Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Sécurité aérienne : Ca s’aggrave en 2004

Sécurité aérienne : Ca s’aggrave en 2004

La Conférence Européenne de l’Aviation Civile vient de publier les résultats de ses inspections d’avions en 2004 dans les aéroports européens. Il en ressort malheureusement des résultats préoccupants en ce sens que le nombre d’infractions constatées a plus que doublé par rapport à celles constatées en 2004.

Au total, il y a eu 6799 infractions constatées en 2004 contre 3242 en 2003 pour 4568 inspections réalisées auprès de 701 compagnies étrangères, soit 1.4 infraction par inspection en moyenne. Parmi ces infractions, toutes n’ont pas le même caractère de gravité, et les plus sérieuses, c’est-à-dire celles nécessitant correction immédiate sous peine d’arrêt de l’avion, ont été au nombre de 1075 en 2004, en augmentation de 80pct !

Et pourtant ces inspections sont d’importance limitée puisqu’il s’agit d’une inspection des papiers de bord et d’une inspection visuelle de l’avion seulement. Qu’est-ce que cela aurait été si les inspections avaient été plus approfondies ?

Les mauvais élèves de la classe sont les compagnies d’Afrique Occidentale et Centrale avec 3.5 constatations, suivies des compagnies d’Afrique Australe avec 2.72 constatations et de celles du Moyen Orient avec 2.18 constatations. Les meilleures sont les compagnies américaines avec 1.28 constatations devant les européennes avec 1.36.

L’aggravation de ces chiffres reflète une sévérité accrue des inspections mises en place en 2004 et donc pas nécessairement une dégradation préoccupante de l’entretien des avions. Il n’en reste pas moins qu’à la seule vue de ces résultats, on n’est plus vraiment surpris des accidents récents et du laisser-aller qu’ils révèlent dans certains pays et certaines compagnies.

Raison de plus pour que notre ministre des Transports, Dominique Perben, se décide à aller plus loin que la seule publication de la liste noire de la DGAC et se décide enfin, comme je le lui suggérais dans mon message du 25 août, à dénoncer auprès de l’OACI la reconnaissance mutuelle et automatique des Directions de l’Aviation Civile de certains pays comme équivalente à celles des pays développés, et à revoir le système d’agrément des petites compagnies. Il a maintenant des éléments chiffrés pour soutenir ses demandes !


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès