Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un Revenu Universel est-il raisonnablement finançable ?

Un Revenu Universel est-il raisonnablement finançable ?

Le Revenu Universel (RU) est un revenu de base inconditionnel versé chaque mois à tous les résidents d´un pays, quelque soit leur situation familiale et patrimoniale, et surtout quelque soit leur situation économique et financière. Il existe plusieurs définitions et plusieurs interprétations du Revenu Universel, qu´il est possible de retrouver avec le lien Wikipédia ci-dessous :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle

L´idée générale et généreuse, consiste à distribuer sans conditions la même somme d´argent à tous les adultes, qu´ils soient riches ou pauvres, actifs ou inactifs et jeunes ou vieux. Les enfants recevraient la moitié de cette somme. Cette allocation universelle et inconditionnelle viendrait en remplacement des minima sociaux actuels (RMI, RSA, minimum vieillesse), des allocations familiales et des bourses, mais se cumulerait avec tous les autres revenus ainsi que les compléments de revenus que sont les pensions de retraite, les pensions d´invalidité, les indemnités journalières et les indemnités chômage. Ainsi, personne ne serait lésé ni découragé de chercher à gagner plus par son travail, son talent ou son esprit d´entreprise. Mais tout le monde serait assuré d´avoir toujours de quoi vivre quelque soit sa situation ou ses choix de vie.

En contrepartie, comme il n´est pas question d´enrichir les ménages qui sont déjà largement pourvus, le RU s´accompagnerait d´une hausse de la fiscalité sur tous les autres revenus, y compris les revenus financiers, qui deviendraient taxés dés le premier euro. Cela passerait donc par la mise en place d´un taux plancher unique, sorte de super CGS, complété par des tranches supérieures d´imposition pour les hauts et très hauts revenus.
 
Cela s´accompagnerait également de la suppression de toutes les niches fiscales, y compris le fameux quotient familial dont on parle tant en ce moment.

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-remplacement-du-quotient-107937

Maintenant la question est de savoir si ce nouveau modèle de redistribution sociale et fiscale est possible et surtout raisonnablement finançable ? Evidemment pour répondre à cette question, il faut commencer par déterminer le montant du RU. Idéalement ce montant devrait se situer à un niveau proche du seuil de pauvreté, qui est de 950 euros par mois pour une personne seule. Je vais malgré tout, utiliser une autre approche pour le déterminer, sachant que le but de cet article est avant tout de montrer que c´est possible.

Il y a actuellement 65 millions de français, dont 15 millions d´enfants mineurs de moins de 18 ans. Cela représenterait donc 50 + 7,5 millions de RU à distribuer.

Le Produit Intérieur Brut (PIB) de la France est d´environ 2 500 milliards par an. Même si cela reste discutable, le PIB représente l´ensemble des richesses produites par un pays. Nous pouvons donc imaginer d´en affecter le quart au financement du RU, soit 625 milliards en tout, ce qui correspondrait à un RU mensuel de 905 euros par adulte.

625 milliards / 57,5 millions = 10 870 euros par an, soit 905 euros par mois.

Les autres trois quarts du PIB resteraient affectés au fonctionnement normal de l´économie, c´est à dire assurerait le financement des services publics et la rémunération supplémentaire des acteurs économiques qui ont permis cette création de richesse. Je rappelle que chacun serait déjà bénéficiaire d´un Revenu Universel quelque soit son activité et pourrait cumuler ce RU avec les autres revenus issus de son travail… ou de ses investissements.

Maintenant reste à savoir comment prélever ces 625 milliards sur l´économie sans tout casser... ni décourager l´effort et l´esprit d´entreprise nécessaires à la création des richesses qui seront ensuite partagées.

En tant que spécialiste, mon approche sera essentiellement basée sur la fiscalité, en considérant le Revenu Universel comme une espèce de crédit d´impôt, distribué à tous les membres du foyer, y compris les enfants. Il existe évidemment d´autres solutions basées sur la redistribution de la création monétaire ou le dividende universel ou tout simplement une forte augmentation de la TVA. Au final, toutes ces approches seront probablement nécessaires pour assurer le financement du RU.

Afin de formuler mes hypothèses fiscales, je me suis référé aux statistiques fournies par le centre des impôts pour les revenus de 2009 qui indiquent la somme des montants déclarés dans chaque rubrique ainsi que le nombre de déclarants :

http://www2.impots.gouv.fr/documentation/statistiques/2042_nat/Impot_sur_le_revenu.htm

En cumulant les montants déclarés par les contribuables français en 2009, on s´aperçoit qu´il y a grosso modo plus de 800 milliards d´euros de revenus et rentes déclarés et pas loin de 100 milliards de revenus mobiliers et immobiliers. Cela représente donc un total de 900 milliards par an, sans compter les gens qui ne déposent pas de déclaration car ils sont en dessous des seuils. C´est également sans compter les revenus financiers qui ne sont pas déclarés ou exonérés et toutes les plus values exonérées sur les biens immobiliers ou les œuvres d´art. 

On peut donc raisonnablement compter sur des revenus globaux de plus de 1 200 milliards pour l´ensemble des français. Maintenant imaginons qu´on mette en place un taux unique de prélèvement de 40% dès le premier euro sur tous ces revenus, on obtiendrait alors des rentrées fiscales de 480 milliards. A cela il faudrait ajouter une imposition complémentaire sur les hauts et très hauts revenus, qui correspondraient à des tranches de 50 à 60 %. L´Etat pourrait ainsi récupérer quelques milliards en plus, pour un total de 500 milliards, ce qui est déjà beaucoup mieux que les 60 milliards récoltés péniblement par Bercy chaque année.

Il manque encore 125 milliards pour boucler le budget des 625 milliards. Il faut alors imaginer que le remplacement des prestations familiales et des minima sociaux représentent une partie de la différence. Il faut aussi compter sur les économies de gestion que permettrait cette simplification du modèle social et fiscal et probablement aussi des rentrées supplémentaires en TVA dues à l´accroissement du pouvoir d´achat des plus démunis. En dernier recours, il est toujours possible de monter la TVA (hors produit de première nécessité) de quelques points, ce qui fait vite quelques dizaines de milliards.

On voit donc que ce modèle de Revenu Universel est parfaitement finançable sans mettre en danger les grands équilibres budgétaires.

Reste maintenant à voir quels seraient les impacts directs sur les personnes d´une telle mesure. Je rappelle mes hypothèses de travail, un RU mensuel de 900 euros par adulte et de 450 euros par enfant et un taux plancher d´imposition sur tous les revenus de 40%.
 
Une personne seule sans revenus, toucherait donc 900 euros par mois, mais perdrait le bénéfice du RSA et des allocations logement. En contrepartie elle serait libre de mener sa vie comme elle l´entend, sans devoir justifier sans cesse sa situation à l´administration. Surtout, elle pourrait compléter ce revenu de base par n´importe quelle activité rémunérée.

Un couple sans revenus cumulerait ses 2 RU et toucherait donc 1 800 euros. S´il a deux enfants, le couple toucherait en plus deux demis RU, c´est-à-dire 2 700 euros chaque mois. Evidemment, chaque conjoint pourrait à tout moment compléter le revenu de la famille en travaillant à temps plein ou seulement quelques heures selon ses besoins.

Une personne seule qui gagne actuellement 1 000 euros par mois et ne paye pas d´impôts, recevrait donc 900 euros mais payerait 400 euros en impôts. Elle serait donc gagnante de 500 euros, mais perdrait le bénéfice de toute autre aide.

Un retraité qui perçoit actuellement le minimum vieillesse recevrait donc 900 euros mais perdrait le bénéfice du minimum vieillesse qui est actuellement de 742 euros par mois. En contrepartie, ses droits à la retraite seraient recalculés en fonction de ce qu´il a réellement cotisé lors de sa vie active et viendraient s´ajouter à son RU, déduction faite des 40% d´impôts. Dans tous les cas, il serait gagnant.

Une personne seule qui touche actuellement 2 500 euros par mois et paye 211 euros en impôts, recevrait donc 900 euros et payerait 1 000 euros en impôts (40% de 2 500). Il serait donc encore gagnant de 111 euros, mais perdrait le bénéfice de toute autre aide.

Une personne seule qui touche actuellement 3 000 euros par mois et paye 346 euros en impôts, recevrait aussi 900 euros et payerait 1 200 euros en impôts (40% de 3 000). Il serait encore gagnant de 46 euros. Par contre une personne seule qui touche actuellement 3400 euros commencerait à perdre 5 euros par mois.

Maintenant une personne seule qui gagne actuellement 5 000 euros par mois, perdrait 214 euros par mois et une personne qui gagne actuellement 10 000 euros par mois perdrait 523 euros par mois. En contrepartie, elle serait assurée qu´elle-même, ses enfants ou ses proches toucheraient le RU quelque soit leur situation.

On voit donc que le financement et la généralisation d´une allocation universelle distribuée à tout le monde sans conditions, peut très bien se faire grâce à l´augmentation des impôts sur tous les autres revenus, y compris les revenus du patrimoine, avec notamment l´augmentation du taux plancher et de la progressivité et surtout la suppression de toutes les niches fiscales qui favorisent essentiellement les foyers les plus aisés. L´augmentation de la fiscalité compensant en partie le montant de l´allocation pour les revenus moyens et le dépassant amplement pour les gros revenus. 

Loin d´être une utopie, ce nouveau mode redistribution des richesses permettrait de lutter efficacement contre la pauvreté et l´exclusion, et favoriserait la dignité et le retour à l´emploi de toute une génération d´exclus. Au final ce serait toute la société qui serait gagnante.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_citoyen

http://www.revenudexistence.org/objections.htm

http://owni.fr/2011/03/18/yoland-bresson-revenu-existence

http://le-revenu-de-base.blogspot.com

http://www.allocationuniverselle.com/index.htm

http://www.libgauche.fr/allocation-universelle-voie-liberale-communisme-jacques-marseille/

http://www.dailymotion.com/video/xgno13_le-revenu-universel-selon-c-morel-darleux-1-2_news

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-allocation-universelle-108000

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-revenu-universel-sera-t-il-107464

Documents joints à cet article

Un Revenu Universel est-il raisonnablement finançable ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (40 votes)


Réagissez à l'article

214 réactions à cet article


  • jpm jpm 30 janvier 2012 17:28

    Pourquoi voudriez vous que le PIB s´effondre... vu que les gens continueront de travailler pour avoir une vie meilleure pour eux et pour leurs proches en completant leur RU par les revenus de leur travail ou de leur entreprise, un peu comme aujourd´hui. Si votre raisonnement etait vrai... on pourrait imaginer des aujourd´hui que tout le monde arreterait de travailler pour toucher le RSA ou les minina sociaux... et ce n´est pas le cas. C´est au contraire le manque de travail et non pas la paresse qui contraint les gens a se retrouver dans la misere. 

    Je pense au contraire que le PIB augmenterait sensiblement... car les gens actellement beneficiant de l´aide sociale serait naturellement incites a retrouver une activite remuneree ce qui mettrait fin a la plupart des actuelles trappes a inactvite. Par ailleurs, les gens etant assures d´avoir un revenu seraient probablement plus incites a prendre des risques pour developper des petites affaires. Par exemple, dans le domaine de l´agriculture on pourrait voir se developper davantage d´AMAP ou de petites exploitations bios. 


  • jpm jpm 30 janvier 2012 18:48

    Nous avons visiblement une autre idee de l´humanite... et de ce qui motive les gens. Selon vous, les gens s´ils en avaient la possibilite resteraient toute leur vie sans travailler... mais alors qu´est ce qu´ils vont s´ennuyer. Sans compte, qu´au bout du compte, comme tout le monde touchera ce RU, ils se retrouveront parmis les plus pauvres... ce qui n´est pas forcement glorieux ni tres valorisant au niveau de l´ego.

    Moi je crois qu´au contraire les gens utiliseront ce temps libre pour faire des choses interessantes, ou utiles, comme de s´occuper d´un proche malade ou se former. Par ailleurs, certains ont objecte que ce serait injuste de payer des gens a faire du surf toute la journee... et bien cela se discutte, car peut etre dans le lot il y aura un futur champion. On ne sait jamais de quoi sera fait l´avenir... mais je suis sur que lorsque l´on fait confiance aux gens... on obtient de biens meilleurs resultats.


  • foufouille foufouille 30 janvier 2012 20:44

    si scipion ca lui plait de survivre
    le boulot au noir, il connait ?


  • Biloo 30 janvier 2012 23:04

    Le revenu universel serait une véritable bénédiction pour l’artisanat essentiellement. Il permet de le développer et de faire tourner les affaire qui normalement sont déficitaire.


  • IL FAUT LE FAIRE...COMME LE RSA

    LE MOMENT EST TRES MAL CHOISI................
    AVANT UNE TAXE TOBIN SUR LES REVENUS ET DE LA BOURSE ET DE L IMMOBILIER LOCATIF...PROCHE DU POUVOIR DES GERANTS DE SCI OU AVOCATS D AFFAIRES QUI COMPOSENT 25 % DES ELUS DE L UMP

    PLUS D ELUS AFFAIRISTES...INTERCDICTION AUX GERANTS DE SCI ET AVOCATS D AFFAIRES DE SE PRESENTER AUX ELECTIONS NATIONALES (dans mon reve....)

    UN ANCIEN D ATTAC ...ATTAC A QUI TOUT CE QUI SE PASSE DONNE RAISON


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 janvier 2012 14:06

    Il serait possible, mais totalement malsain et contraire aux principes de la justice commutative qui fondent la vie en société, de donner un revenu sans contrepartie travail a quiconque est apte à travailler. 


     Le travail est le seul discriminant acceptable pour justifier la répartition de la production - qui est l vraie richesse - et le rendre discrétionnaire est une récette pour la décadence. Ce qu’Il faut, au contraire, c’est un revenu garanti et un travail assuré... et une augmentation de la valeur du travail correspondant à une diminution de la rémunération du capital, laquelle est maintenue artificiellement, puisque la capital est en caricaturale surabondance. 




    Pierre JC Allard


  • PhilVite PhilVite 31 janvier 2012 14:51

    « Ce qu’Il faut, au contraire, c’est un revenu garanti et un travail assuré... »

    Hélas, c’est là qu’est l’os !

    A la louche : Selon les sources, de 150 000 à 250 000 offres d’emploi actuellement en France, composées de 40% d’offres d’emplois durables, 40% d’offres d’emplois temporaires et 20% d’offres d’emplois occasionnels). Soit, en étant optimiste, 100 000 offres d’emplois durables.
    En face (à la louche aussi) 4 500 000 chômeurs (+ 3 millions de travailleurs en conditions merdiques non désirées (évidemment !)).

    Donc, un score final de 85 personnes pour une offre d’emploi digne de ce nom !

    Alors, KOMMENKONFAIT ?


  • foufouille foufouille 31 janvier 2012 15:01

    tu leur fait un boulot de 20H/sem paye 600€
    et pour tous les pauvres
    ca permet de crever avant la retraite a 75a
     :->


  • PtitLudo PtitLudo 31 janvier 2012 15:17

    D’accord avec Phil, du travail il n’y en a plus. J’entends par travail une activité à temps plein permettant d’en vivre dignement. Pas une parodie de travail comme propose par exemple le Pôle Emploi.

    Beaucoup critiquent le revenu universel mais personne ne propose d’autre solution à cet état de fait.

    Et qu’on me dise pas qu’il faut déréglementer le travail, c’est une vaste farce ça, ça a été fait maintes fois, ça ne marche pas, on ne s’alignera jamais sur des chinois (et encore même les chinois délocalisent maintenant !).


  • Lea Andersteen Lea Andersteen 31 janvier 2012 15:38

    Tout votre raisonnement se base sur la possibilité qu’il y ai du travail pour tout le monde. C’est juste du déni de réalité. Sans animosité aucune.

    -> Avec le progrès technique la productivité des humains, grâce aux machines a explosé dans des proportions énormes.

    Comment obtenir le plein emploi dès lors que la productivité dépasse les rêves les plus fous ? En inventer de nouveaux besoin. C’est ce que l’on fait depuis depuis quasiment le début et cela atteint totalement ses limites :
    - les besoins ne peuvent pas croitre indéfiniment,
    - les ressources pour les produire sont finies.

    En résumé, le RU est une excellente idée. Travailler pour gagner plus. Et ne pas avoir besoin de travailler si l’on ne trouve pas ou si l’on n’a pas envie. Pour le reste il y a vis... heuu... les machines et les robots.


  • casp casp 31 janvier 2012 16:15

    Hum un peu utopiste non ?
    je suis quelqu’un de très responsable et pourtant si on me propose un revenu de 900 mensuel sans rien foutre ; vous pouvez être sûr d’une chose j’arrête de bosser.

    Je ne vais pas perdre mon temps, non je vais faire des chose qui me passione, plus de musique, plus de dessin , du jardinage surement pour me nourrir moi même, jouer aux echec et au go...

    La vie n’est pas faites pour travailler ; mais si l’on veux rebâtir la société ou le travail est minimum, il faut tout revoir de fond en comble. Et cela ne se fera que par une révolution spirituel. Si tout le monde à pour objectif dans la vie d’être dans le moment présent dans l’extase, et c’est tout.
    Si tout le monde peux se contenter d’une carotte et quelques noix par jour, de la méditation et d’eau fraiche tout ira bien.
    C’est faisable, et je rêve d’un monde comme cela et je participe à le réaliser car je ne suis pas défaitiste.

    Mais on en est loin...

    Et le revenu universel intégré dans la société tel que.. Cela ne ferait que couler le pays en moins de 2 ans à mon avis.

    Donc faisons les chose dans l’ordre.
    D’abord révolution des esprit, ensuite on pourra penser à un revenu universel

    Et si on doit rêver alors autant aller jusqu’au bout, il devrait à mon avis être plus en nature. Cad des légumes et un toit pour tout le monde. En echange d’un service obligatoire de quelques mois de travail par ans dans des potager.) (interchangeable avec d’autre service obligatoire dans les soin entretiens des biens public ou autre..)


  • JL JL1 31 janvier 2012 16:21

    « En échange d’un service obligatoire de quelques mois de travail par ans dans des potager » (casp)

    Malheureux ! Vous voulez nous renvoyer aux temps de l’esclavage !!?

     smiley  smiley  smiley


  • jpm jpm 31 janvier 2012 16:28

    Je ne sais pas quel age vous avez Casp, mais je vous trouve bien peu ambitieux de vouloir passer votre vie a jouer au go et regarder pousser vos legumes. Soit, vous en aurez le droit et comme cela vous libererez un poste pour quelqu´un de plus motive qui souhaite lui aussi s´acheter une petite maison et un petit jardin pour regarder pousser ses legumes.

    Ce qu´il faut bien voir... c´est que les gens qui decideraient de s´arreter en auraient parfaitement le droit... et cela permettrait a d´autres de prendre leur place. Par ailleurs si au bout de 2 647 parties de Go et 3 ans de jardinage intensif, vous commencez a vous lasser... et bien vous retrouverez probablement un autre travail. Ainsi la reduction du temps de travail sera effective... mais au niveau d´une vie... et plus seulement au niveau hebdomadaire.


  • gogoRat gogoRat 31 janvier 2012 18:39

    vous dites qu’il faut « un travail assuré ».

     Oui, mais seulement dans le sens où l’entend le philosophe (et mathématicien) B. Russell, dans son « éloge de l’oisiveté » ( cf , page 12 /24 ) :

    « Considérons un instant l’éthique du travail, franchement, sans superstition. Chaque être humain, par nécessité, consomme, au cours de sa vie, une certaine quantité du produit du travail humain. En supposant (on peut le faire !) que ce travail est au total désagréable, il est injuste qu’un homme doive consommer plus qu’il ne produit. Bien sûr il peut fournir des services plutôt que des marchandises, comme un médecin, par exemple ; mais il devrait fournir quelque chose en échange de sa pension complète [son logement]. À cette condition, le devoir de travailler doit être admis, mais à cette condition seulement. »

  • JL JL1 31 janvier 2012 19:13

    gogoRat,

    vous êtes sûr d’avoir bien compris ce que vous écrivez ?

    Je cite : « il est injuste qu’un homme doive consommer plus qu’il ne produit. » !!!

    Fantastique !

    Cette phrase devrait servir de devise à tous ceux qui acclament l’idée du RU !

     smiley  smiley  smiley


  • jpm jpm 2 février 2012 10:48

    @JL, curieuse methode que de sortir les phrases de leur contexte... tout cela pour essayer de discrediter une idee qui vous derange.


  • JL JL1 2 février 2012 10:56

    jpm,

    faut-il que vous soyez d’un crasse mauvaise foi, puisque vous avez reconnu vous-même que la phrase d’origine, mal comprise par gogorat, desservait son propos, lequel propos vous était favorable.

    D’autre part, cette phrase n’a aucun sens, en ou hors contexte. L’ineptie comme le mensonge, n’est pas relative, elle est absolue. Vous comprenez ça ? Une ineptie est une ineptie, quel qu’en soit le contexte.


  • jpm jpm 2 février 2012 11:02

    Attendez n´inversez pas les roles... c´est vous qui n´avez rien compris a la phrase. GogoRat a fait une citation tout a fait a propos... qui ne plaide pas effectivement en faveur du RU, mais qui peut justifier l´intervention precedente de JC Allard.


  • JL JL1 2 février 2012 11:10

    Mais non, la phrase de gogorat n’a aucun sens ! C’est ce que vous refusez de voir.

    Et j’ai souligné l’absurdité de cet intervenant qui n’avait pas manqué d’appaludir bruyamment en faveur de votre RU.

    Je sais, c’est compliqué ET ça vous dérange : deux raisons pour ne pas comprendre.


  • jpm jpm 2 février 2012 11:24

    Je vous rappelle que ce n´est meme pas son bout de phrase... mais une citation que vous avez volontairement sortie de son contexte.

    Ceci dit, tout cela n´est pas tres important... mais je ne peux quand meme pas vous laisser accabler injustement un intervenant sur mon article. 


  • JL JL1 2 février 2012 11:34

    Ce bout de phrase n’a aucun sens, en ou hors contexte. L’ineptie comme le mensonge, n’est pas relative, elle est absolue. Vous comprenez ça ? Une ineptie est une ineptie, quel qu’en soit le contexte.


  • jpm jpm 2 février 2012 11:45

    OK JL vous avez raison... mais vous n´avez pas d´autres interets dans la vie... que de chercher les bouts de phrases qui ne sont pas bien tournees ?


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 janvier 2012 17:16

    À l’auteur :
    Un Revenu Universel est-il raisonnablement finançable ?

    J’ignore si un Revenu Universel est raisonnablement finançable.
    Mais un Dividende Universel est raisonnablement finançable.

    Le Dividende Universel.

    Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage.

     


    • jpm jpm 30 janvier 2012 17:33

      Bonsoir Jean-Pierre,

      vous verriez si vous prenez la peine de lire ma petite simulation qu´il est tout a fait possible de financer un Revenu Universel par l´impot. Mais cela ne veut pas dire que d´autres solutions ne peuvent pas completer cette approche.

      Je pense aussi qu´un certain dividende universel pourrait se mettre en place... mais je ne crois pas que l´Etat a se substituer aux entrepreneurs et aux marches. Ceci dit, dans le cas d´une banque qui aurait des difficultes... tant qu´a la renflouer pour garantir les epargants, autant la racheter et conserver les dividendes et les bonus a venir pour les citoyens.

      Cordialement.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 janvier 2012 19:05

      Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 30 janvier 17:33
      « un certain dividende universel pourrait se mettre en place »
      Un Dividende Universel ne saurait être financé par l’impôt.
      « je ne crois pas que l´Etat a se substituer aux entrepreneurs et aux marches. »
      Personnellement, je n’ai jamais proposé que l’État devrait se substituer aux entreprises, banques incluses, ou/et aux marchés. Je propose exactement le contraire.


    • jpm jpm 30 janvier 2012 19:15

      Jean-Pierre, votre lien precedent ne fonctionne pas tres bien... et je n´ai pas reussi a retrouver le detail de votre proposition de dividende universel. Peut etre pourriez vous nous la resumer en quelques lignes.

      Ceci dit, pour avoir des dividendes, il faut avoir des entreprises ou du capital. Donc il faudra bien que l´Etat trouve l´argent necessaire pour faire ces investissements. Comment comptez vous vous y prendre ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 janvier 2012 20:08

      Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 30 janvier 19:15
      Je viens de vérifier que ce lien, Le Dividende Universel., fonctionne parfaitement.

      « resumer en quelques lignes » : mieux vaut lire les 14 pages de ma proposition.

      « pour avoir des dividendes, il faut avoir des entreprises ou du capital ».
      Du capital investi dans les entreprises, banques incluses, générera ces dividendes en tant que tout ou partie des profits des dites entreprises et banques.

      « Donc il faudra bien que l’Etat trouve l´argent necessaire pour faire ces investissements ».
      L’État ne participera pas à ces investissements. Ils seront le fait des seuls citoyens en tant que personnes privées et associées.

      « Comment comptez vous vous y prendre ? »
      Les investissements associatifs seront réalisés à partir d’un effort d’épargne collective et de long terme. 



    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 janvier 2012 20:45

      Par orion (xxx.xxx.xxx.181) 30 janvier 20:21

      Dans cette vidéo, il est proposé de financer un Revenu Universel à partir de la seule création monétaire, ex nihilo, sans création de richesses correspondant à ladite création monétaire.

      Il ne s’agit donc pas d’un Dividende Universel qui, lui, résulte de tout ou partie des profits générés par des capitaux investis dans des entreprises, banques incluses, créant des richesses dont la commercialisation génère les profits rémunérant les capitaux investis.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 31 janvier 2012 09:21

      Par orion (xxx.xxx.xxx.181) 30 janvier 21:07
      Et concrètement ça donne quoi ?On vois l’exemple concret que donne Jpm pour le revenu universel inconditionnel (900/1000 euros), mais pour le dividende ? est il inconditionnel ? parce que c’est technique mais pas très clair...
      Par orion (xxx.xxx.xxx.181) 30 janvier 20:10
      En discutant sur d’autres sites et blogs, j’ai eu accès à plusieurs vidéos et conférences sur le RU, le temps de toute les voire et je ferais un article sur Agoravoxtv, demain ou après demain...

      Puisque vous envisagez de rédiger un article, je ne peux que vous inviter à lire Le Dividende Universel. plutôt que de ne vous donner que des informations fragmentaires.


    • jpm jpm 31 janvier 2012 09:46

      Jean-Pierre, j´ai finalement retrouve votre PDF sur le dividende universel, mais vous devriez peut etre revoir votre choix de couleur pour votre page d´accueil car ce bleu klein sur fond noir fait un peu mal aux yeux smiley

      Sinon concernant votre projet d´achat d´une partie de l´appareil productif... pourquoi pas mais quand meme, vous estimez qu´ il faudra 50 ans d´epargne avant d´obtenir la taille critique qui permettra de distribuer enfin un dividende universel significatif a tout le monde. Je trouve cela bien long... et j´espere que nous aurons trouve une autre solution.

      Auparavant vous suggerez de distribuer une allocation universelle sur le modele de feu Jacques Marseilles... dont j´ai mis le lien a la fin de mon article. 

      http://www.libgauche.fr/allocation-universelle-voie-liberale-communisme-jacques-marseille/

      Je ne suis pas contre l´idee... car c´est justement via la lecture du livre de Jacques Marseille que j´ai decouvert l´allocation ou le revenu universel. Malgre tout ce dernier a tendance a malanger tout le social dans son modele... sans tenir compte des droits legitimement acquis par les travailleurs. Je ne suis pas que celui qui a trime toute sa vie soit daccord pour partager sa retraite avec les autres... C´est pour cela, que je pense le financement du RU est une vraie question de solidarite nationale... et que cela passera inevitablement par plusieurs solutions. 


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 31 janvier 2012 10:41

      Par jpm (xxx.xxx.xxx.37) 31 janvier 09:46
      « il faudra 50 ans d´epargne avant d´obtenir la taille critique qui permettra de distribuer enfin un dividende universel significatif a tout le monde. Je trouve cela bien long... et j´espere que nous aurons trouve une autre solution. »

      Une durée de 50 ans demeure bien inférieure à celle, de plus de 160 ans, depuis laquelle Karl Marx fourvoie le prolétariat avec son criminel projet d’éradication de la bourgeoisie : le pire est que cette élimination physique fut réalisée dans certains pays de triste mémoire...

      En attendant d’atteindre la taille critique nécessaire au Dividende Universel, je propose de mettre en oeuvre, à titre transitoire, une Allocation Universel, un Revenu Universel, et cætera...


    • Marc Bruxman 30 janvier 2012 19:31

      Vous oubliez surtout que si un RU existe, on peut supprimer toutes les autres allocations, y compris le chomage et la retraite par répartition.

      Si vous êtes au chomage, vous consommez votre RU pour vivre (et les économies des mois ou vous travaillez plus gagnez le RU), et de même quand vous travaillez vous épargnez votre RU et à la retraite vous avez le RU plus votre épargne. Dans tous les cas cela sera mieux qu’une petite retraite actuelle.

      Donc en fait, le RU est financable sans grand besoin d’augmentation des taxes. Il faut juste supprimer toutes les aides sociales actuelles (CAF comprise, allocation parent isolé, chomage, retraite, etc...) et les remplacer par un RU. Et cela aura un avantage : Les chomeurs pourront être déculpabilisés.
       


      • jpm jpm 30 janvier 2012 19:48

        Le RU est cense remplacer les allocations familiales, les bourses et toutes les aides sociales, mais pas les allocations chomage, ni les pensions de retraite ou rentes invalidite qui sont des extensions de salaire pour lesquelles les gens ont cotises. Evidemment, comme ce sont des revenus, elles seront taxees... mais elles resteront.

        Ainsi les gens qui ont travaille et cotise toute leur vie pour la retraite garderont leur pension en plus de leur RU. En contrepartie, ils payeront des impots sur le montant de cette pension, comme n´inporte quel autre revenu.


      • Marc Bruxman 31 janvier 2012 01:08

        Je ne suis pas d’accord avec vous, le but c’est de réaliser un RU en augmentant au minimum les prélévements obligatoire voir pas du tout.

        Donc les gens aujourd’hui cotisent pour le chomage et demain cotiseront pour leur RU. Le montant du RU devrait d’ailleurs être calculé par rapport au niveau des cotisations actuelles.

        Prenons ce que les retraites, le chomage, les allocations et tout le social coute et divisons le entre chaque français. Au passage, on supprime l’overhead de l’administration.


      • jpm jpm 31 janvier 2012 08:37

        Marc Bruxman, il est normal que nous ne soyons pas daccord car nous ne parlons pas de la meme chose. Le revenu universel et inconditionnel dont je parle est le meme pour tous et ne depend absolument pas de cotisations individuelles... mais uniquement du fait d´etre un citoyen de la zone geographique concernee... qui peut etre une region, un pays ou un continent.

        Donc evidemment comme il faut bien financer ce RU pour tous, il faudra augmenter les prelevements obligatoires sur tous les revenus... ou mettre en place un super TVA. Mais encore une fois on ne cotise pas uniquement pour soi... mais pour tout le monde, y compris soi-meme.

        Ce n´est donc pas la meme chose que les cotisations retraite ou maladie... ou meme le chomage ou on l´on a un retour direct sur cotisations. Celui qui a cotise plus... touche plus. Avec le RU, tout le monde touche la meme chose quelque soit sa situation.

        Le RU ne remplace pas la protection sociale individuelle (retraitem, chomage, indemnites maladie) mais il la complete, comme il complete les revenus de ceux qui travaillent. En contrepartie, ces revenus du travail ou de substitution sont davantages imposes.


      • jpm jpm 31 janvier 2012 08:25

        C´est vrai, je pense que les gens continueront de travailler... car je crois que l´etre humain est par nature ambitieux et ne se contente pas d´une vie vegetative. Il cherche toujours a ameliorer son existence... ce qui ne passe pas necessairement pas gagner plus... mais l´etre humain a besoin de la reconnaissance de ses pairs. 

        J´en prends pour preuve toutes ces personnes qui ont accumuler suffisamment de richesses pour vivre tres a l´aise pendant des milliers d´annee... et bien ces personnes ne s´arretent pas. De la meme facon, les gagnants du loto ne s´arretent pas tous de travailler... ils s´arrangent juste pour avoir une vie meilleure et plus confortable.

        Pourquoi ces privileges ne pourraient pas etre etendu a toute la population... et chacun aurait le choix de sa vie... soit rester pepere dans son coin et se contenter d´une vie simple et frugale... soit chercher a faire mieux.

        Apres pour la progression du PIB, je ne suis pas economiste et je ne peux donc rien affirmer... mais je garde le sentiment que des gens motives... et non contraints... seront toujours plus performants que des esclaves.


      • jpm jpm 31 janvier 2012 12:12



        Mon texte n´est pas une proposition de loi... mais juste une reflexion personnelle... il n´engage donc que moi... et encore pas beaucoup smiley Donc il est normal que je donne mon sentiment personnel... tout comme il est normal que vous ayez d´autres opinions. On est la pour en discuter.

        Pourquoi voulez vous assurer un service de travail obligatoire... ce n´est pas parce qu´une tache ne vous convient pas... qu´elle ne conviendra pas a une autre personne. Ainsi certains ne se verrait jamais faire eboueur... ni serveur chez macdo... et pourant je connais des gens avec une tres bonne formation qui ont decide de faire cela momentanement car les horaires ou la proximite du lieux de travail leur convenaient tres bien. Par ailleurs si certaines taches sont si peu attirantes... et bien alors il faudra peut etre penser a mieux les remunerer...

        Pour les etrangers, je pense que le probleme peut se regler facilement. Seuls les residents officiels, dument declares et payant des impots seront eligibles au RU... On peut egalement imaginer un certains delai de carence pour les nouveaux venus... avant de pouvoir obtenir un RU a taux plein. Cela devrait donc freiner les ardeurs de l´immigration clandestine. Evidemment il faudra veiller justement a ce que les travaux penibles et degradants ne soient pas confies a de malheureux clandestins... 

        Je tiens dailleurs a preciser que les francais emigres hors de France, pour des raisons fiscales ou autres, perdraient le benefice de ce RU apres quelques mois. L´idee est donc bien de reserver ce RU aux citoyens qui participent legalement a la vie economique du pays.


      • foufouille foufouille 30 janvier 2012 20:48

        a 900, c’est faisable
        par contre l’invalidite securite sociale et les arrets maladies sont pas compatible
        en arret maladie, on touches pas grand chose au smic


        • jpm jpm 31 janvier 2012 08:03

          Salut Foufouille,

          a vrai dire dans mon systeme, on ne peux etre en arret maladie et toucher des indemnites journalieres que si on travaille et que l´on as cotise pour cela. Sinon, meme malade on reste au RU. Evidemment en cas d´invalidite prolongee ou definitive... ou d´inpossibilite de travailler suite a une maladie ou un accident, on peut imaginer que le RU soit completee par une pension d´invalidite de base pour celui qui n´a jamais cotise... qui sera probablement superieur pour celui qui a cotise.

          De meme pour la retraite... celui qui n´aura jamais cotise de sa vie restera au RU au moment de sa retraite. Par contre, les autres toucheront en plus le montant de leur pension calculee sur les droits acquis... moins les impots.

          L´idee est donc bien de reconnaitre les efforts individuels et de faire en sorte que ceux qui travaillent et cotisent soient toujours mieux traites. Malgre tout, personne n´est oublie.


        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 30 janvier 2012 21:40

          Le principal obstacle n’est pas financier. Il est psychopathologique. Les animaux domestiqués que sont la plupart des êtres humains ont été convaincus qu’il y avait de la dignité à se comporter comme des esclaves. Et ceux qui aiment dominer ne veulent pas être privés de la pression qu’ils peuvent exercer sur leurs subalternes grâce à la peur de la misère. L’ensemble forment un cercle vicieux sadomasochiste. 


          Il est évident qu’un RU ou DU finira par advenir. Mais les gardiens du vieux monde tout pourri vont tout faire pour continuer à culpabiliser ceux qui ne veulent pas perdre leur vie à la gagner. 

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès