Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Théorie du complot : révélation sur les responsables !

Théorie du complot : révélation sur les responsables !

Nous sommes des êtres irresponsables

Pourquoi après avoir parlé des croyances [1] et de l’utilité d’en prendre conscience [2], parler de la théorie du complot ? J’ai écrit un article sur la démocratie [3], mais parmi ceux qui l’ont lu, qui a retenu que nos sociétés véhiculent des croyances dont nous n’avons pas conscience ? Que ces croyances sont ancrées dans nos comportements et que nous ne savons pas en changer ? Ce sont les raisons qui nous conduisent à rejeter notre responsabilité sur un tiers lorsque quelque chose nous choque, et quoi de plus satisfaisant qu’un tiers inconnu qui complote secrètement à notre perte.

Nous assumons rarement nos responsabilités, nous disons que c’est la faute de Dieu, des hommes politiques et des médias qui nous manipulent, des professeurs, de notre femme, de nos enfants… C’est la responsabilité des autres parce que nous n’avons pas conscience de nos croyances. Prenons un exemple, vous travaillez dans une entreprise qui fait faillite et qui doit fermer. Vous n’y êtes pour rien, n’est-ce pas ? C’est la faute des enfoirés de patrons ou des abrutis d’hommes politiques. Pourtant, ce sont nos modes de vie, nos modes de consommation qui concourent à créer des multinationales qui emploient de moins en moins de monde et qui délocalisent à l’étranger, ce sont les intérêts que nous acceptons de payer sur nos emprunts qui concourent à nous ruiner et à nous faire travailler plus dans des sociétés de plus en plus robotisées. Vous me direz que vous n’avez pas choisi ? C’est vrai, mais qu’avez-vous fait pour changer vos comportements ? Quelles que soient les responsabilités de ceux qui vous ont inculqué les croyances sur lesquelles se basent nos sociétés, c’est à vous de les assumer. Et si vous ne les assumez pas, vous ne pouvez que les rejeter sur les autres. Vous me direz que tout le monde est pareil ! Bien sûr, mais si nous sommes tous irresponsables, ce n’est la faute de personne et nous ne changerons jamais rien !

La croyance en la théorie du complot c’est le report de notre responsabilité sur tout le monde, les médias, les hommes politiques, le diable, Dieu, les privilégiés, les islamistes, les anti-islamistes, tous, sauf nous ! La théorie du complot est le tiers sur lequel nous pouvons rejeter toutes nos fautes, c’est le tiers qui justifie nos croyances, notre incapacité à nous adapter, notre manque d’intelligence, notre bêtise. C’est le Satan des temps modernes.

Qu’est-ce que la théorie du complot ?

Un complot est une entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l'État, contre quelqu'un ou contre une institution. Les complots existent depuis toujours et nous avons connaissance de certains d’entre eux, comme par exemple celui qui a conduit à l’assassinat de Jules César. Mais, ils ne réussissent pas toujours, l’objectif de ce complot, préserver la république, n’a pas été atteint puisque l’assassinat de Jules César a précipité la création de l’empire Romain.

La théorie du complot est souvent associée aux événements du 11.09 : les deux tours percutées par des avions, l’effondrement de trois tours... Nous ne pouvons nier l’existence d’un complot qui a conduit à ces événements, mais si les tours s’étaient effondrées suite à un tremblement de terre ou à un autre phénomène naturel, nous nous contenterions de dire qu’elles n’étaient pas suffisamment résistantes et nous laisserions au hasard sa contingence normale, nous ne sommes pas capables de construire quelque chose qui résiste à tous les imprévus.

Lorsque nous cherchons à retracer l’histoire d’un événement complexe qui est la résultante de décisions sur plusieurs années, il n’est guère possible de désigner un responsable ou un groupe de responsables. Qui a déclenché la 2ème guerre mondiale ? Nous avons désigné un coupable, mais nous savons aussi que cette guerre est la résultante d’un enchaînement d’événements qui se répartissent sur plusieurs années, à commencer par la 1ère guerre mondiale. Il en va de même pour le 11.09, le gouvernement américain a désigné un coupable, mais nous ne saurons jamais analyser l’enchaînement d’évènements qui a conduit à cet attentat. Nous savons qu’il a servi de catalyseur à certaines décisions, mais ce n’est pas suffisant pour prouver une quelconque responsabilité.

Est-il possible que le 11.09 fasse partie d’un complot plus vaste, gigantesque, qu’une personne ou un groupe de personnes soit capable d’organiser de tels événements sur des dizaines d’années ? Des personnes qui seraient capables de prévoir les réactions de tout un chacun, d’avoir un objectif cohérent sur des dizaines d’années, de le propager à leurs remplaçants, de gérer des centaines d’intervenants secrètement dans tous les organismes étatiques ? Même Zeus n’était pas capable de le faire, mais avec les technologies modernes qui sait ! Et tout cela avec quel objectif ? Dominer le monde ? Mais s’ils sont déjà capables de tout cela, ils dominent déjà le monde ! Alors peut-être, nous pourrions le justifier par la folie comme celle de sir Hugo Drax [5] dans James Bond ?

Pour trouver un objectif plausible, ce sont sans doute les thèses de Pierre Hillard [4] qui sont les plus intéressantes. Pierre Hillard ne nous parle pas directement de complot, il préfère démontrer que nous nous dirigeons vers une uniformisation du monde, un nouvel ordre mondial. Malgré cela, l’ombre de la théorie du complot plane nécessairement sur cette volonté de nous amener, a priori malgré nous, vers un objectif d’uniformisation des individus.

Ses démonstrations débutent par des décisions datant de la révolution française. Cela laisse pensif sur la possibilité d’avoir une volonté unique de quelques individus qui se serait transmise de génération en génération. Par ailleurs, les intervenants dans le complot sont finalement très nombreux ce qui laisse rêveur sur la capacité d’organisation des instigateurs. En réalité, Pierre Hillard cherche et trouve des documents qui vont dans la direction qu’il attend. Il serait intéressant de connaître tous les documents qui vont dans une autre direction et qu’il n’a sans doute pas pris la peine d’étudier.

La théorie du complot n’est pas plausible… c’est une croyance du même ordre que de croire aux extra-terrestres. Nous pouvons être pour ou contre, cela ne nous donnera pas la réponse. Le seul intérêt d’y croire serait de nous déresponsabiliser pour nous empêcher de le contrer. Si un tel complot existait nous pourrions donc nous demander si ceux qui essayent de nous le faire croire ne sont pas impliqués. Pourtant, en dehors de toute croyance ou non dans un complot, il est impossible de nier la direction dont nous parle P. Hillard. Nous pouvons donc constater que nous suivons une stratégie qui nous mène vers un nouvel ordre mondial.

Et si cette stratégie était portée par nos croyances sociétales ?

Une stratégie, c’est l’art de coordonner des actions, de manœuvrer habilement pour atteindre un but. Dans l’environnement humain, les actions que nous prenons sont basées sur des croyances. Imaginons par exemple que mon objectif soit d’obtenir une augmentation de salaire, je peux définir une stratégie basée sur une manipulation de mes supérieurs, mais je ne pourrais jamais garantir que leurs réactions soient celles que j’attends ou qu’ils n’en aient pas connaissance. Je peux également décider de réaliser un travail parfait dans l’espoir que tôt ou tard cela me permette d’obtenir une augmentation. Dans ce dernier cas, je dépendrais également d’aléas que je ne maîtrise pas. Mais sur un temps suffisant long ma stratégie peut s’avérer payante. Cet exemple nous montre que l’objectif est indépendant de la stratégie, je peux mener une stratégie, basée sur la croyance qu’un excellent travail est payant, sans pour autant rechercher un quelconque objectif.

Nos sociétés sont porteuses de croyances qui correspondent à des stratégies et qui nous amènent implicitement à un objectif, même si nous n’avons pas conscience ni des croyances, ni de l’objectif. Au travers d’une entité impérialiste telle que l’OTAN qui est la plus grande puissance qui ait jamais existé, nous sommes capables de promouvoir nos croyances inconsciemment auprès de tous ceux qui résisteraient. Ces croyances sont par exemple celles de l’argent, des droits de l’homme et du libéralisme. Elles prennent effectivement leurs sources à la révolution française. Ainsi, lorsque nous protégeons la propriété privée et l’héritage, nous protégeons également l’empilement des richesses, les disparités entre des privilégiés et le reste de la population. Lorsque nous payons des intérêts sur les dettes nous favorisons un transfert de richesse vers un groupe de personnes de plus en plus petit. Le capital possédé par un petit groupe de personnes favorise la possibilité de créer des multinationales qui vont petit à petit détruire les petites entreprises qui ne pourront combattre les lobbies auprès des hommes politiques, les attaques pour acquérir leurs brevets… Nos modèles économiques qui décrivent notre société de consommation conduisent nos gouvernements à réagir dès que les indicateurs virent au rouge, de notre côté nous contribuons à les valoriser en consommant, souvent à crédit, des objets dont l’utilité est discutable. En adhérant aux principes de nos sociétés nous favorisons le conservatisme vis-à-vis de leurs croyances.

Ces croyances forment une stratégie qui n’est portée par personne en particulier mais qui va d’elle-même vers un objectif. Chacun à son niveau œuvre vers cet objectif d’uniformisation dont parle Pierre Hillard, les privilégiés en cherchant à s’enrichir, les hommes politiques en respectant les modèles basés sur ces croyances, les consommateurs en consommant, les lobbies en promouvant des guerres contre ceux qui vont à l’encontre de leurs intérêts créés par ces croyances… Nous sommes tous des enfants de la démocratie, nous œuvrons tous inconsciemment vers les objectifs communs d’uniformisation et d’accroissement des disparités.

Qui sont les comploteurs ?

Ainsi, la théorie du complot pourrait ne pas être un mythe, ses objectifs seraient ceux induits par la stratégie définie par les croyances véhiculées par ce que nous appelons nos démocraties. Ces croyances existaient à la révolution française, elles se sont enrichies avec la révolution industrielle puis avec l’hégémonie des États-Unis. Bien sûr certains en profitent plus que d’autres et ce sont eux qui sont les plus conservateurs. Ces personnes savent comment profiter de leurs privilèges, mais elles ne peuvent pas plus connaître la fin de l’histoire que nous, de la même façon que les nobles quelques dizaines d’années avant la révolution française n’auraient pas su prédire la fin de leurs privilèges.

La théorie du complot a donc une réalité, celle d’un complot qui nous mène vers l’uniformisation puis probablement vers une autodestruction de nos sociétés. Chacun avec un rôle particulier, nous sommes tous les comploteurs de la théorie du complot et nous contribuons tous à l’avènement d’un nouvel ordre mondial. Nous formons une organisation secrète puisque nous-mêmes ignorons pour quoi ou vers quoi nous œuvrons. Nous agissons tous contre la sûreté de l’humanité ou de l’État puisque nos croyances ne sont pas viables. Il est probable comme le pense P. Hillard et bien d’autres que nous nous précipitions vers une catastrophe qui nous empêchera d’atteindre l’objectif d’uniformisation ou qui sera provoquée par cet objectif.

Nous ne pourrons changer d’objectif qu’en changeant de stratégie, donc en changeant de croyances. Il n’y a qu’une seule échappatoire, que nous prenions conscience de nos croyances et pour cela que nous comprenions de quoi nous parlons [6]. Mais nous sommes irresponsables, non ? Donc, nous pouvons rester ignorants, de toutes les façons, ce ne sera pas de notre faute !

[1] « Réflexion philosophique : comprendre de quoi nous parlons ! » de Hervé BOURGOIS
http://phylogenese.blogspot.fr/2014/09/reflexion-philosophique-comprendre-de.html

[2] « Changer de discours pour changer de société » de Hervé BOURGOIS
http://phylogenese.blogspot.fr/2014/10/changer-de-discours-pour-changer-de.html

[3] « Enfants de la démocratie : l’histoire se répète ? » de Hervé BOURGOIS
http://phylogenese.blogspot.fr/2014/09/enfants-de-la-democratie-lhistoire-se.html

 [4] Une vidéo de Pierre Hillard qui donne une idée sur ses thèses passionnantes.
http://www.youtube.com/watch?v=enm9SvoEdIQ

[5] Pour les cinéphiles. Je n’ai trouvé qu’une version anglaise de mauvaise qualité.
http://www.youtube.com/watch?v=vcqrGANcaIQ

[6] Ouvrage de l’auteur : « De quoi parlons-nous ? »
http://phylogenese.blogspot.fr/p/list.html

Cet essai décrit comment nous continuons à sacrifier une partie de la population à des Dieux que nous ne nommons plus.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • pierre258 pierre258 17 octobre 2014 09:06

    Oui sans doute, nous participons tous du complot, par notre ignorance ! 

    Quand j’ai moi-même découvert que les livres d’histoire nous mentent depuis… depuis… euh… depuis ! quel profond dégoût pour mon ignorance et mon incapacité d’en sortir ! 

    Allez, haut les coeurs, tentons de trouver un nouveau guide plus honnête que Fernand Nathan, et partons redécouvrir un peu d’histoire de France : https://www.upr.fr/conferences/histoire-de-france

    • JL JL 17 octobre 2014 09:22

      Bonjour Hervé Bourgeois,

      nous sommes peut-être égaux en irresponsabilité mais pas en pouvoir.

      Et ça, ça change tout.

      Est-ce que vous connaissez la fable des animaux malades de la peste ? Vous devriez l’étudier, ça devrait vous plaire.


      • JL JL 17 octobre 2014 11:33

        Hervé Bourgeois,

        vous développez ici l’antithèse de celle développée par Olivier Labouret et présentée ce jour sur Agoravox par Philippe Vergnes.

        Il serait dommage que vous ne commentiez pas cet article autant qu’il serait regrettable que Philippe Vergnes ne commente pas le vôtre.

        En effet, qui, sinon deux auteurs qui publient simultanément deux thèses aussi exactement contraires sont les mieux placés pour se donner une crédibilité et infirmer la thèse ennemie, car il s’agit bien de thèses ennemies.


      • JL JL 17 octobre 2014 14:39

        Hervé Bourgeois,

        vos motivations seraient suspectes si vous ne commentiez pas la thèse développée par Olivier Labouret et qui invalide directement la vôtre.


      • JL JL 18 octobre 2014 09:04

        Hé bien Hervé Bourgeois,

        puisque je me suis institué dans le rôle de rapporteur entre les deux thèses, je sois recadrer ici le sens du propos que j’ai tenu sur l’autre fil :

        ’’Nous ne blâmons pas le capitalisme parce qu’il fomente l’inégalité, mais pour ce qu’il favorise l’ascension de types humains inférieurs.’’ NicolásGómez Dávila

        Ainsi, ce sont ces humains inférieurs qui fomentent les complots les plus gravissimes.

        CQFD


      • JL JL 19 octobre 2014 10:08

        Je me demande si les peuples ne sont pas vis-à-vis des pouvoirs (le système, l’establishment), comme des enfants vis-à-vis de leurs parents.

        J’explique : quoi que fasse un ascendant direct (père ou mère), son enfant ne le condamnera pas, au contraire ; il le protègera.

        Même si ce parent est de type humain inférieur, comprendre : peu vertueux, et c’est peu dire en l’occurrence (cf. mon com ci-dessus).

        Ainsi, je dis que les complots existent et que le peuple, résigné, ferme les yeux et se réfugie dans le storytelling et les fictions.

        Le rôle des médias : « Engranger l’insignifiant dans la mémoire des résignés. » Raoul Vaneigem
        Les films hollywoodiens sont des roses qui poussent sur le fumier de l’Amérique : l’industrie du cinéma est aux turpitudes de l’Amérique, ce que les lessiveuses sont à l’argent sale.


      • Agor&Acri Agor&Acri 17 octobre 2014 12:04

        @ l’auteur,

        il est difficile de cerner le véritable sens de vos propos car, selon les grilles de lecture de chacun, ils peuvent être interprétés très différemment.

        Votre analyse s’appuie sur des strates de réflexion distinctes,
        qui interfèrent les unes avec les autres,
        et ainsi vous nous demandez d’accepter des liens de causalité entre des éléments qui ne se situent pas sur le même plan.

        Prenons la métaphore d’un match de foot dont le résultat est controversé.
        Les causes possibles sont :
        1/ Les règles du Football
        qui permettent que des tricheries ne soient pas punies
        (ex : les « mains » célèbres de Maradona ou de Henry)
        2/ La FIFA
        dans son rôle ambigü de gendarme/régulateur/ étouffeur de scandale
        3/ l’arbitre,
        qui a pris la décision de...ou de ne pas.
        4/ Le (ou les) joueurs
        à l’origine de l’acte d’anti-jeu
        5/ Le public
        qui cautionne le fonctionnement d’un système où l’argent est roi et où l’esprit sportif est poussé du pied sous les bancs de touche pour laisser tout l’espace à l’audimat, au mercantilisme, au business.

        Alors, pour revenir à votre article,
        « révélation sur les responsables ! »
        que constate-t-on ?
        Vous choisissez de désigner comme responsable.......le public.

        "Chacun avec un rôle particulier, nous sommes tous les comploteurs de la théorie du complot et nous contribuons tous à l’avènement d’un nouvel ordre mondial."

        Je ne dirai pas que vous avez complètement tort.
        Mais je constate que votre conclusion repose sur un choix,
        non pas arbitraire,
        mais ciblé sur un des composants du problème (le public)
        et que, par ce biais, les autres protagonistes se retrouvent comme exonérés de leurs responsabilités.

        Le danger,
        pour celui qui suit votre raisonnement,
        c’est d’en vouloir à son prochain de « jouer le jeu » du Système
        (= engagement dans une lutte horizontale)
        et de s’opposer par principe aux lanceurs d’alerte qui révèlent des manoeuvres concertées émanant de commanditaires ou de cénacles plus ou moins officieux
        (= détournement de la lutte verticale)

        Voilà pourquoi je trouve votre théorie ambigüe.
        .
        « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment » - Malcolm X


        • non667 17 octobre 2014 15:06

          au troll hervé :
          non ! non ! il n’y a pas de complot . par contre il y a bien des armes de destruction massive ! smiley smiley smiley smiley

          aux autres :
          il y a bien complot ! et cela depuis plus de 4500 ans ! il est intrinsèque /implicite au judaïsme .
           voir chapitre XVII de la genèse ! = peuple élu qui par la ruse (infiltration comme des coucous pire, des ca.....,circoncision , mariage endogamique ) et l’aide de leur dieu perso leur permettra de devenir les maîtres du monde !


          • Hijack Hijack 17 octobre 2014 23:01

            Vu le titre, je me doutais que ça ne devait pas voler haut  ... J’ai lu vite fait en diagonale et suis tombé sur le 911 et je prends donc cette paragraphe de l’auteur :
            .
            "La théorie du complot est souvent associée aux événements du 11.09 : les deux tours percutées par des avions, l’effondrement de trois tours... Nous ne pouvons nier l’existence d’un complot qui a conduit à ces événements, mais si les tours s’étaient effondrées suite à un tremblement de terre ou à un autre phénomène naturel, nous nous contenterions de dire qu’elles n’étaient pas suffisamment résistantes et nous laisserions au hasard sa contingence normale, nous ne sommes pas capables de construire quelque chose qui résiste à tous les imprévus."
            .
            Si, dans un tremblement de terre 2 tours s’effondrent, ce serait ma fois normal, si dans le même secteur, d’autres tours s’effondrent ... pour continuer la comparaison avec le 11/09, imaginons que lors d’un séisme, seulement 2 tours tombent dans un secteur donné (dans ce cas, de sérieuses enquêtes seraient diligentées et tout ce qui s’ensuit dans les règles de l’art avec sanctions, dédommagements et surtout compréhension du manquement qui a fait que ces 2 tours n’aient pas tenu comme leurs voisines) /// ajoutons à ces invraisemblances qu’une 3ème tour tombe toute seule (comparaison avec la tour 7 autour du WTC) alors qu’elle n’a pas été touchée par le séisme ... là ce serait l’affaire du siècle sur laquelle, l’auteur n’aurait peut-être même pas tiqué. Dans ce cas, normal qu’il trouve aisé de parler de théorie du complot. Car la théorie du complot serait plutôt dans son camp.
            .
            J’enfonce le clou : supposons également (comme pour le 911), que les 3 tours tombées durant ce séisme, dont une loin du secteur touché, aient le même propriétaire, qui plus est, s’était assuré comme par extraordinaire, contre les tremblements de terre ... (même si ça n’existe peut être pas dans la réalité, mais juste comme image dans mon exemple). Si l’auteur trouve ça normal, que pouvons nous comploter pour le faire réfléchir un tout petit peu ???
            .
            Je n’ai parlé que de mémoire.
            .


            • SamAgora95 SamAgora95 18 octobre 2014 00:14

              En voilà un que les comploteurs ont choppé, ils ont réussi à lui faire haïr le mot lui-même « COMPLOT ». De sorte que maintenant ils peuvent comploter tranquillement, puisque le peuple lui même s’autocensure et ne s’autorise plus la critique. 


              Grace à ce stratagème enfantin mais qui à l’air de fonctionner chez certains esprits manipulables ! imaginez la possibilité d’un complot est devenu un fantasme inavouable qui les classe automatiquement dans le groupe des fous à interner d’urgence !

              Une barrière en acier trompé c’est formé entre leur esprit critique et l’utilisation de ce mot « COMPLOT » ! BEUR quelle horreur (ce mot devrait être supprimer du dico)

              Les attantats du 11 septembre 2001 ? ...et si c’était un compl... AU SECOURT UN COMPLOTISTE...UN FOU...APPELER LA POLICE...BUSH REVIENT NOUS SAUVER DE CES AFFREUX COMPLOTISTES.

              • christophe nicolas christophe nicolas 18 octobre 2014 00:25

                Purée, que de psychologie...


                La théorie du complot est vieille comme les comploteurs... des templiers à Kennedy...

                Le WTC, on peut dire que c’est un complot du NIST où alors c’est qu’ils avaient des choses plus urgentes à saboter, par exemple des machines à fusion froide.

                Le complot existe depuis que le mauvais esprit existe, il se dissimule et il faut le démasquer, ainsi le criminel, le voleur et l’escroc mentent et créent naturellement un complot.... les exemples typiques sont un directeur d’exploitation dans les ententes pour les marchés publics.... c’est normal, il ne veut pas finir en prison. Les réseaux fonctionnent souvent ainsi, avec des petits secrets inavouables, et cela crée un rejet des gens honnêtes à qui on donne les taches ingrates.

                Si c’est une erreur de jugement de bonne foi, ce n’est pas un complot mais ça le devient si il y a refus de la vérité, car fatalement, cela nuit à quelqu’un...

                Une femme adultère complote si elle cache une liaison... c’est le plus vieux complot du monde...

                Les ovnis sont prouvés le complot vint du mensonge qui fut de parler d’inversion de température

                Les apparitions mariales sont prouvées, le culte de l’argent est donc un grave péché, Dieu devant être servi en premier, la vérité est un devoir alors, pourquoi risquer de se damner en niant son existence sans se renseigner ?

                Le magouilleur qui veut se prémunir fait une stratégie qui crée le complot. A l’origine, il prend les autres pour des crétins, c’est un orgueilleux. Un objectif dissimulé sciemment peut créer une manipulation sauf si les personnes ne peuvent comprendre, par exemple des enfants d’où parfois, des managements paternaliste hypocrite, type « famille ».

                Avec la vérité, le bon esprit et reconnaître ses erreurs, nul ne peut être accusé de complot.

                Les gens sont plus difficile à manipuler qu’autrefois, c’est cela qui a changé. Pour les erreurs collectives, on ne peut pas parler de complot mais sans la capacité d’avouer les erreurs, ça finira en complot, forcément. Le rédempteur est incontournable et certains ont voulu le contourner d’où une ambiance comploteuse.

                Même l’église, en ne révélant pas le secret de Fatima à créé la suspicion.... c’était pour guérir le mal qui allait saisir le monde.... le mensonge stratégisé rendu nécessaire pour ceux qui pratique le meurtre à cause de société de l’information.

                Le complot le plus célèbre, c’est la crucifixion de Jésus, c’est un complot pour l’assassiner avec dénonciation, faux témoignage, mauvaise foi, haine, indifférence, raison d’état...


                • vesjem vesjem 18 octobre 2014 01:05

                  hervé , tu es un comploteur « anti-complot »
                  pour qui travailles-tu ?
                  tu nous prendrais pour des billes ?


                  • gaijin gaijin 18 octobre 2014 07:58

                    " Est-il possible que le 11.09 fasse partie d’un complot plus vaste, gigantesque, qu’une personne ou un groupe de personnes soit capable d’organiser de tels événements sur des dizaines d’années ? Des personnes qui seraient capables de prévoir les réactions de tout un chacun, d’avoir un objectif cohérent sur des dizaines d’années, de le propager à leurs remplaçants, de gérer des centaines d’intervenants secrètement dans tous les organismes étatiques ? "
                    a ben c’est sur ça ne peut pas arriver ........
                    prenons un exemple a plus petite échelle :
                    le mensonge sur le nuage en 86 : tous les acteurs des médias savaient , tout les gens qui bossent dans le nucléaire savaient , tous les marins savaient , les pilotes , opérateurs de tours de contrôle , tous les gens qui bossent pour ou avec la météo , tous ceux qui comme moi étaient devant leur poste de télé au moment de la première annonce au jt quand la météo a donné une carte des vents différente ....
                    et pourtant l’illusion médiatique est passée personne n’a écouté les quelques complotistes ( le mot n’existait pas encore ) qui ouvraient leur gueule et on a laissé les gens bouffer leurs salades ramasser les champignons ......etc

                    les complots n’existent pas parce que quand même s’ils existaient ça se saurait .......
                    on nous enfumerait ?
                    a l’insu de notre plein gré ?

                    ben non pas a l’insu de notre plein gré mais avec notre complicité passive

                    et là je suis d’accord nous sommes responsables !
                    nous devons réintégrer notre responsabilité individuelle dans nos actes et en particulier dans ce que nous faisons avec notre portefeuille qui est l’arme de destruction massive la plus répandue et la plus ignorée


                    • edouard 18 octobre 2014 16:45

                      En fait il n’existe ni complotistes ni comploteurs....

                      Le complot implique le secret et à notre époque tout absolument tout est sur la table...
                      Dans les médias, sur Internet, romans, témoignages tout est visible...suffit de piocher.
                      La réalité c’est que depuis 1913 date de création de la FED, le cartel des 8 familles ( Rothschild, Rockefeller, Morgan, Warburg...) oeuvre à l’installation du NOM, c’est officiel, consultable...
                      Bilderberg,Trilatérale, CFR, Skull and Bones... on connait participants, thèmes et même décisions.
                      On ne peut échapper , en direct et en gros plan, aux effets de ces décisions : guerres, false flag, krachs boursiers, accidents voire séismes.
                      En 1943 nos grands parents pouvaient ignorer les camps de concentration et les bombardements meutriers, aujourd’hui à Gaza on assiste ,sans pouvoir détourner les yeux à la synthèse d’Auschwitz et de Dresde.
                      Même pour le 11/9 on commence à comprendre le pourquoi et le comment de ce gigantesque false flag.
                      Donc il n’existe finalement que des cons peloteurs , les gens manipulés par le groupe des 8 , des politiciens, journalistes, artistes... qui sont payés pour engourdir la masse en lui racontant des histoires de plus en plus rocambolesques.


                      • vesjem vesjem 19 octobre 2014 09:39

                        hervé est un troll de désinformation infiltré , nuisible à A V


                        • Hervé Hum Hervé Hum 21 octobre 2014 23:43

                          AgorAcri répond très bien à l’impression que me donne la lecture de votre article.

                          Reste deux choses, concernant les attentats du 11/09, les faits sont ce qu’ils sont et montrent qu’il à y bien eut complot. La preuve simple en est le secret d’état qui continue d’entourer ces évènements. Sachant que tout secret est par définition complotiste. C’est factuel cher auteur !

                          L’autre chose et qui va vous donner matière à réflexion philosophique, consiste à regarder les évènements selon le ’temps d’avance« et donc le »temps de retard" dans l’action. Ceci car c’est selon que vous disposez du temps d’avance ou non qui fera de vous le maître du jeu ou l’esclave.

                          voyez, c’est ici que tout se rencontre et s’explique, l’intérêt du complot réside essentiellement à prendre un temps d’avance sur les autres dans l’action ou autrement dit aussi, l’initiative.

                          C’est la différence essentielle entre ceux qui domine et ceux qui sont dominés, le temps d’avance. Les premiers prennent toujours l’initiative de l’action quand les seconds réagissent à l’action et sont donc continuellement dépendant de l’initiative des premiers. C’est ici que réside l’intérêt des attentats du 11/09, prendre l’initiative de l’action et entrainer les autres de manière à ne pas leur laisser le choix, le temps de la réflexion. Ensuite il s’agit de maintenir toujours ce temps d’avance.

                          Bref, la stratégie pour dominer consiste toujours à avoir un temps d’avance sur ses adversaires, le nec pus ultra étant de laisser croire l’inverse à son adversaire.

                          Or, il est un fait avéré de notre monde actuel, c’est que les moyens de communications ont effacé ou sont en train d’effacer ce temps d’avance dont disposaient jusqu’à ce jour ceux dont l’ambition est de dominer les autres. Et cela est un changement non pas de stratégie, mais de structure sociale aboutissant à une transformation de la société telle que les dominants d’hier sont sur le point de se retrouver les dominés de demain. Leur drame est qu’ils ne peuvent rien contre cet état de chose, même si à l’heure où j’écris ces lignes tout laisse penser le contraire.

                          La question étant de savoir si j’ai effectivement un temps d’avance ou non ?!

                           :->

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Hervé BOURGOIS


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès