Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Société > Trop de morts sur la route : à qui la faute ?

Trop de morts sur la route : à qui la faute ?

Voyant rouge pour la sécurité routière en janvier 2011. La cause est-elle bien claire ? Il faudra attendre avril 2011 pour mieux comprendre mais les parlementaires ont quand même donné un très mauvais signal.

Le 8 février 2011, les statistiques de la sécurité routière pour le mois de janvier 2011 en métropole ont été rendues publiques et montrent une aggravation manifeste de la situation. Il y a eu plus de morts sur la route en janvier 2011 qu’en janvier 2011 : 331 tués au lieu de 273 soit une augmentation de 21%. Un nombre encore provisoire puisqu’il faut attendre le 1er mars 2011 pour comptabiliser également les blessés graves qui succombent dans les trente jours.

Entre septembre 2002 et décembre 2010, un seul mois avait connu une hausse de plus de 20%, onze mois une hausse entre 5 et 20%, et soixante-dix-sept mois avaient connu une amélioration (par rapport au mois de l’année précédente). Mais depuis 1973, seulement cinq mois ont eu une croissance exceptionnelle de plus de 20% dont deux pour cause de prévision d’amnistie. C’est donc une très mauvaise performance.


L’assouplissement du permis à points en cause ?

Très vite, les associations de prévention routière, qui font un travail considérable pour sensibiliser les automobilistes à rouler avec responsabilité et encourager les pouvoirs publics à sanctionner plus sévèrement les infractions au code de la route, ont réagi de manière, à mon sens, assez contreproductive en expliquant un peu hâtivement cette croissance d’accidents mortels par l’assouplissement du permis à points.

En effet, depuis très récemment, l’unique point supprimé est réattribué au bout de six mois au lieu d’un an auparavant (et avant encore, c’était trois ans), et les autres points (hors fautes graves) sont réoctroyés après une période probatoire sans infraction de deux ans au lieu de trois ans. De plus, il est possible de récupérer quatre points par un stage tous les ans au lieu de tous les deux ans.

Cet assouplissement, voté par les parlementaires contre l’avis du gouvernement et à un peu plus d’un an des prochaines élections législatives, peut, effectivement, faire croire à une manœuvre électoraliste et démagogique.

Pourtant, il répond aussi à une sévérité accrue dans l’application des sanctions : depuis presque une décennie, la mise en place de plusieurs milliers de radars automatiques rendant l’infraction systématiquement sanctionnée a entièrement changé les habitudes des automobilistes dans le bon sens.


Une politique répressive très efficace

La politique du bâton a hélas fonctionné, ce qui prouve a posteriori qu’avant 2002, aucune volonté politique n’avait été réellement engagée. Je me souviens notamment en 1995 du Ministre des Transports Bernard Pons refusant les contrôles radars surprises, le but étant de responsabiliser et pas de punir.



Les dommages collatéraux, ce sont les permis de conduire retirés qui risquent de faire perdre leur travail aux automobilistes contrevenants. Il faut noter cependant que cela ne concerne que 0,12% des usagers de la route (et plus des trois quarts d’entre eux n’ont perdu aucun point).



Pourtant, c’est bien la punition qui a été efficace : le nombre de tués sur la route est passé de 7 655 en 2002 à 3 994 en 2010, soit une baisse de 48% en huit ans alors que le trafic a augmenté d’environ 10% (à comparer aux 17 488 tués en 1972 !), et l’objectif du gouvernement est d’atteindre le seuil de 3 000 tués d’ici 2012, un nombre qui, quoique très ambitieux, restera encore beaucoup trop élevé pour les familles des victimes.



L’assouplissement du permis à points peut donc être considérée comme une mesure complémentaire à la sévérité toujours croissante de l’application du code de la route mais qui ne va pas dans le bon sens.


La technologie au service de la lutte contre l’insécurité routière

Depuis fin 2009, de nouveaux projets ont été lancés pour sanctionner encore plus durement : près de deux mille radars automatiques ont été mis en place, dont plusieurs centaines aux feux rouges et aux passages à niveaux (les radars aux feux rouges sont d’une efficacité redoutable, Nancy fut la première ville à l’expérimenter).

D’autres appareils vont être installés visant à contrôler les distances de sécurité entre les véhicules, d’abord dans les tunnels et les ponts. Enfin, beaucoup de radars seront équipés d’un dispositif infrarouge, n’utilisant donc plus le flash pour pincer les automobilistes en excès de vitesse.

Le 10 février 2011, en réaction aux mauvaises données de janvier 2011, le gouvernement a décidé d’installer dans l’année encore mille nouveaux radars automatisés, cent radars tronçons qui contrôleront la vitesse moyenne sur plusieurs kilomètres et quatre-vingt-dix radars discriminants permettant de différencier les poids lourds des véhicules légers.



Même la Commission européenne y met son grain de sel comme cette directive du 24 septembre 2008 qui oblige, à partir de ce 7 février 2011, à ce que tous les nouveaux véhicules soient équipés de feux spéciaux pour éclairage de jour (une mesure annoncée très discrètement dans la presse).


Hausse de tués et affaiblissement du permis à points

Donner une corrélation causale entre la forte hausse de janvier 2011 et l’assouplissement du permis à points, ce n’est pas un mauvais procès mais, à mon sens, un procès trop rapide.

Reprenons les éléments factuels.

On pourrait dire par exemple qu’il serait beaucoup trop tôt pour voir les effets de cette mesure même si l’on peut se souvenir que l’espoir d’une amnistie juste après l’élection d’un nouveau Président de la République aggravait la situation quelques mois avant (c’était assez flagrant en 1988) : la loi sur la sécurité intérieure (Loppsi 2) a été en effet adoptée définitivement à l’Assemblée Nationale et au Sénat le 8 février 2011 (après la réunion d’une commission paritaire) et n’a donc pas encore été appliquée.



À cet argument, on pourrait répondre que la réalité, c’est que le comportement des automobilistes obéissent non pas aux mesures concrètes mais aux effets d’annonce. Ainsi, la réduction drastique du nombre de tués a eu lieu dès l’été 2002 (l’annonce du combat contre la violence routière a été faite par Jacques Chirac le 14 juillet 2002) alors que la décision d’installer des radars automatiques a été prise seulement le 18 décembre 2002.



Si l’on se fie uniquement aux conséquences des effets d’annonce, rappelons toutefois que la première fois où a été évoquée l’aménagement du permis à points, c’était le 2 avril 2010 par une proposition de loi qui a été ensuite intégrée à l’article 28 bis de la Loppsi 2 par le dépôt le 7 septembre 2010 d’un amendement du sénateur UMP Alain Fouché qui, contre toute attente, a été adopté en séance publique avec cette philosophie : « Cet aménagement n’est pas contraire à l’esprit du texte examiné mais bien au contraire, la diminution des délais répond à la volonté de restreindre les cas de conduite sans permis ainsi que le trafic de points de plus en plus courant. ».

En première lecture, les sénateurs étaient allés très loin puisqu’ils avaient réduit la durée probatoire de trois à un an seulement, mais les députés l’ont ramenée (un peu plus sagement) à deux ans le 16 décembre 2010.

Or les mois d’octobre à décembre 2010 ont vu le nombre de morts régresser, donc cela n’aurait pas été influencé par cette préparation parlementaire. À cela, certains répondraient que le vote des sénateurs en septembre n’était pas "crédible" et qu’il aurait été retoqué par les députés et que c’est seulement en décembre que cette crédibilité a été renforcée par le vote même des députés (et l’accord finalement du gouvernement).

La Loppsi 2 avait pourtant un volet sécuritaire assez affirmé contre la violence routière avec de nombreuses mesures sévères comme la qualification du trafic de points en un délit passible d’un an de prison et de trente mille euros d’amende ou encore la possibilité donné aux policiers municipaux de dépister des produits stupéfiants.


Un double langage des pouvoirs publics ?

Dès le 30 septembre 2010, le Président Nicolas Sarkozy prenait les devants : « Je n’accepterai jamais un message de laxisme concernant la lutte contre la violence routière. ».

Le professeur Claude Got, spécialiste de la santé publique, met en doute la parole présidentielle quand il l’entend se focaliser uniquement sur les grandes infractions au code de la route, surtout quand "Le Canard Enchaîné" rapporte le 29 septembre 2010 ces propos qui auraient été tenus par Nicolas Sarkozy : « Il faut cesser de harceler ceux qui commettent des petits excès de vitesse et qui risquent ainsi de perdre leur boulot parce qu’ils n’ont plus leur permis (…), tout en étant intraitables pour les grands excès de vitesse et l’alcoolisme au volant. C’est le genre de réforme qui ne coûte rien, qui est simple à mettre en œuvre et qui plaît aux gens. Je comprends que pour les énarques, cela ne soit pas assez intelligent, mais c’est nécessaire de le faire. ».

Et Claude Got de rappeler quelques règles simples de probabilité : « Beaucoup de petits délits avec un faible excédent de risque peuvent provoquer plus d’accidents que peu de grands délits avec pour chacun d’entre eux un fort excédent de risque. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait math-spé pour comprendre cela, c’est la différence entre le joueur qui prend un billet de loterie à quelques euros avec de très faibles chances de gagner, mais il peut et il espère gagner gros et le joueur de poker qui joue gros avec une chance beaucoup plus élevée de gagner. La vie et la mort des humains sont gouvernées par des probabilités. Le raisonnement est identique, qu’il s’agisse de gains ou de pertes, de rester intact ou d’être handicapé. Les politiques qui n’ont pas compris cela doivent aller prendre des cours avec les spécialistes de la Française des jeux. ».


La répression des petites infractions réduit le nombre de tués sur la route

En huit ans, la vitesse moyenne sur les routes a baissé de 10% mais la réforme du permis à points adoptée le 7 février 2011 pourrait la faire augmenter de 1% à 2%. Or, 1% de réduction de la vitesse moyenne correspondent à 4% de mortalité en moins dans les modélisations de l’insécurité routière.



Une conclusion provisoire des analyses statistiques proposées par Claude Got reste très prudente sur ces statistiques : « Affirmer que la Lopssi 2 a tué est une affirmation grave, cela signifierait que ceux qui ont affaibli le permis à points sont soit des incompétents, soit des assassins, suivent leur niveau de compréhension de du risque d’un "mauvais signal" » dit-il par prévention mais il rajoute, en se basant sur les 438 derniers mois : « Si la Loppsi 2 a tué en tranquillisant les usagers qui craignaient pour leur permis, cet effet psychologique peut avoir des conséquences graves dès le mois de janvier 2011. Nous avons vu que les retournements de situations peuvent être rapides et très importants. La probabilité de se tromper sera d’autant plus faible que le nombre de décès sera important. ».


Pour bien comparer janvier 2011 à janvier 2010



Le mois de janvier 2010 avait été particulièrement bon pour la sécurité routière. S’il avait été moyen (comme les sept derniers mois de janvier), alors il y aurait eu 295 tués et pas 273 (0,074x3 994). C’est donc avec ces 295 tués théoriques qu’il faut comparer les 331 morts de janvier 2011, ce qui prouve une hausse sensible de 12% encore comme le montre cet autre graphique qui indique aussi l’effet d’une possible amnistie à la suite de l’élection présidentielle de 2007.



La raison de cette hausse n’est pas très claire : le mois de janvier 2010 avait connu un faible trafic en raison des nombreux jours de neige, alors que janvier 2011 a connu un trafic normal avec parfois de la pluie verglaçante peu prévisible. Si les jours de neige de janvier 2010 ont été pris en compte dans le réhaussage théorique (pour retrouver un mois de janvier moyen), nul doute que le verglas qui a surpris des automobilistes peut aussi apporter une part d’explication, parallèlement au mauvais signal émis par le Parlement.

Il est encore trop tôt pour connaître de façon indiscutable l’effet de l’assouplissement du permis à points : les statistiques des prochains mois donneront une indication pertinente et on sera fixé lorsque le nombre de tués au cours du premier trimestre de 2011 sera connu.


Conduire est un acte dangereux, la prudence s’impose

Dans tous les cas, il est clair que si les excès de vitesse sont maintenant largement sanctionnés, d’autres infractions graves restent toujours impunies et rendent la route encore très dangereuse, et la première d’entre elles est la distance de sécurité qui n’est jamais respectée, notamment par les poids lourds, cause de nombreux accidents. L’autre jamais sanctionnée et très accidentogène, notamment pour les motards, c’est l’absence de clignotant lors d’un changement de direction.

Il faut toujours se rappeler que le volant d’une automobile est comme un couteau : un objet létal qu’il faut manier avec la plus grande précaution.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (3 mars 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :

Analyse statistique du Pr. Claude Got avant de connaître les données de janvier 2011.
Analyse du Pr. Claude Got sur janvier 2011 (au 11 février 2011).

Des nouveaux moyens techniques pour sanctionner les infractions.

Aimez-vous les enfants ?

Les passages à niveaux.

Communiqué de Brice Hortefeux du 10 février 2011.
Le site officiel (sans mise à jour des données depuis 2009).

La neige sur les routes, que faire ?


(Les huit graphiques proviennent du site www.securite-routiere.org)



Sur le même thème

Quelle politique de sécurité routière ?
Russie/Ukraine/Europe/Amérique : la guerre énergétique
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
Prospective mondiale : L’Allemagne, du Frein à la Croissance de l’Europe à une grave Rechute de l’Economie mondiale à l’horizon 2015-2017
Facebook / Groupe antiradar à Rodez : Quand un procureur se trompe de cible !


Les réactions les plus appréciées

  • Par TSS (---.---.---.50) 3 mars 2011 09:54

    4 fois moins de morts avec 4 fois plus de vehicules qu’il y a 40 ans !

    Le risque zero n’existe pas ,il y a plus de morts par non respect de la legislation du travail que

    sur la route et pourtant je ne vois aucune association s’elever contre les patrons assassins... !!

  • Par Rough (---.---.---.234) 3 mars 2011 12:01

    Encore un article bienpensant sur la « violence routière » c’est comme ça que l’on dit aujourd’hui pour accident de la route...Vive la novlangue....

    Toute cette effervescence autour de la prétendue hausse du nombre demorts de janvier 2011 est une tartufferie destinée à justifier l’installation de centaines de bandits manchots au bord de nos routes...3000 ou 4000 morts par an dans un pays de 65 millions d’habitants c’est vraiment pas grand chose !

    Dans les années 90 ler nombre de morts par suicide et accidents de la route était identique 12000....aujourd’hui les suicides c’est toujours pareil....Les suicidés seraient-ils moins digne d’intérêt que les morts de la route ? Pourquoi cette compassion sélective ? Après tout un mort est un mort....Mais suicidés ont un grave défaut ils ne rapportent rien à moins de mettre une taxe sur les cordes et les barbituriques...alors que les automobilistes c’est jackpot !

  • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 11:23

    Moins de morts, sur les routes ???
    Donc si j’ ai bien compris avant sarko, les conducteurs se tuaient sur les routes pour embeter les politiques.
    La méthode de calcul des morts sur la route a ete modifiée sous l’ ere chirac et remodeler sous l’ ere sarko. si mes souvenirs sont bons, une personne décedant 6 mois aprés un accident était comptabilisé comme mort sur la route (avant chirac). cette valeure est passée à 1 mois ( A confirmer).
    Deplus, l’intervention des secours et les progrés medicaux ont également contribué à bricoler les stats.
    Par contre je ne vois pas de chiffres officiels sur le nombres de légumes et autres tetraplégiques !!!

  • Par Traroth (---.---.---.125) 3 mars 2011 11:08
    Traroth

    « le rôle de dénonciation des patrons assassins revient aux syndicats » : NON ! Les syndicats ne font que se substituer à l’Etat comme toujours défaillant ! Exactement comme les Restos du Coeur !

Réactions à cet article

  • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 09:23
    Fergus

    Bonjour, Sylvain, et globalement d’accord avec votre article, même si la conclusion, quelque peu excessive, n’est pas dénuée de fondement.

    La lutte contre l’insécurité routière est à peu près le seul domaine où la droit s’est montrée efficace ces dernières années après des décennies d’un laxisme coupbale et... meurtrier.

    S’il est un domaine où la répression est nécessaire et utile, c’est bien celui de la conduite automobile, et l’assouplissement du permis à points est un très mauvais signe qui a été donné aux conducteurs.

    Personnellement et au risque d’être critiqué, je suis non seulement pour les radars, mais pour l’installation rapide des très efficaces radars-tronçon. Comme je suis, à l’image de la décision que vient de prendre l’Espagne, pour la généralisation de la limitation à 110 km/h sur l’ensemble du réseau autoroutier et quatre-voies. Cela fonctionne d’ailleurs déjà très bien en Bretagne et sur la RN9 dans le Massif central.

    J’ajoute pour terminer que je conduis régulièrement, tant en ville qu’à la campagne, à raison de 12000 km par an : rien à voir avec un retraité immobile !

  • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 09:51
    Fergus

    J’aurais aimé que la personne qui m’a moinssé dans le commentaire ci dessus explique les raisons pour lesquelles elle est en désaccord avec la tonalité de mon propos. Trois explications possibles :

    1) Elle ne supporte pas les atteintes à la liberté individuelle. Un argument parfaitement recevable, mais très largement mis en porte à faux par le terrible bilan de la route où sont fauchés, de manière aveugle, hommes, femmes, enfants, vieillards.

    2) Elle estime que les radars sont une scandaleuse usine à fric. Argument très largement réfutable par le fait que le traitement des infractions, l’installation et l’entretien des radars coûtent autant à la collectivité qu’ils lui rapportent.

    3) Elle est hostile à toute mesure supplémentaire visant à réduire sa possibilité de jouir pleinement de l’espace routier, au risque sinon de causer un accident, du moins d’en aggraver les conséquences par une vitesse trop élevée.

     

    • Par brieli67 (---.---.---.187) 3 mars 2011 11:06

      2) Elle estime que les radars sont une scandaleuse usine à fric. Argument très largement réfutable par le fait que le traitement des infractions, l’installation et l’entretien des radars coûtent autant à la collectivité qu’ils lui rapportent.

      Fergus ! stp tu peux sourcer cette affirmation ???
      Je ne constate pas d’amélioration en France : on ne trouve dans aucun pays de l’Europe voire du Monde autant de chausse-trappes automatiques ou avec deux verbalisateurs agréés !
      De vrais pompes à fric !
      Qui tombe dans le panneau ?
      En premier lieu les touristes, ceux qui ne connaissent les subtilités .. Quelle image de la France !
      puis les gens qui travaillent en dehors des horaires « réguliers » Ils ne sont pas là pour sanctionner les bons pères de famille qui doublent en 3 e position sur les trois voies : phénomène de plus en plus fréquent dans les bouchons de transhumances quotidiennes.
      les grands circulants - en rythme de croisière j’ai 3 à 4 contacts par jour distants de 100 voire 300 km sur le principe un « dossier se porte » Les 15o-180 effectifs à l’heure sont possible en allemagne avec une macchina allemande....

      Prends une agglo « chimique » , une fois sur deux je me fais gauler sur Lyon, la ville aux priorités à droite !

      Il y a de quoi pester les autoroutes françaises sont vides sauf aux heures de pointes , les week-end et transhumances des vacances. Le français préfère lambiner sur son réseau de « départementales » ( y a plus de nationale... , l’Etat s’est retiré ) et des ...vicinales
      En Allemagne, le conducteur aménage son itinéraire pour emprunter le plus d’autoroute possible de jour comme de nuit

      Oui ! il y a du rackett étatique en France avec primes d’abattages aux agents de pied ou de robe chargés de faire fructifier la cagnotte ! Si seulement, ils contrôlaient le « sprite » le mazout rose des 4x4...

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:09

      « on ne trouve dans aucun pays de l’Europe voire du Monde autant de chausse-trappes automatiques ou avec »

      Ca c’est parce que vous n’appréciez pas le chocolat suisse...

      L’autoroute A1 (Genève - Lausanne) est équipée d’un radar tous les 5 km.
      En suisse les radars ne sont pas annoncés... mais quelques fois décorés : morceau de gruyère ou tacheté comme un vache.
      Les coyottes, les bases radar embarquées dans des GPS sont interdits.

      Alors ? On a fini de jouer les victimes ?

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:10

      Et j’oubliais...

      grosses allemande ou pas, en Suisse sur autoroute c’est 120km/h...

    • Par jymb (---.---.---.52) 3 mars 2011 13:27

      Les suisses disposent du référendum d’initiative populaire s’ils ne sont pas, ou plus d’accord, avec une contrainte du quotidien Ils sont libres de choisir. Rien de tout ceci en France.

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:40

      « Les suisses disposent du référendum d’initiative populaire s’ils ne sont pas »

      C’est quoi le rapport ?

      La question est « le radar sauve des vie ou est une machine à fric ».
      Qu’on est choisi ou pas d’en installer...

    • Par homer555 (---.---.---.246) 3 mars 2011 13:42

      2) Elle estime que les radars sont une scandaleuse usine à fric. Argument très largement réfutable par le fait que le traitement des infractions, l’installation et l’entretien des radars coûtent autant à la collectivité qu’ils lui rapportent.

      Bonjour

      Je pense que nous n’avons pas tout à fait la même notion de l’égalité. Les chiffres 2010 étant assez difficiles à trouver, arrêtons nous sur 2009. En raison du nombre croissant de radars, les chiffres 2010 n’en serons que plus collossaux.

      L’enveloppe d’entretien / installation des radars automatiques représente 212 millions d’euros. Chiffre issu de la loi des finances 2009, sous le compte d’affectation Contrôle et sanction automatisés des infractions au code de la route.

      Les radars automatiques ont représenté une recette en 2009 de 542 millions d’ Euros.

      Ne vous dérangez pas, je m’occupe du calcul : 330 millions d’excédant d’exploitation ou comme on préfère dire dans le commerce, de bénéfices nets.

      Chaque radar rapportant donc en moyenne 60% de marge nette , investissement compris, chaque année, je pense qu’il est possible de parler de pompes à fric capables de faire baver d’envie plus d’une enseigne de grande distribution.

      Mais ce n’est pas le plus beau. Là, nous parlons des chiffres arrêtés sur une année. Grosso modo, la somme allouée par l’état au controle sanction automatisé est de 200 millions d’euros depuis plusieurs années (entre 190 et 210).
      Par contre le nombre de radars, et donc les recettes, sont en constante augmentation.
      La part des couts de fonctionnement deviens donc de plus en plus dérisoire au regard du chiffre d’affaire au fil des ans.

      Pour finir, n’oublions pas que si l’automobile en générale n’était pas une pompe à fric, cela ferait bien longtemps que nous aurions tous un moyen de transport individuel, propre, et automatisé (donc totalement sur => 0 mort). Cette technologie existe depuis des années, mais comme il n’y a aucune volonté politique de tuer la poule aux œufs d’or...
      En attendant, nous vivons sur cette bonne vielle terre, avec sa TIPP, sa TVA, ses amendes, son industrie automobile, sa géopolitique pétrolière...

      On me dit cynique, mais je reste persuadé que la baisse des morts n’est qu’un effet secondaire bénéfique de la politique de transport, la motivation première étant l’argent.

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 15:48
      Fergus

      Bonjour, Homer.

      Des chiffres auxquels il convient d’ajouter dans la balance les quelques centaines de millions d’euros, voire les milliards d’euros supportés par la collectivité au titre de la couverture médicale ainsi qu’au titre des tarifs d’assurances, les primes payées par chacun traduisant le coût des « sinistres » induit par l’accidentalité routière !

      Une réalité que, manifestement, beaucoup refusent de voir.

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 16:18

      Fergus !

      et les « sportifs » qui vadrouillent dans les Alpes qui se font le Kilimandjaroooooo

      ou ceux qui font de la voile.....

      qui paye ? qui entretient le système ?

    • Par homer555 (---.---.---.246) 3 mars 2011 18:34

      Bien sur Fergus

      Mais la couverture maladie est supportée sur le budget des cotisations sociales et les primes d’assurances par le budget des assurés qui, pour ce cas, est majoritairement assuré par les fautifs eux même via le malus.

      Ces deux dépenses ne rentrent donc pas en ligne de compte dans le calcul de la rentabilité des sanctions automatiques. De plus, ces dépenses comprennent les accidents de la routes dans leurs globalité et non seulement celles dues à la vitesse qui, je le rappelle, n’est pas la première cause de mortalité mais représente l’écrasante majorité des sanctions automatisés.

      Ma question reste donc ouverte : Où passent les 330 millions d’Euros excédents des recettes des radars ?

      - Dans des pubs plus risible qu’effrayante ? « Insoutenable » (spot de la prévention routière) est une belle avancée mais les images sont encore beaucoup trop soft. Et c’est là le meilleur film de la prévention routière. Les autres cachent tout...
      Les anglais sont bien plus trash (envoyez les gamins dans leurs chambre avant de la regarder) : http://www.youtube.com/watch?v=6YEo...
      Voila pour moi de la vidéo à réflexion. Moi même, je ne peux pas la regarder sans nausée.
      C’est à mon sens le juste chemin vers l’éducation routière. Voila pour moi ce qui represente « l’insoutenable ».

      - Dans une meilleure éducation ? 20H à apprendre à manier des pédales et des moyens financiers dans cette voie qui fondent comme peaux de chagrin. En Allemagne, les jeunes ont un réel apprentissage qui met l’accent sur l’appréhension des hautes vitesses et les dangers d’une vitesse INADAPTEE ( Ne jamais confondre excès de vitesse et vitesse excessive) et surtout le respect des distances de sécurité. En effet, on ne lâche pas un jeune sur une route en vitesse illimité avec un apprentissage à la Française. Le résultat est que, quand je roule en Allemagne en portion à vitesse illimité, les gens qui arrivent derrière à 180 ou 200 déboitent 400m derrière moi et reviennent 400 mètres devant moi. Et je ne me sens pas en danger. En Allemange, quand je suis collé par une autre voiture, c’est souvent par un Français...

      - Dans une aide ou une incitation (ou mieux : une obligation) aux constructeurs à développer d’autres systèmes de locomotion ? Là le budget est carrement inexistant. Le dernier en date (les feux de jour) émane de la communauté européenne. C’est une honte. Et pourtant, les radars de proximité existent (volvo il me semble), les route à rail magnétique où la voiture se dirige seule en suivant le rail avec échange d’informations existent, les voitures électriques existent (depuis plus d’un siècle)... Y’a t-il une quelquonque incitation des pouvoir publics à pousser ces technologies ? Non... Et ça se dit le gouvernement qui fait de la sécurité routière sa priorité...

      L’etat français n’a d’action pour la sécurité routière QUE quand il y a un retour financier dans les caisses.

    • Par srobyl (---.---.---.49) 3 mars 2011 21:27
      srobyl

      @ Titi
      Vrai pour les Suisses...Sont très stricts sur les vitesses. Mais comme ils ne peuvent avoir tous les défauts, il revient moins cher de rouler sur leurs autoroutes que sur les nôtres...En France, c’est de la véritable escroquerie.

    • Par titi (---.---.---.216) 4 mars 2011 00:12

      Y a beaucoup de chose à prendre dans le système suisse.

      Un exemple...
      En France on a des amendes par catégorie d’infraction. Que le délinquant (appelons les choses par leur nom) soit smicard ou milliardaire le montant de l’amende est le même. Ce qui diminue rapidement tout effet dissuasif au fur et à mesure que les revenus augmentent.
      En Suisse c’est des « jours amendes ». Si on écoppe d’un jour-amende, alors celui qui gagne 120 CHF/jour, paie 120CHF. Celui qui gagne 10 000 CHF/jour, paie 10000 CHF.
      Du coup ca calme... vite...

  • Par TSS (---.---.---.50) 3 mars 2011 09:54

    4 fois moins de morts avec 4 fois plus de vehicules qu’il y a 40 ans !

    Le risque zero n’existe pas ,il y a plus de morts par non respect de la legislation du travail que

    sur la route et pourtant je ne vois aucune association s’elever contre les patrons assassins... !!

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 10:11
      Fergus

      Bonjour, TSS.

      Votre argumentation ne tient pas.

      Sur le premier point, vous ne tenez pas compte :
      1) de l’amélioration de la sécurité des véhicules (airbags, ceintures, qualité du verre, etc...) ;
      2) de l’amélioration du réseau routier ;
      3) de la mise en place de limitation de vitesse sur le réseau et en ville, ainsi que de dispositifs ralentisseurs ;
      3) de la mise en place de la répression, notamment contre les grands excès de vitesse et l’alccolémie au volant.

      Sur le deuxième point, vous oubliez que le rôle de dénonciation des patrons assassins revient aux syndicats, aux inspections du travail et aux comités d’hygiène et de sécurité. Rien de tel n’existant sur la route, c’est donc bien le rôle d’associations de victimes.

    • Par Traroth (---.---.---.125) 3 mars 2011 11:08
      Traroth

      « le rôle de dénonciation des patrons assassins revient aux syndicats » : NON ! Les syndicats ne font que se substituer à l’Etat comme toujours défaillant ! Exactement comme les Restos du Coeur !

    • Par TSS (---.---.---.50) 3 mars 2011 11:08

      Sur le deuxième point, vous oubliez que le rôle de dénonciation des patrons assassins revient aux syndicats, aux inspections du travail et aux comités d’hygiène et de sécurité.

       je peux vous dire qu’ils font leur boulot,mais ce qui n’est pas mediatisé n’existe pas... !!

    • Par TSS (---.---.---.50) 3 mars 2011 11:13

      Contrairement à une idée repandue la vitesse n’est pas ,loin de là ,l’element essentiel des

       accidents mortels... !!

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 12:48

      « sur la route et pourtant je ne vois aucune association s’elever contre les patrons assassins...  »

      Réaction doublement fausse.
      1. D’abord parce que les chiffres indiquent environ 600 morts par an pour les accidents du travail (ADT). On est plutot loin des chiffres de la route, même à considérer que les chiffres des ADT sont minorés.
      2. Parce que la législation francaise considère comme ADT les accidents survenus dans les déplacements domicile-travail. Du coup, le facteur de risque le plus important dans le travail c’est justement la route (> 50 % des ADT mortels).


      Bon bah TSS, va falloir trouver autre chose pour dénoncer les salauds de patrons.


    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 15:51
      Fergus

      @ TSS.

      Il est possible, en effet, que la vitesse ne soit pas la cause essentielle de la mortalité routière, mais elle en est, de manière évidente, un facteur aggravant, 10 ou 20 km en plus ici ou là pouvant faire passer un automobiliste de l’hôpital au cimetière. Nier cela relèverait de l’aveuglement !

      Excellente fin d’après-midi.

  • Par zelectron (---.---.---.82) 3 mars 2011 10:02
    zelectron

    D’où les voitures robots à adopter au plus tôt possible (et honorer le mariée puisque la voiture va toute seule à l’endroit choisi)

  • Par TSS (---.---.---.50) 3 mars 2011 10:03

    2) Elle estime que les radars sont une scandaleuse usine à fric. Argument très largement réfutable par le fait que le traitement des infractions, l’installation et l’entretien des radars coûtent autant à la collectivité qu’ils lui rapportent.

    ça c’est faux !!!

    le terrible bilan de la route ( voir la 1ère ligne de mon post precedent)

    malgré un avis divergent ce n’est pas moi qui vous ai moinssé ,je n’interviens jamais ni en+,

    ni en - sur les posts... !!
     

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 10:13
      Fergus

      @ TSS.

      Voir ma réponse à ce commentaire.

      Bonne journée.

    • Par brieli67 (---.---.---.187) 3 mars 2011 11:29

      Ha ! ha !
      Fergus nous fait une petite remontée d ’ éducateur«  Père Fouettard ce matin...

      Nos Ponts& Chaussée sont mauvais ! Grande Ecole dit-on...
      Plus de cantonniers...
      Plein de nids de poule ce printemps... parce que les »barrières de dégel« on ne connait pas/plus
      La maréchaussée de plus en plus gabelou... fins de mois difficiles pour tous !

      Se faitre »sauter" un PV : les statistiques montrent en tête gendarmes, crs, police et leurs familles.
      suivie par les gentils serviteurs-fonctionnaires...
      Commettre une infraction du Code de la Route par un de ces censeurs est une faute professionnelle grave, jusqu’à preuve du contraire !
       

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 15:57
      Fergus

      Salut, Brieli.

      D’accord sur le dernier point.

      Pour le reste, je ne cherche pas à jouer les pères fouettards. J’approuve tout simplement les mesures prises dès lors qu’elles visent à diminuer l’insécurité routière et à envoyer un peu moins de victimes de la route à l’hôpital de Garches.

      Le problème en France est malheureusement basique : trop de nos concitoyens réclament, voire exigent des corportements civiques qui valent pour tous, et même pour leurs personnes, sauf lorsqu’ils sont au volant. Curieux syndrome, non ?

      Bonne journée.

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 16:28

      Mon cher,

      s’il y a des progrès qui ont été faits en France
      c’est bien en médecine d’urgence sur le terrain.

      Par tout temps par tout vent, après appel au SAMU, en 5 minutes un médecin passe pour porter diagnostic, la prise en charge est effective en moins de 20 minutes.

      MM tes remarques désobligeantes tu peux te les garder !
      Si un médecin passe sans s’inquiéter, sans constater que la chaîne d’urgences médicales ne soit déclanchée, il aura quelques problèmes professionnels.

  • Par Annie (---.---.---.68) 3 mars 2011 10:19

    J’avais essayé sur un autre article de présenter les mêmes arguments, en m’appuyant sur les statistiques de Claude Got. Votre article est très complet, mais j’ai bien peur que vous soyez écharpé comme je l’ai été pour avoir suggéré que les automobilistes réagissent autant aux effets d’annonce qu’aux mesures concrètes (annonces d’amnistie par exemple).
    Je voudrai citer à nouveau une phrase de Got : « Comprendre pourquoi une affirmation est fausse est aussi important que l’acquisition d’une connaissance exacte ». Rappelez-vous cela lorsque vous vous apercevrez que vous ne pouvez ébranler avec tous vos chiffres, aussi exacts soient-ils, la certitude de tous ceux qui écartent d’entrée de jeu tous vos arguments, même les plus convaincants, et qui vous donneront des raisons aussi fantaisistes les unes que les autres pour justifier la hausse des tués sur la route.
    En tout cas, bon courage, c’est un sujet important.

    • Par jamaiscontent (---.---.---.232) 3 mars 2011 15:58

      Bonjour à toutes et à tous,

      je pense quant à moi que les gens réagissent aux annonces, parce qu’entre autre, ils ne connaissent pas pour la plupart le délai qui s’écoule entre l’annonce d’une nouvelle loi et son application concrète (ni moi d’ailleurs).
      Le raisonnement de Claude Got sur les calculs de probabilité est juste, j’ajouterais que les probabilités sont une discipline soeur des statistiques. Si la baisse de la vitesse moyenne, aussi faible soit-elle, fait baisser le nombre d’accidents, on peut donc penser que l’argument des petites infractions n’est pas valable. De plus, conserver son permis et donc son emploi est un choix de vie (sauf si votre emploi est supprimé pour enrichir des actionnaires cupides).
      En tout état de causes on peut raisonnablement penser que l’assouplissement ne fera pas baisser le nombre de victimes de l’insécurité routière !

      Faut-il que ceux qui pestent contre la répression soient eux même touchés à travers la mort d’un de leurs proches pour adhérer aux objectifs de la sécurité routière ?!!!!

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 16:03
      Fergus

      Salut, Annie.

      Bien d’accord avec vous. Et comme prévu, nous essuyons la tempête en compagnie de l’auteur. Pas grave : les jeunes, notamment citadins, semblent peu à peu devenir plus raisonnables que leurs aînés. Beaucoup ont d’ailleurs renoncé à la voiture ou ne voient plus en elle qu’un outil sans âme et dénué de toute représentation fantasmatique.

      Bonne journée. 

    • Par Annie (---.---.---.73) 3 mars 2011 16:26

      Bonjour Fergus,
      Ce qui est rassurant est que nous sommes au moins trois maintenant à faire front, en plus de l’auteur. Je suis ravie qu’il ait remis ce sujet sur le tapis, car j’avais trouvé fascinant le travail de Claude Got .
      Tenez bon.

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 17:21

      Qu’en est il en Angleterre .... Madame Annie !!
      aH ces expatttes et ces vieux qui nous rendent la vie aigre et difficile !

      Là aussi on laisse la parole au Professeur Claude Got , honoraire depuis septembre 1997
      cité par Monsieur Santé de la Maison Quand le spiritueux embrume

      Toute une stratégie  ce lobby des « moines civils pour la défense de la santé publique » qui agit, depuis plus de vingt ans, avec une efficacité redoutable.

      A côté de son travail hospitalier ; le professeur Got a été membre du cabinet de Jacques Barrot, de 1979 à 1981, ministre de la Santé, et auparavant aux côté de la Veil.

      Ce Lorrain trainait dans les allées du pouvoir, au lieu de sévir sur l’amiante,en tant qu’ana-path il a préféré pondre un rapport d’expertise supplémentaire.

      Son efficacité ..... beaucoup de vents !
      un parasite, un faux-bourdon !

    • Par Annie (---.---.---.73) 3 mars 2011 17:37

      @Brieli,
      J’espère que vous m’avez mis dans les expat et non pas dans les vieux, encore que...cela se rapproche.
      Vous me parlez de l’amiante et la dernière fois, un commentateur me parlait des armes à feu en relation avec Claude Got. Je ne connais aucune de ces études. J’ai simplement lu celle sur la hausse des tués sur la route en janvier 2011, qui m’a semblé extrêmement rigoureuse dans sa méthodologie. Je n’ai aucun intérêt personnel dans ce débat, mais je continue à trouver que la sécurité routière est un domaine où il est possible de faire des améliorations considérables, et de réduire sensiblement le nombre de tués et d’handicapés sur la route. Je ne suis pas pour la répression à tout va, l’amélioration du réseau routier me parait une solution simple et indolore.
       Sinon, la verte Albion vous salue.

    • Par Fanny (---.---.---.228) 4 mars 2011 01:18

      @brieli

      Vous me rappelez des souvenirs de jeune chercheur dans un labo où apparaissait le Pr Got, au début des années 70. Fallait se planquer pour en fumer une, sinon gare, il se fichait dans une colère noire. Certains WE, fallait participer à des courses de vélo qu’il organisait (sur 10 km). Lui faisait Paris-Brest en clou. Un moine civil, c’est sûr. Mais un type qui a fait progresser la science, c’est certain. Dans le milieu des toubibs, il était le seul de ma connaissance ayant une approche scientifique rigoureuse. J’ai une certitude : des milliers de Français lui doivent la vie. Et une autre : la vie selon le père Got peut paraître un peu triste, voire austère. Pour conclure, je citerai (de mémoire) un ancien ministre : « quand y en a un, ça va, c’est quand y en a beaucoup que ça devient un problème ».   

  • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 11:23

    Moins de morts, sur les routes ???
    Donc si j’ ai bien compris avant sarko, les conducteurs se tuaient sur les routes pour embeter les politiques.
    La méthode de calcul des morts sur la route a ete modifiée sous l’ ere chirac et remodeler sous l’ ere sarko. si mes souvenirs sont bons, une personne décedant 6 mois aprés un accident était comptabilisé comme mort sur la route (avant chirac). cette valeure est passée à 1 mois ( A confirmer).
    Deplus, l’intervention des secours et les progrés medicaux ont également contribué à bricoler les stats.
    Par contre je ne vois pas de chiffres officiels sur le nombres de légumes et autres tetraplégiques !!!

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 12:52

      « une personne décedant 6 mois aprés un accident était comptabilisé comme mort sur la route (avant chirac). cette valeure est passée à 1 mois ( A confirmer »

      Bah vous avez tout faux.
      Avant 2005 le délai était de 6 jours.
      Il est de 30 depuis.

      Donc les stats n’ont pas été bricoler, elles sont été au contraire passées à un mode de calcul plus contraignant.

      « Par contre je ne vois pas de chiffres officiels sur le nombres de légumes et autres tetraplégiques »
      Vous cherchez pas beaucoup non plus...

    • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 13:30

      A titi,

      Révisez vos chiffres !!!

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:37

      C’est tout vu...

      « Avant 2005, la définition du « tué » en France était la victime décédée sur le coup ou dans les six jours après l’accident. »
       
      « En 2008, il s’agit de la victime décédée sur le coup ou dans les trente jours qui suivent l’accident »


      Wikipedia est votre ami !!!

    • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 14:15

      Il y a aussi des conneries dans wiki

    • Par titi (---.---.---.216) 3 mars 2011 23:40

      Surement.

      Mais y’a encore plus surement des gens de mauvaise foi.

  • Par brieli67 (---.---.---.187) 3 mars 2011 11:41

    Et si on se mettait à comparer avec

    les Estropiés, les Accidentés, les décès dues AUX SPORTS !

    Chaque « marathon populaire » a son lot de victimes.
    La pêche à la ligne aussi ... raison de plus d’aller voter dans 14 mois !

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 16:05
      Fergus

      @ Brieli.

      Le sportif sait à quoi il s’expose, pas le gamin qui, dans un accident, va être éjecté de la voiture pour aller mourir 20 mètres plus loin !

      Comparons ce qui est comparable !

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 17:35

      Le sportif, le jeune sportif sait ?

      Les jeunes gymnastes avec des hématomes partout, des articulations de foutues, des surmenages musculaires dont cardiaques ?
      Faut souffrir pour être un héros, pour être un homme ....

      Faut revenir à l’âne ; au boeuf, au cheval alors....
      Les accidents étaient très rares.
      de RUER on ne connait plus que le brancard.

       

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 17:51
      Fergus

      @ Brieli.

      Très spécieux ton argument sur le retour à l’âne (la traction asine). Il me rappelle la dialectique de Sarkozy. Lui reproche-t-on d’aller dans un palace, Matamore répond : « Vous ne voudriez tout de même pas que je descende dans un Formule 1 ? » Reconnais que c’est à peu près du même tonneau.

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 19:01

      Non Fergus !

      Les animaux de traits sont très dangereux.

      domestiqués pas tous.....

      C’est pas pour rien que les vétérinaires ... de cheval se spécialisent dans la perruche, le poisson rouge et le chi_woua-woua .

  • Par papi (---.---.---.146) 3 mars 2011 11:55

    Radars sélectifs //

    Je ne dois pas être le seul à avoir constaté le violent coup de frein d’un véhicule arrivant sur un radar, puis de la nouvelle accélération après son passage devant celui-ci ..
    Les habitués connaissent bien les implantations et réduisent leur vitesse juste pour passer la zone de flashe.. La plupart des personnes se faisant prendre sont soit des conducteurs ne connaissant pas le présence du radar , ou soit de conducteurs dépourvus d’appareils électroniques de localisation de radars fixes.. Ceux-sont des infractions sélectives ..
    Je pense que le système répréssif ne peut être le moteur d’un changement radical des mentalités de nos conducteurs, ce sera un frein, mais pas un élément de déclenchement..
    Il faut refondre le système d’apprentissage à la conduite ..en y intégrant un suivi non par les points, mais par des présences obligatoires des apprentis à des rencontres durant au moins une année..Décriptage d’accidents réels, discussions sur ces sujets, diriger vers la prise de conscience et de la responsabilité..
    L’alcool le pourvoyeur des cimetières doit être beaucoup plus réglementé par
    Des contrôles accrus à la sortie des établissements débiteurs ’ bars , boites de nuit, fêtes locales, concerts)
    Renforcement des peines et mesures draconiennes pour les vendeurs pris en flagrant délit
     de vente excessive d’alcool à un conducteur potentiel.. fermetures administratives ,amendes dissuasives et peines d’emprisonnement fermes, sont des armes qui obligeraient à une véritable prise de conscience des marchands d’alcool..
    Reconsidérer la circulation des poids lourds, mesures de ferroutage, et amélioration de la signalétique lumineuse à l’arrière des poids lourds et super lourds, accentuer la pression sur le contrôle des vitesses, (disques de contrôlographe))avec temps de repos ..
    Bien sûr, enfin engager une véritable politique de la course aux puissances que se livrent les constructeurs automobiles, il parait aberrant que malgré les limitations de vitesses imposées, les constructeurs ne puissent concevoir que les puissances inutiles des moteurs
    sont un attrait à la conduite « sportive » pour tous les conducteurs, le prix de la conception de la
    fabrication de ce type de moteurs pourraient se retrouver investis dans la sécurité ,sans compter le gain de production de co2.. Il faudra changer les esprits pour que la voiture ne soit plus l’image que l’on veut donner de soi-même..
    Ce qui est vrai aussi pour les motos dont les puissances en font des bombes roulantes, et
    dont les victimes en ressortent avec de très lourds handicaps quand ils s’en sortent vivants..
    Et la liste est encore longue, réprimer pour réprimer n’est pas la seule solution mais éduquer
    et punir les irréductibles sans cervelle me semble une solution plus durable dans le temps..

  • Par slipenfer (---.---.---.155) 3 mars 2011 11:57

    Si l’on appliquais une politique aussi coercitive
    aux BTP,aux entreprises pharmaceutique,
    à l ’agroalimentaire,aux hôpitaux, je suis certain
    que l’on sauverai encore plus de vies
    et
    en interdisant simplement l’alcool ; contrôle sur la voie publique
    dans les lieux publiques, prisons mairie,poste ,
    détecteur de vapeur d’alcool a distance qui coupe tout circuit
    mécanique ou électrique dangereux (voitures machine outil)
    prise de sang obligatoire tout les trois mois,alcootests le matin avant
    de prendre sont travail, et le soir en le quittant.
    dépistage mensuel chez les populations a risquent ,chômeur ect...
    et des peines de 5 ans de réclusion pour les vendeurs
    2 ans pour les consommateurs, ou 100 euros par verres
    et 20 ans pour les cultivateurs,comme pour les planteurs
    de cannabis acctuellement)
    nous sauverions 45000 personne par an c’est pas rien 45000 vie
    et les couple brisés par ce fléau,les divorces,les femmes battues,les chiens aussi etc.....
    les économies pour la sécurité social.

    par contre ils ne faut pas condamné a mort,
    sinon le pourcentage augmente fatalement.
     smiley

    • Par papi (---.---.---.146) 3 mars 2011 20:43

      slipenfer

      Je suppose que si vous étiez placé à vie dans un fauteuil roulant suite à un accident provoqué par un conducteur ivre, vous n’auriez pas le même genre d’humour...quoique

  • Par ZenZoe (---.---.---.167) 3 mars 2011 11:58
    ZenZoe

    Bonjour,
    D’accord avec l’article. La répression, même modérée mais constante, est la seule voie efficace pour lutter contre l’insécurité routière. Les accidents ne sont pas dus à des causes qui échappent aux conducteurs, ils sont le résultat dans une quasi-totalité des cas, à un non-respect d’une règle. Quand je vois la manière dont certains conduisent, je m’étonne qu’il n’y ait pas plus de dégâts : pas de clignotant, pas de ceinture à l’arrière pour les enfants, dépassements hasardeux, accélération aux feux oranges, refus de laisser passer un piéton sur un passage protégé (voire klaxon agresssif), choix farfelus de voies sur les grands rond-points etc. Chacun en train de défendre son droit à la liberté et tant pis pour les autres.

    Il y a un point par contre sur lequel j’ai des doutes. Les autoroutes françaises sont parait-il parmi les plus sûres d’Europe, et en tout cas bien plus sûres que nos nationales et départementales (où il y a les plus gros carnages). Alors pourquoi faire porter l’essentiel des mesures sécuritaires (dont radars) sur le réseau autoroutier, et pas sur les départementales ?

  • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 12:00

    Encore merci à mon coyotte, qui me permets de ne pas alimenter les caisses obscures de ce gouvernement de M...
    Et oui dans ce monde marchand, c’est tout de même malheureux de devoir acheter sa liberté de conduire.
    Avant le coyotte, j’avais tapé 2 voitures j’ai toujours trouvé compliqué de regarder le compteur, et route en même temps.
    Maintenant avec le coyotte je regarde que la route. donc moins d’accident plus de sécurité.

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 12:57

      « j’ai toujours trouvé compliqué de regarder le compteur, et route en même temps »

      Prenez le train.

    • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 13:28

      Les radars sont une entrave à la liberté et à la sécutité.
      Ils ne servent uniquement à remplir les caisses de l’état.
      Moi je fais 190 Km /jour, A ce rythme là je vais finir chomeur à cause de toutes ces conneries.
      Je n’ai pas la chance d’ habiter paris, et de faire que du TER moi !!!

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:34

      Je fais 50000 km /an en voiture et 1000 en moto (j’ai pas beaucoup de loisir)

      Moi non plus je prend pas le TER.

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:35

      «  »j’ai toujours trouvé compliqué de regarder le compteur, et route en même temps"

      En plus vous êtes de mauvaise fois. Y a pas de régulateur sur votre voiture ?

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 16:12
      Fergus

      Bonjour, Natariege.

      J’en suis à près de 600 000 km depuis que je roule en voiture et je totalise à ce jour... 2 PV, l’un pour un léger excès de vitesse le jour de la naissance de mon petit-fils, l’autre pour un défaut de plaque (mal fixée à l’avant par un garagiste). Je n’ai ni Coyote ni régulateur ni quoi que ce soit, comme d’autres personnes dans mon cas qui elles aussi sont très rarement sanctionnés. Il doit donc être possible de rouler sans avoir l’impression d’être un cochon de payant, non ?

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 18:21

      Heureux Fergus ! Les assurances doivent tirer la gueule !

      Que deux PV ! Exemplaire !
      Je dois tourner à 3 PV aux 10.OOO km.
      J’ai une abonnement permanent pour récuperer des points,
      le Code de la Route n’a plus de secrets.

      Il fut un temps où je gueulais. Après batailles homériques, le Trésorier Payeur Général du département admet que ce sont des frais liés à mon activité.

  • Par Rough (---.---.---.234) 3 mars 2011 12:01

    Encore un article bienpensant sur la « violence routière » c’est comme ça que l’on dit aujourd’hui pour accident de la route...Vive la novlangue....

    Toute cette effervescence autour de la prétendue hausse du nombre demorts de janvier 2011 est une tartufferie destinée à justifier l’installation de centaines de bandits manchots au bord de nos routes...3000 ou 4000 morts par an dans un pays de 65 millions d’habitants c’est vraiment pas grand chose !

    Dans les années 90 ler nombre de morts par suicide et accidents de la route était identique 12000....aujourd’hui les suicides c’est toujours pareil....Les suicidés seraient-ils moins digne d’intérêt que les morts de la route ? Pourquoi cette compassion sélective ? Après tout un mort est un mort....Mais suicidés ont un grave défaut ils ne rapportent rien à moins de mettre une taxe sur les cordes et les barbituriques...alors que les automobilistes c’est jackpot !

  • Par Hadj Ahmed (---.---.---.51) 3 mars 2011 12:55

    En Algérie il y a dans les 5 millions de véhicules contre 25 millions chez vous et autant de morts par an smiley

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:51

      C’est comme au maroc : c’est ce que j’appelle la conduite en mode « Inch Allah »..

      « J’ai la place pour doubler ? Inch Allah ».
      « Je vais pas un peu vite pour passer le virage ? Inch Allah »

  • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:18

    On a beau dire, on a beau faire...

    Il n’empêche que les radars ont prouvé leur efficacité.

    Comme je le rappelle plus haut, l’autoroute Genève / Lausanne a été équipée de radars positionnés tous les 5 km.
    Résultat ? - 15% d’accidents le premier mois de mise en service.

    Alors évidemment, peut être que le nuit du 8 octobre entre 2h et 3h on pourrait rouler sur cette autoroute à 180 km/h parce qu’il n’y a personne et que vraiment ces radars c’est dégueulasse/
    Peut être que ceux qu’en ont une plus grosse peuvent rouler plus vite du coté de Gland.

    Il n’empêche : -15%. En un mois.

    Comparativement combien ont coutés les multiples campagnes de pub passées à la télé pour un résultat quasi nul ?

  • Par jymb (---.---.---.52) 3 mars 2011 13:25

    Article ahurissant, digne des émissions télé ou les deux mêmes sempiternels invités, sont présents pour étaler leurs opinions, leurs chiffres, sans aucun contre pouvoir, répartie ou débat
    je ne peut que remettre en avant mon article
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/faut-il-esperer-voir-se-creer-un-89217

    réponse d’un francais de base exaspéré par la stupidité ambiante : le meilleur moyen de rendre inoffensif un objet mobile est devenu ...de l’immobiliser. Principe irréfutable qui permet de produire des kilomètres d’études et de statistiques toutes concordantes. oui un bateau en cale sèche ne fera plus naufrage ! 


    • Par jymb (---.---.---.18) 3 mars 2011 19:10

      Et bien pour l’instant on est au degré zéro de la réflexion intelligente

      Terrorisons et immobilisons, on est certain du résultat. Absurde méthode. C’est le syndrome de la Yougoslavie ou un régime coercitif de terreur pseudo normalise la situation. Le jour ou le joug lache, on se rend compte qu’aucun problème n’a été résolu. Supprimez demain cette fuite en avant de folle répression et le nombre de victimes remontera ( à la variable prés des amélioration technologiques type ESP ) . Car rien n’a été en fait réglé, les virages dangereux sont toujours là, les norias de camion aussi, les chaussées encore un peu plus dégradées ( et il y a même des abrutis qui nous expliquent que cela est pour notre bien ) la seule différence étant l’exaspération et le sentiment d’avoir été humiliés.

  • Par pissefroid (---.---.---.197) 3 mars 2011 13:27
    pissefroid

    Je crois décidement, à lire les commentaires agressifs, que le volant transforme le cerveau du conducteur en petit pois.

    Quand comprendra-t-on que l’habitude des petits excès de vitesse amène un jour à subir les effets d’un excès de vitesse de trop.

    La règle de vie c’est d’accepter d’être ennuyé de conduire doucement
    (parce qu’on se traine sur la route, mais même à 50 km/h c’est encore 10 fois plus rapide qu’à pieds)
     pour que la conduite respectueuse vis à vis des autres usagers de la route devienne une seconde nature.

    Apprenons à vivre en société.

    • Par jymb (---.---.---.52) 3 mars 2011 13:43

      Désolé, mais vivre en société consiste aussi à chercher à faciliter la vie de son prochain.

       Sinon il est facile de trouver des kyrielles de bonne raison pour interdire les chiens lorsqu’on n’en possède pas, les rillettes lorsque l’on est végétarien, les chevaux sur les chemins de randonnée lorsque l’on préfère le VTT etc etc la liste est infinie

      Le fin du fin étant d’accuser son interlocuteur d’être un sous doué mental ou un beauf ( du sous doué au sous homme auquel on interdit parole et opinion il n’y a qu’un tout petit pas )

      Accepter un flicage ahurissant et la répression d’infractions inexistantes ou fabriquées de toute pièce, c’est accepter tout le reste qui nous pend au nez sur le principe des matins bruns. Le jour par exemple ou les vélos paieront des parcmètres en ville il sera trop tard pour gémir.

    • Par titi (---.---.---.180) 3 mars 2011 13:48

      « Accepter un flicage ahurissant et la répression d’infractions inexistantes ou fabriquées de toute pièce »

      Turlututu...

      Moi j’ai jamais rencontré des radars qui flashaient à 70 km/h pour 90 km/h autorisé.

      Le code de la route existe : il y a des limitations ceux qui ne les respectent pas commettent des infractions. Ils en subissent les conséquences. Mieux vaut eux que les autres.

    • Par jymb (---.---.---.52) 3 mars 2011 14:04

      Une règle doit être respectée lorsqu’elle est respectable.

      Une pseudo entrée d’agglomération en rase campagne avec panneau plus ou moins dissimulé dans des feuillages, une sorte d’agglomération que l’on attend en vain au milieu des champs ce sont autant de pseudo infractions et surtout de « responsables » qui devraient être sanctionnés pour s’être livrés à ces odieux petits jeux

    • Par slipenfer (---.---.---.155) 3 mars 2011 15:20

      moto 750cc
      première 137km/h
      deuxième 180 km/h
      6éme 299 km/m

      les responsabilités du constructeur ??????????????????????

      les véhicules qui s’engorgent a bas régime avec des vitesses de
      croisière à 180Km/h, impossible de conduire en couple a bas régime
      (voiture d’appel,pour que sa marche bien faut appuyer)

      de qui se moque t’on

    • Par titi (---.---.---.216) 3 mars 2011 23:29

      « Une règle doit être respectée lorsqu’elle est respectable. »

      Qui juge la respectabilité de la règle ? Vous ? Tout le monde ?

      Aujourd’hui la respectabilité des radars fixes elle est inattaquable : tout simplement parce que les résultats enregistrés en 5 ans sont meilleurs que 30 ans de prévention.

      Par contre ca pose pleins de débats : par exemple si la répression fonctionne mieux que la prévention dans le domaine routier, quid du domaine de la délinquance ?



    • Par jymb (---.---.---.191) 6 mars 2011 12:17

      excellente question : nous n’avons JAMAIS été consultés quand à ce qu’il serait respectable et donc imposable à tous sur les routes !
      Merci d’apporter de l’eau à mon moulin ...

    • Par titi (---.---.---.220) 6 mars 2011 21:11

      Votre remarque est crétine.

      Personnellement je n’ai jamais été consulté pour le meurtre : j’ai envie de tuer mon voisin : il est con et j’aime pas comme il s’habille. Je vois pas pourquoi ce serait interdit.

      Pareillement, je n’ai jamais été consulté sur la CSG et RDS. Je vais donc arrêté de payer.

  • Par pyralene (---.---.---.45) 3 mars 2011 13:50
    Pyrathome

    Trop de morts par la pollution, la faute à qui ?
    http://www.lefigaro.fr/sante/2011/0... ; c’est la pravda qui le dit...et ils sont sûrement très en dessous de la réalité...
    Pour la route, c’est avant tout une question de prévention et d’éducation, celle-ci devrait commencer dès la maternelle, il faudrait une génération pour endiguer le massacre....nous avons atteint les limites de la répression/raket.....

    • Par slipenfer (---.---.---.155) 3 mars 2011 14:49

      A ce propos nous n ’avons pas les statistiques des personnes
      qui sensibilisés par les campagnes d’informations et de préventions
      ont levés « le pied ».
      S’attribuer le mérite d’un chiffre en baisse des morts sur la route
      par la mise en place de dispositif policier.
      c’est aussi oublier les progrès techniques des véhicules actuel
      en matière de sécurité.
      MON POST plus haut est évidement une caricature  smiley

    • Par jymb (---.---.---.18) 3 mars 2011 19:17

      Désole mais il n’y a aucune légitimité de se réjouir à une baisse des vitesses moyennes, comble de l’absurde. Autant interdire et immobilser tout de suite voiture, vélos, rollers, skate, et tapis roulant de salle de gym : objectif 0 km/h !
       Rouler c’est aller d’un point à un autre, se débarrasser rapidement d’une corvée car dans une journée il y a autre chose à faire que perdre son temps en bagnole. Je défend l’utilisation d’un indice composite associant accidentologie ET amélioration des temps de transit et/ou vélocités. le jour ou cela deviendra l’objectif à atteindre nous aurons faire un énorme progrés en intelligence et crédibilité routière

  • Par Gerard Lucon (---.---.---.26) 3 mars 2011 13:58
    Gérard Luçon

    allez, encore un coup dans la répression, roulons a pieds, nous serons plus prudents ...
    La vitesse tue moins que la connerie, que donald Rumsfeld ou george Bush, mais il faut écouter ces pauvres femmes et hommes qui ont perdu un gosse et font désormais de leur vie un calvaire pour les autres .. et nous emmerdent jusqu’a plus soif !
    on les entend moins quand il s’agit des excès de vitesse des gosses de Fillon, des Ministres eux-memes et de leurs seides, des ambassadeurs et des employés des ambassades, des journalistes ayant antenne sur rue.
    Normal, ils ont besoin d’antenne ces trublions de la sécurité « uber alles ».
    Quand a moi je me ballade avec un Tonton qui m’informe en temps et en heure, sachant que le poulet est tres limite et se cache dans certaines descentes pres des sorties d’autoroutes ayant une gendarmerie proche, le risque de mauvaise rencontre est tres peu probable et facilement prévisible .... et puis 130 a l’heure, avec ma 2 chevaux gonflée, c’est nettement moins risqué qu’avec la derniere BMW, non ?
    et en plus quand je traverse l’Allemagne je m’éclate à 235 kmh, qui est la limite de vitesse de mon véhicule, là-bas sur autoroute on est plus civilisé et moins donneur de leçons

  • Par paul (---.---.---.5) 3 mars 2011 14:49

    L’œuf pondu du jour par Sylvain : des progrès, moins de 80 % d’avis négatifs .
    Peut mieux faire . A quand un article sur l’interdiction de cracher sur la voie publique ?

  • Par slipenfer (---.---.---.155) 3 mars 2011 14:52

    Fumer un joint en publique est passible d’une amande de 450 euros je croit.

    peut-connaitre l’impact de cette mesure sur la consommation de cette drogues ?
    et combien cette année de procès on été dressés ?

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 16:23
      Fergus

      Bonjour, Mazmaz.

      Je partage vos craintes. Malheureusement, la voiture en France bénéficie d’un statut très particulier et contribue à fausser le jugement de nombre de nos concitoyens, leur passion prenant le pas très largement sur leur raison.

      La voiture ne devrait être vue que pour ce qu’elle est : un serviteur utile et non un objet de jouissance.

      Pour ce qui est des radars combattus par de nombreux automobilistes, le challenge est simple : qu’ils respectent les règles et ces radars, devenus inutiles, disparaitront des routes !

    • Par homer555 (---.---.---.246) 3 mars 2011 19:14

      Excusez moi Fergus c’est encore moi. Vous devez penser que je ne lit que vous. :)

      Je pense au contraire que on enlève les radars, tout redeviendra comme avant et ce, quelque soit le futur, proche ou lointain. Pourquoi ? Mais parce que nous avons a faire à un système répressif et non éducatif. Si vous enlevez la répression, plus rien n’empêche les mauvais comportements et donc tout redevient comme avant. Ce système de sanction automatisé dit que c’est mal de conduire vite mais n’explique pas pourquoi. Et si vous croyez à l’illumination divine de nos concitoyens, alors là, je vous crois bien naïf.

      Ceci d’autant plus (mais là ça n’engage que moi) que le système fais plus penser à une tirelire car il est excessivement mal employé. La sanction est donc percu comme injuste et donc a encore moins d’impact éducatif.

  • Par Arthur 123 (---.---.---.146) 3 mars 2011 15:45

    En mettant en avant les morts de la route comme problème national, il y entretemps des belles pilules que l’on avale sans rien dire, à qui la faute ?

    • Par Arthur 123 (---.---.---.146) 3 mars 2011 16:59

      Toute les mesure du monde m’empêchera pas le destin de s’accomplir. Un homme s’y sont destin est de mourir aucune loi humaine pourront l’empêcher. La loi du destin passe par des erreurs humaimes.
       

    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 19:46

      sous du Sylvain déjà 

      Par carpdiem (xxx.xxx.xxx.49) 14 février 12:01

      Quand l’Etat est incapable d’assurer la sécurité à ses citoyens il est tout à fait normal que ceux-ci cherchent à se protéger.

      N’assistons nous pas dans notre pays à cet état de fait qu’est l’insécurité ?



    • Par papi (---.---.---.146) 6 mars 2011 00:43

      @mazmaz

      vous dites " un homicideur rencontrer ses victimes, vous ne l’avez jamais vu, moi non plus ;
      homicideur= tueur victime= morts je crois donc qu’il est impossible qu’un conducteur assassin rencontre ses victimes déjà mortes... grosse bourde ne croyez-vous pas ????

  • Par soulmanfred (---.---.---.225) 3 mars 2011 16:01

    Record de retraits de permis , record de radars sur les routes , record de contraventions , des flics partout surtout quand les gens sortent du boulot ou vont chercher leurs gosses à l’école , voitures de plus en plus sécurisées , mais de plus en plus de morts , cherchez l’erreur ?!

    Le problème vient déjà de la base , le permis de conduire et le code , trop cher , mal pensé , trop facile ...

    Secondo et la il faut pas se leurrer , les gens conduisent comme des cons et le clignotant est optionnel chez 80% des conducteurs .

    Tertio la flicaille pense plus à faire du chiffre que de la prévention , la répression sert à rien . Dans des endroits peu dangereux mais très fréquentés ils sont là à attendre ... 

    Quatro , l’urbanisme est sans doute mal foutu , ou du moins peut mieux faire et largement .

  • Par Natariege (---.---.---.116) 3 mars 2011 16:05

    Ce qui est certain, c’est que la liberté est un mot qu’il faudra bientôt rayer du dictionnaire.
    Les politiques veullent nous parquer physiquement et idéoloqiguement.
    Les morts sur les routes ne sont q’un des nombreux pretextes pour nous asservir, faire de nous des bon petit soldat aux ordres.
    Pas une semaine sans une nouvelle loie liberticide.
    nous sommes entrainde vivre nos dernières liberté, la france sera alors une grande prison à ciel ouvert.
    Et moi je serais dans la résistance, car pour moi la liberté c’est la mère des symbols.

  • Par kitamissa (---.---.---.71) 3 mars 2011 16:57
    kitamissa

     les radars sont placés sur des endroits ou il n’y a aucun risque mais uniquement pour faire du chiffre ....idem pour les mobiles pour la même raison..du chiffre,du chiffre et encore du chiffre pour les statistiques et les notations !


    j’ai deux membres de ma famille fonctionnaires dans les forces de l’ordre ......
    • Par brieli67 (---.---.---.17) 3 mars 2011 19:51

      Bienheureux le Maxime !!

      et les primes de rendemenT ? vrai ou faux ?

      ça fait sauter les PV ? 

    • Par titi (---.---.---.216) 4 mars 2011 00:03

      Si on considère que les radars en France sont annoncés...
      Que ces radars ne sont pas assez intelligents pour prendre en compte un paramètre comme la pluie.
      Qu’en plus les système type coyote ne sont pas interdit..

      Celui qui se fait prendre c’est une burne. L’amende n’est pas assez chère.

  • Par Caparut (---.---.---.186) 3 mars 2011 17:14
    Caparut

    Je suis passé devant un radar qui est là pour faire du chiffre et il ne m’a pas eu ! C’était limité à 90 km/h et je suis passé à 90 km/h ! Etonnant, non ?
    Je peux me faire choper (bien que je regarde autant le compteur que la route) pour un dépassement ridicule sur une longue avenue limité à 50 km/h (d’ailleurs, ça m’est déjà arrivé), mais ce sera bien fait pour ma gueule, car je n’aurai pas été assez vigilant.
    Quand on prend sa bagnole, le risque de se faire flasher fait partie du jeu (même pour faire du chiffre). A nous de ne pas être assez cons pour leur donner notre fric.

    • Par Fergus (---.---.---.45) 3 mars 2011 17:54
      Fergus

      Bonjour, Caparut, et bravo pour ce message de bon sens !

    • Par TSS (---.---.---.50) 3 mars 2011 18:29

      je n’ai pas ce problème, j’ai un avertisseur de radar interactif ... !!

    • Par jymb (---.---.---.248) 3 mars 2011 20:04

      Quel jeu ??? se déplacer est banal, nous ne sommes pas dans Tron ou dans Call of Duty et l’état doit chercher à rendre la vie plus facile, non à la pourrir.

      Je refuse de devoir considérer chaque déplacement comme un parcours d’obstacle, un parcours du combattant avec ennemis à dépister à chaque coin de rue. Ceux qui organisent ces traquenards devront être sanctionnés.

    • Par soulmanfred (---.---.---.225) 3 mars 2011 21:17

      Les compteurs de vitesse de nos voitures ne sont pas des plus précis , à partir de là les radars sont de l’arnaque pur et simple .

    • Par titi (---.---.---.216) 3 mars 2011 23:35

      C’est faux.

      Prenez votre voiture, passez à 90 compteur devant un radar il ne se déclenche pas.
      passez à 91 compteur il ne se déclenchera toujours pas. A 92 non plus.
      C’est à partir de 94-95 qu’il se déclenchera.

      L’erreur du compteur, l’erreur de lecture du compteur, tout celà est pris en compte : c’est pour cela qu’il y a vitesse mesurée et vitesse retenue.
      La vitesse retenue c’est la vitesse mesurée moins toutes les tolérances des appareils de mesure. Y compris celle du radar qui lui aussi peut mesurer faux.

      Ce qui prouve que ceux qui prétendent avoir eu des prunes pour 91 km pour 90, et qui s’en lamentent, se foutent de notre gueule. Car pour avoir 91 retenue, il faut au moins un 95-96 compteur.

    • Par VivreDifferent (---.---.---.90) 4 mars 2011 06:50
      VivreDifferent

      Faux, titi. Si on prend en compte l’erreur de mesure dans le calcul de la limite du radar, c’est bien que cette erreur existe. Donc quelqu’un flashé à « 95km/h » a été flashé en réalité entre disons 90km/h et 100km/h avec une fiabilité de 99,9%. (chiffres donnés aux hasard, juste pour expliquer le principe)
      D’ailleurs comment est fait l’étalonnage des capteurs de vitesse ? Y a-t-il un suivi régulier ? Si la chaîne de mesure a dérivé, et donc potentiellement a flashé des gens qui étaient en dessous de la limite, vont-ils rembourser les gens ?

      Encore une fois il y a présomption de culpabilité, et pas de contre-pouvoir pour contrôler les contrôleurs. Mais si ça peut servir à sauver une dizaine de personnes par an (avec des dispositifs si coûteux pour la société qu’on pourrait sauver des dizaines de milliers de malades ou de crève-la-faim dans le monde avec ce même budget), alors on peut le coeur léger abandonner les principes de base de notre état de droit...

    • Par soulmanfred (---.---.---.181) 4 mars 2011 16:16

      merci d’avoir répondu pour moi

    • Par titi (---.---.---.220) 6 mars 2011 21:18

      « Donc quelqu’un flashé à »95km/h« a été flashé en réalité entre disons 90km/h et 100km/h »
      C’est exactement ce que je dis.

      C’est la différence entre le vitesse mesurée et la vitesse retenue.
      Or l’existence du délit est constatée sur la vitesse retenue, pas sur la vitesse mesurée.

      Ce qui veut dire qu’une personne flashée, retenue à 91km/h avait visuellement à son compteur au moins 95km/h. L’erreur est donc « au crédit » du délinquant.
      Et d.nc techniquement il ne peut être flashé à tord.

      Qui plus est, en droit, il y a la notion d’intention. Or si le chauffeur a été flashé à 91 son compteur annoncait vraisemblablement 95/96 km. Il était donc consciemment en illégalité.

      Donc c’est bien fait pour ca gueule.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires