Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un Impôt Négatif sur La Fortune pour une Allocation Logement (...)

Un Impôt Négatif sur La Fortune pour une Allocation Logement Universelle

Alors que le gouvernement parle de supprimer l'aide personnalisée au logement (APL) pour les primo-accédants (lien), mieux vaudrait au contraire généraliser l´aide au logement à tous les citoyens via une refonte de l´ISF. Une Allocation Logement Universelle, sorte de mini revenu de base inconditionnel, pourrait être introduite sous la forme d´un Impôt Négatif sur la Fortune.

JPEG - 41.3 ko
Allocation Logement Universelle
Impôt Négatif sur la Fortune

De la même façon qu´un impôt négatif sur le revenu permettrait de verser chaque mois à tous les citoyens un crédit d´impôt inconditionnel en contrepartie d´une imposition à la source dès le premier euro (lien), il serait possible de verser une Allocation Logement Universelle d´environ 250 euros par mois à chaque adulte et la moitié pour les enfants en contrepartie d´une taxe annuelle d´un et demi pourcents calculée dès le premier euro sur l´ensemble du patrimoine net. Ce serait une sorte de crédit d´impôt universel sur un ISF que tout le monde payerait en fonction de son propre patrimoine (aussi modeste soit-il).

Considérant que le patrimoine global de l´ensemble des français est de l´ordre de 11 000 milliards, une taxe annuelle de 1,5% récolterait chaque année 165 milliards. Additionnés à une partie des 16 milliards actuellement alloués par la CAF à l´allocation logement, cela suffirait pour financer chaque mois une Allocation Logement Universelle de 250 euros par adulte et 125 euros par enfant de moins de 18 ans (250 * 12 * 50 millions + 125 * 12 * 15 millions = 172 milliards).

Cette Allocation Logement Universelle serait individuelle et inconditionnelle et pourrait se cumuler au sein d´un même foyer. Par contrat, elle pourrait être donnée en garantie d´un loyer ou d´un prêt habitat, facilitant l´accession à la location ou à la propriété des ménages modestes. Elle garantirait ainsi les prêts des intérimaires ou des personnes ayant des contrats précaires. Elle permettrait aussi de payer directement l´hébergement social, les collectivités locales étant dans l´obligation de fournir suffisamment de logements sociaux accessibles au montant de l´Allocation Logement Universelle sous peine de fortes pénalités calculées par rapport aux prix réels du marché.

A l ´inverse de l´aide au logement actuelle, un même montant quels que soient la région et le type de logement favoriserait le redéploiement de la population vers les zones actuellement déclassées. Il serait également plus intéressant de se regrouper en collocation ou en communauté pour partager le loyer... et économiser ainsi le solde de son Allocation Logement Universelle.

L´Impôt sur la Fortune s´appliquerait alors à l´ensemble du patrimoine net, dettes déduites, tant pour les propriétaires que les détenteurs de capital. Impossible d´y échapper en revendant ses biens car cette contribution s’appliquerait à tous les actifs (y compris bien sur les œuvres d´art et les forêts). Cela favoriserait donc les investissements productifs… et pénaliserait les logements vides ainsi que l´épargne dormante. Les personnes accédant à la propriété via un prêt seraient globalement peu affectées car leur actif net serait réduit des dettes, les personnes surendettées bénéficiant même d´un crédit d´impôt supplémentaire.

Impôt Négatif sur la Fortune permettrait ainsi de redistribuer régulièrement une partie des richesses, via le transfert intergénérationnel entre les anciens qui ont accumulé des biens et les plus jeunes, mais également via le transfert des catégories sociales aisées capables d´épargner vers les plus modestes. Au final, on observerait une redistribution géographique des quartiers et des régions les plus riches vers les banlieues et les zones en voie de désertification.

Impôt Négatif sur la Fortune serait plus ou moins neutre pour les familles aisées, qu´elles soient propriétaires ou locataires, puisque l ´allocation inconditionnelle pour l´ensemble des membres du foyer compenserait la taxe sur le patrimoine. Un rapide calcul montre qu´une personne seule disposant de moins de 200 000 euros de patrimoine serait gagnante… de même que des familles de 2 enfants ayant un patrimoine net de moins de 600 000 euros. Il faudrait évidemment affiner les calculs pour s´assurer que les actuels bénéficiaires de l´allocation logement ne soient pas perdants.

Pour les plus riches, cela remplacerait l´actuel ISF mais ils ne pourraient plus bénéficier des nombreuses exemptions ou déductions qui rendent cet impôt particulièrement injuste et inefficace (à peine 4 ou 5 milliards de recette chaque année). Les familles modestes quant à elles, resteraient assurées de trouver un logement social accessible en vertu de l´obligation faite aux communes. Elles pourraient par ailleurs se lancer plus facilement dans l´acquisition d´un bien en se servant de ce crédit d´impôt universel comme garantie.

Impôt Négatif sur la Fortune illustre une des nombreuses formes que peut prendre le revenu de base. Il démontre surtout qu´une redistribution modeste d´une partie des richesses acquises tout au long de la vie pourrait aider les plus modestes et les plus jeunes à se loger dignement.

Liens vers l´allocation logement :
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N20360.xhtml
http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/allocation-logement-universelle-142959
http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/immobilier-l-aide-personnalisee-au-47425

Liens vers l´impôt négatif sur le revenu et le revenu de base :
http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/prelevement-a-la-source-contre-140717
http://fr.wikipedia.org/wiki/Imp%C3%B4t_n%C3%A9gatif_sur_le_revenu

http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base

http://revenudebase.info/

https://www.youtube.com/playlist?list=PLkzjbW_sNXE_fywK-iKQ0HJF_DcMRQTNG


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • lsga lsga 4 novembre 2014 10:33

    Rappelons ici qu’il s’agit d’une théorie classique du Néo-Libéralisme (qui n’a rien à voir avec le libéralisme authentique), qu’elle a été créé par Miltron Friedman, fondateur de l’école de Chicago. Le RU a pour objectif de sauver le Capitalisme de la détérioration de la composition organique du Capital, c’est à dire du remplacement de l’homme par la machine dans les usines. 


    Le RU, l’impôt négatif, va contre les intérêts du prolétariat. 

    Notre problème n’est pas de savoir si les bureaucrates distribuent suffisamment de bons alimentaires. Notre problème, c’est de dégager les bureaucrates qui prennent les décisions à la place des autres.

    Il faut partager le pouvoir, pas les billets de monopoly. 



    • jpm jpm 4 novembre 2014 10:40

      On ne parle pas de billets de monopoly, mais bien d´une redistribution des richesses...et donc d´un transfert concret entre ceux qui ont la chance d´avoir pu recevoir ou accumuler des biens et du capital... et ceux qui aimeraient tout simplement pouvoir vivre dans un monde ou tout est deja privatisé... du stade de foot a la foret domaniale.


    • lsga lsga 4 novembre 2014 10:47

      Les richesses, ce sont les biens matériels, pas les billets de monopoly. 


      Comment doit-on organiser la distribution ? 

      Voilà la question confisquée par les bureaucrates, qu’ils soient à la tête des grandes banques ou des États. Le Revenu Universel ne rend pas à la population le pouvoir de décider comment distribuer, elle se contente de lui jeter au visage des billets de monopoly tout en laissant la bureaucratie financière gouverner. 



    • jpm jpm 4 novembre 2014 10:55

      Ok Isga, mais parlons alors de pourcentage de la richesse... quelque soit sa forme. Mais encore une fois, je n´ai que faire de 1,5% de la Porsche de mon voisin... mais je prefere un pouvoir d´achat equivalent... qui me permettrait par exemple de payer mon loyer... ou tout simplement à manger.

      Maintenant le revenu de base n´existe pas... et ce sera donc à la population de juger de l´opportunité de sa mise en place ou pas, et donc de le réclamer a ses dirigeants elus. Evidemment. il faudra un minimum d´implication citoyenne pour faire bouger les choses. De mon cote, je me contente d´illustrer ce qu´il serait possible de faire smiley


    • lsga lsga 4 novembre 2014 11:20

      La richesse ne peut pas se compter en pourcentage. Pourcentage de quoi ? D’eau ? De Nourriture ? De Logements ? De voitures ? de Vêtements ? 


      Il faut partager le POUVOIR. Que chacun puisse participer aux prises de décision concernant la production et la distribution. 

      Les solutions de l’école de Chicago (qui ne sont pas libérales) telles que l’impôt négatif se contentent de vouloir protéger la main mise des bureaucraties, publique ou financière, sur l’appareil de production. Elles ne permettent pas aux individus d’interagir librement dans le cadre d’une démocratie.



    • lloreen 4 novembre 2014 23:42

      « Les richesses, ce sont les biens matériels ».

      C ’est une vision tronquée.La seule richesse, c ’est l’ être humain.
      Tout le reste ne vaut rien du tout.
      Mettez un tas d’ or sur un champ de blé et attendez la récolte.
      Prenez-en quelques pièces, laissez-les fondre dans la bouche et attendez d’ être rassasié.
      Les biens matériels ne sont rien.La preuve, c ’est qu’ ils se déprécient chaque jour davantage s’ ils ne sont pas entretenus.
      Même si vous construisez le plus splendide des palais, il se délabrera au fil du temps sauf si vous avez l’ humeur d’ un tyran prompt à disposer d’ une masse taillable et corvéable qui le briquera du matin au soir.

      La preuve que l’ argent ne vaut (plus) rien est le fait qu’une banque en soit déjà réduite à la dernière des extrémités : les intérêts NEGATIFS !
      Quelle meilleure preuve voulez-vous encore pour vous en rendre compte ?
      Que cette initiative de l’ extrême soit prise par une petite banque ne change rien à l’ affaire.

      http://www.express.be/business/fr/economy/une-banque-allemande-est-la-premiere-a-facturer-des-interets-sur-lepargne-de-ses-clients/208907.htm

      L’ argent est la pire des escroqueries imaginée pour spolier les individus du fruit de leur travail.


    • jpm jpm 5 novembre 2014 08:18

      LLorreen

      votre image du tas d´or improductif dans un champ est belle... mais de la meme facon les humains dans un champs ne sont capables de faire de belles choses, des maisons, des ponts, des ecoles, des hopitaux que s´ils sont relies entres eux et capable d´echanger avec d´autres humains. Alors evidemment cela peut se faire avec des coquillages, des pieces ou de la monnaie electronique... mais au bout du compte. l´argent n´est qu´un moyen pratique pour echanger des valeurs, des services et des biens... entre humains.

      Maintenant que l´on voit se developper des taux negatifs... je trouve cela plutot amusant... car finalement il me semble que cela va plutot a rebours du mechant taux d´usure... dont on nous disait que c´etait du vol smiley


    • JL JL 5 novembre 2014 08:53

      ’’Maintenant que l´on voit se developper des taux negatifs... je trouve cela plutot amusant... car finalement il me semble que cela va plutot a rebours du mechant taux d´usure... dont on nous disait que c´etait du vol’’

      Pourquoi disait  ? L’accusation demeure d’actualité, puisque les taux d’intérêt sont à l’origine, la condition sine qua non de l’industrie financière et de tous ses ravages.


    • jpm jpm 5 novembre 2014 09:01

      Malheureusement ces taux negatifs sont plutot une mauvaise nouvelle... car cela veut dire que les investisseurs preferent perdre un peu d´argent dans le temps plutot que d´investir cet argent dans l´economie reelle... et donc developper des productions et des emplois. C´est malheureusement un signe inquietant de deflation... qui peut rejouir les decroissants, mais pas forcement les gens a la recherche d´un emploi.


    • JL JL 5 novembre 2014 09:37

      Cette réflexion montre bien l’horreur de notre système économique entièrement à la merci du bon vouloir des nantis qui tiennent les démunis en otages. Et pendant ce temps là, leurs sirènes médiatiques insultent les chômeurs.

      Vous voyez bien JPM, que vous n’avez d’autres soucis que de faire perdurer ce système pourri.


    • jpm jpm 5 novembre 2014 09:46

      Je vous accorde que le traitement des chomeurs par les media et surtout les sinistres du gouvernements est insultant... car je ne crois pas que les 8 millions de personnes en sous emploi le font expres. C´est donc malhonnete de faire croire que c´est parce qu´ils ne font pas d´efforts qu´ils ne trouvent pas. La vrai raison c´est qu´il y a de moins en moins d´emplois marchands... tant a cause de la robotisation que de la mondialisation.

      Maintenant que faire... baisser les bras... ou essayer de trouver une autre forme de partage des richesses... qui permette a chacun de vivre comme il l´entend, tout en s´assurant que les plus riches ne privatisent pas a leur profit l´ensemble de la planette. Un revenu de base finance par une reelle redistribution des revenus et des richesses acquises est une solution.


    • JL JL 5 novembre 2014 10:06

      ’’Un revenu de base finance par une reelle redistribution des revenus et des richesses acquises est une solution.’

      Non, non, et non !

      Ce que vous préconisez c’est une bouée de sauvetage lancée à ceux qui n’ont pas trouvé de place sur le bateau.

      Ils n’ont pas trouvé de place parce que la moitié du bateau est occupée par 1 % des passagers, et le reste à l’avenant. Et c’est cela qu’il faut changer.


    • jpm jpm 5 novembre 2014 10:15

      Mais Jl, en attendant de reorganiser le bateau, avec l´aide et l´avis de ceux qui sont en train de se noyer en ce moment, c´est quand meme pas une bouee de sauvetage.

      Je ne dis pas qu´il ne faut pas changer d´autres choses... mais bon, je pense qu´en l´etat actuel, les choses ne vont pas s´ameliorer d´un coup de baguette magique... il est donc necessaire en attendant d´imaginer une autre maniere de redistribuer... qui demande pas de remplir un formulaire pour recevoir sa bouee. Au contraire, le revenu de base c´est l´assurance de distribuer a tous les passagers un gilet de sauvetage. Cela n´empeche pas une mutinerie si le capitaine du pedalo fait n´importe quoi smiley


    • lloreen 5 novembre 2014 10:18

      « l´argent n´est qu´un moyen pratique pour echanger des valeurs, des services et des biens... entre humains. »
      L’ argent n’ est qu’ un moyen d ’asservir et de détourner le travail des êtres humains.
      La valeur, c ’est le fruit du travail.Et le fruit du travail peut être échangé.L’ argent est l’ intrus.


    • jpm jpm 5 novembre 2014 10:30

      Mais Llorren comment pouvons nous echanger avec les travailleurs asiatiques qui ont construit les machines avec laquelle nous echangeons et probablement egalement fabrique un certain nombres des vetements que nous portons. Comment pouvons nous echanger avec les producteurs de cafe ou de fruits exotiques ?

      Il est encore possible d´echanger quelques services et quelques legumes entre voisins... ou dans le cadre d´un sel... mais comment faire a plus grande echelle. Comment par exemple organiser la solidarite nationale avec des gens que je ne connais pas, car ils vivent a plusieurs centaines de kilometres de chez moi. L´argent permet cela... et ce ne devrait etre qu´un outils utile au bon fonctionnement de la societe.


    • lloreen 5 novembre 2014 19:25

      "Mais Llorren comment pouvons nous echanger avec les travailleurs asiatiques qui ont construit les machines avec laquelle nous echangeons et probablement egalement fabrique un certain nombres des vetements que nous portons. Comment pouvons nous echanger avec les producteurs de cafe ou de fruits exotiques ?« 

      Avant d’ échanger avec des travailleurs asiatiques, contre lesquels je n’ ai aucune animosité , il serait peut-être judicieux d’ échanger avec les travailleurs proches.Je ne vois pas pourquoi il faut faire compliqué, sauf pour égarer le chaland...
      Je vous informe qu’ avant que les entreprises soient fermées, les vêtements, les machines et tout ce qu’ il faut pour vivre dans un certain confort était fabriqué en France...Le réveil est un peu tardif, donc douloureux et il fallait anticiper une situation pourtant prévisible et prendre les devants.

       » Comment pouvons nous echanger avec les producteurs de cafe ou de fruits exotiques ?"

      Par l’ échange de bon procédé.Encore faut-il pour cela avoir des compétences et être intéressé par le café et les fruits exotiques.
      Tout cela doit être laissé à l’ appréciation de chacun.Inspirez-vous du bénévolat et vous avez la réponse à votre question.
      Je n’ ai rien contre les fruits exotiques mais il existe aussi des vergers en France.
      Et si les dominicains ou d’ autres veulent manger des mirabelles ou des poires on peut toujours les échanger contre leurs mangues...

      En résumé, tout ceci reste une question de choix personnel.

      Il existe et de loin assez de solutions pour ceux qui ne se satisfont pas du modèle sociétal occidental.Et chacun et libre de faire ce qu’ il souhaite.
      Vous êtes aussi libre de signer sous votre passeport et votre carte d’ identité que de décider de ne pas en demander.A condition bien sûr de ne pas voyager avec Air France....

      ATTENTION.
      Avant d’ ouvrir ce lien , vérifiez que votre antivirus fonctionne.Les esclavagistes apprécient moyennement les audacieux et infestent les liens qui les dérangent.

      http://www.alterinfo.net/UN-MONDE-SANS-ARGENT-le-Systeme-UBUNTU-de-Contribution-ou-l-Ordre-Naturel-des-Choses_a98383.html

      Pour les techniciens, voilà les plans pour la construction du générateur quantique qui fournit une communauté en énergie.
      Diffusez et partagez.C ’ est fait pour cela.Ces plans sont expliqués en plusieurs langues.
      F:français.

      http://qeg.lu/index.php/bauplaene

      Les trolls expliquent très sérieusement que cela ne fonctionne pas.Après une dure journée, on s’ amuse souvent à lire leur prose et le fou rire est garanti.
      Des plans sabotés circulent également.
      Je vous invite à sauvegarder ceux du lien dans la langue qui vous intéresse parce qu’ ils ont disparu plusieurs fois de la toile.


    • lsga lsga 5 novembre 2014 19:29

      Comment échangé avec les travailleurs du monde entier ?



    • jpm jpm 5 novembre 2014 19:37

      Attention Isga,

      comment cela va se passer si la majorite des citoyens du monde decident que tout le monde doit manger des mangues... devra t´on exploiter les producteurs locaux... qui n´en auront plus (assez) pour eux memes... et quelles compensations leur donnera t´on... et sous quel forme... par exemple s´ils n´aiment pas les pommes de nos vergers. Bon heureusement ils aimeront peut etre les voitures de nos voisins allemands... et du coup on trouvera un arrangement avec eux... en leur refourguant par exemple nos parfums et nos vieux sacs de luxe...

      Enfin ca va quand meme un sacre bazar a gerer tous ces echanges en troc et on finira par regretter l´OMC (non je rigole)... sans compter que ce ne sera pas simple de mettre tout le monde daccord sur ce qui doit (peut) etre consomme par chacun.


    • lsga lsga 5 novembre 2014 19:47

      Je crois que vous sous-estimez gravement les progrès technologiques à venir, et vous sous-estimez encore plus la disparition des États Nations. 


      Mais quoi qu’il en soit, si ce n’est pas possible, et bien les gens s’en rendront compte, et il faudra à nouveau voter. 


    • jpm jpm 4 novembre 2014 10:36

      Dans un autre registre, le gouvernement propose ce matin de surtaxer les résidences secondaires situées dans les villes où on manque d’appartements à louer.

      http://www.challenges.fr/economie/20141104.CHA9766/vers-une-nouvelle-taxe-sur-les-residences-secondaires.html

      Finalement, une taxe généralisée sur le capital dormant aurait un peu les mêmes effets… en renchérissant par exemple le coût des résidences secondaires.


      • sleeping-zombie 4 novembre 2014 10:37

        Traitez-moi de cynique si vous voulez, mais je pense que si lundi on crée une allocation logement universelle de 250€, dès mardi tous les loyers augmenteront de 250€. Ce qui ne reviendra qu’a augmenter la rente des propriétaires, augmenter le prix de l’immobilier, et au final élargir encore la faille entre propriétaires et locataires. Et quand cette faille sera réellement infranchissable, il suffira de remplacer « propriétaire » par « noble », et on sera revenu au moyen-age.


        • jpm jpm 4 novembre 2014 10:46

          Justement sleeping-zombie, si l´impôt négatif sur la fortune venait à faire augmenter le prix de l’immobilier, son rendement augmenterait et permettrait de distribuer une allocation supérieure.

          Je pense au contraire, que des locataires maitres de leur allocation logement et capable d´épargner le solde pour autre chose, seront beaucoup plus regardants sur le prix des loyers. Dans le pire des cas, ils seront même capables de déménager… pour trouver un meilleur rapport logement prix… et cela devrait tout naturellement modérer les appétits des bailleurs.


        • sleeping-zombie 5 novembre 2014 09:45

          si l´impôt négatif sur la fortune venait à faire augmenter le prix de l’immobilier, son rendement augmenterait et permettrait de distribuer une allocation supérieure
          A condition qu’on ne crée aucun statut « d’exception » qui permette de sortir l’évaluation de la résidence principale dans le calcul de l’ISF, ou bouclier fiscal qui annule cet effet. Mais dans ce cas, tu entendras parler tous les jours de la pauvre petite retraitée de l’ile de Ré, qui n’a qu’une maigre pension et qui est contrainte de vendre pour payer son ISF...

          maitres de leur allocation logement et capable d´épargner le solde pour autre chose, seront beaucoup plus regardants sur le prix des loyers. Dans le pire des cas, ils seront même capables de déménager…
          Dans un monde de bisounours, oui, mais ça suppose que chacun soit maître de l’endroit où il vit indépendamment de tous les autres facteurs (emploi, famille etc...). Comment expliquer les 700€ mensuel que coûte un 20m² délabré... à Paris ? Une alloc supplémentaire ne crée pas pour autant la possibilité de vivre ailleurs, donc ce problème restera.

          Et quelle usine à gaz !
          Alors qu’il serait tellement plus simple de plafonner définitivement les loyers, a valeur fixe sur l’ensemble du territoire. Après tout, le SMIC est le même partout, le RSA aussi, donc avec un loyer à (par exemple) 15€ max par m², on est sûr que chacun puisse se loger...


        • jpm jpm 5 novembre 2014 10:01

          On est bien d’accord qu´en cas d´impôt sur la fortune servant à financer une allocation logement universelle, il est hors de question de faire des exceptions… pour les œuvres d´art, les veuves du 15eme ou les misérables paysans de l´Ile de Ré qui ont le cul posé sur un tas d´or. Chacun payerait en fonction de l´estimation réelle de son patrimoine… ce qu´il est tout à fait possible de faire, même pour les phobiques de l´administration ou les présidents de commission distraits… qui ne connaissent même pas les lois qu´ils font voter.

          Maintenant je ne suis pas vraiment d’accord avec votre proposition d´uniformiser le prix des loyers… car vivre au cœur de Paris, sur les bords du lac d´Annecy ou sur la cote méditerranéenne, ce n´est pas forcement la même chose que de vivre au fin fond de la Creuse ou dans une banlieue un peu craignos. Il est donc nécessaire de maintenir des différences de prix et ensuite à chacun de faire ses propres choix… du moment que chacun est assuré d´avoir de quoi se loger, au pire momentanément dans un logement social.

          Encore une fois ce n´est en fixant un loyer uniforme que tout le monde pourra se loger à Paris, mais au contraire en incitant les gens à mieux occuper le territoire et surtout en développant l´offre solvable de logements.


        • sleeping-zombie 5 novembre 2014 13:01

          Plafonner ne veut pas dire uniformiser. J’ai proposé 15€ par m², dans le fin fond de la creuse, on est loin en dessous... les 1eres recherches rendues par Google me donnent du moins de 10€, charges comprises.
          Le plafonnement vise à limiter certains excès, parce qu’a partir d’un certain montant, le loyer ne correspond plus à une réalité mais juste à une bulle spéculative.
          Celui qui achète sur l’ile Saint Louis à 10 000€ le m², ne le fais pas pour s’économiser 5 minutes de métro. C’est cher parce que c’est cher et qu’il y a des gens qui ont tellement de pognon qu’ils ne savent plus ou le mettre (comme dans toute bulle spéculative), mais ça ne correspond plus au luxe d’un cadre de vie.


        • jpm jpm 5 novembre 2014 15:42

          Certains appartements sont effectivement plus chers que d´autres parce qu´ils representent un certain luxe que tout le monde ne peut pas se payer... de la meme facon qu´il y a des autos et des sacs a main hors de prix. Il est probablement difficile de lutter contre cela... De la meme facon, dans la mesure ou Paris concentre les meilleurs salaires... je ne suis pas etonne que les prix flambent car les gens qui ont de l´argent et tres peu de temps preferent habiter sur place... quitte a payer 3 ou 4 fois le prix d´un appartement en Province. Meme en mettant des plafonnements vous verriez rapidement un marche noir de la sous location se mettre en place... tout comme se met deja en place le marche des locations de chambres pour les touristes. Apres a chacun de faire ses choix et ses calculs... vivre a Paris pour gagner plus... et payer plus cher son loyer ou son remboursement de pret... ou vivre plus tranquillement en Province

          Malgre tout, cela n´empeche pas de prevoir un veritable logement social accessible a des prix raisonnables pour les gens modestes qui travaillent au coeur de Paris... pour netoyer par exemple les beaux bureaux, et qui n´ont evidemment pas les moyens de suivre les prix du marche. Evidemment les conditions d´acces se doivent d´etre revues regulierement... car il serait anormal que les memes personnes bloquent indefinement ces places.


        • sleeping-zombie 5 novembre 2014 18:43

          car il serait anormal que les memes personnes bloquent indefinement ces places
          Là tu parles des logements sociaux, mais c’est encore plus vrai pour les apparts de luxe. D’ailleurs, a part d’un certain point, on dit « hotel particulier ».
          Le cas de nettoyeurs de bureau est bien trouvé (d’ailleurs, « nettoyeuses » convient mieux, je devrais me corriger), vu que j’ai déjà croisé des « techniciens de surface » bossant à Paris et vivant à plus de 2h de transport de là. A faire donc deux fois par jour, juste pour vivre dans un logement acceptable.
          Celles-là même à qui certains (comprendre « la droite ») reproche régulièrement de pas éduquer leurs mômes...


        • jpm jpm 5 novembre 2014 19:18

          Ce qui me gene le plus c´est lorsque Pole Emploi menace de radiation celui qui refuserait de faire ses 2 heures de transport pour venir nettoyer les fameux beaux appartements du centre de Paris.

          Sans cette menace... il serait peut etre plus difficile de trouver du personnel sans augmenter un peu les salaires pour tenir compte de cette penibilite et surtout de la perte de temps. Et comme cela deviendrait un peu plus cher d´entretenir des beaux bureaux a Paris... on pourrait esperer que davantage d´entreprises fassent le choix de la province ou de la banlieue pour se rapprocher de ses employes potentiels.


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 novembre 2014 10:48

          À JPM :
          "Une Allocation Logement Universelle, sorte de mini revenu de base inconditionnel, pourrait être introduite sous la forme d´un Impôt Négatif sur la Fortune."

          Et, cette sorte de mini revenu de base inconditionnel, s’ajoutera au Revenu de Base Inconditionnel dès que celui-ci sera mis en place...
          Tous deux financés par la FISCALITÉ ? ? ?...


          • jpm jpm 4 novembre 2014 10:57

            Eh oui Jean-Pierre, vous savez bien que c´est mon dada de trouver le moyen de financer rapidement un revenu de base suffisant... qui s´approche de l´actuel seuil de pauvrete. Sans un minimum de redistribution, et donc de taxes, je ne vois pas bien comment y arriver.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 novembre 2014 11:04

            Par jpm (---.---.---.37) 4 novembre 10:57
            « Sans un minimum de redistribution, et donc de taxes, je ne vois pas bien comment y arriver. »

            Les taxes : c’est bien ce qui nous sépare !


          • JL JL 4 novembre 2014 11:12

            Ne devrait-on pas dire : impôt négatif sur la non-fortune ?

            En effet, un impôt sur la fortune, ça a du sens. Un impôt négatif, brrr, ça fait peur.

            Tiens, c’est le moment de citer Thucydide : « En voulant justifier les actes considérés jusque-là comme blâmables, on changea le sens ordinaire des mots  »

            Un impôt sur la fortune, c’est un mélange des genres, puisque l’impôt est un flux et la fortune une grandeur.

            Tout ça relève des gesticulations habituelles pour échapper à l’impôt progressif.


            • jpm jpm 4 novembre 2014 11:20

              J´ai pensé un moment l´appeler l´impôt négatif sur l´infortune, mais bon au bout du compte, j´ai préféré conserver l´analogie avec l´impôt négatif sur le revenu. Dans les 2 cas, on peut voir cela comme un crédit d´impôt inconditionnel ou plus simplement un revenu universel.

              Admettons que la fortune soit une grandeur (de même que mon revenu une fois qu´il est sur mon comte en banque)… rien n´empêche de la partager… et de mettre en place une imposition progressive. Mathématiquement le crédit d´impôt universel permet déjà de créer une première progressivité jusqu´au taux de base.


            • JL JL 4 novembre 2014 11:36

              Mais non, le revenu c’est un flux. Vous ignorez donc la différence ?

              Le patrimoine est susceptible de générer un flux, par les loyers perçus notamment.

              Je persiste et signe : toute ça sont des tergiversations pour éviter l’instauration d’un véritable impôt progressif, le seul moyen d’empêcher les riches de détruire la planète.


            • JL JL 4 novembre 2014 11:48

              Tiens, à propos, je signale à tous ceux qui ne l’auraient pas remarqué : 

              Ce soir sur Arte, un documentaire de Marie-Monique Robin : Sacrée croissance. Ce docu sera suivi d’un entretien avec Marie-Monique Robin.

              Ps. Pour étayer vos articles qui, je n’en doute pas relèvent d’une évidente bonne volonté, je vous conseille cette excellente lecture :

              Ni assurance, ni charité, la solidarité. Extraits : « Bien qu’elle doive l’essentiel de sa fortune à la pensée sociologique et politique, la notion de solidarité a une origine juridique. Elle a d’abord désigné (dans le code civil de 1804) une technique du droit de la responsabilité utilisée en cas de pluralité de créanciers (solidarité active) ou de débiteurs (solidarité passive) d’une même obligation. C’est seulement à la fin du XIXe siècle qu’elle a acquis un sens juridique nouveau : celui d’organisation collective permettant de faire face aux risques liés au machinisme industriel, et de faire peser sur ceux qui de fait les créent une responsabilité objective, indépendante de toute faute. Ont ainsi été institués des régimes de solidarité que Jean-Jacques Dupeyroux a justement décrits comme des « pots communs (...) où l’on cotise selon ses ressources et où l’on puise selon ses besoins  ». Parce qu’elle ne se laisse jamais dissoudre dans un pur calcul d’intérêt, la solidarité est un facteur de résistance, pour le meilleur et pour le pire, à l’empire du marché. Lui donner force juridique permet de limiter l’extension de la compétition économique à tous les domaines de la vie.  » Alain Supiot, novembre 2014


            • jpm jpm 4 novembre 2014 11:46

              JL, malgre l´imposition vaguement progressive en France (trop de niches fiscales), mes revenus (du travail) me permettent tous les mois d´augmenter ma richesse ou disons plutot mon patrimoine. A la difference de celui qui depense tout son argent, j´economie donc sur la TVA que j´aurais du payer. Cela ne me choquerait donc pas que l´on me taxe sur cet argent que je ne reinjecte pas dans une consommation immediate.

              Encore une fois un impot sur le patrimoine ne s´oppose a l´impot progressif sur le revenu... il le complete, tout comme il complete la taxation sur la consommation.


              • JL JL 4 novembre 2014 11:54

                Je vous ferai remarquer que la TVA est aussi un artifice très prisé par les grandes fortunes pour combattre la progressivité des revenus : c’est une flat-tax aux effets pervers dévastateurs puisque de fait, elle frappe plus durement les pauvres.


              • jpm jpm 4 novembre 2014 11:59

                tout a fait daccord JL,

                la TVA est effectivement une flat tax qui frappe plus durement ceux qui consomment l´intégralité de leur revenus que ceux qui peuvent épargner. Le pire, c´est qu´elle frappe à plein et immédiatement celui qui s´endette pour acheter une voiture… qui devient sans le vouloir un excellent contributeur au budget national (bien plus que celui qui épargne prudemment sur son livret A).


              • Gauche Normale Gauche Normale 4 novembre 2014 13:22

                Ah carrément... « impôt négatif », ça devient vachement libéral, là.

                JL a peut-être raison en fin de compte : le revenu universel est sans doute plus libéral qu’autre chose.

                • jpm jpm 4 novembre 2014 13:33

                  He Gauche Normale, en dehors du nom de cette mesure (clien d´oeil volontaire a l´impot negatif sur le revenu)... pensez vous vraiment qu´une redistribution inconditionnelle de la richesse (deja acquise) puisse etre rhedibitoire juste parce que certains liberaux ont evoqué cette idee dans le passé... Cela permettrait pourtant au contraire de desserer la ceinture d´un certain nombre de gens (souvent jeunes) qui n´ont pas eu la chance d´heriter ni de pouvoir croquer suffisamment dans le gateau francais... malgre la bonne volonté de notre cher President Normal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès