Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un « oui je le veux » à l’essai !

Un « oui je le veux » à l’essai !

Fini le mariage « jusqu’à ce que la mort vous sépare », découvrez le mariage en CDD reconductible.

L’idée nous vient du Mexique. Des parlementaires du « Parti de la révolution démocratique » ont déposé une proposition de loi qui propose aux jeunes fiancés un contrat matrimonial « à l’essai ». Dans le pays, on compte un taux de 40% de divorce, dont plus de la moitié surviennent lors des deux premières années de mariage.

Cette loi, qui doit être votée avant Noël, permettra de choisir entre le mariage normale : « jusqu’à ce que la mort nous sépare » et un mariage de 2 ans avec possibilité de reconductibilité. Ce second mariage sera signé et un accord sera trouvé sur la garde des enfants et la séparation des biens en cas de non reconductibilité du mariage. Donc au bout d’une période de 24 mois, si tout se passe bien, il y a aura une tacite reconduction avec prolongation de 2 ans ou plus. Et si rien ne va, l’arrêt du mariage sera déclaré selon les modalités décidées préalablement sans aucun coût.

Selon les promoteurs de la loi, cette durée de 24 mois permet au jeune couple d’avoir un aperçu de la vie commune avec ses bonheurs et ses lourdeurs et de ne pas avoir à se lancer dans de longues procédures si il y a divorce. Carlos Torres, porte parole de la députée Lisbeth Rosas, co-initiatrice de la proposition de loi, appuie cette proposition en ajoutant qu’il est aussi question de protéger les enfants en cas de conflit lors d’une séparation : « Nous sommes à la recherche de solutions aux problèmes que nous observons quotidiennement au tribunal comme le chantage affectif où les enfants qui sont utilisés comme des pions ». Un discours que rejette Consuelo Mendoza, présidente de l’Union nationale des parents, selon elle cette loi favorise « la culture du jetable » et elle s’inquiète de l’impact sur les enfants « angoissés à l’idée de se demander tous les 2 ans si papa et maman vont renouveler leur contrat ».

L’église, très présente et très active au Mexique, a bien sûr déjà qualifié ce projet de loi de « totalement absurde ».

Mais cette idée n’est pas nouvelle. En 2007, en Allemagne, une proposition de Gabriele Pauli du CSU (Union Sociale Chrétienne) avait déjà fait polémique. Elle proposait de créer un mariage d’une durée de 7 ans reconductible, dont le but principal était d’éviter les frais très onéreux des divorces.

Mais en France, nous y sommes déjà allés de nos petites idées pour remanier le mariage. Car à Paris, 55% des mariages finissent en divorce et ont une durée moyenne de 4 ans. Mais même ces chiffres sont plutôt récents, à la fin du 19ème siècle, Aristide Briand préconisait déjà un « mariage d’essai » dont le but, là, était de faire du mariage seulement une étape pour trouver la femme idéale. En 1960 aussi, on note que les féministes revendiquaient « un mariage reconductible » qui était pour elles une façon de libérer les femmes.

En Europe, donc, cette idée est jusque là seulement restée une idée, alors qu’au Moyen-Orient c’est un droit. Les musulmans chiites peuvent demander un « mariage temporaire », muta’a (au Liban) ou sigheh (en Iran) où les mariés peuvent prévoir la fréquence des rendez-vous et la durée du mariage.

L’idée va-t-elle alors faire son petit bonhomme de chemin au Mexique ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 8 octobre 2011 12:43

    Ce n’est plus un mariage ça s’appelle un essai, c’est vous qui le dites !


    • Walid Haïdar 8 octobre 2011 19:04

      La vraie question étant : mis à part pour les avantages fiscaux ou parce qu’on aime bien les rituels du temps des primates, pourquoi se marier ?


      Bon, j’exagère, les primates ne se mariaient pas, mais on peut pas juste faire la fête avec les gens qu’on aime pour célébrer un amour (à deux ou à plus), au lieu de se prendre la tête avec un contrat bidon ?

      Comme si ce contrat à la con avait un quelconque impact sur l’équilibre familiale...

      Ce qui est requis pour fonder un foyer et élever des enfants c’est de l’amour, du temps, de l’écoute et de la générosité.

      Le reste c’est vraiment des pacotilles.

      Un mariage, un anneau, mon cul. A bas les avantages fiscaux pour les mariés, gardons seulement des allocs pour les familles qui ont des enfants et des bas salaires, supprimons celles qui aident les bourgeois.

      Mort au mariage civil, hétéro comme homosexuel.

      • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 8 octobre 2011 20:28


        J’adore l’idée !

        Je conseille à chacun de rejeter le mariage, qui n’est que l’affichage de la propriété d’un être. Or une femme, ou un homme, ne saurait être la propriété de quiconque.

        Cependant, force est de constater que, dans notre société primitive, le mariage existe. Cet aménagement est formidable, car il évitera bien des souffrances inutiles dues à une séparation qui se prolonge...


        • Chaos 8 octobre 2011 22:24

          Je trouve cela complètement inutile. Ceux qui ne veulent pas se marier ne se marient pas, que le mariage reste pour ceux qui se sentent capables de l’assumer. Tant pis pour ceux qui sont du genre à se marier jeunes sans savoir ce qu’ils font, ce n’est pas à l’Etat de s’adapter à leur immaturité. Comme le dit Walid, si c’est pour créer un tel aménagement, autant supprimer directement le mariage.

          Je précise que je souhaite maintenir le mariage en l’état, parce que je considère qu’il est important pour une nation d’avoir des traditions.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marine9


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès