Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Sabotages en série à la SNCF : quelle cible ?

Sabotages en série à la SNCF : quelle cible ?

Consternation dans le monde ferroviaire : les quatre lignes à grande vitesse (LGV) au départ de Paris ont fait l’objet d’actes de dégradation dans la matinée. Analyses et réflexions à chaud.

La direction de la SNCF a annoncé mercredi qu’une action coordonnée de sabotage destinée à contrer la reprise observée des trafics avait eu lieu sur des lignes à grande vitesse (LGV). Sur la LGV Est, un incendie volontaire de câbles au kilomètre 28 empêche la circulation normale des trains. Même dégradation sur la LGV Atlantique, où un incendie important a endommagé sur 30 km le réseau de signalisation. Aucun train ne peut donc circuler sur cette ligne. Sur les LGV Nord et Sud-Est, la « fermeture volontaire de commutateurs de signalisation » crée des incidents de signalisation, tandis que d’autres incendies ponctuels de câbles ont été signalés [1,2].

Face à ces actes, le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau, a dénoncé mercredi sur RMC ces exactions graves et a qualifié "d’inadmissible le caractère coordonné" de ces actes [1,2]. A la SNCF, "scandalisée que de telles actions irresponsables et illégales puissent se produire », on précise qu’une plainte a été déposée pour chaque exaction [2]. Le monde syndical n’est pas en reste. La CGT condamne, par la voie de son leader Bernard Thibault interrogé sur Europe 1, les actes de sabotage sur les voies ferrées. De même, le secrétaire général de la CGT-cheminots, Didier Le Reste a qualifié "d’actes inqualifiables commis par des lâches" ces exactions [3]. Contacté par Agoravox, Sud-Rail annonce un communiqué de presse en préparation. Son secrétaire fédéral, Christian Mahieux, a démenti sur RTL toute implication dans ces actes, affirmant que "les questions de sécurité, les cheminots ne jouent pas avec ça. Ce que nous organisons actuellement, c’est un conflit social" [1].

On peut cependant se poser un certain nombre de questions sur la survenue de ces actes de malveillance précisément ce matin. En effet, c’est aujourd’hui qu’ont commencé les négociations tripartites réclamées par les syndicats, en tous cas à la RATP [1]. Soit dit en passant, ces négociations ont eu lieu sans que la reprise du travail réclamée par les pouvoirs publics ait eu lieu. Dans ce cadre, les pouvoirs publics ont sauté sur l’occasion : Eric Woerth, ministre de la Fonction publique, déclarant que nous sommes en présence "d’une grève qui s’étiole et qui commence à manquer d’oxygène. Quand on voit des actes de radicalisation, c’est la preuve qu’on n’est plus sur le sujet dans de l’idéologie". Les syndicats ne s’y sont pas trompés non plus. Didier Le Reste (CGT cheminots) affirme que « ces opération de commando [...] n’ont pour but que de discréditer le mouvement social en cours, les cheminots, leurs syndicats et peut-être de faire capoter les négociations qui vont s’ouvrir pour livrer les cheminots à la vindicte populaire ou faire passer cheminots et les grévistes pour des irresponsables ». Interrogé par téléphone par Agoravox, Thierry Nier, de la CGT Cheminots, qualifie ces actes de « regrettables » et précise que le mouvement en cours est une action syndicale, pas une action politique. Même réaction à FO où l’on condamne fermement ces exactions qui n’ont rien à voir avec le combat actuel de cheminots et où s’interroge « sur les motifs réels de tels actes » [1][2].

Interrogé par Agoravox, un ancien [4] du dépôt de Lyon Mouche, se dit « totalement incrédule » quant au fait que des cheminots aient pu saboter leur outil de travail tout en jouant avec la sécurité des circulations. Ce n’est pas « l’esprit de la maison ». Cet avis correspond globalement à un sentiment général de ces professions, même s’il doit être pondéré par le fait que certains ont récemment utilisé des pétards d’alerte pour ralentir la circulation de trains aux abords de gares. Ajoutons cependant que les dégradations de ce matin ne necessitent que peu de technicité ferroviaire : mettre le feu à des cables, à des capteurs ou à des armoires situés le long des voies ne semble pas bien compliqué. La question se poserait diféremment si les commutateurs actionnés se trouvaient à l’intérieur de postes de commandement, éléments qu’Agoravox n’a pas été en mesure de préciser.

Au-delà des négociations en cours, il convient de se demander « à qui profite le crime » ? Là aussi, difficile de croire que les cheminots pourraient tirer avantage de ces actions. La SNCF non plus à vrai dire, même si sa direction a souvent tenté de dramatiser le conflit. Seuls les tenants d’une ligne dure face aux revendications syndicales semblent pouvoir être les bénéficiaires de tels actes de dégradation. C’est l’avis de Stéphane Blanc (Sud rail). Interrogé par téléphone par Agoravox, il indique que ces actes « n’ont aucun sens », les cheminots « n’attendant que l’ouverture des négociations ». En aucun cas, nous précise-t-il, de tels actes n’ont été évoqués dans les assemblées générales, un avis relayé par quelques cheminots grévistes contactés par Agoravox, et par Thierry Nier de la CGT cheminots. Ce dernier précise que le point fort du mouvement social en cours est d’avoir permis d’amorcer une réflexion de fond sur la nature réelle de la volonté du gouvernement d’aligner les régimes spéciaux sur le régime général, celle-ci préfigurant des attaques fortes qui seront dirigées d’ici peu contre ce même régime général, et au-delà contre la protection sociale en France. Les évolutions politiques récentes, tels la mise en place du traité européen simplifié sans référendum, l’accord général sur le commerce et les services, ou les velléités de ressortir de ses cartons la directive Bolkenstein ne lui donnent pas tort.


[1] Brèves AP, Paris, le 21/11/07
[2] Brève AFP, Paris, le 21/11/07
[3] http://www.cheminotcgt.fr/new_site/accueil_essentiel_actu.html
[4] souhaite rester anonyme


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 21 novembre 2007 15:22

    Ai entendu à la radio qu’il pourrait s’agir d’erreurs humaines ?


    • Lucrezia 22 novembre 2007 08:43

      Une « erreur » humaine de SUD-RAIl !?


    • vieuxcon vieuxcon 21 novembre 2007 16:14

      Quand j’ai entendu cela ce matin, ma première réaction a été de dire : çà y est la SNCF à ses paillotes. Si il n’y avait eu qu’un seul incident de ce type, j’aurais pu croire à l’acte d’un désespéré qui perd la raison et agit sous le coup de la colère. Du fait d’actes coordonnés, donc réfléchis, commis sensiblement à la même heure, donc qui impliquent plusieurs personnes, j’aurais tendance à penser qu’il ne puisse s’agir d’acte de cheminots. Car il existe pour ceux qui connaissent la technique ferroviare, des moyens plus simples, plus sécuritaires, et moins dangereux pour tous. Je pense par exemple là aux barre court circuit, placée en pleine nature elles sont redoutables, et utilisée parfois pour vérifier la vigilance des mécaniciens, sans mettre en péril qui que ce soit. Des commandos plus radicaux aurait choisi des moyens similaires,et plus discret que la barre coupe circuit, mais amenant au même résultat (mon but n’est pas ici de donner des idées, ni des moyens aussi je ne m’étendrais pas.) Non la technique m’a surtout rappelé celle employée en corse, avec les résultats que nous connaissons. Ce qui me chagrine le plus, c’est que trop de publicité va attirer d’autres personnages vers ces techniques. Celui qui a donné l’ordre de ces sabotages (il y a eu ordre puisqu’il y a eu action coordonné) qu’il soit d’un bord ou de l’autre, prend un risque dont il n’imagine sans doute pas les conséquences. je ne parle pas de sécurité ferroviaire, mais bien de politique, et de gestion d’un peuple.


      • Arthur Eugène Lemay 21 novembre 2007 16:22

        Le cible c’est les citoyens Français, l’economie, et la defense des droits superieur de la plupart des Français.

        Est ce que aucune personne peut doubter que les malefacteurs sont des membres des syndicats de cheminots. Peut-être ils sont diriger par les leaders des syndicats eux-même, qui sont si agreeable de condamner les acts de sabotage, mais qui sont coupable de faire les commandes de ces actes à l’origine.

        Les dirigents des syndicat serais mieux dans une prison Française, autrement ils sont capable de détruire les liens qui nous tiennent ensemble pour le futur de nos enfants.

        Pensez au futur. Si les syndicats vont reussir, c’est la faillite de France, et la perte du futur pour nos enfants, et leurs enfants aussi.

        Je pense que les dirigants des syndicarts sera bien traiter par leurs interpeller et les mettres en prisön sans sursis.


        • Alpo47 Alpo47 21 novembre 2007 16:44

          Arthur... je vous trouve bien facile à « manipuler ». Vous êtes tout de même au courant que dans les manifestations d’étudiants et autres, il y a quasiment toujours, des petits groupes de policiers des RG qui viennent pour jouer les provocateurs ?

          Pourquoi ? Allez, il faut donc tout vous dire. Et bien pour discréditer le mouvement, souvent (parfois) légitime aux yeux de l’opinion. Les images de vitrines brisées, ou de voitures incendiées au journal de 20H en témoigneront.(Merci les médias)

          Alors, comment savoir ? La bonne question, déjà posée plus haut, c’est : A qui profite le crime ?. Dans ce cas, certainement pas aux grévistes et syndicats, qui sont, au contraire, mis sur la défensive. Par contre, pour le gouvernement qui négocie, je serais moins affirmatif...

          Il est temps que nous cessions tous d’être dupes de ces manipulations et regardions au delà des apparences et de ce que nous disent les politiques ou les médias.


        • Carbonara Psycow 21 novembre 2007 20:07

          Ahh, la théorie de la machination...

          Je ne pense pas que ce soit l’oeuvre de cheminot grace au commentaire constructif fourni plus haut, mais de là à accuser le gouvernement... Vous m’avez bien fait rire !


        • Gilles Gilles 22 novembre 2007 07:03

          Arthur :

          ce qui ce pense bien, s’écrit bien. Apparemment votre pensée n’est qu’un fouillis. Retourner apprendre à écrire à l’école et épargnez nous vos discours entre temps


        • Nobody knows me Nobody knows me 22 novembre 2007 12:50

          Un de plus : « RetournEZ apprendre à écrire à l’école »...


        • Ronfladonf Ronfladonf 22 novembre 2007 12:59

          En fait la question de « a qui profite le crime ? » je dirais que c’est au gouvernement car ca lui laisse le champ libre à ses réformes . Pour la ménagère les gréviste ne sont que des fainéants barbus aux cheveux longs qui ne pensent qu’à « foutre la merde » (Y a qu’à voir la tête de hippie du dirigeant de SUD-RAIL qu’on nous montre à la télé)

          Qui a commandé cette action ? je serais moins catégorique... Ca peut-être n’importe qui qui soit sans scrupules et qui souhaite voir les droits des citoyens démantelés... Ca pourrait être lerma, Pascal Nègre, Denis Oliviennes, la DST ... a vrai dire peu importe. On est tout simplement dans un concept de « Mort aux cons »...


        • Traroth Traroth 21 novembre 2007 16:26

          Dès que j’ai entendu parler de ces histoires, ce matin sur France-Info, j’ai trouvé ça étrange. Est-on face à une opération barbouzarde ?


          • oncle archibald 21 novembre 2007 16:57

            La lecture de ce texte et des premiers commentaires me donne envie de gerber.

            Pour sûr qu’en corse ce sont les préfets qui attaquent les gendarmeries et plastiquent les maisons en construction, qui sait même s’ils ne se suicident pas pour discréditer les nationalistes, et pour sûr que ce ne peuvent être que des barbouzes qui ont commis les actes de sabotage sur les voies de la SNCF.

            Qu’il y ait des gens assez malhonnête intellectuellement pour distiller le venin de la suspicion sur toute action qui dessert leurs propres intérêts ou leurs idéaux (!) n’est pas nouveau, mais ce qui est choquant c’est qu’ils se portent les garants de la liberté, de la fraternité, qu’ils se présentent en parangons de la paix et de la tolérance. C’est ca qui fait gerber !

            Le sujet est trop grave, le minimum à faire est d’attendre d’en savoir plus avant de bavasser. Que ceux qui ne savent rien ne disent rien et cherchent des preuves. Après ils pourront « analyser », avec leur légendaire objectivité.


            • Fred 21 novembre 2007 17:03

              la théorie du complot est beaucoup plus intéressante pour certains. Quand on voit des grévistes attacher des velibs avec une chaine, ça ne m’étonnerait pas que certains extrémistes parmi les grévistes sabotent les lignes. Il faut simplement rappeler qu’ils s’agit d’une extrême minorité.


            • 65beve 22 novembre 2007 21:38

              Bonsoir,

              @archibald

              En Corse, les préfets n’attaquent pas les gendarmeries mais ils foutent le feu aux paillottes.

              Bien à vous


            • geko 21 novembre 2007 17:03

              D’une extrême à l’autre la connerie n’a pas de limites !


              • morice morice 21 novembre 2007 17:16

                Même coup qu’à la Gare du Nord, c’est évident.


                • morice morice 21 novembre 2007 17:19

                  Et pendant la grêve, l’autosatisfaction continue : http://fr.news.yahoo.com/afp/20071121/tpl-gouvernement-decoration-ee974b3_1.html Mérite de quoi là ? De ne pas l’avoir ouvert une seule fois depuis le début du conflit ? Je rêve ou quoi, là ?


                • Carbonara Psycow 21 novembre 2007 20:11

                  « Cette remise de décoration est »automatique« pour tout Premier ministre en fonction depuis six mois »

                  Faudrait veiller à lire les articles jusqu’au bout avant de dire n’importe quoi !


                • morice morice 21 novembre 2007 17:20

                  Faudrait demander à Charles Pasqua ce qu’il en pense...


                  • oncle archibald 21 novembre 2007 17:33

                    Monsieur Morice, le roi du pré-jugé ! Sur un sujet aussi grave c’est très grave, mais finalement assez peu étonnant.

                    Et souvent, moi qui n’ai pas un rond de coté, qui bosse dur pour gagner peu juste parce que j’aime bien fignoler mon boulot, je m’interroge sur les raisons qui m’empêchent de votre comme vous et comme le souhaiterait Madame ROYALE.

                    Mais c’est tout simplement que je n’accepte pas la dualité « belles idées » et « mauvaise foi ».


                  • oncle archibald 21 novembre 2007 17:44

                    @ TSS

                    Ayez des couilles. Prenez le risque d’avoir à rendre compte de ce dont vous voulez nous persuader. N’hésitez pas à écrire que non-non, ce ne sont pas des grévistes qui veulent toucher leur paye mais ne veulent toujours pas voir rouler les trains, ce ne sont pas non plus des jusqu’au boutistes débiles qui ont saboté les organes de sécurité des voies TGV, ce sont des préposés de l’administration de la France sur ordre du ministre de l’intérieur ou de Sarkozy.

                    Je vomis les mecs qui insinuent sans se mouiller, gardant toujours la porte de sortie ouverte. Ah mais non j’ai jamais dit ca... minable !


                  • Alpo47 Alpo47 21 novembre 2007 18:20

                    Dis, « Tonton », t’as déjà participé à une manifestation d’étudiants ?

                    Moi oui, et bien souvent, on voyait des mecs, inconnus, genre étudiants attardés, qui étaient les plus excités et cherchaient à « chauffer les manifestants », renverser les voitures... etc...

                    Etonnant, non ? Surtout lorsqu’on voyait les CRS qui les laissaient passer au travers de leurs rangs.


                  • Carbonara Psycow 21 novembre 2007 20:15

                    Quand les CRS viennent déloger des étudiants, je ne vois pas pourquoi ils en empecheraient de partir d’eux même ! Je suppose qu’il n’y a pas que les gens que tu désignes qui s’en vont avant qu’on ne les traine ailleurs...


                  • Alpo47 Alpo47 21 novembre 2007 21:05

                    Psycow, ça t’arrange de pas comprendre ou t’es vraiment pas informé ?

                    Les inspecteurs des RG, font ça depuis très longtemps, s’infiltrer dans les manifs, pour les inciter à la casse, lorsqu’ils ne cassent pas eux même. Ensuite, on voit sur TF1, les voitures renversées, les vitrines brisées. Salauds de manifestants...


                  • morice morice 21 novembre 2007 17:25

                    Rien à craindre, Bonnet n’était pas sur place.


                    • TSS 21 novembre 2007 17:31

                      comme toujours des sous marins agissent pour discrediter les grevistes !

                      dans toutes les manifestations sociale les gens des RG infiltrent les mouvements pour envenimer les debats et reperer les meneurs !

                      parfois ils se font prendre par le service d’ordre des manifs et il leur reste un souvenir cuisant !!..


                      • oncle archibald 21 novembre 2007 17:46

                        mon "billet d’humeur n’est pas allé à sa place..je l’y remets.

                        @ TSS

                        Ayez des couilles. Prenez le risque d’avoir à rendre compte de ce dont vous voulez nous persuader. N’hésitez pas à écrire que non-non, ce ne sont pas des grévistes qui veulent toucher leur paye mais ne veulent toujours pas voir rouler les trains, ce ne sont pas non plus des jusqu’au boutistes débiles qui ont saboté les organes de sécurité des voies TGV, ce sont des préposés de l’administration de la France sur ordre du ministre de l’intérieur ou de Sarkozy.

                        Je vomis les mecs qui insinuent sans se mouiller, gardant toujours la porte de sortie ouverte. Ah mais non j’ai jamais dit ca... minable !


                      • bede 21 novembre 2007 18:09

                        J’ai vécu une bonne partie des gros conflits SNCF de la région de Paris Nord, du côté des responsables de l’exploitation, ceux qui font circuler les trains. Mai 68, 85/86, et beaucoup d’autres. Mon devoir, avec certains de mes collègues était d’organiser le service avec les moyens dont nous disposions, ce que certains appellent un service minimum sans savoir que cela n’existe pas et n’existera pas dans l’état de la législation, il y a TOUJOURS eu des sabotages.

                        Ces sabotages ont été fait pour TUER. En Mai 68 ceux sont les propres grévistes qui ont chassé les saboteurs des Joncherolles avec des boyaux de frein. A Chambly le mécano a failli écraser les manifestants placés sur la voie principale, on avait saboté la conduite de frein de son train, il a freiné avec la locomotive et ses fesses le pauvre. Dans l’avant-gare de Paris Nord on avait enduit de graisse les rails avant un signal, fer sur fer avec de la graisse au milieu çà n’arrête pas, etc....la liste est longue.

                        Il fallait être cheminot pour faire cela, être du métier, et ce n’étaient pas les barbouses de la direction ou du gouvernement mais des exités jusqu’au boutistes. Des cheminots. J’ai moi-même reçu des menaces téléphoniques au poste de commandement de Paris Nord, « si tu n’arrêtes pas de faire circuler des trains, il va y avoir un malheur », à mon domicile aussi. Les relations « sociales » n’étaient pas toujours roses dans la grande maison, je vois que çà perdure.

                        Curieux que Sud Rail n’ait pas condamné ces sabotages immédiatement, comme l’ont fait toutes les autres organisations syndicales. Alors, avant de fantasmer sur les barbouses, posez-vous la question « s’il y avait un accident grave ce serait les grévistes que les chiens cloueraient au pilori, ou la direction de la SNCF qui a fait circuler des trains en période de grève et de moindre effectif ? ».

                        Le gouvernement et la direction ont tout à perdre si un accident se produisait. Pas les salauds qui jouent à Résistance Fer sans le risque que courraient les vrais, ceux de la bataille du rail . smiley smiley smiley


                        • snoopy86 21 novembre 2007 18:40

                          @ bede

                          Apparemment vous au moins savez de quoi vous parlez ce qui n’est à l’évidence pas le cas de la plupart des intervenants de ce fil, morice en particulier qui voit des complots et la main de l’extrême droite partout.

                          J’observe comme d’autres que Sud-Rail est à cette heure le seul syndicat à n’avoir pas formellement condamné ces sabotages.

                          Nier qu’il y ait des extrémistes dangereux y compris parmi les grévistes n’est pas rendre service aux cheminots.


                        • snoopy86 21 novembre 2007 22:20

                          @ Léon

                          Une chose est évidente, si j’en crois les informations connues : ce sont des professionnels du rail qui connaissent parfaitement bien le fonctionnement du réseau.


                        • spartacus 21 novembre 2007 18:19

                          Il y a des précédents...

                          rappelons-nous voici quelques temps la fameuse signature « AZF », s’attaquant là aussi aux voies de chemin de fer, et dont plus personne n’a entendu parler.

                          ou plus proche les bonbonnes devant exploser lors de la réunion Sarkozy-MEDEF : silence radio depuis...

                          Evidemment, il est impossible d’accuser sans preuves, mais il n’est pas interdit du tout de faire des suppositions :

                          et quelque action de barbouzes destinée à discréditer carrément les grèvistes les plus déterminés (SUD pour ne pas le nommer) n’est pas du tout à exclure...


                          • Aspiral Aspiral 21 novembre 2007 18:26

                            Lentement mais sûrement nous allons tout droit vers la guerre civile. Le terrorisme a la cote. Un minimum de règles est nécessaire pour gérer de manière créative un conflit de point de vue.


                            • bede 21 novembre 2007 18:35

                              Non on ne va pas vers une guerre civile mais certains rêvent encore au grand soir. Comme certains, en Belgique, rêvent de partition. Ecoutez les déclarations des candidats aux dernières présidentielles. On nous annonçait le grand soir si Sarko passait et pas seulement chez la Madone des sondages smiley


                              • moebius 21 novembre 2007 19:19

                                mais c’est le début du grand soir !...crépuscule...


                                • baptiste64 21 novembre 2007 19:21

                                  Vous savez dans un conflit soçial, quand certains montent le bourrichon sur la lutte et la résistance à n’importe quel prix, cela peut donner lieu à des actes irraisonnés qui n’en sont pas moins parfaitement répréhensibles. Ce ne serait pas la 1ère foi qu’on le verrait. On l’avait vu aussi sur le conflit sur la SNCM. On le voit de la mème façon quand des jeunes exaspérés mettent le feu aux voitures, ils se doutent bien que ça ne va pas améliorer leur image...et pourtant ils le font. Rien à faire, rien à perdre.

                                  Le leader de Sud déclarait dimanche dernier « nous on est pas là pour négoçier ».

                                  La base peut parfois déborder, etre plus radicale, difficillement controlable. Une minorité dans la minorité il faut le dire. Qui estime qu’elle n’a plus rien à perdre. Le fait mème de voir certains négoçier, ou d’autres reprendre le travail, le sentiment que le mouvement n’est pas unis ou se délite lentement , ça peut susciter des réactions radicales irraisonnées et hautement condamnables.

                                  La Fédération générale autonome des agents de conduite (Fgaac)-2ème syndicat majoritaire chez les conducteurs SNCF- dénonce elle aussi mercredi le comportement de certains cheminots grévistes. Le syndicat, qui ne participe pas au mouvement de grève actuel et a entamé des négociations séparées avec la direction de la SNCF dès le 18 octobre, fait part « d’atteintes à l’intégrité des personnes et des biens » de certains de leurs militants.

                                  Le syndicat cite notamment des témoignages d’adhérents selon lesquels des individus « les ont insultés, crevé les pneus de leurs voitures, vandalisé les cadres d’affichage, souillé leurs casiers, uniquement parce que nous osions ne pas penser comme eux ». Pour la fédération, « ils ont utilisé des méthodes de voyous et l’intimidation a été leur seule argumentation. Pire des actes susceptibles de mettre en péril la sécurité des circulations ont été commis mercredi, remettant en cause les fondamentaux de notre entreprise ».

                                  Selon la Fgaac, « certains individus qui n’acceptent pas le principe même de la négociation s’en prennent à ceux qui travaillent ». « La déontologie syndicale risque de beaucoup souffrir de ces comportements indignes qui ne relèvent pas de notre culture cheminote » souligne le 2e syndicat de conducteurs de la SNCF.

                                  D’une certaine façon, on a vu aussi ce qui est arrivé à Chérèque hier dans la manifestation et dans une moindre mesure à Thibault ( il faut quand mème voir loin entre nous !).


                                  • Aspiral Aspiral 22 novembre 2007 05:33

                                    Vous êtes, je pense, piégé par une culture du fait-divers qui l’exclut du champ de la réalité, comme si la partie émergée de l’iceberg pouvait exister sans les 9/10 sous le niveau visible : « oui mais ça c’est le fait d’individu isolé ; ce sont des fous , des malades ». On a les délinquants qu’on mérite. Que ce soit Marc Dutroux ou des sabotages tels que ceux-ci, ils sont « significatifs » d’une évolution des mentalités. On le voit déjà depuis Marc Dutroux : les affaires de pédophilie sont de plus en plus nombreuses, même s’il y a des erreurs de type chasse aux sorcières. Il y aura dans les temps qui viennent de plus en plus de terrorisme. Vous verrez. Vous le voyez déjà sur le route et dans les couples, vous le verrez inexorablement de plus en plus et ce n’est pas en remplissant le paysage de caméra vidéo qu’on l’empêchera. Des cagoules, ça existe. Au lieu de se battre dans des batailles d’arguments : « j’ai raison et d’ailleurs j’ai raison et quand j’ai tort je sais le reconnaitre si on me le prouve », on devrait réapprendre à gérer les conflits de point de vue : un ressort, c’est un rond aussi, selon le point de vue !


                                  • Yohan Yohan 21 novembre 2007 19:23

                                    Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Et presque à chaque fois, il s’agissait de personnels maison. Alors ?


                                    • morice morice 21 novembre 2007 20:02

                                      Ce n’est pas parce que certains peuvent être tentés que d’autres d’un autre bord ne le feront pas : il sembel que vous ayez fort peu l’hbitude des manipulations. Pas assez fait de manifs dans l vie ? La confusion aide toujours le plus fort..La théorie du bordel ambiant à toujours servi à ça.


                                      • geko 21 novembre 2007 20:16

                                        On dirait une bande de gosse c’est pas moi c’est lui..gna gna ! Personne ne sait.|


                                        • Rébus Rébus 21 novembre 2007 20:17

                                          Difficile de désigner un coupable pour ces actes mais on ne peut que s’étonner de la quasi-simultanéité des faits.

                                          Les cheminots prennent des cours chez les commandos maintenant ? Alors oui, ça fait parano, théorie du complot, toussatoussa, mais on peut s’interroger.

                                          Le parallèle fait plus haut avec la douteuse affaire AZF est intéressant


                                          • niko74 niko74 21 novembre 2007 20:46

                                            Vous avez tous raison...il y a des barbouzes, il y a des grévistes verreux...il y a meme des barbouzes qui graissent la patte à des grévistes verreux pour qu’ils passent à l’acte. Il y a aussi des barbouzes qui écument les milieux d’extreme gauche pour exciter des potentiels grevistes verreux qui sont incorruptibles, mais qui passent à l’acte selon d’autres critères (endoctrinement idééologique)....On peut meme penser que des barbouzes ont commis les premiers actes...ce qui aurait entrainé une réaction en chaine des grévistes verreux. De toutes façons quel que soit le camp que vous defendez, il y a de mauvais insiders à l’intérieur de ce camp. la question principale reste « au final,à qui profite le crime ? »...nous allons bien voir ce que sera ce « final »....a mon avis le discredit sur les mouvements syndicaux reste l’objectif principal d’un gouvernement qui pratique l’infiltration et la démagogie populaire le tout synchronisé et à haut niveau...le problème de beaucoup de gens de bonne volonté qu’ils soient anti grève, anti syndic ou pro ump, c’est qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils ne sont que le marche pied, le soutient légal et « démocratique » d’une force politique qui cristallise les mécontentements , justifiés, certes, en toute démagogie, et qui se sert de ceci comme légitimité populaire afin de réaliser les volontés de groupes d’actionnaires de très haut niveau. L’une de ces volonté est le démantellement des acquis sociaux et l’ultra privtisation.l’ump sera simplement plus rapide que ne l’aurait été le socialisme à transformer la france en une chienne soumise aux desseins de la mondialisation libérale...que vous soyez socialistes ou ump...la mondialisation telle qu’elle se précise veut l’extinction des droits des classes moyenne(dont vous faites certainement partis)...je suis assez attristé de voir des débat ou les gens se traitent de « fachos » ou de « gauchistes » en oubliant que la france n’est pas le nomnbril du monde et qu’il va falloir apprendre à ne plus seaucissonner les problèmes mais à les recadrer dans leur globalité national et international...maintenant si ce que je viens de dire vous semble « facho » ou « gaucho » et si vous vous croyez à la hauteur du challenge Sarkosiste, si vous vous sentez l’ame de battants, j’éspère pour vous que vous êtes dans le secret des dieux parceque les lobbies et think tank garderons une longeur d’avance, et vous lacherons comme des merdes quand ils n’auront plus besoin de vos votes...remarquez ce jour la peut être que ça ne vous dérangera plus de ne plus voter...après tout, si le syndicalisme c’est de la merde, et bien le bulletin de vote en papier aussi...on n’a cas voter par electronique....comme en floride . les uns veulent du libéralisme et faire sauter les « privilèges » des autres...les autres veulent garder leurs « acquis sociaux » mais refuseraient d’entendre que pour polluer moins il faudrait manger moins de viande....bah tant que la division regne,que les problèmes sont exposés de manière cloisonnée certaines castes supérieures peuvent continuer à vendre des armes et a sponsoriser des organisations qu’elles qualifieront ensuite de terroriste pour mettre le souk dans les zones de matières premières afin de nous maintenir en état de dépendance aux factures d’energie et à la pompe à essence. D’autres castes supérieures peuvent continuer à nous abreuver de médias corrompus et d’« entertainment » sauce show biz. D’autres castes supérieures encore (les vilains garçons des castes supérieurs) peuvent profiter des zones de chaos générés par leurs potes pré cités pour importer de la came et des putes...ce qui donne du cash à profusion à blanchir dans tous les sens (foot, financement de partis,JO, btp, etc...).Et tout ce beau monde peut mener sa vie parallèle de jets privés en hotels de luxe, en nous regardant et en se disant "putain, c’est vraiment génial les chiens aboient la caravane passe..les moutons se content d’une pseudo démocratie ou d’un pseudo commnisme, ou d’un pseudo socialisme et se chifonnent comme des momes, et nous on est au top et on arrive encore meme en leur ayant fourgué un système d’éducation de bon niveau à LES ENFILER EN MASSE... ...mais....mais ...oh merde je suis un conspirationniste-fachiste-rouge-brun-socialo-communiste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès