Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Scandale : la série Inspecteur Barnaby raciste ?

Scandale : la série Inspecteur Barnaby raciste ?

Et pif ! Et paf ! Le loup est sorti du bois. Il se nomme Brian True-May. Il est créateur de la série à succès Inspecteur Barnaby. Tapons sur le loup pendant qu’il y est encore. Car, limogé, il ne présidera plus aux destinées. Il vient de mettre le doigt sur une particularité de la série que depuis 14 ans de diffusion personne n’avait remarqué : il n’y a pas de gens de couleur ou d’origine autre que anglais blanc.

Il affirme que c’est un choix :

« ... si des blancs, des asiatiques ou des pakistanais étaient présent dans la série, « ça ne serait plus le village anglais typique. Ça ne fonctionnerait plus. On serait alors, non pas à Causton, mais à Slough. » True-May évoque là une ville britannique à forte mixité. « Et ironiquement, à Slough, vous ne verrez pas de blancs ! Nous sommes le dernier bastion de l'Angleterre traditionnelle, et je tiens à ce que cela continue comme ça ! » Et d'ajouter que « je produis une série qui fonctionne bien avec un certain type de public. Avoir d'autres ethnies serait hors de propos. »

Et l’auteur de l’article - Alain Carrazé - d’ajouter, alors que le score du Front National fait peur aux autres partis en France :

« ... une série doit-elle flatter consciemment des idées rétrogrades et conservatrices ? Doit-elle en faire un argument de vente ? Non, bien sûr. Et pourtant, qui l'avait remarqué jusqu'alors ? C'est sans doute là aussi qu'est le vrai problème : quand une telle situation passe inaperçue, cela en dit long sur la capacité d'acceptation du public pour une situation somme toute aberrante et grossièrement raciste. »

Cela signifie qu’il ne serait plus possible de créer une oeuvre de fiction comme on l’entend ? La police de la pensée va aussi surveiller les créateurs, écrivains, peintres, chanteurs, pour les contraindre à mettre dans leurs oeuvres le pourcentage d’exotisme indispensable pour être bien-pensant ? Et ne pas en inclure serait du racisme ? C’est comme le péché par omission...

L’affaire fait scandale en France et en Angleterre. France 3 s’est fendue d’un communiqué qui n’assume rien et défend à peine la série. Bien. Que dire alors d’une série américaine comme The Jeffersons qui ne présentait que des noirs à l’écran ? Racisme ? Et que penser des séries asiatiques sans aucun personnage occidental ? Allons plus loin : un auteur qui veut écrire une saga devra intégrer un quota de personnes d’origine africaines, asiatiques, sud-américaines. Même si son histoire veut décrire une réalité spécifique européenne blanche.

En poussant jusqu’à l’absurde, il faudra revoir tous les documents culturels. Par exemple un film sur une ethnie particulière en Afrique devra intégrer un pourcentage de personnes blanches ou jaunes, parce qu’il y a forcément un pourcentage d’occidentaux ou d’asiatiques en Afrique. Un documentaire sur les Peuls montrera au moins un européen vivant en Afrique de l’ouest.

L’accusation générale de racisme est lamentable et diffamatoire. Il y a aux Etats-Unis de nombreux films et séries avec des personnes noires de peau, et il y a quand-même du racisme. Les africains regardent des séries avec des blancs, et il pratiquent quand-même le racisme.

La liberté de création n’a rien à voir avec le racisme. Cette accusation devient ridicule à force d’être lancée pour tout et n’importe quoi. Et entre ceux qui n’oseront plus rien dire et ceux qui vont péter un plomb avec ce harcèlement moral, il ne faut pas s’étonner que la droite nationale progresse partout en Europe. Le soviétisme gagne du terrain, la démocratie est minée. Et à force de crier au loup, il va venir, le loup.

La gauche genre SOS-Racisme étouffe la liberté, et en appelle constamment au juridique. Il n’y a plus aucun débat libre ni aucune pédagogie du vivre ensemble. Le rouleau compresseur puritain avance.

En réalité, à force de tant de contraintes, les sociétés vont imploser et se déstructurer. Et c’est déjà en route. On a vu ce qui s’est produit pendant l’époque du puritanisme au 19e siècle : les dictatures se sont préparées, le nationalisme s’est exacerbé, le racisme s’est constitué en théorie. On recommence. Les mêmes causes ayant les mêmes effets, nous savons ce qui nous attend.

Ce genre d’anti-racisme qui s’étale sous la plume de ce journaliste, et tout ce qui va avec, creuse la tombe de la liberté et de la démocratie.

Il ne faudra pas l’oublier quand viendra l’heure de rendre des comptes.

En attendant, et pour tenter de recadrer un peu, le racisme, selon le dictionnaire Larousse, c’est :

  • Idéologie fondée sur la croyance qu'il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie.
  • Attitude d'hostilité systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes : Racisme antijeunes.

Dans la série Inspecteur Barnaby, où y a-t-il l’expression d’une hiérarchie ou une idéologie tendant à montrer qu’un groupe est supérieur à un autre ? Nulle part. De même y a-t-il une hostilité systématique à l’égard d’une catégorie ? Non. Une hostilité est quelque chose de précis. Ne pas parler d’une catégorie, ne pas la représenter parce que l’on veut donner à sa fiction une spécificité ne peut être assimilé à du racisme ou à une hostilité.

De tous temps le racisme s’est exprimé au travers de théorie écrites, de discours, d’attitudes, de violence physique et de pogroms. De même l’antisémitisme s’est toujours exprimé clairement. On ne peut taxer une personne de raciste ou d’antisémite s’il n’y a pas des propos précis visant un groupe humain.

Le délire des anti-racistes professionnels va loin : l’an dernier c’est Barbie, « the Barbie » qu’il attaquaient. Enfin la Barbie blanche. A lire ici.

L’imbécilité humaine croît à mesure que le courage de penser par soi-même décroît.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • bluerage 28 mars 2011 10:24

    J’ai lu quelques romans d’Agatha Christie et même pas un personnage issu de la diversité, c’est proprement scandaleux, cette vieille dame défunte était une fasciste, je réclame la réécriture de ses œuvres !!!

    Pareil pour le gouvernement de Louis XVI, si la révolution a eu lieu, c’est bien parce qu’il n’y avait que des blancs dans ce gouvernement, CQFD

    Sérieusement, l’Inspecteur Barnaby est une série à « atmosphère » qui essaie de restituer celle d’un village anglais à Jersey ou Guernesey, une sorte de vieille Angleterre profonde comme dans les romans d’Agatha Christie, il est donc normal que le métissage n’y apparaisse pas, ou doit on demander plus d’espagnols ou de polonais dans ce cas ?

    Ce pays commence sérieusement à marcher sur la tête, certains ne savent plus quoi inventer pour crier au racisme, et avec les résultats du FN ça va être encore pire, ça va être à qui mieux mieux pour dénoncer son voisin, et pas à la Kommandantur ce coup ci, plutôt à SOS Méchantsblancsracistes et compagnie


    • LE CHAT LE CHAT 28 mars 2011 10:38

      Et les dix petits nègres ?  smiley  smiley  smiley  smiley

      même Kamini était le seul black à Marly Gaumont ! smiley


    • Cocasse cocasse 28 mars 2011 11:21

      Les « associations » n’hésitent pas à pousser au révisionnisme. Sous leur pression, nombre de personnages historiques ou mythologiques sont « colorisés » dans des films, spectacles, illustrations. Comment ne pas y voir une volonté de destruction identitaire et de falsification historique, pour accorder la même légitimité d’enracinement au colon qu’au peuple de souche ?!


    • Cocasse cocasse 28 mars 2011 14:23

      Je suis bien d’accord là dessus Soulmanfred.
      Mais ce n’est pas parce qu’on a fait la connerie dans un sens, qu’il faut s’empresser de la faire dans l’autre !


    • Radix Radix 28 mars 2011 17:25

      Boujour Soulmanfred

      Ben pour Cléopatre vaux mieux qu’elle soit joué par une banche, vu qu’elle était grecque !

      D’ailleurs toute la dynastie qui l’a précédée était grecque depuis Alexandre le Grand.

      Radix


    • Cocasse cocasse 28 mars 2011 20:18

      Angelina jolie en cléopatre ?
      C’est innadmissible !
      Elle n’a pas de « nez » !
       smiley


    • OMAR 28 mars 2011 21:24

      Omar 33

      Bluerage:d’un village anglais à Jersey ou Guernesey,

      Primo Guernesey et Jersey sont des ilesôû l’on sent quelques influences culturelles françaises..

      Secundo : Allez visiter leur cimetière, il y a des tombes musulmannes datant de la seconde guerre mondiale...

      Mais vous et la culture......


    • Radix Radix 28 mars 2011 21:46

      Bonsoir Soulmanfred

      Ben non elle était pas métisse puisque ses parent voulait qu’elle épouse ses frangins, comme eux, Ptolémée XIII et Ptolémée XIV le dernier ayant une douzaine d’années et la donzelle une libido effrénée (c’est ce que l’on appelle un sens politique aiguisé, selon DSK), elle s’est tapé Jules avant de continuer avec Marc Antoine.

      Faut réviser mon vieux !

      Radix


    • bluerage 29 mars 2011 07:48

      Omar

      comme toujours vous répondez à coté de la plaque juste pour essayer de noyer le poisson

      vous et l’islam... allez vous raser la barbe plutôt et polluer sur oumma.com


    • Radix Radix 29 mars 2011 21:28

      Bonsoir Soulmanfred

      Vous devriez prendre avec de très longue pincettes ce genre de communication dont les fondements me paraissent plutôt tournés vers la communication scientifique à tous prix qui sont, dans le monde anglo-saxon synonymes de budget !

      Peut importe qu’il n’y ait aucune preuve sérieuse de quoi que ce soit, l’important c’est le buzz...

      Radix


    • Georges Yang 28 mars 2011 10:43

      Quand je suis en France, il m’arrive de regarder cette serie.
      Voir du racisme par omission dans ce programme, il faut vraiment n’avoir que ca a faire.
      Le concept de quotas a la television est ridicule

      Un film sur les nonnes en huis-clos ne montrera pas beaucoup d’hommes, sur les moines de Tiberine, on ne voit pas beaucoup de femmes non plus.
      Barnaby, ca ne frise pas le genie, mais ca montre de facon quasi entomologique, un monde rural anglais avec ses nobles, petits metiers et ruraux qui est en train de disparaitre,
      Pour ceux qui sont familier avec l’histoire de l’Angletrre, on retrouve meme des relents d’opposition entre descendants de Saxons et de Normands, comme au temps de Robin Hood


      • bluerage 28 mars 2011 10:58

        @ le chat

        bien vu lol, il faudra faire comme dans la parodie de Star trek par les Inconnus, mettre des quotas de Noirs et Asiatiques imposés par la production


        • Petitou Petitou 28 mars 2011 16:22

          Ah les Inconnus !!! La belle époque.... ça laisse songeur de savoir qu’on pouvait encore déconner avec tout et n’importe quoi quand j’étais en maternelle et maintenant que je suis à la fac le mot Noir est presque tabou ou alors il doit être entouré de plein de précautions de langage. Le Noir c’est comme le Blanc, c’est juste une couleur substantivée à la peau de l’Homme. (d’ailleurs ce ne sont pas des couleurs mais je m’éloigne du sujet)
          Rappelons-nous V encore des Inconnus, quelle parodie dantesque ! Je mets au défi quiconque de refaire la même.


        • Cocasse cocasse 28 mars 2011 11:01

          On doit encore faire face à l’idéologie puante et nauséabondes des « associations » racistes chargées d’imposer en tout lieu toute heure : tel quota, telle discrimination positive, telle théorie eugéniste en faveur du métissage, telle devise négationniste de l’existence des peuples de souches, telle action colonisatrice..
          Les racistes tout autant que les anti-racistes se rejoignent dans le fascisme et la connerie.


          • hommelibre hommelibre 28 mars 2011 12:17

            @ Perseus,

            Je ne savais pas que c’était vous qui donniez les bons point et disiez ce qui est juste et approprié. Mais je comprends bien que cette dernière phrase est la seule qui vous ait fait réagir.

            Refuser le racisme, soit les théories vantant la supériorité d’une race sur une autre, ne suppose pas d’être en accord avec des gens dont l’antiracisme est le métier mais qui ne réagissent que sélectivement - pas de plainte contre Houria Bouteldja et ses diatribes anti-blancs, par exemple. On ce qu’elle dit, cette stigmatisation d’une catégorie de la population entre précisément dans la définition du racisme. Il se trouve qu’en effet les anti-racistes professionnels ont perdu tout sens de la pédagogie et que des sorties aussi grosses que celle qui concerne la série Barnaby est imprégnée de cette peur de se positionner, de prendre la parole, de penser par soi-même. Car rien ne permet de dire que cette série entre dans une catégorie raciste ou proche du racisme. Reportez-vous à la définition que j’ai citée : le racisme ce n’est pas tout et n’importe quoi.

            Les réactions des commentaires tendent à montrer que peu d’intervenants sont en accord avec le procès d’intention fait à cette série. A moins que vous ne les considériez tous comme des racistes ?

            Le procès d’intention n’est pas une chose souhaitable. C’est le début de la censure mentale. Ou bien il y a un fait pénal et il peut être démontré, ou il n’y a pas de fait pénal et la critique tombe dans la diffamation. Ce qui est pénal !

            Je me demande à qui M. Carrazé voulait faire plaisir en écrivant son article.


          • hans 28 mars 2011 20:31

            Tout à fait bien vu Perseus, encore un auteur qui avance bien masqué, avec ses belles lunettes mais avec de gros sabots, bref un naturopathe boudhiste ?  smiley


          • Annie 28 mars 2011 11:29

            Comme cet article ne manquera de déchaîner une vague, ou plutôt un tsunami d’insultes contre toutes les associations anti-racistes blablabla, alors que ce n’est absolument pas le sujet, je tiens à donner quelques précisions :
            D’abord le scandale ne doit pas être aussi généralisé que cela, car je n’en avais pas entendu parler.
            Ensuite, si scandale il y a, ce n’est pas ce feuilleton qui l’a provoqué, mais les propos de son auteur.
            Enfin, ces propos ont été mal compris, ou dans le meilleur des cas, ITV a voulu prendre les devants et se dissocier de la perception de racisme que n’auraient pas manquer de relever certains spectateurs. Après tout, c’est une chaîne privée.
            Ce que cet auteur disait, est que personne qui n’a pas un compte en banque bien approvisionné n’a les moyens de vivre dans ces petits villages, où le prix d’un placard à balai excède le demi-million (de livres sterling).Le corollaire est que les minorités ethniques ne sont pas représentées, pas plus d’ailleurs que les classes moyennes. A comparer avec les livres d’Agatha Christie qui sont terriblement datés et snobs (toutes les servantes s’appellent Annie !!). Il n’a pas été renvoyé (je me suis renseignée depuis), mais suspendu le temps d’une enquête. Bien sûr les adeptes ou les adversaires du politiquement correct en feront des gorges chaudes, mais il n’y a pas vraiment de quoi fouetter un chat. 
            C’est un peu comme dire que dans les livres de Barbara Cartland (on a de la culture ou on n’en a pas !!) , personne ne divorce jamais.


            • FRIDA FRIDA 28 mars 2011 11:48

              @Annie

              J’adore l’acteur et j’adore la serie.

              Contrairement à l’auteur qui prétend que personne ne s’en est rendu compte, il faut répondre à la définition du le Lay, le cerveau disponible, pour ne rien remarquer. Mais vous le dites, l’environnement correspond bien à une classe sociale, un niveau, et un territoire non urbain, d’où l’absence de minortié. Mais dans un épisode, il a traité d’un crime raciste, (il s’agit du meurtre d’une jeune maman et de son fils illégitime avec un soldat américain noir).
              J’aime bien le style de la série dommage que france télévision ne permettait pas d’obtenir la version originale.
              Je pense que c’est une polémique pour rien.
              et comme je ne suis pas parfaite, j’aime égalemen Derrick, le Renard et autres series allemande. Les séries policères européennes se différencies des américaines pace qu’elles ne sont pas manichéennes, tout noir ou tout blanc.


            • FRIDA FRIDA 28 mars 2011 11:57

              @Annie
              Je voulais parler d’une version non doublée.


            • Annie 28 mars 2011 12:07

              @Frida,
              Je n’ai jamais regardé ce feuilleton, mais je me souviens plus jeune avoir adoré Agatha Christie, avant de vivre en Angleterre et réaliser que son Angleterre n’existait que dans l’imagination de certains nostalgiques d’un temps révolu, s’il a vraiment jamais existé. J’aime beaucoup par contre un feuilleton qui s’appelle Inspecteur Rebus, qui est un policier écossais impulsif, qui fume et qui boit trop, avec des déboires conjuguaux, et un physique plutôt quelconque. Son caractère est indissociable de l’univers trouble des bas-fonds d’Edimbourg. Je suppose que j’aime bien le côté ambigu des personnages.


            • Cocasse cocasse 28 mars 2011 12:17

              Cette affaire est connue depuis un temps (sur fdesouche smiley
              Annie, relit toi :
              Enfin, ces propos ont été mal compris, ou dans le meilleur des cas, ITV a voulu prendre les devants et se dissocier de la perception de racisme que n’auraient pas manquer de relever certains spectateurs. Après tout, c’est une chaîne privée

              Tu réalise le taux d’auto-censure et de paranoïa que l’on atteint ?!? faire « une enquête » pour ça ?
              Il faut surveiller le moindre propos ?! Le malaxer, l’analyser, le plier en huit jusqu’à y trouver « une intolérable atteinte xénophobe nous rappelant les heures les plus sombres de l’histoire » à chaque fois qu’il en est besoin ?!!


            • Annie 28 mars 2011 12:35

              Il y a cinq minutes vous parliez d’associations antiracistes. Maintenant c’est de l’autocensure.
              Il n’y a aucune association antiraciste impliquée dans cette histoire, à ma connaissance. Il n’y a aucune autocensure non plus puisqu’une nouvelle série va être diffusée. ITV aurait été peut-être mieux inspiré en ne suspendant pas l’auteur, mais l’affaire a été propagée sur les blogs avant d’être reprise par les journaux. 
              Maintenant qu’une chaîne de télévision se demande si elle véhicule des idées racistes, ou homophobes etc. me paraît tout à fait légitime ; le problème est lorsque ces questions légitimes sont exploitées comme elles le sont ici pour marquer des points politiques.


            • Cocasse cocasse 28 mars 2011 12:46

              Les « associations » n’ont pas besoin d’intervenir directement, elles ont fait le gros du travail de sape, menant à l’auto-censure. Réflexe de pavlov.


            • FRIDA FRIDA 28 mars 2011 15:37

              @Annie

              Rebus, j’en ai vu quelqu’uns.

              J’ai également bien aimé Central nuit une série française.


            • LE CHAT LE CHAT 28 mars 2011 11:33

              les anciens films de Tarzan respectaient les quotas , mais étaient eux vraiment racistes !


              • Ronald Thatcher rienafoutiste 28 mars 2011 11:39

                c’est l’United Colors of Bande de cons...


                • foufouille foufouille 28 mars 2011 11:45

                  serie inverse : merlin
                  de nombreux « pas blanc » au moyen age
                  ca fait un peu ridicule


                  • Cocasse cocasse 28 mars 2011 12:21

                    Excellent exemple ! (voir mon intervention de tout à l’heure 28 mars 11:21)


                  • Petitou Petitou 28 mars 2011 16:40

                    A Foufouille
                    Une fois je suis tombée sur m6 (en zappant, je jure que c’était en zappant) il y a un an ou deux sur un remake de Robin des Bois, je crois mais c’est difficile à dire tellement c’était naze, par Hollywood.
                    C’était navrant au possible, Robin était un Noir américain engraissé aux hormones de chez macdo. Et ses potes c’était le meltin pot.
                    Et là devant ma télé, en tant que métisse, je me suis dit que c’était fait exprès pour faire progresser le racisme. Parce que mettre un acteur qui ne ressemble pas du tout à son personnage et qui joue comme un pied tout ça pour respecter les quotas c’est fait exprès pour foutre les boules aux gens. Le premier qui montre ça à ma fille en lui faisant croire qu’au Moyen Âge il y avait plein de Noirs, d’Arabes et d’Asiatiques en Europe surtout du Nord, je le tue. On ne peut pas réécrire l’Histoire et encore moins d’une façon aussi ridicule comme vous le dîtes.
                    Pourquoi tous ces producteurs de merde ne s’attachent-ils pas plutot à raconter les véritables premières rencontres entre gens de couleurs différentes ? Pourquoi ne racontent-ils pas que la distance avec l’Afrique c’était amplifiée au Moyen Âge au point que les artistes ne savaient pas quelle était la couleur du Noir et peignait Balthazar tantôt avec du bleu tantôt avec du vert ? Mais c’est sûr qu’ils nous prennent tellement pour des cons qu’ils ne sont pas prêts de changer quoi que ce soit.


                  • FRIDA FRIDA 28 mars 2011 17:28

                    @foufouille

                    Et que pensez vous de kaamelott ??, les acteurs ne sont pas typiques ni des gaulois ni des celtes, ou plus généralement du peuple installé en GB pendant la période de la table ronde.

                    Cela ne me gêne pas tant que la série ou le film n’a pas la prétention d’une reconstitution historique fidèle des évènements.
                    Si c’est le cas, comme pour le film sur Dumas, cela fait un contraste peu appréciable .


                  • docdory docdory 28 mars 2011 11:56

                    Le prétendu « anti-racisme » est en train de devenir le nouveau totalitarisme du XXI ème siècle.

                    Nous assistons insidieusement au rétablissement de la censure, et à des atteintes de plus en plus gravissimes contre la liberté d’expression. 
                    L’attaque absurde des antiracistes dirigée contre cette série en est un exemple des plus démonstratifs .

                    • jakback jakback 28 mars 2011 17:05

                      L’ Europe devient la Corée du Sud, j’exagère, mais elle est sur la bonne route.
                      De il est interdit d’interdire, les gus de 68 sont passer a il est interdit d’autoriser.
                      La dictature par la méthode douce, utiliser des causes justes, les instrumentalisées afin de culpabiliser le pékin (pardon) le peuple.
                      Petite piqûre de rappel, Racisme, Antisémite, Homophobie, Écologique, Principe de Précaution, passons sur les puissants lobby industriel et financier, les Think Thank et autres Bilderberg and Co, Bienvenue au village mondiale.
                      Le dernier des interdits, testé actuellement a NY, fumé dans son appartement !
                      Avant la déportation en camp de rééducation, Messieurs les censeurs je vous en..brasse.

                      1

                    • docdory docdory 28 mars 2011 17:12

                      @ Jakback 

                      J’aurais plutôt dit qu’elle devient comme la Corée du Nord !

                    • jakback jakback 28 mars 2011 17:46

                      La colère est mauvaise conseillère, il s’agit bien évidement de la Corée du Nord. Merci de la rectification.

                      1

                    • hommelibre hommelibre 28 mars 2011 12:04

                      @ Annie : Ce que j’ai compris des propos de l’auteur de la série, tels que rapportés, est qu’il veut représenter une Angleterre « des profondeurs », vivant en vase clos, elle qu’elle a pu être ou peut encore l’être peut-être par endroits. C’est un choix de fiction, et aussi de sociologie (puisque le romanesque contient une part de sociologie) d’une population donnée.

                      La scandale a quand-même une certaine résonance. Cette histoire navrante fait le tour de nombreux médias et blogs dans plusieurs pays d’Europe. Quant à la position de l’auteur que je cite, Alain Carrazé, elle est pour le moins étrange :

                      "Et pourtant, qui l’avait remarqué jusqu’alors ? C’est sans doute là aussi qu’est le vrai problème : quand une telle situation passe inaperçue, cela en dit long sur la capacité d’acceptation du public pour une situation somme toute aberrante et grossièrement raciste.". Ceux qui n’ont rien vu seraient donc des racistes en puissance...

                      C’est un peu gros. Et peut-être bien un peu raciste à l’égard des amateurs de la série...

                      Il n’y a aps de raison de laisser passer ce genre d’appréciations dénigrantes et déraisonnables.

                      A moins que ce ne soit au fond qu’un coup de pub pour la série !!!! smiley


                      • Annie 28 mars 2011 12:18

                        Les propos de l’auteur sont ambigus à un seul égard : lorsqu’il dit qu’il y a un créneau à exploiter, ce qui peut être compris de deux façons : que certains spectateurs ont envie de voir des feuilletons leur donnant une vision idyllique de leur pays, ou que cette vision idyllique exclut les minorités ethniques. Il y a un peu de vrai à mon avis dans ces deux propositions, mais cela pourrait tout aussi bien s’appliquer aux films historiques, par exemple, et personne ne peut être accusé de racisme simplement parce qu’il apprécie ce genre de films.
                        Je ne peux m’empêcher de penser à un autre feuilleton, le Prisonnier, qui ne devait pas montrer non plus beaucoup de minorités ethniques, et pourtant il s’agit à mon avis d’un des feuilletons les plus subversifs qui soient. Comme je l’ai dit avant, cela me parait une tempête dans un verre d’eau, mais cela change de la guerre en Lybie et du Japon.


                      • Cocasse cocasse 28 mars 2011 12:42

                        certains spectateurs ont envie de voir des feuilletons leur donnant une vision idyllique de leur pays, ou que cette vision idyllique exclut les minorités ethniques.

                        A méditer ! Ta phrase veut tout dire.
                        minorités qui sont devenues des « majorités ».
                        C’est bien qu’il y a quelque chose de grave qui coince avec l’immigration abusive. Mais surtout, ne pas en parler, supprimer tout indice, toute trace du comment c’était « avant ». Sous entendu « quand c’était mieux ». La Grande bretagne à d’énormes problèmes avec cela tout comme nous en avons et auront à niveau égal (il me semblait avoir lu que « mohamed » était le prénom le plus donné aux enfants là bas).

                        Le JT de Pernaud assure régulièrement le rôle de montrer un petit encart « rustique » d’un morceau de France « idyllique » qui existe de moins en moins, mais fait toujours rêver.
                        Il y a matière à réflexion je trouve, sur l’identité, le cadre de vie, l’impact des « minorités » ressenti ou réel, désirées, tolérées, subies ou détestées. Qu’est ce que le sentiment d’être « chez nous », et avec qui. A partir de quand ressent-on d’être dépossédé de son espace vital par des étrangers, d’avoir perdu la sensation d’être encore en France.

                        On met ces questions sous le tapis depuis des décennies, et colle la caricature de « dupont-lajoie » à quiconque se les pose. Il y avait une auditrice qui est passé à la radio il y a peu, et qui disait que le « dupont-lajoie » s’était transformé en « mouloud-lajoie ».


                      • hommelibre hommelibre 28 mars 2011 13:01

                        Je partage ce point de vue de Cocasse, on a trop évité ce sujet. On l’a laissé au FN, et on a refusé d’en parler car en parler c’était être assimilé FN. C’était une erreur. les tabous se paient tôt ou tard, et cher.

                        L’altérité et l’accueil du différent n’est pas en cause, bien que cela demande parfois un vrai travail sur soi . La différence nous augmente mais nous déstabilise aussi. Et pas seulement vis-à-vis de personnes venant d’un autre continent. Claude Levi Strauss parlait lui-même de seuil concernant l’immigration.

                        Quand je suis allé en Afrique noire, dans un pays pourtant réputé difficile (le Nigéria), j’ai beaucoup aimé - j’ai toujours aimé la culture africaine, mais j’ai vu aussi que l’on ne m’acceptait pas comme si de rien n’était. Et cela semblait normal, même aux blancs vivant sur place. Alors que si l’on tient la même position ici à l’égard d’un noir, on est taxé de raciste.

                        C’est en Afrique que j’ai commencé à relativiser mon idéal d’ouverture sans condition, d’accueil sans filtre, de générosité sans échange. Et c’est alors que j’ai réalisé comment le blanc est culpabilisé par nombre de gens dont c’est le métier ou la vocation. Je pense aujourd’hui être dans une visioin plus réaliste des choses : la réciprocité fait partie d’un échange sain.

                        Mais en matière de raisons de s’inquiéter, Barnaby ce n’est rien. Quand je vois la manifestation de musulmans ce week-end à Londres qui réclamaient des tribunaux selon la charia pour eux en Angleterre, tous habillés de noirs, barbes, femmes intégralement voilée - le cliché... - et bien je me dis que ceux-là vont produire des générations de racistes.

                        De plus ils font une pression sur la démocratie en voulant relativiser des lois collectives. Si la charia s’appliquait aux musulmnans, l’Angleterre devrait accepter que l’on coupe la main des voleurs musulmans !

                        Et pourquoi pas accepter toutes les coutumes ? Comme l’excision des petites filles, au nom d’un multiculturalisme qui serait accepté par crainte d’être traité de raciste ?

                        Je pousse le bouchon, mais ce n’est pas totalement de la science-fiction.


                        • Cocasse cocasse 28 mars 2011 13:43

                          Bonjour hommelibre, n’étant pas grand voyageur, je n’ai pas votre recul par rapport à un autre continent.
                          Par contre, mes pérégrinations Franco-Françaises dans différentes villes m’ont permis de mesurer la différence en qualité et style de vie selon le taux de « diversité ».

                          Et c’est sans appel : au delà d’un certain seuil, c’est la merde.
                          Cela marche très bien, un quartier un peu coloré, c’est même plaisant, mais cela doit s’arrêter là. Avec quelques immigrés de différentes communautés dispersés de ci de là, en nombre réduit, que j’ai toujours eu plaisir à rencontrer dans ce type de situation.

                          D’un constat global : on est très largement en dehors des clous actuellement, surtout dans certaines zones urbaines. Concentrations importantes ou implantations dispersées mais massives, avec fort excédent de population originaires du Maghreb et d’Afrique. Je n’ai rien à faire ou a voir avec ces communautés vivant en vase clos et ayant exproprié les français des zones qu’elles occupent. Quand je rentre dans ces endroits : c’est moi l’étranger.

                          On nous met devant le fait accompli, sans pour autant réagir pour limiter les entrants.


                        • Castel Castel 28 mars 2011 19:53

                          Quand je rentre dans ces endroits : c’est moi l’étranger.

                          Je pourrais défendre vos positions. Par contre, je n’ai pas du tout le même sentiment. Je vis actuellement à Paris et même dans les rues où il y a une présence noir ou maghrébine extrêmement dominante, je ne me considère pas « étranger ». Paris sans immigré, ce n’est plus Paris. Cela dépend où l’on est à mon avis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès