Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Russie : il y a 90 ans, la révolution d’Octobre

Russie : il y a 90 ans, la révolution d’Octobre

Au cours de l’année 1917, la Russie va vivre deux révolutions. L’une en février et l’autre en octobre. La première, une révolte populaire, aboutit à l’abdication du tsar. La seconde, coup de main politique, propulse le parti bolchévique de Lénine et de Trotsky au pouvoir. Détails et conséquences.

1917, la Russie tsariste est au bord du gouffre. Un régime autocratique et répressif, la famine, la pauvreté et surtout les énormes pertes humaines dans les rangs de l’armée, alors engagée dans la Première Guerre mondiale, vont se cristalliser et provoquer le renversement du tsar. Très vite et sans grandes effusions de sang.

Le désastre de la guerre mondiale

Engagée dans la Première Guerre mondiale, l’armée tsariste connaît en effet des pertes humaines impressionnantes : 1 700 000 morts et 5 950 000 blessés. De plus, les soldats supportent de moins en moins l’incapacité de leurs officiers, les brimades et les punitions corporelles en usage dans l’armée. Des mutineries éclatent, le moral des troupes est au plus bas.

Au mois de février 1917, la révolte éclate à Petrograd (St-Petersbourg) capitale de « toutes les Russies ». Des grèves et des manifestations d’ouvriers ? Le tsar connaît.

La révolution de 1905

Déjà en 1905, une révolution a été durement écrasée. A cette époque le pays était en pleine croissance industrielle. Les révolutionnaires sont divisés (notamment entre les mencheviks et les bolcheviks) et surpris par les « soviets », ces premiers conseils ouvriers, élus dans les usines, puis les quartiers, qui s’étendent au cours de l’été à toutes les grandes villes et y dirigeront le mouvement révolutionnaire*. Les bolcheviks, conspirateurs et révolutionnaires professionnels, ne se sont que lentement adaptés aux conditions révolutionnaires nouvelles.

Le tsar abdique

En ce mois de février russe de 1917, Nicolas II, qui n’écoute guère les avertissements prodigués par son Parlement, envoie donc une fois de plus l’armée réprimer la populace. Mais la troupe passe progressivement du côté des manifestants. Tout se passe très vite et le tsar abdique le 2 mars 1917.

Les bolcheviks

Bien que minoritaire dans le pays, le parti ouvrier bolchevique va alors profiter de la confusion et de l’incapacité du gouvernement provisoire à répondre aux aspirations du peuple et des soldats. Ce gouvernement libéral craint les dirigeants du parti : Trotsky est emprisonné et Lénine s’enfuit en Finlande pour se mettre à l’abri.

Le bolchevisme a été d’abord une certaine conception, formulée par Lénine, de la manière de constituer, en Russie, le parti ouvrier social-démocrate (nous dirions : révolutionnaire) nécessaire aux yeux de tous les socialistes de l’époque pour le renversement du capitalisme par la classe ouvrière et l’instauration d’un régime socialiste*.

Une tentative de putsch par le général cosaque Kornilov va précipiter les choses ; les bolcheviks démontrent à cette occasion leur capacité à organiser la défense de la capitale et augmentent considérablement leur audience auprès du peuple et de l’armée. Lénine et Trotsky retrouvent leur liberté. En octobre, les deux dirigeants considèrent que le moment est venu de s’emparer du pouvoir.

Lénine prend le pouvoir

Le coup d’Etat, selon les uns, ou l’insurrection, pour les autres, démarre dans la nuit du 24 au 25 octobre. Ce qui correspond aujourd’hui à la nuit du 6 au 7 novembre du calendrier moderne. La Russie utilisait encore à cette époque le calendrier julien qui avait 13 jours de retard sur le calendrier grégorien actuel.

Le parti bolchevique, en prenant le pouvoir, a tranché définitivement la querelle théorique sur la nature de la révolution en Russie qui, depuis 1905, sous-tendait les conflits d’organisations entre sociaux-démocrates*.

Cette fois aussi le pouvoir change assez rapidement de main. Dès les premières heures, des décrets révolutionnaires sont promulgués. Le premier et le plus attendu concerne la paix ; le parti arrête net la guerre contre l’Allemagne, au prix d’une sérieuse amputation du territoire de la Russie et de ses capacités industrielles.

La Russie amputée

En prenant le pouvoir en Russie, les bolcheviks avaient l’espoir d’un soulèvement révolutionnaire en Europe. Celui-ci ne se produisant pas, la paix devient une nécessité absolue pour satisfaire l’armée et les paysans. Un armistice est donc signé le 15 décembre.

Le traité de Brest-Litovsk du 3 mars 1918 ampute littéralement la Russie. Le pays perd un quart de ses habitants et de sa surface cultivée ainsi que les trois quarts de sa production métallurgique. L’approvisionnement en blé est bloqué car l’Ukraine reste occupée par les Allemands. La nouvelle Russie est au bout du rouleau. Mais ses malheurs ne sont pas terminés.

Une guerre peut en cacher une autre

Les partisans « blancs » du tsar font de la résistance, soutenus en cela et après l’armistice de novembre 1918 par les anciens alliés qui n’ont pas apprécié d’être lâchés en 1917 et qui craignent par-dessus tout le bolchévisme. En été1918, les troupes autrichiennes occupent Odessa, les Turcs pénètrent dans le Caucase, les Japonais débarquent à Vladivostok.

Inspirés par la Révolution française, les bolcheviks décrètent la mobilisation générale pour pouvoir faire face. Ils mettent ainsi sur pied une armée forte de plusieurs millions d’hommes. Cette « armée rouge » combat sur plusieurs fronts et défait les coalitions une à une pour finir par l’emporter en 1920. Encore à l’image de la Révolution française une « Terreur » s’installe pendant cette période, mais des deux côtés. On peut estimer à environ 80 000 le nombre de personnes exécutées de part et d’autre.

On fusille bien les héros

Victime des années de guerre civile et du conflit contre l’Allemagne, la révolution qui était bâtie sur un idéal, engendrera finalement une dictature des plus sanglantes et un régime de bureaucrates tortionnaires. Les héros de la révolution d’Octobre finiront déportés ou fusillés en 1936 par Staline.

Sources : wikipedia et * P. Broué, marxists.org

Retrouvez cet article sur le site Evenemonde et l’ensemble des commémoration du mois de novembre sur le site RétroScoop

Liens utiles : communisme-bolchevisme.net - russomania.com
herodote.net
lucaarg.club.fr

Documents joints à cet article

Russie : il y a 90 ans, la révolution d'Octobre Russie : il y a 90 ans, la révolution d'Octobre

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Internaute Internaute 30 octobre 2007 17:14

    L’article est trop schématique et n’apporte que des clichés sur cette époque. Le méchant tsar est renversé par une révolte populaire ! Qui va croire cela aujourd’hui ?

    Vous oubliez de parler du rôle des Etats-Unis dans cette triste affaire et des milieux juifs de New-York dont sont sortis la plupart des agitateurs politiques. Le livre d’Henry Ford « Le juif international » jette un éclairage bien différend sur ces événements.


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 31 octobre 2007 11:59

      BONJOUR

      Je recommande la lecture de « la roue rouge » d’Alexandre soljenitsine à ceux qui ont un peu de temps devant eux car c’est une somme .

      Ceux qui feront cet effort vivront de l’intérieur l’évolution de la société russe civile et militaire qui a abouti à la révolution de février 1917 .

      Autre qu’une révolte populaire cette révolution ressemble beaucoup à la révolution française dans la mesure où ce sont les classes dirigeantes , bourgeoisie , petite noblesse , officiers supérieurs et généraux qui ont laché le Tsar et fait pression sur lui pour qu’il abdique .

      C’est au sein de la Douma que la décision a été prise de se débarasser du tsar et ce sont les généraux qui lui ont présenté le texte d’abdication .

      Kerensky devenu le chef de ce gouvernement démocratique voulait continuer la guerre contre l’allemagne qui a fait passer dans un wagon plombé le camarade Lénine de la suisse où il s’était éxilé jusqu’à la russie .Lénine ayant promis la paix à l’allemagne .

      Cela arrangeait bien l’Allemagne qui pouvait récupérer ses troupes à l’est pour les ramener sur le front Ouest et gagner la guerre . Ce qu’elle a failli réussir .

      La fameuse révolution d’Octobre a donc été un coup d’etat bolchévique réussi avec l’aide de l’Allemagne impériale.

      Il est bon de toute façon de rappeler qu’il y a eu deux révolutions en Russie en 1917 car ce n’est pas vraiment connu de la plupart des gens .

      Salut et fraternité .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès