Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Retour à Villiers-le-Bel à une heure matutinale pour des arrestations

Retour à Villiers-le-Bel à une heure matutinale pour des arrestations

Villiers-le-Bel, les fauteurs de troubles réveillés à 6 heures du matin par les cliquetis des menottes et des appareils photos des journalistes.

1 000 policiers ont fait une descente à Villiers-le-Bel, dès 6 heures du matin en ce lundi 18 février, suite aux violences de novembre de l’année dernière. De nombreux journalistes ont été invités à couvrir ce passage à l’acte des services d’ordre qui instaurent et notifient qu’aucune impunité n’est consentie à l’égard des jeunes qui se sont révoltés pour ce qu’ils considèrent, encore à ce jour, une bavure aux circonstances non encore pleinement élucidées. Au moins 33 personnes, sur une prévision de 38 arrestations, ont été interpellées. Ce déploiement a regroupé plusieurs corps du Raid, de l’Office central de répression du banditisme (OCRB), des Groupes d’intervention de la police nationale (GIPN), des services de police judiciaire de Versailles et Paris.

Peu après 8 heures, des perquisitions étaient toujours en cours. Cette opération est, selon les premières réactions, le fruit d’enquêtes entrecoupées. Elle résulte aussi de la distribution des tracts qui appelaient les habitants à fournir des renseignements contre rémunérations. Malgré la singularité de cette dernière méthode qui a, d’un côté, allié plusieurs soutiens de tous syndicats de policiers et des élus locaux de la majorité, et, de l’autre, de timides réserves de l’opposition ou des experts en sécurité, elle constitue désormais une pratique recommandable, surtout qu’elle est légale, pour mettre la main sur les émeutiers qui étaient impossibles à appréhender pendant les faits. Elle concernait les auteurs de coups de feu qui ont visé les policiers lors des violences, originellement 3 à 4 cas, mais finalement tous fauteurs de troubles, ou soupçonnés tels, figurent parmi les 33 arrestations de cette aube de début de semaine.

Les événements de Villiers-le-Bel font état de deux interprétations contradictoires, selon les représentants de l’administration ou la population. Un retour nécessaire... Dimanche 25 novembre à 17 h 10, trois agents de police dans une voiture de service percutent une mini-moto conduite par deux adolescents, Moushin et Larami, de 15 et 16 ans, non casqués et inconnus des services de police. Selon la préfecture du Val-d’Oise, l’accident serait dû à un refus de priorité à un carrefour sans feu rouge de la part de la moto qui roulait « très vite ». La voiture de police, toujours selon la préfecture, roulait « entre 40 et 50 km/h sans gyrophare » et exécutait une « patrouille » et non pas une intervention. Le laconisme entre « très vite » et la précision « 40 à 50 km/h » expliquent la source de cette déclaration.

Selon les rares propos des habitants de cette ville, premiers à venir constater les faits, la moto aurait au contraire remonté une rue à sens unique dans la direction ouverte. C’est en tentant de la bloquer que les policiers auraient provoqué l’accident. Hagards sous l’effet de la collusion, ces derniers n’ont pas apporté les secours aux deux jeunes et ont préféré se retirer pour éviter d’être attaqués par les habitants. Un quart d’heure plus tard, les pompiers sont arrivés pour constater les deux décès, selon les autorités. Mais bien presque une heure plus tard, selon des témoignages contraires. Vers 18 h 30, les réactions de violences commencèrent et se sont attardées jusqu’à 0 h 30, pour reprendre le lendemain.

L’appel aux journalistes est, selon les us du pouvoir Sarkozy, la forte médiatisation des actions qui ont pour but d’effacer les « boulettes » soldées par des reculs comme sur la révision des 35 heures hebdomadaires du travail légal ou la révision du parrainage d’un élève de CM2 de la mémoire d’un enfant victime de la Shoah par celui de toute une classe, entre autres bien nombreuses déclarations et gestions jugées d’une approximation ressemblant à un amateurisme ou de décisions avancées sans vraiment de profondeur d’analyse ou de projection bien étudiée. D’après une première réaction de Ségolène Royal au sujet de ce retour à Villiers-le-Bel, c’est le spectacle qui va cacher les échecs sur d’autres plans économiques et sociaux.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 19 février 2008 12:53

    Matimunale ????????


    • N.E. Tatem N.E. Tatem 19 février 2008 13:28

      Salut de l’auteur.

      Lire MATUTINALE

      Cordialement.


    • wesson wesson 20 février 2008 00:03

      bon article,

      vous avez toute mon amitié vespérale


    • manusan 20 février 2008 00:30

      pas de cave ? je la met où, la marchandise tombée du camion ?


    • tvargentine.com lerma 19 février 2008 13:37

      Votre article est assez déplaisant sur les forces de sécurités républicaines et assez tolérants envers les voyous

      33 personnes deja bien connus des services de police et qui si on calcul le cout de leurs dégradations depuis leurs inscriptions comme voyous permettrer de payer à des personnes agées des soins à domicile et de permettre aux commerces locaux de se développer

      Il est toujours difficile de comprendre ce discours qui a fait perdre les élections à la gauche sur de la compassion pour des voyous

       


      • alexis-LON 19 février 2008 13:59

        Lerma, je te souhaite de ne jamais avoir a faire a la police. Si ell est en tord elle niera ou minimisera son role et il te faudra le meilleur avocat pour prouver que tu as raison.

        Qd mon gd pere a été renversé sur un passage pieton par une voiture de police - sans girophare ni siréne - le policier au volant affirmait qu’il roulait a 50km/h, ainsi que l’expert de la police.

        Il aura fallu une reconstitution de l’accident pour prouver que la voiture de police roulait a plus de 80 km/h.

        La lermatitude c’est triste qd meme.


      • zenohit zenohit 19 février 2008 14:50

        Au moins la présence et les réactions de Lerma ici prouvent qu’Agoravox est une "démocratie" ou chacun peut s’exprimer !

        Qu’as-tu ramené d’Argentine à part des photos ? qu’est-ce que ça a changé sur ta façon de voir les choses ? de vivre ton quotidien ? qu’est-ce qui t’as rendu heureux ? Qu’est-ce que ça a remis en cause chez toi, tes principes, illusions...

        tu ne te dis pas des fois que tu aurais peut-être pu rester là-bas ? par manque d’argent pour le billet retour, par manque de volonté, par manque de la France, par manque de son drapeau ?

        Raconte-nous tout ça sur ton site stp si tu en as le temps et l’envie...

        Merci d’avance d’exprimer ce que tu as au fond de ton coeur...


      • wesson wesson 20 février 2008 00:11

        tout ceci serai bien bel et bon ...

        si on ne se rappelles pas ce qui a déclenché tout ceci.

        2 jeunes se sont fait écraser par les flics qui les poursuivait. Ces pandores ayant pris la fuite pour ensuite se livrer à une provocation (évacuation de force des lieux de l’accident et refus de prendre les témoignages des gens qui ont vu ce cirque) qui a causé les émeutes que l’on sait et les tirs sur la police.

         

        il ne s’agissait pas d’arrêter une bande de voyous, mais des gens qui sont suspectés d’avoir tiré sur des policiers suite à une bavure suivi d’une provocation.

        Ne mélangeons pas tout.


      • Céphale Céphale 19 février 2008 13:38

        Le reportage diffusé lundi soir aux informations de 20 heures avait clairement pour but de nous faire croire que Villiers-le-Bel est un ghetto arabe, un nid de terroristes.

         

        Pour mieux enfoncer le clou, Michèle Alliot-Marie a déclaré : « ceci montre qu’il n’y a plus en France de zone de non-droit ».

         

        Sarkozy souhaite tellement que la France devienne un pays divisé en communautés, comme la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, qu’il a monté une émission de télé-réalité où les habitants de Villiers-le-Bel ont joué malgré eux le rôle d’une communauté fermée, ce qui est évidemment faux.

         

        La leçon de l’histoire, c’est le porte parole du ministère de l’Intérieur qui l’a tirée : Villiers-le-Bel ne représente plus un danger pour la République, car d’honnêtes policiers l’ont débarrassé de ses voyous. Pujadas a précisé que sur les 39 individus recherchés quatre courent encore. On frémit d’y penser !


        • non666 non666 19 février 2008 15:25

          "Pujadas a précisé que sur les 39 individus recherchés quatre courent encore. On frémit d’y penser ! "

          Ceux qui avaient des armes ?

          Le scenario est le meme que celui de l’invasion de l’afghanistan.

          On va chercher un gros mechant dans un coin mal famé et on tente l’interpellation en B-52... Evidemment comme on a prevenu tous les journalistes depuis quelques jours, il y a eu des fuites et les suspects se sont echappés se qui fournira de multiples pretextes pour les episodes suivants.

          Il faut savoir occuper le creneau du journal de 20 h.

          J’espere qu’il n’y a pas d’election qui pourrait etre influencer par ce spectacle bientot ?


        • N.E. Tatem N.E. Tatem 19 février 2008 14:27

          Salut à tous.

          Désormais, dans la SARKO-Land, il ne se passe pas un jour sans que les médias ne soient manipulés comme des marionnettes sans âmes.

          Dans cette dernière affaire de Villiers-le-Bel la presse a été ameutée avec de simples appels à exécuter la mission d’informer. Or depuis des semaines les rédactions de plusieurs (presque tous) les organes traditionnels étaient au parfum de cette intervention. Elles attendaient ce jour J depuis bien plus d’un mois. Dès que les habitants, à qui des promesses de paiement des délations, ont voulu gagner l’argent des dénonciations et ont réagi par appât du gain, le projet de cette descente a été programmé.

          Même à la veille -dimanche 17.02.08, les autorités du ministère concerné et des services d’ordre disaient aux journaux, radios et chaînes de télé, qu’il est question d’arrêter ceux qui ont fait usage d’armes à feu. Comme je l’ai dit dans ce texte, 3 à 4 cas. Mais en réalité chaque émeutier ou simplement un jeune ressortissant de ce quartier, sans d’ailleurs les preuves ou avec simplement les dénonciations monétisées, étaient dans la liste... Qui est la liste des logements à défoncer...

          Je tiens à dire que l’affaire, de cette intervention, est loin de se terminer. Histoire surtout de faire remonter la cote de Sarko dans les sondages mais aussi de crédibiliser la procédure des primes afin de la rendre officielle et de généraliser sa pratique. 

          Cordialement à tous. N.E. Tatem


          • Castor 20 février 2008 11:16

            Heureusement, vous veillez, vous et quelques autres !!!


          • zenohit zenohit 19 février 2008 14:44

            Se cacher derrière des concepts tesl que "la police", "le ministère de l’intérieur", "la présidence", "la république" est pitoyable et nous amène là : à des contresens ou les gens nient les faits et se cachent derrière leur rôle, armure brandie tel un bouclier.

            On oublie que derrière certains policiers il y a des gens irresponsables, mais comme il faut sauver l’image du concept auquel ils appartiennent... au nom de la république !

            Au nom de Dieu on croisait à Jérusalem.

            Au nom de la démocratie on a libéré le Koweit.

            Au nom de la république on nettoie des mauvais citoyens.

            Si ta mère trompe ton père, au nom de la famille tu la séquestres chez toi ?

             


            • bernard29 candidat 007 19 février 2008 17:02

              1000 à 1200 policiers pour un quartier sensible et 32 arrestations ; c’est un acte de guerre civile ça non ? 

               


              • non666 non666 19 février 2008 17:19

                Non, pas du tout, la situation de secession d’une partie du territoire entre les emeutes d’il y a 3 mois et la reprise en force de ces jours n’a rien a voir avec une guerre civile.

                Villiers le bel, c’etait notre petit coin de kosovo a nous.

                En dehors des gesticulations pre-electorales de ceux qui karcherisent uniquement en parole, la situation dans les territoires occupés de nos banlieues n’est pas plus inquietante que celle de la corse...

                En dehors des periodes pre-electorales, les chefs de guerres tribaux de l’ile de beauté ou de nos riantes cités continueront à faire la loi.


              • ouallonsnous 19 février 2008 17:11

                Il est évident que cette expédition punitive, 3 mois aprés les faits est un maskirovska de plus à l’actif de Sa Talonette Sarko 1er, destinée à masquer dans le silence médiatique ses incartades au CRIF et bien sûr la bavure de plus en plus probable tellement on met d’acharnement à diaboliser cette malheureuse commune, de ses "chers sarko-policiers".

                Sans oublier toutes les casseroles à base de promesses non tenues, de discours fûmeux reinterprétés par ses complices à peine prononçés pour cause de décorellation de la réalité et trop grande inconséquence, ainsi que masquage des magoulles anti-démocratiques au niveau de l’Europe et dans le dos de ses peuples et des français.

                Il est fidéle à sa nature profonde nôtre résident de l’Elysée ! Ils peuventêtre tranquille Busch, Berlu et Blair, leur clône (petit) va faire aussi bien qu’eux.


                • tvargentine.com lerma 19 février 2008 17:32

                  Citoyens lecteurs,nous en avons marre de lire les DUGUE,MORICE,TAVERNE DE LA CENSURE publier tout et n’importe quoi et même cet article anti-flic primaire sur Villier le Bel nivele le débat de société

                  Mercredi,je vous propose un article sur "le déclin du logement social en France"

                  Comprendre les raisons et apporter des solutions,voila un vrai sujet 

                   


                  • Sébastien Sébastien 19 février 2008 21:33

                    J’aime beaucoup le dernier paragraphe sur l’ecran de fumee avec l’idee de memoire d’un enfant. Vous avez raison, Sarkozy a certainement fait mobiliser 1000 flics en 2 jours, d’un simple claquement de doigts.

                    Et l’opinion de Segolene Royal qui vient ponctuer ce texte bien creux est une idee bien judicieuse qui vient apporter beaucoup de credibilite. Vous auriez aussi pu citer 2 autres bons amis du president comme Bayrou ou Villepin.


                    • Pak 19 février 2008 23:33

                      Rouler en mini moto interdite en France à deux sans casque c’est stupide. On ne va pas croire deux seconde qu’ils roulaient à 30 km/h (sinon ils seraient pas mort hein).

                      Arrêter avec une voiture une mini moto qui roule à donf avec 2 mecs sans casque c’est très con aussi...

                      bref on a pas fini d’empiler les conneries sur les conneries, snif.


                      • tvargentine.com lerma 19 février 2008 23:36

                        D’après une première réaction de Ségolène Royal au sujet de ce retour à Villiers-le-Bel, c’est le spectacle qui va cacher les échecs sur d’autres plans économiques et sociaux.

                        franchement vous etes vraiment un simple d’esprit de croire après Soeur Ségolène de la Compassion et des restos du Coeur inauguré sous le socialisme de Mitterand qui en bonne courtisane n’a rien fait pour demander en 1988 ou en 1992 que les choses bougent : RIEN

                        et aujourd’hui vous la citez comme une "référence" dans le domaine économique et sociale ????


                        • wesson wesson 20 février 2008 00:20

                          mouais, entre Soeur Ségolène de la compassion, et le Chanoine Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa de Saint-Jean de Latran, je ne sais plus à quel saint me vouer ...


                        • N.E. Tatem N.E. Tatem 20 février 2008 10:02

                          Salut.

                          Je ne cite pas Ségo en référence et encore moins en appréciant ce qu’elle a déjà et compte faire dans l’avenir. La première (je le précise en 1ère) a avoir été contactée par les médias et sa réaction, je partage avec vous, qu’elle n’est pas intelligente. Juste le minimum... En effet sur le plan des questions sociales et surtout des quartiers dits "sensibles", elle est vraiment très retard.

                          Vous avez bien fait de soulever ce cas d’opposition qui ne porte aucune solution. MERCI


                        • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 20 février 2008 11:09

                          1200 flics ?? 33 arrestations ?? Cela fait donc environ 36 policiers par arrestation !!

                          De deux choses l’une. Soit, les habitants de Villiers le bel ont enfin découvert le secret de la potion magique, soit notre belle police est constituée de couilles molles.

                          Selon mon amie, le budget de la police a été trop important cette année alors nos policiers sont obligé de dépenser le fric inutilement.

                          Tiens d’ailleurs, je remarque qu’ici (au fin fond du dordogneshire) on ferme les gendarmeries ...


                          • Annie 20 février 2008 12:06

                            Je m’interroge aussi sur les méthodes employées. 5 interpellés ont été libérés aujourd’hui, un autre le serait bientôt. La Procureuse de Pontoise a regretté les fausses accusations suscitées par les offres de rémunérer des informations. Cela s’appelle selon elles des dommages collatéraux. N’était-ce pas à prévoir ? Cette descente de police a-t-elle été complètement basée sur des informations erronées ? Comment départager les fausses des vrais informations ?

                            En plus un enquêteur affirme : "ils ont fait disparaître les armes" parce que les perquisitions n’ont rien donné. Y avait-il seulement des armes ou leurs renseignements étaient-ils faux ? Dire qu’ils ont fait disparaître les armes ne revient-il pas à dénier aux perquisitionnés la présomption d’innocence ?

                            Désolée d’être un peu sortie du sujet, mais je m’interroge vraiment sur l’utilité et la moralité de ces méthodes.


                            • N.E. Tatem N.E. Tatem 20 février 2008 12:17

                              Votre message dégage une grande sincérité.

                              Comme vous le dites "ces nouvellesméthodes" nous interpellent.

                              Cette descente était basée sur l’arrestation des émeutiers qui ont tiré aux armes à feu, du moins ce qui a été avancé dans la question des primes contre les dénonciations et l’objectif essentiel de cette opération. Mais la traque des jeunes, sans distinctions, surtout ceux cités même par coup de fil anonyme... C’est vrai, des méthodes "anti-républcaines"... 

                              Cordialement.


                            • SANDRO FERRETTI SANDRO 20 février 2008 12:07

                              Article dont l’intéret principal aura été d’apprendre le mot "matutinal" à Lerma et quelques autres bac moins 7....


                              • goc goc 20 février 2008 12:15

                                Pour mieux enfoncer le clou, Michèle Alliot-Marie a déclaré : « ceci montre qu’il n’y a plus en France de zone de non-droit ».

                                cette nuit en Corse, des crs se sont fait mitraillé, on attend toujours une declaration des autorités politiques expliquand qu’ils vont envoyer 1000 policiers pour arreter les coupables, en encourageant la delation

                                plus de zones de non-droit vous avez dit mam ???


                                • Bulgroz 23 février 2008 11:53

                                  il est savoureux de voir que nos deux jeunes "français" de villiers le Bel ont été enterrés dans leur pays, c’est-à-dire quelque part en Afrique.

                                  Et pendant tout ce temps, je subis des "ils sont français comme vous", "ne les stigmatisez pas".


                                  Ces gens n’ont pas la même culture que moi, ils n’ont pas la même religion, pas le même mode de vie et me le font d’ailleurs savoir quand je m’égare sur leurs terres...

                                  A Villers le Bel, tous les délinquants sont d’origine Africaine, je dis bien tous.

                                  Ils lèvent haut leur CNI et réclament toujours plus d’égards pour toujours revenir "au pays de leur coeur" pour reprendre les mots de notre Ministre Fadela Amara en visite en Algérie (et oui ça ne s’invente pas, la France doit être le pays de son portefeuille).

                                  Clairement aujourd’hui en France la nationalité n’a plus aucun sens. Nous ne sommes qu’un pays de postures, l’intronisation lors de la cérémonie de naturalisation n’en est qu’un exemple supplémentaire.

                                  Une carte aisément acquise n’a jamais fait un citoyen, pas plus qu’un caducet apposé sur mon pare-brise ne fera de moi un médecin.

                                  (Recopie d’un commentaire du blog de Roufiol au Figaro).

                                   


                                  • TSS 24 février 2008 10:02

                                    mille policiers,150 journalistes et 3 ou 4 ministres à Villiers le Bel !

                                    0 intervention,0 journaliste,0commentaire de ministre pour le mitraillage des CRS à Ajaccio !!! Silence courageux des medias apres le battage sur Villiers .

                                    il est vrai que les corses,eux,ne sont pas des plaisantins et que notre gourou veneré adore y aller


                                    • pissefroid pissefroid 24 février 2008 11:37

                                      Qu’en est-il de l’enquête sur la mort des deux jeunes ? Je ne vois rien dans les infos. Est-il vrai que la collision est accidentelle ? Que dit la justice ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès