Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Rendre grâce » au Rabbin, à l’Imam ?

« Rendre grâce » au Rabbin, à l’Imam ?

OU ... A Brigitte Bardot !

Alors, parce que c’est Marine Le Pen qui soulève le beefsteak, il serait grossier, voir interdit d’évoquer la problématique de l’abattage des animaux. Comme d’habitude l'écrasante majorité de la presse se rue sur la « diablesse » pour l'écarire niant l’information pour ensuite être obligée de reconnaître que la question est réelle. Nous avons ainsi sous les yeux la meilleure manière de rendre crédible celle que l’on veut par ailleurs discréditer. Diantre que les journalistes fassent d’abord leur métier d’investigation avant de foncer sur tous les chiffons rouges sans réfléchir.

Sur le fond, il est évident que Marine Le Pen lance ce pavé dans la mare médiatique à un moment où pour elle les sondages s'effritent, où sa campagne commence à s’essouffler. C'est une raison supplémentaire pour ne pas balayer d’un revers de manche méprisant cette interrogation et ce débat, même s'il n'est pas fondamental.

En premier lieu, ou sont les chantres habituels de la laïcité ; ils sont sans voix. Pourtant le circuit de la viande, de sa distribution, de son abattage relève du domaine publique, même s'il est parfaitement normal, et du domaine privé, que le Juif veuille manger kasher et le Musulman halal.

Ensuite, regardons d’un peu plus près les choses en animal.

La "bête" ne pourrait pas être être étourdie et égorgée la tête tournée vers la Mecque, pour qu'elle se vide de son sang. Le sacrificateur doit être musulman et agréé par la mosquée de Paris, d'Evry ou Lyon. Enfin et c’est important pour comprendre la « généralisation », les produits halal ne doivent pas être en contact avec de la viande qui ne l'est pas au moment de l'abattage, du transport, du stockage et de la découpe. Ainsi, il est évident que les bouchers mettent dans le circuit « non ritualisé » de la viande ayant été abattu par cette méthode.

Pour le laïc, me direz-vous, quelle importance ? En première analyse pourquoi pas en effet ? Me foutant pas mal du Curé, du Rabbin et de l’Imam diront les moins bégueules, je peux bouffer la viande des uns et des autres.

Sauf Que !

Est-il possible de penser que la qualité de la viande dépend également de la manière dont elle est abattue ? Il serait étonnant qu'il en soit autrement, en dépit des déclarations des professionnels  : "Il peut se trouver que des pièces ou des morceaux de viande soient issus de carcasses abattues selon ce rite, mais ça ne change en rien la qualité de la viande" Une bête en souffrance, stressée, libère des toxines qui bien sûr s’incorporent aux muscles. Est-ce bon ? Moins bon ? 

Reconnaissons donc qu'au delà de l'idéologie "lepenniste" le débat peut logiquement être évoqué par les associations de défense animale, comme par celles des consommateurs. Les premières ont toujours alerté sur ces pratiques rituelles et réclament "l'étourdissement préalable" de l'animal. Pour être complet, il semblerait d'ailleurs que Dalil Boubaker, recteur de la Mosquée de Paris, ne s'oppose pas radicalement à cette pratique initiale.

Ainsi, tout en reconnaissant le subterfuge utilisé par Marine Le Pen essayant une fois de plus d'utiliser une réalité regrettable pour opposer et radicaliser, essayons d'apercevoir la vérité sous-jacente. La raison de cette dérive de l'abatage n'a rien à voir avec des questions "confessionnelles" ; elle est uniquement économique et s'inscrit dans une démarche de profits. Dans la filière viande, il y a les éleveurs, les abatteurs et les distributeurs. Aujourd'hui, le rapport de force est en faveur des grossistes et de la grande distribution. Ceux-ci exigent un bon rendement, des prix bas et de la qualité. Du coup, en amont, les abattoirs sont soumis à de fortes contraintes pour tenir les délais et les prix. Il est alors plus simple pour eux de faire du tout halal afin d'éviter les changements de chaîne et de process. Cela leur permet également de rentabiliser les carcasses en orientant certaines parties d'un même animal vers les boucheries rituelles et d'autres vers les boucheries traditionnelles ou les grandes et moyennes surfaces.

Dans cette triste affaire, chacun va défendre une fois de plus son « bout de gras ». En revanche il est difficile de comprendre la raison pour laquelle cette viande rituellement abattue pour certains, économiquement à bon prix pour d'autres, ne bénéficie pas d’un traçage d'abattage à l’image des autres traçages, d’un étiquetage le précisant. Cet étiquetage recommandé par l'UE et Bruxelles a été âprement combattu et refusé par la France pour des raisons purement économique et de soumission aux lobbies des grossistes. Faute de cet étiquetage et à contrario, on pourrait en effet également vendre de la viande dite halal à un musulman pointilleux alors que "l'heureuse bête" a été "étourdie électriquement" avant sa mort, tournée vers Long Island et par un Baptiste du New Jersey  !

Bruno Lemaire, ministre de l'agriculture, tout en niant les affirmations excessives de Marine Le Pen a reconnu que des débordements, des "excès" étaient réels et que des mesures seraient prises pour améliorer l'information du public. Pourquoi avoir attendu que "la blonde" s'en empare ?

Les gens sont attachés à la transparence, ils ont découvert son importance au moment de la crise de la vache folle. La "filière" a joué sur la traçabilité en vantant les avantages de la française parfaitement transparente, alors même que l'Europe voudrait réintroduire "les farines animales". Le méthode d'abatage peut parfaitement être intégrée dans cette nécessaire "traçabilité." La très grande majorité de nos concitoyens ne craint pas de manger halal. En revanche ils ont quand même le droit de savoir en dégustant leur beefsteak, s'ils doivent « rendre grâce » au Rabbin à l’Imam ou à Brigitte Bardot.

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • SNOOP 27 février 2012 10:26

    oui, ne comptons plus sur les « journalistes » au service des tenants du pouvoir (umps medef) pour nous informer
    cette question (abattage halal) est fondamentale (laicité)
    la république doit elle se soumettre aux exigences religieuses venues d’ailleurs ?
    nous ne sommes pas que des consommateurs mais des citoyens et nous n’avons pas dire AMEN aux barbus qui entendent imposer leurs dogmes
    Il faudrait également savoir dans quelles conditions financières est effectuée la circoncision.
    (la sécu doit elle prendre en charge cette opération ?)
    que les candidats (présidentielles et législatives) se prononcent clairement plutôt que d’évacuer la question d’un revers de main.


    • Yubelblatt Yubelblatt 27 février 2012 10:36

      Un article intitulé « Rendre grâce » au Rabbin, à l’Imam ? qui aborde la question de l’abattage rituel en se concentrant exclusivement au Halal. le mot Kasher semblant interdit. Encore un signe de la lâcheté française. S’il y a une viande « religieuse » que les français consomment sans le savoir, c’est bien la viande juive puisque seule l’avant de la bête est consommé. C’est n’est pas pour rien que Nicolas Sarkozy et sa clique de sionistes ont vite fait d’étouffer le débat parce quîl y a des choses que les français ne doivent pas savoir.


      • J-J-R 27 février 2012 12:20

        Vous êtes bien sévère pour un article qui pose clairement la question dans le titre en y mentionnant honnêtement les deux cultes orientaux. 


      • baska 27 février 2012 15:54

        Yubelblatt, j’ai lu hier un article signé par un certain G. Marx sur le site de la loge judéo-maçonnique hatikva ( http://www.hatikva-75.fr/spip.php?article859). Ce monsieur abonde dans votre sens en affirmant que « depuis 2000 ans les gaulois puis les Français ont consommé ces quartiers arrières et ces carcasses jugées non casher sans que cela ait donné lieu à la moindre objection ». Conformément aux règles de la Torah, les juifs ne mangent pas le quartier arrière d’une bête abattue, cette viande est commercialisée dans les boucheries dites classiques. Pas la peine d’attendre la réaction de nos experts de l’indignation sélective, touche pas à cette pratique là c’est très dangereux ! 



      • NON AUX RABBINS..IMAMS...CURES..

        oui a la viande LAIQUE........... ou...................OUI A AUX NOUILLES DU REGIME SARKO

        du lundi au samedi nouilles...le dimanche...patates

        UN RETOUR EN ARRIERE DE 500 ANS POUR 5 ANS DE SARKOZISME


      • HerveM HerveM 27 février 2012 11:11

        Déjà qu’il faudra tôt ou tard mettre la pression sur les « cathos-laïcs » et leurs lobbys de castrateurs de porcs, trancheurs de becs de poulets, gaveurs d’oies et de canard......etc....tout en changeant en profondeur la mentalité totalement abject de la majorité des français à l’égard des animaux, je trouve qu’il est plus que malvenu de tolérer l’importation des pratiques d’abattages rituels abrahamiques.

        Admettons que des gens de bon sens prennent le pouvoir. Avec une propagande intelligente, en l’espace d’une ou deux génération, les carnivores passeraient pour ce qu’ils sont : d’immondes personnages dénués de compassion à l’égard des plus innocentes créatures. Tuer quand on en faim, je le conçois, le conseil même....tuer par gourmandise mérite en revanche quelques châtiments d’une sévérité exemplaire.....


        • ricoxy ricoxy 28 février 2012 07:28

          ► « ... des carnivores passeraient pour ce qu’ils sont : d’immondes personnages dénués de compassion à l’égard des plus innocentes créatures.

          Hitler était végétarien.


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 février 2012 11:14

          À l’auteur :
          « La »bête« ne pourrait pas être être étourdie et égorgée la tête tournée vers la Mecque, pour qu’elle se vide de son sang. »

          « La »bête« ne pourrait pas être [...] égorgée la tête tournée vers la Mecque, pour qu’elle se vide de son sang ».
          Pourquoi ne pourrait-elle pas être égorgée la tête tournée vers La Mecque ?
          Est-ce bien cela que vous vouliez dire ?


          • gordon71 gordon71 27 février 2012 11:25

            cathos-laïcs" et leurs lobbys de castrateurs de porcs, trancheurs de becs de poulets, gaveurs d’oies et de canard
             

            tordant le lobby des soutanes en train de gaver les oies et de castrer les porcs 

            tout en changeant en profondeur la mentalité totalement abject de la majorité des français à l’égard des animaux,

            ouarf
            allez faire un tour au salon de l’agriculture, c’est en ce moment prendre un petit coup de réalité

             svous vous êtes gavé à quoi ce matin ?un truc fort semble t il ?


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 février 2012 11:35

              À l’auteur :
              « Cet étiquetage recommandé par l’UE et Bruxelles a été âprement combattu et refusé par la France pour des raisons purement économique et de soumission aux lobbies des grossistes. »

              http://agriculture.gouv.fr/abattage-rituel
              « Les décisions relatives à un éventuel étiquetage des modalités d’abattage relèvent quant à elles exclusivement de la législation européenne, seule habilitée à définir les inscriptions obligatoires qui doivent figurer sur les denrées vendues préemballées. Rien n’empêche cependant les opérateurs qui le souhaitent d’inscrire de manière volontaire des mentions supplémentaires sur l’étiquetage de leurs produits par souci d’information du consommateur. »

              Il semble qu’il y ait quelque contradiction entre les deux formulations.


              • J-J-R 27 février 2012 12:16

                De toute manière l’ étiquetage était voulu par la commission européenne et c’est le gouvernement français actuel sous la pressions des lobbies confessionnels qui a mis son véto. Mais de ça, notre Président ne s’en vantera pas devant l’opinion publique, préférant étouffer la polémique dans l’oeuf pour que rien ne change.


              • Constant danslayreur 27 février 2012 11:36

                Du vent, il n’y a aucune dérive d’aucune sorte, aucune atteinte à la laïcité mais le seul marché qui dicte ses besoins. Et tant que la demande en produits halals restera intéressante pour lui, ledit marché essaiera de la satisfaire au mieux, pas pour les beaux yeux du prophète ni pour ceux des musulmans en général, mais pour son seul intérêt, ses seuls emplois à plein temps et ses seuls profits qu’il réinvestira dans l’andouillette, dans le bordeaux ou même dans le financement de la campagne d’une Sidany doutch dératisatrice en chef au FN si ça lui chante.

                Il y a par contre bel et bien un grand problème d’information du consommateur sur la méthode d’abattage. Mais bon sang, en quoi est-ce que ce serait la faute aux musulmans ? Que l’on oblige par texte de loi, les filières à étiqueter clairement les emballages, à tracer très précisément le produit, de manière à donner à chacun un choix clair et net, point barre.
                Sur les leçons d’humanité à la BB que vous donnez aux musulmans, il se trouve que les musulmans y trouvent à redire http://www.halaljournal.com/article/3360/halal :-the-most-humane-slaughter&nbsp ;

                Mais vous avez peut être des témoignages post-mortem de bêtes martyrisées ?

                Quant à Dalil Boubeker qui ne serait pas contre l’étourdissement avant égorgement ça reste à vérifier parce que ça m’étonne énormément de lui, et n’importe comment, si ça venait à se confirmer, ça me ferait penser à ce Cheikh d’El-Azhar de l’époque qui déclarait (avant de se faire ramasser comme un malpropre par tout ce qui compte comme érudits de la religion musulmane), que dès l’instant où la France avait voté une loi interdisant le hidjab, il n’y avait plus de souci pour les femmes et jeunes filles résidant en France à l’enlever, vu qu’elles n’y peuvent pas grand-chose (nécessité faisant ceci cela) . Je comprends que ce genre de positions puisse vous faire plaisir, mais si pour vous faire plaisir, il faut que je renie ma foi, alors vous pouvez compter-dessus et manger des pruneaux.

                Un coup c’est la circoncision, un autre le halal, un troisième la justice chariatique à la saoudienne, un quatrième les mollahs chiites, un cinquième les minarets, un sixième le Hidjab eh m… à la fin
                Alors on fait quoi dans ce cas ? Vous continuez à m’accuser de tous les maux que les haineux de tous poils ont décidé de m’attribuer et je m’écrase oui M’ssié bien M’ssié ? Vilain Tobi, je me repends de suite, pan pan sur la tête que j’ai vide ? Vous dirigez ce que vous appelez « le débat » selon un chemin bien balisé, en vous fermant d’emblée à tout ce que les musulmans pourraient avoir l’outrecuidance de dire, puisque coupables désignés d’avance et vous prétendez faire votre serein au dessus de la mêlée et qui prends ses distances avec la Marion ?

                Vous voyez une levée de bouclier de la presse parce que ce serait elle qui aurait dit, là où il est manifeste pour tous les non-voyants que c’est les mêmes vautours qui se sont au contraire emparés de l’os à ranger dès la diffusion d’envoyé spécial et de ses … caméras cachées. Puis place à la toile et à ses pros...


                • gordon71 gordon71 27 février 2012 13:41

                  alchimie

                  vous voulez bien essayez d’oublier un instant vos fantasmes « antifa »...

                  le monde et la société française ne sont pas clivées entre les gentils gauchistes et les méchants FN (dont je ne fais pas partie)

                  je ne sais pas où vous habitez mais allez faire un tour si vous le pouvez au salon de l’agriculture voir si les éleveurs, les bouchers, les fromagers, les viticulteurs, etc...

                   bref les défenseurs et les gardiens d’une certaine « tradition » culturelle, culinaire et gastronomique Française peuvent être réduits comme vous le faites à une bande de nazis et de fascistes

                   m’enfin alchimie sortez de votre prison mentale


                • gordon71 gordon71 27 février 2012 21:44



                   effectivement là, dans ma réponse j’ai fait l’amalgame avec le commentaire d’hervé M

                  excuses

                • gordon71 gordon71 27 février 2012 22:12

                  alchimie


                  excuses d’autant plus plates

                  que la plupart du temps j’apprécie vos commentaires argumentés et votre pondération 

                  bon, mais des fois dans le feu de l’action....

                • Constant danslayreur 27 février 2012 13:09

                  Sur la transfusion sanguine, non ça devrait aller, par contre pour la greffe de cellules gliales, il faut savoir qu’un musulman n’a aucun droit de se porter préjudice, alors je leur conseillerai à minima, de vérifier que le donneur ce n’est pas vous...

                  PS : Gaffe à l’AVC


                • Robert GIL ROBERT GIL 27 février 2012 13:33

                  Les industriels préféreraient tout hallal pour n’avoir qu’une seule zone d’abattage, rentabilité oblige, et là il s’agit de la religion la plus puissante au monde : l’argent ! ................
                  http://2ccr.unblog.fr/2012/02/21/vous-le-voulez-hallal/


                  • alastor 27 février 2012 19:47

                    Pour tout les hypocrite religieux,le mots d’ordre des religion ’Tu ne tueras point’. Donc Humain ou Animaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès