Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un nourrisson en garde à vue !

Un nourrisson en garde à vue !

Il n’y a décidément plus de limites à l’indécence et à la brutalité en France : le 17 octobre dernier,le préfet du Loiret n’a pas hésité à ordonner la garde à vue pour une journée d’un nourrisson de 3 semaines avec ses parents (sans papiers) pendant 9 heures.

Si un tribunal n’était intervenu, cet homme-là s’apprêtait à demander la prolongation en centre de rétention du nourrisson et de ses parents pendant 15 jours.

Par ailleurs, Ian, Irina et leur bébé, Kyrill, venus de Moldavie en 2006, et installés à Gien, ont a été abandonnés au milieu d’une route, à 400 kilomètres de chez eux, après 19 heures (rappelons que les températures sont désormais froides la nuit...) en plein désarroi, par une unité de gendarmes. Précisons que ce couple demande l’asile politique à la France.

Les exactions se multiplient. Ce préfet devrait être sanctionné et même destitué de sa fonction.

Seule consolation, prouvant qu’il existe encore une justice en France, la Cour d’appel de Rennes a ordonné la remise en liberté de la famille, considérant "inhumain et dégradant" la garde à vue qui leur a été imposée.

Il y a de quoi !

Messieurs Hortefeux et Sarkozy, voilà les conséquences de votre politique du chiffre indigne. Pour moi, j’ai la rage au coeur, quand je vois dans quel pays nous vivons et comment nous traitons les étrangers.

C’est ignoble. A se demander si certains éléments de notre administration actuelle ne se serait pas comportés exactement de la même manière sous Vichy. Du moins, on a beau ne pas vouloir faire d’amalgames, les ressemblances sont trop souvent troublantes...

François Bayrou a toujours été en faveur d’un traitement au cas par cas des régularisations ou non de sans papiers. On voit ce que produit la machine répressive et populiste du président, dont le seul objectif est d’annoncer à certains de ses électeurs qu’il a réalisé son quota d’expulsions.

Si les Français approuvent cette politique, c’est qu’ils sont trompés, mais aussi qu’ils tournent mal. Puissions-nous ne pas revivre des heures noires.

D’ailleurs, au lieu de passer leur temps à se regarder le nombril, j’invite quelques-uns de mes amis blogueurs à s’intéresser un peu moins aux statuts et à leur positionnement dans leur mouvement, et un peu plus à la société civile et à ses souffrances, car pour ce malheureux nourrisson, c’est bien de souffrances dont il s’agit.


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • ARTEMIS ARTEMIS 25 octobre 2007 16:24

    merci à l’auteur pour cet article

    oui nous assisterons de plus en plus à de telles dérives avec la bénédiction ou le silence d’une population de plus en plus hostile aux étrangers


    • nephilim 25 octobre 2007 16:45

      Oui notre France des droits de l’homme par à la derive, de moins en moins de personnes seront choquées,elles arriveront même à trouver des arguments pour legitimer ce type d’initiative.L’histoire est un eternel recommencement, d’ici quelques années il ne nous restera plus qu’a choisir notre notre camp:la resistance ou la collaboration à un etat fasciste^^


      • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 25 octobre 2007 17:06

        Les mineurs sont sous la responsabilité de leurs parents.

        Leurs parents commettent un crime, ils en subissent les conséquences.

        Il faut arréter l’hyprocrisie et la désinformation, on parle de personnes qui ont enfrain volontairement la loi française démocratique et républicaine, pas de victime arbitraire du dictature.


        • sed10 25 octobre 2007 17:14

          C’est bien facile de critiquer lorsqu’on est bien né ;

          Il faut pas manquer d’air pour dire qu’un nourrisson en prison cela ne devrait pas choquer. Le jour où vous aurez un malheur auquel vous crierez haut et fort injustice, souvenez-vous de ce que vous avez écrit aujourd’hui !


        • don roumano 25 octobre 2007 17:51

          entre 1939 ET 1945, il était illégal de travailler pour les juifs. en allemagne hitler avait éte democratiquement élu. lorsque la loi ne protège plus l’interêt commun, c’est un devoir moral de résister et de désobéir. n’avez vous pas de conscience ?


        • Gilles Gilles 26 octobre 2007 10:51

          Chris Wilkinson est l’incarnation même du crédo puritain anglo-saxon bas de gamme.

          Les démunis sont démunis parce qu’ils l’ont ou choisi ou provoqué par leur incompétence. Dans tous les cas ils méritent leur sort et n’ont pas à venir se plaindre ou réclamer auprès des bonnes gens travailleurs et honnêtes.

          Les enfants de pauvres pêchent par leur parent (« Leurs parents commettent un crime, ils en subissent les conséquences. ») et ils méritent d’en supporter les conséquences. Nous, ça ne nous regarde pas !

          De même les population de pays où c’est la merde n’ont qu’à s’en prendre a elle même car elles ont les dirigeants qu’elles méritent et ont accepté.

          Voilà le fond de cette pensée. Ce qu’oublie Chris, c’est que ce crédo est basé que l’égalité en droit dés la naissance. C’est basé que le fait que chacun doit avoir les même chances au départ, et après on fait le tri entre ceux qui réussissent et les autres. C’est la base de la société américaine : donner des droits et aux gens de les utiliser correctement ou non.

          Hors dans ce cas, ces Moldaves et leur gamin n’ont pas eu la chance d’avoir les mêmes droits. Avec Cris, on est là dans la croyance qui considère que les potentiels humains sont innés et non acquis (comme l’intelligence) et transmissibles de génération en génération (tout comme la graine de voleur). Il n’y a donc aucune raison de s’apitoyer sur le sort d’un gosse qui de toute manière terminera en rebus comme ces parents ; il faut d’urgence les expulser, quitte à les envoyer à la mort lente pour que Chris puisse enfin goûter à sa tranquillité.


        • L.S.B 25 octobre 2007 17:30

          Ce préfet mériterait tout simplement de passer quelques nuits en garde à vue ou en rétension pour prendre le temps de la réflexion. Les bavures ne font que commencer pour atteindre un objectif arbitraire débile. La dérive n’est pas loin... Mais 53 % des français ont voté pour ce régime en toute connaissance de cause. Bien entendu lorsque la frontière de l’insupportable sera dépassée, toutes ces bonnes consciences diront qu’elles ne savaient pas...


          • claude claude 25 octobre 2007 17:43

            on est tout doucement en train de virer à l’état autoritaire, les manoeuvres sont bien cachées derrière les écrans de fumée que sont le divorce du président, la coupe du monde rugby, la lettre de guy moquet...

            pendant les travaux, la boutique continue à fonctionner....


          • caramico 25 octobre 2007 17:49

            Un préfet, ça éxécute !

            Comme Papon en d’autres temps !


            • snoopy86 25 octobre 2007 17:52

              @ l’auteur

              Vous pensez certainement qu’il aurait été beaucoup plus humain, pour la mère comme pour l’enfant, de les séparer et de confier le nourriçon à la DASS...


              • hgo04 hgo04 26 octobre 2007 07:57

                Il existe un statut de famille d’accueil, que je recommande à l’auteur de prendre.. Il peut se localiser prés d’un centre de rétention et se porte volontaire pour recueillir tous les nourrissons... ce serait un geste qui porterait bien plus qu’un coup de gueule sur internet...


              • Regine M Regine M 28 octobre 2007 22:32

                Comme l’a fait remarquer Snoopy, « epût-il été plus humain de confier le nourrisson à la DDass ? » (Commentaire d’armand)

                Le choix à été de le mettre en garde à vue ...

                France, mon pays, celui des « Droits de l’Homme » : la prison ou la DDASS ???


              • Gasty Gasty 29 octobre 2007 08:28

                Sûr que ça a plus de gueule de dire « un nourrisson en garde à vue » et cet homme de demander la prolongation de rétention du nourisson..... ! smiley


              • armand armand 25 octobre 2007 18:20

                Arrêtez ces comparaisons stupides et abusives à Vichy. Mention notoire à l’insignifiant Patrick Weil, ’spécialiste’ de l’immigration, issu de Janson de Sailly et des beaux quartiers, qui applaudit à deux mains au glissement sémantique qui fait passer des contrôles, des rétentions souvent stupides, appliqués avec la bêtise dont l’administration est souvent capable, pour des ’rafles’ avec, en profil de fond, les camps de la mort.

                La Moldavie n’est pas l’Allemagne nazie, et comme l’a fait remarquer Snoopy, epût-il été plus humain de confier le nourrisson à la DDass ?


                • La Taverne des Poètes 25 octobre 2007 18:38

                  Je suis bien d’accord avec vous : que les militants du MoDem impulsifs arrêtent un peu leur jaunisse à propos des statuts dignes d’une démocratie parfaite qu’il voudraient voir réalisés en un temps record entre deux échéances électorales. Qu’ils se tournent vers l’essentiel et fassent front contre cette bête qui revient...C’est contre cet état d’esprit d’abord larvé puis qui s’étale au grand jour qu’il faut se battre chaque jour, non pas en dénigrant mais en informant et en agissant.

                  Je ne comprends pas pourquoi Simone Veil ne démissionne pas.


                  • maxim maxim 25 octobre 2007 18:44

                    on est très bien à la DASS ,j’en viens ,c’est vrai que je n’en suis pas sorti indemne ,un peu frapadingue peut être mais dans l’ensemble ça va ....( c’est de l’humour ,mais je viens bien de l’AP ....)

                    ceci dit,je viens de lire dans un commentaire que 53 % des Français ont voté pour ce programme en toute connaissance de cause !!!!c’est sérieux ???je suis père,et grand père ,et j’ai voté pour ce programme ,d’ailleurs LSB ip xxx.x99.224.147 ,dans le programme pour lequel j’ai voté ,il y avait écrit noir sur blanc : tous les nourrissons seront placés en garde à vue dés que les parents ne seront pas à l’heure à la crèche où dans la cas ou des parents défaillants abandonneront le sus nommé nourrisson .....ils auront le droit de garder le silence et tout ce qu’ils diront pourra être retenu contre eux .....en cas de souillure de la couche règlementaire fournie ,une mise en cellule sera observée ,et la déportation en pouponnière disciplinaire sera exécutoire en cas de récidive ......

                    des parcs et des youpalas en fer avec barreaux et chaines sont prévus en cas de tentative d’évasion de la part des ci nommés nourrissons..... un dossier confidentiel sera établi par l’administration pénitentiaire ,heure des rôts ,des selles ,fréquences des urines ,tenues durant les têtées ,afin de prevenir un comportement délinquant ,détectable à la premiere enfance .....etc etc ..... vous vous rendrez compte ????on est 53 % à avoir voté pour ça !!!!!!mais ou va la France ????on se le demande !!!!!


                    • Regine M Regine M 28 octobre 2007 22:41

                      Maxim ... vous avez un humour grinçant que je plussois !


                    • vinvin 25 octobre 2007 20:54

                      Bonjour.

                      Le prefet a eu raison, et n’ a fait que son devoir de prefet.

                      ( Tous n’ en font pas autant...)

                      (@ l’ auteur)

                      je ne vois pas le rapport avec vichy. Vichy n’ a jamais existé, Vichy est une ville tout simplement).

                      Bien cordialement.

                      VINVIN.


                      • Gazi BORAT 26 octobre 2007 13:18

                        « Le préfet n’a fait que son devoir.. »

                        Tout comme Maurice Papon en son temps..

                        gAZi bORAt


                      • Regine M Regine M 28 octobre 2007 22:58

                        « Vichy n’a pas existé » ? Ce n’est qu’une ville ?

                        Les habitants de Vichy (03-Allier) ne sont pour rien bien sûr, mais ce nom de ville reste un symbole capitulation devant les valeurs de notre République.

                        Connaissez-vous l’experience de Milgram ?


                      • madoux 25 octobre 2007 21:27

                        Il y a beaucoup d’approximations dans l’article principal et les commentaires qui suivent sont parfois édifiants, manichéens, parfois primaires. PRECISIONS : Un Préfet ne peut pas mettre une personne en garde à vue, il s’agit d’une mesure privative de liberté exercée par un officier de police Judiciaire de la Police ou de la Gendarmerie, sous le contrôle du procureur de la République. Le Préfet, dans une affaire d’étranger en situation irrégulière, décide d’une mesure de rétention administrative qui n’a rien a voir, ni dans le fond et ni dans la forme avec une mesure de garde à vue. Au contraire, la rétention permet aux étrangers qui y sont confrontés d’y faire exercer des droits bien particuliers et ces mesures ne sont pas anonymes c’est pourquoi le nom du nourrisson doit paraitre dans les formulaires. C’est aussi simple que çà. Le nourisson va bien suivre ses parents !!! Pour finir, je regrette que cet article rempli d’inepties ait été diffusé par le site qui propose beaucoup d’autres articles bien plus contructifs et évolués.


                        • hgo04 hgo04 26 octobre 2007 08:01

                          Un peu de technique dans ce déversement sentimental.. mais vous avez bien raison.... hélas, quand on veut tuer son chien, on crie haut et fort qu’il a la rage, c’est ce que font ces gens la...


                        • Baltar 25 octobre 2007 21:43

                          Sur la garde à vue et les dérives du système policier actuel, je vous conseille ce livret/texte :

                          http://www.rue89.com/2007/05/18/garde_a_vue_chronique_de_la_france_dapres

                          C’est une histoire vraie avec un style tout à la fois « documentaire » et « surréaliste ». J’ai adoré. Et personne n’est à l’abri. Je ne l’ai pas trouvé sur le net alors il faut aller dans un magasin (genre les magasins dont on ne dit pas le nom, enfin vous savez qui ...) pour l’acheter ou pour le lire vite ! 15 minutes à peine. Sinon c’est à peu près 3 euros je crois.

                          Ce dont je suis sûr, et si j’ose me « moquer », ce n’est pas le genre de texte que l’on fera lire au collège en introduction à un cours sur la citoyenneté.


                          • hgo04 hgo04 26 octobre 2007 08:04

                            Dites moi, l’avocat ne vient jamais y faire un tour dans ces geoles ?? le médecin non plus ??? Vous savez bien que oui.. alors si l’avocat et le médecin, deux professionnels libéraux, n’ont rien à dire, vous croyez que c’est à un romancier d’écrire des livres ???


                          • Gyam 26 octobre 2007 18:37

                            20h de garde à vue, accusé à tort. Pas vu d’avocat (mais vous pouvez en appeller un ;)) encore moins de médecin. Vous vivez où, allez dans un commissariat... Par contre, après profession : officier de la marine marchande, on m’a donné du Vous et plus du Tu et j’ai pu boire un verre d’eau.... Sans commentaire..


                          • hgo04 hgo04 27 octobre 2007 15:02

                            Lisez ceci..

                            http://www.senat.fr/rap/l06-177/l06-1777.html

                            En voici un tout petit extrait : «  »«  »« La garde à vue comporte à l’évidence des risques d’abus. Pour les limiter, le législateur en a limité la durée16(*) et prévu plusieurs garanties. Au titre des garanties de fond, l’intéressé peut faire prévenir un proche (article 63-2 du code de procédure pénale), obtenir un examen médical (article 63-3 du code de procédure pénale), s’entretenir avec un avocat, en principe dès le début de la garde à vue, même si cette faculté est modulée selon la nature de l’infraction17(*) (article 63-4 du code de procédure pénale). »«  »«  »

                            Dites moi, si votre garde à vue s’est déroulée au zibambwé, on n’y est pour rien....


                          • miha 25 octobre 2007 22:04

                            Qui peut affirmer qu’il est juste et normal de laisser sur le bord de la route un couple et son bébé de trois semaines, sous prétexte que ce couple n’a pas de papier ????

                            Oui, il faut des lois sur l’immigration.... mais dans le respect des droits de l’homme !!!!

                            Oui, un préfet et des gendarmes sont là pour faire appliquer la loi.... mais en restant humains envers des êtres humains !!!


                            • armand armand 25 octobre 2007 22:30

                              On pourrait citer une kyrielle de conneries administratives, de ’bavures’ autrement plus graves, comme des gardes à vue de personnes fragiles, privées de leurs médicaments, aboutissant parfois à des décès. Cela n’excuse en rien un comportement inhumain. Mais cela n’en fait pas non plus un crime de type nazi. Ou alors ceux qui profèrent de tels rapprochements ne savent pas de quoi ils parlent, ou bien ils sont prêts à tout pour discréditer la législation actuelle sur l’immigration et parvenir à leur vrai but, vider la nationalité française de toute consistence et ouvrir les frontières.


                            • L'Hérétique L’Hérétique 25 octobre 2007 22:51

                              Evidemment ce n’est pas comparable aux crimes nazis, ni même à Vichy.

                              Mais la brutalité et l’obéissance aveugle des administrations ainsi que la politique du chiffre tout à fait déshumanisante m’interpellent fortement, en dépit de mon désir d’éviter les amalgames...


                            • hgo04 hgo04 26 octobre 2007 08:07

                              quelle brutalité ?? ils ont été passé à tabac ?? battus ?? frappés ?? Obéissance aveugle, je dirai obéissance tout court : j’imagine bien la scène : faites ceci ; réponse non, on n’a pas envie.. vivement l’anarchie, n’est ce pas ??


                            • L'Hérétique L’Hérétique 26 octobre 2007 13:58

                              Ne jouons pas au plus fin, svp : vous pouvez m’expliquer pourquoi ils ont été relâchés à 400 kilomètre de chez eux, un soir, vers 19h00 ?


                            • Gazi BORAT 26 octobre 2007 15:03

                              « pourquoi ils ont été relâchés à 400 kilomètre de chez eux, un soir, vers 19h00 ? »

                              Encore une preuve de l’épidémie de zêle qui frappe actuellement les fonctionnaires ..

                              Ils ont voulu appliquer les directives du ministère de la Santé concernant la lutte contre l’obésité et la promotion de l’exercice physique.

                              Au fait : leur ont-ils remis les 5 fruits et légumes règlementaires ?

                              gAZi bORAt


                            • hgo04 hgo04 27 octobre 2007 15:06

                              La fin de garde à vue est à 19 heures ?? donc ils ne peuvent être retenue plus que cela. POurquoi loin de chez eux ?? ben faut leur demander, mais je vois mal la justice leur payer les frais de transport... et je dis bien justice, car une fois le procureur saisi, il est LE responsable, pas le commissariat de quartier..


                            • Regine M Regine M 28 octobre 2007 23:27

                              J’ appuie le commentaire de l’Hérétique : Ce n’est pas comparable aux crimes nazis ... mais la brutalité et l’obéissance aveugle n’ont jamais amené personne vers l’Humanité.

                              C’est cela qui m’inquiète. Le chemin emprunté est trop loin des valeurs affichées de notre République.


                            • ni-ni 25 octobre 2007 23:35

                              un point d’ironie dans cette triste affaire : tout aurait été plus simple si on avait remis a la DASS le nourisson au lieu de le mettre en garde a vue smiley> ... mais du point de vue humain, en tant que pêre je préfere etre en garde a vue avec mon bébé que d’en etre séparé...


                              • Regine M Regine M 28 octobre 2007 23:31

                                Etrange choix ...

                                C’est un peu : on vous coupe l’index ou la main ?


                              • vinvin 26 octobre 2007 00:15

                                Bonjour.

                                (@ Armand)

                                Tout a fait ! Effectivement il existe des personnes malades qui sont privés de leurs médicaments pendant leur garde a vue, et cela peut avoir des conséquances beaucoup plus grave que pour un nourrisson.

                                Encore une chose : De plus,un nourrsson ne fait pas trop la différence, qu’ il soit dans un commissariat, une église, ou un PMU, du moment qu’ il a un biberon a boire, cela ne l’ empéchera pas de le boire, de roter un coup, de peter un coup, et de faire sa siéste !

                                Bien sur, encore faut-il qu’ on lui donne sa tétine, sans ça évidament c’ est de la maltraitance.

                                Bien cordialement.

                                VINVIN.


                                • hgo04 hgo04 26 octobre 2007 08:09

                                  c’est faux !!! toute personne en garde à vue a DROIT à un médecin quand il le veut.. et donc à des soins. Si son état est incompatible avec une garde à vue, elle cesse immédiatement ou se poursuit en milieu hospitalier... vos affirmations sont mensongères... !!!


                                • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2007 09:56

                                  Mouais... La sortie de garde à vue pour mauvaise santé fonctionne surtout pour les Sirven, Papon et autres amis proches du pouvoir.


                                • hgo04 hgo04 27 octobre 2007 15:08

                                  Tout simplement :

                                  «  »«  »La garde à vue comporte à l’évidence des risques d’abus. Pour les limiter, le législateur en a limité la durée16(*) et prévu plusieurs garanties. Au titre des garanties de fond, l’intéressé peut faire prévenir un proche (article 63-2 du code de procédure pénale), obtenir un examen médical (article 63-3 du code de procédure pénale), s’entretenir avec un avocat, en principe dès le début de la garde à vue, même si cette faculté est modulée selon la nature de l’infraction17(*) (article 63-4 du code de procédure pénale).«  »«  »"

                                  Maintenant si un médecin considère que votre état de santé n’est pas incompatible avec une garde à vue alors que vous estimez que oui, adressez vous au conseil de l’ordre... je ne vois plus que ça..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès