Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Retraites : les pénalités s’accumulent !

Retraites : les pénalités s’accumulent !

Alors que les retraites du privé s’apprêtent à prendre des décisions douloureuses (pour les retraités), une probable revalorisation de la valeur du point des régimes Argic ARRCO d’un point, donc en dessous de l’inflation a été évoqué à la dernière réunion de négociation du 12 décembre 2012 pour une période de cinq ans, le ministre de l’économie et des finances Pierre Moscovici annonce une nouvelle réforme du régime général des retraites.

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) qui suit à la trace l’évolution des déficits en fonction de la croissance et du taux de chômage a tiré la sonnette d’alarme. Dès 2017 le régime général des retraites devrait encaisser un déficit de 14 milliards et 18,8 milliards d’euros en 2017. La réforme Fillon (en 2010) a donc vécu et surtout n’a pas rempli ses promesses ! Il faut que nos amis de l’UMP assume que la formidable réforme tant vantée par Sarkozy pendant la campagne présidentielle n’a en rien empêché une perspective de graves déficits. A l’occasion de la cérémonie des vœux du 31 décembre 2010 il claironnait : "Notre système de retraite a été mis à l'abri de la faillite inéluctable qui le guettait si nous n'avions rien fait"…"Ce sont les pensions de nos aînés qui ont été sauvées".

Rappelons que Fillon avait relevé l’âge minimum légal de la retraite à 62 ans et que cela devait suffire pour effacer tout risque de déficit jusqu’en 2018. Bon tout est à reprendre, il faut dire que ces prévisions n’avaient pas intégré la crise financière que traversent nos économies et la brutale recrudescence du chômage qui impactent directement les déficits des caisses de retraites du régime général et du privé.

Reste à trouver les bonnes manettes à actionner pour faire avaler la pilule. Les manifestations en 2010 avaient été extrêmement puissantes. Notre ministre de l’économie et des finances s’est prudemment avancé en disant : « Oui, il y aura sans doute une [réforme], mais il faudra que ses paramètres soient des paramètres justes".

La COR a avancé plusieurs pistes dont celle d’une augmentation de 1,1% des prélèvements, le patronat ne veut pas en entendre parler, soit un recul de 6 mois supplémentaires de l’âge effectif de départ, ce sont les syndicats qui ne veulent pas en entendre parler. Moscovici a annoncé que sa réforme n’aurait pas la même philosophie que celle de Fillon, certes mais il va se retrouver avec les mêmes équations et les mêmes résistances ; bien du plaisir ! La concertation est prévue pour juin 2013.

Enfin une seule certitude, d’une manière ou d’une autre ce sont les salariés qui vont une fois de plus trinquer. Mais pourquoi pas si le gouvernement prenant le taureau par les cornes s’attaquait aux inégalités flagrantes en la matière ne serait-ce qu’entre les retraites des régimes spéciaux, de la fonction publique et ceux du privé. Mais pour cela il faudrait durcir le régime existant du privé et baisser conséquemment celui du public. Chiche !


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 20 décembre 2012 09:26

    et oui deshabihons paul pour faire plaisir a pierre...et si on essayait plutot de sortir de la propagande officiel et de reflechir !

    voir : RETRAITES : LE GRAND BLUFF !!!


    • spartacus spartacus 20 décembre 2012 11:56

      Avec 55% de députés fonctionnaires, et bénéficiaires de régimes spéciaux, c’est pas demain la veille la remise en cause de leurs privilèges.


      • Robert GIL ROBERT GIL 20 décembre 2012 12:01

        sparagus, si on enleve les subventions et les divers cadeaux fiscaux toutes les entreprises privées se cassent la gueule...et tu le sais, t’es un assisté !


      • Pyrathome Pyrathome 20 décembre 2012 13:53

        Ah celui-là et sa réclame à trois balles......
        Tout le monde s’en fout de son conte de fée, mais il revient à la charge à chaque fois, enlevez lui les piles une bonne fois pour toute....


      • spartacus spartacus 20 décembre 2012 17:59

        Gil, les « subventions » cites les mois qu’on se marre.

        Limite toi donc a tes connaissances totalitaires.

        Les plus grosses subventions c’est pour aller en zone franche :
        Impossible d’y trouver du personnel qui veut y aller, des quartiers pourris et les voitures des salariés qui brûlent à Noel.
        Gigantesque gaspillage public. Ils peuvent les garder ça sert a rien.

        Les secondes, OSEO : t’es jamais dans la bonne case, c’est copinage usine à gaz et technocratique. Quand tu demande, la réponse arrive que t’es déjà plus sur le projet.
        Parfois t’es le bon jour au bon moment, alors tu prends, mais c’est n’importe quoi.

        Subventions locales : clientélisme, copinage, faut employer le copain qui vote socialiste de la région si tu la veux. Si t’as refusé d’être Franc-maçon, t’en aura jamais une.
        La encore ils peuvent la garder.

        Les subventions aux entreprises, c’est une ingérence étatique. La encore c’est une fumisterie coco-bobo. Mieux vaut les refuser, sinon tu deviens trop connu et t’es harcelé de contrôles fiscaux.
         
        C’est pas libéral. 




      • Robert GIL ROBERT GIL 21 décembre 2012 09:06

        sparagus, cite moi une seule entreprise qui n’a pas d’aide public directe ou indirectes. D’autre part qui a mis a la disposition des entreprises les infrastructures routieres, le transport de l’energie, la formation de la main d’oeuvre ou la santé des ouvriers et ...des patrons.

        Sparagus t’es un assisté !

        si tu veux te faire tout seul avec ton seul merite alors fait toi parachuter sans rien sur une plage deserte ou dans les montagnes du pakistan, par exemple !


      • spartacus spartacus 21 décembre 2012 15:03

        Les péages seraient gratuits ?

        L’énergie serait gratuite ?
        Démagogie de la dépense irresponsable



      • Connolly 23 décembre 2012 20:39

        « Les péages seraient gratuits ?

        L’énergie serait gratuite ?
        Démagogie de la dépense irresponsable »

        La vacuité de votre réponse donne raison à Roberto Gil. Vous admettez donc indirectement que vous êtes bel et bien un assisté. Mais sans doute, en guise de pirouette, allez-vous nous asséner de façon péremptoire que pour des génies tels que vous, c’est on ne peut plus juste et normal.


      • spartacus spartacus 25 décembre 2012 12:24

        Cette idée bobo coco stupide comme leurs pieds, qu’on serait redevable a vie a l’état.


        Toujours propagée par les cocos et leur rêve totalitaire d’un état bolchevique..

        Quand t’as payé tes impôts tu ne dois rien a l’état. POINT.



      • Pyrathome Pyrathome 20 décembre 2012 13:50

        Faire payer les profits de la finance, lutter sans merci contre la fraude fiscale et les exilés, rapatrier le butin des voleurs planqué dans les paradis fiscaux, interdire toute spéculation, nationaliser toutes les banques pour 1 euro, sortir de l’ue, de l’euro, et de l’otan.....
        C’est ça ou l’esclavage néo-libéral anglo-saxon pour une nouvelle guerre de cent ans.......


        • Yohan Yohan 25 décembre 2012 11:13

          Oui mais Flamby, il ne veut pas. c’est con hein ! d’avoir voté pour ce mec smiley smiley smiley


        • RBEYEUR 20 décembre 2012 16:08

          Appliquer à la lettre les articles 13, 14 et 17 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen dont on ne redira jamais assez qu’elle est en préambule de notre constitution…   


          • danlef 20 décembre 2012 16:50

            Encore une tentative pour provoquer une division entre les travailleurs du public et ceux du privé. Les principaux responsables des difficultés de notre protection sociale sont pourtant bien identifiables : ceux qui profitent de toutes les exonérations et qui accroissent pendant le même temps les dividendes des actionnaires, ceux qui tuent les emplois lorsque l’entreprise n’est pas déficitaire (arcelor mittal, sanofi, psa...), ceux qui s’accordent des salaires qui défient l’entendement...
            Un peu d’ordre là-dedans et non seulement la Sécurité sociale ne sera plus déficitaire, mais elle pourrait bien retrouver l’excédent.


            • olfe olfe 20 décembre 2012 17:11

              Le problème des retraites, c’est aussi le fait du chômage.
              Réduisons le temps de travail, partageons-le, de manière à ce que tout le monde (ou presque) travaille, çà fera augmenter les cotisations et donc les rentrées d’argent dans les caisses de retraite.


              • gonzales gonzales 20 décembre 2012 17:33

                martine aubry a bien essaye en passant la duree legale a 35 heures ca n’a pas marche .les patrons n’ont pas joue le jeux .il faut donc trouver autre chose mais quoi ?


              • Spider 21 décembre 2012 02:52

                Le problème c’est surtout le hold up organisé par le gouvernement Sarkozy sur l’arrco-agirc qui va être obligé d’indemniser l’ircantec suite à la privatisation de La Poste.

                C’est aussi les exonérations de charges non compensées par l’état et données à tour de bras par tous les gouvernements.

                C’est aussi l’adossement en catimini de diverses caisses de retraite en faillite totale au régime des retraites du secteur privé.

                Autement dit, les déficits des caisses de retraites du secteur privé c’est comme celui de la sécu, c’est largement organisés par les gouvernements successifs


              • olfe olfe 21 décembre 2012 09:26

                Il ne faut pas dire que les 35 h n’ont pas marché.
                Il est vrai que le bilan est mitigé et que le patronat a fait tout ce qu’il pouvait pour sabrer la mesure.
                Mais le patronat, de tout temps, s’est dressé contre les mesures de progrès social : l’esclavage, le travail des enfants, le repos du dimanche, du samedi, les congés payés, la semaine de 48 h, de 40h.
                Il ne faut pas négocier ce genre de chose avec eux. Il faut leur imposer et il s’adapteront ...Il se sont toujours adaptés, là dessus, on peut leur faire confiance.


              • colza 20 décembre 2012 17:23

                Bon, en même temps, si le gouvernement peut trouver 20 milliards pour faire des cadeaux aux entreprises, il en trouvera tout autant pour payer les retraites, non ?
                Les 20 milliards de cadeaux fiscaux vont s’évanouir dans les poches des actionnaires et dans des paradis fiscaux, tandis que les 20 milliards de retraites vont être recyclés aussitôt dans l’économie.


                • Yohan Yohan 20 décembre 2012 22:53

                  La réforme ne pouvait pas marcher quand on fait surtout porter le chapeau aux salariés du privé. 

                  Sarko n’a pas eu les c....de s’attaquer aux régimes spéciaux et aux avantages des fonctionnaires (calcul de la retraite sur les 6 derniers mois contre 25 ans pour le privé) 

                  • olfe olfe 21 décembre 2012 09:16

                    N’importe quoi !!!
                    Le problème, c’est d’avoir fait tant de milliards de cadeaux fiscaux à des gens et des entreprises ou des organismes financiers qui n’en avaient pas besoin et qui se sont empressé de planquer ce pognon dans les paradis fiscaux.
                    - Évasion fiscale estimée en France : 50 milliards/an (c’est l’équivalent des intérêts de la dette française qui devrait être auditée d’urgence).
                    - Cadeaux fiscaux du quinquennat précédent : 170 milliards.
                    - Cadeau qui vient d’être fait aux entreprises : 20 milliards (qui correspondent au déficit des caisse de retraite).
                    Donc, si l’on veut avoir un peu de courage, de l’argent, il y en a. Et çà devient vraiment pénible que ce soit toujours les mêmes (pauvres et classes moyennes), qui sont mis à contribution.
                    Ce ne serait que justice que de partager les efforts. D’autant plus qu’en redistribuant de l’argent aux plus pauvres, ceux-ci le dépenseront et feront fonctionner l’économie réelle, ce qui évitera à nombre de commerçants et artisans de mettre la clé sous la porte et de grossir les rangs des chômeurs.


                  • Yohan Yohan 20 décembre 2012 23:53

                    C’est décidé. Pour son Noël, j’offre à Montebourg « Les pieds nickelés en Afrique.... » smiley


                    • Yohan Yohan 21 décembre 2012 00:01

                      Petite blague du garagiste

                      Hollande découvre sa nouvelle voiture de fonction. Il ouvre le capot pour voir l’état du moteur. Vite, il se débarrasse immédiatement des bougies, convaincu par son aile gauche qu’elles ne servent à rien. Puis, voyant que la machine ne démarre pas, il la jette dans une pente à 85% en espérant relancer le moteur. Le problème, c’est que Sarko qui la conduisait avant lui s’était débarrassé des freins smiley 


                      • reveil 21 décembre 2012 01:44

                        robinets grand ouverts + déluge fiscal + délocalisations des entreprises + fuite des contribuables envers qui on manque de respect + chômage de masse = qui va payer nos retraites.


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 21 décembre 2012 09:24

                          c ’est la fin ...


                          adieu monde cruel 

                          • auguste auguste 23 décembre 2012 17:38

                            @ rocla (haddock) 21 décembre 09:24

                            « C’est la fin ».

                            Bien au contraire, ce n’est que le début d’un système fiscal qui va régler le problème des retraites du secteur privé.

                            Le début de la « décroissance ».
                            Le début de la mort lente des vieux qui n’auront plus un sou pour se soigner.
                            Le début des impayés de loyers et de factures.
                            Le début de la galère pour les jeunes qui pouvaient compter sur les deniers des anciens.
                            Le début de la remise en cause des statistiques sur la durée de l’espérance de vie.
                            Le début de la maîtrise des plus vulnérables par la famine.

                            Le début de la fable du paysan et de son âne, qui pouvait travailler sans manger.

                            Le début d’un régime de retraite qui sera excédentaire par la force des choses, au fur et à mesure des décès prématurés.


                          • citizenzen 23 décembre 2012 23:50

                            La retraite par repartition va mal en raison du chomage, de la stagnation des salaires et du vieillissement de la population, sans oublier la cause 1ère : la retraite était à 65ans, Mitterrand l’a mise à 60ans sans penser à long terme. Qu’on soit de droite ou de gauche, il est urgent de revenir à 65ans : autant de « vieux » à la retraite, c’est intenable !


                            • Le péripate Le péripate 25 décembre 2012 11:10

                              Le système Pétain-Madoff des retraites n’est pas un modèle durable. Si la première génération a entrer dans le système a connu un rendement infini ( 0 cotisations, pension complète) une autre devra connaitre le sort inverse, tout payer et ne rien recevoir.


                              Comment as-t-on pu imaginer un système aussi pervers. Sans doute le fait que les premiers à inaugurer le système en ont eu tous les avantages a eu son importance.

                              • Yohan Yohan 25 décembre 2012 11:15

                                Un système où le dernier payeur est fait cocu. 


                              • spartacus spartacus 25 décembre 2012 20:17
                                Hollande a été élu par les rentiers de la fonction publique sur la promesse implicite de ne toucher à rien, et surtout pas aux statuts et régimes spéciaux de la fonction publique. 

                                Le slogan « Le changement, c’est maintenant » était une anti-phrase valant engagement à faire du bruit avec la bouche et du vent avec les bras pour habiller l’immobilisme le plus complet.


                                • Romain Desbois 25 décembre 2012 20:33

                                  Lancez vous dans la voyance, vous ferez peut-être illusion. Parce que pour l’analyse politique ....


                                • seules les retraites des ministres senateurs et deputes ne baissent bravo nos ex

                                  representantS maintenant lobbyisteS des labos ou de grands groupes...GENRE CLUB

                                  HIPPOCRATE OU PROMETHEUS....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès