Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un monde en implosion

Un monde en implosion

"La question n'est pas de savoir si nous résoudrons la crise de la dette mais si nos enfants accepteront de continuer un système que nous leur avons imposés contre leur gré."

Ma génération est celle de la génération gâchée nous sommes venus au monde sans but, sans opinion, et sans Dieu. Nous sommes employés dans des sociétés de service comme des pions où le capitalisme nous met en concurrence avec d'autres chairs à chômage : Turques, Chinois, Américains. Le potentiel de notre jeunesse est piétiné sous des impératifs économiques. Entre deux jobs nous errons vers un avenir incertain.

Le consumérisme a fait de nous des cerveaux vides qui ne se soucient pas de l'avenir mais d'ipod, d'iphone, et d'ipad. Nous courrons après les fringues, et les voitures en faisant des boulots qu'on déteste pour un salaire de misère. L'appauvrissement de nos parents nous a poussés vers des études courtes pour faire des boulots sans intéret, esclaves de petits chefs heureux du peu de pouvoir qu'on leur a donnés. Aucun grand projet ne nous concerne, aucune idée ne vient de nous, personne ne souhaite connaitre notre avis. Nous ne votons pas. Pas assez en tous les cas. Ignorés, méprisés, gâchés.

Pourtant les médias nous abreuvent d'images nous faisant croire que nous sommes uniques et merveilleux. La télé-réalité nous apprend que chacun d'entre nous peut un jour avoir son moment de gloire. Qu'il y a une star en chacun de nous. Pas besoin de talent juste nous et notre image suffisent. Abrutis nous ne concevons plus, n'avancons plus, ne critiquons plus. Dans notre désespoir, pathétiques nous crions dans le petit écran. Happés dans un tourbillon ce que nous sommes se répand dans le vide. 

Qui pourrait nous sauver ? Nos parents ? Ceux dont l'empire de la honte et de saleté s'étale sous nos yeux jour après jour. Trop inquiet de perdre leur emploi, leur argent, et ce qu'ils pensent être ce qu'ils sont c'est à dire ce qu'ils possèdent. Aucun modèle nous a guidés, nous sommes les enfants rejetés de l'histoire, élevés par les publicités. Nous nous reconnaissons plus dans cet ordinateur, ce téléphone, cette console de jeux que dans nos parents. Inconnus, étrangers nous n'arrivons pas à les respecter pour ce qu'ils sont devenus. Rancune inconsciente, "nous n'oublierons pas et nous ne pardonnerons pas".

Nos combats ne riment à rien. Nous avons été élevés dans le vide. Nous frappons également dans le vide numérique. Et la peur de celui qui possède pousse des vieillards à étouffer dans la rue toute tentative de contestation. Les gueux que nous sommes errons sans emploi, sans but, sans bonheur, maltraités nous essayons de trouver notre place. Même si cela doit se faire à plusieurs milliers de kilomètres nous essayons de trouver une terre encore vierge. Tentant de briser nos liens. 

Mais héritier d'un trône putride de mensonges. Nous savons que nous devrons faire face à des menaces écologiques, terroristes, énergétiques, économiques. Rien ne nous sera épargné. L'avenir est sombre et nous préférons penser au présent. Brulant comme une lumière nous voulons à tout prix oublier. Drogue, alcool donnez nous une dose pour oublier. Fuir, fuir ailleurs. Nous gâchons nos corps et nos esprits. Malades, viciés nous essayons de respirer l'air pollué de vos voitures et de lui rendre son oxygène comme nous pouvons. Ces doux instants sont comme des interrupteurs de plaisir dans nos consciences.

Nul combat spirituel pour nous, vous nous avez enlevés Dieu. Enfant rationnel et de la modernité nous ne voyons que ce que vous nous avez laissés. Nous décortiquons la nature, et l'étalons comme une dissection méthodique. Froids et sans amour pour nous même, nous n'aimons pas la nature. Elle est juste ce qui nous nourrit, nous fournit notre eau, où nous permet de faire de belles photographies. Nos raisons nous poussent à toujours plus d'avidité. Nous sommes des enfants inconscients dont l'âme et la morale ne signifient plus rien.

Méfiez-vous de nous. Vous qui nous léguez ce monde. Vous savez tout autant que nous que nous n'agirons pas dans votre intéret quand nous aurons des décisions à prendre. La retraite ? Vous pensez vraiment que nous paierons pour vous après tout ça ? La dette ? Contractée pour rembourser un modèle financier corrompu et inique ? Ces mêmes banques qui nous ont endettés dès nos études. Soyons sérieux, vous agissez comme nous. Vous vivez dans le présent de manière irresponsable et inconsciente. La différence est que demain nous ne pourrons plus maintenir votre Titanic à flot. Coulant nous ne sauverons que les plus jeunes d'entre nous. Excusez-nous mais on en a vraiment, vraiment plein le cul.


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Plus robert que Redford 21 juillet 2012 11:28

    Ne soyons pas si abrupts !
    Bien sûr, le constat de l’article sous forme de réquisitoire est pertinent, mais le ton « pleurnichard » dégrade la qualité du message..
    Allons directement au dernier paragraphe...
    Fais tout péter, mon gars, si tu en as la force, si tes semblables sont suffisemment nombreux et déterminés, si tu pense être capable de recréer du neuf « sain » sur les ruines de l’ancien, alors, vas-y !
    Mais nettoies bien en profondeur, car la contemplation des révolutions passées montre que toujours une poignée des anciens privilégiés a réussi à récupérer à son avantage les soubresauts et spasmes du « peuple » qui est systématiquement le seul à trinquer « grâve » !


  • Neptune Neptune 21 juillet 2012 14:18

    @ durae.leges.sed.leges

     

    En attendant il a raison, j’ai 23 ans et vous pouvez me dire en quoi notre avenir va être beau ? Vous pouvez me dire en quoi on va pouvoir vivre la même vie que certains ont vécu pendant les 30 glorieuses ? Nos parents et nos grands parents ont fait les mauvais choix, voté pour les mauvaises personnes, se sont battus pour les mauvaises causes, et ont accepté sans broncher des choses qu’ils n’auraient jamais du accepter... et nous on va en payer le prix fort.

    Par contre ce qui me fait encore plus réfléchir... c’est que ma génération fait les mêmes erreurs... voir pire.

     

    Je peux vous le dire que la majorité des « jeunes » d’aujourd’hui ont des idéaux futiles, sont pour beaucoup endoctrinés et ne font pas les bons choix.

    Heureusement il y a quand même certains jeunes qui se battent pour que ça change, comme certains de nos parents et de nos grands parents se sont battus... mais hélas j’ai bien peur que ça ne soit pas suffisant...

     

    Bonne journée.


  • Prometheus Jeremy971 21 juillet 2012 16:04

    Vous avez oublié les deux points suivant votre, je vous cite : « vous dites ». Votre commentaire est donc complètement nul et je me dois de vous le dire. Et imaginez un monde sans chocolat ou pire encore sans café. Je crois que je ne m’en remettrais pas et cela ferait l’objet d’une bonne dizaine d’articles de ma part sur ce site.


  • Neptune Neptune 21 juillet 2012 19:40

    Salut verbaline, je dois prendre votre message comment ? Pourriez vous être plus explicite svp ?

    Et oui 23 ans sincèrement.


  • Neptune Neptune 21 juillet 2012 23:35

    aline... j’ai cherché mais je n’ai pas trouvé, et si mon message vous a véxé comprennez que j’en suis désolé... bonne soirée.


  • Neptune Neptune 22 juillet 2012 00:02

    Mais chercher ou ? Je suis d’un naturel curieux mais bon... j’ai regardé tous vos messages et je n’ai rien trouvé.

    Aidez moi à trouver.


  • Neptune Neptune 22 juillet 2012 01:11

    ça va loin quand même la, pour vous je suis ce wald... mais demandez à un modérateur, je pense que lui est en mesure de savoir si je suis cette personne ou non, comme ça vous serez fixé.

    Imaginez vous à ma place, je ne suis pas ce wald et depuis tout à l’heure j’en prend plein la gu*ule pour des choses dont je n’ai absolument aucun rapport, et ça je peux vous le jurer sur ce que j’ai de plus chère, imaginez ce que je pense de vous aprés tout ça.

    Et oui c’est un énorme malentendu, si j’ai choisi le pseudo Neptune c’est juste parce que je l’utilise sur d’autres forums... manque de chance apparemment je suis pas tombé sur le bon pseudo ici.

    Bref vous me faites rire... et un peu peur aussi... parce que ça va loin là quand même.


  • Leo Le Sage 22 juillet 2012 01:29

    @Par Neptune (xxx.xxx.xxx.86) 22 juillet 01:11
    Vous dites : « Bref vous me faites rire... et un peu peur aussi... parce que ça va loin là quand même. »

    N’ayez pas peur nous sommes plusieurs à être victimes de ces gens là. smiley
    Ils n’acceptent pas la différence et on se demande même s’ils ne sont pas là pour nous faire ch***
    Regardez mes réponses dans mes fils...
    Commencez par Vegetaline... [son cannabis chez uruguaiens]

     

    Cordialement

    Leo Le Sage


  • Neptune Neptune 22 juillet 2012 01:40

    Bonsoir Leo Le Sage, c’est clair et net que ça fait un peu bader tout ça, mais bon c’est pas trop grave, je sais que je suis pas ce wald donc je vois pas pourquoi je devrais me sentir coupable de choses que je n’ai pas fait.

     


  • Neptune Neptune 22 juillet 2012 01:48

    Bon j’en ai assez de vos délires alors que ça va faire même pas une semaine que je suis ici... franchement ça t’amuse de m’insulter de crétin alors que je t’ai rien fait ? Tu te trompes de personne, je suis Neptune, mais un nouveau Neptune qui à part depuis quelques jours n’avait jamais posté ici.

     


  • Cro Magnon Cro Magnon 21 juillet 2012 13:23

    Je voudrais vous dire une chose : la génération des parents n’a pas voulu cela !!
    L’idéologie des « vieux » était ’l’amour et pas la guerre !« . Contrairement à ce que vous pensez, on a voulu protéger nos enfants. Trop, beaucoup trop ! On en a fait de parfaits égoïstes !
    Nous nous voulions »humanistes« et nous sommes devenus des »pigeons« .
    Les politiques frustrés par notre idéologie ont su très rapidement retourner contre nous ces valeurs humaines ! On nous a distillé, d’abord à petites doses, tout et n’importe quoi ! Pour en arriver aux aberrations d’aujourd’hui.
    Vous pouvez nous reprocher d’être lâches ! Toujours sous prétexte de vouloir protéger nos descendants, personne n’a le courage de déterrer »la hache de guerre«  !!!
    Mais je ne vois pas non plus les jeunes très hardis pour réprimer l’oppression et l’esclavagisme moderne , restaurer la laïcité, la démocratie, interdire tout profit qui nuit à l’humanité, éradiquer les fausses doctrines.....
    Au lieu de menacer les ascendants, vous feriez mieux de retrousser les manches, réfléchir à quel monde »idéal«  vous voulez, combattre les idéologies et philosophies malsaines et vous demander si vous n’êtes pas vous aussi, responsable ! Être un Homme, c’est aussi cela ! Se prendre en main, respecter les autres et se respecter soi-même. Les anciens ont fait leur devoir (et se le sont pris dans la ’gu...e »).
    A moins que votre vocation de banquier ne soit un handicap, rien ni personne ne vous empêche de tenter de remoraliser la vie politique, intellectuelle, philosophique de la France et de l’Europe !
    Une dernière chose : on ne fait pas la morale et on ne refait pas le monde avec des menaces abjectes !! Méfiez-vous, vous même !
     


    • non667 21 juillet 2012 13:34

      à jem

      juste constat , et après qu’est ce qu’on mange ?  smiley smiley smiley smiley


      • tf1Goupie 21 juillet 2012 14:18

        « L’appauvrissement de nos parents ... »

        Excusez-moi mais je ne vois pas de quelle(s) génération(s) vous parlez ?


        • foufouille foufouille 21 juillet 2012 15:08

          c’est pas sur tf1
          tu dois juste crever en travaillant avec une dialyse .........


        • Cro Magnon Cro Magnon 21 juillet 2012 16:17

          Serment des médecins français :

          « Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

          Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

          Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

          J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

          Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

          Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.

          Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

          Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.

          J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

          Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré et méprisé si j’y manque. »

          Bien que de nombreuses questions se posent, je ne ferai aucun commentaire !


        • 3615_anon 3615_anon 21 juillet 2012 15:58

          @Neptune : nos parents n’avaient pas internet, il y avais pas d’appareil photos ni de caméras partout ; a part ce qu’on leur disait a la TV ,radio et journaux, rien ne se savait massivement.

          Internet est dangereux pour les oligarques qui dirigent le monde, car avec internet c’est très (très) dur de garder un secret secret (pour l’instant du moins)
          (voir l’histoire WikiLeaks)
          Prenons pour exemple le groupe Bilderberg, en avez vous déja entendu parler dans les mass-merdias ? Tapez ce mot dans google et vous pourrez voir ce qui nous différencie tant de la génération de nos parents : L’acces a l’information.
          Mais attention aussi , les puissants oligarques et leurs sbires ont tout a fait conscience du pouvoir des écrans et de l’info (voir le JT de TF1 par ex, et voir aussi des émissions comme TV lobotomie (youtube) )
          Mais ne pas se faire d’illusions, le nerf de la guerre c’est l’argent, et tant que l’argent gardera sa force l’homme (le peuple) sera a ses pieds, info ou pas.


          • Neptune Neptune 21 juillet 2012 17:07

            Salut, oui je connais le groupe Bilderberg... comme la trilatéral, ce sont des endroits ou les « puissants » de ce monde se regroupent pour... papoter et juste papoter à ce qu’ils disent... mais j’ai du mal à y croire.

             

            Pour le reste oui vous avez raison, ils avaient beaucoup moins accés à l’information, mais la voulait il l’information ? A cette époque la France tournait trés bien, du boulot pour tous ou presque, ils ne voulaient pas que les choses changent et ont laissé faire... on voit ce que ça donne aujourd’hui.

             

            Puis à l’époque il y avait encore des journalistes sincères, il n’y avait pas un tel dogme médiatique même si c’était pas tout beau.... bref on peut pas dire que nos parents et nos grands parents sont responsables de tout, mais ils ont leur part de responsabilité, comme nous avons la notre à nous laisser gaver par ce système qui prone le matérialisme, la surconsommation et la connerie humaine... pour ne citer que ça.

             


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 juillet 2012 17:02

            Bonjour Jérémy971,

            pour ma génération, quinze ans en 68, qui a échappé à la télé et la pub, aux impératifs industriels de la consommation et du boulot déshonorant, qui a connu la 2CV et les jobs à la semaine, les festival en plein air et les chanteurs rebelles, enfin tout le système pas encore conventionné ni formaté, cet appel franc et amer, troublant de poids, est cinglant de face.

            Notre plus grande peur à nous c’était l’État policier...Il est donc bien là, au chevet des banques pour taper sur le peuple lésé et dépouillé, en colère et revanchard. La finance tricheuse s’est payé une police armée pour faire reculer le premier rang des plus courageux et a même programmé la guerre civile toute proche afin que les plus effrontés s’entretuent entre eux.

            Pourvu que la monnaie tienne le coup sinon, tout s’écroule, et adieu veaux de français, vaches à lait, cochon de poulets, arrosoir et fermière... ! Vive la France et Viva Espana ! No Passaran !
             


            • Prometheus Jeremy971 21 juillet 2012 17:04

              C’est marrant ce matin après avoir écrit mon article j’ai vu un documentaire sur : les enfants de Fukushima. Ces enfants jouent dans de bacs a sable avec des doses vingt fois supérieur a la normale. Et tout le monde fait comme si de rien était. Quant aux autorités elles ont juste changé les normes. J’imagine qu’en tant qu’homme ce sera mon devoir de raconter comment tout ca a été possible. Je ferai pas dans le politiquement correct vous pouvez me croire...


              • Neptune Neptune 21 juillet 2012 17:12

                Pour comprendre à quel point cette histoire est une arnaque... commencez par lire les travaux et les ecrits de Mr Jean Pierre Petit sur le nucléaire... vous allez vite être dégouté de la race humaine.

                http://www.jp-petit.org/nouv_f/nouveau.htm

                 

                Les nucléopathes.... ont acheté le silence de nos gouvernements, et en France nous sommes surement les pires.


              • Denis Rezler 21 juillet 2012 17:20

                Oh Wald, je croyais que tu étais parti en vacances smiley


              • Neptune Neptune 21 juillet 2012 19:27

                A ce que je vois il y a encore ici des personnes qui pensent que risquer autant pour même pas 6% de l’énergie mondiale c’est normal... mais bon on va pas vous en vouloir les gars... :)

                Ps : Apprendre sans réflechir est vain. Refléchir sans apprendre est dangereux.

                Donc avant de réfléchir commencez par apprendre, parce que vos reflexions sont plus que dangereuses... surtout sur le sujet du nucléaire, mais comme j’ai dit on va pas vous en vouloir pour ça, la france est le 1er pays nucléarisé, c’est le pays ou le dogme nucléaire est le plus fort... c’est donc normal qu’une bonne partie des français tombe dans le panneau.

                 

                Bonne journée.


              • Denis Rezler 21 juillet 2012 19:31

                Change tes tournures de phrases Wald neptune, tu est trop facilement repérable.


              • Neptune Neptune 21 juillet 2012 19:35

                Si tu le dis... manque de chance pour toi je suis vraiment nouveau ici, et c’est qui ce wald ?...

                Sinon tu veux quoi... et c’est quoi qui te dérange dans mes écrits ?

                 


              • Denis Rezler 21 juillet 2012 19:39

                Oui je le dis. Nouveau ici LOL


              • Neptune Neptune 21 juillet 2012 19:44

                Heu dis moi je suis pas le 1er à qui tu dis ça... quand on regarde tes messages déjà posté on comprend que tu as eu quelques problèmes avec d’autres membres et que tu les vois dans chaque nouveau... mais bon je t’en veux pas..

                Donc oui je me suis inscrit depuis hier soir pour pouvoir un peu discuter ici, si tu ne me crois pas... et bah c’est pas grave trés chère.

                 

                Sinon je te repose ma question, en quoi mes écrits te dérangent ?


              • Denis Rezler 21 juillet 2012 22:07

                Mais je m’en fous de tes écrits, c’est ton petit jeu qui m’amuse. Au fait, et tes boyaux de la tête, toujours en vrac ?


              • Neptune Neptune 21 juillet 2012 23:26

                Mais il y a pas de petit jeu... franchement tu as du mal toi.... avant de parler de mes boyaux de la tête va t’occuper des tiens car tu as un gros problème mon pauvre, tu m’en fais un beau clown pas étonnant que tu aimes coluche.

                J’vais mettre fin à cette discussion puérile car franchement ça sert à rien.

                Pour finir c’est qui qui joue un jeu entre nous ? Les 3/4 des messages que tu postes sont écrits dans le but de vanner, non mais sérieux tu as un problème mon « ami ».

                Vraiment c’est n’importe quoi, tu me dis que je suis un certain wald, je te dis sincèrement que tu te trompes... et bah non... tu sais mieux que moi qui je suis.... -_-

                Bon ça a assez duré, je suis pas ici pour me prendre la tête, mais plus pour discuter avec des personnes intéressantes et cultivées... et même si je ne te connais pas j’ai comme l’impression que tu n’es pas ce genre d’individu.

                 

                Aurevoir et bonne soirée.


              • Denis Rezler 21 juillet 2012 23:34

                Pour un nouveau tout neuf qui vient d’arriver tu es bien virulent. C’est tes boyaux de la tête, c’est ça hein !


                Que veux tu mon petit Wald Nicolas crétin tu récoltes ce que tu sèmes.



              • Neptune Neptune 21 juillet 2012 23:38

                C’est vraiment énorme... je récolte ce qu’un autre a semé, car je ne suis pas wald.

                Salut

                 

                 


              • Richard Schneider Richard Schneider 21 juillet 2012 17:18

                à l’auteur,

                Votre article est intéressant. Mais il est un peu « court ». 
                Non seulement, comme le font certains « économistes distingués », vous reprochez aux anciens d’avoir commis des erreurs dans leurs orientations économiques et politiques - avec le recul il y a certes des critiques à formuler - , mais en plus vous semblez en appeler à une « guerre des générations » !
                1. Comme l’a écrit Cro Magnon ci-dessus, on peut reprocher beaucoup de choses à la génération précédente ... Mais sûrement pas d’avoir voulu appauvrir ses rejetons ; au contraire : elle a surprotégé ses enfants en les gâtant à un tel point que ces derniers ont quasiment « oublié » de se battre pour sauvegarder les droits que leurs grand-parents et parent ont conquis, génération après génération, le plus souvent de haute(s) lutte(s). Aujourd’hui, les « gars de vingt ans » sont bien passifs face au démantèlement de notre système social et de notre fonction publique. 
                Peut-être que les parents d’hier auraient-ils dû adopter une attitude moins permissive à l’égard de leurs enfants - qui ainsi feraient preuve d’un plus de détermination face aux injustices de l’ultra-libéralisme dominant. 
                2. Comme beaucoup de « valets » du système, tel Marc Fiorontino par ex. - celui qui régulièrement lance des appels à la révolte des jeunes contre les « vieux » - voir :
                C’est quoi ce délire, Marc Fiorentino - YouTube
                Comme beaucoup de « valets » du système donc, vous n’hésitez pas à vous faire menaçant envers vos géniteurs. Que souhaitez-vous ? Que les vieux s’appauvrissent et vivent des fins de vie diffciles ? Car évidemment tous les vieux vivent dans le luxe ! encore une assertion erronée, mais c’est un autre débat. Croyez-vous que votre sort s’en trouvera amélioré ? Que sur le malheur des retraités vous vous bâtirez un avenir radieux ? 
                Je crois que votre génération est naïve : elle manque essentiellement d’esprit critique et d’idéal. Un philosophe contemporain a écrit quelque part que la « jeunesse actuelle n’a plus la notion de concept
                Cela n’empêche pas que vous pointez une vérité essentielle : le désarroi de la jeunesse (plus de 52% des jeunes espagnols se retrouvent sans travail).
                Aujourd’hui, l’individualisme forcené issu, il faut le reconnaître honnêtement, de mai 68, l’a emporté dans nos sociétés occidentales américanisées.
                Ce qui faisait la force des générations précédentes, c’était surtout leur sens du collectif. Les pouvoirs se heurtaient à une détermination collective du peuple (cf. dernier exemple : les grandes grêves de 1995, soutenues par toute la population active).
                Le jour où les jeunes de ce pays comprendront qu’il faut mettre du sens à notre devise républicaine ( »Liberté, Égalité, Fraternité"), et qu’il faut essayer de l’appliquer, il sera peut-être possible de résister au tsunami capitaliste qui emporte tout sur son passage ....



                • Anaxandre Anaxandre 21 juillet 2012 17:24

                  @ l’auteur

                   Avez-vous vu, ou revu, Fight Club récemment ? Car votre article me semble par moment être un copié-collé d’une tirade anti-système de Brad Pitt. Méfiez-vous car à la fin du film les banques sautent...


                  • noux noux 24 juillet 2012 02:11

                    Défenseur des banques ?


                  • robin 21 juillet 2012 20:14

                    heureux ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle, le royaume des cieux est à eux, si vos parent vous ont dépossédé de Dieu qu’est-ce qui vous empêche de le reconnaître à nouveau ?


                    • robin 21 juillet 2012 20:26

                      Ephésiens 6-12 : parce que nous avons à lutter non pas contre la chair et le sang mais contre les gouvernement, contre les autorités contre les maîtres mondiaux de ces ténèbres contre les esprits méchants dans les lieux célestes"

                      De gré ou de force il faudra comprendre que aucun humain ne peut lutter contre ce qui nous attend, seul Dieu peut quelque chose pour nous.


                      • Hubu 21 juillet 2012 21:08

                        Vous oubliez Rael et le Père Noel : vous pensez qu’ils peuvent tous nous sauver si ils unissent leur fore à la manière de super Héros ?


                      • BA 21 juillet 2012 21:18

                        Samedi 21 juillet 2012 :

                         

                        De plus en plus, les investisseurs internationaux placent leur argent dans cinq abris antiatomiques. De plus en plus, ils mettent à l’abri leur argent dans les obligations de ces cinq Etats :

                         

                        Allemagne : taux des obligations à 10 ans : 1,167 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi bas.

                         

                        Finlande : taux des obligations à 10 ans : 1,407 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi bas.

                         

                        Pays-Bas : taux des obligations à 10 ans : 1,594 %.

                         

                        Autriche : taux des obligations à 10 ans : 1,890 %.

                         

                        France : taux des obligations à 10 ans : 2,073 %.

                         

                        http://www.bloomberg.com/quote/GFRN10:IND

                         

                        Mais en revanche, les investisseurs internationaux fuient les Etats européens périphériques. L’Italie et l’Espagne sont deux bombes atomiques financières. Ces deux bombes atomiques financières vont bientôt exploser.

                         

                        Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,166 %.

                         

                        Espagne : taux des obligations à 10 ans : 7,267 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi haut depuis la création de l’euro.

                         

                        http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

                         

                        Les investisseurs internationaux savent que les deux bombes atomiques financières vont exploser.

                         

                        Ils s’y préparent.

                         

                        Nous-aussi, nous devons nous préparer à l’explosion.


                        • Jean Cerdan 24 juillet 2012 11:21

                          Beaucoup de choses vraies dites dans cet article où l’auteur fait un état des lieux sans concession de notre monde à la dérive. C’est tout à son honneur. Cela, bien sûr, ne manquera pas d’irriter les bien-pensants qui, de nos jours, voient des « réactionnaires » partout...

                          Cela dit, il faut oser regarder les choses en face, un nihilisme diffus a aujourd’hui totalement infesté les esprits. Ainsi, le renoncement est ce qui caractérise si bien l’homme contemporain.
                          Par ailleurs, il est évident que le système totalitaire du consumérisme est en train de finir de dévaster une société à bout de souffle et qui n’en a plus guère que le nom.

                          Un auteur disait à juste titre : « le drame de l’homme moderne n’est pas qu’il ignore le sens de sa vie, mais que ça le dérange de moins en moins... »

                          • myaby 25 juillet 2012 13:48

                            Les jeunes peuvent aussi être des vieux cons : « nos parents avaient une vie meilleure, ils nous laissent qu’un monde pourri , gnagnagna » 

                            Mes grands parents, métisses,ont du fuir le Vietnam pendant la guerre. Ma grand mère s’est retrouvée seule en Algérie avec deux gosses et mon grand père a du fuir au Japon. Ils se sont retrouvés en France mais je pense que beaucoup de familles dans leur cas ont du être séparés. Mon grand père était alcoolique à cause de la guerre car il a servi sous l’armée Française et n’a pas été reçu comme un Pacha en France mais ne s’est jamais plaint contrairement à certains aujourd’hui. Il était manutentionnaire chez monop alors qu’au Vietnam, il avait un bon emploi. Ils ont vécus à 12 personnes toute leur vie dans un appart glauque à St Denis. Ma mère en arrivant ne parlait pas Français, elle a fait des petits boulots de merde toute sa vie. Elle a rencontré mon père dans la cité , un bon Français (et ouiiii !!! les bons Français étaient aussi dans les cités « avant » ) Qui a travaillé dans des usines et a fait les 3 /8 toute sa vie , c’est à dire pour les « jeunes » qui ne savent peut être pas, qu’il travaille une semaine d’après midi puis une de mâtiné (4h du mat, pas 8h ! ) puis une la nuit, etc... 
                            Alors, désolée mais «  Ma génération est celle de la génération gâchée » me parait bien présomptueux !!! 
                            Je touche du bois, mais je préfère vivre ma vie plutôt que la leur !!! 
                            « nous n’oublierons pas et nous ne pardonnerons pas  » !!!!!! Pourquoi !! ?? De quoi ? On t’a mis dans un goulag ? On t’a torturé ? T’as vu des cadavres flotter dans la Seine ? 
                            J’ai un oncle qui a été torturé par les Vietminh, il a 80 ans et il en pleure encore aujourd’hui, lui, il a le droit de pleurer !!! Je parle de l’expérience de « mes anciens » mais de nos jours des peuples opprimés et broyés, des « vrais », yen a , alors pleurnicher parce qu’on t’oblige à acheter des Ipads et à regarder la télé réalité c’est pathétique, faites un geste fou : n’achetez pas d’Ipad, ne regardez pas la télé et Ho !! miracle !! vous n’irez pas en prison, on ne tuera pas votre femme !! 
                            Je ne dit pas que notre société est idéale, bien au contraire, cependant, il ne faut pas exagérer et surtout rejeter la faute sur Pierre Paul Jacques. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès