Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un gouvernement anti social et irresponsable !

Un gouvernement anti social et irresponsable !

L'image jointe à cet article montre des cheminées éteintes...Cela se passe dans les villes et villages.

Le froid s'installe et la France des pauvres souffre faute de moyens : elle rogne sur la nourriture, sur les soins et sur le chauffage....

Qu'attend le gouvernement pour respecter ses engagements ?

Les familles ne vont pas attendre avec patience que la situation s'améliore d'elle même... Les petits enfants sont seuls à croire encore au père Noël....

S'il faut descendre dans la rue, nous déscendrons dans la rue et nous serons nombreux !

La précarité énergétique

Plus de huit millions de personnes pauvres ne se chauffent pas ou très peu, faute de moyens.

Le gouvernement qui avait fait des promesses tarde à les mettre en pratique...Pendant ce temps là le froid s'installe...

Les associations de solidarité et les associations familiales rappellent avec force l'urgence d'une solution en adéquation avec les promesses et surtout les enjeux sociaux et humains.

« Le Cnafal considère l’énergie comme un bien essentiel auquel tout le monde doit pouvoir accéder. C’est la raison pour laquelle nous sommes intervenus à plusieurs reprises pour protester contre les hausses répétées des tarifs. Cependant, lorsque ces tarifs élevés existent, nous ne pouvons qu’être favorables aux dispositifs dont la finalité est de lutter contre la précarité énergétique. Parmi ces dispositifs, le tarif social de l’électricité et le tarif de première nécessité pour le gaz, sont incontournables. Ils sont pourtant encore insuffisants ; les conditions d’éligibilités sont bien trop sévères mais surtout, l’application du dispositif n’est pas automatique. 

C’est donc avec une attention particulière que le Cnafal a écouté le Ministre de l’Industrie de l’Energie et de l’Economie numérique, annoncer une automatisation des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz dès le 1er janvier 2012, plus de 1,5 million de personnes devraient en bénéficier. Sous le contrôle de la CNIL, et à l’aide du fichier des allocataires de la CMU complémentaire, les foyers éligibles aux tarifs sociaux recevront automatiquement les tarifs sociaux sans avoir à faire de démarches.

Cette réforme annoncée à grands renforts médiatiques, qui doit reposer sur une étroite coordination entre services de l’Etat, de la Sécurité sociale, fournisseurs d’énergie, gestionnaires de réseau et bailleurs se fait toujours attendre. Selon, la Fondation Abbé Pierre, 8 millions de personnes sont victimes de la précarité énergétique et 3,7 millions de logements en France sont de véritables passoires énergétiques.

En période hivernale, le CNAFAL juge irresponsable et malhonnête que l’annonce d’automatisation d’application des tarifs sociaux attendue par 1, 5 million d’usagers, ne soit toujours pas suivie d’effets. »

Jean-François CHALOT


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 18 janvier 2012 09:59

    Lorsque ceux qui sont abandonnés demandent un soutien, nos dirigeants les fustigent pour leur « paresse » et les accusent d’être des « assistés ». L’Etat et donc la collectivité ne devrait-il pas aider les personnes dans le besoin ? La solidarité envers les plus faibles devrait-elle être abandonnée ? Le transfert de richesses ne devrait-il se faire qu’en faveur des plus riches ? Les gens ne deviennent pas assistés par paresse, cela leur est imposé par la situation, et le système économique en est responsable....
    http://2ccr.unblog.fr/2011/04/08/travail-famille-patrieet-petits-mensonges/


    • anty 18 janvier 2012 12:34

      C’est le résumé du gouvernement sarko

       des promesses non suivies d’effets
      Pour mémoire 
      sarko au début de son quinquennat à instauré les aides à la cuve(pour ceux qui se chauffaient au mazout ) qui ont duré deux saisons depuis c’est fini


      • JC (Exether) 18 janvier 2012 13:52

        Je suis d’accord avec vous sur le fond.

        En revanche, honnêtement, l’image jointe à l’article est de très mauvaise qualité, je ne parviens pas à savoir où sont les cheminées.


        • CHALOT CHALOT 18 janvier 2012 14:46

          On ne les voit pas....Le temps est mauvais, il y a un léger brouillard et en plus les cheminées ne fument pas


          • christian pène 18 janvier 2012 18:44

            le sieur CHALOT devrait se rappeler que d’abord les pouvoirs socialo-communistes ne sont , n’ont jamais été les plus sociaux , et par conséquent CHALOT doit balayer devant sa porte ; l’extrême gauche n’a jamais fait le bonheur des gens , mais les a tenus sous la contrainte policière......la République française n’a jamais été que le régime le plus anti-social que nous ayons connu , elle a commencé par bains de sang , comme l’URSS.....

            donc la critique par le sieur CHALOT est mal venue

            en outre , les fabricants de chômage par l’État interventionniste c’est bien chez nous par des réglementations folles , CHALOT ne connaît sans doute pas TURGOT qui préconisait le progrès social par la liberté ; ce n’est pas en deux ans comme premier ministre qu’il a pu vaincre les obstacles des privilégiés.....la République a seulement remplacé des privilégiés par d’autres , mais elle fabrique des pauvres à tours de bras , chez les immigrés et autres en les accablant de 25.000€ de dette souveraine dès le 1er souffle ou en mettant le pied chez nous

            la République française n’est que mensonges du type « chacun selon ses moyens , à chacun selon ses besoins(sanitaires ) ».....or la démographie de ceux qui ne peuvent se payer des soins coûteux augmente et réduit à néant ce que proclame le pouvoir à propos de la sécu qui assure de moins en moins.....

            CHALOT devrait voir à la CAF77 l’effectif des ayants droits immigrés avec leurs marmailles qui saignent par leurs droits sans avoir de devoirs , la société française....s’il est au CA dela CAF77 , il n’est sans doute jamais entré côté accueil des « clients » , et n’a pas la culture sauf celle du barratin et des fables pour intervenir ici à répétition.


            • anty 18 janvier 2012 22:02

              Tous les régimes aux abois créent des régimes policiers et bureaucratique

              Sarko fait pas mieux il crée un état policier de plus en plus durs(20 000 nouvelles places sont créent pour les futurs prisonniers ) et une bureaucratie que bien des dictatures nous enviraient

            • Lea Andersteen Lea Andersteen 19 janvier 2012 00:21

              Quel méli mélo chez ce cher Christian Pene. Comme si les immigrés coutaient aussi cher que nos amis banquiers. Premier poste de dépense : le remboursement de la dette. C’est la faute des immigrés ?

               


            • le poulpe entartré 19 janvier 2012 00:27

              Le vieux pène est comme ses connaissances en histoire, même de France, édenté à la tahitienne. Le gudule qui attribue la révolution française à l’extrême gauche mais c’est du bon comique troupier à la Fernandel, ça. Il a séché tous ses cours d’histoire notamment ceux au cours desquels étaient abordés les motifs non pas de propagande mais des réels motifs qui ont conduit à la chute de la monarchie absolue. Résultat, sur cette période ses cases sont vides, un vide sidéral. Impassible il débite des énormités pareilles sans sourciller mais pour quelles raisons puisque ses affirmations ne reposent sur rien mais sur ce qu’il voudrait tant en voir l’origine ? Affabulations qui se suivent comme des perles sur un collier, il aurait dû retenir que cette révolution était fomenté non par les classes populaires (manipulées) mais par la grande bourgeoisie qui ne voyait en la noblesse qu’un verrou à faire disparaître. Avec de l’argent et quelques manipulations bien senties (achats des voix de certains membres de la constituante et plus tard de certains députés) la révolution de salon et des cafés, a mystifiée le simple citoyen en la lui vendant comme sa révolution. Et le bozo qui nous parle de l’extrême gauche comme le mouvement initial .....enfoncé Guy Bedos.

              Quel est ce lapin qu’il nous sort : « les fabricants de chomage par l’état interventionniste par des règlementations folles ». Le voilà qu’il baisse son tchador sans crier gare. C’est l’état qui est le générateur du chomage par .....ses décisions de réglementation. Ah oui ! Ca, ça le fait braire. Comment, les députés élus représentant du peuple et mandatés par lui, voudraient intervenir et réglementer la vie économique, endiguer les dérives des entreprises dont les dirigeants ne pensent qu’à une chose, faire le maximum de fric en se foutant de l’intérêt général ? Les salariés sont là pour être pressurés puis jetés et sans indemnités de préférence, sans même avoir été déclarés quand c’est possible. C’est moins cher et puis ça coûte déjà trop voilà sa doxa, sa vision de son idéal de progrès social. Toute cette règlementation, ça empêche de faire le nécessaire pour s’en mettre plein les poches sur le dos des salariés. Le code du travail pour lui est un boulet. Il n’y a qu’à voir le travail des nuits pour les femmes est maintenant autorisé en France, sous prétexte que les hommes eux avaient le droit. Il a rien compris, tout de travers. C’est l’inverse qu’il fallait faire : le travail de nuit : forbiden sauf exception (elles même rarissimes). Le travail pour les enfants en voilà une chouette idée digne d’un camp de jeunesse hitlérienne. Un vrai mein kampf à la Prévert son post.  : déjà on devine : « ayant droit émmigrés avec leurs marmailles qui saignent par leurs droits sans avoir de devoir ». Voilà qu’il plagie les affiches du bolchévique avec le couteau entre les dents en interchangeant les personnages. R I D I C U L E. Encore un chef d’escadrille.
              Allez le mieux c’est qu’il aille au bar des aviateurs et qu’il se biture la tronche. Ainsi, la France connaîtra un peu de répit.


            • CHALOT CHALOT 18 janvier 2012 19:04

              Enfin un réactionnaire, un vrai...Bravo Christian Pène, vous avez au moins avoué vos penchants xénophobes....Il y aurait deux sortes de citoyens....
              Quant aux affirmations sur les « socialo communistes » : ils peuvent être fiers des réalisations sociales qu’ils ont à leur actif ....
              L’URSS je ne réponds pas : c’est loin, cela n’existe pas et j’ai toujours dénoncé ce régime bureaucratique, mais pas avec tout le monde : évidemment je n’ai jamais mêlé ma voix à celle des fachos.


              • xray 19 janvier 2012 10:25


                Le capital de la Dette publique 

                De droite comme de gauche, les élus politiques sont au seul service du capital de la Dette publique. 
                Ils n’ont pas de compte à rendre aux électeurs. 

                Le capital de la Dette publique 
                http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/12/27/le-capital-de-la-dette-publique.html  



              • jacques lemiere 18 janvier 2012 19:39

                Je cite... « Le Cnafal considère l’énergie comme un bien essentiel auquel tout le monde doit pouvoir accéder. C’est la raison pour laquelle nous sommes intervenus à plusieurs reprises pour protester contre les hausses répétées des tarifs

                Pour moi ça ne va pas , la question est le partage des richesses....ou plus de politique social...



                • spartacus spartacus 18 janvier 2012 21:34

                  20% d’une facture EDF c’est la « CTA » taxe faite pour financer la différence sociale des salariés EDF par rapport baux autres auprès de la CNAV. 

                  Donc 35 millions de français payent plus cher leur électricité et partent à la retraite après 166 trimestres de cotisation et à 62 ans pour permettre 360000 salariés de cette entreprise de partir à moins de 55 ans à la retraite. 
                  Donc dans les faits, le social c’est toujours prioritaire pour les obligés de la fonction publique, pas pour ceux qui payent leurs factures....

                  • TZABAR 18 janvier 2012 22:05

                    il est grand que les nationalistes arrivent au pouvoir pour remettre de l’ordre dans la maison FRANCE
                    alimentation, logement, santé, école...rien ne va plus.
                    merci pour votre témoignage CHALOT


                    • CHALOT CHALOT 18 janvier 2012 23:06

                      Qu’appelez vous les nationalistes ?
                      - s’il s’agit de sortir de la communauté européenne et d’en revenir au programme du CNR
                      ( conseil national de la Résistance) OUI
                      - s’il s’agit des nationalistes d’extrême droite qui nous préparent le bruit des bottes NON NON !
                      Je n’aime pas ce que représente : le nationaliste ! c’est trop ambigü


                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 janvier 2012 23:45

                        Quelques formules pour nos gouvernants manquant parfois d’imagination. Vous pouvez jouer à les attribuer à l’un ou l’autre des crétins en fonction. 


                        « Si les pauvres se remuaient un peu pour trouver du travail, ils auraient moins froid »

                        « Si les pauvres mettaient leurs enfants dans la cheminée au lieu de les ranger dans le congélateur, ils auraient du combustible »

                        « Quand on a froid on pense moins qu’on a faim »

                        « Les pauvres ne produisent pas de croissance, on ne va pas les laisser produire du CO2 en plus ! »

                        « Il faut donner la priorité du chauffage à ceux qui travaillent »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès