Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Salut à toi l’Homme nouveau

Salut à toi l’Homme nouveau

SALUT HOMME NOUVEAU

 

Ton esquisse était depuis longtemps préparée, le dessein est maintenant indéniable.

Çà y est la boucle est presque bouclée, mon joyeux bambin, on va t'équiper de tablettes numériques dès la maternelle.

 

Pourquoi t'apprendre à lire, à écrire, à compter, des machines vont le faire pour toi, tu n'auras même pas à écrire, demain, tu formuleras dans ton vocabulaire restreint de sabir national une question, la machine décryptera et te répondra peut-être.

Ton parcours est enfin pratiquement programmé.

Tu pourras naître d'un ventre loué qu'on aura inséminé, avec la semence d'un homme que l'on aura trait. Avec un peu de chance, tu seras encore plus moderne, un bébé éprouvette. Demain on fera plus fort encore, en préparation l'utérus artificiel, plus besoin pour les femmes d'être enceinte pour enfanter.

Bien sur il se peut que l'on t'ait empêché de naître par convenance personnelle ou que tu finisses dans une poubelle parce que trop encombrant.

Tu ne seras même pas obligé de penser par toi même, les merdias et l'idiovisuel réfléchiront pour toi et t'indiqueront ce qu'il faut penser pour rester dans la droite ligne de l'homme moderne.

On aura ainsi préparé ton envol de citoyen du monde.

Tu seras libre et tolérant ,tu n'auras pratiquement, pas de famille, pas de patrie, pas de culture nationale dangereuse, pas de sexe défini, tu choisiras cela plus tard, au gré des circonstances.

 

Tu naîtras peut-être avec des gonades ? C'est bien possible, mais pas ennuyeux, ce sera pour la décoration comme les sapins de Noël auxquels on accroche des boules.

Tu ne connaîtras rien de ton pays, de tes racines, mais tu seras ouvert à toutes les incultures

         tu seras citoyen du monde capitaliste mon bonhomme

L'homme nouveau est en préparation, sans couleur, sans passé, sans famille, sans patrie. Citoyen du monde, taillable et corvéable à merci par ceux qui ont le pouvoir ou l'argent, ou les deux. On commence par l'Europe, laboratoire de dénationalisation et du grand remplacement.

Quant à moi, moi pauvre ringard, si tu m'interroges, je n'ai pas eu ta chance.

Je suis né d'un couple qui s'aimait, on disait un enfant de l'amour ou parfois du hasard, dans un pays que j'aime et respecte, amoureux de son histoire, de sa géographie, de sa culture, de sa langue, amoureux même de sa grammaire tarabiscotée, et pire, de son hymne national qui me fait lever et m'émeut.

C'est couillon n'est-ce pas ?

Je suis ce qu'on appelle un réactionnaire attardé


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • arthes arthes 7 septembre 17:49

    Ça s appelle un zombie...Ou un cerveau dans un bocal...Je vois déjà la gamine d à côté qui passe son temps à chasser les pokemons remplir son regard de vide...En revanche la Marseillaise ne m émeut plus , je voudrai s autre chose...J aime bien le chant des partisans , ..Il est plus actuel.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 7 septembre 19:35

      Comme les anciens rôles ne sont plus acceptés par les femmes, il est très possible que dans un futur pas tellement éloigné le sexe devienne principalement robotique. La famille déjà mal en point serait alors complètement disloquée.


      • tf1Groupie 7 septembre 22:16

        L’homme ancien passe trop de temps sur Internet : il risque d’être contaminé par une culture non-franchouillarde.


        • moderatus moderatus 8 septembre 07:22

          @tf1Groupie

          Bonjour,

          Il y a des civilisation ou l’ancien est respecté, il est considéré comme un sage, parce qu’il a vécu, connu, appris. Les jeunes viennent alors l’ écouter et cela leur permet d’éviter certaines déconvenues qui ne seraient pas formatrices, car il est vrai qu’il faut se forger sa propre expérience.
          Dans nos sociétés avancées l’ancien est considéré comme un vieux con .

          Pensez vous que ce la soit un progrès ou un signe d’intelligence supérieure ?


        • sparker808 (---.---.48.194) 8 septembre 14:29

          @moderatus
          Euh que vous répondre....Les vieux sont sage parce qu’ils ont vécu, ha ben ça nous fait une belle jambe.
          L’institution « vieux » en camping car à 50000 euros en à pris dans les mirettes à hauteur de son imposture, ce n’est que mérité.
          Et si c’est pour dire « de mon temps.... »


        • epicure 9 septembre 17:46

          @moderatus

          Oui mais ça c’est surtout valable dans les sociétés de transmission orale, ou là où la société, les connaissances évoluent peu, et donc leur expérience était très importante.
          Maintenant les anciens sont dépassés par les évolutions de la société, ce qu’ils ont apprit à une époque n’est plus forcément d’actualité, voire obsolète.
          Il y a des choses sur lesquelles les anciens peuvent apporter, mais pas autant qu’avant.

          D’un autre côté c’est cette émancipation vis à vis des anciens qui a permis de gagner de nombreuses libertés, et de nouveaux savoirs.


        • moderatus moderatus 9 septembre 18:34

          @epicure

          Bonjour,
          Je parlais surtout de transmission par les parents et grand parents de certains principes , de certaines valeurs, de certains devoirs d’une certaine philosophie de la vie, du gout du travail bien fait par exemple.

          Les parents et grands parents vous apprennent.beaucoup par l’exemple,autant que par la parole.
          j’ai eu cette chance.

          Les technologies nouvelles c’est un autre domaine, ELLES APPORTENT LE MEILLEUR ET LE PIRE.

          rappelez vous la phrase de Rabelais
          « science sans conscience n’est que ruine de l’âme »


        • fred.foyn fred.foyn 8 septembre 06:57

          Abrutissement généralisé des masses, pour mieux les contrôler...Robotisation de l’humain sera leur seul avenir...


          • epicure 9 septembre 17:48

            @fred.foyn

            avant il y avait la religion pour abrutissement et le contrôle des masses.

            Rein n’a vraiment changé pour les hommes de pouvoir.


          • howahkan howahkan 8 septembre 07:56

            je ne vois rien de si différent d’avec le passé..oh si bien sur dans le superficiel

            c’est même peu être mieux, plus personne ne veut aller mourir directement pour des bourgeois ou des banquiers. ou politiques etc .enfin pour les habituels parasites...


            • arthes arthes 8 septembre 18:17

              @howahkan
              Hello


              Alors si, j en vois une différence, c est le rajeunissement de l humain...L homme/femme a force de courir le nez dans le guidon après l eternelle jeunesse et aux amusements infantiles et superficiels destinés à flatter l ego , à force de se de responsabiliser , a oublie de vieillir.
              Ce qui nous donne des vieux avec une maturité mentale de jeune homme de 24/28 ans.. En gros la vieillesse n est plus gage de sagesse, pas plus que la jeunesse un gage d avenir et de progrès. ..En ce moment et d une manière générale, mais c est provisoire. (Je pense que nous le savons smiley

              Sinon, je vous rejoins sur votre intervention.

            • François Vesin François Vesin 9 septembre 14:04

              @howahkan
               « plus personne ne veut aller mourir directement pour des bourgeois ou des banquiers. ou politiques etc .enfin pour les habituels parasites... »

              Mais ils ne vous demandent pas de mourir, malheureux, ils vous demandent
              de vivre./.consommer sans limites et sans lire l’emballage ! 

                • howahkan howahkan 8 septembre 09:24

                  @zygzornifle

                  salut..voila 3000 ans ou + ou - selon le degré de mensonges de l’histoire officielle que les humains ne font que se battre pour avoir la plus grosse quéquette...en quoi ceussent du passé seraient différents en mieux... ?

                  salutations


                • Daniel Roux Daniel Roux 8 septembre 11:38

                  Sortez de chez vous !

                  Notre pays et le monde, sont pleins de personnes qui vivent, respirent, se regardent, se désirent, aiment et d’enfants qui jouent, qui courent, qui rient et se chamaillent.

                  Le monde actuel n’est pas si brillant, il y a aussi beaucoup de gens qui souffrent, hélas.

                  Bien sûr, si la technologie le permet, les femmes éviteront d’accoucher, si elles le souhaitent mais pourquoi renonceraient-elles aux parties de jambes en l’air, à l’amour, au plaisirs d’être aimé ? s’aimer.

                  Peut-être aussi que la technologie permettra aux hommes de porter un enfant, qui sait.

                  Est-ce que les moyens de contraception modernes, diminuent le désir d’avoir des enfants ?

                  L’éducation des enfants s’adaptera à la technologie, aux écrans. Faites confiance aux parents et méfiez-vous plutôt des charognards criminels qui veulent vous asservir.


                  • moderatus moderatus 8 septembre 12:39

                    @Daniel Roux

                    Bonjour

                    votre vœux est exhaussé , l’homme ’enceint c’est pour demain, on pourra greffer un utérus artificiel

                    Extrait de l’article où j’ai trouvé cette information.

                    « oui, c’est possible, un homme pourrait tomber « enceint », si on lui greffait un utérus et s’il recevait une supplémentation hormonale dans les premières semaines de grossesse avant que le placenta ne prenne le relais. »

                    Votre optimiste fait plaisir,

                    mais méfions nous de l’homme universel interchangeable que l’on prépare, si l’on veut faire de nous des travailleurs détachés taillables et corvéables à merci, des prototypes d’humanoïdes, quelle place resterait-il pour l’amour ?




                  • epicure 9 septembre 17:53

                    @moderatus

                    l’utérus c’est bien, mais que fait on du bassin pour laisser passer l’enfant, etc....

                    D’autre part le pouvoir nécessite des humains différenciables pour établir des hiérarchies.

                    L’amour lui est aveugle aux différences, ce n’est pas la valorisation de ces différences qui les favorise, mais au contraire qui l’éteint.


                  • moderatus moderatus 9 septembre 18:13

                    @epicure

                    Comme vous j’étais sceptique, mais je vous livre ci dessous les infos que j’ai trouvé bonne lecture qui nous promet un avenir un peu chamboulé.

                    L’année dernière, une Suédoise qui avait bénéficié d’une greffe d’utérus parce qu’elle souffrait d’une malformation congénitale (née sans vagin ni utérus), avait réussi, grâce à cette greffe à tomber enceinte et à mener sa grossesse à terme. En septembre dernier elle accouchait d’un petit garçon en parfaite santé. Un véritable exploit médical qui avait défrayé la chronique.

                    Mais à cette époque, personne ne s’était posé la question de savoir si l’on pouvait greffer un utérus à un homme, ce qui lui permettrait de pouvoir lui aussi porter des enfants. Une idée révolutionnaire qui soulèverait forcément de nombreuses questions éthiques mais à l’époque, où nombreux sont ceux qui luttent pour l’égalité des sexes, cette éventualité ne serait pas dénuée de sens.

                    Mais récemment, dans le «  Science et vie » du mois, la question est clairement posée et la réponse aussi déroutante soit-elle, est nette : oui, c’est possible, un homme pourrait tomber « enceint », (non pas à la manière de Thomas Beatie, ce transsexuel américain né femme, qui après avoir changé de sexe était tombé enceint) mais si on lui greffait un utérus et s’il recevait une supplémentation hormonale dans les premières semaines de grossesse avant que le placenta ne prenne le relais. Les médecins interrogés s’empressent tout de même d’ajouter qu’ils se l’interdiront pour des raisons déontologiques. 

                    Une perspective stupéfiante qui risque d’ici quelques années de faire voler en éclat nos représentations de la maternité et de la reproduction. Ne serait-ce qu’au niveau légal, dans les textes de la loi française il est dit que la mère au sens strict du terme « c’est celle qui accouche ». Or, si l’on ne modifie pas la loi, l’homme qui accouche serait donc une mère… 

                    Quoiqu’il en soit pour les hommes qui ne seraient pas prêts à expérimenter la grossesse ou pour celles qui redoutent l’idée de voir leur corps déformé ou de souffrir au moment de l’accouchement, soyez rassurés car il existerait encore une autre option : les utérus artificiels.

                    L’idée d’élaborer un utérus extra corporel ne date pas d’aujourd’hui puisqu’en 1923, le biologiste John B. S. Haldane a été le premier à parler d’ectogénèse, à savoir la grossesse menée hors du corps de la mère. Mais à l’époque il ne s’agissait que de pur fantasme. Aujourd’hui nous sommes passés un cran au-dessus : celle de l’expérimentation…


                  • baron 8 septembre 11:44

                    Une terrible constat, terriblement vrai.

                    Il y aura toujours, la possibilité de s’évader dans un monde virtuel, de de prendre des médicaments pour se sentir bien, de la drogue et sexe bizarre ou non pour s’amuser. La bouffe sera dégueulasse et peut être même toxique, l’industrie chimique viendra à la rescousse. En bon bétail Humain, il faudra suivre les modes ...et gare à ceux qui voudront viBre à l’ancienne ils seront vite répérés et rejetés, probablement qu’in finé les taxes viendront faire freiner leur ardeur.

                    • pemile pemile 8 septembre 13:00

                      @moderatus « On commence par l’Europe, laboratoire de dénationalisation et du grand remplacement. »

                      Ce terme s’utilise aussi pour parler des zombies numériques ?


                      • moderatus moderatus 9 septembre 18:16

                        @pemile

                        Je n’ai pas compris votre formulation sur le Zombies , mais je vous promets un article sur le grand remplacement dans les jours qui viennent


                      • pemile pemile 9 septembre 18:32

                        @moderatus « Je n’ai pas compris votre formulation sur le Zombie »

                        Un raccourci pour ça :
                        "Tu ne seras même pas obligé de penser par toi même, les merdias et l’idiovisuel réfléchiront pour toi et t’indiqueront ce qu’il faut penser pour rester dans la droite ligne de l’homme moderne.« 

                         »je vous promets un article sur le grand remplacement dans les jours qui viennent"

                        Dans l’attente de vous lire mais avec une certaine appréhension !


                      • moderatus moderatus 9 septembre 18:41

                        @pemile

                        Merci pour votre explication, je n’avais pas pigé, le terme zombie est bien approprié

                        Aucune appréhension pour l’article vous aurez le choix entre fantasme ou réalité. Chacun choisira son camp.


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 septembre 17:32

                        Bonjour moderatus


                        C’est cela même L’hymne de fin du du monde... 
                        Conséquence directe de l’idéologie occidentale, une fausse science et une technologie destructrice. 




                        • epicure 9 septembre 17:58

                          @Mohammed MADJOUR

                          lol une fausse science qu’est ce qu’il ne faut pas entendre....
                          C’est la science occidentale qui a fait exploser le niveau des connaissances à une niveau jamais atteint, ni même soupçonné. Et ce sont ces connaissances qui permettent de fair des choses impensables dans les temps anciens, sauf comme de la magie ou une intervention d’esprits ou de divinité.

                          La fausse science c’est plutôt toi qui la défends.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 septembre 11:38

                          @epicure

                          «  »C’est la science occidentale qui a fait exploser le niveau des connaissances à une niveau jamais atteint, ni même soupçonné. «  »

                          Se trimbaler dans l’espace, s’incliner devant « l’intelligence » des robots, fabriquer des armes qui peuvent détruire un Continent en entier et même toute la planète, et peut-être même que le prochain portable obéira au simple clin d’œil de son utilisateur et appellera tout seul... Et l’humanité dans tout cela ? La science occidentale a asservi l’homme. 

                        • Raoul-Henri Raoul-Henri 10 septembre 00:39

                          Bonjour,
                          « ...par ceux qui ont le pouvoir ou l’argent, ou les deux »
                          Pourriez-vous indiquer quelle différence vous faites entre ceux qui ont « l’argent » et ceux qui ont le « pouvoir » ?


                          • moderatus moderatus 10 septembre 10:41

                            Il y a des gens qui ont l’argent et donc forcément du pouvoir ou influencent le pouvoir, et il des gens qui ont le pouvoir que nous leur avons accordé par exemple, et qui ne sont pas très riches , leur levier n’est pas l’argent, mais leur statut.
                            Ma réponse vous satisfait-elle ?


                            • Raoul-Henri Raoul-Henri 10 septembre 18:24

                              @moderatus
                              Je ne suis pas bien sûr de saisir votre pensée. Vous dites qu’il y aurait « des gens qui ont l’argent et donc forcément du pouvoir ou influencent le pouvoir », et d’autres qui auraient le pouvoir « accordé ». Mais si ceux « qui ont l’argent » « influencent le pouvoir », comment peut-t-on encore considérer un quelconque pouvoir qui serait « accordé » ? Par quel crédit ?

                              « des gens qui ont le pouvoir que nous leur avons accordé par exemple, et qui ne sont pas très riches »
                              Au niveau individuel sur leur compte en banque, comparaison faite avec les plus fortunés : soit ; pourtant ce sont ceux-là qui décident (en tous les cas qui signent les chèques) de l’affectation des milliards collectés par l’imposte (impôt). Cette manne que nous, peuple polis, produisons via le système bancaire et grâce à la correspondance matérielle (ou immatérielle) des produits de l’entreprise. En cela ils détiennent les ’robinets’ généraux du bien-être social ; pluie fécondante ou sécheresse, cette aptitude à l’irrigation du substrat populaire se confond allègrement avec le pouvoir, non ?
                              Je note un certain flou dans votre réponse lorsque vous écrivez « par exemple ». Y aurait-il un autre pouvoir qui ne serait pas « accordé » par la population ? Pardonnez cette taquinerie mais cette mise au point nous servira à lever cette contradiction. Je pense que la monnaie est le vecteur central, et le seul, de tous les pouvoirs quels qu’ils soient, et qu’au fond, vous le saviez déjà mais espérez encore que l’illusoire « statut » politique nous en préserve.

                              « leur levier n’est pas l’argent, mais leur statut. »
                              Statut (appliqué à l’individu au poste de décisions pour la collectivité) : position de responsabilité pour l’affectation des ressources. des investissements, etc. Soit de l’économie qui se fait nommer « politique » ;) D’ailleurs ’nos politiques’ d’ordre nationaux sont pour la plupart des représentants multi-carte, en partie à la solde de tel ou tel consortium, des vendeurs et des acheteurs à court-terme du produit de l’entre-prise française, des marchands de tapis et vendeurs de mythes (cauchemardesques), sans aucune vision d’à venir puisque le nez dans les ’guidons’ (les bombes aux bons endroits) et les seringues dopantes dans les mollets-médias.


                            • moderatus moderatus 10 septembre 18:54


                              Influencer et détenir sont deux choses différentes.

                              Prenez l’exemple de ceux qui détiennent le pouvoir le plus important en France, celui de président de la république.

                              Les présidents successifs de De Gaulle au petit dernier, ce n’est pas leur fortune personnelle qui leur a donné le pouvoir.

                              certains on été peu influencés par les pouvoirs de le finance, De Gaulle, d’autres se sont heurtés au mur de l’argent , Mitterrand, le petit dernier avait la Finance pour ennemi, mais il pactisé avec.

                              La collusion Finance pouvoir n’est pas linéaire.

                              il y a a aussi le pouvoir des médias , et il est important, pour le lavage de cerveau chez nous, ou pour faire tomber un président en Amérique.

                              il est certain que le pouvoir financier est le plus présent, et le plus actif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès