Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Tabac hors-la-loi

Tabac hors-la-loi

Huit Français sur dix se déclarent favorables à une interdiction totale et effective de fumer dans les lieux publics, d’après le sondage Ifop réalisé pour la dernière édition du Journal du dimanche.

L’Assemblée nationale, à laquelle sera soumise le 2 novembre prochain une proposition de loi en ce sens, bénéficie donc d’un appui quasi unanime de l’opinion publique pour enfin prendre cette mesure de bon sens. Et il est essentiel que l’interdiction de fumer soit concrètement appliquée dans les cafés, bars, restaurants et discothèques.

Seuls quelques irréductibles seraient contrariés par une telle loi. Elle aidera par contre les nombreux fumeurs désirant arrêter, les jeunes tentés de commencer et tous ceux qui, en raison de leurs difficultés respiratoires, évitent les lieux publics fermés. Le spectacle des accros sortant dans la rue pour ’en griller une’ sera dissuasif car il confirmera l’évidence : le tabagisme est une toxicomanie.

Depuis un an, les autorités italiennes ont réussi à rendre le tabac hors-la-loi dans tous les lieux publics. Sans provoquer d’émeutes... Pour ce faire, ils ont fait porter le poids de lourdes amendes sur les propriétaires des cafés, bars, etc. Un restaurateur milanais me confiait qu’il applique la loi avec sévérité dans son établissement parce qu’il se sait à la merci du premier client mécontent qui appellerait la police avec son téléphone portable...

L’exemple italien montre que l’interdiction effective du tabac dans les lieux publics n’est qu’une question d’évolution des mentalités et de volonté politique. L’opinion est prête. A vous de prendre vos responsabilités, mesdemoiselles, mesdames et messieurs les députés !


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Y2K (---.---.205.106) 12 octobre 2005 14:01

    Pourquoi tout simplement ne pas interdire le tabac à la vente ? nous savons désormais l’inutilité de ce produit et sa dangerosité, étant fumeur depuis 23 ans l’illégalité du tabac me conviendrait à merveille, passée une période difficile je me verrai mal aller acheter au marché noir des cigarettes hors de prix ! Je suis prêt, c’est quand vous voulez.


    • Alexandre Santos (---.---.166.143) 12 octobre 2005 14:45

      C’est une mauvaise idée.

      L’interdiction du tabac entraînerait l’organisation de traffics (qui existent déjà à cause des différences de prix entre pays) très lucratifs qui financeraient une mafia rendue très puissante.

      On aurait un retour des désagrèments de l’époque de la prohibition, où l’interdiction de l’alcool a permis le financement de syndicats du crime à un tel niveau qu’ils ont destabilisé la vie politique et sociale.

      De plus le tabac traffiqué echaperait à tout contrôle sanitaire, augmentant les risques pour la santé.

      Bref, je pense qu’il vaut mieux essayer de convaincre les gens plutôt que de les acculer au mur.

      Par contre je suis totalement pour l’interdiction totale dans les lieux publics. Je ne vois pas pourquoi mon voisin devrait s’estimer authorisé à m’enfumer sans que j’aie mon mot à dire.


      • (---.---.102.145) 12 octobre 2005 15:31

        Maintenant, faut il exclure les diesels des villes ?


        • Y2K (---.---.205.106) 12 octobre 2005 15:42

          Dans ce cas et pour éviter un désordre économique pourquoi ne légaliserions nous toutes les drogues ? cela éviterait l’économie parralèle existante si on part de ce principe, quand à la mauvaise qualité du tabac, peut t’on parler d’une bonne qualité du tabac actuel avec les ravages que nous connaissons ? Comment convaincre quand un produit est en vente libre ? si toutes les drogues étaient en vente libre le nombre de drogués exploserait, partons du principe inverse et nous réaliserons vite que si le tabac n’était plus en vente libre le nombre de fumeurs diminuerait très rapidement ce qui va de soit, donc interdire le tabac est clairement une bonne idée :)


          • Alexandre Santos (---.---.166.143) 12 octobre 2005 16:34

            Le cannabis est le meilleur exemple de l’inutilité de la prohibition. Même s’il demeure interdit la plupart des français l’ont essayé, et une bonne partie sont des consommateurs assidus.

            La consommation de cannabis n’est simplement courante, elle est massive dans notre société (du moins pour les jeunes).

            Le traffic de cannabis est extrêmement rentable et finance directement des groupes criminels ce qui leur confère une puissance énorme, surtout dans les pays producteurs dans lesquels le gouvernement est faible (Maroc, etc).

            Quant aux aspects de santé, bien sûr le tabac n’est pas bon pour la santé, mais si pour « économiser » dans la matière première les trafficants ajoutent toute sorte de cochoneries, les choses ne vont pas s’arranger.

            Mais votre raisonnement est juste, je pense que il faudrait aussi lever la prohibition des drogues, du moins pour celle du cannabis, qui n’entraine pas d’addiction et ne cause pas plus de dommages de santé que l’alcool ou la cigarette.

            En ce qui concerne les drogues dures par contre je pense (pour l’instant) que c’est une mauvaise idée car elles entraînent rapidement une énorme addiction et sont extrèmement nocives pour la santé. Des drogues comme l’ecstasy sont aussi très dangereuses pour la santé à court terme et je pense que c’est sans doute plus utile au niveau de la santé publique de les interdire.

            Le tabac est une des drogues les plus addictives qui existe, et dans la plupart des pays développés sont utilisation est en train de chuter vertigineusement, et ce sans prohibition. Je pense qu’on doit continuer dans ce sens.

            Il y aura toujours quelques tabagistes, mais s’ils sont suffisamment peu nombreux les problèmes de santé qu’ils subissent seront négligeables par rapport aux problèmes qu’entrainerait la prohibition du produit.


            • Guillaume Champeau Guillaume Champeau 12 octobre 2005 16:42

              J’ai passé plus d’un an et demi en Ontario au Canada où fumer est interdit dans tous les lieux publics. Tout le monde là bas semble content de cette mesure, y compris les fumeurs que l’on retrouve pourtant tassés comme des pingoins devant les entrées de bar sous -20°C.

              Les français, qui sont caricaturés « clope au bec » par l’Amérique du Nord, gagneraient sûrement à adopter une mesure similaire.

              Mais c’est un non fumeur qui parle...


              • Alexandre Santos (---.---.166.143) 12 octobre 2005 16:48

                Petite erreur :

                « Il y aura toujours quelques tabagistes, mais s’ils sont suffisamment peu nombreux les problèmes de santé qu’ils subissent seront négligeables par rapport aux problèmes qu’entrainerait la prohibition du produit. »

                Je voulais dire que les problèmes de santé que subissent les tabagistes sont négligeables pour la société, (par rapport aux problèmes de la prohibition) pas pour eux mêmes, bien sûr.


                • ohill (non fumeur depuis toujours) (---.---.104.249) 13 octobre 2005 10:32

                  « Interdire ». Ce seul verbe sonne comme une vaste régression des modes de pensée. Interdisons le sucre aussi, les médicaments, l’alcool... Dans le cas du CHR, plutôt que de légiférer sur une interdiction du tabac, pourquoi ne pas plutôt proposer d’adopter un positionnement clair « Fumeurs admis » ou « Tabac proscrit » à mettre en avant à l’entrée des Bars-Restaurants... ? Pourquoi ne pas laisser le choix au consommateur de choisir le lieu où il souhaite se rendre ?

                  Interdire le tabac en HoReCa, c’est imposer par la force aux entrepreneurs, mais aussi aux consommateurs. C’est au consommateur qu’imcombe le choix de sa destination !

                  Je pense qu’il existe suffisamment de consommateurs non-fumeurs et souhaitant des bars et restaurants où le tabac est proscrit pour que coexistent deux offres de services économiquement viables. Reste à l’hôtellerie-restauration d’avoir le courage de se lancer.


                  • rdechanel (---.---.218.193) 13 avril 2006 10:07

                    La question de l’interdiction de fumer dans tous les lieux publics est à nouveau d’actualité, le gouvernement ayant un projet de décret en ce sens. S’il a fait, ce 13 avril, le choix de temporiser, une interdiction générale et absolue est néanmoins le souhait du ministre de la santé, et ce n’est pas le création de ridicules « fumoirs » qui pourra relativiser cette interdiction. Aussi je convie ceux qui le souhaitent à signer la pétition « pour le respect des fumeurs », en lien ci-dessous, afin que certains bars et restaurants puissent, à l’avenir, rester fumeurs, à l’image de la réglementation aujourd’hui en vigueur en Espagne. Cette pétition pourra être prolongée par la création d’une association de défense des fumeurs, comme l’a souhaité il y a quelque temps Maurice Druon. Lien : http://www.mesopinions.com/Pour-le-respect-des-fumeurs-petition-petitions-1676e08840bd3421ff040f9579afaf12.html

                    Robert de Chanel


                    • niark (---.---.192.149) 19 novembre 2006 14:29

                      Sachez en premier lieu que je n’ai que 15 ans ... Mais c’est un sujet qui me tiens a coeur d’en parler. Voyez-vous mes parents reprennent un bar et je trouve cela assez stupide d’interdire le tabac dans les lieux tel que les bars. C’est tout naturel de boire un café et de fumer une cigarette c’est un geste auquel on s’est habitué donc pourquoi s’en déshabitué ? Il y a aussi les lycées les universités etc où il y a des « zones » fumeur, ne soyons pas stupides la fumée ne respecte pas les lignes blanches au sol elle se propage partout. Bref voila l’opinion d’une ado de 15 ans . Bonne continuation aurevoir

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès