Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Riche comme Jobs

Riche comme Jobs

Suite à la disparition du génial informaticien, une pluie de louanges, et des tonnes de larmes se sont déversées, et pourtant, tout n’est pas si rose dans le monde de la Pomme.

Un autre Job, personnage mythique de la bible était si pauvre qu’il a donné naissance à une expression qui résumait tout. : « Pauvre comme Job  ».

D’après la Bible, ce Job là, qui était riche et puissant, perdit en une journée sa femme, ses enfants, ses biens, puis sa santé, gardant malgré tout une foi inébranlable. lien

Tout à l’opposé du créateur de l’iPad, de l’iPhone et du reste, qui nous a quitté, frappé par un cancer, à l’âge de 56 ans, avec un épais matelas de billets.

Sa fortune estimée à 7 milliards de dollars le plaçait au 39ème rang des personnalités les plus riches des Etats-Unis. lien

Il faut dire que le succès de l’entreprise menée est incontestable, à plus d’un niveau.

100 000 dollars investis au moment du retour d’Apple valaient 10 ans après 3,6 millions. lien

Bien sur, si on ne peut en vouloir à Steve Apple d’être devenu milliardaire, et si on ne peut que se réjouir des innovations dont il est à l’origine, il faudrait quand même se pencher sur les pratiques commerciales qui ont permis son succès.

La presse nous abreuve d’un concert de louanges venu saluer sa disparition : d’Obama à Bill Gates, en passant par Besson, Sarközy et Martine Aubry, pas une voix n’a manqué pour élever une statue à la gloire du génial informaticien. lien

Barack Obama a bien voulu voir en lui « le meilleur exemple de l’incarnation du rêve américain », le magazine « Fortune  » l’a qualifié de « patron de la décennie » et le « Financial time  » de « personnalité de l’année ». (lien)

David Cameron a déclaré « Steve Jobs a transformé la façon de travailler et jouer », suivi par Sarközy qui n’en pensait pas moins, Fillon ajoutant qu’il avait « changé le quotidien de millions de gens  », le premier ministre irlandais Enda Kenny concluant « qu’il avait changé les mentalités dans le monde des affaires ». lien

Même les Jésuites ont donné de la voix pour saluer sa disparition, et Armstrong, le cycliste aux dopants invisibles s'est déclaré dévasté. lien

Mais toutes ces belles déclarations sont à mettre à la lumière d’une autre réalité.

A l’opposé de Ford ou de Général Motors qui ont fait la richesse de l’Amérique grâce aux centaines de milliers d’emplois crées, (lien) Jobs a radicalement changé de méthode.

Il a désintégré la chaine de fabrication, donnant aux travailleurs américains de la « Silicon Valley » la part belle : conception, marketing, et un peu de vente, mais laissant la production et la logistique à des entreprises chinoises, afin de profiter du bas cout de la main d’œuvre, leur imposant des conditions de travail dignes d’un esclavagiste. lien

Faut-il continuer d’applaudir à la délocalisation, laquelle plombe notre économie, car s’il est effectivement plus simple d’utiliser de la main d’œuvre bon marché à l’autre bout du monde, quid des entreprises qui tentent de survivre sur le sol du territoire national, et surtout, comment résoudre le problème du chômage, induisant une perte de la croissance, et un affaiblissement de la consommation. lien

D’autant que la situation du coté de la Chine n’est pas vraiment encourageante pour les travailleurs.

Les suicides, les cas d’empoisonnement se sont multipliés chez les sous-traitants chinois.

Même si, après avoir appris les conditions de travail scandaleuses qui régnait dans les 10 usines chinoises, Apple a décidé un audit social complet portant sur 288 sous-traitants, leur imposant en 2010 un nouveau code de conduite, beaucoup de mal avait été fait, et l’on s’est interroge encore s’il ne s'agissait pas d’une simple opération de communication.

Comme l’a écrit une ONG hongkongaise spécialisée dans la défense des ouvriers chinois : « c’est un peu tard, Apple a attendu que les scandales se multiplient pour annoncer des mesures. Mais ce n’est que l’application stricte de la loi. Depuis 3 ans, nous dénonçons les conditions de travail chez la plupart des sous-traitants d’Apple. Des enfants mineurs ont travaillé sur les lignes de production, il y a des clandestins aussi, les cadences imposées par Apple sont infernales, ce qui a conduit à des suicides d’ouvriers et puis il y a ceux qui ont été exposés à des produits chimiques. Sur tous ces points, les réponses d’Apple ont trop tardé ».

Pour la première fois, en effet, Apple a reconnu l’empoisonnement de 137 de ses ouvriers qui travaillaient pour le sous-traitant Wintek, à Suzhou, en Chine. Ils ont été exposés à un produit cancérigène, le n-hexane et demandent réparation.

Un rapport de 46 pages, intitulé « Bad Apple  » réalisé par des organisations de défense de l’environnement, dénonce les pratiques des entreprises chinoises travaillant pour Apple, lesquelles ont pollué gravement et durablement l’environnement, mettant en péril la santé des habitants autour des usines.

On y apprend que le géant informatique à pollué le lac Nantaizi par des métaux lourds, mettant en évidence des taux de cuivre 56 à 193 fois plus élevé que dans les autres lacs du secteur. lien

Le journaliste Jordan Pouille, de retour de Foxconn décrit dans une enquête qu’il a réalisé pour le journal « la Vie » « un camp de concentration ». lien

Dans cette usine géante, ils sont 300 000 a travailler 15 heures par jour, 6 jours par semaine, (parfois même 7 jours, si les commandes affluent) avec une pause de 10 minutes toutes les 2 heures, pour des salaires de 50 dollars par mois (lien) afin de fabriquer jusqu’à 3000 iPhone par jour. lien

Foxconn a démenti dans un communiqué une partie de ces informations, affirmant n’avoir que 160 000 employés, lesquels seraient payés au minimum 101 dollars par mois, ce qui sur le fond ne change pas grand-chose. lien

Apple a d’ailleurs reconnu que des progrès restaient à faire en matière de conditions de travail, admettant que les limites de travail hebdomadaire (60 heures) ont été dépassées 35% du temps sur une période de 7 mois, et que les employés ont travaillé plus de 6 jours par semaine 25% du temps. lien

De plus les travailleurs dorment dans des dortoirs de 200 lits et n’ont pas droit à recevoir des visites de l’extérieur. lien

Et ne parlons pas des enfants que les entreprises chinoises sous traitante d’Apple ont reconnu avoir engagé pour construire nos petits bijoux informatiques. lien

Suite aux pressions Apple a reconnu un « dérapage ». lien

Ma Jun, directeur d’une ONG pékinoise, enfonce le clou évoquant « la face sombre d’Apple » et déclarant « nous avions l’image d’une entreprise citoyenne, plutôt branchée, et qui devrait jouer un rôle de leader dans le monde de l’informatique et des nouvelles technologies. Au lieu de cela, Apple se révèle être l’entreprise la plus fermée et la plus obstructive qui existe ».

Même si à la suite de l’audit quelques améliorations ont été constatée, comme des études offertes jusqu’à l’âge de 16 ans à ceux qui ont travaillé pour Apple, les salaires augmentés, et que des filets anti-suicides ont été installés, 14 ouvriers de Foxconn ont encore attenté à leur vie en 2010 (lien) et en septembre 2011, un blogueur faisait le point du chemin qui restait à faire pour que la firme à la pomme soit a nouveau respectable, reprenant une belle couleur verte. lien

En 2010, outre les dérapages liés au monde du travail, Apple aura été responsable d’émission de 14,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre. lien

Alors tant pis si le concert de louanges risque d’être terni par ces informations, mais comme le dit mon vieil ami africain : « la vérité n’est jamais blanche ou noire, elle est la plupart du temps grise ».

Merci à Corinne Py pour sa contribution.

L’image illustrant l’article provient de « fr.123rf.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 8 octobre 2011 09:19

    Super article , Olivier. J’en avais vaguement entendu parlé mais tu mets les choses au point avec une précision glaçante.
    Que tu sois le seul à le dire en dit long sur la morale de l’industrie et des medias.
    Que le parti socialiste n’en parle pas, passons.

    Mais à toi, bravo !

    Joë n’est pas encore passé ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:26

      Ariane

      merci d’être la première à réagir,
      c’est vrai que le concert de louanges commençait à me gaver grave, 
      et c’est en commençant d’écrire l’article que j’ ai compris l’étendue du forfait.
      bien sur, il n’est pas le seul à délocaliser,
      mais de voir tous ces grands (?) le mettre au sommet avait quelque chose d’indécent
      merci de ton commentaire, et ton livre au fait ?
      donnes m’en des nouvelles stp
       smiley


    • T.REX T.REX 9 octobre 2011 20:09

      Bravo Olivier , tu restes lucide ! Ton titre est excellent.
      Steve Job n’est pas plus ni moins indispensable à l’évolution de l’homme et comme bien d’autres dans ce métier il a fait beaucoup de mal autour de lui comme tu nous le révèles.
      On ne devient pas riche sans casser d’œufs !

      Non seulement je pense qu’ APPLE se passera très bien de Jobs mais aussi que malheureusement ses méthodes déplorables qui rendent captif les clients et rendent payant ce qui était gratuit ou presque sont les pires qui soient et ont de beaux jours devant elles. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2011 07:21

      Trex

      merci de ta réaction et de ton analyse que je partage totalement
       smiley

    • Ariane Walter Ariane Walter 8 octobre 2011 09:20

      « entendu parler » sorry !


      • Kalki Kalki 8 octobre 2011 09:28

        Le reve américain est mort


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:27

          kalki

          c’est donc ça cette odeur ?
           smiley

        • Mammon 8 octobre 2011 09:37

          Bonjour Olivier

          Il est rassurant de savoir que je ne suis pas le seul à être quelque peu gêné par le concert de louanges qui a suivi la mort de Steve Jobs, quand bien même je respecte profondément l’homme (celui atteint du cancer) et la douleur de ses proches.
          Pourquoi ? Parce que tout génial informaticien qu’il était, il était d’abord un businessman, avec tout son côté lumineux et surtout son côté sombre. Et c’est ce côté sombre, non pas propre à lui seul mais à tous ceux dont la finalité est d’engranger des profits, qui paraît en complet décalage avec tous les discours hagiographiques tenus à son égard.
          Mais ce qui m’interpelle surtout, ce que malgré sa fortune, son intelligence, sa notoriété, il a été fauché par le cancer, ce fléau qui frappe indistinctement tous les êtres humains, qu’ils soient riches ou pauvres, géniaux ou idiots, célèbres ou inconnus...
          Devant la maladie ou la mort, nous sommes tous égaux et nous ne possédons plus rien, au final...

          PS : je connais votre antipathie envers notre président, mais de grâce, appelez-le par son nom, « Sarkozy » et non pas « Sarközy ». Laissez-lui donc, à lui et certains de ses amis, le monopole de la stigmatisation selon les origines...


          • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:30

            Mammon

            nous sommes donc au moins deux à avoir réagi 
             smiley
            sinon au sujet de sarközi, j’aime bien l’écrire de cette manière, 
            non par antipathie, car au fond, si on peut en vouloir en quelqu’un ce serait d’abord en vouloir aux français naïfs qui avaient tant envie d’y croire qu’ils ont voté pour lui,
            mais, le concernant, je le plains plutot qu’autre chose.
            il n’y a donc pas d’antipathie
             smiley
            merci de votre commentaire

          • Slipen’Feu 8 octobre 2011 11:21

            Le cancer est démocratique


            • luluberlu luluberlu 8 octobre 2011 12:08

              Métastases de tous les organes unissez vous !!!!


            • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:31

              slipenfeu

              pas mieux.
               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:32

              voila une lutte qui semble gagnée d’avance.

               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:33

              orion

              beau rapprochement,
              une forme de réponse du berger à la bergère.
               smiley

            • Gollum Gollum 8 octobre 2011 12:03

               « la vérité n’est jamais blanche ou noire, elle est la plupart du temps grise ».


              Oui, ben dans ce cas il faut préciser que ceci est valable pour toute l’industrie informatique, quelle que soit la marque... Dell, et autres compagnies sont AUSSI fabriquées en Chine.

              C’est la mondialisation qui veut ça. Alors, au lieu de taper sur Apple, ne vous trompez pas d’ennemi... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:35

                Gollum,

                bien sur, bien sur,
                mais le fait que d’autres soient à la faute ne devrait pas empêcher de pointer du doigt la faute des autres.
                non ?
                 smiley

              • Gollum Gollum 8 octobre 2011 14:19

                Pas de souci Olivier... à condition d’être juste et impartial... smiley


              • Clojea Clojea 8 octobre 2011 12:09

                Dark side of Apple. Bien vu Olivier. Faire trimer les gens à l’autre bout de la planète est rebutant. Décidément, les grandes entreprises ont toujours le même défaut. Vivement que tous les pays soient à peu près égaux, comme ça plus de délocalisation.


                • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:36

                  Clojea,

                  je partage et remercie.
                   smiley

                • foufouille foufouille 8 octobre 2011 12:17

                  pareil pour tout ce qui est technique et vient d’inde et de chine
                  jean delave, encens bas de gamme, hifi, etc


                  • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:37

                    foufouille

                    je ne connais pas ce jean delave, mais je veux bien croire qu’il est aussi dans l’erreur économique.
                     smiley

                  • foufouille foufouille 8 octobre 2011 14:50

                    vu dans un reportage
                    produit en inde, sans protection et a coup de produits chimique qui finissent dans la riviere


                  • astus astus 8 octobre 2011 12:33
                    Olivier :

                    Vous soulignez à juste titre que la réussite économique d’Apple a notamment pour corollaire des formes d’esclavagisme , un « dégât collatéral » que j’abordais aussi brièvement dans mon post d’hier : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/vous-avez-dit-apple-mania-102014 Mais en réalité le problème est encore plus grave si l’on s’éloigne un peu de Steve Jobs et de son entreprise pour réaliser l’importance du développement en général des technologies à notre époque. Car la face cachée de cette invasion, qui fait le lit de l’ultra libéralisme contemporain, est qu’en plus des problèmes environnementaux que vous évoquez avec raison, et de droit humain, il existe une pollution galopante des esprits : notamment l’appauvrissement d’une pensée devenue exclusivement fonctionnelle qui fait à la fois de l’humain une machine comme une autre, et un adorateur peu critique des modes de l’époque. Le développement des technologies en général et leur addiction entretenue par les médias a en effet un lien étroit avec une forme de cannibalisme qui exacerbe les instincts consuméristes et renforce la violence de l’envie, ce qui détruit le lien social, tout en se faisant passer pour un fait quasi sacré ou divin. Si beaucoup de gens sont à présents obnubilés par des écrans qu’ils ont mis en quelque sorte à l’intérieur de leur tête, comme nouveau moyen de voir le monde, cela leur masque évidemment la vie réelle.

                    Bien à vous et merci pour votre travail.

                    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:38

                      astus

                      je vous remercie sincèrement et je partage bien évidemment votre indignation.
                       smiley

                    • Ni naïf Ni Crédule dede 10 octobre 2011 13:41

                      Et qu’est-ce que vous faite du « partage du savoir » que ces nouvelles technologies ont permis, notamment la puissance d’internet ?


                      Aprés je suis d’accord avec vous, beaucoup de choses « électroniques » n’ont pas franchement une utilité avérée. Le temps fera son chemin et il ne restera que les choses les plus utiles.

                      Concernant les « addictions » électroniques, ont est tous addictes à quelque chose, à un certain degré. D’autres plus que les autres.

                      Concernant Apple, j’en suis pas fan, car 1) je trouve ça cher et 2) j’en ai pas forcément l’utilité ou la nécessité. Et puis, il n’y a pas qu’Apple !

                    • Fouls 8 octobre 2011 13:37

                      Excellent montage de « mon oeil » sur France2, comme quoi il existe encore quelques esprits critiques parmi les journalistes, certes cette tribune n’est que de quelques minutes mais l’espoir permets de rester en vie (lien pas encore dispo)


                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 13:39

                        Fouls

                        je ne connaissais pas ce« mon oeil » et je suis impatient d’avoir un lien pour le découvrir.
                        merci de votre commentaire.
                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2011 17:30

                        merci du lien

                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 17:24

                        kronfi

                        très beau, 
                        merci


                      • ralph 8 octobre 2011 19:50

                        Bonjour,

                        Dieu n’est peut-être rien d’autre que ton SOUFFLE...(...et le mien pour moi...)


                      • herbe herbe 8 octobre 2011 15:45

                        Merci pour cet article.
                        ça m’avait aussi gêné cet excès de louange, c’est bien de rééquilibrer.
                        voir ici pour un commentaire sur un autre fil :
                        http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/steeve-did-the-job-101960#forum3082555

                        Pour info il y a tout un dossier sur Arrêt sur images :
                        http://www.arretsurimages.net/dossier.php?id=220


                        • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 17:26

                          merci Herbe,

                          je n’avais pas eu connaissance de cet arret sur image
                           smiley

                        • bo bo 8 octobre 2011 16:23

                          Bravo Cabanel

                          Il y a une indécence dans les louanges des médias.... il faut faire rêver les exploités......pour que le système commercial néo capitaliste perdure....
                          On est bien loin d’un Pasteur et autres...qui eux ont bien contribué à améliorer le sort du monde sans s’enrichir.
                          Et il y a bien de l’indécence et un mépris du genre humain à s’enrichir de cette manière...quelque soit le génie ou le mérite d’un inventeur.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 17:26

                            bo

                            je partage, et remercie.
                             smiley

                          • Jason Jason 8 octobre 2011 16:28


                            Comme quoi les plus belles fleurs poussent sur du fumier.

                            Je n’ai jamais aimé Apple et son marketing élitiste, ses prix exorbitants, sa gadgeture, et tout le tralala.

                            Notre homme était génial pour exploiter le talent des autres, tel Bill Gates.

                            Quant à faire un foin au sujet de sa disparition, même les petits malins sont mortels.

                            Merci pour cet article très éclairant.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2011 17:27

                              Jason

                              merci d’avoir partagé mon indignation.
                               smiley

                            • herbe herbe 8 octobre 2011 16:34

                              Au fait pour bien réaliser le décalage entre l’image divine donnée par les idolâtres, écoutons l’objet de l’adoration lui même, c’est un homme sincère, honnête, et modeste ! et qui donne ma foi de bons conseils de vie, mais comme d’hab, qui l’a écouté vraiment ?

                              la suite ici :

                              http://www.mac4ever.com/articles/humeur/1645/steve_jobs_son_discours_a_stan ford_en_2005/


                              • herbe herbe 8 octobre 2011 16:38

                                extrait :
                                "Et l’unique façon de faire du bon travail est d’aimer ce que vous faites. Si vous n’avez pas encore trouvé, continuez à chercher. Ne laissez pas tomber. Comme toutes les questions de cœur, vous saurez quand vous aurez trouvé.

                                Et, comme toute grande histoire, c’est de mieux en mieux au fil des années. Alors continuez à chercher jusqu’à ce que vous trouviez. Ne laissez pas tomber.« 

                                Et selon moi »adorer" n’est surement pas l’attitude qui colle avec ce message ...
                                Addiction rime avec démission ...


                              • joletaxi 8 octobre 2011 16:54

                                AAAAAhh notre grand cabanel fait à nouveau la pêche dans le caniveau.


                                Et comme vous faites preuve d’empathie pour ces malheureux chinois, payés au lance pierre, vivant sur leur usine,et polluant l’environnement comme pas possible.

                                Il n’y a pas si longtemps ces mêmes chinois avaient un grand timonier, et crevaient de fin par millions, mais ma foi, cela ne faisait guère de bruit.
                                Et les 200 300 millions de chinois sortis de la misère noire vous disent merci,les autres pour le moment se contentent d’avoir à bouffer, ce qui est nouveau pour eux.
                                Et le couplet sur l’industrie qui délocalise le sale boulot.Trop drôle,quand on sait que depuis des décennies on nous vend une société de cols blancs,d’intelligence, qui ne s’occuperait que de pondre des brevets.la réalité est de retour, un pays sans industries est un pays dans la misère, on va en avoir la démonstration.
                                Et ces pauvres chinois qui dorment dans leur entreprise ne font qu’appliquer les recommandations de nos « verts », consommer local, travailler local, une vraie réussite.
                                Vivement que l’on remette à l’honneur ces belles cités ouvrières sous les cheminées des usines.

                                Comme vous l’avez mentionné, lors de son retour chez apple, la société était en faillite virtuelle.
                                Et je n’ai pas souvenir d’avoir été forcé par la CIA d’acheter un Imac ?
                                Il a su mettre sur le marché des produits que les gens ont jugé ayant un bon rapport qualité prix,souvent innovants, ou séduisants.


                                Les arcanes du commerce vous sont aussi étrangères que la recherche du corium,vous n’y comprenez rien ,comme d’habitude.

                                mais dites moi, grand défenseur de l’environnement en général, j’ai lu des trucs affligeants sur l’extraction des lantanides(dont les chinois ont un quasi monopole) vous savez ces trucs indispensables pour les générateurs d’éoliennes, et pour doper les panneaux solaires.
                                des médisances sans aucun doute ?
                                Ah oui, quand c’est pour l’église verte, on peut faire des sacrifices,comme ici par exemple

                                A few months ago the Obama Justice Department brought charges against Continental and six other oil companies in North Dakota for causing the death of 28 migratory birds, in violation of the Migratory Bird Act. Continental’s crime was killing one bird « the size of a sparrow » in its oil pits. The charges carry criminal penalties of up to six months in jail. « It’s not even a rare bird. There’re jillions of them, » he explains. He says that « people in North Dakota are really outraged by these legal actions, » which he views as « completely discriminatory » because the feds have rarely if ever prosecuted the Obama administration’s beloved wind industry, which kills hundreds of thousands of birds each year.


                                ah non, c’est vrai, les oiseaux jouent avec les pales d’éoliennes, et se tuent sur les vitres des buildings,les trottoirs des grandes villes en sont pleins


                                Je suppose que le grand cabanel envoie ses emails par pigeon voyageur.


                                bande de charlots va....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès