Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Tais-toi et pardonne ! »

« Tais-toi et pardonne ! »

Odyssée dans une famille par le fils de De Villiers, Laurent, sans concessions mais de manière émouvante où la fiction de la politique fait parfois vivre l'horreur et le drame familial à quelques uns...

Stupeur et consternation, sentiment de révolte et d'injustice dans ce témoignage troublant que nous livre Laurent De Villiers au sujet de sa famille et des violences qu'il y subi de par les fondements rigoristes et l'éducation sévère favorisés par un milieu politique dit de l'extrême droite adoubée d'une religion qu'il n'hésite pas à qualifier de catholique intégriste... Et il a bien raison Laurent bien qu'il ne méprise pas l'église pour autant aujourd'hui et on le comprend puisqu'il accuse son frère ainé d'inceste répété... Néanmoins les pratiques de certains milieux politiques et religieux favorisent certaines conduites dussent-elles être désastreuses... Les pressions de manipulation pour préserver l'image politique de son père dans un premier temps, la réconciliation ensuite laissent un goût amer quant à la véracité de la parole des politiques qui, semblerait-il, en auraient toujours de plus en plus à cacher... Trahison familiale puis écoute de la victime, tout pourrait s'écrouler dans la vie de Laurent De Villiers si son pourvoie en cassation ne le renvoie pas aux Assises. Apparemment il semblerait que Laurent doive encore se battre contre ce qui ne peut lui suffire dans ce consensuel, familial et paternaliste "règle ça entre toi et ton frère".

Plus poignante était encore son apparition chez Ruquier où il se livre sans retenue sur les qualifications des faits qui ont brisés sa vie alors qu'il n'avait que 12 ans. On le lisait presque "entre les lignes" des quelques interviews qu'il a livré ici ou là... Le tout bien sûr comprimé dans un livre témoignage un peu journal de son enfance au travers duquel une certaine aisance littéraire côtoie l'univers atroce de son initiatique martyr. 

http://www.cawa.fr/laurent-de-villiers-tais-toi-et-pardonne-article005152.html

http://www.culturefemme.com/article6947.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/opinions/20101216.OBS4827/interview-laurent-de-villiers-est-un-martyr.html

----------------------------

Laurent de Villiers dans On n'est pas couché le 5 novembre 2011 :


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • lsga lsga 8 novembre 2011 16:48

    Ah.. De Villier, chantre du rétablissement de la peine de mort contre les pédophiles...


    Où est ton Dieu maintenant ?

    • lsga lsga 8 novembre 2011 17:44

      Tiens, puis faisons une remarque un peu plus construite :


      Tout d’abord, que cette histoire serve de leçon à tous les chantres de la peine de mort : Les pédophiles, les assassins, les dealers et les criminels ne sont pas des monstres. Ce sont des êtres humains, et pourraient être votre père, votre fils, votre frère, votre ami... Prôner la peine de mort, c’est oublier que tout à chacun est faillible, et que l’humanité ne se divise pas entre les biens pensants et les monstres.

      Ensuite, comme le fait remarquer la réac aux cheveux courts à 18:20 de la seconde vidéo, l’absence d’éducation sexuelle est une partie intégrante du problème :
      http://youtu.be/I3KzRX_z3zE?t=18m20s


      Les cas de pédophilie, d’inceste, de viol, ont lieu plus facilement dans les familles où la sexualité est un tabou, et le sexe une honte. Il en va de même pour le viol en général. Contrairement à ce que pense le moraliste de bases, ce ne sont pas les filles les plus sexy qui se font violer. Ce sont les filles introverties, seules, mal à l’aise avec le sexe qui se font le plus facilement abuser par leur patron, leurs ’amis’, leurs proches.

      Une éducation sexuelle de qualité est la seule manière réellement efficace de lutter contre les problèmes de l’inceste et de la pédophilie. Puisque de nombreuses familles catholiques ou conservatrices refusent d’éduquer convenablement leurs enfants, voir les maltraitent en leur interdisant la masturbation ; il est du devoir de l’Education Nationale laïque d’enseigner les principes de la sexualité et du plaisir dès le plus jeune age. Le sexe est un plaisir, le corps permet de prendre du plaisir, il n’y a rien de mal à cela. Que nos enfants connaissent leurs corps jeunes, qu’ils soient à l’aise rapidement avec leur sexualité, ils sauront le plus naturellement du monde repousser les vieux satires et les pervers.



      L’Extrême Droite prône la peine de mort. Que la République continue son chemin : qu’elle prône l’Éducation.

    • robert 8 novembre 2011 18:00

      Meme pas étonné, c’est dans la vieille france rance nationaliste que l’on trouve les pires....
      surtout dans les provinces


      • paoum 9 novembre 2011 00:16

        courageux le mec, en tout cas... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès