Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Revenu Universel et politique familiale

Revenu Universel et politique familiale

Dans un article précèdent, je décrivais ce qu´était mon approche du Revenu Universel (RU) et quel pouvait en être le financement. J´aimerais maintenant m´intéresser plus spécialement à l´impact que ce versement régulier d´une allocation universelle et inconditionnelle à chaque individu aurait sur la politique familiale.

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-revenu-universel-est-il-108224

Je rappelle que le Revenu Universel (RU) est un revenu de base inconditionnel distribué chaque mois à tous les résidents d´un pays quelque soit leur situation familiale ou économique, qu´ils soient un homme ou une femme, jeunes ou vieux et actifs ou inactifs. Plusieurs définitions existent (confer la page Wikipédia) mais l´idée générale et généreuse, est de distribuer sans conditions la même somme d´argent à tous les adultes et la moitié de cette somme aux enfants.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle

Cette allocation universelle serait inconditionnelle et viendrait en remplacement des minima sociaux et des aides à la famille. Elle serait versée aux individus et non pas aux ménages. Associée avec une couverture maladie universelle, elle se cumulerait avec tous les autres revenus du travail et du capital ainsi que les revenus de remplacement que sont les pensions de retraite, les pensions d´invalidité, les indemnités journalières et les indemnités chômage de ceux qui ont cotisé pour cela. Ainsi, personne ne serait lésé ni découragé de chercher à gagner plus par son travail, son talent ou son esprit d´entreprise. Mais tout le monde serait assuré d´avoir toujours de quoi vivre quelque soit sa situation et surtout de voir ses efforts récompensés.

En contrepartie, la distribution automatique du RU s´accompagnerait d´une hausse de la fiscalité sur tous les autres revenus qui seraient alors taxés dès le premier euro à un taux plancher, sorte de super CGS, complété par des tranches supérieures d´imposition pour les hauts et très hauts revenus et la suppression de toutes les niches fiscales, y compris le fameux quotient familial dont on parle tant en ce moment.

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-remplacement-du-quotient-107937

La question est maintenant de savoir quels seraient les impacts de ce RU sur la politique familiale. Pour cela, je reprendrais les hypothèses et les exemples de mon précèdent article, à savoir un RU mensuel de 900 euros par adulte et de 450 euros par enfant contre un taux de prélèvement de 40% sur tous les revenus dès le premier euro gagné.

Une personne seule sans revenus, toucherait donc 900 euros par mois, mais perdrait le bénéfice du RSA et des allocations logements. En contrepartie elle serait libre de mener sa vie comme elle l´entend, sans devoir justifier sans cesse de sa situation. Et surtout, elle pourrait compléter ce revenu de base par n´importe quelle activité rémunérée de son choix.

Un couple sans revenus cumulerait ses 2 RU et toucherait donc 1 800 euros chaque mois. S´il a deux enfants, le couple toucherait en plus deux demis RU, c´est-à-dire 2 700 euros, chaque conjoint pouvant évidemment compléter ce revenu garanti en travaillant.

Une personne seule qui gagne actuellement 1 000 euros par mois et ne paye pas d´impôts, recevrait donc 900 euros et payerait 400 euros en impôts (40% de 1 000). Elle serait donc gagnante de 500 euros, mais perdrait le bénéfice de toute autre aide.

Une personne seule qui gagne actuellement 2 500 euros par mois et paye 211 euros en impôts, recevrait également 900 euros et payerait 1 000 euros en impôts (40% de 2 500). Elle serait donc encore gagnante de 111 euros.

Une personne seule qui gagne actuellement 3 000 euros par mois et paye 346 euros en impôts, recevrait encore 900 euros et payerait 1 200 euros en impôts (40% de 3 000). Elle serait encore gagnante de 46 euros. Par contre une personne seule qui gagne actuellement 3400 euros commencerait à perdre 5 euros par mois.

Maintenant une personne seule qui gagne actuellement 5 000 euros par mois, perdrait 214 euros par mois et une personne qui gagne actuellement 10 000 euros par mois perdrait 523 euros par mois, soit plus de 6 000 euros par an. En contrepartie, elle serait assurée qu´elle-même, ses enfants ou ses proches toucheraient le RU quelque soit leur situation.

Je tiens à préciser que ces montants de RU sont évidemment théoriques et dépendent directement du mode de financement choisi car je ne crois pas à la création monétaire miraculeuse. Par ailleurs, une introduction progressive sur plusieurs années et la remise à plat de notre système fiscal actuel très injuste me semblent inévitables, l’idéal étant de commencer avec un montant supérieur au RSA pour arriver petit à petit à des montants proches de 1000 euros par mois et par adulte.

Le montant du RU par individu est donc identique que l´on vive en couple ou seul. Cela peut paraitre injuste vis-à-vis des personnes seules qui ont proportionnellement plus de charges, mais il n’y a aucune raison de défavoriser des personnes qui décident de mettre en commun leurs ressources… Au contraire, une incitation naturelle à vivre en couple ou en communauté réduirait le besoin en logements et en énergie.

Le cas d´une personne élevant seule ses enfants est évidemment discutable… et on pourrait imaginer de donner un coup de pouce supplémentaire au premier enfant en lui attribuant un RU entier si elle peut prouver qu’elle vit seule, mais cela représenterait une entorse au principe d´universalité et d´inconditionnalité. Apres tout comme pour le célibataire vivant seul, rien n´empêche un parent célibataire de mettre en commun ses ressources avec un autre parent célibataire… ou plusieurs. Par ailleurs, la mise en place du RU ne se fera pas au détriment du logement social, qui restera une nécessité pour permettre au plus faibles de trouver une offre de logement à un prix raisonnable.

Je tiens à rappeler qu´il existe actuellement des aides attribuées aux personnes seules soumises au fait que ces personnes continuent de vivre seules. Je pense entre autres aux veuves bénéficiant d´une pension de réversion et à certains bénéficiaires de l´aide sociale ou de demi-parts pour les impots. Cela les amène parfois à tricher sur leur situation réelle… en maintenant un domicile fictif afin de ne pas perdre le bénéfice de ces aides. Avec un RU inconditionnel attribué à chaque personne, ces petits arrangements ne seraient plus nécessaires.

On notera au passage que la revendication du mariage pour les couples homosexuels afin de bénéficier des mêmes avantages fiscaux que les couples mariés n´aura plus lieu d´être car tout le monde se retrouvera enfin sur même pied d’égalité.

Le montant du RU étant identique que l´on vive au nord ou au sud, dans une grande ville ou à la campagne, si vous ne travaillez pas ou peu, il vaudra donc mieux éviter de vivre au centre de Paris ou dans un coin très demandé…ou alors faire le choix de la collocation. 

En cas de séparation, chacun part avec son RU, et celui de ses enfants s´ils vous accompagnent, ce qui simplifie et sécurise la vie du conjoint le plus faible économiquement. Ainsi, plus personne n´est obligé de rester avec un conjoint violent pour des raisons purement financières. Cela n´exclue nullement les pensions alimentaires mais cela permet d´assumer plus facilement les premiers besoins avant de passer devant le juge.

En cas de décès, on peut imaginer que le RU des trois prochains mois soit versé en une seule fois à la famille pour faire face aux frais d´obsèques.

Maintenant reste la question de savoir si une famille a intérêt à faire des enfants pour vivre sans travailler… ce qui peut être un choix momentané… et légitime. Apres tout, cela confortera notre natalité et on peut espérer que des parents plus disponibles élèvent mieux leurs enfants. Cela ne veut donc nullement dire que c´est forcément à Madame de rester à la maison… cela pourrait trés bien être les deux.

D´un autre cote, certains objecteront que les familles aisées seraient défavorisées par la perte du quotient familial, et que l´attribution d´un demi RU par enfant, ne compensera pas le surcout engendré par leur mode de vie… Je ne peux pas croire que ce soit un réel frein au souhait de faire des enfants… et si oui… et bien tant mieux pour les malheureux enfants qui seraient nés dans ces familles un peu trop vénales.

En conclusion, je dirais que loin d´être une utopie, ce mode redistribution des richesses permettrait de lutter efficacement contre la pauvreté et l´exclusion des familles les plus fragiles. Cela simplifierait les séparations mais en contrepartie encouragerait le rapprochement des personnes seules et le développement de nouvelles communautés. Le Revenu Universel n´est donc pas une chimère, juste un choix de société.

http://pourunrevenusocial.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_citoyen

http://www.revenudexistence.org/objections.htm

http://owni.fr/2011/03/18/yoland-bresson-revenu-existence

http://le-revenu-de-base.blogspot.com

http://www.allocationuniverselle.com/index.htm

http://www.libgauche.fr/allocation-universelle-voie-liberale-communisme-jacques-marseille/

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-allocation-universelle-108000

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-revenu-universel-sera-t-il-107464

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-revenu-universel-est-il-108224


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 17 février 2012 10:51

    dans la continuité, voici un article de Louis Maurin sur la quotient familliale :

    http://2ccr.unblog.fr/2012/02/13/supprimer-le-quotient-familial/


    • jpm jpm 17 février 2012 11:23

      Merci Robert Gil pour ce lien qui explique bien en quoi la regle fiscale du quotient familial est injuste vis a vis des familles les plus demunies. Il vrai que son remplacement par un credit d´impot inconditionnel ou une hausse des allocations familialles versees sans conditions de revenu des parents serait un premier pas vers une espece de Revenu Universel verse aux enfants.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 février 2012 11:06

      Le Dividende Universel.


      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

      Ce projet de « Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage.


      • jpm jpm 17 février 2012 11:18

        Je profite de la sortie de l´article pour rappeler que le collectif PouRS (Collectif Pour un Revenu Social) qui fait la promotion d’un revenu social, universel et inconditionnel organise un colloque à Montreuil, les 30 et 31 mars 2012, pour penser les conditions de mise en œuvre et anticiper les conséquences d’un revenu inconditionnel (voir lien ci-dessous).

        http://pourunrevenusocial.org/?page_id=69


        • Scorsonère noire géante de Russie 17 février 2012 12:08

          Bonjour. Sans rentrer dans les querelles internes de vos groupuscules d’extrême-gauche respectifs, j’ai une question simple pour les partisans des revenus sociaux « inconditionnels »,« universels », galactiques ou que sais-je : Admettons que je sois Ouzbek, Burkinabè, ou autre, au choix, introduit en douce sur le territoire français. Ai-je vocation à réclamer ce revenu ? 


          • jpm jpm 17 février 2012 12:21

            Je crois que la reponse a votre interrogation se trouve dans la formulation de la question... une personne introduite « en douce », c´est a dire sans declarations officielles ni papiers, et encore moins de compte en banque, ne pourra evidemment pas pretendre a ce revenu universel. On ne saurait meme pas ou et comment le verser smiley
             
            Apres la question de savoir quel est le perimetre exact du Revenu Universel est toujours en discussion. Certains pensent qu´il faut le donner uniquement aux citoyens qui ont la nationalite. Personnellement, je pense qu´il serait suffisant d´avoir le status de resident fiscal... c´est a dire resider plus de six mois dans le pays... et detenir l´ensemble ses interets economiques (travail, patrimoine, epargne) dans le pays et bien evidemment y payer des impots, y compris sur les revenus provenant de l´etranger. Cela exclut donc d´office les exhiles fiscaux en Suisse ou en Patagonie. Par ailleurs rien n´empeche de prevoir une attribution progressive du RU... qui augmenterait avec les annees de presence officielle sur le territoire.


          • cevennevive cevennevive 17 février 2012 12:27

            Bonjour à tous,

            Scorsonère, je pense que le RU serait pour les français, tous les francais, de souche ou naturalisés, vivant sur le territoire bien entendu. L’on ne peut pas imaginer un français travaillant au Québec ou ailleurs, bénéficier de ce revenu...

            Est-ce que je me trompe JPM ?

            Cordialement.


          • cevennevive cevennevive 17 février 2012 12:33

            Bonjour JPM,

            Nos messages se sont croisés, et vous avez répondu avant même de lire la question...

            Vous aurez sans doute bien des questions sur des « détails » de la part de ceux qui sont réfractaires à l’idée d’un RU...

            Bon travail. Cordialement.


          • jpm jpm 17 février 2012 12:37

            Tout a fait Cevennevive smiley,

            tout dependra donc de la definition du citoyen... et je ne crois pas que cela doive se reduire a la nationalite. Ainsi un Francais resident au Quebec aura bien droit a un Revenu Universel, mais celui mis en place par la province de Quebec. En contrepartie, un travailleur etranger etabli legalement et officiellement de longue date sur le territoire francais, devrait avoir droit au RU francais.


          • jpm jpm 17 février 2012 12:56

            Merci merci, Cevennevive,

            je sais que je peux compter sur votre soutien... et je n´oublie pas que c´est a travers un de vos articles que j´ai pu decouvrir et approfondi ma connaissance du RU.

            Tres cordialement Jpm


          • jpm jpm 17 février 2012 13:31

            Salut Orion, ah non je ne savais pas que cela faisait tout juste un an pour l´article de Cevennevive, mais je me souviens encore tres bien de nos premieres interventions smiley

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chomeurs-les-droits-de-l-homme-89006


          • Scorsonère noire géante de Russie 17 février 2012 13:52

            Merci de vos réponses, amis utopistes. C’est bien ce que je craignais. 


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 février 2012 15:19


            Jacques Marseille avait l’antériorité sur
            CévenneVive, JPM ou Orion...

            Par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 6 août 2009 10:12
            à Lucien Denfer (xxx.xxx.xxx.238) 6 août 09:49 

            Le seul bémol c’est qu’il est dans la nature humaine de vouloir pofiter, disposer ici et maintenant d’un avantage, pas dans 40 ou 100 ans.
            Nous partons de si bas que je n’ai pas trouvé le moyen d’obtenir des résultats à très court terme.

            C’est trop abstrait et nous sommes conditionnés pour rester dans une vision individualiste et à court terme.
            Toutefois, pour le très court terme, Jacques Marseille [dernier chapitre de son livre « L’argent des Français », paru en janvier 2009], préconise de mettre en oeuvre, immédiatement, l’Allocation Universelle mensuelle de 750 Euros per capita (au-dessus de 18 ans) pour un coût maximal additionnel de 11 milliards d’Euros durant la première année. Cela permettrait d’attendre les résultats à plus long terme du Dividende Universel.

            Aussi, une telle société économique amenée à gérer les activités d’une nation (ces citoyens et ces entreprises) devrait idéalement bénéficier d’un énorme capital de démarrage (provenance ?), afin que chacun puisse y trouver son compte dès le départ, la capitalisation ne faisant qu’améliorer les conditions de participation année après année. 
            Dans la situation où nous sommes, il est illusoire d’espérer bénéficier d’un énorme capital de démarrage : la phase d’épargne est incontournable.
            (Mais la proposition de Jacques Marseille pour le très court terme constitue une bonne solution)
            Pour ce qui concerne la provenance des fonds, durant cette phase d’épargne, il n’est que de savoir que les Français sont de grands épargnants et que, par ailleurs, ils « placent » annuellement plus de vingt milliards dans les jeux de hasard et quelques autres dizaines de milliards dans le tabac et l’alcool.

          • jpm jpm 17 février 2012 15:28

            Jean-Pierre, nous sommes bien daccord, je n´ai rien invente et je n´ai fait que synthetise ce que j´ai retenu de ces principes de Revenus Universels. Je parle en mon nom, car il y a tellement d´interpretations et de denominations pour des choses assez proches... que j´ai finalement fait ce choix la.

            Maintenant concernant votre dividende universel, meme si j´apprecie l´idee au niveau intellectuel, je trouve aussi que c´est bien long d´attendre 40 ans avant d´en voir enfin les fruits... c´est pourquoi je prefere encore croire a une meilleure redistribution des richesses immediate... un peu sur le modede de la retraite par repartition introduite apres guerre. Cela aurait ete vraiment dommage pour nos grands parents... de devoir attendre aussi longtemps avant de pouvoir en beneficier, et connaissant les grands crises que nous vivons regulierement je ne donnerais pas cher de nos pensions smiley


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 février 2012 15:44

            Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 17 février 15:28
            « c´est bien long d´attendre 40 ans avant d´en voir enfin les fruits... »

            Je vous ai déjà répondu sur ce point :

            Par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 31 janvier 10:41

            Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 31 janvier 09:46
            « il faudra 50 ans d´epargne avant d´obtenir la taille critique qui permettra de distribuer enfin un dividende universel significatif a tout le monde. Je trouve cela bien long... et j´espere que nous aurons trouve une autre solution. »

            Une durée de 50 ans demeure bien inférieure à celle, de plus de 160 ans, depuis laquelle Karl Marx fourvoie le prolétariat avec son criminel projet d’éradication de la bourgeoisie : le pire est que cette élimination physique fut réalisée dans certains pays de triste mémoire...

            En attendant d’atteindre la taille critique nécessaire au Dividende Universel, je propose de mettre en oeuvre, à titre transitoire, une Allocation Universelle, un Revenu Universel, et cætera...


          • jpm jpm 17 février 2012 15:51

            C´est justement de la periode de transition que nous parlons Jean-Pierre. Pour la phase de capitalisation, nous sommes malheureusement bien mal parti avec nos deficits... car avant de se creer collectivement un fond souverain, il semble plus urgent de rembourser nos dettes et de permettre aux plus pauvres de survivre aux crises dont ils ne sont absolument pas responsables.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 février 2012 15:52

            Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 17 février 15:28
            « connaissant les grands crises que nous vivons regulierement je ne donnerais pas cher de nos pensions »

            La question est de savoir si les retraites par répartition (relevant de cotisations sur salaires) ou/et un Revenu Universel (relevant de prélèvements fiscaux) sont plus à l’abri des crises économico-financières que les profits d’un patrimoine financier directement investi dans l’économie marchande réelle.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 février 2012 16:02

            Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 17 février 15:51
            « rembourser nos dettes » [...] « dont ils ne sont absolument pas responsables »

            Dans les démocraties, tous les citoyens-électeurs-contribuables sont politiquement et collectivement responsables de la dette accumulée par les partis politiques qu’ils ont mis au gouvernement durant des dizaines d’années.


          • jpm jpm 17 février 2012 16:06

            Je suis bien daccord tout cela est discutable... mais rien ne dit qu´un patrimoine financier collectif soit toujours bien gere... surtout sur d´aussi longues periodes. Et que ferons nous si nos brillants gestionnaires se plantent dans leur investissements ? A vrai dire, un prelevement direct sur les richesses produites me semblent encore la methode la plus efficace... et la plus sure. Cela n´exclue pas le developpement d´une economie collective et solidaires, telle que des scops... ou les mutuelles, mais au moins on est sur de ne pas se faire avoir par le marche. 


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 février 2012 16:24

            Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 17 février 16:06
            « Je suis bien daccord tout cela est discutable... mais rien ne dit qu´un patrimoine financier collectif soit toujours bien gere... surtout sur d´aussi longues periodes. Et que ferons nous si nos brillants gestionnaires se plantent dans leur investissements ? »
            Je trouve que vous balayez un peu vite les résultats plus que centenaires de la Fondation Nobel.
            Heureusement qu’elle n’est pas gérée par des « Bill Gates »...

            Bill Gates est financièrement incompétent !

            « Cela n´exclut pas le développement d´une économie collective et solidaire, telle que des scops... ou les mutuelles, mais au moins on est sûr de ne pas se faire avoir par le marché ».
            Comment cette économie collective, solidaire, échappe-t-elle aux aléas du marché si elle fonctionne dans le cadre de l’économie marchande réelle ?
             


          • jpm jpm 17 février 2012 12:45

            Justement le travail au noir d´une population exclue et fragilisee par l´absence de papiers est une faiblesse du Revenu Universel. En effet, les citoyens normaux pouvant modestement vivre sans travailler deviendront probablement plus exigeants sur le choix de leur metier... et alors on peut craindre que les taches les plus penibles et les moins gratifiantes soient effectuees au black par une population etrangere et non declaree. 


          • Scorsonère noire géante de Russie 17 février 2012 13:27

            Pernod, c’est vous le racialiste. Vous confondez nationalité et ethnie. Pour votre information, je suis français de souche polynésienne, à même d’en remontrer en taux de mélanine à n’importe quel Ouzbek. Cela ne m’empêche pas de ne pas goûter votre haine des français de souche « gauloise ». Alors, allez donc vous faire ******* avec vos leçons d’antiracisme 


          • easy easy 17 février 2012 12:35

            Au Monopoly, on réunit des joueurs qui n’ont rien, on leur distribue des billets et ensuite ils jouent. Idem avec les jeux vidéos où chacun démarre en étant doté de munitions. Les joueurs s’amusent comme des fous mais ne produisent qu’une ambiance hystérisée. Même celui qui a gagné la partie reste les mains vides de pain et se tourne vers sa mère « Maman, j’ai faim ».


            S’il y a quelque chose à distribuer généreusement et d’office aux naissants, c’est un lopin de terre, une pioche, un lot de graines et un arrosoir ainsi qu’un mode d’emploi. En d’autres temps, un arc et des flèches auraient fait l’affaire mais désormais la chasse et la cueillette ne suffisent plus et il nous faut labourer.

            Il existe déjà une dotation aux naissants et elle est apportée par leurs parents de mille manières ainsi que par la nation au travers de la scolarisation et des secours en cas d’accident.

            S’il y a un renfort de dotation à fournir, il doit aller à ceux qui sont orphelins ou handicapés et sur la base d’un esprit de fraternité généreuse.

            Dans tous les cas, la dotation devrait consister en un outil matériel et immatériel, jamais en une rente matérielle 
             
            Un monde où chacun commencerait sa vie en jouissant d’un pécule offert chaque jour ne sera incité qu’à exiger de plus en plus de rentes sans jamais voir la moindre logique à produire une quelconque richesse concrète en contrepartie.

            Votre simplisme magique peut faire l’objet de jeu de débats sophistes pendant encore mille ans mais s’il était appliqué, nos chiottes seraient bouchés et nos magasins vidés avant 3 mois.


            • jpm jpm 17 février 2012 12:54

              Vous etes gentils Easy, mais tout le monde n´a pas la main verte. Alors rien ne vous empeche avec votre Revenu Universel de vous acheter un petit morceau de terrain... des graines et une pioche et laisser les autres developper leur talents comme ils l´entendent. Moi personnellement je prefere faire autre chose que cultiver mon jardin et que mon boulanger continue de me vendre son pain smiley

              Par contre, a propos du petit lopin de terre dont serait prives les gens a cause de la propriete privee qui s´etend desormais partout, c´est une des justifications morales de la distribution du Revenu Universel. On peut voir cela comme une contrepartie a la spoliation du droit naturel a la chasse et la ceuillette. 



            • wolver wolver 17 février 2012 17:54

              « Par contre, a propos du petit lopin de terre dont serait prives les gens a cause de la propriete privee qui s´etend desormais partout... »

              Pas faux ! Puisqu’un système ôte le droit à un individu de construire sa cabane en forêt et de vivre sans argent, je ne vois pas pour quelle raison le revenu universel inconditionnel lui serait refusé.

              http://www.youtube.com/watch?v=RhNzQj4C620


            • JL JL1 17 février 2012 12:39

              Celui qui ’prétend’ dans les cours de maternelle que le père Noël n’existe pas se fait toujours jeter.

              Excusez moi de n’en rien dire et de me retirer vite fait sur la pointe des pieds !

               smiley


              • jpm jpm 17 février 2012 12:59

                Mais non JL, restez donc encore un peu, vous savez tres bien que vous etes toujours le bienvenu. Evidemment nous ne sommes pas souvent daccord... mais c´est aussi cela qui fait avancer le debat.


              • Jean-paul 17 février 2012 13:15

                Comment appliquez vous le RU aux pays du tiers monde ?


                • Jean-paul 17 février 2012 14:12

                  Orion
                  D’autres pays prendront exemple sur nous .
                  Connaissant notre bureaucratie j’en doute sans parler du fiscal .


                • jpm jpm 17 février 2012 13:23

                  Tres bonne question Jean-Paul,

                  a vrai dire c´est a chaque pays de mettre en place son propre modele de Revenu Universel, en fonction de ses resources propres ou des aides qu´il peut obtenir des autres pays. A ce propos, vous trouverez ci-dessous un article de Courrier International sur un projet pilote qui a eu lieu en Nanibie.

                  http://www.courrierinternational.com/article/2010/04/29/les-miracles-du-revenu-minimum-garanti

                  Sinon, tant qu´a etre utopique, on pourrait aussi imaginer de genaliser le concept de Revenu Universel a l´echelon des Etats. Ainsi une partie de la richesse mondiale serait repartie entre chaque Etat en fonction de son nombre d´habitants... a charge pour les Etats de repartir cette argent a chaque individus... mais bon, compte tenu du niveau de corruption ambiant, ca risque de prendre encore un peu de temps avant d´y arriver smiley


                  • Jean-paul 17 février 2012 13:37

                    Orion
                    Vu le succes du RMI RSA ne croyez vous pas que le RU va creer de nouveaux pauvres en France


                    • Jean-paul 17 février 2012 13:56

                      @ Orion
                      Commencons par le RU en France
                      Tu touches le RU en France ou tu resides et tu bosses en Suisse .Tu vas voir si les commercants ne vont pas augmenter leurs prix . ;)


                    • jpm jpm 17 février 2012 14:51

                      Jean-Paul,

                      je ne comprends pas votre raisonnement... ce ne sont pas le RMI ni le RSA qui creent la pauvrete... mais bien l´absence de travail et de revenus. Il ne faut confondre le traitement avec la maladie. 

                      Apres pour ce qui est du risque d´augmentation des prix... ce n´est pas sur... car la concurrence existera toujours... et si la demande augmente on peut esperer que la production augmentera aussi. Je rappelle que ce systeme encourage la reprise et le maintien en activite car les revenus du travail s´ajoutent a l´allocation mensuelle inconditonnelle. Donc les gens qui voudront ameliorer leur consommation pour eux ou pour leurs proches continueront de travailler.

                      Apres pour l´histoire de la Suisse, je n´ai pas tout compris. Les residents suisses toucheront le RU suisse (ils sont dailleurs bien plus en avance que nous sur le sujet) et les residents francais le RU Francais. Le cas des travailleurs frontaliers devra evidemment etre examine en details et dependra de l´endroit ou seront payes les impots. 

                      @ Orion
                      Commencons par le RU en France
                      Tu touches le RU en France ou tu resides et tu bosses en Suisse .Tu vas voir si les commercants ne vont pas augmenter leurs prix . ;)





                    • Jean-paul 17 février 2012 13:42

                      Je m’explique a 900 euros par personne le Ru les prix vont certainement augmenter car ceux qui voudron travailler voudront egalement en tirer un benefice pecunier et je ne parle que d’un Ru francais le Ru mondial comme l ’admet l’auteur est une utopie .


                      • jpm jpm 17 février 2012 14:55

                        Effectivement mon article n´est valable que pour la France. Le revenu universel mondial n´est pas encore a l´ordre du jour, car il n´existe pas encore de gouvernement mondial, ni meme de monnaie mondiale qui permette de la mettre en place.

                        Je rappelle que dans mon modele, les gens qui travaillent sont toujours gagnants... meme s´ils sont imposes des le premier euro gagne. Ce n´est malheureusemnt pas le cas actuellement, car ils existent tout un tas de trappes a inactivite qui decourage la reprise d´activite. Ainsi, beaucoup de menages font attention a ne pas devenir imposables de peur de perdre les aides et les bourses pour eux memes ou leurs enfants. Cela ne rapporte malheureusement a personne.


                      • MyHyene MyHyene 17 février 2012 15:04

                        @Jean-paul
                         

                        Il n’y a pas que ceux qui travaillent qui voudront augmenter leurs revenus.

                        Un propriétaire qui loue un logement saura que son locataire touche 900€ de plus chaque mois.
                        Étant donné que les prix augmenteront et que le propriétaire ne va pas abandonner son pouvoir d’achat (qui sera amputé de 40% si j’ai compris le principe de fiscalité émis par jpm ).
                        Votre propriétaire va donc logiquement vous annoncer une augmentation de loyer de l’ordre de ... 900€ ( ou 1800 si vous vivez à deux), ou en tout cas une augmentation importante.

                        C’est là tout le problème du revenu universel,
                        Car d’après sa définition sur wikipédia :
                        « ce revenu permettrait à chaque individu de satisfaire ses besoins
                         primaires (se nourrir, se loger, se vêtir, voire acquérir certains biens culturels de base),
                          »

                        Or si les prix augmentent soit le revenu universel augmente et génère ainsi une nouvelle hausse des prix.
                        Soit le revenu universel n’augmente pas et il ne remplit plus sa mission vis à vis des besoins primaires.


                      • jpm jpm 17 février 2012 15:10

                        Salut MyHyene,

                        je crois que vous avez oublie une partie de mon raisonnement dans le cas du proprietaire... certes il sera impose de l´ordre de 40% sur les revenus de ses loyers (qui sont deja taxes aujourd´hui) mais en contrepartie lui aussi touchera le RU. Donc au contraire, on peut imaginer que les petits proprietaires qui louent un bien pour assurer leur retraite, voient leurs revenus nets augmenter... car le montant du RU sera superieur a la hausse de leurs impots. Par ailleurs, sachant que leurs locataires seront davantage solvables.. ils seront peut etre moins exigeants au niveau des garanties... et pas forcement plus gourmands, sachant qu´une bonne partie de la hausse partirait en impots smiley


                      • Jean-paul 17 février 2012 15:22

                        Il faudra creer des logement sociaux pour ceux qui ne touchent que le RU car le prix des loyers va flamber ( couple = 2 salaires +2 RU )


                      • jpm jpm 17 février 2012 15:32

                        Il faudra creer des logements sociaux, avec ou sans RU, car le besoin en logement existe deja. Par ailleurs, il faudra aussi penser a deloger ceux qui n´ont plus rien a y faire... en appliquant de veritables sur loyers... qui aideront les organismes sociaux a financer d´avantage de constructions et de renovations pour ceux qui en ont vraimet besoin.


                      • Jean-paul 17 février 2012 15:46

                        Al’auteur
                        Vous allez parquez les RU dans de nouveaux HLM ce qui creera de nouvelles banlieues a risque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès