Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Rentrée scolaire : Qui paye ?

Rentrée scolaire : Qui paye ?

+ 7% cette année, soit en moyenne 187€ pour la rentrée d’un enfant en 6ème….

JPEG - 6.3 ko
Rentrée
Fournitures

L’allocation rentrée scolaire a été instituée en 1974. Quelques chiffres :

Nombre de familles concernées : (en millions)

2001 2002 2003 2004 2005 2006
2 869 030  2 859 442 2.816.084 2.842.908 2.883.000 env. 2,8 Ms

dont familles 1 enfant sans autre prestation 182 449 187 871 190 596 203 678 n.e n.e

Montant de la prestation : 243,92€ 249,07€ 253,30€ 257,61€ 263,28€ 268,01€

Estimation du coût total de la mesure. 1,38M€ 1,39M€

Cette année, 284,97 € pour un enfant âgé de 6 à 10 ans, 300,66€ pour un enfant âgé de 11 à 15 ans, et 311,11€ pour un ado de 15 à 18 ans.

Au départ, bon projet. Celui d’aider les familles démunis à acheter de quoi faire la rentrée scolaire. En effet, bon nombre de livres scolaires était cher et il est vrai que pour des familles modestes, la rentrée était un peu le casse tête.

Depuis quelques années cependant, on se demande si la prime par enfant sert à acheter les fournitures scolaires ou bien le dernier jean à la mode.

Famille de France évalue le coût de la rentrée scolaire à la hausse à cause du prix de la pâte à papier. Cette formule me laisse rêveur. En effet, les hypermarchés ne joue pas le jeu, ou plutôt si, mais du mauvais côté du consommateur.

Il est vrai que le prix de la pâte à papier flambe (55% de hausse en deux ans), mais que dire de la vente des « gadgets rentrée ». Spiderman, Star Wars, Barbapapa, Hello Kitty, Hunter le dragon, Astérix, Marvel ou l’inoxydable Tintin.

Pas question pour les parents d’envoyer leurs « chères têtes blondes » au lycée sans qu’elles soient vêtues dernière mode. Les hypermarchés le savent très bien, et évidemment, ils ne vont pas jouer la philanthropie. Et puis, c’est l’ère du jetable. C’est fait pour ça d’ailleurs. Les fournitures ne durent pas. Terminé le cartable increvable des années 50 ou 60. Finit les compas en métal ou les portes plumes indestructibles. On consomme, on jette, on achète. Du grand business. D’ailleurs, curieusement le prix du compas baisse, ainsi que le lot de 30 cartouches d’encre. Par contre le sac à dos se prend 8% d’augmentation, et les agendas + 11,2%. Cherchez l’erreur.

En fait, les grands perdants de tout ce business est le quidam moyen, car une partie de ses impôts passe dans cette allocation. Et au vu des sommes ci-dessus, ça représente beaucoup d’argent.

Mon intention dans ce billet, n’est pas de remettre en cause une allocation qui peut aider les plus démunis, mais malheureusement, j’ai l’impression que cet argent est plus employé à acheter la dernière fringue ou la dernière console de jeu que le reste. C’est bien d’être habillé mode, et d’avoir le dernier portable mais cela n’est pas nécessaire à l’étude. Tout juste de la frime entre copains. Même si c’est compréhensible, ce qui me fait tiquer est le débordement business de la rentrée des classes. J’ai l’impression que l’allocation rentrée sert plus au business de la mode qu’aux fournitures. Face à cet effet de « paraître toujours à la pointe de la mode », qu’en est-il du prix réel d’une rentrée des classes ? Bonne question….


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 août 2011 16:41

    il y a pas mal de coins où les livres scolaires sont fournis et d’autres pas , on devrait moduler là dessus aussi !


    • Clojea Clojea 20 août 2011 16:54

      Salut le Chat : Exact, donc, l’allocation sert à acheter des fringues....... ou des gadgets. Sans vouloir jouer les rabajoies....


    • Lorelei Lorelei 20 août 2011 21:27

      c’est un débat difficile car les salaires sont hyper bas les entreprises sont out echange et donc à mon avis il faudrait d’abord un salaire digne de ce nom et apres on pourra enlever tous les machins d’assistanat mais pour rester éthique et honnete il faut s’attaquer au vol de ceux qui travaillent et qui ont des salaires de misère


      • pissefroid pissefroid 21 août 2011 12:43

        vous dites, au dernier alinéa :
        « j’ai l’impression que cet argent est plus employé à acheter la dernière fringue ou la dernière console de jeu que le reste »

        Je voudrais bien savoir où vous avez eu cette information ?

        J’ai ressenti votre papier comme l’habituel mise en cause du pauvre qui, lui, ne serait pas capable de dépenser, l’argent qu’il reçoit, à bon escient.


        • foufouille foufouille 21 août 2011 13:01

          ou ben, vu la liste de conneries demander par les profs, ca coute cher
          meme, il y a longtemps


          • LE CHAT LE CHAT 21 août 2011 15:37

            salut Foufouille ,

            sur ce point je suis bien d’accord avec toi , c’est à croire que certains profs doivent recevoir des commissions !

            j’en ai connu qui exigeaient des grands cahiers petits carreaux de 192 pages alors que seulement une trentaine étaient utilisées dans l’année , quel gaspillage !
            idem avec les modèles de calculatrices jamais assez chères , des lubies des profs de dessin ,
            les bouquins des profs de français jamais étudiés etc etc etc

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès