Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Toi aussi achète des amis et fais la révolution

Toi aussi achète des amis et fais la révolution

Il est totalement interloqué lorsqu'il lit cette annonce publicitaire :"Toi aussi achète des amis. Sur un ton léger il passe alors en revu deux sortes d'amitié, la gratuite et la payante ! C'est le prétexte qui lui permet de revenir sur le role des médias, de personnalités médiatiques, des réseaux sociaux et des intérêts de ceux qui tiraient les ficelles de ces "révolutions".

Il eut une réaction épidermique, suivie d'un tremblement et d'une diarrhée verbale que les spécialistes nomment du nom scientifique de « Syndrome de Tourette ». Cet état second est arrivé lorsque qu'il a lu dans une publicité sur le net ce message publicitaire qui disait : « Vous aussi achetez des amis ».

L'Homme lui-même était devenu un produit de consommation ! La stupeur arrive à son comble lorsque qu'il apprend que l'on peut grâce à internet, louer des amis ! Non il ne s'agissait pas de prostitution, pratique répréhensible selon le pays. Non il s'agissait bien de louer moyennent euros, de... l'amitié. Cette amitié sera certainement à l'amitié d'un Castor et Pollux, d'un Montaigne et La Boétie, ce que la relation avec une prostituée est à la relation amoureuse. Mais le fait été là, tous les esseulés pouvaient louer des amis ? Avoir des amis c'est important ça donne de la consistance à la vie ! Adieu Descartes et le philosophique : « Je pense donc je suis », il n'est plus ! Bonjour le pragmatique que n'importe quel S.D.F édenté ou quelques Rmiste souffreteux vous confirmera par ce constat : « Je consomme donc je suis », je ne consomme pas, donc je n'existe pas, je n'existe presque plus, me voilà transparent, me voilà ectoplasme !

Comment avoir de ces amis si l'on est désargenté ? Et bien ce n'est tout bonnement pas possible, du moins pour ce genre d'amitié ! Le syndrome de Tourette failli le reprendre mais il s’estompât, un sentiment d'Humanité se fraya alors un passage sur le chemin de son cœur avant de l'envahir tout entier ! Car toujours en pianotant sur le net, il découvrit qu'il existe d'autres amitiés moins coûteuses et même, totalement gratuites ! Cette amitié désintéressée l'on pouvait la trouver sur les réseaux sociaux ! Sur ces réseaux on pouvait avoir des amis à la pelle, par milliers et même des dizaines de millier sans débourser autre chose que son forfait internet ! Des amis à qui on pouvait confier tous ses secrets, on pouvait narrer au jour le jour avec photo à l'appui tous les petits bouleversements du quotidien, de la naissance d'un nouvel amour à celui d'un enfant ou de la prochaine teuf ! Ces milliers d'amis on pouvait se confier à eux comme à son meilleur copain ou copine ou pouvait parler de tout, même de révolutions !

D'ailleurs grâce à ces amitiés gratuites des révolutions ont vu le jour dans les pays arabes Du moins c'est ce que l'on avait tenté de lui faire croire car derrière la gratuité de puissants amis argentés tiraient les ficelles ! La déception reprit le dessus, la dépression le guettait lorsqu'il se rendit compte que l'argent et l'intérêt de certains pays étaient le véritable moteur de ces révolutions ! Certains internautes, de vrais faux amis, ceux-là, étaient payés pour intervenir sur le net et nombre d'entre eux n'habitaient pas le pays où avait lieu la « révolution ! » Les journalistes du monde entier et la chaîne Qatarie Al Jazeera sera mise à contribution pour propager la bonne nouvelle :"Le printemps arabe est en marche !"

Le premier nom donné à cette révolution était pourtant joli « Révolution de Jasmin ». Dans Jasmin il y a la touche orientale et puis ça sonne comme Jacobin, il y avait un petit côté révolution française....le peuple qui se soulève devant un pouvoir dictatorial ! Dans l'Histoire des révolutions françaises, les sans culottes sont l'équivalent des sans quenottes d'aujourd'hui mais pour ce printemps arabes, il en allait autrement ! Chaque pays a son Histoire, le contexte historique est différent, pourtant on nous affirmé sur toutes les chaînes que ces réactions spontanés de tous ces gueux tunisiens, égyptiens libyens qui avaient décidés de secouer le burnous étaient dû à leur soif de démocratie, leur soif de ressembler à l'Europe, de vouloir les singer jusque dans le moindre détail, on disait partout que tous ces mouvements venaient du peuple et seulement du peuple tout comme la révolution française, mon dieu que tout cela était bigrement romantique.

JPEG - 6.6 ko

C'est là qu'entre en scène l’inénarrable philosophe botuliste, B.H.L ! Le botulisme qui découle comme chacun sait d'un personnage imaginaire créé par Frédéric Pagés et dont B.H.L et Télérama se sont inspirés, l'un pour un article et l'autre pour un très sérieux livre sur la philosophie. Il faut savoir que le botulisme est un courant philosophique imaginaire mais il est aussi le nom d'un mal terrible dont la toxine est très puissante... notre philosophe botuliste dont l'esprit semble affecté par ces deux formes de botulisme, allait s'engouffrer dans la brèche et encore une fois de plus jusqu'au ridicule s'il ne s'était cette fois transformé en un désastreux conseiller politique. Sans le savoir, il serait le représentant le plus médiatique d'un islamisme radical qu'il croyait pourtant combattre, il contribuerait au chaos Libyen ! Il allait mettre à contribution ses relations de ce côté de la méditerranéennes, tandis qu'Al-Jazeera s'occuperait de l'autre côté sans qu'il y est pour cela concertation entre eux, ce n'était pas la peine, chacun poursuivant ses intérêts... le désenchantement est venu bien vite, les fausses révolutions et les fausses amitiés ont fini par émerger. A part la Tunisie ou le scénario est moins catastrophique qu'en Lybie ou en Irak, on n’assistait pas à de véritables révolutions mais à des guerres avec ses combattants sincères et ses mercenaires...des amis qui étaient là par intérêt ! Le voile se lève et il put lire cette analyse de Naoufel Brahimi El Mili :

« parler de printemps peut devenir un sérieux contresens tant certains pays arabes entrent dans un grand hiver, où la rupture se conjuguerait paradoxalement avec le maintien du vieux système teinté de cet islamisme étiqueté modéré ». Il considère que « ces révoltes arabes sont le résultat attendu du respect d'un agenda visant un 'reshuffling' politique des pays arabes ». Et il avance qu'Al Jazeera, par exemple, « a su générer un mythe fondateur » de la démocratie en Tunisie à partir du récit de l'immolation de Mohamed Bouazizi, aboutissant ainsi à « un véritable storytelling de l'ensemble des révolutions arabes ». « Les protagonistes de ces dernières, restés dans l'ombre, sont en réalité américains - qui voient dans ces événements l'occasion d'actualiser le projet néo-conservateur du Grand Moyen-Orient - qataris ou saoudiens dont les enjeux, gaziers notamment, priment bien sûr sur l'instauration d'un régime démocratique. » Selon sa thèse : « Ces « soulèvements populaires auraient été encouragés, voire provoqués, par le gouvernement américain, appuyé par le Qatar, notamment par sa chaîne satellitaire Al-Jazeera. Il met en cause l'émir du Qatar, qui promeut la démocratie dans les pays de la région sans l'appliquer sur son territoire, et Al-Jazeera, particulièrement silencieuse lors des émeutes à Bahreïn, pays voisin. Un des enjeux de ces bouleversements est la vive rivalité entre Doha et Riyad : le Qatar soutient en effet les Frères musulmans alors que l'Arabie saoudite aide les salafistes ».

Il s'acheminait vers l'hypocondrie, il se mit comme à son habitude à ruminer, à ronchonner, lorsqu'il se rappela ce que disait Noam Chomsky sur les médias et la création du consentement : « Des années de recherches consacrées aux médias nous ont convaincu que les médias sont utilisés pour mobiliser un vaste soutient aux intérêts particuliers qui dominent les sphères de l'État et le secteur privé. »

 Cette amitié qui via les réseaux sociaux auraient fait le lit des révolutions, lui faisait penser au chasseur qui se dit amis des animaux mais qui dans le même temps, chasse et tue... ses amis !

Heureusement, juste avant de sombrer dans une forme de neurasthénie, seule échappatoire que son esprit eut trouvé pour protéger son corps de l'abattement, il eut la chance de lire tout en ronchonnant, un entrefilet du canard enchaîné qui disait d'après une étude américaine, que le Français était grincheux et que c'était bon pour sa santé ! C'est même ce qui permettait à son esprit d'être aussi perspicace ! Il se sentit ragaillardi, en somme ça permettait non seulement d'aiguiser son esprit critique mais en plus, d'un point de vu biologique, c'était bénéfique pour son organisme et sa santé « mentale ».

Il pensa en lui-même ! L'amitié que l'on achète, des amis que l'on loue via internet, avec de l'argent n'est pas un procédé moralement plus dégradant que celui qui consiste à manipuler des sentiments, des opinions dans le but d'intérêt privés et au bout de tout ça, ce sont des milliers et des milliers de victimes... L'amitié que l'on loue moyennant finance sur le net, ne tue personne, en définitive elle ne blesse... que l'amour propre.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Menouar ben Yahya 10 septembre 2014 23:53

    Je vois B.H.L moins pervers que ça ! Il entraîne Sarkozy dans ce désastre car il croit à ce printemps arabe,il pense que son rôle est important et qu’il va influer le cours de l’Histoire...je le vois en décolleté pris en flagrant délit de mensonge chez Pivot,je le vois jouer l’intellectuel engagé,recroqueville derrière un mur,les snipers à l’affût veulent sa peau à Sarajevo ! Le canard enchaîné révèle la supercherie...je le vois se faire entartrer et c’est cette image que je garde de lui,l’éternel entartré. C’est un pur produit médiatique,sans grande consistance mais malheureusement il a les moyens financiers et relationnels qui influent sur l’équation,sinon il serait une sorte de Jean Edern Allier !


  • Le421 Le421 10 septembre 2014 19:42

    Etonnant que certaines personnes se fassent « sucrer » un article d’opinion sans aucune attaque grave ou injurieuse, alors que d’autres arrivent à passer deux fois le même...
    Pour moi, le thermomètre de l’estime envers la modération d’Agoravox a baissé de quelques degrés !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès