Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Semaine de 4 jours : bonne idée ou équation mal posée ?

Semaine de 4 jours : bonne idée ou équation mal posée ?

Quand j’ai entendu la nouvelle au réveil vendredi matin, ça m’a plutôt plu. Un rêve fou pour moi qui jongle avec la semaine de 6 jours. Miss Star Ac’ a cours le mercredi matin dans son école catho et Fifi Brindacier un samedi sur deux à l’école ZEP de la REP’.

Et encore, 6 jours fois 3 vies : ménagère, manager, citoyenne... Au risque de contrarier monsieur Renault le luxe, c’est le temps et pas que l’espace.
Dis, super Jaimie, tu voudrais pas me prêter tes ondes bioniques ?

Je vois déjà la famille Ricoré stopper sa course effrénée contre le temps, traîner les samedis matins, câliner avec les blondes, partir en week-end, aller rendre visite à famille et amis, réviser ses leçons, dessiner...
Je pense aussi à mes copains-copines divorcés pour qui ce serait aussi plus facile ainsi.

...Un tsunami de réactions a suivi cette annonce : syndicats, associations, tous sont contre la mesure, ou bien très critiques. Seuls les parents, dans un sondage, se prononcent majoritairement pour.

Yvan Touitou, chronobiologiste, par exemple, est formellement contre la semaine de 4 jours. Oui, un nouveau métier que je ne connaissais pas et mon dico Word non plus... J’espère au moins qu’il a des enfants et qu’il ne passe pas sa semaine à se demander comment il va expliquer à son président qu’il doit partir exceptionnellement à 17h (« Z., normalement il faut poser un RTT quand on prend son après-midi  ») parce que la baby-sitter gothique a fait une infection à son 15e piercing, qu’elle ne pourra pas conduire Miss Star Ac’ au solfège du mardi parce que le prof de solfège fait lui aussi la semaine de 4 jours !!!

Yvan le terrible chrono-pédo-machin-psy-truc nous dit :
« Ce changement de rythme provoquera une « désynchronisation » plus importante  : fatigue, perte de l’attention, mauvaise qualité du sommeil et de l’humeur... Les enfants arrivent déjà plus fatigués et agités après la pause du week-end le lundi. Cet état se prolongera jusqu’au mardi si l’arrêt consécutif dure deux jours entiers. La semaine de quatre jours est vraiment une catastrophe pour l’enfant car elle casse son rythme biologique. »

Ben, oui, nous le savons tous, le lundi matin devant la machine à café, on est tous toujours plus lents à se remettre au taf, et encore plus si le dimanche soir on a regardé un magazine anxiogène à la télé, maintenant que Marco n’est plus là pour nous faire rigoler.
En compensation de la perte des 2 heures de cours hebdo, les vacances scolaires seront écourtées. Tiens, j’y pense, notre Yvan n’a rien dit sur « la désynchronisation » après 2 mois de vacances.Une nouvelle loi, cela permet une harmonisation nationale. Les cousines de Provence, ça fait longtemps qu’elles sont ravies de la semaine de 4 jours dans leur village, mais pas les copines du bled d’à côté. Alors, parfois c’est le casse-tête pour partir en bande en vacances, façon Nos Enfants chéris.

Le vrai problème, n’est-ce pas plutôt la densité des journées ? Comment faire tenir le prgoramme scolaire sur 4 jours ?
Perso, j’en sais quelque chose : je suis à 4/5e. Comme toutes les mamans dans ce cas, je dois réaliser en 4 jours le boulot de 5, je ne quitte pas le taf avant 19h30 voire 20h30, et je prie saint Wi-Fi et saint GSM les mercredis et certains soir... Et bien sûr je suis payée moins. Aller me plaindre au facteur, non, non et re-non ! Désolée, suis pour l’économie de marché, la croissance rentable et durable (quand même). C’est une chance d’avoir les mercredis libres pour profiter de mes blondes. Enfin, profiter n’est pas tout à fait réaliste, mais plutôt enchaîner à un rythme d’enfer les activités diverses de la journée (école, danse, déj’, solfège, re-danse, et piano).

Toucher aux rythmes scolaires, c’est forcément toucher à l’équilibre travail-loisirs, pénétrer le casse-tête de la garde d’enfants, des périmètre réservés aux communes (centre de loisirs, activités périscolaires).
Par exemple, la maîtresse de Fifi, est contre la semaine de 4 jours. Pour elle, le samedi matin est indispensable. Il permet d’avoir plus d’attention, de travailler en petits groupes, de revoir les notions qui posent problème. Enfin, ce qu’elle oublie de dire, c’est que dans notre ZEP, 50% des parents ont déjà décrété la semaine de 4 jours et n’emmènent pas leurs bambins à l’école.

Alors pourquoi pas permuter le samedi au mercredi matin ? De toute façon, les enfants se lèvent tôt pour le centre aéré, la nounou, alors...
A l’école de Miss Star Ac’, les parents sont plutôt contents, d’autant plus que l’école assure aussi la cantine, ce qui permet à Mami, papa (ben si, ça arrive...) ou la baby-sitter de venir seulement pour 13 heures à la sortie de l’école le mercredi.

Oui, je pense qu’il est essentiel de repenser, de façon globale, la ventilation de la journée sur la semaine en y intégrant la prise en compte des différents temps de vie de l’enfant, y compris des temps non scolaires.
Toutefois, la semaine de 4 jours, n’est-elle pas une bonne idée mal posée avec trop peu de monde consulté ?

Dans mon coin de 9cube, les communistes chinois soupirent déjà. Semaine de 4 jours = pas assez de moyens pour assurer les cours de soutien scolaire, embaucher les éducateurs pour le périscolaire...
J’y perds mon latin, d’autant plus que dans ma ville non avons l’un des ratios employés municipaux par habitant les plus élevés de France...
Je sais aussi que ce n’est pas le cas ailleurs : comment feront les collectivités « pauvres » pour gérer ce « nouveau temps » à leur charge ? Qui paiera ? Tout ça sent le problème de baignoire à plein nez. Comment remplir le cerveau de nos enfants tout en diminuant le nombre d’heures de cours et en augmentant le stress des parents qui devront échafauder de nouveaux modes de garde ? Autant de questions ultra-épineuses : comment étudier moins pour devenir plus intelligent ?
M6 ou TF1 vont peut-être nous régler ça en 2 ou 3 émissions de télé-réalité ?

Et vous, qui avez peut-être encore (vous êtes sur le net... hein...au lieu de préparer votre prochaine prés pauvre point) du temps de cerveau disponible, vous en pensez quoi de la semaine de 4 jours ?

© rédactionnel chroniques ma banlieue


Webographie

- 20 minutes.fr, 28 sept 07 : la semaine de 4 jours est une catastrophe pour l’enfant

- Ministère de l’éducation : qu’est-ce que la semaine de 4 jours ?

- Nouvel Observateur : les réactions à la semaine de 4 jours

- 20 minutes.fr, 28 sept 07 : la semaine de 4 jours dans toutes les écoles primaires à la rentrée 2008

- Forum Magicmaman : la semaine de 4 jours


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 2 octobre 2007 12:34

    Chat lu Zora ,c’est bien de mettre tout le monde au repos le week end , ayant eu à gérer une smala les week end , c’est galère quand certains ont cours et d’autre pas ! des heures ,il y en a assez , les petits français en font beaucoup plus que la moyenne , il faut repenser le contenu . à l’époque des fossiles , comme me disent mes enfants , on finissait l’école primaire en sachant lire , écrire et compter , ce qui est loin d’être le cas actuellement ; l’école doit se rencentrer sur l’essentiel et laisser place à d’autres activités D’éveil ou sportives les après midi suivant le modèle germanique .

    une question me taraude , je suis étonné que tu ais pris D.W en train de tagger le bas du mur de ton immeuble comme icône ! smiley


    • non666 non666 2 octobre 2007 13:20

      Bon article.

      J’ai poster sur le thread précédent mon agacement devant les mercredi qui impose aux parents de gérer leurs enfants en pleine semaine et ces samedi qui leurs interdisent de profiter d’un week-end complet avec leurs enfants.

      Nos voisins allemands font leur semaine en 5 jours consecutifs et leurs enfants ne sont pas mal élévés , au contraire.

      Il faut dire que ces germains ne doivent pas connaitre les « chrono-biologistes » , tireuses de cartes et autres prétextes du lobby éducatif pour emmerder les citoyens au nom de leurs agendas pre-arrangés.


      • xa 2 octobre 2007 15:25

        Les germains connaissent les chronobiologistes.

        C’est d’ailleurs sur le principe de la chronobiologie que les allemands ont calé l’un des principes de leur système : un cours ne doit pas dépasser 45 minutes, sous peine de voir des pertes d’attention chez les élèves.

        Il est préférable, dans leur système, de placer 2 cours de maths dans une meme matinée, mais coupé par deux autres cours sur des sujets très différents, que de faire 1 cours de 2h.

        @Emmanuel ci dessous

        Il est vrai que les horaires de cours allemands sont en fait assez proche du volume horaire francais. Mais l’amplitude de la journée n’est pas du tout la même. Il faut alors tenir compte des heures de présence à l’école, et non seulement des heures de cours.

        Ainsi un collégien ou un lycéen allemand a 6h15 de présence à l’école (8h - 14h15). Y sont inclus cours et pause (de 5 minutes et 15 minutes en alternance).

        L’amplitude horaire d’un collégien francais sera de 9h (8h-17h), celle d’un lycéen de 10h (8h-18h). Certes avec des pauses, voire des heures sans cours ... mais n’importe quand.

        @l’auteur

        Vous auriez pu préciser que le chronobiologiste finissait son avis par (je cite)

        « Le seul conseil que je peux donner aux parents, c’est de faire en sorte que leurs enfants ne fassent pas trop la grasse matinée les jours chômés. Mais il aurait de toute façon mieux valu raccourcir les journées plutôt que de réduire la semaine. Je ne vois pas comment les enseignants vont faire tenir quatre jours et demi de cours en quatre, d’autant qu’on n’a jamais su réduire les programmes en France. Au collège, ce sera encore pire ! »


      • Emmanuel C 2 octobre 2007 13:26

        L’article est intéressant et le blog à mourir de rire, si si, allez y faire un tour... Mon cher Chat, le modèle allemand n’est plus un modèle...Seuls quelques enfants participent aux fameuses acivités sportives et culturelles proposées, les jeunes allemand(e)s sont pour la plupart dehors ou seuls chez eux les après-midi. Quant au rythme imposé dans les « schüle » il est continu, quand les enfants français font 6-7 heures en une journée, les petits allemands en font autant de 8h à 14h00, sans connaître de pause cantine, ni même de coupure pour rentrer goûter à la bonne nourriture de maman. Je ne connais guère de régime scolaire idéal, certains sont mieux que d’autres certes, mais tous dépendent de la façon dont est organisé le système économique et social de la société dans laquelle ils sont implantés. En d’autres termes, lorsque tel ou tel politique se penche sur les rythmes scolaires, ce ne sont pas les enfants qui sont au centre de la pensée, mais bien l’économique. Il y a bien longtemps que les chronobiologistes, les pédo-psychiâtres se sont penchés sur les rythmes des enfants...ils ont même fait des propositions fortement intéressantes (une journée plus longue ! entrecoupée de moments de calme et d’inactivité intelectuelle, une reprise progressive en fin d’après-midi...) mais qui ne vont pas dans le sens de l’économique...Tout se paye et dans ce cas, la facture est lourde. qui serait prêt à en assumer le poids ?


        • Adama Adama 2 octobre 2007 14:08

          Zora j’ai bien aimé le ton de l’article et votre présentation d’une habitante du 9 3 smiley.

          Je plains les parents Français, remarquez en israël ce n’est guère mieux smiley :

          En primaire jusqu’au bac(cela dépend également des zones prioritaires ou pas parfois les enfants défavorisés comme les bambins de Sdérot, juifs éthiopiens, ont cours l’après-midi))en règle générale donc, nos têtes blondes commencent les cours à 8 heures du matin pour les terminer à 13 heures 30 ou 14 heures.

          Seul le samedi est chomé.

          Je ne parle que des enfants scolarisés dans l’enseignement juif, chez les musulmans c’est différent comme chez les ultras-orthodoxe juifs, ou les chrétiens.


          • Algunet 2 octobre 2007 15:07

            Merci, un peu d’humour fait du bien...

            Mais j’éspère que votre mode de vie dans le (3x3)cube vous convient sinon c’est de l’esclavage, et il serait alors temps de revenir à une vie plus proche de la nature et de lacher cette compète à l’absurde...

            Vos dites « syndicats, associations, tous sont contre la mesure, ou bien très critiques. Seuls les parents, dans un sondage se prononcent majoritairement pour », sachant que cette décision vient d’une autorité (quelqu’elle soit d’ailleurs) il n’est même pas besoin de prendre note de l’avis des syndicats et autres associations car tout le monde sait que ces gens bien que payés par l’état ou bénéficiant de subventions soutirées de nos impots sont et seront systématiquement contre !!!


            • edelaub edelaubier 2 octobre 2007 21:18

              Chère Grande Zora,

              Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a annoncé il y a une semaine à la télévision qu’à partir de la rentrée 2008 tous les écoliers de France et de Navarre iraient à l’école 4 jours par semaine. Motif : « Nos élèves travaillent trop », dixit X. Darcos (à la différence de leurs parents qu’il faut « remettre au travail », dixit cette fois N. Sarkozy).

              « Chouette, se disent spontanément l’élève, le parent et l’enseignant, pour une fois unanimes, je vais enfin pouvoir faire la grasse matinée ». De ce côté-là, le ministre est sûr de caresser dans le sens du poil !

              Passons sur l’absence de toute concertation préalable, que ce soit auprès des professionnels et parents concernés (j’en aurais entendu parler dans les salles des maîtres) ou même au Parlement (la formation des générations à venir vaut bien un débat). Foin de tout cela, l’affaire a été réglée entre quatre yeux au plus sommet de l’Etat, et une déclaration au JT de Poivre d’Arvor a fait office de décret.

              Dont acte. A moi, enseignant de base, d’aller à la pêche aux renseignements sur les intentions de mon Ministre.

              Une infographie du Figaro montre qu’actuellement 56 % des écoliers français vont à l’école le samedi matin, alors que 25 % d’entre eux seulement font la semaine de 4 jours préconisée par le ministre. C’est bien d’harmoniser les rythmes scolaires au niveau national, mais pourquoi ne pas se régler sur le comportement majoritaire ?

              En lisant Le Monde, je comprends que l’année prochaine mes élèves travailleront 2 heures de moins par semaine, soit 72 heures de moins à l’année. C’est une réduction de près de 10% de leur temps d’enseignement. Ce n’est pas rien, mais pourquoi pas ? Encore faudrait-il savoir sur quels enseignements on va rogner : le français, les maths, le sport (dont X. Darcos vient justement d’augmenter le volume horaire...) ? Mystère et boule de gomme. On verra plus tard : l’intendance suivra.

              Et moi, maître d’école, que ferai-je de ces 72 heures sans classe ? Réponse du ministre : je ferai du soutien scolaire. Très bonne idée. En plus, c’était une promesse du candidat Sarkozy. Seulement, pour la tenir, il aurait encore fallu recruter. Bonjour le déficit public ! D’où l’idée de réduire de 10% le temps scolaire de la majorité des élèves pour affecter les enseignants ainsi libérés aux 15 % d’élèves du primaire considérés comme étant le plus en difficulté. Budgétairement, c’est transparent. C’est en quelque sorte déshabiller Pierre pour habiller Paul. Ca tient du tour de passe-passe, mais l’intention est bonne.

              J’attends cependant la rentrée 2008 pour voir si cette intention se concrétise. Si les cours de soutien se mettent en place, ça sera indéniablement un plus pour tous. En revanche, si le dispositif fait long feu, ma déception sera profonde et je serai en droit de me sentir Gros-Jean comme devant.


              • Karibou 3 octobre 2007 10:02

                Bonjour Tout a fait d’accord, d’un coté les parents doivent « travailler plus, pour gagner plus », et d’un autre les enfants doivent « travailler moins pour apprendre moins » en quelque sorte. on nous preparent une generation qui seras moins eduquée, pas de cours le samedi, moins de proffesseur, enfin pas de remplacement suite au depart des plus ancien, augmenter le nombre d’heure de sport (au dépend des autre matieres forcément), si en plus on ne compte pas le temps ou le proffesseur est obligé de faire que de la discipline, à la place d’enseigner des connaissances, ...

                et qui dit moins eduqué, dit aussi plus malleable, et accessoirement plus enclin a faire des travaux manuels (rappelllez vous ils feront plus de sport donc meilleur condition physique), donc encore une fois moins bien rémunéré (en général), mais bon c pas trop grave ils n’auront qu’a « travailler plus pour gagner plus », (je rappel que c’est nos enfants et futurs enfants auquels nous « léguons » ce genre de société (comme si c’était pas deja assez dur come ca dans notre société actuel)

                donc quelque part on nous prepare une main d’oeuvre pour l’avenir, cette main d’oeuvre ca sera nos enfants.

                encore une fois cela ne concerne que les personnes qui ne pourront pas fournir des cours de soutiens (payant) a nos enfant. L’autre partie de la population qui aura les moyens de donner une éducation convenable destinerat ses enfant a s’en sortir mieux dans la vie.

                Ccela ressemble de plus en plus au modele americain ou les parents mettent de l’argent de coté toute leur vie pour envoyer leur enfant dans les facs pour juste avoir une education convenable, et dans les facs hors de prix pour avoir une ediucation au dessus de la moyenne.

                bref un bel avenir pour nos enfants....


              • Zora la Rousse Zora la Rousse 3 octobre 2007 18:36

                @ Tous : merci de vos commentaires, témoignages, encouragements.

                @ Certains Vous ne comprenez pas trop le lien avec des activités périscolaires et l’abandon du samedi matin ? Certains parents travaillent le samedi, l’école le matin résoud en partie le casse-tête de la garde. Ne pas avoir école le samedi matin permettrait aussi aux enfants de profiter d’activités péri-scolaires (danse, natation, foot, musique...) ceci afin de ne pas tout caser le mercredi ou encore les autres jours de semaine après une dure journée d’école (trop crevant l’éveil musical de Fifi de 18h45 à 19h le mardi soir).

                SYNTHESE-EPILOGUE
                - Raccourcir les vacances scolaires pour pouvoir maintenir le programme et le niveau de connaissance des enfants semblerait pertinent.

                - Conserver une demi-journée d’école le mercredi matin permettrait des apprentissages plus faciles pour cause de journée +light (l’avis des enseignants). mais aussi pour les parents de « caser » leurs bambins jusqu’au déj inclus (sortie à 13h les mercredis à l’école de Miss star Ac). Du coup, plus besoin d’être à 4/5ème et de se « battre » avec les collègues pour le mercredi entier... et aussi moins « d’absentéisme » les mercredis dans les entreprises.

                - Au-delà du pb d’emploi du temps et de rythme, reste comme certains d’entre vous l’ont indiqué dans leurs commentaires, une concertation a organiser avec parents-enseignants-périscolaires afin de sérier toutes les contraintes et avis pour prendre la bonne décision. Quels moyens financiers-humains à fournir : professeurs pour l’étude, éducateurs pour le péri-scolaire, qui payent quoi entre les parents, les communes et l’Etat ?

                - Pourquoi pas impliquer les entreprises, via des aides de l’Etat (allégègement IS, charges...) redistribuées aux salariés (et/ou non salariés), pour inciter à financer le soutien scolaire, les modes de gardes (inter-entreprises) au-delà des crèches... et de l’âge de 7 ans (après plus de réduc d’impôt, les enfants se gardent seuls, c bien connu...).


                • Zora la Rousse Zora la Rousse 5 octobre 2007 09:36

                  Finalement, ce sera peut-être quatre jours et demi, donc 24 heures de cours/semaine au lieu de 26 heures.

                  Alors qu’il avait annoncé officiellement le passage à la semaine de quatre jours à l’école primaire le 28 septembre dernier, Xavier Darcos a annoncé ce jeudi au Sénat que « si des communes souhaitaient organiser » l’enseignement scolaire hebdomadaire en primaire « sur quatre jours et demi », en conservant « le mercredi matin », il n’y voyait « pas d’inconvénient ».

                  Source : http://www.20minutes.fr/article/185692/France-Xavier-Darcos-n-est-pas-contre-la-semaine-de-quatre-jours-et-demi.php

                  Et vous, vous en pensez quoi ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès