Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Retraites complémentaires (suite des négociations)

Retraites complémentaires (suite des négociations)

Les négociations ont repris entre les représentants du patronat et des salariés ce vendredi 18 mars comme prévu.

Le bruit avait couru avant la reprise des négociations que le MEDEF envisageait dans le cadre de son programme d’économie de modifier le taux de la pension de réversion aux veuves et aux veufs, en l’abaissant de 60% à 54 %. Mais c’était sans compter avec la puissance de feux des associations de retraités de toute obédience qui se sont immédiatement manifestées.

C’est à Jean-François Pilliard (nous retiendrons ce nom) qui occupe la fonction de numéro 2 à l’Union des Industries et métiers de la métallurgie (UIMM) et au Président de la commission sociale (quelle ironie !) du Medef que nous devons cette suggestion.

La proposition prévoyait de baisser le taux de réversion à partir du 1er janvier 2016, mais elle envisageait aussi de lier le calcul du taux de réversion à la durée du mariage (sic !). Ils estimaient sur la base de ces deux propositions l’économie à 5,7 milliard d’euros à fin 2030.

Mais c’est sous la pression de la Présidente, elle-même, du Medef Laurence Parisot que cette proposition a été retirée dès la reprise des discussions ce vendredi 18 mars 2011 au nom du principe de l’égalité hommes-femmes.

Mais qu’en est-il à ce jour des discussions, il s’agit de la septième et en principe dernière réunion de négociation ? Sachant que le Medef s’oppose à toute augmentation des cotisations, mesures soutenue par l’ensemble des syndicats (exceptée la CFDT). De l’ensemble de la délégation syndicale (CGT, CFDT,FO, CFTC, CFE-CGC) seule la CFDT a manifesté le souhait de ratifier un accord.

A la pause de 10 heures la représentante du syndicat des cadres Mme Karniewicz a exprime le refus de son organisation de signer le texte (même amendé ce matin) présenté par le MEDEF. Elle fait surtout grief à la proposition d’un rapprochement entre les deux caisses ARRCO et AGIRC, qui viserait à terme à supprimer le statut de cadre.

FO reste de son côté sur la réserve quant à sa signature, renvoyant la décision à son prochain bureau confédéral de lundi.

Le bras de fer est bien entre la CFDT qui par la voix de son représentant M. Malys entend que la négociation aboutisse et la CGT qui a pris les positions les plus dures et ne s’est pas encore exprimé publiquement ce vendredi. Mais elle refuse particulièrement la modification du mode calcul sur les avantages familiaux (baisse de la bonification en fonction du nombre d’enfants élevés).

Enfin le Medef propose d’aligner le rendement de l’AGIRC sur celui de l’ARRCO en trois ans ce qui va nécessairement impacter plus particulièrement le niveau des retraites des cadres.

Ces négociations ont commencées le 25 novembre dernier avec pour objectif d’aligner les régimes ARRCO et AGIRC sur la réforme gouvernementale en reculant l’âge de départ legal à la retraite de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans celui d’une retraite sans décôte.

Il faudra attendre encore quelques heures pour savoir quel sera l’accord et qui l’aura signer.

Rappelons encore pour mémoire qu’en 2008 le montant moyen de la pension versée par les régimes de retraite était de :

- 534 euros (Caisse nationale d’assurance vieillesse –CNAV)

- 283 euros (ARRCO)

- 721 euros (AGIRC)

Enfin on peut encore une fois s’étonner que les grands médias nationaux ne prêtent aucune attention et ne font aucun reportage sur ces ultimes négociations dont les enjeux sont tout autant sinon plus important que la réforme Fillon de l’automne dernier.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 19 mars 2011 10:55

    La génération actuelle n’a pas de travail

    Le travail disparait

    meme pour la classe moyenne, le docteur, l’ingénieur, le directeur d’école, le pharmacien, le général

    Alors pour qui parle t’on de retraite ?

    Il faudrait parler de partage et de démographie

    Le reste c’est une vaste blague de pourri , ou de ripoux qui en pense encore a s’en mettre plein les fouilles

    mais en fait

    le politique aussi disparait


    • Kalki Kalki 19 mars 2011 10:57

      C’est comme en tant de « crise » des fous qui vont piller tout

      voila

      voila la politique

      voila la politique qui parle de retraite au lieu de parler du présent et du futur


    • Kalki Kalki 19 mars 2011 10:58

      il faut le dire simplement les politiques quelqu’ils soient, (maires, députés , sénateur, et conseiller )

      n’ont pas fait leur boulot depuis 50 ans

      il ne mérite ni retraite ni meme le smic$$

      Vous etes viré


    • Kalki Kalki 19 mars 2011 11:01

      Avec 2 ou 3 neurone et ce temps là on peut arriver a construire quelque chose au lieu de se reposer sur les acquis ( ou les fond versé par l’état )

      on peut créer des monaies locales,

      intercommunales

      on peut luttter par le bas

      on peut commencer a partager la nourriture, l’économie , et limiter la démographie

      la politique n’a pas besoin d’etre fais par des énarque sur des bateaux pour une politique du coulons les tous et profitons


    • Kalki Kalki 19 mars 2011 11:03

      ( mais non ce sont des carriéristes avec un neurone pour suivre le troupeau et tomber avec et emporter tout le monde )


    • Leo Le Sage 19 mars 2011 16:29

      « meme pour la classe moyenne, le docteur, l’ingénieur, le directeur d’école, le pharmacien »
      Il y a du travail mais pour les personnes incompétentes il n’y en a pas.
      De plus, si tu n’as pas de piston ce sera plus dur pour toi, cela va de soi.

      Dans certains secteurs, il y a même de la pénurie...

      Même si tu n’as pas de diplôme tu peux encore trouver du travail mais il faut accepter de se déplacer.
      Et même si tu n’as pas de diplôme, il suffit de suivre les bonnes formations qui sont financées par le conseil général. Ces formations ont l’avantage de te rendre opérationel, ce qui est primordial pour une entreprise.


    • Kalki Kalki 19 mars 2011 14:24

      EN un mot

      PILLARD


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 mars 2011 15:09

        kalki,



        c’est un véritable déchainement !!!!

        • le poulpe entartré 20 mars 2011 00:00

          Effectivement et il est intestinal.


        • emml78 19 mars 2011 15:12

          Article intérressant, puisqu’il donne une idée des positions des OS, même si nous n’avons pas de certitudes sur ces dernières.

          Donc si l’on en croit cet article, on pourra se poser les questions suivantes :

          La CFDT est-il un syndicat qui défend les intérêts des salariés ?

          Je me pose la question, car en effet dans cette négociation, les intérêts qui seront préservés sont ceux des banques qui recevront en dépôts à long terme, l’épargne des salariés « cadres » qui voudront se constituer une retraite par capitalisation. Soit à venir le développement les hedge fund à la Française qui feront comme leurs cousins, les hedge fund à l’anglo saxonne, c’est a dire qu’à la moindre crise financière, ils perdront par exemple la moitié de leur valeur. Le monde financier nous a démontré qu’il n’avait cure des frontières, ainsi les futurs retraités seront comme les « retraités » Américains d’aujourd’hui, ils iront travailler car leur pension ne leur permettra pas de vivre. Et la préparation en cours des institutions de prévoyance ou caisses de retraites sur le volet retraite par capitalisation ne vient pas démentir, bien au contraire, cette hypothèse. 

          FO s’interroge, doit-il signer ou non, c’est que ce syndicat est bien proche de la position de la CFDT et qu’il ne vaut guère mieux.

          La CGC s’insurge sur la perte du statut cadre, qu’est-ce qu’apporte le statut cadre ? C’est bien comme la légion d’honneur aujourd’hui, cela ne signifie plus grand chose. Ou comment se cacher derrière la mauvaise question ?

          La CGT prend la position la plus « dure » et s’oppose à la réduction de la bonification de pension en fonction du nombre d’enfant élevés. Les femmes deja victimes de la réforme sur la pension de base, vont prendre un second coup derrière la tête et seule la CGT s’y oppose ?

          Et la CFTC ? La CFTC ne répond plus ..., et l’Unsa, pas encore représentatif au niveau national. La nouvelle règle de représentativité, agréée par la CGT et la CFDT favorise le bipartisme, pardon le bisyndicalisme, pas la démocratie, les syndicats imitent bien leur maître !!

          Et on s’étonne que les syndicats perdent des adhérents, c’est comme les partis politiques, ils agissent (ou pas) et contribuent à leur perte de crédibilité.

          Au même titre qu’on peut se poser la question de la légitimité des partis politiques pour truster les élections, on peut également se poser la question de la légitimité des organisations syndicales, salariées et patronales, de négocier pour la collectivité sur ces questions.

          A quand l’extension de la loi sur la représentativité des organisations patronales pour en finir avec la ploutocratie du Medef ? 

           smiley




          • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 mars 2011 15:38

            emml78


            la négociation s’est achevée tard dans la soirée, le compte rendu est en cours de validation et devrait paraitre sous peu.

          • lulu.tripkor 22 mars 2011 01:03

            retraite à 65..67ans sont fou !! les allemands sont à 67ans pourtant il y en a qu’ont même pas 400€/mois pour survivre alors qu’ils arrêtent de nous faire style « c’est la seule solution » ! si toute les tunes étaient misent là où il faut déjà il y aurait moins de problème, par exemple on aurait pas de trou de la sécu si les divers milliards éparpier on ne sait où y étaient correctement injecter ! on se fou de nos gueules et en plus on veut nous empêcher de profiter de notre vie en retraite !!!!vont réussir à nous ruiner le cervo , nous pourrissent déjà assez les vie comme ça c’est incapable du gouvernement ! c’’est dinge comme les gens se bougent pas plus le cul que ça pour sauver le peu qu’il nous reste de notre chère france des droits de l’homme !!.
            ALLEZ LES FRANCAIS ENLEVER LA MERDE QUE VOUS AVEZ DEVANT VOS YEUX ET REJOIGNEZ LA MARCHE, LA MARCHE POUR NOS DROITS PUBLICS, LA MARCHE POUR UNE VRAIE EGALITE, LA MARCHE POUR NOS LIBERTE BAFOUES ! UNE MARCHE POUR NOTER BIEN-ETRE, UNE MARCHE POUR SAUVER L’ENVIRONEMENT AUSSI, SAUVER CE QUI NOUS FAIT VIVRE !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès