Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ségolène et la Belgique : débat sur le bizutage

Ségolène et la Belgique : débat sur le bizutage

Ce n’est pas tous les jours que des personnalités françaises débattent avec leurs voisins belges à propos d’éducation. Pourtant, Ségolène Royale, ancienne ministre déléguée à l'Enseignement, il y a un mois, a envoyé une lettre au Premier Ministre Belge Elio Dirupo. En effet, une étudiante française inscrite à l'université de Liège est tombée dans le coma suite à une activité dite de « baptême ».

« Je prends la liberté, Monsieur le Ministre et cher ami, de vous recommander de donner à l’interdiction effective du bizutage toute la force d’une loi » écrit l'ex-candidate socialiste à la présidentielle française, le 8 octobre, au chef du gouvernement belge. Si ce dernier répond avec courtoisie et politesse, ce ne sera pas le cas du recteur de l'Université de Liège, plus directement impliqué dans l’affaire, qui réagira avec moins de retenue à la lettre. Bernard Rentier propose d’ailleurs à Madame Royale de retourner aux "problèmes bien hexagonaux" parlant ici entre autres du numerus clausus et des concours.

Il suggère qu’il est bien beau de critiquer les baptêmes estudiantins belges et de donner des leçons de morales au premier ministre sans se demander les motivations de cette étudiante à étudier en Belgique. « Je suppose que Madame Royal ne s'est pas interrogée pour savoir pourquoi des milliers d'étudiants français faisaient leurs études ici, aux frais de la Fédération Wallonie-Bruxelles et que beaucoup de médecins et une majorité de médecins vétérinaires français étaient porteurs d'un diplôme belge... » 

Le recteur souligne aussi l’absurdité d’interdire le baptême : « elle n'a pas réalisé qu'elle créait une prohibition, meilleur moyen de rendre clandestine une activité qui peut, normalement, être adéquatement encadrée. » Il est vrai que ces activités engendrent annuellement, quelques accidents, parfois mortels. Mais combien d’étudiants en France meurent à cause de fêtes ou de jeux organisés en petit comité ? Pense-t-elle qu’en prohibant les baptêmes (loin d’être comparable à de simples bizutages) elle empêchera les jeunes de boire, ou de se lancer les défis les plus stupides ?

"Je suppose qu'il ne lui a pas effleuré l'esprit que l'accident de Marche était une dérive anormale, condamnée par les comités d'étudiants eux-mêmes." Les associations étudiantes tentent de contrôler au mieux les activités. Par exemple, le mercredi 20 novembre prochain, Bruxelles accueillera, comme chaque année, une des plus grandes fêtes estudiantines dans ses rues. Pour éviter tout accident, des nouvelles précautions, sont mises en place : les chopes en verre sont interdites et la bière servie à partir des chars devra-t-être allégée en alcool (bien que ce dernier point ne soit pas particulièrement judicieux, lorsque l’on sait que la jeune française n’a ingurgité que de l’eau).

Si Bernard Rentier a réagi virulemment aux propos de Ségolène Royale, il n’a pas pour autant défendu les incriminés dans l’histoire de la jeune fille tombée dans le coma. Une sanction universitaire leur a été infligée et la justice a repris le dossier. Ce qu’a voulu souligner le recteur, est qu’il ne faut pas faire d’un cas une généralité, et surtout, qu’il ne faut pas confondre le folklore estudiantin avec du bizutage. Sans doute n’a-t-il pas non plus apprécié l’audace de Madame Royale donnant des conseils « avisés » au premier ministre du Pays qui accueille, depuis plusieurs années, les étudiants que la France rejette...

Pour accéder à la lettre de Ségolène Royale : http://r.llb.be/file/7d/525bf47a357090649b79287d.pdf

Pour accéder à la réponse de Bernard Rentier : http://www.lalibre.be


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • asterix asterix 16 novembre 2013 12:25

    Ne se font bizuter que ceux qui veulent bien l’être.
    Et s’il y a excès, des lois existent pour les sanctionner.
    En faire un préalable devient attentatoire à la liberté.
    Pourquoi que la brave Ségolène ne s’est pas attaquée à Bart De Wever, mmh ?
    Il y a tellement à dire à ce sujet...
    C’est ce con-là qu’il faut bizuter. Tu m’aides à tirer son falzar ?


    • claude-michel claude-michel 17 novembre 2013 10:34

      C-Go-Laine...ou la dame enrhumée en 2007...voudrait savoir qui de la frite Belge ou Française est la plus digeste.. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès