Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Todd et Charlie (5ème partie) : vers une guerre des religions (...)

Todd et Charlie (5ème partie) : vers une guerre des religions ?

Au fond, c’est bien la crainte qu’exprime ce livre. Emmanuel Todd semble craindre une véritable guerre de religion moderne contre les Français de confession musulmane, qui trouve une forme d’actualité avec les récents évènements en Corse. Mais si sa crainte est sincère, je persiste à penser qu’il ne réunit pas des éléments assez solides pour étayer sa thèse.

 
L’islam comme bouc-émissaire moderne ? 
 
Pour Todd, « l’islam est bien le bouc émissaire d’une société qui ne sait plus quoi faire de son incroyance et qui ne sait plus si elle a foi en l’égalité ou l’inégalité (…) cette islamophobie (…) est un peu modérée par un reste du sentiment universel hérité de l’Eglise, mais elle tend à être dopée par l’échec de l’euro, qui rend les couches dominantes anxieuses et les lance à la recherche d’un bouc émissaire, l’islam évidemment (…) Ce qui est réellement troublant, est l’obsession de l’islam, le discours laïciste frénétique qui se répand dans la moitié supérieure de la pyramide sociale, et qui est beaucoup plus inquiétant, au fond, que l’incrustation du vote FN dans les milieux populaires  ». Avec Pegida ou les initiatives contre la circoncision, il pointe le rôle de l’Allemagne, ce modèle dit supérieur, quand « le monde arabe est perçu comme inférieur (…) l’Europe de tradition luthérienne joue un rôle particulier de catalyseur de l’islamophobie ».
 
« Comme les juifs européens vers 1930, les musulmans de France n’existent pas. La catégorie religieuse est posée comme dénominateur commun d’un ensemble d’hommes et de femmes qui appartiennent à des groupes différents (…) si la société globale vous met dans un sac portant l’étiquette musulman, vous vous sentez musulman (…) le repli n’est pas voulu, il est imposé par une logique économique qui perturbe les mécanismes d’assimilation  ». Il note néanmoins que « des conceptions différentes du statut de la femme séparent les universalismes européen et musulman » mais pour lui, « les beurs des banlieues sont français et ont déjà, en termes de mœurs, fait les neuf ou les dix dixièmes du chemin vers une conception égalitaire des statuts de l’homme et de la femme » Pour lui, l’antisémitisme des banlieues vient d’un « universalisme que son incapacité temporaire à assimiler ou à se fondre rend raciste  ».
 
 
La France en question ?
 
Todd rend hommage à la France, qui compte « plus de citoyens d’origine musulmane, africaine, juive ou chinoise que dans toute autre nation européenne (…) Cette France fantaisiste et disciplinée, anarchiste en son cœur mais autoritaire par son Etat et par son Eglise, fascinait l’Europe, non seulement par sa devise (…), mais par sa diversité culturelle, supérieure à celle de toute autre nation  ». Il fait un lien (inégalitaire) entre nazisme et religion en Allemagne. Mais « au cœur du bassin parisien, une structure familale libérale et égalitaire régulait les conduites sociales ; en Allemagne, une structure familiale autoritaire et inégalitaire les orientait en un sens opposé  ». Même s’il ne l’évoque pas explicitement, il semble craindre qu’une France  plus inégalitaire et autoritaire, ne suive, un peu, la voie de l’Allemagne.
 
Il vise « le discours néo-républicain, qui exige laïcité et unanimité  ». Mais l’unanimisme est plus économique et européen et moins sociétal, où le débat reste vif et plutôt mieux accepté. Mais, il n’a sans doute pas tort de dire que « tout ciblage supplémentaire de l’islam comme coupable n’aboutira qu’à faire de lui un idéal d’évasion » et que « l’islamophobie a son rythme propre. Dans la mesure où elle rejette symboliquement les musulmans hors de la communauté nationale, elle est cause autant qu’effet de terrorisme  », même s’il faut veiller à ne pas rejetter toute responsabilité sur la société. Enfin, je persiste à penser que « l’islamophobie, bourgeoise inégalitaire  » est très marginale et que la réaction de la société française aux attentats est plutôt rassurante, les excès sécuritaires étant plus politiciens qu’autre chose.
 
Même si je pense que Todd prend des raccourcis, notamment par le mélange des questions identitaires et économiques, et qu’il généralise des comportements marginaux, son cri d’alarme n’est pas inutile et il pose aussi des questions intéressantes sur notre société. Conclusion demain.
 

Source : « Qui est Charlie ?  », Emmanuel Todd, Seuil


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 29 décembre 2015 13:00

    Une guerre contre l’Islam n’est pas une guerre contre une religion, mais contre un système religieux, politique, juridique et social, qui encadre tous les aspects de la vie du Croyant et qui place Allah au-dessus de toutes les institutions humaines (constitution, gouvernement, Chambres, Codes, lois, décrets, règlements, etc.), ce qui le rend incompatible avec la démocratie et avec la République, où la légitimité du pouvoir est réputée émaner du peuple. 


    • La mouche du coche La mouche du coche 30 décembre 2015 18:41

      Comme Zemmour, comme Finkelkraut, comme BHL, Emmanuel Todd ne SOUHAITE que la guerre entre les peuples (En réalité il ne fait qu’en parler, mais en en parlant, il l’installe dans les esprits, dans le but qu’elle s’accomplisse). Ces gens là sont des fauteurs de guerre.


    • lsga lsga 29 décembre 2015 14:41

      La guerre des religions est terminée, c’est la science qui l’a emporté.
      L’Islam suit le même chemin que le Christianisme : celui qui mène au Mac Donald et au Super Marché. 


      • Phoébée 29 décembre 2015 21:12

        @lsga
        Il y a des moments où des baffes dans la gueule des exégètes modernes du marxisme mériteraient des baffes dans la gueule. smiley


      • toubab 29 décembre 2015 14:55
        Cette année, certains pays musulmans ont décidé d’interdire Noël.

        En Somalie, les autorités ont officiellement interdit Noël. Le 23 décembre, le gouvernement de cet État africain à majorité sunnite a fait comprendre que les fêtes chrétiennes étaient inacceptables voire dangereuses.

        « La Somalie ne fêtera pas Noël pour deux raisons. Premièrement, toute la population est musulmane — il n’y a aucune communauté chrétienne dans le pays. Deuxièmement, Noël est pour les chrétiens et pas pour les musulmans », a expliqué le président du parlement.

        Même si cette interdiction est récente, dans les faits les fêtes chrétiennes étaient célébrées très discrètement depuis l’instauration de la loi islamique dans le pays en 2009.

        Au Brunei, le gouvernement a interdit Noël mais aussi introduit une responsabilité pénale et des amendes pour violation du décret d’interdiction. Les « malfaiteurs » pourraient faire face à une amende de 20 000 dollars et/ou cinq ans d’emprisonnement. Il est officiellement interdit de décorer les maisons et les arbres de Noël, de porter des bonnets et de souhaiter joyeux Noël.

        Le sultan brunéien Hassanal Bolkiah explique cette interdiction par le fait que la fête et ses symboles « portent préjudice à la religion musulmane ».
        Rappelons que le 1er mai 2014, le Brunei avait fait entrer en vigueur son nouveau code pénal basé sur la loi islamique. Il prévoit par exemple la lapidation pour adultère, qu’on coupe une main aux voleurs et interdit la vente et la consommation d’alcool.

        Les utilisateurs des réseaux sociaux ont vivement réagi à ces nouvelles lois : les Brunéiens ont par exemple lancé sur Instagram l’initiative #MyTreedom, qui consistait à publier des photos et des commentaires en faveur de Noël et des chrétiens.

        Le 21 décembre, le Tadjikistan a rejoint le groupe des pays « anti-Noël ». Il y est désormais illégal d’utiliser des feux d’artifice, de préparer des plats de Noël, d’offrir des cadeaux ou de recueillir des fonds pour la fête. Il est également défendu de décorer des arbres artificiels ou vivants dans les écoles et les universités.

        Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/presse/20151229/1020639841/noel-somalie-brunei-tadjikistan-interdiction.html#ixzz3viYrURKV




        • lsga lsga 29 décembre 2015 14:59

          mais c’est super ça ! on devrait s’en inspirer !


        • Phoébée 29 décembre 2015 21:14

          @lsga

          Sauf que noël est devenu une fête consumériste chez nous et pas chez eux pauvre connard ! 


        • julius 1ER 29 décembre 2015 15:47

           l’islam est bien le bouc émissaire d’une société qui ne sait plus quoi faire de son incroyance et qui ne sait plus si elle a foi en l’égalité ou l’inégalité 


          @l’auteur, 
          lorsque l’on manie les concepts il faut veiller à ce qu’ils aient un bon ancrage dans les réalités sinon c’est l’explosion en vol !!!!!

          Islam bouc émissaire ?????certainement mais pas seulement ....c’est devenu le raccourci et aussi l’image d’Epinal commode de la désintégration du modèle social français basé sur l’omniprésence de l’etat français dans le développement économique or quand le développement économique est au abonnés absents sûr qu’il est facile de stigmatiser des pans entiers de population !!!!

          il est clair que depuis la chute du mur, la diabolisation de l’Islam a pris le relais de l’anticommunisme primaire pas besoin d’être énarque ou polytechnicien pour le savoir encore que ????

          c’est l’hyperconcentration du Capital le problème et la cause du chômage de masse aussi l’élite qui dirige le pays et que l’on peut qualifier d’oligarchie le sait fort bien et use de tous les artifices dont l’Islamophobie et le terrorisme pour travestir cette terrible réalité qu’est l’accaparement des richesses par une une ultra-minorité ..... or pour inverser cette dynamique mortifère l’Etat est malheureusement le seul outil à la disposition des peuples pour reprendre le contrôle de l’économie encore faut-il que les données soit clairement posées ...... on peut dire qu’actuellement ce n’est pas le cas et je ne vois pas de force ou de mouvement allant dans le sens d’une plus grande émancipation du peuple , les mouvement iraient plutôt en sens inverse !!!mais la partie est loin d’être jouée !!! 

          • César Castique César Castique 29 décembre 2015 16:05

            @julius 1ER

            « ...c’est l’hyperconcentration du Capital le problème et la cause du chômage de masse aussi... »


            Bon d’accord, mais ça ne rend pas l’Islam compatible avec la République et la démocratie, et ça ne fait pas des « eux musulmans », des « nous » qui mangent comme nous, qui boivent comme nous, qui, comme nous, accordent des libertés à leurs femmes et à leurs filles, et qui, comme nous, marient des hommes entre eux. Bref, en quelques mots, des ressortissants d’une autre planète.

          • julius 1ER 30 décembre 2015 09:49

            @César Castique


            ave Cesar.... est-ce que tu fréquentes beaucoup de musulmans ????

            ceux que je connais boivent de l’alcool et mangent du porc et ne se sentent pas plus musulmans que moi je me sens catho .... bien que j’ai été baptisé et fais ma communion dans mes jeunes années !!!!
            « 
            mettre l’accent sur »des points de détail "comme dirait l’autre, c’est prendre la lorgnette du mauvais côté !!
            ce que je vois au jour d’aujourdhui c’est que des femmes musulmanes vont se battre avec des armes de guerre contre Daesh pour ne pas finir esclave.....et les musulmans se faire massacrer par centaines par cet état terroriste .... çà c’est ce que je vois alors croire que la guerre civile est arrivé parceque il y a des gens qui se font caillasser dans les banlieues cela existe depuis 50 ans et il y en a qui feignent de découvrir que la vie en banlieue, c’est pas le pied !!!

            ces femmes qui se battent méritent tout mon respect ...c’est autrement plus courageux que les hystériques du clavier genre Malko qui sèment leur haine mais sont incapables de bouger leur cul et d’aller vraiment combattre Daesh sur le terrain cad en Syrie ou en Irak .....il préfèrent imaginer des ratonnades en banlieue c’est bcp moins dangereux !!!!!

            ce que je constate au delà de l’hystérie sécuritaire qui nous enfume depuis quelques années c’est que 2 attentats par an ce n’est pas la guerre .... ce sont des problèmes de fond à traiter (chômage et misère)
            par contre lorsque l’on aura 1 ou 2 attentats par jour on pourra déclarer la patrie en danger !!!

             mais pour en arriver là il faudrait déjà que en face il y ait une véritable armée et là le compte n’est pas bon .......
            alors il faut raison garder et arrêter de prendre mon cul pour une enclume !!!!!


          • César Castique César Castique 30 décembre 2015 17:12

            @julius 1ER


            C’est une façon de voir, ce n’est évidemment pas la mienne. Ce que je vois moi, ce sont quelques dizaines de millions de +NOUS+ Français et assimilés (race blanche, culture de matrice chrétienne, origine indo-européenne) et millions de +EUX+ musulmans, qui ne deviendront pas plus des +NOUS+ que nous ne deviendrons des +EUX+, puisque, tous ensemble, nous représentons, ce que, réciproquement, nous ne voudrions être à aucun prix.


            N’oublions jamais non plus que musulmans, catholiques et juifs ont vécu côte à côte, en Espagne, pendant sept cents ans, sans se mélanger, ce qui fait qu’au bout de deux bonnes douzaines de générations, les « de souche » ont pu virer les « intrus » sans problème d’identification. A titre indicatif, sept cents ans, c’est la durée qui nous sépare de Louis X, dit Le Hutin, et du pape Clément V


            « ce que je constate au delà de l’hystérie sécuritaire qui nous enfume depuis quelques années c’est que 2 attentats par an ce n’est pas la guerre ... »


            Moi, l’hystérie sécuritaire, je ne la perçois nulle part, sauf peut-être dans les gesticulations d’une caste complètement discréditée, qui fait semblant, et qui n’est donc pas contagieuse.


            « ce sont des problèmes de fond à traiter (chômage et misère) »


            Si le chômage et la misère étaient à l’origine des attentats, ils auraient été le fait de « bouseux » du Cantal, de la Creuse et de l’Ariège, parce que la vraie misère de la France, la vraie de vraie, c’est là qu’elle se trouve - pas dans le 9-3 -, et personne n’y crame de bagnoles et n’y casse des abribus.


          • JL JL 29 décembre 2015 18:56

            Cet auteur, qui a postés sur AV 790 articles en 7 ans, reçu près de 25 000 commentaires, n’a plus répondu depuis le 17 septembre 2011 après avoir posté 69 coms.


            Comme je lui ai signalé des graves erreurs d’interprétations dans les citations qu’il attribue à Emmanuel Todd, et qu’il n’a pas daigné répondre, j’estime qu’il se moque du monde.

            • Jonas 30 décembre 2015 00:20

              « Ce qui est réellement troublant, est l’obsession de l’islam »

              Peut-être que si le discours des prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France était un peu moins virulent contre les femmes, les chrétiens, les juifs, les choses se présenteraient-elles mieux ?
              http://islamineurope.unblog.fr/


              • fred.foyn Le p’tit Charles 30 décembre 2015 10:36

                Les guerres des religions ont toujours existé...Nous sommes en plein dedans il me semble.. ?


                • elpepe elpepe 30 décembre 2015 11:43

                  on voit que l auteur est bien a l abri, et s assure d un bon petit discours moralisateur, socialo bourgeois.
                  bon alors, quelques points a soulever
                  - combien de Musulmans travaillent dans la fonction publique ?
                  - pour ceux qui ne travaillent pas combien sont vraiment dans la difficulte, car nos jeunes terroristes on des parents qui vivent dans de jolis pavillons en banlieu
                  - combien de musulmans et africains exprimee en terme de pourcentage de la population totale
                  - combien de pauvres musulmans
                  - combien de pauvres caucasiens
                  - combien de pauvres non musulmans

                  Toutes ses statistique sont totalement interdites right ?

                  mon sentiment est qu il existe un raciste blanc institutionnalise et communautarise au sein meme de l etat. ce qui explique que les gens que je vois dans la rue en grande difficulté sont essentiellement blancs, correct ou non ?

                  Donc l auteur veut demander encore plus a ces gens qui meurt de faim dans la rue, de bénir son cul par exemple ?


                  • JL JL 30 décembre 2015 12:38

                    @elpepe,

                     
                    l’auteur a trouvé un excellent média pour diffuser largement ses billets et se moque visiblement de ce qu’en pensent les pauvres pékins qui se donnent la peine de les lire.

                    Agoravox qui n’a pas de ligne éditoriale ni de comité de lecture, ne vaut que par les échanges entre les intervenants, tantôt auteurs tantôt commentateurs ; mais c’est aussi ce qui fait sa richesse, et c’est pourquoi nous devrions boycotter ce genre d’auteurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès