie et direction Israël, soi-disant.
        Cousu de fil blanc. Merah est notre Lee Harvey Oswald.
        Et il y a eu d’autre affaires identiques depuis et on n’en entend plus parler bien qu’il y ait eu des victimes.


        • caillou40 caillou40 20 août 2014 13:02

          Désolé..mais il faut être complètement fanatisé pour tuer des enfants.. ?
          Stop à l’immigration... !


          • adeline 20 août 2014 13:04

            a la soupe caillou, ton home ne sert pas la soupe ? sinon quel rapport avec l’immigration ? trop de hongrois ?


          • caillou40 caillou40 20 août 2014 13:43

            Par adeline...« Mes-Rats » provient bien de l’immigration il me semble..fanatisé par l’islam..alors votre commentaire est complètement stupide...sans doute trop de bière.. ?


          • Vache à lait Vache à lait 20 août 2014 14:13

            Là en effet, une telle réflexion rend cette histoire plus que louche...

            A qui profite le crime dans ce cas ?


            • DanielD2 DanielD2 20 août 2014 14:21

              Faire un tableau psychologique de Mérat sans parler de sa famille, dont la sœur portait le voile intégral ( une figurante de la DGSE surement ) et aurait disparu en Syrie, montre le sérieux de cet article qui brasse du vent à la limite de la mauvaise foi.


              • diogène diogène 20 août 2014 14:36

                C’est mieux que de brasser du yaourt à la limite de la date de péremption


              • magneticpole magneticpole 23 août 2014 23:11

                Peut être mais sa soeur comme vous, ne savait pas qu’il était une balance pour les services secrets français et qu’il était en train de devenir agent double -d’ou son élimination- et par ailleurs ils ont profité pour éliminer deux soldats (raison non connue) et les enfants d’une famille juive gênante sur demande du mossad, et au final en servant les intérêt de sarko.

                Sa soeur comme d’autres ne savaient pas ce que faisaient son frère (puisqu’il était agent secret) alors elle a mangé l’histoire comme tous les pigeons qui réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. Elle pense venger son frère en poursuivant « son oeuvre » , « oeuvre » construite de toute pièce par le gît français, elle est bien stupide et finalement la syrie qui recycle les « déchets » de l’intégrisme fera son oeuvre : Se faire détruire par l’armée musulmane de Bachar.

              • Gnostic GNOSTIC 20 août 2014 15:34


                Ah BRAVO l’auteur, article magnifiquement bouclé

                 

                Pour ma part j’ai eu immédiatement des doutes lors du « flinguage » en règle de ce Mérah.

                 

                - D’abord des dizaines de flics sur entrainés (sic) qui tiraillent pendant plus de cinq minutes pour abattre un seul bonhomme  ????

                Faut écouter la bande vidéo on hallucine (c’est pire qu’à GAZA  !)

                Note : Une opé des forces spéciales dure quelques secondes !!!

                 

                - Ensuite comme l’a remarqué justement l’auteur c’est le type de flingue utilisé par Mérah : DEUX colts 45

                Pour avoir utilisé une fois ce genre de flingue je peux vous avouer que ça vous lève le coude très haut la première fois (comme le 357 magnum)

                Pour info : C’était l’arme favorite du milieu marseillais, la victime n’a aucune chance de survivre.

                Il a fallu un sacré entrainement à ce Mérah pour en utiliser deux ensemble (enfin, d’après les flics ?)

                Et pourquoi cette arme de collection si difficile à trouver alors qu’il est maintenant si facile d’obtenir une kalach à 1500 euros bien plus efficace ???

                 

                Cette affaire Mérah, c’est du grand enfumage

                 smiley


                • gegemetz gegemetz 20 août 2014 17:04

                  bonjour à tous
                  vous vous intéressez surtout à ce mec Merah dans votre analyse bien faite ...
                  mais vous oubliez de démontrer à qui devait profiter le crime ...n’oubliez pas que un certain président voulait se faire réélire et avait besoin de montrer ses muscles du haut de ses talonettes et récupérer les voix du front national ...
                  bizare que les archives de ce ministre Guéant aient disparu à son départ de l’élysée pourtant il était le premier à sourire aux caméras à la mort de Mérah
                  bizare ...comme le souligne ahtupic...qu’il n’y ai pas eu d’autopsie des enfants juifs tués ...pourtant je crois que le code de procédure pénale oblige une autopsie !!
                  bizare ..que le signalement de l’assassin ne corresponde pas au portrait de Mérah
                  bizare ...que tous ceux qui avaient soi disant des preuves pour disculper Mérah n’aient rien produit


                  • Gandalf Claude Simon 21 août 2014 16:23

                    C’est un peu pareil concernant la synagogue en Belgique, la veille des élections européennes, le crime fait la politique apparemment.


                  • Seudo 22 août 2014 12:12

                    A propos des autopsies sur les enfants :
                    « Les autopsies sont dites médicales lorsqu’elles sont pratiquées, en dehors du cadre de mesures d’enquête ou d’instruction diligentées lors d’une procédure judiciaire, dans le but d’obtenir un diagnostic sur les causes du décès. Elles doivent être pratiquées conformément aux exigences de recherche du consentement ainsi qu’aux autres conditions prévues au chapitre II du titre III du présent livre. Toutefois, à titre exceptionnel, elles peuvent être réalisées malgré l’opposition de la personne décédée, en cas de nécessité impérieuse pour la santé publique et en l’absence d’autres procédés permettant d’obtenir une certitude diagnostique sur les causes de la mort. Un arrêté du ministre chargé de la santé précise les pathologies et les situations justifiant la réalisation des autopsies médicales dans ces conditions. » lien
                    Des balles de colt 45 ne laissent pas de doutes sur la mort des victimes.


                  • Seudo 22 août 2014 12:14

                    ** Des balles de colt 45 ne laissent pas de doute sur la cause de la mort des victimes.


                  • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 20 août 2014 18:50

                    L’affaire du jeune Beur a été cousue de fil blanc et c’était à l’époque où la France était entre les mains d’un agitateur agité.

                    C’était aussi l’époque qui donnait « le pauvre » Sarko au bas dans les sondages.

                    Mais ce qui a été omis de dire c’est que le Merah :

                    => était un agent de la sécurité Française 
                    => qu’il avait reçu des mains d’un proche de Sarko un passeport VIP (svp) pour aller se frotter au Hamas et récolter les informations qui lui étaient demandées

                    => que le jeune Beur s’est rendu en territoire Arabe occupé par la junte sioniste et, accueilli au salon d’honneur (re-svp)

                    Détail, soi dit au passage :
                    Quel est l’Algérien qui peut entrer et ressortir de la Palestine occupée sans la moindre égratignure et...en passant par le salon d’honneur.

                    La mission accomplie correspondait à la période où tout Musulman en France était étiqueté de terroriste. Ceci est l’une des perles de la période du rouleur d’épaules au tic chronométré comme une horloge. 
                    Il fallait DISTRAIRE le citoyen Français alors que la dette Française côtoyait les 600 Milliards de Dollars .
                    Le bouc émissaire était l’Arabe , le Musulman transformé soudainement en terroriste.

                    Quand le jeune prétendu terroriste (((horrible d’étiqueter quelqu’un de la sorte , un jeune qui aimait la vie et la croquait à belles dents))) était encerclé de toute part  : 
                     TOUS les moyens des médias ont été mobilisés dans un tintamarre des plus assourdissants. 
                    Rappelez vous des table-rondes improvisées , sur les chaînes Françaises, et tout un chacun allait avec le verbe haut pour descendre en flammes : l’Islam , l’immigré , le terrorisme. 

                    A l’époque , si vous voulez rire , il ne faisait pas bon de se dire Musulman.

                    Toute une nuit, me semble-t-il , des centaines de GIGN , des dizaines de journalistes , des projecteurs qui ont transformé la nuit avec plusieurs soleils comme si c’était le jour.
                    Tout ceci pour répondre aux caprices du pauvre candidat qui était au bas dans les sondages.

                    Il se disait qu’un Arabe était cloîtré dans un appartement exigu , équipé d’une puissance de feu comme équivalent à un armement de toute une section,..alors que le jeune beur n’était doté que d’un simple colt 45 qui ne pouvait aucunement faire face à des nuées de militaires armés jusqu’aux dents .
                    On s’était cru à Chicago avec l’équipe d’Eliot Ness.

                    Mais , un détail : (heureusement que la langue de Molière avait inventé le MAIS) le jeune Merah avait bien demandé de rencontrer la presse. 
                    => Pourquoi omettre cette précision ? 
                    => Que voulait-il dire ou que voulait-il confier ?
                    ===>>> et c’est là l’énigme !!!

                    Les ordres ont été donnés de faire feu sans interruption et le terroriste ne se devait pas de sortir vivant de sa...cache.

                    Ceci me rappelle une affaire similaire : celle de Ben Laden qui fut capturé vivant , et au lieu de le livrer à un tribunal international ( comme des gens civilisés) ce chef de la Qaïda fut abattu d’une balle au front qui le rendit méconnaissable puis , offert aux requins pour emporter tous les secrets qui risquaient de compromettre le devenir certains Yankee à l’allure de cow-boy !!!
                    Si Ben Laden avait été capturé et remis à qui de droit, on aurait compris l’histoire des tours jumelles, et surtout , ceux qui le maniaient à distance.

                    Pour revenir à notre histoire , l’enfant Merrah a été abusé par les responsables politiques de l’époque, et , en connaissance de cause, l’Algérie de Bouteflika, refusait d’offrir son dos pour se faire battre ni même d’être complice dans cette mise en scène. 
                    L’Algérie refusa la dépouille de Merah que la France voulait enterrer à Medea , en Algérie .

                    En fin de compte , seul le président de l’époque pourra fournir les éléments nécessaires sur cet assassinat qui ne dit pas son nom. 
                    Combien de casseroles a-t-il traîné ? c’est de quoi écrire un livre. 
                    Pauvre France et que Dieu pardonne Merrah d’avoir été naïf et d’avoir cru en la sincérité de certains sans scrupules qui abusèrent de sa naîveté et qui eurent le malheur de diriger « Dame France »
                     



                    • Alex Alex 20 août 2014 20:32

                      « le jeune Beur, l’enfant Merah... »

                      Vous auriez dû ajouter « innocent, pur, sans tache… »

                      Il n’était pas aussi innocent que vous le présentez, sauf si le trafic de drogue et le petit banditisme sont des activités recommandables.
                      Je pense qu’une tentative a été faite par les services pour l’utiliser en échange d’une impunité bienveillante, procédure habituelle qui expliquerait ses voyages pépères à l’étranger, mais que ça s’est mal terminé : il suffit de voir son entourage proche et ses fréquentations pour constater que revenir dans le « bon » camp n’a pas dû être trop difficile, d’autant que sa légèreté a dû aider à le démasquer par les « frères » s’il n’a pas agi délibérément.

                      Il est évident que Sarkozy a essayé de profiter de l’affaire, mais il ne faut pas oublier que la responsable du terrorisme à la DCRI était qualifiée « de gauche », et que le gouvernement socialiste, qui ne lâche pas Sarkozy d’une semelle pour ne pas être humilié par une possible future victoire, n’a jamais éprouvé le besoin de ressortir cette affaire.
                      C’est donc certainement un raté des SR, et la mort de Merah était nécessaire.


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 août 2014 22:19


                      Bonjour,

                      Effectivement l’affaire Mérah soulève beaucoup de questions due notamment aux divers « dysfonctionnements » des services secrets français :
                      -
                      Comment Merah a-t-il pu s’envoler le 19 août 2011 pour le Pakistan sans être signalé à la DCRI, pourtant présente à l’aéroport de Roissy, alors qu’il était auparavant l’objet de 1200 heures de surveillance et d’une inscription dans le Fichier des Personnes Recherchées ainsi que dans la base de données CRISTINA ?
                      http://oumma.com/13519/72-anomalies-affaire-mohamed-merah
                      -
                      Pourquoi des gaz lacrymogènes n’ont-ils pas été utilisés plus tôt pour neutraliser le suspect ?
                      Certainement il savait des choses compromettantes au sujet des services secrets français qui ont jugé « utile » d’élimer ce témoin gênant ....
                      Mohamed Merah était un informateur de la DCRI
                      http://oumma.com/12636/mohamed-merah-etait-un-informateur-de-dcri
                      -
                      Les 72 anomalies de l’affaire Mohamed Merah
                      http://oumma.com/13519/72-anomalies-affaire-mohamed-merah


                      • soi même 21 août 2014 11:11

                        Bonjour à tous, c’est justement vouloir à qui ne soit pas prit vivant qui est le plus suspect dans cette affaire.
                        Cela ne correspond pas à la déontologie de la police et de la justice en France qui on toujours privilégier d’arête un coupable vivant .

                        Cela démontre, qu’il y a une forte implication de pression politique dans cette affaire, dissimulation de preuve, imposition par défaut d’une seul version des faits, et surtout permet à que la vérité officielle soit la seul licite,

                        Il étonnant vue la sensibilité cette affaire, qu’il y est pas eu une enquêté parlementaire sur la chaîne des responsabilités et commandements, et que le Président Hollande fraîchement élue n’a pas rouvert le dossier pour sanctionner les éventuels coupables de ce fiasco policier !

                        Il a noter que ce affaire va fournir un alibi à une refonte des lois antiterroristes en France.

                        Prévention ou surveillance ?
                        Une nouvelle loi antiterroriste comme réminiscence de l’affaire Merah
                        par Jean-Claude Paye

                        (La volonté affichée par Manuel Valls apparaît d’abord comme un démenti d’un appareillage législatif déjà existant qui contient déjà tout ce que le nouveau ministre de l’Intérieur veut y introduire. Sa démarche fait immédiatement penser aux déclarations de son prédécesseur. Claude Géant qui avait expliqué à la presse que l’on n’avait pas préventivement arrêté Merah, alors qu’il était sous surveillance, parce que « rien de délictuel ne pouvait a priori lui être reproché avant ses crimes ». « En France, on ne défère pas à la justice des gens pour des intentions, pour des idées salafistes. On ne peut arrêter les gens que pour des faits  », avait-il ajouté.

                        La démarche des deux ministres de l’Intérieur est identique. Il s’agit d’abord de démentir l’évolution du droit pénal de ces dix dernières années, c’est à dire l’existence d’incriminations et de procédures pénales qui accordent des pouvoirs étendus à la police et aux services de renseignement . Ils affirment ensuite que, suite à cette lacune, notre sécurité serait menacée et qu’il conviendrait d’introduire dans le code pénal des dispositions qui y sont déjà ou qui sont utilisées dans un cadre administratif.)

                        (L’autre grand aspect du texte concerne la surveillance des données de connexion : internet, géolocalisation, factures détaillées de téléphone. Depuis 2006, cette surveillance peut s’exercer dans un but préventif, c’est à dire en l’absence de tout délit. Mais ces dispositions régulièrement renouvelées tous les deux ans, sont temporaires et expirent le 31 décembre prochain. La procédure d’urgence avait d’ailleurs été justifiée par le gouvernement en invoquant la nécessité de les prolonger. Inscrites dans la nouvelle loi, ces mesures deviennent permanentes. A travers ce vote, le groupe socialiste renie son abstention, lors du vote de ces dispositions en 2006. ) 

                        http://www.voltairenet.org/article176945.html

                        Tous laisse à pensé, que le pouvoir avait besoin d’une affaire de ce type se produise en France et il y a une étrange coïncidence avec cette affaire belge donc Thierry Meyssan explique les arrières plans crapuleux qui sont espérer dans ce genre d’affaire.

                        L’affaire Nemmouche et les services secrets atlantistes


                          


                      • Dany romantique 21 août 2014 01:19

                        Il faut arrêter le délire. Mérah, manipulé comme indic ou pas on s’en fout. Il a observé une longue transition de montée en puissance de réactions psycho-pathologiques vers l’islamisme radical wahhabite avec, comme Ben Laden un trauma sur les crimes d’enfants perpétrés par Israël à Gaza. Ce ce qui justifiait -par esprit tribale une vengeance de sang sur les enfants juifs en représaille « loi du talion » follie de chien solitaire pour Mérah. Sinon par une organisation exterminatrice d’envergure pour Ben Laden. Cette motivation au sujet des crimes sionistes impunis -pourtant largement exprimée tant par l’un que par l’autre- a été, à chaque fois, minimisée dans l’analyse par les politiques et les médias aux ordres afin de dédouaner l’Etat sioniste des monstres qu’ils génèrent. Sarkozy lui, le petit laquais du CRIF et d’Obama n’a rien à voir la dedans ; il profita de l’effet de sidération des crimes perpétrées en pré-période électorale.Sarkozy est capable de manipulations politiques crapuleuses (peut-être son rôle subliminal de « promoteur » de l’idée de l’exécution du colonel Kadhafi ? ). Il faut raison gardée et ne pas se cogner dans des vaseuses théories du complot, lesquelles décrédibilisent l’analyse politique, religieuse et identitaire de cette affaire, qui n’anoblie en rien la cause palestinienne.  


                        • chantecler chantecler 22 août 2014 06:37

                          Probable Dany le romantique...

                          Mais kesstuveux certains pensent qu’il n’y a pas d’avions de ligne détournés qui sont entrés en collision avec les tours du WTC .
                          Et que celles ci n’ont pas pu s’effondrer des conséquences des chocs et des incendies monstrueux qui se sont déclarés , à un niveau particulier de ces structures métalliques , et ce malgré des milliers de témoins directs dont les pompiers, les habitants du quartier , et de dizaines de vidéos ...

                          Il y a ceux qui pensent qu’on ne nous dit pas tout , ce qui est évident , et d’autres qui veulent nous faire croire que tout est bidon .
                          Et ceux là ne changeront jamais d’avis : ils sont X files ...


                        • zygzornifle zygzornifle 21 août 2014 08:21

                          des Méhra il y en a un paquet bien lovés dans nos cités attendant leur heure .....


                          • Massada Massada 21 août 2014 09:16

                            Mots-clefs : Sioniste , Franc-maçons , Famille Rothschild , Illuminati , Nouvel ordre mondial

                             smiley

                            ah oui j’oublie les reptiliens !


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 août 2014 21:57

                              Bonjour Massada,
                              .
                              sans y oublier les Sayanim !
                              .
                              Jacob Cohen, entretien « Le Printemps des Sayanim » !
                              https://www.youtube.com/watch?v=79Ab1oBCRYk


                            • Gnostic GNOSTIC 21 août 2014 09:52


                              Tiens revoilà le troll rémunéré pour faire de la désinformation sur la toile pour le compte d’Israël.

                              Des comme lui, il y en a des centaines à travers le monde.

                               

                              OUI, Massada est un troll

                              Il est payé par une de ces multiples officines contrôlées par la société sécrète B’nai B’rith (et très bien payé !)

                               

                              Où croyez-vous qu’il pèche ses infos et qu’il trouve tous ces avatars (ses images) ?

                              Avez-vous remarquez que son adresse IP change souvent ?

                               

                              Ses fausses infos (qui sont parfois très pertinentes si vous les lisez bien) lui sont fournies par les services de propagande du mossad.

                               

                              N’oubliez pas qu’il y a des centaines de personnes qui lisent les articles d’AV sans y être inscrit et qui prennent pour argent comptant ses désinformations.

                               

                              Massada (maussada ou mossad - a) est un agent du mossad

                               smiley

                               


                              • claude-michel claude-michel 21 août 2014 11:07

                                Drôle d’idée de faire un article sur une grosse merde.. ?


                                • claude-michel claude-michel 22 août 2014 08:01

                                  Au trois couillons...bouffez la donc.. !


                                • esote esote 21 août 2014 11:09

                                  Merci à l’auteur pour cet article qui, au delà de l’ « affaire Merah » proprement dite, interroge sur le pouvoir quasi illimité de l’association politique-média, de créer des « réalités officielles » dont la fonction est, idéalement, avec le temps, de se muer en « réalités tout court », en vérités « historiques ».

                                  La liste est longue, en effet, ces dernières années, des événements singuliers que nous servent les média en nous enjoignant de les gober, sans réfléchir, de préférence. De fabriquer du consentement (Herman, Chomsky)...

                                  Le cas du 11 septembre est emblématique car, dans le genre, c’est une superproduction, un summum. A cette occasion, en effet, c’est quasiment tout l’appareil médiatique mondial qui a été mobilisé et qui a répondu présent aux injonctions d’un donneur d’ordres mystérieux autant que surpuissant.

                                  Du point de vue de ses commanditaires réels, l’une des leçons que le 11 septembre à sans doute permis de tirer ( outre le fameux principe « plus le mensonge est gros, mieux il passe ») c’est que, bien que le mensonge initial ne tienne pas dans la durée, son exploitation médiatique instantanée, elle, dégage une fenêtre d’opportunité permettant de mener telle ou telle action, dont les effets, quoiqu’il advienne( de la cause) par la suite, demeureront acquis (cf l’Irak et l’Afghanistan avant/ après).

                                  Cette leçon vaut évidement aussi pour l’ « affaire Merah » dont on doit se demander à qui ont pu profiter, tant les meurtres que la VO voudrait lui attribuer, que son son assassinat lui même.


                                  • Gnostic GNOSTIC 21 août 2014 11:54

                                    A l’auteur


                                    DOMMAGE que vous n’avez pas inclu une photo, votre article y aurait gagné en visibilité

                                     ;-(


                                    • MdeP MdeP 21 août 2014 12:35

                                      Et les « jeunes français » qui partent faire le djihad en Syrie, on en parle ? De la graine de "Mohamed Mérah, non ? 



                                      • soi même 21 août 2014 13:02

                                        N’oubliez pas qu’il y a aussi un djihad Israélien qui recrute sur notre territoire qui devrait être aussi illicite que celui que tu dénonces ici !

                                         


                                      • Massada Massada 21 août 2014 14:20

                                        djihad Israélien smiley vous n étes que des plagieurs sans imagination


                                        On ne peut mettre sur le même plan les citoyens français musulmans participant aux massacres en Syrie et en Iraq aux côtés des nazislamistes de l’EIIL (Etat islamique en Iraq et au Levant), et les jeunes Juifs de France qui se sont engagés dans Tsahal. 

                                        C’est plus qu’une différence de nature entre la bestialité structurelle de ces djihadistes qui violent et éventrent des femmes et des enfants à l’arme blanche dans un summum de jouissance, et des combattants de la plus noble des armées du monde.

                                        De plus vous êtes un gros ignorant !!

                                        Une convention militaire bilatérale entre la France et Israël datant de l’année 1959 a été communément appelée le “modèle B”, en hébreu, Tofess Bet. 

                                        Elle stipulait qu’un Israélien détenteur de la citoyenneté française devait effectuer son service militaire dans le pays où il résidait au moment de l’appel d’incorporation. 

                                        S’il se trouvait en France, il devait accomplir son service militaire dans l’Armée nationale française. Par contre, s’il se trouvait en Israël, il devait effectuer son service militaire dans Tsahal. Et le pays des deux où il n’avait pas effectué son service national l’exemptait de son devoir militaire.



                                      • soi même 21 août 2014 14:56

                                        Israël de 59 n’est pas Israël de 67 mis Israël de 2014, il a entre temps un apartheid, un ghetto , d’ailleurs à qui la faute ?

                                        Sans doute à la surdité des palestiniens où au grand humaniste que vous êtes ?


                                      • MdeP MdeP 21 août 2014 20:59

                                        MdeP @ soi même

                                        C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ?
                                        Tu devrais pourtant : le moyen-âge arabe c’est justement ce que les parents de ces jeunes ont voulu fuir en venant s’installer en France ou plus largement en Europe.
                                        « Djihad » signifie « guerre sainte » et cela les ramène plusieurs siècles en arrière, régression sociale et barbarie comprises.




                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 août 2014 22:29

                                        Bonjour MdeP,
                                        .
                                        Parlons du Djihad sioniste ... ou autrement dit « la guerre du peuple élu contre les musulmans mené par des sionistes » ...
                                        .
                                        Depuis une dizaine d’années Israël pratique une politique au moyen orient qu’on peut aussi appeler par « Djihad sioniste » . Ses guerres ont un but stratégique qui est aussi connue sous le nom « Nid de frelons » !
                                        .
                                        La décision d’envahir l’Irak en 2003, sous les prétextes de la « guerre contre le terrorisme » et des « armes de destruction massives, » découlait des conclusions auxquelles l’élite dirigeante américano-sioniste, avec l’appuie de l’AIPAC, était parvenue et selon lesquelles, avec la fin de l’URSS, rien ne s’opposait plus à l’usage de la force armée américaine pour affirmer sa domination absolue sur les régions stratégiques du globe en lancent opération (nid de frelons).
                                        .
                                        La guerre en Irak été une guerre ayant servi aux américano-sionistes à démarrer leur programme de déstabilisation et réorientation politique du moyen-orient (nid de frelons).
                                        .
                                        Le but des forces occidentaux est de maintenir le KO, créée par des americano-sionistes, qui règne dans les pays comme la Libye, Syrie, Irak ... puis de détruire les autres « démocraties » comme celle de l’Algérie comme nous explique Pierre Dortiguier ... le but est de former se qu’on appelle le nid de frelons (terme utilisé dans le journal anglais « The Guardien »
                                        http://www.blog-runner.com/le-nid-de-frelons,a4606342.html&nbsp ;
                                        .
                                        Que signifié l’expression « Nid de frelons » ?
                                        Il s’agit de cultiver (en « secret » de la part des américano-sionistes) le vivier de terrorisme dans les pays du moyen orient comme l’Irak, Libye, Syrie, etc. L’opération nid de frelons n’est pas encore achevée ...
                                        http://www.blog-runner.com/le-nid-de-frelons,a4606342.html
                                        .
                                        AIPAC Un œil sur la planète
                                        https://www.youtube.com/watch?v=KzCoSUSszBw


                                      • MdeP MdeP 21 août 2014 23:53

                                        MdeP @ eau-du-robinet

                                        Pauvre type ! La désinformation par la propagande que vous menez ici, n’occulte en rien la réalité de la situation au Moyen-Orient. Situation gravissime que vous traitez comme un effet de mode comme si la guerre et la mort n’étaient pour vous que des jeux ordinaires destinés à distraire votre quotidien maussade. Mais que connaissez-vous aux relations internationales, pauvre andouille ? Rien. Que dalle.
                                        Vous êtes ridicule.

                                        Mais il est question, ici, de l’« affaire Mérah » ! C’était un vrai salopard. 

                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 août 2014 08:14

                                        @MdeP
                                        .

                                        Que sa soit clair une fois pour tout, je ne défend pas le jeune Mérah et les actes barbares et lâche qui lui sont imputé. Je condamnée ses actes fermement comme tout autre individu civilisé ! Ici on parle des incohérences et des anomalies, qui sont pourtant nombreuses , au tour de l’affaire Mérah. Et une chose avant tout : Qui à mis le bourbier au moyen orient et qui est responsable de l’opération nid de frelons ... donc Mérat est indirectement issu.
                                        Les États-Unis et Israël ont mis le feux au moyen orient, soyez donc pas étonné, et nous ne prenez pas pour des naïves, si le retour de boomerang à votre politique prend des formes extrémistes .... donc les États-Unis ont souvent financé voir qu’ils financent toujours des terroristes (voire la preuve en fin de cet article que j’apporte). Puis ce qui est extrémiste est la politique sioniste de l’état d’Israël mainte fois condamné par ONU mais jamais sanctionné car protégé par le veto américain (due au lobbying de AIPAC) !!!
                                        .
                                        citation :

                                        Les documents de l’Agence nationale de sécurité américaine évoquent « la mise en place récente d’un vieux plan britannique connu sous le nom de « nid de frelons »pour protéger l’entité sioniste, et ce en créant une religion comprenant des slogans islamiques qui rejettent toute autre religion ou confession ».

                                        .

                                        Selon les documents de Snowden, « la seule solution pour la protection de « État juif »est de créer un ennemi près de ses frontières, mais de le dresser contre les États islamiques qui s’opposent à sa présence ».source est suite : http://www.algerie1.com/actualite/snowden-le-chef-de-leiil-al-baghdadi-a-ete-forme-par-le-mossad/

                                        .
                                        autre citation :
                                        Révélations de Snowden : comment les USA aident Israël et recrutent les djihadistes de l’EIIL
                                        Glenn Greenwald l’avait dit : « Snowden fera d’autres révélations importantes à propos d’Israël. » Et c’est ce qui s’est passé. Le journaliste britannique qui a déclenché le scandale des écoutes illégales mises en place par la National Security Agency (l’affaire dénommée le ‘Datagate’) revient à la charge sur son site The Intercept. Les tout derniers documents top-secret examinés par Greenwald parmi les quelque 1,7 million de fichiers fournis par l’ex-agent de la CIA Edward Snowden, éclairent d’un jour nouveau l’agression israélienne contre les Palestiniens de Gaza, une nouvelle fois d’actualité. Ils mettent notamment en évidence l’implication directe des USA et de leurs principaux alliés. Au cours des dix dernières années – selon ces documents – la NSA a fortement augmenté son soutien, financier, en armes et en informations, à son homologue israélienne, l’unité 8.200 (aussi appelée ‘ISNU Sigint’).
                                        source et suite : http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t28957-al-baghdadi-et-l-operation-nid-de-frelons
                                        .
                                        Remarque :
                                        The Intercept est un magazine en ligne créé par Glenn Greenwald, Jeremy Scahill et Laura Poitras. Lancé en février 2014 par l’organisation First Look Media
                                        .

                                        encore une nouvelle citation concernant un article consacré à John McCain :
                                        En janvier 2014, le Congrès des États-Unis a tenu une séance secrète au cours de laquelle il a voté, en violation du droit international, le financement jusqu’à septembre 2014 du Front Al-Nosra (Al-Qaïda) et de l’Émirat islamique en Irak et au Levant [20]. Bien que l’on ignore avec précision ce qui a été vraiment convenu lors de cette séance révélée par l’agence britannique Reuters [21], et qu’aucun média états-unien n’a osé passer outre la censure, il est hautement probable que la loi comporte un volet sur l’armement et la formation des jihadistes.
                                        source et suite : http://www.voltairenet.org/article185073.html
                                        .
                                        MdeP arrettez de regarder seulement « France 2 » (un média de désinformation) et élargissez votre regard sur le monde...


                                      • MdeP MdeP 22 août 2014 13:45

                                        MdeP @ eau-du-robinet

                                        Vous vivez dans le virtuel. Voire dans la rumeur. 

                                        Ici, vous êtes dans la vraie vie, dans le malheur des hommes. Ca, c’est la réalité :
                                        « Syrie : 8 chrétiens crucifiés par l’Etat islamique en Irak et en Syrie (Isis) » http://jssnews.com/2014/07/30/syrie-8-chretiens-crucifies-par-letat-islamique-en-irak-et-en-syrie-isis/

                                        « Irak : un nouveau massacre perpétré contre les Yazidis attribué à l’Etat islamique » http://www.huffingtonpost.fr/2014/08/16/irak-massacre-yazidis-etat-islamique_n_5683844.html


                                        Allez donc raconter vos saloperies à tous ces pauvres gens ! Enfin, à ceux qui peuvent encore vous entendre.
                                        Les sucettes et les tours de manège, vous n’avez plus l’âge ! Redescendez sur terre. C’est là que ça se passe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Serge8


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès