Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Taubira contre Charlie Hebdo !

Taubira contre Charlie Hebdo !

La Ministre de la Justice a envoyé, le 12 janvier, une circulaire adressée aux Procureurs et à diverses autres instances judiciaires relative aux « infractions commises à la suite des attentats terroristes commis les 7, 8 et 9 janvier 2015 » (réf 2015/0213/A13). Le problème, c’est que la loi française pourrait presque convenir à l’Arabie saoudite ou au régime iranien…

République Française {JPEG} La plupart des musulmans ne lisent pas le Coran. S’ils le lisaient, les trois quarts de nos problèmes seraient résolus. Mais ils ne sont pas les seuls à ignorer leurs textes sacrés. La République française fait même pire : elle diffuse des articles de loi qu’elle ne prend même pas la peine de relire, sans s’apercevoir qu’on peut les lui retourner comme un boomerang. On en demeure éberlué. Car ce qui en ressort, c’est qu’il y a largement de quoi renvoyer Charlie Hebdo et pas mal d’autres journaux devant les tribunaux.

Atteinte à l’honneur

 Après une lettre de trois pages rappelant le contexte de l’actualité rendant nécessaire le rappel de la loi, celle-ci est rappelée pour ce qui concerne la répression « en matière de racisme, de discrimination, de provocation au terrorisme et d’apologie du terrorisme. »

 La circonstance aggravante de l’infraction commise dans ces domaines « est constituée lorsque l’infraction est précédée, accompagnée ou suivie de propos, écrits, images, objets ou actes de toute nature portant atteinte à l’honneur ou à la considération de la victime ou d’un groupe de personnes dont fait partie la victime à raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. » (article 132-76 du code pénal)

 Cela dépasse le cadre de la diffamation, puisque l’atteinte à l’honneur ou à la considération y compris en raison de la religion est sanctionnable. Appliquée à la lettre, cette disposition permet de se demander légitimement si les juges sont bien fidèles à la loi lorsqu’ils relaxent certains journaux ou certains artistes particulièrement offensants notamment envers les religions, et cela (c’est moi qui souligne) quelle que soit l’opinion personnelle qu’on puisse avoir sur les faits portés en justice.

Notion d’injure

 Mais ce n’est pas tout. La loi du 29 juillet 1881 sur la Liberté de la Presse réprime :

  1. « La provocation publique à la haine… raciale ;
  2. « La diffamation publique ;
  3. « L’injure publique ;
  4. « La contestation de crime contre l’humanité ».

 

C’est le troisième alinéa qui nous intéresse ici, car il concerne l’injure (empreinte de subjectivisme), bien au-delà de la diffamation (qui est objective) et cela, de nouveau, « à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, réelle ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée : délit prévu par l’article 29 alinéas 2 et 33 de la loi du 29 juillet 1881… »

 À bien y réfléchir, ces textes de la loi française pourraient assez bien convenir à l’islam, sinon dans ses versions extrémistes, du moins dans ses versions confessantes. Idem pour les autres religions, dont le christianisme qui a dû endurer bien des avanies infligées au Christ. La loi républicaine évoque bien l’offense, y compris dans son ressenti subjectif, comme passible des tribunaux. En effet, l’injure n’est pas seulement une question de gros mots ; elle est constituée quand l’autre se sent injurié. Cela ne veut pas dire qu’il y ait nécessairement condamnation au bout. Cela veut dire que le sacro-saint droit à la liberté d’expression connaît, y compris dans notre République voltairienne, quelques limites qui ne sont pas circonscrites au seul domaine des faits. Autrement dit, Charlie Hebdo n’est pas la nouvelle religion laïque souverainement pourfendeuse de toutes les autres religions ou convictions qu’on a bien voulu nous présenter dans un unanimisme tellement suspect qu’il est en train de se fissurer.

À quoi croit la République ?

 Il faut donc sortir de l’ambiguïté, des faux-semblants, des slogans et des anathèmes. Et rebâtir notre société sur des valeurs communes acceptables par les croyants comme par les incroyants. L’Article 2 de notre Constitution stipule, dans l’esprit de la laïcité, que la République assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. » Il y a donc deux solutions : soit Madame Taubira fait réviser le code pénal et la loi de 1881 ; soit il va falloir sérieusement se mettre à réfléchir à un problème traité souvent intelligemment dans les média et sur Internet : celui des limites à la liberté d’expression, et celui de leur définition.

 Personnellement, la loi de 1881 me conviendrait assez bien. Mais je doute que Madame Taubira ait pris la peine de la relire, sans quoi elle aurait pondu une autre circulaire ou bien se serait dispensée de rappeler le texte de la loi en Annexe. La réalité probable, c’est que c’est un fonctionnaire qui s’est chargé de rédiger cette circulaire, la Ministre se contentant de parapher.

 Je précise, pour les esprits peu fins, que je ne cautionne évidemment aucun meurtre, aucune violence, aucune menace à l’encontre de média réputés diffamateurs. J’ai d’ailleurs enfin réussi à acheter le Charlie Hebdo des survivants.

 Si l’actualité n’était pas si tragique, il y aurait de quoi s’en amuser. Ça prouve une fois de plus que la France et l’Occident vivent une terrible crise de valeurs, qu’ils ne connaissent même plus celles dont ils sont les dépositaires, qu’ils ne comprennent pas celles des autres et que, partant, ils ne parviennent même plus à savoir de quoi ils parlent.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 17 janvier 2015 08:16

    +++
    Attention Français..les chiens sont lâchés (PS)..Des jours sombres se présentent à nous..Prenez garde ils feront tout pour garder le pouvoir même le pire... !


    • Garance 17 janvier 2015 08:54

      P’tit Charles


      Ils ont déjà commencé en utilisant cette tuerie à des fins électoralistes : le pire est à venir

    • armand 17 janvier 2015 12:44

      calmos, c’est vrai qu’en ce moment le fn est sur la brêche, et effectivement le pire pourrait venir, mais ne craignez rien il y a des veilleurs smiley


    • eric 17 janvier 2015 08:22

      On souhaiterait presque une couverture de Charlie avec Taubira caricaturée en singe, comme l’ont été tous les hommes politiques du monde ( taper sur google image caricature singe , il y hollande ségolène sarko, bush obama, etc..) pour évaluer jusqu’à quel point le pouvoir, dans sa panique, est en train de suivre sa pente naturelle à « réserver la liberté aux amis de la liberté... »
      Maintenant, l’incompétence politique qu’il y a à signer sans trop les regarder des textes mal ficelés, sans trop se préoccuper des tenants et aboutissant, des principes et des conséquences n’est malheureusement pas réservé par ce pouvoir aux seuls champs de la liberté d’expression.


      • Garance 17 janvier 2015 08:48

        Taubira et sa demande de nous repentir sur des faits perpétrés 5 générations avant la nôtre se repentira-t-elle un jour d’avoir fait sortir coulibali à la moitié d’une peine qui en méritait le double ?


        coulibali à l’instant de ses méfaits aurait du être en prison pour finir sa peine ( il lui restait 2 ans et demi à faire )

        Tant que cette hourie dégoulinante de haine envers tout ce qui est français sera en exercice rien ne sera possible

        Hollande et Taubira devront être jugés par le TPI pour crimes contre le peuple français

        • Pale Rider Pale Rider 17 janvier 2015 11:21

          @Garance : Taubira est complètement française, ne vous en déplaise. Je ne vois pas en quoi elle haïrait la France, même si je suis en désaccord avec au moins la moitié de ce qu’elle dit et fait. Si on devient francophobes entre nous, ça devient grave...


        • marmor 17 janvier 2015 12:03

          Vous avez raison quant à la « francitude » de Taubira, mais ça, c’est sur le papier.......


        • Doume65 17 janvier 2015 12:46

          @ Garance

          « Taubira [...] se repentira-t-elle un jour d’avoir fait sortir coulibali à la moitié d’une peine qui en méritait le double ? »

          1) Ce n’est pas Taubira qui a fait sortir Coulibali de taule.
          2) Ce n’est pas elle non plus qui a décidé de sa peine.


        • Garance 17 janvier 2015 12:49

          Pale Rider


           « Ne vous en déplaise.... » 

          Moi qu’elle soit ou ne soit pas française : rien à battre

          Par contre qu’elle fut une indépendantiste active fait que c’est elle qui a du mal à se sentir française

          Plus hypocrite qu’elle ? 

          Hollande

          Indépendantiste un jour ; indépendantiste toujours

          Ce qu’il y a de bien avec vous les bolos c’est que vous avez la mémoire sélective 

          Que le Mitteux soit un ancien cagoulard décoré , à sa demande , de la Francisque ne vous à pas empêchés de nous le foutre dans les pattes pendant 11 années des plus noires : amnésie d’opportunité

          Que Face-de-Cul magouille sa feuille d’impôt en complicité avec la Tarée du Poitou pour ne pas payer l’ISF ne vous a pas empêché de nous le foutre dans les pattes pour ( peut-être ) 5 très longues années : amnésie mortifère pour la France 


        • Pale Rider Pale Rider 17 janvier 2015 13:04

          @Garance : Mitterrand pétainiste décoré, oui ; cagoulard, non. Et résistant pas de la dernière heure, c’est tout aussi vrai. Et ce n’est pas pendant 11 ans, mais pendant 14 ans que vous avez eu le bonheur d’être sous sa sainte garde.
          Il y a en a d’autres qui ont été tortionnaires en Algérie... Je n’ose croire que vous l’aurez oublié...
          Et enfin, il y a un petit bonhomme d’origine hongroise qui a quelques affaires au derrière contre lesquelles il essaye de s’assurer à nouveau l’immunité.
          Je vous concède qu’après ça, il ne reste plus grand monde...


        • Garance 18 janvier 2015 04:51

          Pale Rider


          Si vous en êtes encore à gober une propagande, que n’aurait pas renié Staline , faisant du Mitteux un Jean Moulin force 10 lui l’ex-ministre de l’Intérieur , tenant de l’Algérie française , responsable d’avoir fait guillotiner 40 indépendantistes algériens ; c’est votre affaire et je ne peux que vous plaindre

          D’autre part au sujet de ses deux septennats ; si vous comptez les années ou il a profité d’une faille dans les institutions de la V éme République pour s’accrocher, tel un morpion au pouvoir , c’est votre affaire aussi

          Ce type par son manque d’honneur a par cette attitude chié sur le peuple français sous les ricanements des gauches complices

          Rien que l’évocation de son nom me donne des envies de gerber

          Vous me parlez de la P’tite Crotte ?

          Je tire la chasse une fois pour la P« tite Crotte et une deuxième fois pour la Diarrhée au pouvoir actuellement

          Je vote FN et je vous... » aime "  smiley

        • gegemalaga 18 janvier 2015 12:27

          ah oui ?

          verifiez donc la date de sa sortie , et qui etait garde des sceaux ...

        • sophie 20 janvier 2015 19:36

          c’est la date de « décision » qui compte


        • philouie 17 janvier 2015 10:49

          La République ne peut avoir connaissance d’une injure faite à un culte...
           
          Si la république n’est pas capable de faire respecter une limite entre la liberté des uns et celles des autres, c’est la porte ouverte à ce que certains fassent justice eux mêmes.


          • Pale Rider Pale Rider 17 janvier 2015 11:04

            @philouie : C’est exactement ce que je voulais faire comprendre : la liberté illimitée n’existe dans aucune société. Notre droit le dit !
            Ce n’est évidemment pas une justification pour des menaces, des attentats ou des meurtres.


          • CN46400 CN46400 18 janvier 2015 11:08

            @ philoule


            Dommage que vous ne fournissiez pas, dans votre post, les coordonnées de cette fameuse « limite entre la liberté des uns et celle des autres » que vous voudriez introduire dans les lois de la République.... 

          • philouie 18 janvier 2015 11:44

            Je l’ai fait ailleurs.
            Ces limites seraient pourtant simple à définir, il suffirait de commencer à identifier le sacré de l’autre et le faire respecter.

            En commençant par exemple par église-synagogue-mosquée qui sont les espaces sacrés des croyants. Qui les profane et c’est prison direct. c’est simple. autel, crucifix, hostie, coran - en tant que livre -, figure du prophète, livres des juifs. ceux qui touchent à ça = prison. pas amende mais prison.

            Rien de cela n’empêcherait la critique raisonnée des religions, mais serait facteur de paix et de vivre ensemble. Ce serait la mise en application de l’article 2 de la constitution qui, sans de telles lois n’est qu’une déclaration de principe.
             
            Si la république n’a pas fait ce travail c’est qu’elle est juge et partie.
            Elle accepte que l’on porte atteinte à l’autre parce qu’elle n’en fait pas partie.
             
            Par contre, il ne faut pas toucher au drapeau, preuve de la nature religieuse de la république.


          • Pale Rider Pale Rider 18 janvier 2015 12:28

            @philouie : Si les textes de loi que j’ai cités sont appliqués, vous serez exaucé.
            Avis à notre gouvernement...


          • CN46400 CN46400 18 janvier 2015 12:40
            Concrètement :
              -Une sourate du Coran préconisant de couper la main de tous les voleurs de poules, la République se tait.
              - Une autre préconisant la lapidation des femmes adultères, la République se tait.
              - Une évangile disant que les liens du mariage sont éternels, la République doit interdire le divorce.
              - Le Pape étant infaillible, la République n’a qu’à prendre ses ordres au Vatican
              -L’église interdisant l’avortement, la République n’a pas à punir ceux veulent empêcher, physiquement, les femmes à y recourir.
              -Israël étant un état juif, il est interdit de critiquer ses actes.
              -Etc........etc........


          • Pale Rider Pale Rider 18 janvier 2015 12:53

            @CN46400 : Oui, vous avez raison.
            Mais peut-être faut-il distinguer entre le sacré « socle » (Dieu, Jésus, le prophète, Bouddha, etc.) et les implications pratiques qu’il peut avoir dans la société où, là, c’est bien la société qui décide de ce qu’elle admet ou pas.
            Ainsi, moi protestant, je suis très choqué par les dessins de Charlie Hebdo sur le Christ (dans le dernier y compris) et je suis très réticent à l’avortement (remboursé à 100%, pas comme les lunettes) ; mais je me plie à la loi française. Si elle ne me plaît pas, libre à moi de la contester, sans inciter à la violence ni en commettre.
            Mais je reconnais que la ligne de partage n’est pas facile à déterminer. Et il est bien que nous soyons ici quelques-uns à y réfléchir.


          • philouie 18 janvier 2015 14:55

            CN46400,

            Que l’état ne s’immisce pas dans les affaires religieuses c’est une chose mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi que l’état qui est le garant de l’ordre protège les croyants les uns des autres. (dans « croyant », j’inclus aussi les non-croyant)
             
            Comparaison n’est pas raison mais je vous propose une petite analogie : l’état garanti la libre circulation de chacun. Il le fait en n’exerçant pas de contrôle sur « qui va où ». Mais pas seulement, il le fait en définissant les règles de cette libre circulation. c’est le code de la route : on est libre de circuler par le respect des règles de circulations. on roule à droite, on s’arrête au feu. on laisse passer l’autre et on encourage la courtoisie (point le plus difficile de la chose).
            On ne circule pas en faisant comme si l’autre n’existait pas. l’autre existe, il veut lui aussi circuler : on assure la liberté de tous en mettant des règles à la bonne conduite.


          • philouie 18 janvier 2015 15:53

            je vais essayer de donner l’exemple de mon cas.
            Si vous reprenez les messages que j’ai pu déposer sur ce site, je ne traite que de questions religieuses, de façon quasi exclusive. je suis donc engagé dans un combat idéologique de nature religieuse.
             
            Le Coran nous enseigne ceci :
            ’Si Je l’avais voulu, J’aurai fait de vous une seule communauté, concourrez pour le bien je vous départagerais de vos disputes".
             
            Ce qui signifie explicitement que le combat pour les valeurs doit d’abord être un combat positif : on défends des valeurs en montrant ce que ces valeurs ont de bien.
             
            Je ne suis pas exactement dans ce combat là parce que je mène également un combat contre.
            Contre la religion catholique. Pour faire court mon projet est l’éradication de l’église catholique de la surface de la terre. Projet un peu prétentieux j’en conviens, mais c’est comme ça. je le mène parce que je crois que les croyances du catholicisme sont des mensonges et qu’elles sont néfastes pour l’être humain. C’est un combat que je mène uniquement contre l’église catholique parce que je suis baptisé catholique.
             
            Maintenant, j’essaye de mener ce combat sans agresser les catholiques : j’en fais un combat d’idées que je nourris avec des arguments que j’essaye de construire raisonnablement.
            mais je respecte les catholiques. je ne vais pas les agresser et les traiter d’abrutis au prétexte que je ne crois pas en ce qu’il croient et bien au contraire je suis à leur coté lorsqu’ils injustement agressés.
             
            lorsque je rentre dans une église, je suis respectueux du lieu et je considère que les croyants qui sont là, son avant tout des croyants comme moi et que nous partageons ensemble une foi qui s’exprime avec des divergences.
            Je ne rentre jamais dans une église sans y consacrer un temps pour la prière, une prière que je fais à ma façon sans ostentation ni hostilité. J’ai ainsi des rapports courtois avec mes contemporains et je respectent toutes les croyances, même celles que je combat.
             
            Alors évidement il m’arrive de déraper, ça me semble humain, mais je ne fais pas du dérapage un style de vie.
             
             

            L’interprète des désirs

            Ibn ’Arabi

            [extraits]

            ... Prodige ! Une jeune gazelle voilée

            Montrant de son doigt pourpré et faisant signe de ses paupières !

            Son champ est entre côtes et entrailles,

            O merveille, un jardin parmi les flammes !

            Mon coeur devient capable de toute image :

            Il est prairie pour les gazelles, couvent pour les moines,

            Temple pour les idoles, Mecque pour les pèlerins,

            Tablettes de la Torah et livre du Coran.

            Je suis la religion de l’amour, partout où se dirigent ses montures,

            L’amour est ma religion et ma foi.

             


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 janvier 2015 15:20

            Qu’on n’aille pas foutre la merde dans un lieu de culte, je peux à la limite le comprendre et ce, d’autant plus qu’il y a plein d’autres endroits publics pour dire tout le mal qu’on pense de telle ou telle religion.


            Mais, par contre, quand on achète légalement un livre ou n’importe quel objet de culte, et qu’on en est le propriétaire on peut en faire absolument TOUT ce qu’on veut en toute légalité et vouloir empêcher quelqu’un de « profaner » un livre ou un objet soit disant sacré est intrinsèquement liberticide et ce n’est pas étonnant que c’est de nouveau un islamiste qui avance ce genre d’idées nauséabondes auxquelles il faut dire franchement NON.



          • christophe nicolas christophe nicolas 17 janvier 2015 11:04

            Très bon article, la loi se prend les pieds dans le tapis.


            Si je dis « Charlie Hebdo est un torche cul » Fais je l’apologie du terrorisme ?
            Si je dis « Je suis Charlie » Fais je l’apologie du racisme  ?

            Il faut bien comprendre que la première de toutes les lois consiste à avoir une intention de bonté qui se traduit par « tu n’auras pas d’autre Dieu que l’Eternel » et qui est illustré par Marie et Jésus pour bien connaitre.

            C’est la loi de l’Esprit Saint qui annule toute autre loi inférieure qui la renie. Renier la 1er loi signifie qu’on est hypocrite par intention préméditée, péché impardonnable, tandis que si on respecte la 1er loi, on ne fait que des erreurs aisément pardonnable comme un enfant.

            On ne fait pas d’image taillée car l’esprit saint est une « forme relationnelle » qui n’a pas d’image. A ce titre, je rappelle que le ciel a demandé le dogme de Marie corédemptrice pour les femmes.

            La loi de la République est un immonde merdier qui fait le lit de l’hypocrite qui cherche à accuser tant il y a d’articles, c’est digne de l’époque de Jésus. Il faut revenir aux fondamentaux. Les petits cons font hypocritement de la persécution légale... comme les pharisiens, il y a 2000 ans, qui endettaient les ouvriers pour les réduire en esclavage et mentaient sur leur état de santé tel Doras.

            • rocla+ rocla+ 17 janvier 2015 11:19

              Remettre une louche  du gugusse Prophète est une immense connerie dans 

              le contexte .

              Ces connards de chez Charlie  cherchent un affrontement dont les premières 
              victimes sont ce flic , ces personnes se trouvant chez Casher-machin et d’ autres 
               qui n’ y sont pour rien . 

              Ca leur a pété à la gueule et ils recommencent aussitôt .


              La pédagogie consiste en l’ éducation non en la provocation .

              • cevennevive cevennevive 18 janvier 2015 10:10

                Salut Capitaine,


                Je pense exactement comme vous : provocation nocive et dont le monde entier aurait pu se passer.

                Jeter de l’huile sur le feu en ce moment où les flammes sont les plus hautes ne pouvait que provoquer des incendies.

                Que Charlie réapparaisse, d’accord. Mais pas avec injure aussi cuisante pour une partie de l’humanité.

                Et comme je n’ai pas commenté, sur un autre forum, les propos du Pape, je dirais qu’il s’est conduit en honnête homme (la descendante de parpaillots que je suis n’est pourtant pas admiratrice du Vatican)

                Bon article Pale Rider et salut !



              • rocla+ rocla+ 18 janvier 2015 11:03

                Bonjour Cevenevive 


                Je vous livre cette très jolie chanson «  Charlie  » 

                Une  douceur  dans ce monde brutal .

                Bon dimanche à vous .


              • cevennevive cevennevive 18 janvier 2015 11:44

                Oui.


                Mais j’aime surtout « un violon, un jambon » (Quoiqu’il faille faire attention au mot « jambon » désormais...)

                Sur un air de country music, Gainsbourg célèbre l’amitié, la chaleur des rencontres et le partage.


              • Pale Rider Pale Rider 18 janvier 2015 12:35

                Au retour du culte protestant, je vous dis merci, cevennevive !
                La croix du Christ nous rappelle qu’il vaut mieux être disciple d’une victime expiatoire qu’amis avec les bourreaux. L’islam aussi peut comprendre ça.


              • CN46400 CN46400 17 janvier 2015 12:05

                C’est pourtant simple. Les lois de la République s’appliquent à tous, les règles d’une religion ne concernent que ceux qui croient à cette religion, point à la ligne.


                 (...)christianisme qui a dû endurer bien des avanies infligées au Christ.

                Veux-tu un bilan des « avanies » infligées par le christianisme au peuple français ?
                Rien n’empêche celui qui se sent offensé de convoquer les tribunaux de la République ! Cette justice-là, avec ou sans Taubira, me parait mieux opérante que la justice divine s’abattant sur les mécréants à coup de kalach......

                Parceque, selon moi, c’est bien la « mécréance » prolifèrante dans l’hexagone qui était visée chez CH, plutôt que les « croisés » de l’Occident.

                • philouie 17 janvier 2015 12:12

                  Parceque, selon moi, c’est bien la « mécréance » prolifèrante dans l’hexagone qui était visée chez CH, plutôt que les « croisés » de l’Occident.

                  Sans doute connaissez vous les commanditaires ....


                • Pale Rider Pale Rider 17 janvier 2015 12:37

                  @CN46400 : Il faut lire l’édito de Julliard dans le dernier Marianne. Il vous donne raison, et je suis d’accord avec lui. Il dit que l’Eglise Catholique aura dû subir une Révolution et se plier à la loi de 1905 pour devenir vraiment républicaine. Il lui aura fallu 150 ans.
                  L’islam y viendra donc s’il accepte de lâcher une partie de ses traditions. Le problème, c’est que, comme le disait Régis Debray il y a longtemps, l’islam vit son Moyen-Age APRES sa Renaissance. Il régresse. Il est malade (Meddeb ; Bidar, etc.) La République pourrait lui remettre les idées en place.
                  Quant aux tribunaux, ils existent. Mais comme quelqu’un le dit ici, les juges ont une curieuse façon d’arbitrer.
                  On pourrait en dire autant sur la pornographie, contre laquelle il existe un arsenal de lois susceptible d’envoyer en taule tous les fabricants de porno. Mais nos politiques et nos juristes en étant les premiers clients, voire les premiers protecteurs, la loi n’est pas appliquée.
                  Il n’y a pas qu’à Marseille (Kalach-City) que la loi est bafouée en toute impunité...


                • CN46400 CN46400 17 janvier 2015 12:50

                   Mais bien sûr, le poste de commandement des « croisés » est plutôt basé à l’Eysée, ou dans quelque ministère, voire base militaire, que chez CH repaire, depuis toujours, de mécréants convaincus. Et tellement convaincants que des millions de gaulois, toutes marques, et teintes, confondues, sont sortis de leur chaumières pour les enterrer.


                    Je comprend que certains musulmans, habitués à croire que la religion c’est l’état et vice versa, aient un peu de mal à comprendre que dans cet hexagone l’état, ses lois et la République passe avant la (les) religion(s), mais il faut s’y faire, et, dans l’intérêt de tous, le plus tôt sera le mieux.

                • philouie 17 janvier 2015 12:11

                  Car ce qui en ressort, c’est qu’il y a largement de quoi renvoyer Charlie Hebdo et pas mal d’autres journaux devant les tribunaux.

                  L’auteur,

                  Seulement il semble que les tribunaux ont débouté le CFCM lorsqu’il demandait que Charlie soit sanctionné pour ses insultes.
                  Personnellement, je le regrette et je pense que sur le coup la justice a manqué d’impartialité.


                  • maQiavel machiavel1983 17 janvier 2015 13:44

                    Grand merci pour cette analyse.


                    • tf1Groupie 17 janvier 2015 13:48

                      « Car ce qui en ressort, c’est qu’il y a largement de quoi renvoyer Charlie Hebdo et pas mal d’autres journaux devant les tribunaux. »

                      Tout-à-fait.

                      On entre dans une spirale, ou sur une pente glissante, car tous ces ministres veulent faire du zèle et rentrent dans la surenchère.

                      Les vibrants discours se succèdent, le parlement se disperse en ovations historiques, le gouvernement perd sa sérénité, le diable se frotte les mains.


                      • egos 17 janvier 2015 14:04

                        Crise de valeurs, alignement et trajectoire.


                        la dernière déclaration d’Obama conforte l’impression laissée par l’absence de son administration lors des cérémonies de commémoration dimanche à Paris, donnant pa là l’occasion à Paris d’afficher explicitement le jeu de ses alliances, exhibé au premier rang de la manif.


                        En cela rien de surprenant, au plan idéologique tout sépare encore,en surface, les idéaux républicains sublimés du valet et le pragmatisme conquérant de son maitre.


                        De façon quasi unanime les média us, y compris indépendants, affichent gêne et réprobation quant à la forme et au fond des caricatures de CH.


                        Il est édifiant de constater que CH est apparenté à une mouvance réactionnaire voire d’extrême droite sur Counterpunch et, pour ceux qui auraient écouté l’interview explosive de FoxNews s’entendre donner des leçons de sociologie politique (référence à l’ostracisme dont sont victime les musulmans & la nécessité future de les intégrer) 


                        CH est également décrit comme élément intégré du sytème, reflétant les orientation des classes dominates, malgré son faible taux de publication,

                        quoi d’étonnant à cela compte tenu du soutien constant des autorités depuis 1992 (politique, presse du Figaro Marianne à laquelle collaboraient la plupart dessinateurs, justice …)


                        La société américaine dans son ensemble, de ce point de vue exclut tout jugement de valeur, expose la cohérence des siennes et des moyens mis en œuvre pour maintenir son statut de puissance mondiale, 


                        à l’opposé de l’incohérence sous tendue par l’écho donné et l’exploitation aux récents évènements tragique intervenus à Paris.


                        Les moindres facteurs d’incohérence n’étant pas le succès d’une manif convoquée par le président, son 1er ministre, toute la classe politique et média réunis dans une unanimisme quasi corporatiste (une presse libertaire étant censée défier le pouvoir)

                        que l’interprétation des causes historiques et sociales ayant conduit les populations musulmanes (dont tous ne suivent pas les préceptes corniques à la ligne) à placer le dernier rampart de leur dignité sous le fardeau d’une religion par certains aspects archaïque et inacceptables.


                        La condition de démunie et de basané constitue à elle seule un cocktail détonnant à toutes les formes de xénophobie, stigmatisation, exclusion, ostracisation et reconnaissons le à la violence (par la juxtaposition de populations, sous classes « moyennes » exposées et nouveaux arrivants, ie la Floride des années 90 ou tout autre région du monde Brésil, Mexique, France ...)


                        lorsque s’y ajoute une composante ethno-culturelle, les conditions du choc frontal sont enfin réunies et c’est précisément la direction ou s’engage, nous engage Hollande et ce qui le soutirent et le suivirent.


                        L’Europe, à ce stade de son histoire s’échoue dans son incapacité à produire tout modèle philosophique, moral ou économique, 

                        sans discussion globalisation traduit un alignement total à Pax Amréricana

                        auquel les populations européennes solvables souscrivent dans les faits et pratiques quotidiens …


                        Malum quidem …


                        Reste à savoir, les semaines à venir seront riches de leçons, si après avoir entonné le chant du coq Hollande nous servira celui du cygne, et livreront, si des lois liberticides ne son pas promulgués entre temps, quelles engeances auraient pu nous propulser sur 1 trajectoire similaire à celles de l’Ukraine ou de la Syrie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès