Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Tourisme équitable et solidaire

Tourisme équitable et solidaire

Il semblerait que la tendance s’affirme : Les français délaissent les vacances passives au profit de séjours de découverte ou d’apprentissage.

Si nos compatriotes vont effectuer majoritairement ces séjours en France, un certain nombre continuent à voyager de par le monde. Prise de conscience due à l’information ou modification profonde des comportements, ils sont de plus en plus nombreux à refuser le tourisme "aveugle" qui ne prend absolument pas en compte la vie des habitants ou la situation écologique des pays à vocation touristique.

Le travail effectué par "Max Havelaard" a eu également un impact fort sur la façon de consommer et de découvrir les modes de vie des autres humains.

Le réseau Archimède fait partie des associations qui proposent une réflexion sur le tourisme et le développement durable. Donnons leur la parole : "Quand le tourisme de masse est né, on a vraiment cru qu’il ouvrait la porte à une rencontre des cultures, à une nouvelle forme d’échanges entre Nord et Sud, entre riches et pauvres. Maintenant qu’il est devenu la plus importante industrie du monde, on constate qu’il s’est parfois retourné contre les populations qui, à part quelques-unes unes, en voient peu les bénéfices. Il suffit pourtant de peu de choses pour infléchir ce redoutable engrenage, sans que les vacances en soient gâchées, au contraire"

Quel sont leurs objectifs ?

Rassembler les acteurs du Nord et du Sud : à l’origine le réseau Archimède Maison du Monde avait pour but de lier voyage et programmes de développement en s’adressant à des voyageurs militants. Malgré les réalisations permises par la venue de 120 personnes, il fallait une visibilité au Nord pour développer ce type de projet. C’est le rôle du Réseau, rassembler les acteurs et promouvoir l’idée d’un Tourisme Solidaire et Responsable...

Une visite sur leur site vous permettra certainement de mieux comprendre une autre vision de la découverte de la planète et de ceux qui y vivent.


Sources et crédit photo
Françoise El Alaoui
Réseau Archimède
Ades Grenoble


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • nono (---.---.94.25) 24 juillet 2006 10:45

    Bhein avant de prendre un avion qui polluent etde depenser de l’argent a l’etranger et donc contribuer a la sortie de richesse de france.

    Je vous rappel qu’il y a le Y’a le toursime vert en france, qui est plus ecologique car plus proche et qui a le merite de faire marché notre economie locale et contribue au développement ou maintient de nos activites rurale. Et y’ a des choses tres belles a decouvrir chez nous.

    Mais bon vous pourrez toujours jouez tintin a l’etranger... et vous donnez bonne conscience.


    • Alexandre Santos (---.---.183.195) 24 juillet 2006 11:51

      « avant de prendre un avion qui polluent etde depenser de l’argent a l’etranger et donc contribuer a la sortie de richesse de france. »

      J’espère que vous comptez convaincre les millions de touristes qui viennent en France de rester chez eux pour ne pas laisser leur argent en France.

      C’est amusant de voir ceux qui bénéficient le plus de l’industrie touristique cracher dans la soupe.


    • JC BENARD (---.---.92.11) 24 juillet 2006 11:41

      Mon cher nono,

      Prenez le temps de suivre les liens indiqué dans l’article avant de livrer ce type de commentaire


      • nono (---.---.94.25) 24 juillet 2006 12:20

        Merci j’ai pris le temps de les lire...

        A par des universitaires qui composent ces associations et des associations tiers mondiste et de l’ecologie gauchissante plus preocupé par le developpement du sud....rien de nouveau dans le microcosme .... a part d’elargir la gamme de produit aux services. Apres le cafe pourquoi pas le voyage. Mais c’est pas la question de fond et ce qui me choque la dedans.

        Quand on hermetique a la detresse de son voisin de pallier on va faire du tourisme équitable en afrique...

        Moi desole je fait du tourisme vert en France, je ne prend pas l’avion je pollue moins et je donne mon argent a mes concitoyens qui habitent le monde rural.... Monde rural en france qui subit de plein fouet la crise et qui est touche par la crise.

        Avant d’agir pour la misere exterieure je contribue avec mon fric a developper mon pays...

        Voila les altermondialiste, les tiers mondistes, et l’extreme gauche dans le domaine du tourisme... Super quand est ce que la LCR nous organise sont voyage en corée du nord...

        Merci j’ai deja voyage en afrique.. et entre le perigord ou le senegal je prefere le perigord pour mes vacances... j’ai pas envie de contribuer et de me donner bonne conscience par ce genre de tourisme.

        Notamment quand l’aviation de masse bon marché est condamné a disparaitre a cause des prix du petrole (lire le bouquin de Yves cochet - petrole apocalypse).

        Je prefere que l’on paye honettement aux paysans senegalais l’arachide que lesieur et que les autres entreprise europeene achetent a bas prix qui ne permettent pas au paysan senegalais de vivre dignement de son travail....

        Et payer l’arachide correctement aux paysans senegalais concerne nettement plus de famille senegalaise qu’une infime minorité de salarié qui travaillent dans le tourisme au sénégal.

        Tourisme qui est menacé par le declin programmé de l’aviation civile bon marché....

        Le developpement durable passe par des choix reflechit.

        Le concept de tourisme équitable et solidaire est encore un truc fumeu pour satisfaire l’appetis de consommation de bobo pété de tune....

        Quand on est aveugle au souffrance de notre quart monde on va jouer les dames patronesque en afrique....

        La france est pas capable de resoudre ces problemes de pauvreté mais ici on a des troupes de tintin et milou qui ont les remedes pour faire reculer la pauvreté a l’etranger. bhein c’est bien allez passer une semaine avec les agriculteurs senegalais qui font de l’arachide vous eviterais de redevenir avec des concepts bidons qui ne s’inscrivent pas dans du développement durable...

        Je m’excuse je suis pas bobo donc pas client.

        vous devriez mettre votre pretendu recette miracle au service de nos pauvres.... mais vous semblez bien plus preocupé par les miseres lointaines....

        Mais quand a paris les bobos foutent le feu au tentes des SDF je trouve que cela illustre bien le rapport de la gauche et de l’extreme gauche et les tiers mondistes avec la pauvreté en FRance....

        Le bobo parisien achete des produits de commerce equitable mais il supporte pas la presence des pauvres sous ces fenetres.... eloignez cette pauvreté que je ne serais voir... solidaire avec les miseres lointaines c’est plsu facile avec la misere de son voisin que l’on ne veut pas voir et encore moins entendre....


        • JC BENARD (---.---.92.11) 24 juillet 2006 12:27

          Nono,

          Je constate bien au travers de votre réponse que vous n’avez pas lu ce qu’expliquent les liens. Libre à vous


          • Maxime (---.---.156.146) 24 juillet 2006 16:59

            Mon cher Nono ,

            Votre message, mélange subtile d’anti-conformisme envers les nouvelles pensées ’bobo’ et nombrilisme franchouillard, me touche.

            Certes, les ’bobos’ essayent d’aider leurs prochains vivant à des milliers de kilomètre d’eux, plutot que la misère qui les entourent . En vous lisant j’aurais une envie subite de lapider ces riches qui s’abaissent à aider des pauvres d’autres pays, plutot que leurs pauvres à eux.

            Néanmoins, je m’abstiens et me permet de vous poser une question (car vous semblez éclairez sur ces questions de pauvretés) :

            - Le niveau de pauvreté est-il le même entre un paysan sénégalais (vous semblez aimez les arachides) et un paysan français ?

            Si votre réponse est oui, je vous conseillerais vivement d’arréter un peu le tourisme de proximité et de voyager un peu.

            Malgrès votre dialectique anti-bourgeoise relativement nauséabonde, je suis quand même heureux de voir naitre ce genre d’initiative à tendance légèrement alter-mondialiste (je préfère la simple notion de solidarité ... mais le terme alter-mondialiste semblant vous provoquer un peu d’urticaire , je me fais un malin plaisir de l’employer).

            Si les riches aident les plus pauvres en voyageant à l’autre bout du monde et que les classes moyennes de chez nous voyage en france pour faire vivre le tourisme local (dans un des pays les plus touristique de cette planète , rapellons le) alors l’ensemble de la pauvreté de cette planète sera résolus... Et tous le monde sera content , à part certains français encore épris de la lutte des classes qui ne peuvent s’empécher de taper sur la haute classe par un reflexe séculaire (et surement héréditaire).

            Si vous avez une meilleur proposition pour relever le niveau de pauvreté au niveau mondial (et non pas relever le niveau de vie des français ruraux, qui comparé au sénégalais ruraux bénéficie d’aides gouvernementales pour le moins non-négligeable) je vous écouterez surement d’une oreille attentive.

            En attendant abstenez vous de nous affligez avec votre discours anti- ’bourgeois qui brule les tentes des pauvres’ (preuves ou accusation gratuite ?) , laissez les personnes qui veulent aider les autres le faire. Même si la méthode ne vous plait pas, elle a le mérite d’être fait avec beaucoup de bonne volonté.

            Continuez le tourisme vert près de chez vous si ça vous chante , mais laissez les vilains riches aidez les ’pauvres paysans’ comme il le souhaite.

            Je ne peux m’empécher de reprendre votre prose : « Et payer l’arachide correctement aux paysans senegalais concerne nettement plus de famille senegalaise qu’une infime minorité de salarié qui travaillent dans le tourisme au sénégal. »

            ^o^ .... Véritablement touchant , néanmoins , la plupart des personnes qui s’inscriront à ces programmes de tourismes équitables , sont surement les mêmes qui achèteront des produits équitables. De plus , autant l’avenir de la cacahuète est incertain (peu de valeur ajouté, beaucoup de concurrence , prix extrêmement bas, etc), autant la mise en place de plateforme touristique ’équitable’ dans des pays comme le Sénégal est une manne pour la majorité de la population. (hormis les acteurs dans le monde de l’arachide Sénégalaise , mais croyez le ou non , on ne devient pas planteur d’arachide par vocation mais par dépit, ne vous inquietez donc pas trop pour la carrière des planteurs d’arachide , lorsque les euros des ptits touristes pleuveront sur leur territoire ils sauront aisemment se reconvertir).

            Si vous n’êtes pas convaincu, essayez d’imaginer vos compatriotes martiniquais vivant uniquement de Banane et de rhum ( bon effectivement dis comme ça , on a pas forcément envie de les plaindre smiley ) ....


            • rdlm (---.---.114.107) 25 juillet 2006 19:37

              Ils sont trop nuls les liens !

              Le touriste équitable est un touriste à qui on dit, c’est pas bien d’être touriste !!!
              Pour les touristes
              Former et informer l’opinion publique des méfaits du tourisme

              Quoi ! Les habitants des pays visités ont droit de dire : « on veux pas des touristes ! » alors qu’en France on a pas droit de renvoyer des « touristes » chez eux (pensez imùmigrés illégaux rentrés en France avec un visa touriste) !!!
              Donner la possibilité aux communautés de s’exprimer jusqu’à pouvoir dire non au tourisme sur la base du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


              • JC BENARD (---.---.92.11) 26 juillet 2006 09:47

                rdlm ?

                Vous n’aimez pas mes liens ? c’est votre droit.

                Quant à vos propos sur les immigrés, il rend caduc la totalité de vos écrits.

                Si vous n’aimez pas le tourisme équitable, il vous le rend bien.


              • Anticoste (---.---.28.223) 26 juillet 2006 18:21

                Un touriste, même solidaire, reste un touriste et apporte sa contamination avec lui. Parlons du tabagisme par exemple, cette plaie contemporaine qui détruit la santé et coûte des milliards en frais médicaux parce que les gens qui en sont esclaves sont sujets à des maux plus facilement en moyenne que les non-fumeurs. Au Bénin, pays où les gens ne fument presque pas, les soi-disants « touristes » solidaires incitent les populations locales à ce vice malsain en voulant sans doute bien faire pour s’intégrer mais en contaminant les gens d’une habitude à laquelle ils n’ont pas de défenses car mal informés et manipulés par les compagnies sans scrupules comme Rothman’s, Imperial Tobacco et autres qui injectent leur poison dans les sociétés démunies parce qu’ils n’ont pas les associations de défense du droit à la santé sur le dos. On pourrait aussi citer la dépendance et le gaspillage énergétique, l’alcoolisme, la prostitution juvénile etc. Avant de parler de tourisme solidaire, il faut d’abord savoir exactement ce que cela implique et réellement sensibiliser les gens en déplacement parce que ce que j’ai vu au Bénin, ca ne m’a pas impressionné du tout. Si les Europpéens apportent avec eux les mauvaises habitudes, les américains corrompent les populations au capitalisme sauvage en croyant qu’ils peuvent tout obtenir du moment qu’on sorte la « piastre », ce n’est guère mieux.

                Je dis que la route est longue encore et qu’il faut être conscient que ces phénomènes existent même si l’on est bourré de bonnes intentions. Il faudra s’entendre pour créer une véritable éthique du voyageur et permettre réellement l’épanouissement des populations visitées en acceptant nos propres défauts et en évitant de les exporter. Il faut bien comprendre les systèmes en place en les respectant et en jouant leurs rêgles du jeu tout en faisant connaitre - pas imposer - les bons cotés de nos propres modes de vie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès