Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Scandale de la viande de cheval, épisode 2

Scandale de la viande de cheval, épisode 2

Le scandale de la viande de cheval en est déjà à son second épisode. La gendarmerie vient de déclencher une opération de grande envergure dans 11 départements en vue de démanteler un trafic de viande de cheval.

Vers un scandale sanitaire ?

Le premier scandale a éclaté il y a 11 mois. Il a entraîné la chute de Spanghero, une entreprise située à Castelnaudary. La nouvelle affaire qui implique la viande de cheval n’éclabousse pas uniquement les secteurs alimentaire et financier. Elle pourrait engendrer un véritable scandale sanitaire puisqu’elle concerne des animaux qui ont servi de cobayes pour des recherches médicales et qui se sont retrouvés dans la chaîne alimentaire.

200 chevaux vendus en 2 ans

À la genèse de l’affaire, l’organe administratif chargé de la protection des populations du département de l’Aude a reçu un courrier anonyme en octobre 2012. La lettre accusait une société narbonnaise spécialisée dans le négoce de chevaux d’actes frauduleux. Une enquête a été diligentée par le parquet local. Les éléments de la brigade de recherche de la gendarmerie de Montpellier ont alors découvert qu’en deux ans (entre 2010 et 2012), un marchand de chevaux localisé dans le Gard a racheté à Sanofi-Pasteur au moins 200 chevaux. Les transactions ont été réalisées via le site du commerçant. Par la suite, les animaux ont été revendus à un négociant narbonnais qui serait l’organisateur du trafic.

Des animaux impropres à la consommation

Ces chevaux qui ont servi de cobayes pour des recherches scientifiques se sont ainsi retrouvés dans la chaîne alimentaire. Certains particuliers et centres équestres ont également utilisé ce réseau pour intégrer sur le marché alimentaire des équidés illicites à la consommation puisqu’ils ont été traités avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires. Sanofi affirme que les transactions ont été effectuées dans le cadre de la légalité et en toute transparence. Par ailleurs, les animaux vendus étaient accompagnés de fiches médicales où il est mentionné que s’ils étaient abattus, il est interdit de les destiner à la consommation humaine.

Un réseau démantelé

Pour intégrer la viande de ces chevaux dans la chaîne alimentaire, les trafiquants ont falsifié les documents de traçabilité. Les enquêteurs ont découvert un véritable réseau. En amont, un faussaire qui habite les Alpes-de-Haute-Provence fabriquait de faux dossiers. Des vétérinaires complices prennent le relais en apportant leur contribution au blanchiment de ces bêtes. Ils déclarent sur les fiches de traçabilité que ces animaux sont propres à la consommation. Des personnes travaillant dans des abattoirs français et espagnols sont aussi impliquées dans l’affaire. La viande est ensuite revendue dans des boucheries situées dans le sud de la France, en Espagne et probablement en Italie. Une vingtaine d’individus ont été ainsi interpellés. Des perquisitions sont prévues, non seulement au siège de certains négociants en viande, mais également dans des abattoirs.

Une affaire juteuse

À cette étape de l’enquête, les enquêteurs semblent admettre la thèse que le groupe Sanofi ait été victime d’un abus de la part des trafiquants. Les animaux ont été en effet revendus pour un montant symbolique de 10 euros, après un prélèvement sanguin en vue de fabriquer et de rechercher des vaccins ou des sérums en laboratoire. L’affaire a été particulièrement juteuse pour les trafiquants qui ont gagné entre 500 et 800 euros par animal revendu en boucherie. Le laboratoire pharmaceutique y trouvait également son compte puisque les transactions lui permettaient d’éviter les frais d’équarrissage qui revenaient à 250 euros par cheval abattu.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 09:07

    (un courrier anonyme)....qui dénonce ce scandale...pas la police (qui met des PV) ou les services de l’hygiène (qui regarde passer les trains)...Qu’une simple lettre..pour avertir qu’il y a un problème... ?

    Voilà ou nous en sommes avec ces politiciens incompétents qui gouvernent notre pays...On peut les entendre « Beugler » comme des veaux à l’assemblée nationale...mais pour agir....tintin...rien..le vide..Nous payons des mafieux a ne rien faire... ?
    Il n’y a pas que la viande de cheval comme scandale...renseignez vous sur le net et bon appétit pour les fêtes.. !


    • Ruut Ruut 19 décembre 2013 16:35

      En effet, sans ce courrier, le scandale serait a ce jours toujours inconnus.
      Nos organismes de contrôles sanitaires sont donc inefficaces, voir pire.


    • appoline appoline 19 décembre 2013 18:09

      Quand on les voit dans les reportages pruner, juste un tout petit peu, les restaurateurs qui travaillent entourés de merde, je me demande bien ce qu’il faut qu’ils voient et constatent pour fermer purement et simplement un établissement. 


      Bien sûr, qu’il existe d’autres scandales, chez un grand fabricant de foies gras du sud ouest près de Mont de Marsan, un de mes amis me disait qu’il grattait le moisi et la pourriture sur les foies pour les remettre en vente. La remballe chez les détaillants et supermarchés, toutes mes merdes que l’on nous refile au prix fort, on ne peut plus avoir confiance en qui que ce soit

    • JL JL 19 décembre 2013 09:18

      Merci pour cet article qui relaie une info que l’on doit propager.

      claude-michel ci-dessus, dont je ne connais pas les opinions politiques, tape sans réfléchir dirait-on, sur les politiques !!!

      Sait-il, ce bon claude-michel, que la bien bienpensance aujourd’hui c’est de dire et redire qu’il faut réduire les dépenses de l’État ? Ou bien fait-il exprès d’être idiot ? Comment fait-on, monsieur le râleur, pour traquer les fraudeurs si l’on n’a pas de fonctionnaires ni de budgets pour le faire ?

      Vraiment, les libéraux m’écœurent de plus en plus ! Je n’ai pas assez de mots pour dire le mépris fortement teinté de haine que j’éprouve à leur encontre.


      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 09:32

        Par JL....C’est vous qui voter pour ces cons qui gouvernent...pas moi...alors assumez donc votre bulletin.. !

        Bonne journée.


      • JL JL 19 décembre 2013 10:48

        @ claude-michel,

        je ne nie pas avoir voté pour Hollande, en effet, et je ne regrette pas mon bulletin, même si je déplore beaucoup de choses.

        Mais je n’ai pas voté pour ceux qui n’ont été élus par personne et qui, pourtant font la pluie et le beau temps en Europe et donc en France. Nous ne sommes pas en démocratie, c’est seulement un simulacre.

        ’’«  La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude ...  » La phase d’Aldous Huxley dans son livre « Le Meilleur des mondes », n’a jamais été aussi vraie qu’aujourd’hui. Les gens sont totalement impuissants politiquement, mais l’histoire inverse leur est contée dans les structures éducatives, culturelles et médiatiques (pilotées par le pouvoir et l’idéologie dominante) et ce mensonge n’est pas perçu en tant que tel par la majorité. Les assemblée élues ne sont qu’un simulacre. Les parlementaires sont payés pour accréditer le mensonge. ’’ (La Catalyse, )

        Pour l’instant, et comme le disait Thatcher, et après elle, Sarkozy, il n’y a pas d’alternative au néolibéralisme. Et taper sur le gouvernement sans aucun discernement comme vous le faites, cela revient à donner sa voix à ce monstrueux néolibéralisme.

        Pour moi, il n’y a aucune différence de construction de la pensée entre une Ayn Rand (*) et un violeur d’enfants : les deux sont de monstrueux individualistes pour lesquels, seul leur désir compte, au mépris de la souffrance d’autrui.

        (*) Depuis plus de 50 ans, ses romans et ses idées ont profondément pénétré la mentalité américaine avec le soutien des banques et des plus riches fondations, comme l’ARI (Ayn Rand Institute) qui propage ses idées partout. 1,4 millions d’exemplaires de ses livres ont été distribués à 30 000 professeurs dans 40 000 salles de classe. (source)


        PS : Peut-on savoir,claude-michel, si vous votez, et pour qui ?


      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 11:21

        Par JL....Honte à vous pour voter pour un bouffon...incompétent et menteur...Vous et les 38% d’électeurs inscrits qui ont voté pour cet énergumène qui travaille pour l’allemagne disparaitrons en 2017 pour l’éternité... !

        Il est temps de faire un grand nettoyage des voleurs en place... !

      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 11:25

        Depuis De Gaulle....je ne vote pas pour la mafia de gauche ou de droite ni pour les collabos (genre Mitterant avec Pétain)... !


      • JL JL 19 décembre 2013 12:00

        claude-michel,

        puisque vous fustigez les gens qui votent à droite ou à gauche, vous ne pouvez pas esquiver ma question : est-ce que vous votez, et si oui, pour qui ?


      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 12:52

        Par JL....Je le dis dans mon commentaire il me semble... ?

        Pour 2017 je ne sais pas encore pour qui...mais surement pour un (ou une) candidat.. !
        Je n’ai aucune appartenance politique...ni a gauche ni a droite..ni au milieu..J’ai horreur de me sentir décérébré par des idées dépassées depuis longtemps par nos politichiens actuels...En 2005 j’ai voté non... !

      • JL JL 19 décembre 2013 13:28

        Ni à gauche, ni à droite , ni au milieu ? Hum .... C’est pas un discours typiquement libéral, ça ?


      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 14:11

        Par JL....non...c’est ne pas vouloir être dans le système politique de la pensée unique (tous les partis font la même choses...ils pensent détenir la vérité.. ?)... !


      • JL JL 19 décembre 2013 14:20

        Dites le franchement, claude-michel : vous votez FN, pas vrai ?


      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 14:55

        Par JL...APar JLA vouloir jouer les imbéciles les gens vont vous prendre pour un con...Pas une fois dans ma vie j’ai voté pour le FN...mais qui sait...l’avenir peut changer la donne...allez savoir..ce que me dira mon marc de café..ou madame Michu ma concierge.. ?


      • claude-michel claude-michel 19 décembre 2013 16:07

        Drôle d’idée de parler d’un vieux con.. ?


      • appoline appoline 19 décembre 2013 18:13

        Oui il faut réduire la dépense de l’état et faire des coupes franches surtout dans la territoriale. De toutes façons il faudra faire des choix, ne pas alléger les effectifs de la gendarmerie et les organismes de contrôle, par contre il faudra revoir de façon drastique les effectifs de l’éducation nationale et l’hospital, deux systèmes qu’il faut refondre complètement, car ils sont inadaptés et trop fragiles


      • JL JL 19 décembre 2013 19:23

        Appoline,

        dans une société où tout le monde est fonctionnaire, il n’y a pas d’impôts.

        Les possédants prétendent que le coût du travail est trop élevé ? De fait, le travail ne devrait pas être imposé, seuls les profits devraient l’être. Mais comme profits et revenus se confondent, et revenus et salaires aussi, il faut bien imposer les salaires.

        Il ne faut pas réduire les effectifs publics qui créent des richesses, surtout en période d’échec du capitalisme : l’échec du capitalisme qui crève littéralement vos yeux, c’est ce taux de chômage, délirant.

        Aussi longtemps que ce taux de chômage sera aussi inconvenant, les capitalistes devraient se taire, sur le sujet dont l’Etat gère le Trésor public.


      • ETTORE ETTORE 19 décembre 2013 13:17

        Etonnant comme les institutions Européennes sont absentes de ce trafic....européen !

        la viande, elle à bien compris que pour passer au travers de cette demi pension supra nationale
        il fallait être mobile, même....morte comme un cheval dopé.

        • appoline appoline 19 décembre 2013 18:15

          Ils sont bien trop occupés à se pignoler au lieu de s’occuper des services sanitaires européens, qui pourtant auraient bien besoin d’être recadrés. Ces cons veulent l’europe mais sont incapables d’identifier les problèmes de chaque pays et surtout ses faiblesses


        • ZenZoe ZenZoe 19 décembre 2013 13:48

          Il faut dire que les voyous auraient bien tort de se gêner.
          Au plus fort de la crise de la fausse viande de boeuf, je voyais les gens mettre des lasagnes dans leur chariot comme si de rien n’était. Pareil quand il y a eu l’incident des steaks hachés contaminés. Personne ou presque ne s’enquiert de la provenance du produit, pose des questions, lit les étiquettes, analyse le rapport qualité prix... Si c’est pas cher, c’est bon pour le chariot, et basta ! Les fraudes, les gens en ont peur 5 minutes, et puis les oublient.
          Comment s’étonner du désastre agroalimentaire après ? A consommateurs peu exigeants ou aveugles, produits de mauvaise qualité ou frauduleux, c’est d’une logique imparable.
          C’est juste dommage pour ceux qui veulent bien manger. Les choses vont de pire en pire. Avant, c’était juste les aliments transformés qui étaient franchement douteux. Maintenant, on constate que les produits non transformés peuvent l’être aussi, notamment poissons et viandes.


          • Abou Antoun Abou Antoun 19 décembre 2013 18:42

            Il semble qu’on s’offusque plus de l’usage qui est fait de la viande de ces animaux que du sort qui leur est réservé.


            • alinea Alinea 22 décembre 2013 21:45

              Regardez moi, un peu à gauche ! jamais nous n’irons dans un abattoir !


            • Constant danslayreur 23 décembre 2013 07:21

              « Il semble qu’on s’offusque plus de l’usage qui est fait de la viande de ces animaux que du sort qui leur est réservé. »

              Duquel de sort ? l’expérimentation des antibiotiques et des antiinflammatoires, ou l’abattage au lieu de l’équarrissage ?,

              Non je dis ça parce que si vous entendez le premier sort qui leur est fait, je n’aurais pas l’audace de l’ouvrir ou de m’indigner n’ayant pas encore découvert comment me passer des antibiotiques et des antiinflammatoires pour moi et les miens en cas de nécessité. Je serais même curieux de lire l’avis toujours le bienvenu d’une grande amoureuse des chevaux sur le sujet, je parle évidemment de cette chère Alinéa.

              Maintenant si c’est à l’abattage que vous faites allusion au lieu de l’équarrissage à 250 euros pièces dont Sanofi Pasteur aurait fait l’économie, là oui, j’aurais des choses à dire, oh ne vous inquiétez pas je ne vais pas m’étendre :
              Début d’auto-citation
               .
              Fin de


            • Constant danslayreur 23 décembre 2013 07:25

              Alinea,
              Mais quel idée de changer soudaincoup et subibrusquepromptement d’Avatar, j’avions même pas vu que vous étions là, promis.

              Bon ben suipque, bijour smiley


            • Constant danslayreur 23 décembre 2013 07:29

              subibrusquepromptement...

              Tain je suis génial, très con, mais en toute modestie génial, en plus il sonne super bien à l’oreille ce néocoloniagisme

              A ce demander ce qu’attend l’académie gauloise pour me faire une offre smiley

              Bonnes fêtes aux amis gaulois et n’allez pas vous empiffrer de rosse tartare


            • Constant danslayreur 23 décembre 2013 07:30

              A se demander smiley


            • Pere Plexe Pere Plexe 19 décembre 2013 19:50

              Sans chercher à dédouaner (!) ou accabler par avance les services de l’état, il faut constater que ces derniers sont incapable de remplir leurs missions.

              C’est vrai que la DGCCRF à subit de profonds remaniements et une baisse importante de ses effectifs (merci la RGPP).Problème déjà soulevé lors du scandale Spanghero.

              Dans de nombreux départements ce service c’est 5 ou 6 personnes pour plusieurs milliers d’entreprises ! 

              Dans ces conditions les fraudeurs ne risquent pas grand chose.


              • ETTORE ETTORE 19 décembre 2013 21:14

                Cherchez le responsable !

                Soit le trop de magouilles dans l’industrie alimentaire qui rendent l’effectif de contrôle insuffisant
                Soit l’effectif insuffisant qui pousse les industriels à la magouille en espérant passer entre les mailles du « filet » le temps de faire des profits.
                Mais l’un dans l’autre, l’accroissement des fraudes devrait favoriser le dépistage même par manque d’effectif d’agents de contrôle.
                L’étonnant aujourd’hui, c’est quand même le peu de résultat portés au su et au vu du monde.


                • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2013 09:50

                  As t’on trouvé des trace de bœuf dans la viande de cheval ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès