Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > T’as bien fait coco

T’as bien fait coco

Les propos de Johnny Hallyday dans le quotidien suisse Le Matin font rebondir la polémique sur son exil fiscal ; en effet, qui peut croire qu’il n’agit pas avec l’accord de Nicolas Sarkozy ?

Ah, Johnny et les impôts ! Depuis l’annonce de l’installation à Gstaad de « l’idole des jeunes », tout et son contraire a été dit sur le sujet, avec le plus souvent des biais politiques et/ou idéologiques assez forts. Il ne s’agit pas de revenir ici sur le détail de la fiscalité française, mais de rappeler quelques informations de base, avant de revenir sur la dimension plus proprement politique du sujet.

La représentativité de Johnny

Le cas de Johnny Hallyday n’est absolument pas représentatif de la fiscalité appliquée à l’immense majorité des Français : tout d’abord, ses revenus doivent le situer dans le top 100 des Français les mieux payés, toutes catégories confondues (6,6 millions d’euros en 2005, selon Le Figaro), et son patrimoine doit désormais s’élever à quelques dizaines de millions d’euros - à comparer au patrimoine moyen d’un ménage français, qui est de l’ordre de 200 000 euros. Johnny a donc des problèmes bien spécifiques, qui concernent quelques centaines d’individus chaque année, et d’ailleurs la Suisse ne fait bénéficier de son fameux forfait fiscal que les très riches ou les très connus. Par conséquent, faire de Johnny un modèle ou un exemple relève de l’escroquerie intellectuelle, et utiliser son cas pour parler de nécessaire remise en cause de la fiscalité (comprendre baisse) dans son ensemble une bonne blague.

Le méli-mélo des impôts

L’autre façon d’orienter le débat consiste à tout mélanger : fiscalité des revenus, fiscalité du patrimoine, avec notamment l’ISF, fiscalité des plus-values, TVA - qui représente la part la plus importante des recettes de l’Etat... et à faire comme si la pression fiscale était homogène, sous-entendu (trop) forte, dans tous les cas. Essayons de donner quelques chiffres et de les resituer dans un contexte européen.

En France, l’impôt appliqué aux revenus a un rendement assez faible - près d’un Français sur deux ne le paie pas- et son taux marginal a été très sensiblement abaissé depuis 2002 pour atteindre 40% et se situer dans la moyenne européenne (pour plus d’infos sur la fiscalité dans les pays de l’Union, voir le document lié). L’impôt sur les plus-values (27% de taux d’imposition y compris les cotisations sociales, avec une exonération totale en cas de cessions inférieures à 15 000 euros) est aussi tout à fait cohérent avec ce qui s’applique chez nos principaux voisins, et constitue sans doute un chantier de réformes si on souhaitait rétablir une fiscalité plus soucieuse de la valeur « travail ». Quant aux taux de TVA, ils ont été harmonisés pour une large part dans l’Union, et le taux normal (19,6%) appliqué en France n’a donc rien d’inhabituel.

Reste donc la fiscalité du patrimoine, et notamment l’ISF, qui focalise toutes les attentions : entre les trois cent cinquante personnes qui quitteraient la France chaque année à cause de l’ISF, selon un rapport du Sénat - mais on n’a jamais évoqué l’éventuelle « impatriation » fiscale de riches anglais ou américains - et les "malheureux" propriétaires de l’Ile-de-Ré qui le paient en raison de l’explosion du prix de leur terrain, il est de bon ton de stigmatiser cet impôt. Une remise à plat de l’ISF est sans doute nécessaire afin d’éviter les cas limites - mais avec le bouclier fiscal, qui limite la part totale des impôts payés à 60% du revenu annuel, une partie du problème est résolu - et l’exil fiscal de créateurs d’entreprises et d’emplois, mais cela doit se faire calmement et avec pragmatisme, et sûrement pas sur la base de cas individuels.

Au total la France est loin d’être l’enfer fiscal dépeint par certains, notamment pour l’immense majorité des contribuables.

La parole de Sarkozy

Dès lors, quand on lit la réponse de Johnny à la question « Que vous a-t-il [Nicolas Sarkozy ] dit au sujet de ce déménagement ? Il m’a dit : Ecoute Coco, t’avais envie de le faire, tu l’as fait, t’as bien fait », on peut se poser quelques questions. En effet, qu’un candidat à l’élection présidentielle, par ailleurs ex-ministre des Finances, puisse encourager l’exil fiscal ne peut que laisser très perplexe, voire choquer. En outre, qu’il laisse un de ses principaux soutiens people le clamer haut et fort est encore plus troublant. Il paraît notamment totalement improbable que Johnny ait pu citer son favori politique sans l’aval de ce dernier. En laissant Johnny faire référence à leur conversation, Nicolas Sarkozy veut délivrer un message : lui aussi pense que « y’en a marre », et qu’une réforme fiscale serait nécessaire. Le problème est que le président de l’UMP est bien silencieux sur ce sujet fondamental, et qu’on aimerait connaître son programme en la matière. Plutôt que de laisser notre chanteur ex-national s’exprimer sur le sujet, on voudrait entendre l’original. En effet, la fiscalité est au cœur de tout projet de société et constitue un sujet clé pour évaluer un programme et une vision : plus ou moins de redistribution ? Augmentation ou diminution des impôts ? Quelles priorités mettre en œuvre (baisse de la dette, éducation, recherche...) ? Quels services publics doit-on financer ?

A l’heure où de nombreux experts, et pas seulement en France, indiquent que nous sommes arrivés à la fin d’un cycle de baisse des impôts dans les pays développés, il serait dommage d’escamoter le débat en le focalisant sur l’hospitalité des stations de ski suisses.


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (346 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Bill Bill 28 décembre 2006 11:00

    En voila un article partisan ! Jhonny est parti en Suisse, pas dans je ne sais quel paradis fiscal ! La Suisse n’est pas l’endroit le plus intéressant fiscalement, il y a bien mieux ! Cela veut donc dire qu’il souhaite revenir en France ne serait-ce que pour se promener de temps en temps...

    Et puis la question est plutot : la pression fiscale, en faisant fuir les plus riches et les entreprises n’est elle pas totalement contre productive ? Ne va t’elle pas à l’opposé du but qu’elle devrait se fixer, c’est à dire le bien être et le bon fonctionnement de la société ?

    Que ce départ se soit fait pour accréditer les thèses de Sarkozy ne change rien à l’affaire, ce n’est pas une raison pour éluder les questions qui sont posées...

    Bill


    • ZEN zen 28 décembre 2006 11:28

      @ L’attention de la rédaction d’Agora

      Cinquième article sur le sujet ! Cela frôle l’indigestion...


    • Julot (---.---.78.247) 28 décembre 2006 13:31

      Pour un esprit marxiste, il s’agit de dresser le prolo contre le bouregois plein de fric qu’est Johnny. Qui comme chacun sait à obligé les gens à acheter ses disques sous la menace d’une arme.

      C’est toujours la même recetee, attiser la haine du riche.

      Si au lieu de parler de la classe ultra minoritaire, on parlait plutôt de la classe moyenne. Celle qui justement paye ses impots, dont on ne dit pas à quoi ils vont servir.

      Si vous retenez 40% de ce que gagne une personne, et que vous ajoutez la taxe d’habitation, redevance et TVA... Ainsi que la hausse de 20% des prix depuis l’euro..

      Regardez votre salaire et imaginez ce que vous pourriez faire avec 40% en plus ?

      Et franchement, Le Jhonny, vous n’en êtes pas tout simplement jaloux ? Jaloux qu’il ait plein de fric e qu’il fasse ce qu’il veux de sa vie !

      La vrai question, c’est : NOTRE ARGENT EST-IL BIEN DEPENSE PAR L’ETAT ?

      Si votre réponse est non, c’est qu’il y a un problème.

      Parce que entendons-nous bien. Personne ici n’est partisant de laisser crever les pauvres. Personne ne veut être gouverné par des richards.

      Arrêtons les arguments de bébés, « toi t’es à la solde de sarko, etc ».


    • dégueuloir (---.---.233.225) 28 décembre 2006 13:44

      lol.......on fait quoi ? on augmente l’impôt pour les pauvres et on baisse ceux des riches........c’est très rock’roll ....non. Je crois qu’on est loin de l’esprit rock....d’ailleurs Jauni n’est que l’idole des bobos.........et des majors !! Un gros naze,un artiste de rien,drogué,alcoolo,et pratiquement débile..... smiley un misérable individu.........monté aux nues médiatiquement .......


    • dégueuloir (---.---.233.225) 28 décembre 2006 13:47

      jauni est un enfoiré .......de premier ordre !!!!!!!!!


    • Briseur d’idoles (---.---.168.155) 28 décembre 2006 13:58

      Johnny a quand même fait son fric en France, ce sont des Français (dans le sens large du mot, car il inclus les résidents étrangers !) qui ont fait sa fortune, la moindre des choses est qu’il paie ses impôts en France.

      Il est révélateur des soutiens de Sarkozy et de Sarkozy lui-même... Ils aiment le fric des Français, mais pour ce qui est d’aimer les Français, c’est autre-chose !


    • (---.---.33.3) 28 décembre 2006 14:27

      Son ex Sylvie, à Coco, et son fils sont ailleurs aussi, pas d’impôts à payer en France, c’est familiale.

      Doc Gyneco va-t-il suivre ? Qui sera le prochain ?

      L’amour de la France n’a pas de prix, si tu l’aimes tu peux la quitter en toute tranquilité, le petit frère assure.

      Sinon, comme l’a exprimé un commentateur avant moi, c’est le nièmme article sur Coco-Sarko, l’indigestion n’est pas loin !


    • Stef (---.---.58.86) 28 décembre 2006 19:22

      Faites nous donc un article sur l’ISF de sarko,qu’il ne paie pas.

      Avec 200000€ de revenu et un passé d’aristocrate Hongrois bien loti à NEUILLY. Il doit y avoir une bonne banque suisse à Neuilly, ou alors l’argent est partie au Luxembourg ? En tout cas, c’est louche !!!!


    • armelle89 (---.---.15.64) 29 décembre 2006 09:55

      bjr,ce n’est pas franchement le cas d’exil fiscale c’est le cas jony.tout ls jours ls aisés changent de pays et de statut fiscal,c’est vrai que moi aussi je doute sur ce cas .y a til magouille ?il est vrai que ses fans le défendent,seulement hormis le clivage classe moyenne et tres aisés je pense que c’est pas juste qu’il y ait ds privilèges pour certains !il y a eu révolution pour ca et tout est revenu comme avt.de plus je ne suis pas jaloux du q.i du fils de la crémiére ni de ses tunes,encore moins de sa vie,moi j’ai 5enfants a moi je ls ai élevé et vu grandir,je me considère comme un père de famille et ca jojo ne peu lui le revendiquer,ha queu si j’etais pas ete en panne 1h30,je serais arrivé depuis 1h30 avant !il y a ds vérité qui ne trompe pas !


    • Patrick (---.---.158.30) 28 décembre 2006 11:49

      J’aime bien ces petits diablotins qui font critique les paradis fiscaux pour mieux faire la promotion de notre enfer fiscal.

      Que Sarko ait dit a Johny « en gros, fais ce que tu veux », c’est vrai qu’il y a de quoi être choqué pour un communiste alergique aux libertés.

      Quand tu parles d’harmonisation de la TVA dans l’Europe, tu oublies de préciser que la TVA normale allemande devrait passer à 19% (elle était donc jusqu’à aujourd’hui à 16%) et qu’ils ont une TVA reduite a 7% pour tout ce qui est produit alimentaire.

      Bien sûr qu’il y en a marre de se faire autant racketter par un Etat obèse. Surtout quand on voit les résultats. Des entreprises francaises qui délocalisent vs des entreprises étrangères qu’on exonère d’impôts pour peu qu’elles s’installent en France. 5 millions de fonctionnaires privilégiés qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel alors qu’ils sont supposés travailler pour l’intérêt national. Des assistés qui refusent les logements gratuits payés par les salariés du privé...

      Le rêve des Socialo-communistes de ce pays, ce serait que tous les Francais soient assistés pour que chaque matin, on les remercie de nous donner un toit et à manger.


      • (---.---.108.222) 28 décembre 2006 12:21

        pas mal smiley


      • Regis (---.---.124.129) 28 décembre 2006 13:51

        « 5 millions de fonctionnaires privilégiés qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel alors qu’ils sont supposés travailler pour l’intérêt national »

        ==> alors à morts les fonctionnaires, et vives les patrons qui eux font toujours passer l’intérêt national avant le leur !! J’applaudis, tout simplement brillant !!!

        C’est aussi malin et refléchis que de dire que tous les patrons sont des enfoirés !! Pathétique !!!


      • pierrot (---.---.141.25) 31 décembre 2006 00:19

        @patrick

        Bien vu !

        Bien que tu sois moinssé par les soi-disant démocrates adeptes de gramsci(qui sévissent toujours et encore malgré leurs échecs patent), et comme je suis un curieux -vivant et pas une mécanique-, vraiment bien vu !

        On en sent qui on mal. Il est temps depuis le temps qu’ils nous gonflent.


      • Frédo45 Frédo45 28 décembre 2006 12:51

        Hier, j’ai entendu au passage un entretien accordé à Muriel Robin sur TF1. Elle a déclaré qu’étant donné ce qu’elle faisait pour la France sur le plan culturel, elle payait trop d’impôts. Mais, le médecin, l’enseignant, le commerçant, l’artisan, l’éboueur ne font-ils pas autant pour la société qu’elle ? Ces gens-là n’obtiennent pas cependant la reconnaissance financière que la plupart des artistes possèdent. Finalement, le plus choquant n’est-ce pas les sommes d’argent colossales que touchent ces « bienfaiteurs », mécontents de payer leurs impôts en France mais tout à fait aptes à vous réclamer quelques euros pour venir en aide aux défavorisés à travers les sacro-saints restos du coeur, rectificateurs sans faille d’images ternies par l’argent faussement mérité. Ces artistes se disent qu’ils ne méritent pas de payer tant d’impôts. Je leur donne raison, ils ne méritent pas de payer tant d’impôt dans la mesure où ils ne méritent pas le salaire qu’on leur donne !


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 décembre 2006 14:00

          Salut Fredo 45,

          Tous ces gens du show-biz m’horripilent, se prennent pas pour une merle, alors qu’ils le sont bien , la preuve peuvent faire grève un jour, une semaine, un mois, une année , même toute leurs vies s’ils le veulent ,.. le pays continuera de tourner sans eux, par contre exemple : les routiers , les toubibs, les boulangers, si eux font grève une semaine, c’est le souk assuré !

          @+ P@py


        • minijack minijack 28 décembre 2006 16:55

          Ho ! Ho ! hola ! Ne mélangeons pas tout ! Les arguments de Robin sont des c..... ! Les « artistes » sont des gens comme les autres dans le paysage économique français ! Exactement comme pour les « patrons », il y a des gros et il y a des petits.

          Il y a aussi des gens qui ne sont pas du tout « artiste » et qui palpent des dizaines de milliers d’euros par mois de salaires ou d’émoluements, voire des centaines, sans compter les plus-values de leurs stock options !

          De grâce, la question des « artistes » (si toutefois ça pose problème à quelqu’un qu’il en existe) et celle de la fiscalité sont deux choses différentes.

          La fiscalité française est bien trop élevée et surtout trop sectorisée depuis longtemps, ce qui donne des privilèges insoutenables à certains et en écrase d’autres, selon la « nature » ou le « classement » du revenu en question. Ce n’est pas d’aujourd’hui parce que Johnny s’en va qu’il faut s’en rendre compte.

          Je trouve scandaleux qu’on puisse considérer comme un bienfait cette histoire de « bouclier fiscal limitant à 60% du revenu » le prélèvement fiscal. 60% c’est ENAURME ! Et je ne parle pas des droits de succession, car le patrimoine professionnel des petits artisans est souvent leur seul patrimoine alors que les gros actionnaires de trusts internationaux échappent à ces droits au travers de holdings domiciliés dans des paradis fiscaux et « l’évasion fiscale » est devenue un mode de vie pour certains.

          C’est effectivement beaucoup plus difficile pour les artistes qui doivent tout déclarer en France de ce qu’ils gagnent en France. Sauf cas exceptionnels qui choisissent d’aller vivre 6 mois de l’année ailleurs (en Suisse ou dans la pampa argentine) ils se trouvent donc écrasés quand d’autres déclarant les mêmes revenus se trouvent exonérés de multiples manières (avoirs fiscaux et autres).

          Je n’ai malheureusement pas le plaisir de gagner autant, loin de là (très très très loin même), mais si je bosse, que ce soit en tant qu’artiste ou comme chef d’entreprise, ce n’est pas pour en laisser 60% à l’Etat !

          « Artiste » ou pas, il est normal de payer des impôts quand on gagne beaucoup d’argent, mais 40% à 45% du revenu devraient largement suffire s’ils étaient dépensés mieux.


        • La Taverne des Poètes 28 décembre 2006 12:51

          Ce pauvre Johnny qui n’a plus rien à smet’ !


          • (---.---.33.3) 28 décembre 2006 14:33

            Excellentissimo ! Il a qu’à semet’ de la gruyère plein de trous, ça ventile et ça désodorise ce qui reste de bijoux de famille.


          • C.Laborde (---.---.10.78) 28 décembre 2006 16:20

            Y a pas de trou dans le gruyère. Laissez tomber les clichés.


          • OLIVER (---.---.152.97) 28 décembre 2006 19:23

            Ce pauvre Johnny est aussi devenu sans domicile fisc


          • tchoo (---.---.34.119) 28 décembre 2006 12:54

            la France un enfer fiscal, je me marre et mes voisins anglais aussi !


            • Z.... (---.---.71.55) 28 décembre 2006 13:00

              Sarko n’est qu’un petit dictateur primaire,ses grosses ficelles ne trompent personne,mais il n’empêche qu’il est dangereux.Ses intentions sont à l’image de ce qu’il a fait de la police fançaise,soumise à la loi de la rentabilité statistique immédiate au détriment des libertés publiques.Johnny n’est qu’un crétin,comme tout les pantins qui soutiennent Sarko !


              • Adama Adama 28 décembre 2006 14:53

                ça, c’est un commentaire constructif !!!!!!!


              • Briseur d’idoles (---.---.168.155) 28 décembre 2006 15:00

                Tu as parfaitement raison et je me réjouis de voir encore des commentaires aussi avisé que le tien !

                Et je le trouve encore trop mesuré par rapport à la réalité que l’immonde !


              • Rage Rage 28 décembre 2006 13:12

                Compte tenu du travail de Muriel Robin et assimilés, ne gagnent-ils pas trop d’argent pour ce qu’ils font ?

                Il faut renverser le regard : ces personnes payent beaucoup d’impôt en valeur absolue (en valeur relative % moins) mais c’est aussi parce qu’elles en gagnent énormément (trop).

                Alors quitte à baisser la valeur de leur impôt, condition sinéquanone : baisser le coût de leur prestations et donc limiter leurs revenus de façon indirecte.

                Il m’est quand même difficile de plaindre des millionnaires issus de 3 passagesTV ou sur les planches alors que des centaines de SDF crève sur les bords de la Seine... et parfois en bossant la journée !


                • Rage Rage 28 décembre 2006 13:13

                  Quant à l’ISF, c’est un impôt inadapté qui devrait être réformé par un impôt sur les revenus issus du patrimoine, impôt à « public plus large », assiette équivalente et donc gains plus importants... le tout en étant rationnel.


                • Jonas (---.---.150.3) 28 décembre 2006 13:41

                  Bonjour,

                  Je ne suis pas fan de Muriel Robin ou des artistes en général, mais tout de même, je ne suis pas réellement sur qu’ils gagnent tous autant d’argent que Muriel ou Jhonny.

                  Ensuite, pour le débat que suscite ce départ vers la Suisse, je pense que le travailleur français paye beaucoup trop d’impôt : l’impôt sur le revenu est parfaitement injuste et dans son principe et dans son fonctionnement : 1°) il ne touche que les gens qui travaillent (de quoi vie la moitié des français). 2°) Le pricipe d’un impôt progressif est totalement injuste : celui qui gagne 100 ne paye que 10 d’impôt mais celui qui gagne 1000 devrait payer 500 (et non 100)... Il faudrait au moins que tout le monde contribue à hauteur de ses revenus, mais avec un pourcentage commun.

                  Enfin, l’ISF c’est un impot sur des revenus pour lesquels on a déjà payé un impôt, et il revient tout les ans...(sans parler des droits de successions).

                  Trop d’impôt tuent l’impôt, c’est une évidence, mais les gouvernement successifs s’en moquent car ils ont un vue à très court terme : se faire réélire, et on verra les problèmes lorsqu’ils se présenteront, ou pire, on les laisse aux suivants (voir l’énorme dette de notre pays si généreux).

                  Bonne journée

                  Jonas


                • (---.---.67.130) 31 décembre 2006 00:28

                  Je suis d’accord avec Jonas ; l’impôt progressif est parfaitement injuste. Qu’il y ait un seuil d’exonération pour les faibles revenus c’est ok, mais au-delà le taux devrait être identique pour tous. Le système actuel est une discrimination envers ceux qui travaillent plus, ou mieux, ou avec plus de talent. C’est un système qui repose sur la jalousie.

                  Actuellement je paye à peu près 2000 euros d’impôts sur le revenu par an pour 4 parts (avec les taxes locales on arrive dans les 5000) ce n’est pas énorme, mais après simulation j’en suis déjà au niveau où il devient intéressant de déménager à l’étranger - frais de déménagement compris. J’ai la chance de pouvoir travailler d’où je veux dans le monde pourvu qu’il y ait une connexion internet, malheureusement pour les salariés ils sont (ou ont l’impression d’être) captifs.


                • Noryungi (---.---.9.139) 28 décembre 2006 13:32

                  Pour Bill :

                  1) Il est clair que tu n’as pas lu l’article.

                  2) La « pression fiscale » (purquoi pas dire, simplement : la fiscalité ?) fait fuir une infime minorité de personnes. Quand aux entreprises, cela fait belle lurette qu’elles ne payent à l’État français que ce qu’elles veulent bien payer (Cf. : « filiales » implantées aux Îles Cayman, au Lichtenstein, etc).

                  3) La fiscalité française, comme indiqué dans cet article, n’est pas pire, ou meilleure, que dans d’autres pays européens. Et les impôts sont destinés « au bien être et au bon fonctionnement de la société ».

                  En ce qui me concerne : bon débarras ! Je ne crois pas que Johnny Hallyday ait jamais contribué quoi que ce soit d’intéressant en France. D’autres chanteurs de la même géénration sont beaucoup plus intéressants et talentueux (Eddy Mitchell, Dick Rivers, etc). Que l’on se rassure, Johnny conservera certainement son petit pieds à terre à Neuilly, en terre sarkozyenne.

                  Ceci dit, il me semble qu’il s’agit bien d’une manoeuvre bassement politique, qui permettra, si Nicolas S. est élu Président de la République, de « dégraisser le mammouth » au nom de la sacro-sainte compétitivité.

                  Il ne faut pas oublier de Nicolas S. est un grand admirateur des États-Unis et du parti Républicain. Or, que proposaient, jusqu’à récemment, ce parti ? Rien de moins que « d’étrangler l’état » en le privant du maximum de revenus fiscaux. Cet étranglement a été bien obtenu, par le biais de baisses d’impôts, quasiment uniquement aux bénéfices des plus riches.

                  Le résultat ? On le voit aujourd’hui : plus de 8.000 milliards de dollars de dette, chiffre qui peut monter à plusieurs centaines de milliards de dollars de dette si on y ajoute le déficit commercial, l’endettement des ménages, etc. Les États-Unis sont, aujourd’hui, un pays au bord du gouffre financier. De là à dire que Nicolas S. veut faire la même chose en France, il y a un grand pas, mais ceux qui veulent réduire les impôts et détruire les programmes sociaux me font vraiment rire...


                  • U.S. Air Force (---.---.113.30) 28 décembre 2006 14:20

                    Reply to : « par Noryungi (IP:xxx.x1.9.139) le 28 décembre 2006 à 13H32 ». Le « Monsignore Cardinal », Bill, manque absolument l’experience directe et la matiere[« e » grave] grise comme les Suisses font les impots[« o » avec un accent circonflex] a Gstaad.


                  • eresse (---.---.144.226) 29 décembre 2006 14:50

                    « plus de 8.000 milliards de dollars de dette »

                    On a pas besoin de Sarkozy pour faire comme les USA car a priori on est encore meilleurs.

                    2000 milliards d’euros (2600 Md $)de dette pour 60 millions de Francais, contre 8000 Md de $ pour 300 millions d’Americains.


                  • Phil (---.---.123.190) 31 décembre 2006 17:51

                    Bonjour,

                    Je crois qu’il faut arreter le fantasme sur les paradis fiscaux, caïman et autres. c’est pas parce qu’on peut créer une société Delaware pour 350€ sur internet que c’est aussi simple (et je sais de quoi je parle...).

                    Il y a en France environ 3 000 000 d’entreprises de toutes sortes, et vous voudriez faire croire que tout le monde fiche le camp ? Celles qui le font ne le font que parce qu’elle en ont le droit, ou alors elles finissent par se faire piquer, parce que les combines sont connues et archi connues ! donc le droit français estime que c’est légal, dans certaines circonstances et pour certains métiers. (essayez de délocaliser un coiffeur !).

                    A partir de là, ou est le débat ? connaissez vous quelqu’un qui choisi librement de payer 10 quand il peut payer 5 ? Dites à quelqu’un (vous le premier, posez vous la question), tiens, tu payes X€ d’impots, fais tel montage (légal), et tu payeras X-50%. Que feriez vous ? Ne me faites pas croire que vous diriez ’non, non, je veux payer plus !’ . Et qui ne connais pas quelqu’un qui a fait faire des travaux ou une réparation ’au black’. Pourquoi ? pour payer moins. Et qui est perdant ? l’Etat, donc la collectivité.

                    Donc c’est simplement un reflexe humain, qui n’est pas réservé aux ’riches’. Simplement, quand c’est un ’riche’ (c’est presque péjoratif...) ça devient ’Mal’.

                    Est-ce que quelqu’un s’est posé la question de ce que ce bon JH a déja payé comme impots en France durant sa carriere ? Et ça a financé combien d’écoles, combien d’allocations chomage ? Ma foi, qu’à 60 et quelques balis, il décide qu’il a assez donné à la collectivité, pourquoi pas.

                    Ce que je trouve malheureux en France, c’est qu’on passe son temps à cracher sur les riches, sur les actionnaires, sans se demander à quoi ils servent. Quelqu’un comme JH ou peut être M. Robin sont porteurs de rève pour beaucoup de français, il sont valeurs d’exemple (à tort ou à raison, mais ils le sont). On parle des actionnaires qui réclament 15% de rendement par an. Mais pourquoi 15% ? ’simplement’ parce que c’est la somme qui est necessaire aux fonds de pension (les plus gros actionnaires mondiaux) pour payer les retraites par capitalisation d’une partie de la planete (la partie aisée, d’accord...). Donc c’est une ponction ’sociale’. Plutôt que de ponctionner sur les salaires, ce qui est le cas en France avec un système à bout de souffle, ils ponctionnent sur les résultats. Finalement, je préfère ça à augmenter les taxes sur les saliares, qui rendent les salariés français toujours moins compétitifs que les salariés ’éxotiques’, et finissent par créer plus de chomage et plus de pauvreté.

                    Qu’on se le dise, la mondialisation, c’est une réalité, qu’elle plaise ou pas. Et vous savez quoi ? les plus grands acteurs de la mondialisation, c’est vous et moi ! Je suis enseignant, et une fois, j’ai demandé à mes étudiants de lister l’origine de ce qu’ils avaient sur eux : tout y est passé, des vetements aux stylos, portables, etc... Résultats : 90% étaient d’origine etrangères, la grande majorité d’extrème orient.

                    Donc avant de regarder la paille dans l’oeil des autres, regradons la poutre qu’il y a dans le notre : Le roi du monde, c’est vous, c’est moi, c’est le consommateur. Et aujourd’hui (et depuis longtemps !), le consommateur dit : ’à qualité égale, j’achète le moins cher’, sans se préoccuper des conséquences sociales de son achat. Et achète chinois (j’ai rien contre les chinois !)

                    Voila, nous sommes dans un monde egoîste, dans lequel c’est très agréable de se défouler dès qu’un ’riche’ ou ’puissant’ se risque à adopter le même comportement que le notre chaque fois qu’on pousse son caddy dans les rayons d’une grande surface quelconque.

                    Mais c’est vrai que lui, il pourrait faire un effort, alors que nous ... smiley


                  • Thomas (---.---.24.178) 3 janvier 2007 16:40

                    Ce que dit Phil est vrai mais les consequences qu’il en tire sont erronées.

                    Il est vrai que la mondialisation c’est nous, que l’injustice sociale mondiale c’est nous, mais plutot que de ce dire « c’est comme ca ! Il faut l’accepter, de toute facon facon on n’y peut rien », il faut changer de comportement : accepter de payer 10 € de plus pour un T-Shirt fait dans la Loire plutot qu’a Pekin, manger les fruits de saison que le fermier du coin produit plus que des bananes africaines en automne...ect

                    C’est aussi accepter de payer ces impots dans les regles et pas froler l’illegalité pour en payer moins. Parceque les impots ne sont pas si mal gérer que ça : la france possede l’un des meilleurs systeme de santé au monde (en angleterre pour trouver un dentiste il faut 6 mois et pour te faire rembourser tu peux te gratter), ainsi que (quoi qu’on en dise !) l’un des meilleurs systemes de retraites (aux USA les vieux pauvres travaillent jusqu’a 70/80 ans !).

                    Qui plus est la célèbre « Dette » de 2000 milliard de la France elle n’existe pas vraiment : c’est un montage mathématiques qui regroupe plein de catégorie qui n’ont rien à voir, qui ne tient pas compte des rentrés, et qui prend en comptes l’endettement des menages Francais... ect Ce qui ne represente pas l’état des finances de l’état francais ! Si on calculais de la même manière la « Dette » des USA elle serait entre 40 000 et 100 000 milliards.

                    Voila qui permet de relativiser.

                    Bref, il nous FAUT changer. Prenez de l’avance faite le des aujourd’hui !


                  • paul (---.---.13.122) 28 décembre 2006 13:45

                    que les riches s’en aillent, qu’ils aillent piller un autre pays.

                    il me semble que la clientèle de johnny est en France, ce n’est pas aux usa qu’il gagne son argent.

                    par ailleurs, en 2003 ce monsieur a touché 7 millions d’euros de subventions en vertu d’une loi « en faveur des spectacles qui paraissent dignes d’encouragement, et notamment ceux qui ont pour objet principal l’éducation artistique ».

                    il y a eu l’année dernière une grosse protestation en corrèze lorsque mme chirac a voulu faire payer le contribuable local pour un spectacle de ce monsieur.

                    ce type me rappelle un florent pagny qui était content de l’état français lorsqu’il était fauché, mais qui n’était plus d’accord lorsqu’il a commencé à gagner. ce monsieur a aussi sa clientèle en France, pas en patagonie.

                    tous ces types me font gerber, ils font bien de partir, être français se mérite, et ils n’en sont pas dignes.


                    • Danic Daniel Ichbiah 28 décembre 2006 14:04

                      On ne devrait jamais avoir à payer plus de la moitié de ce que l’on gagne. C’est une absurdité en soi..


                      • Briseur d’idoles (---.---.168.155) 28 décembre 2006 14:38

                        Ne compare pas la moitié de ce que « gagne » sans trop forcer, des fortunes, comme « Johnny » ; et des mecs qui comme moi, n’ont que le SMIC pour survivre !


                      • Adama Adama 28 décembre 2006 14:57

                        Oui mais aotrou Milan, allah vous aide, ou bien ya allah encore une fatihah....


                      • C.Laborde (---.---.10.78) 28 décembre 2006 16:32

                        Non, l’absurdité c’est que certains gagnent des millions et que d’autres qui travaillent aussi ne puissent boucler leur fin de mois.

                        J’ai calculé que taxé à 80% Johnny gagnerait encore 111.000 euros par mois. Qui refuserait de payer 80% d’impôts pour gagner cela ?

                        Mais évidemment la rapacité est humaine. Plus on gagne, plus on veut gagner plus encore.

                        La société solidaire n’est pas pour demain et les SDF ont encore de beaux jours devant eux. Je parle évidemment des « sans difficulté financière ».

                        Lire : http://c.lab.over-blog.com/article-4909434.html


                      • C.Laborde (---.---.10.78) 28 décembre 2006 16:46

                        Toutes ces études omettent la fiscalité locale qui est la plus injuste.

                        Les impôts à taux unique sont les plus scandaleusement injustes. Demander 15% à un smicard et 15% à Bernard Arnault qui gagne 9 millions d’euros par mois, cela peut paraitre juste à des théoriciens de l’économie vivant dans le confort, mais moi, je dis que c’est obscène.


                      • Bill Bill 28 décembre 2006 14:09

                        @ Noryungi

                        1. Ah que je m’amuse des petites tartufferie dans ce genre... !!! oh, oh ,oh ,oh ,oh !

                        2. Alors la fiscalité est la même partout en Euroland ? Mais alors comment se fait il que les riches s’enfuient en Belgique et ailleurs en Europe ? Il n’y a pas comme un petit problème, là ? Je ne crois pas que les chiffres donnés dans cet article très convenu soit franchement crédibles !

                        3. Que les impots soient là pour servir au bien commun est une évidence, mais franchement il faudra me prouver que c’est vraiment le cas !

                        4. Je m’amuse que tu constates déjà par toi-même que les entreprises se sont enfuies depuis longtemps, et comme tu ne dois pas beaucoup parler avec les petits patrons, qui sont souvent de très braves gens qui prennent beaucoup de risques, je peux te dire que ceux auxquels je me suis adressés souvent sont écoeurés et pense de plus en plus à partir en Roumanie ou ailleurs, ce qui fera de l’emploi en moins...

                        5. Jhonny ne m’intéresse pas plus que ça, ce n’est qu’un exemple ici, mais ceci dit il n’a pas volé son argent et a un certain talent. S’il y a des gens pour lui acheter ces disques, grand bien leur fasse, ce n’est pas mon problème !

                        6. Pour ce qui est des intentions de Sarkozy, dont je me fous comme d’une guigne, sur l’école, il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour constater que l’école fonctionne mal. Autant la remplacer, je m’en moque ! On ne peut au pire qu’avoir ou l’équivalent, ou avoir mieux...

                        7. Les baisses d’impots de Sarkozy et les riches, je perçois encore la jalousie post-marxiste dans vos écrits, vous savez la jalousie est un vilain défaut ? Mais je suis quand même d’accord, c’est la classe moyenne qui payent pour tout le monde ! Et je pense qu’il serait louable d’utiliser son argent pour de bonnes choses. En effet, cette classe-là travaille vraiment pour l’avoir...

                        8. Alors pour ce qui est des programmes sociaux et de la dette des états-unis, là je m’amuse... Pendant qu’avec leur dette les états-unis sont au bord de la faillite (ah bon ? Il faudra me dire d’où vous tenez vos sources !) et nous alignent des bataillons entiers d’armes sophistiquées, nous pourrons en face aligner nos chomeurs et autres Rmistes ! Vous n’étiez tout de même pas sérieux ?

                        9. Je m’amuse vraiment beaucoup à lire des messages tels que les votres ! Ce sont les petits socialismes comme le vôtre qui font que dans notre pays, on s’adonne à ce petit jeu macabre qui conciste à compter les sans-logis et à déduire à chaque fin d’année combien ont succombé, combien sont arrivé... Parce que donner de l’argent comme ça, vos « programme sociaux », ça ne donne aucune dignité à personne et ça contribu souvent à le laisser dans sa misère. Moi ce que je souhaite, c’est qu’ils s’en sortent, pas de les maintenir en leur disant après « oh, mes pauvres amis », votez pour la madonne, elle fera tout ce qu’il faut pour vous, vous serez à la rue, mais avec un traitement social...

                        Bill

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès