Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Restaurant chinois de Brie-Compte-Robert : qui va payer, qui va (...)

Restaurant chinois de Brie-Compte-Robert : qui va payer, qui va s’excuser et quand ?

Une enquête judiciaire vient de semer la dévastation dans un restaurant chinois quasiment neuf de Brie-Compte-Robert pour ne retrouver au bout du compte que quelques ossements d’animaux. On attend toujours des excuses publiques des autorités ! Examinons les faits :

Une commission rogatoire ordonnée par le juge d’instruction chargée de l’affaire de la disparition de la petite Estelle Mouzin a ordonné de fouiller le sol d’un restaurant chinois, le "Wok Royal", situé à Brie-Compte-Robert. Ces investigations, menées jeudi 31 janvier avec des excavatrices de chantier, pendant que dix personnes étaient gardées à vue, ont très lourdement endommagé ce restaurant, pour, en fin de compte, ne découvrir que quelques restes osseux d’animaux. La police estime qu’il s’agit d’une fausse piste induite par des affabulateurs.

Le procureur de la République de Meaux, René Pech a déclaré vendredi "la piste est infructueuse, même s’il reste quelques investigations à faire".

Les fausses informations à l’origine de cet invraisemblable chantier émanaient d’un journaliste indépendant et auraient été recueillies, dans le cadre d’une enquête sur le "milieu asiatique" pour l’émission de TF1 Le Droit de savoir. Selon ce journaliste, un homme d’affaires cambodgien lui aurait raconté "qu’il avait l’intention de faire chanter le patron d’un restaurant asiatique car un ouvrier ayant travaillé pour lui a expliqué à cet homme d’affaires avoir découvert, lors de travaux en juillet, le corps d’une petite fille dans les murs de l’établissement". Aujourd’hui, le journaliste explique : "J’ai décidé moi-même de ne pas médiatiser ces informations pas recoupables". Néanmoins, il aurait pris l’avis de la justice et contacté la police judiciaire.

Maintenant que cette fausse piste est dégonflée, reste une sacrée facture, et un honnête restaurateur qui n’a pas fini de payer les pots cassés. Essayons d’évaluer approximativement cette facture : on peut déjà estimer que nettoyer les dégâts, remettre une dalle de béton et refaire les décorations (70 mètres carrés auraient été entièrement détruits dans ce restaurant) prendra plusieurs semaines, voire deux ou trois mois, le temps que les experts fassent une estimation, et le temps que l’entreprise ayant fait ce restaurant soit disponible, et coûtera dans les 150 000 euros minimum. A quoi il faut ajouter le manque à gagner : en effet , un restaurant de cette taille doit faire dans les deux cents couverts par jour, à 25 euros le couvert en moyenne, c’est 5 000 euros par jour de chiffre d’affaire perdu, soit 150 000 euros par mois, donc 450 000 euros si le restaurant ferme 3 mois. Ce qui, ajouté aux réparations fait 600 000 euros au minimum !

Il faut rajouter à cela le sinistre occasionné aux employés : supposons qu’une dizaine de personnes payées chacune 1 000 euros nets par mois travaillaient dans ce restaurant, elles sont condamnées à trois mois minimum de chômage forcé, soit un total de 30 000 euros de salaires non touchés. On pourrait même aussi parler du préjudice des fournisseurs de ce restaurant qui peuvent également souffrir de cette situation.

Pendant ce temps le banquier du restaurateur, ne voyant pas ses remboursements de crédits, risque de se retourner contre lui, voire de saisir et revendre son restaurant. Les banquiers et autres créanciers des employés mis au chômage vont s’énerver aussi, d’ailleurs.

Alors, qui va payer tout ce gâchis ?

On ne peut guère compter sur les assureurs du restaurateur, qui ne manqueront pas de trouver une minuscule clause dans le contrat les autorisant à ne pas bourse délier pour rembourser les frais !

Reste le ministère de la Justice, mais on ne peut guère espérer que la commission d’indemnisation des victimes d’erreurs judiciaires se réunisse avant plusieurs années, et ne paye plus que des clopinettes pour ce sinistre majeur ! D’ici là, ce patron de restaurant aura amplement le temps de faire faillite !

Ce qui est incroyable dans cette affaire, c’est qu’aucune autorité ne se soit excusée, auprès de cet honnête commerçant et de ses employés, de l’énormité du préjudice matériel et moral occasionné à ces innocents. On aurait aimé entendre un mot d’excuse de Rachida Dati, ministre de la Justice, et de Michelle Alliot Marie, ministre de l’Intérieur, excuses assorties du versement immédiat d’une très large provision d’indemnisation pour le restaurateur et d’une garantie de maintien du salaire pour les employés !

Quels autres enseignements tirer de cette lamentable affaire ?

- Tout d’abord, on peut se demander ce qui se serait passé si les fausses informations avaient désigné un restaurateur célèbre, genre chef à trois étoiles. Il y a fort à parier qu’on n’aurait pas éventré son restaurant, et que quelques coups de fils hauts placés auraient suffi à "calmer" l’enquête !

- Il est étonnant que les médias n’aient pas donné la parole à ce restaurateur ou à son avocat à sa sortie de garde à vue, je pense que sa réaction aurait été intéressante. A aucun moment d’ailleurs les médias n’ont évoqué la présomption d’innocence pendant la garde à vue (on peut même se demander si l’adhésion initiale des médias à cette fable ne relevait pas d’une certaine forme d’adhésion à des stéréotypes concernant les Chinois...).

- Si la vérité judiciaire n’a pas de prix, elle a néanmoins un coût, et ce n’est certainement pas à des innocents de payer ne serait-ce qu’une fraction de ce coût !

- Enfin, on se demande ce que dirait la presse chinoise si elle avait vent de cette affaire. Elle en ferait sans doute des gorges chaudes : la justice française s’est comportée vis-à-vis du patron de ce restaurant chinois comme une justice de République bananière. La France, qui est prompte à donner des leçons de respect des droits de l’homme à la Chine ferait mieux de commencer à balayer devant sa propre porte, elle en serait plus crédible...


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 4 février 2008 09:39

    Permettez moi d’être étonner de vous lire ainsi

    Vous auriez du vous poser la question du développement "économique" de la mafia chinoise qui accorde des "prets" pour permettre de développer des restaurants,des cafés,des ateliers clandestins,des réseaux de cigarettes,des reseaux de prostitution....bref la liste est assez longue

    Alors au lieu de pleurer comme vous le faites ,exigez des comptes de ces "asiatiques" car bien souvent il existe des gens non conforme au droit,aux respects des normes et il serait interressant de savoir comment ils ont obtenu un "pret" quand on sait qu’en France il est extrement difficile de se lancer avec le concour des banques 

    Oui,je crois que vous tapez à coté d’un vrai problème,celui de l’argent sale,dans recycler dans l’économie et le peu de moyen dont disposent l’administration pour s’attaquer à ces problemes

     


    • COLRE COLRE 4 février 2008 09:59

      le raciste @lerma a encore frappé : "ces" asiatiques ! le patron du resto est grandement coupable, forcément.


    • Gasty Gasty 4 février 2008 10:25

      @ lerma

       

      http://www.ffbt.asso.fr/

       

       " CLIC"  moinss moinss


    • JL JL 4 février 2008 10:28

      Pourtant il est scandaleusement absent sur l’article de G. Yang : "Sarkozy, Attali et les poupées chinoises".


    • JL JL 4 février 2008 10:30

      @ Gasty : cardiaques s’abstenir (de voir le lien).


    • manusan 4 février 2008 14:39

      Sur le fond, je suis d’accord avec Lerma.

      Connaissant le milieu asiatique, le principale danger est de voir actuellement fleurir de petites mafias incontrôlable sans foi ni loi comme il y en a beaucoup ici en Chine.

      L’histoire est classique à 99% : un gars s’endette auprés de ses "copains", ne peux plus rembourser, reçoit un "avertissement" pour ses retards de paiement.

      Maintenant, il n’avait qu’à aller à la banque, point barre, ça se passe comme ça en France.

      Quand à la justice, on peut toujours rêver dés qu’il s’agit de la communauté chinoise. Ni vous ni moi ne sauront ce qui s’est passé.


    • Marc Bruxman 4 février 2008 16:05

      "Connaissant le milieu asiatique, le principale danger est de voir actuellement fleurir de petites mafias incontrôlable sans foi ni loi comme il y en a beaucoup ici en Chine."

      La mafia du XIIIème ardt n’est pas petite. Et elle n’est pas spécialement incontrolable. Pour avoir vécu dans le quartier c’est un coin très calme et le seul grand ensemble de tours de Paris et sa banlieue ou l’on est en sécurité même à 3h du mat’.

      En plus ces gens font des patrouilles paralléles et les petites racailles habituelles se tiennent à carreau sur la dalle.

      "L’histoire est classique à 99% : un gars s’endette auprés de ses "copains", ne peux plus rembourser, reçoit un "avertissement" pour ses retards de paiement."

      C’est un peu plus stricts que de simples "remboursements". Il faut parfois acheter sa marchandise chez un certain fournisseur, etc, etc...

      "Maintenant, il n’avait qu’à aller à la banque, point barre, ça se passe comme ça en France."

      Lire cela ca fait réver et c’est vraiment du n’importe quoi :

      • Crois tu que la banque va préter à des gens qui n’ont qu’un titre de séjour ou parfois même pas de papiers ? La réponse est non. Le système de la tontine permet à ces gens de s’en sortir sans être nos esclaves et sans abuser de notre aide sociale. Tout n’est pas rose dans le XIIIème mais connaissant l’origine sociale des gens qui habitent la le résultat est remarquable.
      • "comme ca se passe en France" : La p’tite pointe de racisme qui va bien. Je ne vois pas pourquoi ces gens n’auraient pas le droit de se préter de l’argent entre eux. D’ailleurs rien ne vous interdit de préter du fric à un membre de votre famille proche ou éloignée. Il y a ca dans d’autres communautés même si le système de tontine est fréquent dans la communauté asiatique. Mais c’est vrai que si ils mettaient tout leur fric à la société général ils auraient pu faire mieux que 5 Milliards comme score ;)

      Enfin je ne vois pas ce que l’origine (ici Chinoise) des commercants a à voir avec le fait qu’on a bouzillé l’outil de travail d’un mec qui n’a rien demandé et qui n’était pas coupable et qu’on lui doit donc des réparations et des excuses.

      C’est un peu comme les gens que l’on jette en Prison alors qu’ils étaient innocents. Le fait de conférer à l’état le monopole de la violence implique une utilisation responsable de ce monopole et donc le fait que le commercant victime soit indemnisée. La Justice ne doit pas être au dessus des lois. Ou alors vous appelez la dictature de vos voeux. Parce qu’à se compte la il suffirait alors que Sarkozy déclare que la p’tite Estelle est dans la cave du Modem pour qu’ils démontent le parti à la pelleteuse sans indemnités ! Est ce vers cela que l’on veut aller ?

      Le fait qu’il soit Français, Chinois, Maghrébin, Indien ou je ne sais quoi encore n’a rien à voir la dedans. Il n’y a pas de ségrégation en France.


    • Marc Bruxman 4 février 2008 16:24

      Autrefois quand on voulait faire peur au peuple et appliquer des lois sans contraintes on demandait au curé de faire un speech et le peur du diable et de l’enfer suffisait.

      Aujourd’hui le diable ne fait plus peur mais on a trouvé la nouvelle peur irationelle du XXIème siècle : le pédophille !

      Que ces ordures fassent moins de morts que les accidents domestiques n’est pas le problème. La fin (arréter les pédos) justifiera les moyens. Ou plutot la fin (passer une loi liberticide) justifiera les moyens (invoquer l’éradication des pédos).

      Et vu que les gens n’utilisent que leurs émotions et pas leur cerveau cela donne ca. Bientot on proposera aux gens de les castrer pour qu’il n’y ait plus de pédos et on inséminera les gosses artificiellement. On trouvera même des gens pour trouver que c’est bien.

      Cela valait bien le coup de se débarasser d’Hitler pour en arriver la... On y retourne tout ca. Même fachisme, habits différents.


    • Gazi BORAT 4 février 2008 17:37

      @ lerma

      Vous êtes extraordinaire !

      Il y a peu, vous vous êtes lancé dans un éloge à la communauté asatique, modèle d’intégration !

      Que se passe-t-il ?

      gAZi bORAt

       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 février 2008 20:01

      @ Tous : n’y-a-t-il pas assez longtemps que que ce LERMA dit des âneries et des grossièretés sur ce site ? J’avais suggéré, il y a des mois, une page "pilori" où seraient renvoyés d’office les commentaires qui ne seraient que des attaques personnelles, en conservant l’occasionnelle valeur humoristique tout en allégeant le déroulement des commentaires pertinents. AGV n’a pas donné suite à cette proposition. Depuis, nous ont quitté des douzaines de rédacteurs, qu’on lisait avec plaisir, dont l’émblématique Demian West de regrettée (on non) mémoire.

      Aujourd’hui, je propose une page "enfer" où serait envoyés les articles de ceux qu’un nombre significatif de lecteurs considère comme des "emmerdeurs d’habitude", ce qui est le péché contre l’esprit des blogues et médias citoyens.

      Au lieu de fermer les commentaires par des votes négatifs, ce qui me semble une inacceptable censure, je propose que les membres incrits aient le droit de proposer la "descente en enfer" d’un rédacteur particulièrement nauséabond et que, sur 100 popositions reçues à cet effet, tous les textes et commentaires du dit rédacteur soit envoyés dans cette section "enfer" où pourront les consulter ceux qui choisiront de le faire, mais sans que te reste du lectorat en soit ennuyé. Si on le fait pas tout de suite, un jour, bientôt, on le regrettera aussi....

       A titre d’illustration, je propose que LERMA soit envoyé au diable. J’invite quiconque est d’accord avec cette proposition à le faire savoir.

      Pierre JC Allard

       

       

       

       

       

       


    • Djanel 4 février 2008 22:32

       

      Bonjour la dictature monsieur Allard

       

      Sur quels critères jugez-vous qu’un commentaire est une attaque personnelle. Votre commentaire Monsieur Allard  peut-être considéré comme étant une attaque personnel contre Lerma que vous citez. Votre commentaire devra selon vos principes finir au pilori ou plutôt aux oubliettes AVox.


    • haddock 4 février 2008 22:41

      Quel con ce Djanel .


    • claude claude 4 février 2008 22:45

      incorrigible lerma !!!

      il a toujours le sens du mot mot juste, empreint de tact et de délicatesse, et surtout d’un profond respect du travail des autres...

      si on l’en croit, nous sommes cernés par le crime international : mafia italienne, cosa nostra, triades chinoises, yakusas...

      mais que font nicolas et la police ??? (pour nicolas, on sait... smiley )


    • Djanel 5 février 2008 01:52

       

      Haddock con toi-même.

       

      J’ai encore parfaitement raison. De quel droit Pierre JC Allard proposerait-il des règles de censure dirigée contre Lerma. Se croit-il être meilleurs que les autres et sans tâche. De toute manière ses règles sont irrecevables parce qu’inapplicables pour la bonne raison qu’il se retrouverait lui-même dans la situation de l’arroseur arrosé. S’il fallait censurer tous les textes relevant d’une attaque personnelle sur autrui, il n’y aurait jamais eu de littérature car les écrivains n’arrêtent jamais de s’opposer les uns aux autres et c’est pareil sur AVox. Les règles que Pierre JC Allard propose, détruiraient AVox parce qu’on ne pourrait plus rien dire sans qu’une personne ne sente attaquer. La dictature, alors que l’on a recherché la liberté.

       

      Il a tout faux JC Allard.

       

      Et Haddock formule des erreurs de jugement contre  moi. Il m’en veut. J’adore. Le Haddock c’est le nom d’une morue salée. Dorénavant pour parler de Haddock, j’emploierai le mot « morue » suivie d’un qualitatif adéquate comme « morue séchée » ou « arrivage de morue » ou « le pingouin a bouffé la morue » ou « une arrête de morue » ou « serrée comme une morue dans une boite à sardine »ou « cervelle de morue en rut »… etc…

      A tous le camarade misère salut.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 février 2008 02:11

      @ Djamel : Un commentaire est une attaque personnelle : a) s’Il est jugé tel d’entrée de jeu par la modération, selon des critèes claitrement énoncées et publiés ; b) si celui qui en est victime en fait la remarque et que la modération lui donne raison ; c) si l’auteur de l’artcile en décide ainsi pour cause et en convainct la modération.

      Ne pas confondre le "pilori" - où devraien être envoyés les commentaires spécifiques jugés inacceptables - et l’"enfer" où sont envoyés TOIUS les textes d’un rédacteur, jugé persona non grata par ses pairs. Ne croyez vous pas que, en ce dernier cas, c’est une sanction plus adéquate que la simple exclusion, puisqu’elle permet au rédacteur de continuer a s’exprimer et à ceux qui veulent le lire de le faire ?

      OUI, mon commentaire est une attaque personnelle contre Lerma et devrait être envoyé aui Pilori... si Pilori il y avait. Une humiliation que je serais prêt à subir pour le bien commun. Si elle nous débarrassait de Lerma.

      PJCA

      PS : N’est ce pas vous, Djamel, qui avec récemment engagé avec moi, sur un autre fil, un dialogue dont je crois que vous avez jugé prudent de ne pas aller jusqu’a ses conclusions logiques ? Corrigez-moi si je me trompe...

       

       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 février 2008 02:13

      @ Djamel : Un commentaire est une attaque personnelle : a) s’Il est jugé tel d’entrée de jeu par la modération, selon des critèes claitrement énoncées et publiés ; b) si celui qui en est victime en fait la remarque et que la modération lui donne raison ; c) si l’auteur de l’artcile en décide ainsi pour cause et en convainct la modération.

      Ne pas confondre le "pilori" - où devraien être envoyés les commentaires spécifiques jugés inacceptables - et l’"enfer" où sont envoyés TOIUS les textes d’un rédacteur, jugé persona non grata par ses pairs. Ne croyez vous pas que, en ce dernier cas, c’est une sanction plus adéquate que la simple exclusion, puisqu’elle permet au rédacteur de continuer a s’exprimer et à ceux qui veulent le lire de le faire ?

      OUI, mon commentaire est une attaque personnelle contre Lerma et devrait être envoyé aui Pilori... si Pilori il y avait. Une humiliation que je serais prêt à subir pour le bien commun. Si elle nous débarrassait de Lerma.

      PJCA

      PS : N’est ce pas vous, Djamel, qui avec récemment engagé avec moi, sur un autre fil, un dialogue dont je crois que vous avez jugé prudent de ne pas aller jusqu’a ses conclusions logiques ? Corrigez-moi si je me trompe...

       

       


    • Djanel 5 février 2008 03:02

       

      C’était sur quel sujet rappelez le moi, je crains d’avoir oublié.

       

      De toute manière, je m’oppose aux règles que vous voulez ériger. Si on n’aime pas Lerma il suffit de ne pas le lire et d’éviter de lui répondre. C’est ce que je fais d’autant plus que son logo est parfaitement identifiable au premier coup d’œil.

       

      Il existe et appartient au monde. Il n’est pas le seul sur AVox à propager ses idées extrémistes. Je ne citerai pas de nom mais par contre sur certaine personne se réclamant ouvertement de la gauche, j’ai souvent remarqué qu’en les regardant agir même virtuellement sur AVox, ils étaient parfois plus proche d’un Lerma que d’un progressiste ou d’un humaniste. Il suffit pour s’en rendre compte d’aller voir la réaction de Morice sur ce fil. Il a été replié. Çà n’a pas plu et il a déçu. Tout compte fait parfois, je préfère la compagnie de Lerma qui ne cherche pas à me tromper en maquillant son apparence.

       

      Je l’ai toujours dit : l’ennemi de la république ce n’est pas le facho qui se déclare tel parce que contre lui nous sommes bien armés. Le pire ennemi, c’est l’ami qui vous trahira car contre lui nous n’avons pas d’arme sinon l’on devient parano à force de soupçonner tout le monde.

       

      Quant à nous, je ne me souviens pas d’avoir polémiqué avec vous d’autant plus que j’aime çà. Je n’aurais pas rater l’occasion. Il me faut des gars plus coriaces que la morue desséchée le bien nommé Haddock. Ah !!! Le pauvre, il veut la bagarre. Je vous le refile bien volontiers.

       

      Salut à toi camarade misère. La misère est un luxe pour celui qui sait l’apprécier


    • manusan 5 février 2008 03:39

      à Marc,

      ce que j’essaie de mettre en lumière, c’est que les chinois (ou magrébin, africain ...) fraichement arrivés en France pour investir, et c’est tout à leur honneur, vont créer leur business selon des automatismes qui ne sont pas toujours compatibles avec les structures sociales et culturelles françaises.

      Maintenant, ça semble vous étonner qu’un chinois, africain ou indien ne réagira pas de la même façon lorsqu’il déboulera en France. Le mot racisme employé à tout bout de champs dans les commentaires le sont la plupart du temps par des gens qui refusent de voir qu’il existe des différences culturelles et sociales comme si les gens arrivés en France étaient formatés, croire que tous les habitants de la planète vont se noyer dans la pensée unique française bien pensante est d’une arrogance typiquement française. Il faut vraiment être stupide pour croire que les immigrés d’aujourd’hui viennent en France pour lire Voltaire.

      Maintenant se cacher derrière un "on peut pas dire ça, méchant raciste", un peu trop facile. En tout cas ça montre que vous refusez tout débat et même analyse de la situation.

      Comme j’étais d’accord sur fond avec Lerma, ça arrive oui, vous n’avez surement pas cherché plus loin.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 février 2008 05:16

      @ Djanel : Ne penons pas trop d’espace sur le présent fil. L’écange auquel je fais allusion est à l’article http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=34813. Vous m’avez posé quelques questions, j’y ai répondu, la balle est de votre côté du filet. Si un jour vous me la renvoyez, je vous répondrai. La même chose pour le présent fil.

       

       PJCA


    • Adama Adama 5 février 2008 07:11

      Allard,

      Vous tombez dans le piège que Revelli vous tend,ce système de vote institué par carlo est pervers.

      Djanel vous a répondu comme il se doit.

      Vous voyez, votre vrai nature ce dévoile, et ce, malgré les couches d’humanistes dont vous vous êtes habillés !


    • Djanel 5 février 2008 08:57

       

      A Pierre JC Allard

       

      A oui deux trois petits commentaires pas bien méchants où j‘ai voulu orienter la discussion sur le tao sans succès personne ne m’a répondu.

      Vous auriez gagné parce que je ne sais rien sur le ching que je découvrais à cette occasion sinon que je ne peux croire les devins.


    • haddock 4 février 2008 09:45

      Le journaliste en question est Mohamed Sifaoui .

      Le tuyau aurait pu être le bon .

       

      Qui va payer ?

       

      Est-il correct de poser ce genre de question , alors que Burgeau ne se serait à ce jour jamais excusé auprès des gens qu’ il a fait incarcerer à Outreau .

       

      C ’est quand-même pas de la faute des enquêteurs s’ils n’ ont pas trouvé ce qu’ ils cherchaient dans cet etablissement .

       

      Le chinois sera peut-être condamné vu qu’ il n’ a pas fourni de cadavre .


      • Djanel 4 février 2008 12:15

         

        Haddock

         

         Ce n’est donc pas de la faute au juge s’il n’a pas trouvé ce qu’il cherchait.

         

        ___« Tintin pour quoi cherchez-vous ici, alors que je l’ai perdu ailleurs. »

         

        ___ « Parce qu’il y a de la lumière ici et pas ailleurs. Je n’y vois pas la nuit. Comment voulez-vous que je trouve sans lumière ? »

        ___ « Vous avez raison Tintin, il faut chercher là où vous pensez pouvoir trouver. »

         

        Le juge devait certainement être aussi doué que Tintin et Haddock réunis car de toute façon celui qui ne cherche pas, ne trouvera pas. Il y a aussi cette question qu’il faudrait poser à tous ces juges qui peuvent nous jeter en prison pour un rien.

         

        Dites nous, c’est quoi une preuve ? Donner moi une définition. Allez, grouillez-vous. Je suis sûr qu’avec mon cartésianisme légendaire à mes yeux seulement, je les ferais bégayer.

         

        Une preuve pour quelle soit acceptée comme preuve, doit être prouvé par une autre preuve qui la confirme. Difficile. Non !!! Ce principe est déjà enseigné dans le évangiles, où il est dit qu’il faut deux témoins disant la même chose pour condamner.

         

        L’information sur la présence d’un cadavre comme dit le journaliste n’a pas été recoupé. C’est à dire prouver par un autre moyen. Le juge à mon humble avis a commis une faute professionnelle car il ne sais pas ce que veut dire le mot preuve.

         

        Morale de l’histoire, il faut réintroduire la torture pour obtenir des aveux. Mais !!Si !! puisqu’il faut une deuxième preuve pour confirmer…la première, il faut donc des aveux et avec le témoignage du journaliste dans la vidéo, le compte est bon. Il n’est donc plus nécessaire de trouver un cadavre pour l’accuser d’avoir commis un crime.

         

        Contribuables puisque la torture est interdite, c’est vous qui aurez le dernier mot. Sans preuve, vous paierez des dommages et intérêts au restaurateur.

         

        Affaire suivante.


      • haddock 4 février 2008 16:52

        Djanel ,

         

        Quand on cherche un cadavre et qu’ on le trouve , c ’est une preuve de l’ existence de ce cadavre .

         

        Le restant de vos élucubrations sont des paroles verbales .

         

         


      • Djanel 4 février 2008 18:41

         

        ckadit

         

         

        « Quand on cherche un cadavre et qu’on le trouve, c ’est une preuve de l’existence de ce cadavre. »

         

        Puis-je vous faire remarquer que dans votre phrase, il y a un a sophisme parce qu’on n’a pas trouvé de cadavre dans le restaurant donc l’affirmation véridique aurait été de dire « quand on ne trouve pas de cadavre çà prouve qu’il n’y a pas de cadavre. » C’est absurde de dire çà mais c’est votre manière de raisonner car ici j’ai utilisé les concepts négatifs et vous dans votre phrase vous avez utilisez les concepts affirmatifs pour dire la même chose sans rien apporter de connaissance supplémentaire parce que nous n’avons pas besoin de raisonnement pour nous prouver à nous même ce que les yeux voient. Complètement sophistique ce que vous m’avez dit. J’adore les jeux de logique et ce qui est regrettable dans cette affaire c’est que les juges comme vous Haddock vous n’avait pas l’air d’aimer la logique.

         

        Il y a un deuxième problème logique lorsque l’on voit quelque chose on n’a pas besoin de se prouver par raisonnement qu’ils existent. Nos yeux et les autres sens sont suffisant pour nous convaincre de son existence. Il en va de même pour sa non-existence en philosophie cela s’appelle une preuve empirique. Les juges savent maintenant qu’ils ne peuvent accuser le restaurateur de recèle de cadavre d’une manière empirique. L’addition c’est le contribuable qui appréciera.

         

        Vous ne pouvez pas dire que le reste de mon poste soit une « élucubration » c’est à dire un texte compliqué comprendre et absurde. Vous avez dedans une signification de ce que le mot preuve veut dire. Vous ne l’avez pas remarqué comme la plupart des lecteurs qui ne savent pas se servir de la raison sur AVox. Il faut que çà change, parce que ce journal ne pourrait devenir qu’un vulgaire forum où l’on ne viendrait que pour s’insulter.

         

        « Parole verbale » comme cette expression est charmante mais c’est un pléonasme en philosophie ( pour emmerder Dugué ) on appelle çà une tautologie. C’est à dire que le narrateur ne se rend pas compte qu’il ne fait que répéter le même concept tout en croyant apporter une nouveauté. Vous dormez Haddock, vous ne percevez pas de ce qui est évident.

         

        Putain c’est encore trop long… Soleil 2B mon ange gardien comment faire pour être plus court. Et je l’entends d’ici me dire « t’as qu’à être moins bavard du con » Tout à fait logique.


      • haddock 4 février 2008 20:33

        Djanel ,

         

        Puis-je vous faitre remarquer que vous êtes un gogol ?

         

        Genre Morice à l’ envers , lui c’ est congénital-congétrobu

         

        vous c’ est congétrobu-congénital .

         

        Avez-vous une grande soeur ou quelqu’ un de votre famille moins gronâne que vous ?

         

        Si oui faites la parler à votre place .

         

        Merci .

         

        Le boujours à Sophisme .


      • haddock 4 février 2008 20:36

        Djanel ,

         

        J’ aime pas la logique et encore moins les idiots comme vous .


      • Djanel 5 février 2008 01:00

         

        Haddock vous m’avez insulté. C’est quelques chose que vous n’auriez pas du faire parce la logique, je la connais mieux que vous en tout cas. Même si vous détestez ce mot, sachez Monsieur que vous aussi vous vous servez d’une certaine logique. Vous ne pouvez pas y échapper.

         

        Je vais vous donner une démonstration de ce que nous pouvons faire avec la logique. Dans le mot logique, il y a la racine grecque « logos » qui désigne la pensée. Penser : c’est le pouvoir que nous avons de juger. Nous pensons par concepts. Tous nos concepts nous renvoient à un autre concept ou intuition d’où ils tirent leurs significations. C’est la fonction logique de nos jugements. Vous ne pouvez pas y échapper, vous êtes dépendant de ce que vous avez déjà vécu. Autrement dit de votre expérience. Freud appelle çà le « çà » Pour nous ce n’est que la mémoire lier avec l’imagination qui nous donne ce pouvoir de représentation. Ce sont les phénomènes. Vous ne pigez pas. Cette petite expérience va vous éclairer. Si je vous dis cheval vous avez forcément une représentation d’un cheval quelconque sinon ce mot n’aurait eu pas de signification pour vous. Vous ne pouvez donc plus nier maintenant l’affirmation que nos concepts se rattachent toujours à un autre concept ou intuition. C’est cette représentation qui donne la signification au concept contenu dans le mot cheval. Cette représentation que vous avez du cheval, vous sert à reconnaître tous les chevaux chaque fois que vous en rencontrez. Si vous perdiez de votre mémoire toutes les représentations du cheval comme dans la maladie d’Alzeimer, vous ne pourriez plus reconnaître le cheval ni adapter votre comportement en sa présence parce qu’en perdant le concept, vous perdez aussi toutes les liaisons avec les autres concepts ou intuition ( la peur par ex.) qui se rattachent au cheval. C’est avec cette terrible maladie d’Alzeimer où l’on voit des gens ne plus savoir quoi faire que vous trouverez une illustration de ce je viens de vous dire. Et vous osez me traiter d’idiot sans me connaître. Pouvez-vous déceler une erreur dans ce texte de 20 lignes. Vous n’êtes pas très littéraire. Vous éprouverez quelques difficultés pour apprécier la valeur de ce texte qui finira sa carrière dans les oubliettes d’AVox comme tant d’autres chefs d’œuvres.

         

        La question que je me pose maintenant, c’est de comprendre : Mais !!! pour quoi Haddock se met-il en colère contre moi ? Parce que je me suis servi des personnages de Hergé pour raconter une petite fable très innocente. Je voulais justement mettre en lumière un sophisme courant. Apparemment çà ne lui a pas plus.

         

        Haddock vous n’avez aucun droit sur ce personnage et vous n’avez pas le droit de vous y identifier sans risquer de commettre des erreurs d’interprétation. Elle était gentille mon histoire. Tintin symbolise la connerie ainsi que Haddock qui avec sa première phrase était très logique et qui finit en conclusion par penser comme son maître …pour quoi……. l’histoire ne le dit. Mais par contre, si en me lisant au lieu de penser à vous, vous aviez pensé aux juges qui ont perquisitionné le restauratant vous auriez conclu que le CON ce n’était pas vous mais les JUGES. Et moi je me serais retrouvé en garde à vue pour outrage à magistrats. Erreur de logique. Et pour me défendre au tribunal, j’aurais de toute manière dis au juge que je visais Haddock et non pas vous. Vous m’avez déjà dit que vous n’aimiez pas la logique mais on est autant logique que monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir.

        ___« Tintin pour quoi cherchez-vous ici, alors que je l’ai perdu ailleurs. »

        ___ « Parce qu’il y a de la lumière ici et pas ailleurs. Je n’y vois pas la nuit. Comment voulez-vous que je trouve sans lumière ? »

        ___ « Vous avez raison Tintin, il faut chercher là où vous pensez pouvoir trouver. »

        Je vous demande donc de vous excuser pou m’avoir traité d’idiot sinon ce sera la guerre des mots entre nous. A moins que vous arriviez à me prouver que je me suis entièrement tromper ce qui vous donnerait le droit de me traiter de con-typé et je m’inclinerais devant son éminence grise le Haddock nouveau.

        Moi je préfère le hareng saur, c’est meilleurs que la morue.

        Il est 00 heure 50 du matin personne ne lira mon poste snif. Snif. Snif. Adieu gloire littéraire, ce soir j’ai été vaincu par une morue.

        A tous les camarades misères salut. 


      • jako jako 4 février 2008 10:14

        J’ose espérer que dans ce cas l’intégralité des frais est prise en charge par le justice.

        D’autre part quand j’ai entendu cette information j’étais très surpris car ce genre de crime est plutot comis par d’autres personnes que des orientaux/asiatiques.


        • morice morice 4 février 2008 10:19

          On s’en fiche un peu de qui va payer : on pourrait d’abord faire un papier sur la FAMILLE d’Estelle, qu’on a bien oublié dans cette histoire... imaginez s’entendre parler d’os danimaux, avant d’écrire sur ce réglement de comptes par crime odieux interposé. Cet article dans ce sens est LAMENTABLE. Pas un mot sur la douleur éprouvée ; on s’en TAPE de l’argent, monsieur Docdory !! Vous n’êtes pas "rationaliste". Les médias auraient dû être PLUS discrets, et non faire ce que vous souhaitiez faire !!! Vous n’avez aucun respect des familles, cher monsieur, et ça me choque profondément !!!


          • haddock 4 février 2008 10:26

            Je crois c’ est plus que congénital pour Morice , faut l’ interner d’ urgence .


          • JL JL 4 février 2008 10:36

            Je poste pour dire ma solidarité avec Morice, puisqu’il m’est impossible de le plusser.

            J’en profite pour dire à Haddock qu’en l’occurence, son commentaire il peut se le ... retourner contre lui !

            Le commentaire de Morice apporte une autre vision au débat, en ce sens il est constructif, celui de Haddock est destructif ! Le mien est comme vous voudrez, mais quand on est en colère ... ! 


          • Zalka Zalka 4 février 2008 11:07

            Euh, non Morice, pas d’accord là ! Vous avez raison de signaler la souffrance des parents, mais de là à effacer le problème des proprios du resto !


          • docdory docdory 4 février 2008 12:21

             @ Morice 

            Le problème , c’est qu’on dévaste l’entreprise de ce restaurateur parce qu’un journaliste X a recueilli les confidences d’un individu Y qui a entendu dire par un ouvrier Z que des os , que cet ouvrier Z avait pensé être un squelette humain , existaient sous ce restaurant . Ce genre de témoignage de troisième main ne vaut rien , et en tous cas pas un sinistre commercial qui ne sera certainement pas remboursé à la hauteur du préjudice subi ! Il est par ailleurs inadmissible d’avoir laissé croire à la famille d’Estelle Mouzin que son problème était peut-être en voie de solution au vu d’un témoignage doublement indirect ...


          • faxtronic faxtronic 4 février 2008 12:41

            Morice,

            La douleur des victimes est un chose,la justice en est une autre. On ne detruit pas la vie d’innocent pour respecter la douleur des victimes. Une justice basée sur l’emotion est la pire des justices, qui fait plus de mal que de bien. Apres tout ou pourrait guillotiner a titre preventifs tous les suspects pour respecter la douleur des familles.


          • patrice69 patrice69 4 février 2008 13:23

            C’étais mieux avant.


          • Djanel 4 février 2008 14:19

             

            Morice

             

            Vous vous en tapez de la justice et dans ce cas vous êtes aussi réactionnaire que Lerma. Ce sont les méthodes employées qui ne vont pas. Les juges d’instruction n’ont eu pas le bon sens de leur coté. Alors comment voulez-vous qu’ils trouvent s’ils ne savent plus raisonner. Les juges viennent de commettre une série de fautes répréhensibles au pénal, ils ont porté de fausse accusation, dénoncé calomnieuse, entrés illégalement dans le domicile sur la base de fausses informations, abuser du pouvoir juridique. En plus je vois une faute professionnelle grave qui nous en dit long sur l’incompétence des juges.

             

            J’espère que ce restaurateur portera plainte afin que nous sachions comment ces personnes dépositaires de la force publique raisonnent. Si le juge a pris sa décision après avoir regardé à la télévision un reportage sur le crime organisé où quelqu’un aurait parlé de cadavres cachés dans les murs, il y aurait faute de jugement. La pièce à conviction est un peu légère parce qu’il aurait fallu avant d’entamer une procédure savoir dans quel but cet homme dit des choses pareilles et dans quelle circonstance ou ambiance ou contexte.

             

            Morice s’enfiche de qui va payer. Vous avez certainement raison puisque ce ne sera pas vous. Vous dites que cet article est lamentable mais votre commentaire et encore pire. Vous n’êtes pas ce que vous prétendez être un résistant contre la barbarie. Vous n’êtes qu’un réactionnaire tout comme Lerma qui est moins hypocrite que vous. Donc plus sympathique que vous.


          • Jocrisse Jacques 4 février 2008 15:41

            L’auteur

            L’honnête commerçant avait quand même installé une dizaine de chambres clandestines avec entrée camouflée derrière un placard. Il n’en a sans doute pas fini avec la justice.

             

             

             


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 février 2008 20:49

            Morice : J’ai tout le respect qu’on doit avoir pour les familles, mais il ne faut pas tout mélanger. Une horde de démolisseurs vient tout saccager au nom de la loi. La loi a erré. Son privilègee, mais SA faute. L’État doit rembourser. Ne pas le faire c’est s’abaisser au niveau des Américains en Irak. 

             

            Pierre JC Allard


          • Gilles Gilles 4 février 2008 10:21

            Intéressant. Il faudra suivre les tribulations de ce chinois en France !! C’est vrai que pas un mot dessus dans la presse....étonnant, non ?

            Mais entre foutre à plat un restau et ruiner une famille et l’opportunité de résoudre enfin une affaire concernant une VICTIME innocente, ya pas photos. Le pauv’ restaurateur n’est qu’une victime collatérale d’une cause noble, et de ce fait, il n’a pas le droit moral de râler.

            Surtout qu’il sera en fin de compte indemnisé comme (presque) tout un chacun. Quand et à quel montant, sûr qu’il risque de se faire enfler, la justice rechignant toujours à payer pour ses erreurs Mais pas question pour lui de gueuler, sinon sûr qu’il n’aura pas de soutient

            En tout cas, c’est vrai que si ça avait été le Fouquet’s, au main d’un ami de notre Chef, jamais ça ne se serait passer ainsi, jamais.

            A suivre.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès