Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un droit légitime !

Un droit légitime !

Il pleut et il fait froid en ce mois de janvier, beaucoup de personnes sont là au cimetière du petit village pour rendre hommage à Julien, libre penseur.

Les amis et la famille aimeraient se recueillir et parler du disparu mais aucune salle locale n'est mise à disposition de la famille pour qu'elle puisse organiser une cérémonie civile.

Cette scène se répète des milliers de fois lors de l'enterrement de Julien, Gilberte, Rachida ou Myra...Il faut vraiment mettre fin à cette injustice et qu'enfin, dans toutes les communes de France, une salle soit prêtée aux familles en deuil.

Une salle municipale pour les obsèques civiles

Il y en a de plus égaux que d'autres....

Au moment des obsèques, seuls ceux et celles qui ont choisi une cérémonie religieuse peuvent disposer sans problème d'un lieu couvert leur permettant de se recueillir.

Les familles catholiques peuvent d'ailleurs, elles, disposer dans chaque village d'un espace public, l'église mis à la disposition du conseil diocésain.

La demande formulée par de nombreuses familles et relayée par la Fédération Nationale de la Libre Pensée est légitime.

Toutes les communes de France devraient mettre à la disposition des familles qui le demandent une salle lors des obsèques civiles

«  Pour l’égalité des citoyens

Face au nombre grandissant des obsèques civiles et compte tenu de la dispersion des familles, notre association et ses fédérations départementales et groupes affiliés mènent une campagne pour permettre à ceux qui le souhaitent de se recueillir dignement comme peuvent le faire les croyants dans les édifices cultuels. La Fédération nationale de la Libre Pensée s’était adressée à l’ancienne ministre de l’Intérieur, Mme Alliot-Marie pour lui demander d’ajouter un 9° à l’article L. 2223-19 du code général des collectivités locales tendant à enrichir le service extérieur des pompes funèbres de la mise à disposition gratuite d’une salle municipale à des fins de recueillement des familles. Elle avait refusé de saisir le Parlement d’un projet de loi comprenant une disposition allant dans ce sens.

L’actuel ministre de l’Intérieur, M. Hortefeux, dans une réponse du 11 septembre à un député alertée par la Fédération des Ardennes de la Libre Pensée sur cette importante question, a invité les libres penseurs à se tourner vers les communes pour y apporter une réponse, au prix d’ailleurs d’une inégalité de traitement des citoyens sur le territoire. Au regard notamment du code général de la propriété des personnes publiques, il précise que rien n’interdit à une commune de mettre à la disposition des citoyens, pour une somme symbolique, voire gratuitement, une salle municipale pour leur permettre de se recueillir lors d’une cérémonie funéraire. »

Dans ma commune, il est prévu dans le cadre de l'attribution des salles aux associations, qu'en cas de demande, la maison des associations qui se situe près du cimetière pourra être utilisée par une famille pour se recueillir, l'association, privée de sa salle d'activité étant orientée sur un autre site.

L'initiative prise par les fédérations départementales de la FNLP ( Fédération Nationale de la Libre Pensée) de s'adresser aux maires pour qu'ils prennent cette décision républicaine de mettre à disposition une salle pour les obsèques civils va permettre des avancées.

Mais pour aller plus loin et éviter que des familles se heurtent au refus de maires, il est nécessaire et indispensable qu'une proposition de loi, et même mieux qu'un projet de loi soit déposé au Parlement.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 novembre 2011 10:40

    Rien à ajouter, sinon qu’il est difficile de faire une salle funéraire d’une grande salle des fêtes communale où l’on a l’habitude de se réjouir... 

    Mais l’église n’est-elle pas un bâtiment communal ? Il n’y aurait qu’à voiler les signes religieux trop voyants... (difficile : il y en a tant !).
    Dans les centres de crémation, il y a souvent un petit local pouvant accueillir les proches pour une cérémonie d’adieu. Mais souvent loin de la commune de résidence.

    • pissefroid pissefroid 25 novembre 2011 11:48

      C’est la réflexion que je me faisais.
      L’église appartient à la commune.
      Ce bâtiment en tant que bâtiment est donc laïque.
      Si la cérémonie est religieuse il devient un bâtiment religieux
      Si la cérémonie est civile il devient un bâtiment civil.
      Il est donc imaginable d’utiliser ce bâtiment publique pour une cérémonie civile.


    • tikhomir 25 novembre 2011 14:09

      En fait, ce n’est pas possible vu que l’usufruit est aux curés de paroisse. De plus, les bâtiments sont consacrés (c’est une cérémonie religieuse), pour s’en servir pour autre chose, il faudrait les déconsacrer (refaire une cérémonie). Ca va être compliqué à gérer donc vu qu’une consécration, ça dure bien 3h, juste pour la cérémonie (après, on boit un coup et on se fait une bouffe)...

      Donc, non, ce ne sont pas des bâtiments laïques.

      D’un autre côté, l’utilisation de salles municipales est une bonne idée, comme ça, les catholiques pourraient aussi s’en servir pour recevoir leur famille, faire un repas de famille, etc.. normal, car tout le monde n’a pas forcément de lieu assez grand pour recevoir toute sa famille et les repas et autres lors des funérailles ne se font pas dans l’église... Car, je suis d’accord, c’est pas toujours évident de trouver une salle. Lors du dernier décès chez nous, on a bien trouvé une salle, mais à 50 Km de l’église, c’était pas le top...

      Tout le monde serait content avec la solution de la salle municipale, toutes confessions religieuses confondues, catholiques, musulmans, bouddhistes, laïques, etc..


    • Scual 25 novembre 2011 16:12

      Non mais si on veut obliger par la loi l’église à mettre le bâtiment à disposition gratuitement lors des enterrements, on peut. Si elles sont pas contentes, elles auront qu’à se construire des églises privées d’où on ne pourra pas les déloger...

      Il faut juste bien définir la manière dont ça se fait.

      Mais bon l’idéal serait de construire un local adapté dans chaque commune... c’est même plutôt une bonne idée pour relancer l’activité. Un bâtiment par commune, ça fait un paquet d’emplois. C’est le moment idéal pour le faire.

      C’est le genre d’idée qui plairait au Front de Gauche ça...


    • tikhomir 25 novembre 2011 16:23

      « Non mais si on veut obliger par la loi l’église à mettre le bâtiment à disposition gratuitement lors des enterrements, on peut. »

      On verra à ce moment, en attendant, ce n’est pas le cas. Si ça devenait le cas, il est évident que ça poserait problème. L’État ayant déjà volé les biens de l’Église, si en plus, les catholiques ne peuvent plus s’en servir (car ils ne le pourraient plus), ce serait évidemment une source de problèmes pour les deux parties.


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 novembre 2011 17:00

      L’Etat n’a pas « volé » les biens de l’Eglise. Il n’a que récupéré le bien collectif de ceux qui avaient permis à l’Eglise d’accaparer des biens pour lesquels elle n’avait rien donné ! A Rouen, par exemple, on dit que la tour de Beurre a été construite avec le fruit des « indulgences » payées par ceux qui voulaient consommer du beurre pendant le Carême !

      On pourrait faire un cas à part pour certains monastères que les moines ont construit eux-mêmes.

    • Scual 25 novembre 2011 17:28

      « État ayant déjà volé les biens de l’Église... »

      C’est une plaisanterie ?

      Les Français ont récupéré leur du, rien de plus.

      C’est pas l’État qui a volé l’Église, c’est l’Église qui a volé les Français et pendant des siècles.

      Nous ne rendrons jamais nos églises. Et ces bâtiments historiques sont à tout les Français, pas seulement les catholiques, pas seulement les chrétiens, pas seulement les croyants : ils sont à nous TOUS.


    •  C BARRATIER C BARRATIER 25 novembre 2011 18:03

      Une salle polyvalente convient très bien, il n’y a pas à lui donner un décor particulier, c’est un lieu de vie où on accompagne un défunt. Je pense qu’il faudrait effectivement un droit de ce type (payant au coût réel, fluides et ménage) imposé par la loi comme existe le droit d’être inhumé.

      Les églises ne poseraient aucun problème pour leur décor, leur statuaire, elles seraient respectées par les familles, aux obsèques assistent des croyants ou non et on s’en fout..là n’est pas le problème. Je pense qu’il serait facile dans les leiux où elles ne servent pas beaucoup de les utiliser (e,n paysnt les frais pareil).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès