Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Siné relaxé : à la niche, la Licra et les Asko, BHL, Joffrin, Adler (...)

Siné relaxé : à la niche, la Licra et les Asko, BHL, Joffrin, Adler !

Ouf ! L’accusation d’antisémitisme n’a pas pris

siné"Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter, avait écrit Siné. Le parquet (encore lui !) a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !" Claude Askolovitch, le journaliste néo-sarkoziste, avait alors crié à l’antisémitisme, accusation suivie par Laurent Joffrin de Libération, Alexandre Adler du Figaro et Bernard-Henri Lévy d’un peu partout : jolie brochette ! Siné avait eu beau faire valoir que c’était l’arrivisme de Jean Sarkozy qu’il dénonçait et qu’il aurait écrit la même chose s’il avait envisagé de se convertir à l’islam pour épouser la fille d’un émir, rien n’y avait fait. Le triste Philippe Val, directeur de Charlie Hebdo, qui a consciencieusement entrepris de saborder l’ex-brûlot soixante-huitard pour en faire un journal politiquement correct et néo-conservateur, assoiffé de gloriole personnelle, pour s’assurer un rond de serviette d’intellectuel médiatique - il chronique sur France Inter ! -, a licencié le vieux Siné et la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) lui a intenté un procès en sorcellerie "incitation à la haine raciale".

"La lecture de ces chroniques, on ne peut pas la faire en faisant abstraction de l’hebdomadaire dans laquelle elles ont été publiées, avait déjà estimé le procureur, réclamant la relaxe. Charlie Hebdo est un journal satirique, on est sur le terrain de la provocation". Le président du tribunal de Lyon, Fernand Schir, l’a suivi : "Le tribunal considère que (Siné) s’est autorisé à railler sur le mode satirique l’opportunisme et l’arrivisme d’un homme jeune, engagé sur la scène politique et médiatique. Il ne creuse pas le préjugé antisémitisme". Le jugement se permet même le luxe de se moquer ouvertement de Philippe Val, en reprenant à son compte la phrase qu’il avait prononcée à l’occasion du procès des caricatures de Mahomet : "Le crime est dans l’œil de celui qui lit" ! Voilà les choses remises à leur place et les accusateurs renvoyés dans leurs vingt-deux mètres, bhlpour filer la métaphore rugbystique. Quels tombereaux de boue avaient-ils déversés sur le vieux gauchiste ! "Voilà un humoriste - Siné - qui donne à son journal une chronique où il dit, en substance, que la conversion au judaïsme est, dans la France de Sarkozy, un moyen de réussite sociale", écrivait ainsi Bernard-Henri Lévy dans Le Monde. C’est faux ! L’utilisation du terme "en substance" est la clé qui permet de faire dire au caricaturiste ce qu’il n’a jamais dit. Là où il fustige un arriviste prêt à tout, y compris à une conversion religieuse, pour épouser une riche héritière, Lévy veut voir une attaque antisémite, ce qu’il explique ainsi : "Ce qui compte ce sont les mots. Et ce qui compte, au-delà des mots, c’est l’histoire, la mémoire, l’imaginaire qu’ils véhiculent et qui les hantent. Derrière ces mots-là, une oreille française ne pouvait pas ne pas entendre l’écho de l’antisémitisme le plus rance". Il faudrait savoir : sont-ce les mots qui comptent ou ce qu’il y a "au-delà", "derrière ces mots-là" ? Le jugement de Lyon lui répond précisément sur ce point : "Très prudent à l’égard de témoignages à charge qui voulaient trouver par delà l’explicite des messages implicites, "au-delà des mots", le tribunal rappelle que "les restrictions à la liberté d’expression appellent une interprétation étroite", raconte LibéLyon. aaLe procédé utilisé par BHL, qui accuse Siné d’insinuation, est puant. Mais comment qualifier le texte d’Alexandre Adler dans Le Figaro ? De pestilentiel ! "Le cas Siné est éminemment plus simple, en ce que l’auteur n’a jamais été anarchiste mais bien davantage stalinien endurci. On le retrouve ainsi quasi-éditorialiste graphique de la revue Révolution que le communiste néostalinien d’alors, Jacques Vergès, édite à la fin des années 1950 pour fustiger le XXe congrès du Parti communiste de L’Union soviétique, et exalter la résistance de Mao et de l’Albanais Enver Hodja" : voilà qu’Adler, pour salir Siné en juillet 2008, convoque la fin des années 50 ! Faut-il lui rappeler que lui-même fut membre du Parti communiste de 1969 à 1980 ? "Qu’est-ce qui unit de part le monde un islamiste marocain, un communiste russe déçu, un pasteur africain-américain ségrégationniste à l’envers, un intellectuel anglais semi-aristocratique et antiaméricain… et un adversaire rabique du président Nicolas Sarkozy, qui voit en lui l’inacceptable promotion de l’étranger ? L’antisémitisme sert ici de ciment à un authentique vertige identitaire", poursuit le fourbe. Voilà donc que l’anti-sarkozysme est un antisémitisme ! À pleurer de rire. "Mais revenons un instant sur la haine antisarkozyste : on aura beau rappeler que le président n’est ni juif par la religion ni même très majoritairement par l’origine, de même qu’on constatera que le président s’est illustré depuis un an par une attention sans faille aux difficultés du monde arabe et a incarné, parfois à tort à mon avis, un recentrement assez sceptique de la politique européenne de la France : qu’importe, dans une mondialisation impétueuse que certains, à droite comme à gauche, vivent comme une agression permanente, un homme, Nicolas Sarkozy, proclame, sans cesse, qu’il est une opportunité pour une France qui peut se secouer de la rancœur petite-bourgeoise de la corporation et de l’éloge de la paresse, et voici que les antisémites, comme un essaim de mouches, s’en prennent à sa personne, ou, le cas échéant, à celle de son fils." Reproche-t-on à Sarkozy son bouclier fiscal qui exonère les privilégiés de solidarité nationale ? Antisémite ! S’élève-t-on contre la vassalisation de la France et la braderie de son indépendance nationale qui sera concrétisée sous peu par le retour au sein du commandement intégré de l’Otan ? Antisémite ! Proteste-t-on contre la fourbe réécriture en version illisible du Traité constitutionnel européen, largement rejeté en 2005 par référendum, pour imposer la ratification parlementaire du traité de Lisbonne (avec la complicité des traîtres socialistes) et ainsi proprement cocufier la volonté du peuple ? Antisémite ! Chez Adler et ses amis, le sarkozysme est décidément une pathologie.

ljUn mot sur Laurent Joffrin : le patron de Libération s’est parfaitement ridiculisé en écrivant que "Réprouver l’intégrisme musulman et dénoncer le pouvoir supposé des juifs ce n’est pas la même chose. On est anti-intégriste dans le premier cas, raciste dans le second. On choisit sa religion, on ne choisit pas sa race". Comme si le judaïsme était une race ! Il corrigera ensuite son propos sur la version en ligne de son texte - trop tard pour le papier : "On est anti-intégriste dans le premier cas, raciste dans le second", avec cette explication : "Note de la rédaction : Plusieurs lecteurs ont été choqués par l’emploi du mot « race » dans le texte. Ce mot est mal choisi. Communauté ou origine sont plus justes". Mal choisi, c’est le moins qu’on puisse dire !

afficheLa décision du tribunal de Lyon désavoue donc tous ces odieux chasseurs de sorcières et c’est la liberté d’expression qui triomphe. Champagne ! Et finalement, ce qui restera de l’affaire, c’est la création de Siné Hebdo, conséquence directe du licenciement du caricaturiste de Charlie Hebdo. Les lecteurs ne s’y trompent pas : Siné est à 130 000 exemplaires quand Charlie peine à 85 000 ! Bien fait pour Val, ce charognard qui a dévoyé à son propre profit l’héritage du professeur Choron. Amusant du reste que ce soi-disant défenseur de la liberté d’expression ait intenté un procès au film Choron dernière, il est vrai éloquent sur la dérive valesque de Charlie.

Le paysage de la presse française a gagné avec Siné Hebdo le vrai titre rebelle, iconoclaste et franchement à gauche qui lui manquait. Merci Val !


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (133 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 27 février 2009 11:11

     Je suis ravi qu’un sale con d’antisémite soit relaxé. Vive la liberté d’expression. smiley


    • Le péripate Le péripate 27 février 2009 14:41

       Ben quoi ? Je disais juste "Vive la liberté d’expression" !

      Ca ne marche pas pour tout le monde la liberté d’expression ? Elle serait à sens unique, du Bien contre le Mal ?

      Je comprends que c’est mal de dire que Siné est un sale con antisémite, mais, est-ce que je n’ai pas le droit de le dire ? Non ? Ah bon.

      Bon, et bien je ne le dirais plus. Mais je n’en penserais pas moins. 


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 27 février 2009 15:47

      Vive la liberté d’expression, en effet, quand elle consiste à faire disparaître un commentaire sous le repliement smiley

      Elisabeth Lévy a tout écrit sur cette affaire, ainsi que Philippe Cohen l’été dernier.

      "C’était prévu : le Tribunal de Lyon a intégralement donné raison à Siné, accusé d’antisémitisme et d’incitation à la haine raciale par la Licra. Et pas qu’un peu : dans un jugement de 70 pages, le tribunal défouraille tous azimuts : liberté d’expression, droit à la caricature, journal satirique, public éclairé, tout y passe. Bref, le message adressé à la Licra est clair : vous auriez pu vous abstenir de solliciter la Justice. À vrai, dire, c’était parfaitement clair à l’audience, sauf pour Me Jakubowicz, avocat et responsable de la Licra, dont on ne comprend toujours pas ce qu’il espérait d’un tel procès. Siné en sort habillé en victime, ce qui est un peu exagéré pour le bonhomme. Et tous ceux qui trouvent que les juifs leur pompent l’air avec l’antisémitisme, y compris quand il en passe sous leur nez (de l’antisémitisme, pas des juifs) auront trouvé de quoi nourrir leurs certitudes. Joli coup de la Licra. Avec de tels “amis”, les juifs ont du souci à se faire. Les autres aussi."


    • Traroth Traroth 27 février 2009 15:53

      @Peripate :

      "Ben quoi ? Je disais juste "Vive la liberté d’expression" !" : Tiens, tu fais du révisionnisme sur tes propres commentaires !


    • viking 27 février 2009 15:54

      Ici un procès contre le péripatéticien peut être tenté.



    • Traroth Traroth 27 février 2009 15:55

      @Peripate : Et ton absence de respect de la chose jugé, le tribunal ayant dit que les propos de Siné n’étaient pas anitsémite, ne m’étonnent pas venant d’un anarcho-libéral comme toi. Visiblement, tu ne respecte pas plus la justice que les autres institutions qui permettent de contenir le chaos que tu professes...


    • del Toro del Toro 27 février 2009 17:24

      Merci pour l’extrait, Cosmic !


    • Romain Desbois 27 février 2009 17:45

      Interdire aux gens de dire des conneries ne fait que leur confimer qu’ils ont raison et qu’ils sont victimes d’un complot (ce qui entretient leur parano)

      LES IDEES NE SE COMBATTENT QUE PAR DES IDEES !


    • Le péripate Le péripate 27 février 2009 20:44

       Et, si, par exemple, je fais une préface à Faurisson, c’est mieux ?


    • Walid Haïdar 28 février 2009 01:24

      @ Péripate : Je trouve totalement stupide le système de repliage de messages, et cosmic dancer, replier n’est pas une expression, c’est une action.

      Néanmoins Péripate, je crois juste que vous avez du mal à dissocier une blague (drôle ou non), et l’expression d’une opinion.

      Il faut juste se calmer un peu, et se rappeler que Coluche (Desproges et autres) faisaient des blagues sur le créneau de la caricature de religions, communautés, couleur de peau, et n’était pas pour autant xénophobe. Au contraire même.

      On a l’impression qu’accuser plein de gens d’antisémitisme permettra de mettre la main sur 1, qui sera la preuve de la gangrène populaire majeure : l’antisémitisme !

      La gangrène du peuple, c’est la connerie, notre lot commun. Ce contre quoi nous devons lutter chaque jour pour être un homme.

      Ceux qui alimentent la connerie, ce sont notamment ceux qui recueillent et diffusent l’information, pas les humoristes.

      La pire connerie c’est la sérieuse.


    • Le péripate Le péripate 28 février 2009 11:24

       smiley Mon piège à petites brutes fascistes a parfaitement fonctionné ! Plein à craquer.

      Une loi qui empêche l’expression d’une opinion, fusse-t-elle raciste, est non seulement inefficace, mais immorale. C’est pourquoi ce procès était une farce grotesque. Et c’est pourquoi je suis ravi que le vieux coco soit relaxé.

      Mais c’est quand même un (propos censuré).

       smiley


    • sisyphe sisyphe 1er mars 2009 06:28

      par Le péripate (IP:xxx.x53.173.212) le 27 février 2009 à 14H41


      Je comprends que c’est mal de dire que Siné est un sale con antisémite, mais, est-ce que je n’ai pas le droit de le dire ? Non ? Ah bon.

      Bon, et bien je ne le dirais plus. Mais je n’en penserais pas moins.

      Ce que tu penses, on s’en fout ; on sait que ce n’est que des conneries. 
      En revanche, pour venir les défouler sur un site public  ; elles n’ont que ce qu’elles méritent : replié !!
       smiley


    • sisyphe sisyphe 1er mars 2009 06:46

      Pour ma part, je suis bien content que la justice ait, pour une fois, rendu une décision conforme au droit, malgré l’énorme pression mise par toute l’intelligentsia médiatique ultra-sioniste ; les Val, Askolovitch, Adler, BHL, Joffrin, Glucksmann, Finkielcrotte, et autres, qui créent eux-mêmes, par leurs positions carictaurales (et non caricaturistes, comme Siné smiley ), le pire des antisémitismes. 

      Il reste à souhaiter que Siné gagne son procès en diffamation contre le petit éclaireur Askolovitch, que Siné Hebdo confirme son succès, et rallie à lui tous les bons auteurs, dessinateurs chroniqueurs de Charlie Hebdo (j’ai dit les bons ; ça fera un gros tri), et que ce dernier coule, emportant le sinistre Val aux oubliettes, ainsi que le magouilleur Cabu (cf les chroniques de Delfeil de Ton dans le Nouvel Obs, racontant comment Cabu et Val se sont appropriés le titre Charlie Hebdo, par une belle entourloupe). 

      Que les masques tombent, et que les petits propagandistes apparaissent pour ce qu’ils sont ; des petits télégraphistes à la solde du lobby ultra-sioniste ; le pire danger pour le peuple juif. 


    • Le péripate Le péripate 1er mars 2009 20:13

       Replié ? Pas grave, j’utilise le bouton "affichez les commentaires masqués".... smiley

      A part ça, ça avance tes préparatifs de révolution dans ton gentil petit pays ? Dépêche toi de finir ta mission, les camarades vont avoir besoin de toi ici. La Guadeloupe montre le chemin, le Hamas continue les glorieux tirs de missiles, tous les camarades d’Avox sont persuadés que Sarko finira pas le quinquennat et Obama va multiplier par 4 le déficit US. Pareille occasion historique ne se présente pas tous les jours. Bouge toi, merde !


    • Claude Tourniquet Monbazillac 2 mars 2009 02:30

      Cosmic Dancer combattant pour la liberté d’expression ? On aura tout vu !



    • Emmanuel Aguéra LeManu 2 mars 2009 03:11

      Houlà, Montbasillac, c’est du sec, ça sent le passif ça...

      Ceci-dit la citation d’Elisabeth Levy me paraît à propos, pour ne pas dire le vrai propos, de Gaza à Dieudo en passant par Siné. N’en déplaise à ceux d’entre eux à qui ça ne plaira pas, le fondamentalisme juif sauce Licra fait un terrible mal aux juifs en général. On peut demander maintenant sa religion à n’importe qui, mais y’ outrage si c’est un juif. Toute l’appréhension et donc la compréhension de la question s’en trouve biaisée.
      J’ai un paquet d’amis juifs heureusement, parce que sinon je serais fin prêt pour une psychanalyse, mais non, critiquer l’hystérie, quelqu’elle soit, qui mènent à tenter de justifier ce qui s’est récemment passé à Gaza par exemple, est un acte normal, et j’ai raison de critiquer l’obscurantisme d’Israel, dont le discours manichéen de la Licra tend à me prouver, si je l’entends, qu’elle est devenue un état fondamentaliste.
      La justice (et Elisabeth Levy) l’a compris et Siné peut continuer son travail la tête haute, d’autant plus que toute cette poudre aux yeux n’était faite que pour éloigner le public du vrai sujet (quart-d’heure SF) : Un arabe, qui s’est pris un scooter, puis un doigt d’honneur, vient d’être débouté, et un petit voyou a préservé sa respectabilité.
      "Papa, l’honneur est sauf, tout va bien, la Licra nous arrange le coup".... Ah, la SF...
      Et peut-être que Cosmic Dancer apprécie le blanc doux après tout...


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 mars 2009 03:39

      Vous devriez lire Elisabeth Lévy, LeManu... Car manifestement, vous n’avez pas compris.
      Siné est un vieux gros con antisémite qui n’avait pas besoin de se voir jouer les martyrs de la liberté d’expression. Ce procès fut une erreur sur laquelle le vieux Stalinien surfe pour mieux vendre son torchon revanchard. Belle promotion pour un charognard ni drôle ni intéressant, et surtout pas gentil. Et qui jubile doublement en tant que victime et vainqueur. A ce jeu, les Juifs souffrent qui n’ont pas besoin de ça et cette action de la Licra porte préjudice plus qu’elle ne soutient.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 mars 2009 03:46

      Péripate smiley
      Un peu tard mais sonore. Eh oui, le vieux Stal este ! Son argument est admirable. Très josépho-sisyphien : "J’estime que la liberté d’expression n’a pas de limites (...) sauf ceux qui me traitent d’ordure et d’antisémite personnellement" Au moins, s’il gagne, on saura tous qu’on n’a qu’à bien se tenir et ne penser aucune méchanceté de Monsieur Sinet, car la liberté d’expression se limite aux frontières extérieures à sa sainte personne.
      Encore un beau procès en perspective. C’est le Président qui sera content si Siné gagne, avec tout ce qu’on écrit sur lui !


    • sisyphe sisyphe 2 mars 2009 07:24

      Ah !
      Il fallait que la chantre (molle) de l’ultra-sionisme d’AVox s’en mèle ; voilà qui est fait !
       smiley
      Si j’étais juif, je n’aurais qu’une envie ; casser la gueule à tous ces connards du lobby ultra-sioniste, qui sont les pires pourvoyeurs de l’antisémitisme. 


    • sisyphe sisyphe 2 mars 2009 07:43

      En attendant, la justice s’est prononcée ; comme le dit l’article ; à la niche, les péripatate, cosmic dancer, et autres sionistes... smiley
      Il reste maintenant à règler le cas Askolovitch, et celui de Val ; pour abus de pouvoir, et licenciement sans raison. 
      Il y a encore du bon temps à venir...
       smiley


    • sisyphe sisyphe 2 mars 2009 07:45

      par Le péripate (IP:xxx.x53.173.212) le 1er mars 2009 à 20H13

      Replié ? Pas grave, j’utilise le bouton "affichez les commentaires masqués"....

      Pourquoi ? 
      Pour te relire avec délectation ? 
      Ah, j’oubliais ton égo surdémesuré...
       smiley

    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 2 mars 2009 09:09

      @Sisyphe : Siné ne gagnera pas contre Askolovitch parce que ce dernier n’a pas dit qu’il était antisémite mais que sa chronique l’était - il y a une nuance - et qu’il ne l’a pas traité d’ordure mais seulement dit que Val le lui avait dit au téléphone. Au nom de la liberté d’expression, Asko sera donc relaxé, c’est couru d’avance.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 2 mars 2009 09:31

      @Cosmic dancer : on vous explique que c’est l’arrivisme de Jean Sarkozy qui est visé et que Siné aurait écrit la même chose s’il avait été question d’une conversion à l’islam pour épouser la fille d’un émir, mais vous ne voulez pas l’entendre.


    • morice morice 27 février 2009 11:25

      Bravo, mr Bonnet ! En fait ici aussi la même méthode, car ça en est une, à été utilisée : toute critique de l’état d’israël se voit taxée d’un « antisémitisme » hyper pratique pour ne pas avoir à évoquer les massacres et les bavures. Génial comme idée : ici, c’est allé jusqu’à empêcher une parution sous ce PRETEXTE. Evidemment, rien d’antisémite dans le texte, paru depuis ailleurs. Les CABALES continuent, organisées par des personnes qui ne font ni mystère de leur sionisme et encore moins de leur islamophobie qui est tout simplement hystérique. L’antisémitisme est devenu un paravent fort pratique pour les pro-sionistes. Trop pratique, surtout. On a beau écrire ici contre le négationisme, faire la chasse le soir sur ce forum aux propos de ce genre, on est taxé d’antisémite car on a critiqué un état qui devient fascisant. On a PAS LE DROIT DE LE DIRE non plus ça, il n’y a pas de nazis en israel, à part quand on en enferme et quand on en découvre dans Tsahal, recrutés par une loi d’amnistie ouvertement dénoncée par tout le monde aujourd’hui ; même Olmert. Personnellement, je ne vais pas me gêner. Et continuer à subir le pilonnage habituel de ces fanatiques. Finalement, le Hamas ou ça, c’est la même folie. Religieuse. Deux fanatismes.


      • snoopy86 27 février 2009 13:31

        @ Momo-Robert

        Arrête donc de pleurnicher sur la non-publication de tes articles....

        S’ils n’ont pas été publiés c’est qu’une majorité de rédacteurs les ont jugé mauvais ou que la direction du site a jugé qu’ils comportaient pour elle un risque juridique ....

        Tu n’influeras pas sur le vote libre des rédacteurs ou sur Carlo Revelli en hurlant en permanence à la cabale et au complot d’extrême-droite smiley


      • Diva Diva 27 février 2009 15:26

        Et moi je te rappelle qu’Israël est un Etat barbare et colonisateur !

        Qu’il est institué des principes démocratiques dans le choix des bourreaux qu’il met en place ne change rien à l’affaire !


      • APOCALYPSE NOW 27 février 2009 15:46

        Barbare et colonisateur ???

        Combien d’Arabes en ISRAEL pour combien de Juifs à GAZA ???
        Combien de mosquées pour combien de synagogues ???

        Les Juifs sont ils moins légitimes en JUDEE SAMARIE que les Arabes ???
        C’est peut être les Arabes qui ont colonisé ISRAEL, non ???


      • jaja jaja 27 février 2009 20:36

        Les Arabes d’israel sont les Palestiniens que les sionistes n’ont pas réussi à virer... Ils sont chez eux dans cette partie de Palestine colonisée en 1948 !


      • bek 27 février 2009 21:25

        "Combien d’Arabes en ISRAEL pour combien de Juifs à GAZA ? ? ?"
        les palesteniens que tu appelle des arabes sont chez eux....jacob...Hal...apocalypse....etc


      • snowballing snowballing 27 février 2009 21:33

        Personnellement, un type qui alterne image d’explosion nucléaire et drapeau israelien, c’est forcément quelqu’un du hamas qui veut foutre la merde.


      • jacques jacques 27 février 2009 23:36

        Les juifs de Gaza ont été chassés par Israêl et ont été s’implanter en Cisjordanie.


      • Grégory 1er mars 2009 18:38

        @ Apocalypse et ses détracteurs

        Vous exprimez (très maladroitement à mon sens) un point que j’ai vu mieux formulé ailleurs.

        (nota : très maladroitement pourrait être requalifié en "de façon trop émotionnelle pour être crédible", ce qui au passage m’a rappellé la vidéo du débat entre Shlomo Sand et un sioniste franco Israëlien : les deux étaient à 100% sur le registre de l’émotion, ce qui était assez pénible pour moi. Question de culture ?)

        Le point montre qu’Israël accueille mieux les palestiniens sur son terrain que l’inverse. Un israëlien qui se perdrait par erreur dans la mauvaise banlieue serait en mauvaise posture. L’autre volet de cet argument est démographique, encore que plus nettement contestable au niveau des faits puisque les juifs sont largement majoritaires en Israël. A moins que vous ne comptiez les mosquées de Gaza, auquel cas je vous incite à rajouter le décompte des églises bretonnes et des saunas suedois pour faire bonne mesure :P

        Mais je veux bien reconnaitre une certaine force à l’argument sécuritaire. C’est concret, c’est réel, et il est déraisonnable de demander aux Israëliens d’en faire abstraction. Mettons que demain ils n’attaquent pas et pratiquent même une certaine ouverture, ce n’est pas ça qui rendra les faubourgs musulmans significativement plus surs pour un juif, ni qui fera cesser les tirs de roquettes.

        (ceci étant, ce n’est pas la répression qui y changera quoi que ce soit non plus, comme les évènements l’ont démontré de façon éclatante)

        Ce qui fera cesser la "délinquance" des palestiniens, c’est vraisemblablement de leur donner les moyens de sortir de leur misère. Reconnaitre leur souveraineté (en commençant par ne pas détruire les infrastructures étatiques), cesser tout blocus. Rembourser un peu la casse pour permettre une relance effective. Faire en sorte qu’au jour le jour chaque palestinien ait, individuellement, plus d’intéret à faire marcher ses affaires qu’à vous faire du mal.
         
        Ce sont des solutions simples et pas très éloignées des revendications les plus récentes du Hamas (et pitié, ne me ressortez pas la "charte" qui n’est largement plus à jour). Ce sont les solutions que montrent le simple bon sens si l’on cherche à trouver la paix la plus satisfaisante possible pour Israël. 

        Reste à savoir si ce sont les solutions que recherchent vraiment les leaders israëliens. La guerre a peut-être un role important en politique interieure ?


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 2 mars 2009 09:19

        @Grégory : oui, la guerre est un argument électoraliste en Israël, du fait de la dérive droitière de la société israélienne. Quelle cécité de croire que c’est en jouant des muscles et en donnant "une bonne leçon" aux Arabes que le problème se résoudra ! Mais c’est la vision de l’homme de la rue, cyniquement confortée par la classe politique.


      • Colure Colure 27 février 2009 11:30

        Humour inside péripate ?  smiley

        Jamais compris cette vindicte populiste qui fairait de l’humour un délit. En tout cas, y’en a un qui a mal vieillit dans tout ça , Val , les autres , ça a toujours été ...
        Mais où est passé l’humour juif "légendaire" et tordant ? ...

        Merci pour cet article , je suis bien content pour Siné, pourtant , je ne suis pas anti , ni pro sémites , je précise au cas ou smiley


        • Polemikvictor Polemikvictor 27 février 2009 12:15

          Charlie hebdo fait désormais partir de la presse institutionnelle, Val affiche sa vacuité au grand journal de Canal +.

          Il faut un type de plus de 80ans pour reprendre le flambeau de la presse satytrique !!!

          Yaurait pas comme un probleme ?

          Je ne classe pas dans cette catégorie le Canard Enchainé dont la raison d’etre est de se faire manipuler avec complaisance par ses amis dans les ministeres. Les fuites ainsi orchestrées font ou défont des projets au grés de ces magouilles.


          • MAIKEULKEUL 27 février 2009 12:16

            Sous couvert d’antisémitisme, tous ces "charognards" balancent leur fiel nauséeux.

            Il va bien falloir qu’un jour ils se retrouvent sur le ban des accusés pour rendre compte de leur bassesse et de leurs attaques ignobles contre notre liberté d’expression.

            La roue tourne.


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 28 février 2009 10:15

              Si l’antisémitisme était un délit selon Jean-Paul Sartre – qui en 1941 succéda néanmoins, en tant que professeur titulaire au lycée Condorcet, à un professeur juif révoqué ..., le n° 92 de la revue Commentaire en apportait confirmation –, l’historien Jules Isaac, plus compétent en la matière, et auteur de Genèse de l’antisémitisme, le considérait comme un courant d’opinion ; ce qui ne lui donne pas de consistance logique ou morale pour autant, bien entendu, cela devrait aller sans dire.

              On a rangé sous la catégorie d’antisémitisme des choses fort différentes :


              - un préjugé de type racial pouvant aller jusqu’à des discriminations et des persécutions


              - une hostilité à la politique, voire à l’existence, de l’Etat d’Israël


              - une hostilité au communautarisme incarné par le CRIF, qui est contraire au principe d’indivisibilité de la République française.


              - une tentative de reexamen des méthodes et de l’ampleur des persécutions antijuives par les nazis (révisionnisme)


            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 2 mars 2009 10:08

              je comprend pas , vous affirmez que toutes ces opinion (anti-sionisme,revisionisme,etc) sont toutes des formes d’antisemtismes ????
              Si c’est le cas , je ne vait pas vous repondre ,je pourrais etre insultant.


            • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 2 mars 2009 10:19

              @Courouve : vous listez plusieurs points dont ces deux-là : "une hostilité à la politique, voire à l’existence, de l’Etat d’Israël ; une hostilité au communautarisme incarné par le CRIF, qui est contraire au principe d’indivisibilité de la République française". Je conteste que ceux-ci soient de l’antisémitisme, c’est un abus qui s’apparente au terrorisme intellectuel pour disqualifier les critiques.


            • Cobalt-59 27 février 2009 13:00

              Quand va-t-on avoir un vrai débat sur ce terme "antisémite" qui n’a aucun sens ?

              "sémite" est un terme utilisé d’abord et avant tout en linguistique, désignant un ensemble particulier de peuples du proche-orient, comprenant aussi bien des populations dites "arabes" que "juives". Aujourd’hui, peu de juifs sont sémites et tous les sémites ne sont pas juifs. Ce genre de glissement sémantique a participé par le passé (et participe encore) à la confusion dangereuse entre religions, peuples et races.

              Donc, à moins que Jean Sarkozy ne parle l’arabe ou l’hébreu, l’attaque de Siné n’avait rien d’antisémite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès