Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Sans-papiers : retour à l’Etat de droit ?

Sans-papiers : retour à l’Etat de droit ?

Les associations de défense des droits de l’homme doivent se réjouir : la Cour de cassation vient de fixer des limites aux pratiques de reconduite à la frontière des étrangers dépourvus de titre de séjour.

Le scénario était devenu classique : un étranger en situation irrégulière demandait le réexamen de son dossier, ou était convoqué par la préfecture à l’occasion de son mariage ou sous un autre prétexte. Loin d’être reçu par un fonctionnaire complaisant, il se trouvait accueilli par les forces de l’ordre, menotté, et placé dans un centre de rétention souvent éloigné de son domicile en attendant d’être reconduit à la frontière dans les délais les plus brefs possible. Le tout sans avoir eu le temps de prévenir qui que ce soit de son entourage...

Classique, mais peu connu. Rares en effet ont été les médias qui ont dénoncé ces pratiques pourtant exorbitantes du droit commun, c’est le moins que l’on puisse dire. Les réactions d’élus ont été encore plus discrètes, souvent marquées par l’incrédulité. Seules, les associations de défense des droits de l’homme (particulièrement le GISTI, Groupe d’intervention et de soutien aux travailleurs immigrés) ont régulièrement attiré l’attention sur ces agissements, se heurtant à l’indifférence de l’opinion.

De telles ruses sont désormais officiellement hors la loi : la Cour de cassation, à propos d’une de ces affaires intervenues en région parisienne, estime que "l’administration ne peut utiliser la convocation à la préfecture d’un étranger, faisant l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière, qui sollicite l’examen de sa situation administrative nécessitant sa présence personnelle, pour faire procéder à son interpellation en vue de son placement en rétention".

Le Conseil d’Etat vient par ailleurs de suspendre une circulaire du ministère de l’Intérieur qui permettait de placer en rétention des sans-papiers dès leur arrestation.

Le mérite de ces arrêts n’est pas seulement de rappeler ce qu’est l’Etat de droit : il est aussi de reconnaître officiellement l’existence de ces procédés pour le moins expéditifs...


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (145 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • (---.---.38.189) 23 février 2007 11:59

    Les étrangers en situation irrégulière doivent être systématiquement détectés, pourchassés et expulsés par tous moyens.

    Tous les pays du monde luttent contre cette gravissime épidémie, y compris les Etats du continent Africain.

    Il n’y a même pas a discuter sur le sujet mais a agir vite et efficacement contre l’invasion qui nous draine vers le tiers mondialisme et la misère.


    • Romain Baudry 23 février 2007 13:30

      Je suis désolé, mais la stratégie que vous proposez est laxiste au point d’en être inefficace : les étrangers expulsés peuvent toujours revenir et ils ne s’en privent pas. Autant essayer de remplir le tonneau des Danaïdes.

      Non, ce qu’il faudrait vraiment, c’est rétablir la peine de mort et former des pelotons d’exécution mobiles qui, dès qu’un étranger en situation irrégulière aura été arrêté, le fusilleront immédiatement en pleine rue. Le pays y gagnera sur tous les tableaux puisque (1) ça réduira les frais de justice, (2) ça garantira que cet immigré-là ne pourra plus jamais voler le travail d’un Français, (3) ça dissuadera les autres et (4) ça apportera une distraction gratuite aux gens, comme les jeux du cirque sous la Rome antique et les pendaisons au Moyen-Age.


    • seb59 (---.---.180.194) 23 février 2007 15:07

      excellent idée, le peuple adore le visuel


    • faxtronic (---.---.127.45) 23 février 2007 15:12

      en pleine rue !, non, car il faut des cameras, pour etre rediffusé a travers le monde.


    • seb59 (---.---.180.194) 23 février 2007 15:12

      @ l’auteur

      Article informatif, mais votre opinion ne rejoint pas la mienne.

      Pourquoi vouloir à tout prix donner plus de droit aux sans papiers ?

      Je suis revolté de les voir manifester dans ma ville, encadrés par la police, bloquant les rues et ralant contre l’etat qu’ils « veulent integrer ».

      CEux ci sont illegalement en france ? ils ne sont pas desirés ? ils n’ont pas de moyen de subsitance ici ?

      ON LES RENVOIS (on est sympa encore, c’est gratuit)

      Pourquoi devriont nous leur demander leur avis, s’inquieter de comment ils sont apprehendés ?

      Et pourquoi pas une interdiction de les arreter de 8h à 19h30 et de 19h35 à 8h ?

      Notre administration et notre justice commencent vraiment à derailler.

      Si la personne est convoquée, et que son dossier est refusée, elle n’a rien a faire en france, donc on l’expulse.

      Tout de suite, maintenant !


    • mcm (---.---.121.69) 23 février 2007 15:27

      @Romain Baudry,

      Donnez nous donc l’adresse de votre domicile qu’on y envoie tous les déshérités du monde.

      Laissez donc la porte de votre domicile ouverte à tout vent !

      Si vous ne le faites pas j’en déduis que vous n’êtes qu’un beau moraliste partisan du : « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! »


    • Romain Baudry 23 février 2007 15:58

      J’habite au 18 rue d’Enghien à Paris. Je ne pense pas que les immigrés que vous pourrez m’envoyer réussiront à atteindre mon appartement mais pas d’inquiétude, mon concierge sera ravi de s’occuper de chacun d’entre eux.


    • Bruno (---.---.109.53) 23 février 2007 16:01

      @Romain Baudry

      par ce dernier com, vous ne faite que confirmez EXACTEMENT ce que dis mcm !!!!

      Faute de mettre un + a votre message, au moins je vous dis bravo pour votre franchise


    • Romain Baudry 23 février 2007 18:15

      @Bruno : Par votre propre commentaire, vous me confirmez dans l’impression qu’il y a des gens pour lesquels il faudrait réinventer le point d’ironie. Vérifiez donc ce qui se trouve au 18 rue d’Enghien.


    • (---.---.243.241) 23 février 2007 18:25

      Le QG de campagne de Sarkozy ...

      Mais pourquoi pas celui de Besancenot ou de Buffet ?


    • TB (---.---.21.162) 24 février 2007 13:24

      Sur ce 1er fil, mis à part ceux de Baudry si j’ai bien compris, c’est bourré de conardos racistes vraiment très sous-développés du cerveau.

      Vous ne voulez pas du black ou du beur dont le sang impur abreut ou pas nos sillons ? Réfléchissez bandes de tarés. Pourquoi sont-ils attirés par nos lumières (enfin, pas les vôtres) ? Parce que nos chères multinationales leur piquent toutes leurs réserves naturelles et autres pétrole, uranium et diamants et les maintiennent dans un état de pauvreté endémique, à coups de dictatures appuyées par nos forces militaires, et se retrouvent sur nos marchés exploités encore jusqu’à la couenne au « black », bandes de dégénérés.

      Alors luttez contre les oligopoles des multinationales et vous aurez moins de misère exploitable et exploitée encore dans notre beau pays la France, qui grâce à vous sent le rance. Ca vous dirait que d’autres peuples viennent piller notre technologie de pointe, nos fromages et nos vignobles ?

      Au curé auteur je vote positif pour l’article. Franchement, je n’aurais pas cru, moi athée bâptisé d’office catho sans me demander mon consentement, être d’accord sur un point avec l’analyse courageuse d’un curé.


    • TB (---.---.21.162) 24 février 2007 13:36

      J’avais pas tout lu, l’auteur « enseigne un mois par an au grand séminaire de Mayidi (République Démocratique du Congo). »

      hum hum ...

      C’est pas la peine de jouer les bons samaritains d’un côté (de la frontière return) si c’est pour les maintenir dans la connerie catéchisée anesthésiante dans leurs pays d’origine qu’ils veulent, à cause de vos buts non avoués, fuir comme la peste ou la lèpre raoul ...

      Je me disais aussi, ya un truc qui tourne pas rond dans cette histoire. Il serait pro-bayrou le curé ?


    • Manugeo1 (---.---.44.22) 24 février 2007 19:37

      Je suis choqué.

      Choqué par les méthodes de nos administrations policières (enfin, avec Sarko à leur tête, faut pas leur demander d’être humain ou compréhensif...),

      Choqué par tous ces commentaires de haine et d’égoïsme,

      Choqué qu’Agora difuse de telles horreurs.

      Est-ce que vous avez oublié que ces gens sont peut-être sans papier, mais qu’ils sont avant tout des êtres humains en détresse, des hommes et des femmes qui ont risqué leur vie pour quitter leur pays, parce qu’ils y étaient en danger, parce que leur survie n’y était pas assurée...

      Est-ce que vous avez oublié que notre opulence est une insulte permanente à tous ces gens dont on pille les richesses et dont on ruine le pays en soutenant des dirigeants corrompus ?

      Est-ce que vous avez perdu quelque chose, qui vous aurait été enlevé par un de ces sans papier ?

      Est-ce que vous n’avez pas honte de refuser de partager vos richesses pour que chacun dispose du minimum vital ?

      Vous êtes écoeurants...


    • Manugeo1 (---.---.44.22) 24 février 2007 19:38

      Je suis choqué.

      Choqué par les méthodes de nos administrations policières (enfin, avec Sarko à leur tête, faut pas leur demander d’être humain ou compréhensif...),

      Choqué par tous ces commentaires de haine et d’égoïsme,

      Choqué qu’Agora difuse de telles horreurs.

      Est-ce que vous avez oublié que ces gens sont peut-être sans papier, mais qu’ils sont avant tout des êtres humains en détresse, des hommes et des femmes qui ont risqué leur vie pour quitter leur pays, parce qu’ils y étaient en danger, parce que leur survie n’y était pas assurée...

      Est-ce que vous avez oublié que notre opulence est une insulte permanente à tous ces gens dont on pille les richesses et dont on ruine le pays en soutenant des dirigeants corrompus ?

      Est-ce que vous avez perdu quelque chose, qui vous aurait été enlevé par un de ces sans papier ?

      Est-ce que vous n’avez pas honte de refuser de partager vos richesses pour que chacun dispose du minimum vital ?

      Vous êtes écoeurants...


    • Bill Bill 24 février 2007 19:44

      Cher TB

      Il ne faut pas non plus que tu parles trop vite du « curé ». Je ne suis pas toujours d’accord avec lui, mais je l’aime bien, sincèrement (dommage qu’il ne réponde pas toujours à mes questions smiley )

      Voici ce que tu peux trouver dans la presse, car notre « curé » n’est pas non plus n’importe qui :

      "Le curé des Grésilles est bien plus que l’officiant de l’église Sainte-Bernadette, couronnée en février par le label « patrimoine architectural du XXe siècle » du ministère de la Culture.

      Chargé par le diocèse de Dijon des relations avec la société civile, cet homme de quarante-six ans se consacre à cette mission avec une ouverture d’esprit toute particulière.

      Familier des groupes patronaux chrétiens, des travailleurs sociaux et des élus du quartier, il est membre du conseil de quartier et de la commission du projet de médiathèque _ la plus grande de l’agglomération _ qui sera bâtie à la place d’une barre de 10 étages. Sa grande réussite est d’avoir tissé des liens avec la communauté musulmane (la moitié des 8.000 habitants du quartier).

      Avec le soutien de bénévoles catholiques, il distribue 10 tonnes de nourriture par an aux plus démunis, organise des séances de soutien scolaire et accueille des musulmans au repas de Noël."

      L’article est ici : http://www.lesechos.fr/reseaux-pouvoir/ville/dijon/epic.htm

      Il est très louable de créer des liens avec d’autres communautés, la seule chose que je conteste, c’est la mièvrerie avec laquelle les « belles âmes » voit l’immigration, laquelle détruit tout notre tissu culturel, et contribue à appauvrir en « cerveaux » les pays les plus pauvres, au point qu’on a même pu parler de nouvelle « traite négrière des cerveaux ».

      Et ces « belles âmes » nous prépare avec toutes les meilleures intentions du monde, une société balkanisée et paupérisée, qui n’arrangera personne.

      Bill


    • Bill Bill 24 février 2007 19:52

      Bonjour Manugeo1

      "Est-ce que vous n’avez pas honte de refuser de partager vos richesses pour que chacun dispose du minimum vital ?

      Vous êtes écoeurants... "

      Que faites vous pour les pauvres ?

      Au fait, j’ai de gros soucis d’argent en ce moment, vous pourriez me dépanner de 2000 euros ?

      Bon, sans rire, je m’amuse de qu’on parle de pauvres gens, quand on sait le prix que coûte le passage ! vous devriez lire ce qui se dit en Afrique sur les pays Européens et la façon de s’y rendre avec tous les avantages qui s’y trouvent. Et puis quel égoïsme ! Songez à tous les médecins dont l’Afrique a besoin, les ingénieurs et autres que nous payons au lance-pierre ici, pendant que nos « cerveaux » s’échappent en Amérique ou ailleurs.

      Bill


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 24 février 2007 19:54

      Bill a raison de dénoncer l’angélisme vis-à-vis d’une mouvance que l’assassinat d’une vieille religieuse italienne en Somalie n’a pas beaucoup choqué.

      Pour ma part, je reste très choqué, pour ne pas dire traumatisé, par les crimes de ce type, et en particulier par l’assassinat, dans le dortoir de leur lycée technique de Médéa, d’une quinzaine de lycéens, assassinat attribué aux islamistes.

      Voir le début de la page en lien.


    • Manugeo1 (---.---.44.22) 26 février 2007 17:10

      @Bill

      Ce que je fais pour les pauvres... Mais pour qui vous prenez-vous ? En plus d’être un monstre d’égoïsme, vous laissez votre autosuffisance vous faire croire que vous êtes dans la bonne voie, et suffisamment pour donner des leçons. J’ai créé une association il y à 5 ans, qui vient en aide aux enfants des rues au Burkina Faso (j’y suis bénévole et cela prend beaucoup de temps), je suis écrivain public bénévole au centre social de mon quartier, je fais partie d’un réseau d’échange de savoir en intervenant entre autre pour l’alphabétisation... Je suis moi aussi en souci financier depuis deux ans, depuis que j’ai créé mon entreprise et que je me bat tous les jours pour gagner ma croûte sans la devoir à personne. Alors vous êtes bien gentil, mais vous pouvez vous garder vos leçons : vous n’êtes pas à la hauteur pour en donner. Quand aux 2000 balles pour vous aider, même si je les avais, je les réserverai à quelqu’un d’humain. La solidarité marche dans tous les sens, et non en sens unique. Je le répète : vous êtes écoeurants !!! smiley


    • Bill Bill 26 février 2007 20:21

      Merci Manigeo1

      Vous m’avez bien fait rire !

      « J’ai créé une association il y à 5 ans, qui vient en aide aux enfants des rues au Burkina Faso (j’y suis bénévole et cela prend beaucoup de temps), je suis écrivain public bénévole au centre social de mon quartier, je fais partie d’un réseau d’échange de savoir en intervenant entre autre pour l’alphabétisation... »

      Bravo ! Je vous félicite, c’est très bien, et je suis tout à fait sincère...

      « Je suis moi aussi en souci financier depuis deux ans, depuis que j’ai créé mon entreprise et que je me bat tous les jours pour gagner ma croûte sans la devoir à personne »

      Et là aussi je vous félicite...

      « Ce que je fais pour les pauvres... Mais pour qui vous prenez-vous ? En plus d’être un monstre d’égoïsme, vous laissez votre autosuffisance vous faire croire que vous êtes dans la bonne voie, et suffisamment pour donner des leçons. »

      Je n’ai aucune prétention, je fais juste un simple constat. En attirant ici les plus hautes classes Africaines,nous laissons les autres dans la misère et nous nous appauvrissons. Les sans-papiers quant à eux pourraient surement être utile à leur pays.

      Mais venons-en aux enfants, puisque cela me touche beaucoup, comme vous apparement.

      J’ai été très choqué il y a quelques temps car un mouvement humaniste aux Etats-Unis, se déclarant contre le travail des enfants, a fait boycotter les entreprises qui en usaient. C’est très louable me direz vous, et je suis parfaitement d’accord. Seulement ces enfants qui n’avaient plus ces revenus, allèrent se prostituer ! Quelle horreur ! Quelle HORREUR ! Et tout cela sur de bons sentiments ! On les avait virés de leurs entreprises, et ils avaient besoin de retrouver des revenus.

      Le problème de la pauvreté est globale, et il est simpliste de croire qu’en délocalisant la misère, nous réglerons tous les problèmes...

      Bill


    • Courouve (---.---.110.196) 26 février 2007 20:38

      C’est l’éternel conflit entre l’éthique de conviction (« Fais ce que dois, advienne que pourra ») et l’éthique de responsabilité (le souci des conséquences).

      La difficulté est que les conséquences à long terme sont difficilement prévisibles, et que parfois, « À quelque chose, malheur est bon ».


    • Bill Bill 27 février 2007 12:36

      Et puis je voudrai aussi rajouter une chose : je m’amuse du discours de certains Africains, qui viennent nous dire qu’on serait en train de leur voler leur or, leur diamant, et tout, et tout, et qui nous demande de partager nos richesses. Mais alors, donnez nous votre or, et nous serons généreux avec vous... Donnez nous votre pétrole, partagez !

      Bill


    • tagada (---.---.232.124) 23 février 2007 12:06

      Je suggere que l’on ne parle plus de cambrioleur mais de « sans-clé » ce qui ferait baisser la délinquance et donnerait bonne conscience aux éternels généreux avec l’argent des autres...


      • mcm (---.---.121.69) 23 février 2007 15:22

        Il y a bien les terroristes islamistes qui s’appellent des « martyrs ».

        Et aussi des assassinats de foetus nommés « IVG », des voleurs nommés « présidents », des mafia légales nommées « républiques », des racistes anti-juifs nommés « anti-sionnistes », ...

        Alors oui les sans-clé c’est une excellente idée !


      • TITI (---.---.156.241) 23 février 2007 12:27

        retour à l’état de droit ou de non droit puisque des gens installes en France illégalement sans papier sont intouchables assassinat d’une nation une nation multi culturel a toujours explosée meme Mr Bolkenstein en est soucieux pour la France


        • Bill Bill 23 février 2007 13:04

          Nos lois et nos réglements sont au moins aussi curieux que notre façon de parler.

          Un « sans-papiers », ça n’existe pas. L’immigré clandestin a au minimum une nationalité, et si son pays est sérieux, la possibilité d’avoir des papiers en r^gles, papiers bien sûr attestant de son appartenance à son pays d’origine.

          Il est troublant de constater qu’il est interdit dans notre société de circuler sans papier en poche, même en tant que piéton, sauf... pour les immigrés clandestins. Il est troublant de constater, que dans notre pays qui prône tellement l’égalité, qu’un salarié ne justifiant pas d’un certains nombres d’heures de travail, n’a pas droit à la sécurité sociale, sauf... l’immigré clandestin, qui est remboursé en intégralité de ses soins sur simple demande de couverture universelle, en ayant jamais cotisé, alors même qu’il n’est pas en rêgle...

          Mais pourquoi pas tout cela, la prochaine fois qu’un agent veut me verbaliser au coin de la rue, avec son radar, je lui dirai que c’est injuste, et qu’il ne doit pas me verbaliser...

          Bill


          • gem gem 23 février 2007 17:43

            L’administration utilise les papiers pour savoir vers quel pays expulser l’indésirable. Ne pas avoir de papiers, c’est donc un moyen d’échapper à l’expulsion. Raison pour laquelle souvent ces gens n’ont effectivement pas de papiers : parce qu’ils préfèrent ne pas en avoir !


          • snoopy86 (---.---.93.167) 23 février 2007 18:10

            Un sans-papiers reste un immigré clandestin et ILLEGAL... ce qu’on essaie de nous faire oublier.

            S’ils utilisent l’absence de papiers pour éviter l’expulsion, durcissons leurs condition de séjour, ils se retrouveront bien un pays d’origine.


          • (---.---.140.132) 23 février 2007 18:44

            Il suffit d’embaucher quelques célibataires, de différentes régions d’Afrique et d’ailleurs, et derrière une glace, ils sauront bien reconnaître les accents, ça ne nous coûterait pas très cher, surtout si pour ceux qui « collaborent efficacement » on leurs donne en plus des papiers. Vous voyez, pas besoin d’exaction, c’est facile et humainement en plus. Mais comme on ne veut pas le faire alors on ne le fait pas.


          • hobbit (---.---.173.162) 23 février 2007 13:43

            Qu’un clandestin soit expulsé de notre sol parce qu’il n’a pas respecté les lois françaises ne me choque pas.

            Que cela gêne le patronat, les famille bobos de gauche ou de droite ayant besoin d’une nourrice sous-payée ou une extrême-gauche à la recherche d’un lumpenprolétariat, c’est évident.

            Tôt ou tard, si l’Etat n’est plus capable de faire appliquer ses lois, il faudra s’attendre aux pires dérives.


            • Romain Baudry 23 février 2007 13:55

              L’expulsion en elle-même n’est pas le problème. Le problème, c’est que l’administration cherche à piéger des gens qui espèrent être régularisés (et qui font des efforts pour cela, puisqu’ils se rendent à une convocation à la préfecture) en les attirant sous de faux prétextes pour qu’ils puissent être arrêtés par la police. Ces stratagèmes sont indignes d’une démocratie et ne peuvent à terme que dissuader les immigrés de se fier à la procédure légale.

              Dans la même veine, on se souvient des policiers qui, il y a quelques semaines, étaient postés autour d’un Resto du Coeur pour guetter les sans-papiers qui se pointeraient...


            • Bill Bill 23 février 2007 14:47

              « Le problème, c’est que l’administration cherche à piéger des gens qui espèrent être régularisés »

              Et si le problème était qu’au départ ils n’aient pas consulté l’administration pour s’installer illégalement ?

              Et quand le gendarme pose un radar à un endroit stratégique pour vous verbaliser, alors que d’habitude vous respectez les rêgles, faut-il faire sauter l’amende ?

              Mais une solution dans ce cas : prendre un accent étranger et improbable, l’agent vous laissera partir, il suffit de dire que vous n’avez pas de papier...

              Il n’y aucune cohérence à tout ça, tout comme pour la sécurité sociale, l’administration connait parfaitement leur présence et finalement la tolère. Il n’y a donc aucun intéret à être un citoyen honnête, bravo ! C’est très bien ce que vous cautionnez...

              Bill


            • mardentendreca (---.---.199.162) 24 février 2007 10:37

              Ouh, les vilains, comment ont-ils oser ?! Ils devraient plutot envoyer des courriers parfumés pour proposer aux clandestins un vol en 1ère classe pour rentrer chez eux, peut-être qu’ils accepteront d’eux-mêmes... [ironie] Ils sont dans l’illégalité, comment voulez vous les arreter autrement que par un « piège » ?! Cessez de faire vos vierges effarouchées. Les clandestins jouent à un jeu en reniant les règles : ils se font choper, ils perdent, ils partent. Sinon, cela signifie qu’on accepte tout le monde, et je ne crois pas que cela soit possible.


            • mardentendreca (---.---.199.162) 24 février 2007 10:38

              désolé, ma réponse s’adressait au post écrit par Romain Baudry (IP:xxx.x05.4.237) le 23 février 2007 à 13H55


            • Bruno (---.---.109.53) 23 février 2007 15:18

              au lieu de les appeler « sans papiers » il faudrait les appeler de leur vrai nom : « immigres hors la loi »

              on aurais surement moins de bizarerie commme celle denonce dans les commentaire precedents (cmu, etc)


              • (---.---.36.15) 23 février 2007 15:27

                « Retour a l’etat de droit » Un tel retour se fera quand ces immigres clandestins passeront par nos services de visa a l’etranger. En attendant qu’ils soient renvoyes d’ou ils arrivent.

                L’an dernier il y avait eu des problemes avec une enclave espagnole dans le nord de l’afrique. On a bien vu la maniere de faire des forces de l’ordre du maroc ou je ne sais plus quel pays . Ce n’etait pas des tendre, a comparer on est vraiement des tous mous sans autorite.

                On envoye des cars de crs charger contre des infirmieres et on est incapable de mettre ces meme crs pour la defense de notre sol. C’est lamentable.


                • Romain Baudry 23 février 2007 15:38

                  Parmi tous les gens bien à droite qui commentent cet article, on dirait qu’il n’y en a pas un seul pour vraiment répondre au problème évoqué, à savoir : est-il normal que l’administration française ait recours au mensonge et à la tromperie pour parvenir à ses fins ?


                  • Bill Bill 23 février 2007 15:48

                    Romain, nous avons déjà répondu, ils sont illégalement sur le territoire et sont malhonnêtes avec nous, puisqu’ils ne respectent pas nos rêgles, il n’y a donc pas de quoi fouetter un chat...

                    Et puis ne faites pas semblant de croire que les gens de gauche ont tous des idées différentes de « nous », et que les gens de droite sont tous d’accord, c’est très réducteur et manichéen...

                    Bill


                  • François RG (---.---.62.21) 23 février 2007 15:49

                    non ce n est pas normal,et en plus cela va inciter les rares clandestins qui peuvent pretendrent à regularisation à ne pas se presenter par peur d un piége,mais peut etre est ce la le but. J ajouterais que si les expulsions me semblent justifiées, la méthode est pernicieuse et illegale,n en deplaise au partisan de la force brute,nous sommes dans un etat de droit,si vous voulez durcir les lois votez Sarkozy ou Le Pen mais n anticiper pas


                  • Prosper (---.---.76.50) 23 février 2007 15:47

                    Pays de vieux cons ! Ces propos xénophobes (et ces fautes d’orthographe de bons français...) me font penser que vous n’êtes que des petits bourgeois, des porcs engraissés de confiture et dont je n’aurais pas aimé être le voisin en 1942. Ne soyez pas abattu Père Pic (même s’ils veulent vous fusiller), un seul juste sauvera la ville !


                    • Bill Bill 23 février 2007 15:50

                      Vous Prosper, je suis sûr que vous êtes pour l’avortement, l’euthanasie et Mugabe...

                      Le beau donneur de leçon que voila !

                      Bill

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès