Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Salariés de tous les pays, unissez-vous pour sauver le capitalisme : (...)

Salariés de tous les pays, unissez-vous pour sauver le capitalisme : Travaillez gratuitement !

La compagnie aérienne britannique British Airways (BA) a appelé ses employés à suivre l’exemple de leur patron Willie Walsh et de travailler gratuitement une semaine à un mois, afin d’aider leur entreprise « à survivre », a rapporté mardi la BBC

Décidément les britanniques auront tout connu ! Après avoir été célébré par la totalité des dirigeants conservateurs d’Europe, le Royaume Uni est au bord du gouffre. En France, l’UMP qui avait accueilli Tony Blair à son congrès et le Président qui considérait que le Parti Socialiste français aurait dû s’inspirer de cette "forme originale de socialisme" que représentait la gestion du New Labour, sont muets sur ce qui est en train de se passer.

Laminée par la crise financière dont elle porte une assez large responsabilité avec les Etats-Unis, la Grande Bretagne joue au sauve qui peut !

Hérault du "tout services" au point de laisser son industrie disparaître ou se faire rachetter par le premier venu, la Grande Bretagne risque désormais de ne plus figurer au rang de puissance mondiale. Même "magic" Gordon Brown ne sait plus où il habite ! : Le New Labour est devenu tellement impopulaire que les syndicats qui le finançaient, ont décidé de le lâcher.

Autre mauvaise nouvelle pour le New Labour : Unison menace de ne plus contribuer à ses campagnes électorales s’il poursuit sa politique de privatisation des services publics. Il n’y aura plus de chèques en blanc", a dit son secrétaire général, Dave Prentis, lors d’une réunion du syndicat à Brighton.

Unison, la plus importante organisation du secteur public du pays née de la fusion de trois anciens syndicats professionnels en 1993 et forte de plus de 1,3 million de membres, a déjà décidé de supprimer le versement annuel de 100.000 livres (119.000 euros) destinées aux sections du Labour à travers le pays ... / ...

Les temps sont décidément durs pour Gordon Brown, premier ministre britannique et chef de file du Labour. Selon une étude réalisée à l’issue des élections européennes, 40% des personnes sondées se sont prononcées en faveur du Parti conservateur, contre 24% pour le Labour. Cet écart de 16 points est le même que dans le sondage précédent, mais les deux partis ont reculé depuis le mois dernier, les conservateurs recueillant alors 43% et les travaillistes 27%. Source France2

C’est dans ce contexte que Willie Walsh le patron de British Airways vient de proposer à ses salariés de travailler ... gratuitement !

LONDRES (AFP) — Selon le site internet de la radio-télévision publique, le groupe a lancé cet appel dans un courrier électronique adressé à plus de 30.000 salariés au Royaume-Uni. Cette proposition s’ajoute à une batterie de mesures d’économies déjà proposées par BA à ses employés. Depuis le mois dernier, le groupe leur propose, là aussi sur une base volontaire, de prendre des congés non payés ou de travailler à temps partiel, afin d’aider à réduire la masse salariale.

Cette nouvelle suggestion s’inspire directement de la décision du directeur général du groupe Willie Walsh et du directeur financier Keith Williams, qui avaient montré l’exemple en mai en annonçant qu’ils travailleraient pour rien pendant un mois. Selon la BBC, M. Walsh a défendu ces propositions en expliquant que chaque employé de BA devait apporter sa pierre à la "lutte pour la survie" que mène selon lui la compagnie.

BA a essuyé une perte nette part du groupe de 375 millions de livres (425 millions d’euros) sur l’année achevée le 31 mars, contre un bénéfice de 712 millions un an plus tôt. La compagnie a énormément souffert de la crise économique, qui a fait s’effondrer le trafic de ses très lucratives classes supérieures (-17,2% en mai sur un an). Source AFP/Google

Ce que ne dit pas le communiqué c’est que : Le directeur général de British Airways Willie Walsh, et le directeur financier Keith Williams, travailleront pour rien ... en juillet. Ce qui ne devrait pas être trop dramatique compte tenu des salaires perçus en temps normal par ces deux dirigeants. Car M. Walsh est payé 735.000 livres par an (831.000 euros) et M. Williams 440.000 livres - Source Les Echos

Une chroniqueuse du Journal The independent, nous donne sa vision de ce "geste" et de ses conséquences actuelles et futures (Intégralité du texte en anglais) Nous vous en donnons ci-dessous un extrait/adaptation :

L’annonce de Walsh est "remarquable" à cause du nombre de gens qu’il affecte, mais dans tout le pays, les employeurs font des demandes semblables à leur personnel. L’acceptation d’un gel des salaires ou le renoncement aux primes en sont les premiers étapes. Alors, on pourrait demander aux salariés de travailler une semaine de quatre jours (souvent demandé : un jour de congé bénévole). Puis ensuite leur demander de prendre des congés ... non payés. ... / ...

La vérité est que BA est en situation presque critique. Willie Walsh joue un jeu dangereux avec un personnel qu’il a contraint à accepter la situation . Il a écrit à ses 40,000 salariés, leur demandant pour se porter volontaire pour travailler gratuitement jusqu’à quatre semaines, espérant qu’ils mesureront l’horreur d’avoir un salaire réduit, calculé sur 11 mois de leur dur labeur, à côté de celle de n’avoir aucune paie du tout ... / ...

J’ai réfléchi à l’idée que Walsh était en train de tenter une expérience sociale "fascinante" avec son personnel. Un ultimatum de cet ordre : Travaillerions-nous plutôt gratuitement, ou pas du tout ?, appelle à se poser une question : Les salariés vont-ils bientôt penser à leur employeur comme "une cause" ? Beaucoup de personnes qui se portent volontaire admettent qu’ils en tirent autant d’expérience que des bienfaiteurs d’une oeuvre de charité ...

Ce que Walsh omet, c’est qu’une grande partie de son personnel intègre déjà la notion d’heures gratuites. En effet, par exemple, 89 % des managers travaillent déjà gratuitement 40 jours par an (heures supplémentaires bénévoles). Et que, c’est déjà 50 % de plus que les quatre semaines proposées par BA ... / ...

La question est bien posée : Les salariés vont-ils devenir des permanents bénévoles d’une grande cause ? A savoir : leur entreprise

Nul doute que les dirigeants et les actionnaires y trouveront leur compte, pendant la crise et surtout ... lorsque celle-ci aura pris fin. Car tout le monde sait qu’il ne faudra surtout pas compter sur des rattrapages ou des augmentations de salaires. En économie de marché, ce qui est pris est pris !

Il n’en reste pas moins qu’appauvrir les salariés joue contre l’économie de marché puisque voyant leur pouvoir d’achat diminuer, il achèteront moins. De facto, on jouera sur les salariés variables d’ajustement perpétuel, jusqu’au moment où ?

Comment disait notre Président, il y a peu : "refonder un capitalisme plus respectueux de l’Homme". C’est certain que ça en prend le chemin ...
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 11:12

    Raffarin , avec tout le succès qu’on lui connait , a tenté avec le lundi de pentecôte de nous faire travailler pour rien !
    un jour pour rien ça passe déjà pas , faut pas rêver d’espérer plus de salariés sous payés ! sauf ceux qui ont une aptitude à baisser le froc et qui aiment la vaseline !


    • Gabriel Gabriel 18 juin 2009 13:16

      Salut Le Chat !

      Ils vont même le sortir en bidon de 25 kg, est oui plus ça va plus il va en falloir du produit vu tout ce que certains ont décidé de nous mettre .


    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 14:33

      @gabriel et Parkway


      Voici le modèle de graisseur recommandé par Fréderic Lefebvre pour la france de demain !


    • Gabriel Gabriel 18 juin 2009 15:05

      Je connais bien ce style de pompes à graisse, j’en ai utilisé il y a de cela bien longtemps, d’ailleurs je crois qu’il m’en reste une ou deux dans un coin de mon atelier .

      Sinon, les deux photos ont bien fait tendre les traits de mon visage, je crois que dans le jargon de maintenant on dit MDR .

      Pour les jeux de mots je rajouterais ceci, j’espère qu’à défaut de vaseline UMP on ne vas pas nous obliger à pomper, à pomper ceux qui se graissent depuis de longues années maintenant sur nos dos . 


    • Fergus fergus 18 juin 2009 17:10

      Salut Le Chat.

      Le pire est, à en croire certains témoignages dans les émissions d’antenne ouverte, que certains semblnt aimer ça, baisser leur froc et se mettre, y compris à sec !

      La faute à la propagande Ump-Medef et à la culpabilisation des masses. Le pire est donc que ça marche. Pour une minorité, certes, mais une telle acceptation aurait été inenvisageable il y a seulement 10 ans !


    • plancherDesVaches 18 juin 2009 17:31

      Il est rare que je dise de regarder en Franco-France, mais on a les mêmes à la maison :
      http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/06/18/le-chantage-aux-salaires-d-osram-devant-la-justice_1208134_0.html

      Chez Michelin, on fait mieux : 1500 supressions de postes en investissant 100 millions par ailleurs....


    • plancherDesVaches 18 juin 2009 20:55

      J’ai lancé une information fausse, excusez-moi.

      http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/06/18/michelin-pourrait-investir-un-milliard-d-euros-sur-dix-ans-en-inde_1208599_3234.html
      "Le géant français du pneumatique Michelin, qui vient d’annoncer la suppression de près de 1 100 postes en France, pourrait investir plus d’un milliard d’euros sur dix ans pour une usine en Inde, affirme jeudi 18 juin un journal indien"

      Ouuuuuaiaiaiaiaiaiais !!!!

      Ici, on pourra crever.


    • appoline appoline 19 juin 2009 16:22

      @ Gabriel,

      « Pour les jeux de mots je rajouterais ceci, j’espère qu’à défaut de vaseline UMP on ne vas pas nous obliger à pomper, à pomper ceux qui se graissent depuis de longues années maintenant sur nos dos .  »


      Je suis de votre avis, mais quand je regarde le dessin de l’article, c’est pas mal d’être au sommet de la pyramide, ça évite de se faire chier dessus. Car c’est bien notre lot en ce moment.


    • dup 18 juin 2009 11:16

      plus il y a de progrès ,moins il y a des richesses. Plus il y a de science , moins il y a du bonheur . Plus il y a des ’spécialistes’ ,moins les choses fonctionent , plus il y a d’europe, moins il y a de paix, plus on nous dit que demain sera meilleur ,plus il y a de misère, plus il y a de la compétition libre non faussée , moins survivent , plus il y a de l’économie virtuelle , moins il y d’argent , plus on produit , moins on a de clients, plus on exporte , moins on nous achète, plus il y d’universitaires , moins il y a des plombiers, plus il y de démocratie parlementaire ,moins il y a de justice, plus il y a de bureaucratie ,moins il y a de liberté.

      INVERSEZ LE TOUT !!!

      être utile est une source de bonheur , gagner sa vie par le travail est une justice , être impliqué localement est un motif d’intêret etc... complètez vous même


      • Christoff_M Christoff_M 18 juin 2009 11:16

        ça c’est l’aboutissement du libéralisme et de la bande de fumiers libéraux qui gèrent le monde actuel !!

        le pire étant que beaucoup d’employés larbins du capitalisme actuel ont signé en secret, on étale la vie privée en public, et on signe des accords vicieux en douce, par contre on va vous demander un vote à main levée pour des choses gênantes, si on veut influencer les gens !!

        la on joue sur la peur, la lâcheté, l’individualisme exacerbé aux dépends du groupe, pense à sauver ta peau, les autres on verra !! sauf qu’à ce jeu la tout le monde va beaucoup plus vite dans le ravin, et que ceux qui tirent les ficelles sont toujours gagnant dans la division et la bétise entretenue !!

        ah c’est sur qu’un cadre sup dans ce système d’hypocrites et de menteurs, peut donner l’exemple !! quand on émarge à 1 millions d’euros, on peut se passer d’un mois de salaire !!
        Quelle honte, c’est à vomir de mensonges et de bassesse !! sans compter le mépris affiché par des nantis de plus en plus cons, à l’image de la mondialisation des parvenus du fric sans ame !! ceux qui ont le cerveau en dessous de la ceinture et une calculette à la place du coeur !! triste monde matérialiste en pleine déconfiture !!


        • Gabriel Gabriel 18 juin 2009 13:39

          Salut Christoff .

          Est oui on est dans un monde plein de vipères, il va vite valoir trouver un vaccins, à défaut d’être obligé d’éradiquer les serpents gênants.

          Je dis trouver un vaccins plutôt que de tuer les sales bébêtes, je ne suis pas pour la violence, mais je conçois que parfois certain est du mal à contrôler la leur.

          Il serrait temps que certains dirigeants et autres de ce monde fassent des efforts de compréhensions, « ouvre leur esprit vers la raison » s’ils ne veulent pas que d’autres les haïssent à un point de non retour . 


        • ONEWAYTHINKING 18 juin 2009 11:24

          LE CAPITALISME A TROUVE SES LIMITES.

          COMME LE COMMUNISME QUELQUES ANNEES AUPARAVANT

          POUR LA SUITE

          www.penseeunique.fr

          BONNE LECTURE


          • Neozenith 18 juin 2009 11:25

            J’ai honte à la place de ces patrons qui se permettent de dire « faites comme moi, je renonce à mon salaire de juillet (70 000 €) pour sauver l’entreprise ! »... C’est à dire 2 à 3 fois le salaire annuel d’un de leurs employés !

            Comment peut-on faire montre d’une telle indécence ?!


            • Jérôme M. 18 juin 2009 11:30

              HP, Osram, Hertz, Renault, maintenant chez nos voisins British Airways.

              Apparemment, le matraquage médiatique, le lavage de cerveau a porté ses fruits. Cette nouvelle manière d’utiliser la variable d’ajustement que sont les ressources humaines, va devenir « acceptable » et donc diffusé plus largement. Une nouvelle technique de management sera bientôt enseignée :
              Avant de dégraisser le personnel, penser à lui réduire le salaire, idéalement, le plus longtemps possible. Deux avantages : cela réduira les futures indemnités de licenciement qui sont calqués sur les salaires, et cela réduira par la même les futures allocations chômage.
              Bon Dieu, battez-vous, ne réagissez plus comme des antilopes amorphes pendant que le lion vous dépèce. 

              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 juin 2009 11:30

                Travailler pour rien......ca pourrait equilibrer avec les patrons qui touche tres tres gros pour rien.....


                • JL JL 18 juin 2009 11:31

                  Les cons ça ose tout ! c’est même à ça qu’on les reconnait.

                  Je pense que les prédateurs de tous bord accélèrent leurs réformes pour tondre la masse qui a encore un peu de laine sur le dos. C’est la curée !

                  Nous ne sommes pas en reste.

                  Avec le RSA, bientôt les esclaves des corporations seront rémunérés par l’État ! Pour les libéraux, quelle contradiction : l’État qui leur fournit de la main d’œuvre gratuite. Cette MO traitée comme du bétail qu’on vaccine de force ! Un projet de loi du gouvernement de Berlusconi prévoit la possibilité pour des associations de volontaires non armés de collaborer avec la police pour surveiller le territoire et garantir l’ordre public.

                  Et pendant que j’y suis :

                  Les tribunaux anglais, « nouveaux organes de censure » la loi sur la diffamation anglaise (Defamation Act, 1996) « permet aux tribunaux anglais désireux de punir les journalistes et les auteurs étrangers qui publient des articles et des livres qui peuvent être librement lus dans leurs pays, mais qu’un juge anglais considère comme offensant pour quelques milliardaires exotiques capables d’engager des avocats anglais susceptibles de convaincre lesdits tribunaux de devenir les nouveaux organes de censure de toute liberté d’expression… ».

                  Le nivellement par le bas pour les droits sociaux et par le haut pour les privilèges ets en cours à l’échelle mondiale.

                  La faillite crapuleuse déclarée de la France sera l’occasion du plus vaste hold up hexagonal pour des siècles et des siècles, si l’on s’en remet !


                  • syntax_error syntax_error 18 juin 2009 11:31

                    Enfin une noble cause à défendre de façon simple.

                    Au lieu de chercher à donner notre temps dans de futiles ONG ou lutter pour quelques utopies humanistes, sacrifions nous pour sauver le capitalisme.

                    C’est à la portée de tous et tous nous pouvons nous sentir concerné.

                    Quelle meilleure preuve d’amour pourrions nous donner à notre système vénéré que notre sacrifice à l’autel du travail ?


                    • Reinette Reinette 18 juin 2009 11:57

                      GRAND ETABLISSEMENT BANCAIRE recherche travailleurs bénévoles

                      Employé de service contentieux et juridique :
                      VOUS AUREZ EN CHARGE LE CONTENTIEUX JUDICIAIRE.EN RELATION AVEC LES AVOCATS ET LES HUISSIERS. VOUS REDIGEZ DES ACTES. VOUS ETES UNE PERSONNE RIGOUREUSE, EXPERIMENTEE ET DYNAMIQUE

                       - Rédaction des actes juridiques complexes.

                      - Rédaction des actes juridiques simples standardisés.

                      - Suivi des relations avec la clientèle, les banques, les administrations



                      moins 10% sur le gros pot de vaseline aux 20 premières candidats ayant répondu à l’annonce


                      • Nobody knows me Nobody knows me 18 juin 2009 12:16

                        Vous imaginez les offres ANPE ??
                        Grand groupe industriel cherche technicien. Salaire : 0 €, à débattre.

                        Milton Friedman is not dead...
                         smiley


                        • ZEN ZEN 18 juin 2009 12:23

                          Je verse une larme sur Walsh...

                          Au nom de la crise...
                          Le chantage à l’emploi devient la règle
                          L’ impensable devient possible.

                          —« Il y a un mois, l’entreprise Hertz demandait un « effort de solidarité » à ses employés : accepter une baisse de salaire. Ce mardi, c’est British Airways, selon Reuters, qui demande à ses salariés de travailler gratuitement. » (Afp)

                          Un pas de plus dans la logique de la précarité érigée en système...
                          Une illustration de la pensée de Mme.Parisot :"« La vie, la santé, l’amour sont précaires. Pourquoi le travail ne le serait-il pas ?  » ?


                          • appoline appoline 19 juin 2009 17:03

                            @ Zen,

                            Un pas de plus vous dîtes, dans ce cas ce serait l’employé qui devrait filer du blé à son patron. Remarquez, je ne suis pas sûre qu’on ne frôle pas ce cas de figure chez certains entrepreneurs.


                          • ZEN ZEN 18 juin 2009 12:25

                            Qu’en pense Le Péripate, notre Friedmanien de service ?


                            • Le péripate Le péripate 18 juin 2009 19:22

                              Combien de fois faudra-t-il vous expliquer les différences entre l’école autrichienne et celle de Chicago ? Mon gourou est Hayek, et non Friedman. smiley

                              Je ne pense rien, n’étant pas actuellement très au courant de l’actualité, mais sincèrement si mon patron me demandait de travailler gratuitement, je lui rirais au nez, et partirais ailleurs voir si l’herbe est plus verte. Pourquoi travailler dans une boite pourrie, et en difficulté financière ? Sauf si j’estime que cette boit est saine, et que ça vaut le coup de filer un coup de main.
                              Bien sûr l’orthodoxie étatique recommande d’arroser de subventions, d’aides de réglements favorables et protectionnistes les entreprises qui ne sont plus viables. Il n’y a pas de différence, hormis deux choses extrêmement importantes : les salariés sont plutôt bien placé pour savoir si la boite mérite d’être aidé ; la subvention, parce que son origine est l’impôt, qui est réparti sur tous, déresponsabilise tous les acteurs sociaux. C’est si facile de dépenser l’argent des autres. Au moins les salariés seront impliqué, et s’ils savent négocier, pourquoi pas ?

                              Et puis bien sûr, ça touche un tabou : comme tout prix, un salaire devrait pouvoir baisser, comme monter, ce qui n’est pas le cas dans le monde des magiciens experts en promesses.


                            • ZEN ZEN 18 juin 2009 19:33

                              @ Péripate

                              Merci d’avoir répondu à mon appel
                              Friedman et les Chicago boys ne sont-ils pas les dignes héritiers de Hayek ?
                              Explique-moi...
                              Un ouvrier seul peut-il vraiment négocier ?
                              J’ai un doute...


                            • plancherDesVaches 18 juin 2009 21:51

                              « comme tout prix, un salaire devrait pouvoir baisser, comme monter, »

                              C’est à cela qu’on reconnait un rentier.


                            • Le péripate Le péripate 18 juin 2009 22:29

                              Un rentier ? Où ça ? Un conseil, l’attaque « ad hominem » peut avoir quelque chance de réussir, à condition d’avoir quelques munitions. Sinon, c’est le bide...
                              Il y aurait certainement de quoi pérorer des heures sur les différences d’appriéciation entre les « autrichiens » et les « chicagos boys », par exemple sur l’interprétation de la crise de 29, ou sur le rôle de la monnaie. Lisez, et étudiez, un opposant au « libéralisme » devrait au minimum connaître son sujet.
                              Mais j’ai fait quelques remarques, à mon avis de bon sens, sur lesquelles, pressentant le danger, vous ne dites rien. C’est normal.
                              Ouvrier. Je crois que le terme « salarié » convient mieux au cas exposé dans l’article. Mais, à part ça, croyez vous les gens assez idiots pour ne pas, au minimum, parler entre eux ? Exercer leur droit à s’associer ?


                            • plancherDesVaches 18 juin 2009 23:35

                              Pardonnez-moi, Le péripate.

                              Effectivement, vous attaquer, vous libéral, en pleine crise du libéralisme est faire preuve de cruauté.

                              Ceci dit, je ne suis pas pour autant pour le communisme. Mais un juste milieu.
                              Vous ne pouvez comprendre.

                              Restez surtout individualiste et, surtout, susceptible : ça marche à chaque coup et ça m’amuse smiley


                            • HELIOS HELIOS 19 juin 2009 11:30

                              @Le Peripate... les salaires devraient monter ou baisser...

                              Ben oui, entierement d’accord avec vous...
                              Quand les entreprises ne trouvent pas de salarié, il faut augmenter les salaires ! vous savez, ces 500 000 offres que le gouvernement affirme connaitre... et les « milliers » de postes non pourvus faute de candidat, les patrons viennent les pleurer a TF1(surtout) ou a FR pour dire qu’ils ne trouvent pas... AUGMENTEZ les saires, vous trouverez...

                              Lorsque cela se passera comme ça, on pourra envisager de baisser le salaire aussi !

                              ah, oui, j’oubliais, c’est mieux d’importer des immigrés pour faire les travaux les plus difficiles, ils ne se plaignent pas, eux, de recevoir une misère dans une enveloppe toutes lessemaines, surtout lorsqu’ils n’ont pas de papier.


                            • Le chien qui danse 18 juin 2009 12:33

                              Peut-être touchons nous aux limites de la nécessité de l’argent comme support de l’activité et de la créativité, il devient un handicap au développement, après tout il n’est qu’une invention, susceptible donc de changement. Outil de la conquète de la terre, il devient caduque, au moins sur le fond. Demain avec les défis, connus aujourd’hui, qui nous attendent il sera certainement nécessaire de faire reposer l’activité humaine sur une autre motivation que l’appât du gain.
                              La gratuité, d’accord, mais pour tous et tout le monde, càd remettre l’argent à sa place comme fluidificateur des échanges et non plus comme valorisateur des personnes et des choses.
                              Bon, j’ai du rêver trop fort cette nuit


                              • plancherDesVaches 18 juin 2009 16:22

                                Je l’ai déjà écrit, mais....
                                Toute la différence est là :

                                Il faut de l’argent pour vivre, et non vivre pour l’argent.


                              • SURVEYOR 18 juin 2009 12:49

                                Il fut une époque « j’étais ado », pour moi la société ne pouvait qu’évoluer dans le bon sens, c’est à dire meilleurs reconnaissance du travail, meilleures relation entre le genre humain et surtout des classes sociales, enfin bref toute la panoplie du parfait utopiste, pour le coup mon optimisme de cette période s’est pris quelques aller retour, la tête m’en tourne encore, genre essoreuse....
                                Au lieu de cette vision disons paradisiaque, nous entrons dans les ténèbres...
                                Çà c’est ma période lucidité.....


                                • Neozenith 18 juin 2009 13:04

                                  Quelle chance vous avez eu de pouvoir vous bercer d’illusions ! J’ai 22 ans et je peux vous dire que je n’ai pas eu l’occasion d’être utopiste pendant mon adolescence !!

                                  Je vais rentrer dans le traditionnel « c’était mieux avant » mais tant pis : qu’est ce que j’aurais voulu naître 20 ou 30 ans auparavant !


                                • titi 18 juin 2009 13:45

                                  30 ans auparavant ?
                                  Bah ca nous amène en plein second choc pétrolier !!

                                  Vous avez raison, ca change tout !!  smiley


                                • finael finael 18 juin 2009 12:50

                                  En fait il ne s’agit « que » d’une réduction de salaire.

                                  J’imagine qu’après leur avoir demandé de travailler gratuitement on va leur demander de consommer plus !

                                  Kafka doit bien rigoler !


                                  • Fergus fergus 18 juin 2009 17:12

                                    Kafka et Ubu !


                                  • Gabriel Gabriel 18 juin 2009 12:51

                                    Salut Jean Claude .

                                    Je risque d’avoir un raisonnement sévère aux yeux de certains, mais bon ......... !

                                    C’est quoi le capitalisme ?

                                    On nous bassine, les dirigeant veulent ce monde avec ce fonctionnement, ils n’ont qu’à maintenant assumer ce qu’ils ont décidé pour ce monde .

                                    Le capitalisme, ex : J’habite une commune qui a un petite entreprise avec un cinquantaines de salariés, tout vas bien pour l’entreprisse et pour les salariés et leurs familles .

                                    Un jour, dans une commune voisine « limitrophe » une personne créer une entreprise qui fabrique exactement les mêmes produits que moi « que nous », avec le même nombre de salariés, malheureusement il n’y a pas assez de débouchés pour ce marché, pour ces deux entreprises, celle qui était là en premier se retrouve en difficulté et fini pas disparaitre, c’est ce qui appelle la loi de du marché, je trouve ça barbare comme façon de procéder .

                                    Les gens perdent leur emploie .

                                    Deux ans après, dans une autre commune une autre personne décide de créer la même entreprise, et ainsi de suite vous comprendrez la suite pas besoin d’épiloguer.

                                    Des emplois sont créer et disparaissent deux ans après, quelle barbarie, la loi du plus fort !

                                    Encore plus court j’ai une entreprise, demain mon voisin créer la même je disparais avec mes salariés, quelle barbarie !

                                    Il ont voulu les capitalistes, ce monde, ils ont qu’à l’assumer, soi-disant que tous serions heureux et bien payer, ils ont qu’à assumer, ils disent le capitalisme c’est ce qui a de mieux pour tous, ils n’ont qu’à assumer !  

                                    Le capitalisme, n’est qu’une barbarie humaine, tu es contant tu trouves un emploi, deux ans plus tard tes au chômage.

                                    Pendant c’est deux ans t’as fait des prêts pour une maison pour un véhicule ou pour autre, mais là il y a une différences, toi si tu n’assumes pas que tu n’honores pas tes prêts on te met à la rue, tu peux toujours essayer de faire comme veux le faire l’entreprise d’on il est question dans ton article, c’est à dire demander, à la banque de ne plus te faire payer tes prêts, on vas te répondre que ce n’est pas possible .

                                    Les salariés de l’entreprise British Airways n’ont qu’à réagir comme régiraient envers eux leurs banques, il n’est pas question de travailler gratuitement, comme il n’est pas question pour une banque de ne plus te demmander d’honorait tes prêts .

                                    Les Capitalistes ont voulu ce monde ils n’ont qu’à l’assumer, de la même façon que l’on nous oblige à assumer, tout travail mérite salaire voilà tout ça s’arrete là, et l’esclavage ne fait pas parti de ce siècle .

                                    La raison est que ce soit les responsables qui paient les poids cassés, et non pas ceux que l’on a voulu endormir avec une idée à mes yeux barbare .


                                    • HELIOS HELIOS 19 juin 2009 12:01

                                      désolé de vous dire que tous les discours que je viens de lire ne correspondent pas du tout au capitalisme.
                                      Le capitalisme, c’est l’association du « capital » d’une part et du travail.
                                      Les deux apports sont la pour faire fonctionner une entreprise qui doit avoir un impact social, soit en apportant un service, soit en produisant un bien.

                                      Le capital etant rémunéré et le travail payé, le benefice est alors reinvesti ou reparti et l’entreprise a joué son role social.
                                      Helas, certains oublient un peu vite ce role social de l’entreprise pour ne plus voir que la rémuneration du capital, et, surtout (a mon avis) le role de predation de l’entreprise sur la société qui la porte.

                                      C’est bien là le probleme. L’ecosystème dans lequel evolue l’entreprise est devenu desequilibré. Les petites boites ne peuvent plus croitre car les grosses les etouffent, les clients n’ont plus le choix et sont « orientés » par des marchés truqués, et les travailleurs ne peuvent plus utiliser les services et les biens qu’ils produisent..

                                      Le capitalisme « sain » est nettement plus efficace que les autres formes d’organisation collectives car il est adaptatif, a condition d’etre normé. A nous de mettre en place les normes. Il est, par exemple intolerable, que des boites soient plus puissantes que des gouvernements (financierement parlant). Il est encore intolerable que certaines productions soient monopolistiques. A nous encore de mettre de l’ordre dans le systeme economique et bien sur dans le systeme politique qui va avec.

                                      J’aimerai rappeler a tous ceux qui sont au pouvoir en ce moment... rappelez vous messieurs zet medames, vous etes trop jeunes ? relisez notre histoire proche, regardez ce qu’il s’est passé a la sortie de la guerre entre le peuple et les « collabos »... combien sont passé par la guilotines pour ce que nous considererions aujourd’hui pour des pecadilles.... imaginez vous vous même, mme Albanel, mme Morano, Mme Pecresse ou encore Mme Lagarde et toutes les autres sans exception, TONDUES, les mains nouées dans le dos, attendant votre tour en place de Grève, pour le grand raccourci... c’est une image, mais.... pensez y quand même !

                                      Ne poussez pas le bouchon trop loin, si le peuple se reveille, vos têtes ne vaudrons pas cher. Et vous, députés et senateurs... ne vous sentez pas exclus.


                                    • Reinette Reinette 18 juin 2009 12:55


                                      Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentil(le) pour ceux et celles que vous dépassez en montant. Vous les retrouverez au même endroit en redescendant.




                                      • Christoff_M Christoff_M 18 juin 2009 13:29

                                        J’ai refusé en 1999 une baisse de salaire face un cadre d’Hachette, vicieux aux entournures !!

                                        Cela m’a couté ma place mais m’a permis de rencontrer un très bon avocat et d’aller voir ailleurs... mon avocat m’a défendu trois fois, maintenant je suis en intérim...

                                        Dans la boite en question, le fameux cadre a fini par etre viré, mais le peu de profils bas qui restent travaillent pour beaucoup moins, dans le stress, et les bons éléments sont partis...

                                        Moralité si on vous propose un truc bizarre posez vous des questions rapidement, sur ce qu’envisage la direction du service ou vous travaillez, rapidement car, dans le monde actuel, vous vous retrouvez dehors avant d’avoir compris l’entubade !!

                                        Pensez bien que si on baisse votre salaire, vos indemnités futures en seront d’autant dévalorisées... il n’y a rien d’innocent dans les propositions en apparence de sauvegarde d’une direction !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès