Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Répartition de la richese mondiale

Répartition de la richese mondiale

De la lecture du bouquin de T. Piketty " Le Capital au XXIe siècle" on peut nourir quelques obsessions...

De la répartition de la richesse mondiale : l'apocalypse pour demain... (Les chiffres suivis d'un * sont tirés du T. Piketty « Le Capital au XXIe siècle ».) L'évolution : En 1820 la population mondiale était de l’ordre du milliard d’individus (1 md), et on peut estimer que 800 millions (80% de la population) vivaient sous ce qu'on appelle aujourd'hui le « seuil de pauvreté ». Aujourd’hui nous sommes 7 milliards, et environ 1 milliard (15% de la population) vit sous ce seuil de pauvreté. (Ce sont bien évidemment des ordres de grandeur.) C’est dire que, du fait du développement scientifique et technologique le nombre de damnés de la terre a été multiplié par 1,25 pendant ces deux cent dernières années ; symétriquement la population vivant au-dessus du seuil de pauvreté a été multipliée par 30 ! 1- La situation mondiale actuelle peut se résumer avec quelques chiffres : une population mondiale de 7 millards d’individus 7 md), ayant un patrimoine de 340.000* milliards de dollars (md $), et un PIB (revenu mondial) de 85.000* md $ (en ordre de grandeur). 1.1- Répartition du patrimoine mondial : le décile des plus riches (10 % de la population : 700 millions d'individus) en a 80-90* % soit 300.000 md $ ; dont le centile des super-riches (1 % de la population : 70 millions d'individus) a 50* %, soit 150.00 md $ ; dont le millime des hyper-riches (0,1 % de la population : 7 millions d'individus) a 20* % soit 60.000 md $ - dont 1.400* individus ont 5.400* md $ -, les 9 % suivants (630 millions d'individus) détenant donc les autres 50* % soit 150.000 md $. Les 50 % de la moitié inférieure (3,5 md d'individus) n'ont que 5* % du patrimoine mondial soit 15.000 md $, dont 20 % (700 millions d'individus - même importance que le décile ayant les revenus les plus élevés ) n'ont strictement rien. 1.2- Répartition du revenu mondial : le décile des plus riches (10 % de la population :700 millions d'individus) en a 50* %, sot 42.500 md $ ; dont le centile des super-riches (1 % de la population : 70 millions d'individus) a 25* % soit 21.450 md $, les 9* % suivants (630 millions d'individus) détenant donc les autres 25 % soit 21.450 md $. Les 40 %du milieu (2,8 md d'individus) en ont 30 %, soit 25.500 md $. Les 50* % de la moitié inférieure (3,5 md d'individus) en ont 20 % soit 17.000 md $, dont 20 % (700 millions d'individus - même importance que le décile ayant les revenus les plus élevés) n'ont aucun revenu significativement quantifiable. 2- Hypothèse (expérience intellectuelle...) pour éradiquer la pauvreté : Le transfert (théorique) de 20 % de ce que possède le décile haut (700 millions d’individus) vers les plus pauvres (700 millions d’individus), soit 8.500 md de $ (20 % X 42.500), porterait les revenus de la tranche basse (20 % des 50 %) au niveau des revenus de la tranche qui la précède et la pauvreté absolue serait éradiquée. Et ce ne serait pas une perte insurmontable pour le décile haut, puisqu'il lui resterait 34.000 md $ ! Mais entre une écriture comptable et l'opération elle-même il y a un gap gigantesque à combler : éducation, santé, organisation sociale etc. 3- Quid de l’avenir ? L’équation : « Ressources naturelles, Pollutions, Démographie » n’a pas de solution. La planète ne pourra répondre à la demande croissante du PIB pour deux raisons qui se conjuguent. 3.1 Les ressources naturelles : La limitation des ressources naturelles et leur épuisement d’une part, d’autre part les pollutions générées par cette économie qui ont des impacts négatifs, notamment sur le climat, l’eau, l’air et les ressources naturelles (agriculture, pêche). 3.2 La démographie : A cela se rajoute le problème démographique – le doublement de la population mondiale est donné pour certain. Le PIB mondial devrait être multiplié par 4 ou 5 en considérant que le revenu moyen devrait doubler pour améliorer les conditions de vie des deux tranches basses, et doubler également du fait du doublement de la population. Le PIB mondial devrait être de l'ordre de 340.000 à 425.000 md de $ ! C'est impossible, la planète ne peut le supporter : épuisement des ressources (y compris l'énergie et les ressources agricoles), accroissement des pollutions et de leurs effets sur le climat, et autres problèmes notamment sanitaires (pandémies etc.), et conflits pour l'accès aux ressources rares (eau par exemple) – et sans doute des éruptions spontanées de violence dues à la concentration de population dans les grandes megalopoles (et ailleurs...). Le nombre de pauvres - de damnés de la terre - ne peut donc qu'augmenter à horizon d’un siècle. L'accroissement démographique risque donc de se traduire par une augmentation du même nombre de ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté, sans avoir accès à l'éducation, à la santé etc., et une espérance de vie faible, chiffre qui sera diminué par les catastrophes naturelles, les épidémies, les pandémies, les guerres etc. L’équation : « Ressources naturelles, Pollutions, Démographie » n’a pas de solution. Annexe 1 Rapport 2012 du National Intelligence Committee – CIA. Il porte sur l'horizon 2030. La CIA considère que seul le leadership des Etats-Unis – et sa puissance militaire – peut écarter les pires scénarios. Il est intéressant de relever que parmi les principaux facteurs d'instabilité, outre le comportement imprévisible de l'Iran et de la Corée du Nord, des conflits déclarés (Syrie, Palestine, Irak), ou possibles dans le monde musulman, les problèmes liés à l'énergie, l'eau, la production agricole, les ressources naturelles, et les pollutions et leurs effets sur le climat..., c'est la démographie qui pèse le plus sur l'évolution de notre monde. La population mondiale passerait à 8,3 milliards en 2030 (+ 1,2 md d'individus) : cette croissance démographique de 15 % aurait des effets redoutables qui se conjuguent avec l'augmentation significative de la classe moyenne mondiale. Si l'on se projette plus loin... au temps où cette population aura doublé (suivant les prévisions des démographes) – quand elle sera de l'ordre de 15 milliards d'individus et que la classe moyenne aura cru symétriquement -, on peut, à la lecture de ce rapport de 2012 de la CIA, se poser la question suivante : y aura-t-il encore un scénario qui ne soit pas catastrophique ? Je crois que non. Il ne faut donc pas regarder trop loin... pour ne pas désespérer, car il n'y a pas de solutions en vue ! 2030... c'est déjà pas terrible !, alors la suite... la démographie poursuivant son œuvre, c'est le saut dans le trou noir. Annexe 2 Pendant la catastrophe... souriez, vous êtes filmés !...


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • lsga lsga 18 juin 2014 15:25

    L’argent est un concept pseudo-scientifique qui ne correspond à rien. 

    Il ne faut pas « RE »distribuer l’argent virtuel de la bourgeoisie.
     
    Il faut effacer d’un trait de crayon l’argent de la bourgeoisie, et remplacer la finance par un organe de planification scientifique.
     
    La « re »distribution du Capital, c’est le Keynésianisme, ce truc qui ne marche pas, qui ne permet pas d’organiser rationnellement production et distribution, ce truc qui fonctionne à base de colonialisme (matières premières bon marché pour compenser les hausses de salaires + exportations subventionnées pour éviter que la relance de la demande en France relance l’offre en Chine), ce truc mène systématiquement droit à la guerre mondiale.
     
    La conclusion du Capital, c’est : 
    ABOLITION DE LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE DES MOYENS DE PRODUCTION
     
    ce n’est pas : il faut augmenter les impôts.
    Piketty est un escroc. 

    • 1871-paris 1871-paris 19 juin 2014 11:06

      C’est clair que ne jouer que sur la variable impot vis a vis du systeme est une preuve de compromission avec celui ci.


    • Claudius Claudius 18 juin 2014 15:41

      On est d’accord qu’en partie avec vous Isga ..

      Vous dites : Il faut effacer d’un trait de crayon l’argent de la bourgeoisie, et remplacer la finance par un organe de planification scientifique.

      Je propose :
      Il faut effacer d’un trait de crayon l’argent de la bourgeoisie, et remplacer la finance par un organe de planification poétique.

      .. Quant aux moyens de reproduction, on sera encore plus drastique


      • lsga lsga 18 juin 2014 15:46

        la planification poétique, c’est à dire hors de la rationalité, ça a donné l’obscurantisme :


      • 1871-paris 1871-paris 19 juin 2014 11:09

         Vous etes coincé dans votre caverne a penser et n’imaginez aucun autre système que celui qui vous asservi !


      • Alpo47 Alpo47 18 juin 2014 15:46

        Isga a ses solutions toutes faites : remplacer la dictature des financiers ... par la dictature du prolétariat. Evidemment, il est le seul à ne pas s’apercevoir que c’est remplacer la peste par le choléra.

        C’est pas beau la vie au « paradis d’Isga » !


        • lsga lsga 18 juin 2014 15:48

          non : remplacer la pseudo-science financière et l’anarchie du marché par une planification scientifique et écologique faites par des ingénieurs et contrôlée par une démocratie mondial directe :


        • Absolute 18 juin 2014 15:51

          Ah oui, le nivellement par le bas, quelle solution miraculeuse...


        • Alpo47 Alpo47 18 juin 2014 16:25

          La mondialisation, pardon l’internationale des prolétaires, il n’y que ça de vrai ... au paradis d’Isga.

          C’est la luuuuttte finaaale ...


        • lsga lsga 18 juin 2014 16:27

          une guerre civile mondiale pour échapper à la guerre impérialiste mondiale, vous appelez ça le « paradis » ?


        • Alpo47 Alpo47 18 juin 2014 17:06

          Ah bon, donc vous militez pour une guerre civile mondiale ? Mais vous ne l’aviez jamais dit ça ...

          Pol Pot, mais en grand ?


        • Alpo47 Alpo47 18 juin 2014 17:08

          Et tant qu’on y est, précisez nous qui est ce qu’il faut exterminer ? Et quelle manière vous envisagez ?


        • lsga lsga 18 juin 2014 17:17

          il faut exterminer la propriété privée des moyens de production. 



          le seul actuelle exemple d’une telle collectivisation, qui n’a rien à voir avec une étatisation :

        • Alpo47 Alpo47 18 juin 2014 17:23

          Donc, vous voulez couper la tête, ou pendre à un croc de boucher, ou mettre une balle dans la tête ... etc ...du petit commerçant, de l’artisan , des professions libérales, des petits entrepreneurs ... etc... etc ...Pour laisser les « travailleurs » (ceux qui ont les mains pleines de cambouis) , avec éventuellement les petits fonctionnaires, prendre le pouvoir et décider de l’avenir de notre société ?

          Moi, j’ai le statut « profession libérale » et je possède une petite maison à la campagne, vous me faites quoi ? C’est quoi mon avenir dans « votre » société ?


        • lsga lsga 18 juin 2014 17:26

          Alpo : met ta montre à l’heure, on est en 2014, les petits bourgeois ont été laminés par le grand Capital. En 1930, il y avait 60% de la population française qui était commerçant, artisan, agriculteur...

           
          Aujourd’hui, 80% de la population française est urbaine et salariée. 90% d’ici 10 ans (je ne sais si tu seras encore là pour le voir).
           
          C’est le Capitalisme qui fait tomber les petits bourgeois dans le prolétariat.


        • lsga lsga 18 juin 2014 17:27

          et puis je travaille à mon compte (ce qui me permet de troller) : je suis un auto-exploité.


        • 1871-paris 1871-paris 19 juin 2014 11:12

          Absolute, je sais pas si tu as remarqué, mais ton nivellement par le bas est actuellement en pratique dans tout les pays appliquant le libéralisme ! meme au USA les new jobs sont des jobs low cost niveau salaire, ils détruisent des jobs a haut revenu et ne creé que des jobs a petit salaire ! alors nivellement vers le plus bas tu voulais dire ?


        • epicure 21 juin 2014 21:15

          @Par Absolute (---.---.239.248) 18 juin 15:51

          c’est ce que font les élites actuelles :
          niveler le gros de la population vers le bas pour que eux montent encore plus vers le haut.

          La crise des subprimes en est une des manifestations.

          Et bientôt avec le tafta, les multinationales vont pouvoir imposer des salaires et des droit de travail réduits, parce que les salaires décents et le droit du travail c’est un frein à leur bénéfices.

          Donc oui c’est bien le capitalisme qui fait le nivellement par le bas.
          Le nivellement par le haut il s’est toujours fait avec des politiques de gauche : école pour tous, protection sociale, droit du travail etc...

          Ce sont les politiques de droites qui veulent imposer des politiques tirant les gens vers le bas en défaisant les protections sociales, les droits du travail, les services publics, en favorisant l’enrichissement des plus riches au détriment du reste de la population (le fameux 1% aux USA) etc....

          C’est beau le discours libéral qui n’a que l’utilisation de concepts erronés, manipulés, confus, pour contredire les idées de gauche.

          L’anti égalité n’a jamais rien apporté de bon à l’humanité sauf la domination, l’exploitation, les conflits, l’esclavagisme, l’oligarchie financière mondialisée etc...

          L’anti égalité, c’est juste un permis pour certains de s’autoriser à pouvoir tout faire aux autre qu’ils n’accepteraient pas qu’on leur fasse. L’anti égalité c’est le prétexte pour certains de sous humaniser une partie de la population pour les écraser, exploiter.

          L’anti égalité c’est les sociétés anciennes esclavagistes religieuses faites de privilèges pour les élites, c’est le capitalisme de droit divin où le loup libre pouvait faire travailler des employés payés avec un salaire misérable (au sens propre ) comme s’il envoyait des moutons à l’abattoir, c’est le nazisme et autres fascismes, actuellement c’est la finance mondialisée et les multinationales qui se veulent toute puissantes au dessus des peuples, avec les islamistes terroristes.

          Ne me renvoi pas l’éternel stalinisme, corée du nord, etc... puisque cela reposesur le même principe que j’ai décrit plus haut : le nivellement par le bas pour le gros de la population, et le privilège et le pouvoir pour une minorité. globalement ces sociétés ne peuvent pas être considérées comme égalitaire, puisqu’elles reposent sur le maintient de privilèges pour une élite.


        • Petit Lait 18 juin 2014 17:04

          Je ne suis pas expert en Révolution Française, mais je constate que Isga utilise comme image un symbole de celle-ci, tout en fustigeant les « bourgeois » qui, si je ne m’abuse, sont ceux-là même qui sont à l’origine de ladite révolution...


          • lsga lsga 18 juin 2014 17:18

            les sans-culottes étaient contre les jacobins. Ils sont les tous premiers représentant d’une révolution prolétaire. 

             
            C’était les prolétaires des nouvelles technologies de l’époque : salarié, plutôt aisé, urbain, les bobos de 1789, le fer de lance du prolétariat progressiste d’alors. 

          • epicure 21 juin 2014 21:37

            Mais la révolution, cela n’a pas été un phénomène uniforme.
            Il suffit de voir les « saisons » de décapitations, où à telle période c’est tel courant qui passait sous la guillotine, et à tel moment tel autre courant.
            Le seul point commun entre tous les révolutionnaires c’est le rejet de l’ancien régime, de ses carcans autoritaires ou de ses inégalités, injustices etc...
            Si on représente le spectre politique par un carré/ divisé en quatre familles idéologiques, on peut dire que trois des quatre orientations idéologiques ont eu leurs idées énoncées, exprimées ou mises en application pendant la révlution.
            Par exemple il y a des différence entre 1789 et 1792 par exemple dans les déclarations des droits de l’homme, et dans les constitutions rédigées parce que ce n’étaient pas la même famille qui exprimait ses idées.

            1792 c’est en fait l’alliance entre les jacobins et les sans culottes, le peuple de paris.
            C’est cette alliance qui a permis la rédaction d’une déclaration des droits plus universalistes, et de la constitution la plus démocratique ( jamais appliquée car intenable en période de guerre civile). La république, le suffrage universel etc... c’était avant tout des revendications du peuple de paris. Les jacobins ont fait un compromis avec le peuple de paris pour pouvoir prendre le pouvoir.
            Avant que les deux courants se séparent et deviennent adversaires, à cause des tensions générées par la terreur, les revendications des uns , des autres etc....
            Et du point de vu des sans culottes les bourgeois de l’assemblée ont trahis le peuple de paris.

            C’est devenu encore plus vrai avec thermidor, et sa réaction thermidorienne.

            Donc à ce niveau lsga est cohérent s’il se place du point de vu des sans culotte.


          • Spartacus Spartacus 18 juin 2014 18:39

            On va rassurer l’auteur. Piketty est un doctrinaire de gauche et il a réalisé la conclusion avant de trafiquer les statistiques pour y arriver.


            Une statistique de gauche est toujours fouareuse ! Elle désigne toujours de vils coupables. Le gauchisme a besoin d’ennemis pour avoir une consistance.

            Pour vendre un bouquin a des endoctrinés de gauche il faut leur dire ce qu’ils ont envie d’entendre. Les vils riches, les différences qui s’accentuent etc, etc...

            Hélas pour Pikety tout est faux. Sauf dans la presse de gôche, qui ne diffusera pas les erreurs manifeste de l’usurpateur. Les contradicteurs n’ont pas la parole de l’évangile religieux des inégalités chez des gauchistes en France.
            C’est un menteur notoire et il a été obligé de le reconnaître.
            Base de calcul truquées ou sources inventées, analyses idiotes.

            Tout est bidon.
            Le seul de pauvreté ? Calculé différemment selon les pays. 
            Les 1% les plus riches ? Les 1% d’hier ne sont pas les mêmes qu’aujourd’hui. On a enlevé ceux qui sont partis et ajoutés ceux qui sont arrivés. 100ù des calculs ubuesques.
            Les ressources naturelles ? On exploite pas 0,1% des matières de la terre. Une ressource n’est ressource que parce que l’homme le décide. On c’est passé du Mammouth, on en est pas mort.

            Se faire une idée sur Piketty :

            • lsga lsga 18 juin 2014 19:30

              «  il a réalisé la conclusion avant de trafiquer les statistiques pour y arriver. »

              C’est très probable
               
              « Les ressources naturelles ? On exploite pas 0,1% des matières de la terre. Une ressource n’est ressource que parce que l’homme le décide. »
              c’est très juste
               
              En fait, Marx lui-même ne contestait absolument pas que le niveau de vie des prolétaires augmente avec le Capitalisme. Marx parle de la diminution du salaire relatif.
               
              Ce qu’explique le Capital, ce n’est pas que les riches deviennent de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus pauvre. Au contraire, c’est bien la misère qu’ont fuit les travailleurs agricoles quand ils sont parti rejoindre les rangs du prolétariat urbain.
               
              Ce qu’explique le Capital : c’est que le Capitalisme va toujours vers une plus grande concentration du Capital. Cela ne veut pas dire que les riches deviennent plus « riche », cela veut dire que le contrôle de l’appareil de production est toujours concentré dans un plus petit nombre de mains. Ce qu’explique le Capital, ce n’est pas que les prolétaires devienne de plus en plus pauvre avec le Capitalisme (loin s’en faut), c’est que le Capitalisme fait vivre le prolétariat dans l’aliénation, et qu’il génère des crises économiques toujours de plus en plus importantes qui font terriblement souffrir le prolétariat
               
              Bref, Marx ne conclue PAS DU TOUT qu’il faut « imposer » les riches pour rééquilibrer la richesse nationale. Marx conclue qu’il faut abolir la propriété privée des moyens de production au niveau mondial. 
               
              Bref, Piketty, comme tous les gauchistes français, essaye de faire passer le Communisme pour une forme de keynésianisme. C’est une escroquerie intellectuelle. 

            • 1871-paris 1871-paris 19 juin 2014 11:18

              ca y est Crasus a lu le FT et a trouver une cible de Goche....

               il s’en met plein les fouilles sur le dos de ces semi esclave, ca le gene pas le petit bourgeois, life is life dans sa logique a lui de monde pourri et soit disant libre (de crever)
              Auand aux resources, c’est sur de maniere absolue, la terre a encore d’énnorme reserve de sable pour faire du verre, si si je t’assure.


            • epicure 21 juin 2014 21:52

              C’est vrai que les libéraux avec l’état, le communisme, les règlementations etc... n’ont pas besoin d’ennemis ...
              Au point qu’ils en arrivent à mettre tout ce qui s’oppose au libéralisme, quelle que soit la raison, dans le même sac dit « communiste ». 
              bref vos discours se réduisent souvent à réduire tout non libéral en un seul et unique ennemi, devenu fictif depuis 1990 : le communiste stalinien.

              Le seuil de pauvreté dépend forcément du pays, des revenus , des prix.
              Donc qu’il soit calculé différement c’est parfaitement logique.

              Sinon que les 1% les plus riches soient pas les mêmes que les 1% les plus riches d’hier parce qu’ils se sont encore plus goinfrés, ne signifie pas  : que les anciens sont devenus misérables, qu’ils n’ont pas gardés leurs privilèges, leurs relations, leurs influences. Bref tout cela ne change rien aux trapports de force/pouvoir dans la société, qu’ils s’accroissent au profit de paul ou de pierre, c’est toujours une concentration de pouvoirs, de privilèges dans la main d’une minorité.

              Bref encore un discours simpliste bidon, dogmatique, superficiel.

              Avant de regarder la paille dans l’œil de la gauche ( avec un regard simpliste ) regardes la poutre qui est dans le tiens


            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 18 juin 2014 18:59

              Qu’est-ce que c’est, la « richese mondiale » ?


              • 1871-paris 1871-paris 19 juin 2014 11:19

                celle que l’humanité fabrique chaque jour qui passe.


              • groumf 19 juin 2014 14:00

                Ça fait un petit moment qu’on voit circuler ces chiffres sur le patrimoine mondial. Les 10% les plus riches possèdes 90% des richesses....

                Ces chiffres semblent effarent, mais font presque irréels : on se dit ouaaa 90% ! Mais au fond, on a du mal à le calquer avec le réel, notre quotidien. 

                Alors il y a peu j’ai décidé de faire les calculs approximatifs pour avoir autre chose que ces %. Et je trouve que la claque est bien plus grande. Alors les chiffres sur lesquels je me base ne sont pas ceux de M. Piketty, mais ceux qui sortent de l’institut de recherche du crédit suisse. Voila ce que ça donne :

                Patrimoine au niveau mondial :
                195 000 milliards de $
                pour 4,4 milliards d’adultes.
                ça donne 44 300$ par personne en moyenne

                Si on taxe (à 100%) les 10% les plus riches qui possèdent 83% de la richesse, ça donne 36 700$ par personne

                Si on taxe les 1% qui possèdent 50%, ça donne 22 159$.

                Alors 22 159$ de patrimoine, c’est pas énooooooorme pour un européen, mais imaginez pour un mec qui vit avec moins de 1$ par jour.

                Pour la France, voila ce que ça donne :
                12 100 milliards de $
                pour 50 millions d’adultes
                ça donne 242 000$ par personne

                Si on taxe les 5% qui possèdent 35% de la richesse (soit 4235 milliards)
                ça donne 84 700$ par personne.

                Bon je ne sais pas pour vous, mais je suis loin, voir très très loin de posséder un tel patrimoine !

                • Hervé Hum Hervé Hum 20 juin 2014 13:58

                  ’équation : « Ressources naturelles, Pollutions, Démographie » n’a pas de solution. Annexe 1 Rapport 2012 du National Intelligence Committee – CIA. Il porte sur l’horizon 2030. La CIA considère que seul le leadership des Etats-Unis – et sa puissance militaire – peut écarter les pires scénarios

                  En effet, les dirigeants USA sont les seuls à pouvoir éviter le pire des scénarios, mais pas directement en raison de lapuissance militaire, mais de leur puissance de nuisance sanitaire. Leur stratégie pour contenir la croissance démographique des pauvres est tout simplement de les empoisonner en les gavant de nourritures aux effets thérapeutiques stérilisantes, cancérigènes et incapacitantes. comme dans l’histoire de Pinocchio où les enfants se gaves de sucreries et de jeux pour finir transformés en ânes prêts pour l’abattoir.

                  Et c’est bien ce que l’on constate !!!


                  • Claudec Claudec 20 juin 2014 22:32
                    Et la démographie dans tout ça ? Nul n’en parle davantage que Marx, Piketty et bien d’autres. Et pourtant sa remise en cause est le seul moyen de remédier à nos maux du moins pour un temps, car tout a une fin.

                    Quant au capitalisme, il n’est qu’une forme achevée du matérialisme, dont les variantes, tant collectivistes que libérales, ont eu la faveur de tous les niveaux de la pyramide sociale (riches, classes moyennes et pauvres), au cours des siècles et de l’évolution des sciences, de l’industrie, de l’économie ...et de la démographie.

                    Et ceux qui prétendent que le capitalisme est condamné, expire, est moribond, voire mieux, est mort, se trompent ou mentent.

                    Nous parvenons au contraire – pour le meilleur et pour le pire –, par l’enrichissement considérable de la société, à un capitalisme triomphant, avec la complicité, consciente ou objective, de tous : depuis ceux qui trônent au sommet de la pyramide sociale, jusqu’aux plus humbles qui vivent de leurs miettes.

                    La preuve ? http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


                    • epicure 21 juin 2014 22:03

                      le capitalisme n’est pas un matérialisme.
                      Dans le capitalisme le moteur, et le but de la société n’est pas les acteurs concrets, les êtres hmains, mais quelque chose extérieurs, et considéré comme supérieur aux être humains : le capital déclaré sacré.

                      Suffit de voir le capitalisme du 19ème siècle où l’on sacrifiait des travailleurs payés une misère pour le seul capital hors de toute autre considération.
                      De même avec la soit disant loi du marché, que les libéraux considère comme devant s’imposer aux décisions collectives des êtres humains concrets.
                      Où avec le traité transatlantique où les besoins du capital seront considérés comme supérieurs à toute considération humaine.

                      Si tu veux du matérialisme, lis marx, qui défend l’établissement d’une société où chaque être humain pourra être le moteur de la société, et non la seule poignée de privilégiée détentrice du capital sacré.


                    • Claudec Claudec 28 juin 2014 16:12

                      Tu confonds tout. La capital n’est en rien supérieur à quoi que ce soit ; c’est un moyen, ou un outil, complémentaire indispensable du travail – il te suffit de considérer l’attitude d’un certain Hollande pour t’en rendre compte.

                      Quand à Marx, outre le fait que le fait démographique lui a échappé, il semble ne pas avoir eu non plus conscience de l’incontournable et immuable pyramide sociale. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès