Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un salon de coiffure londonien condamné pour discrimination « indirecte (...)

Un salon de coiffure londonien condamné pour discrimination « indirecte »

La patronne d’un salon de coiffure londonien, Sarah Desrosier 32 ans, a été condamnée à une amende de 4.000 £ en dommages et intérêts lors d’un procès l’opposant à une candidate malheureuse au poste de coiffeuse, qu’elle proposait en mai 2007. La jeune femme (elle a 19 ans) refoulée à l’entretien, Bushra Noah, était voilée lors de l’entrevue, et la tenancière avait considéré que l’aspect vestimentaire de la jeune femme n’allait pas avec celui de ses coiffeuses en exercice, qui affichaient toutes des coupes de cheveux en relations avec le thème de sa boutique, c’est-à-dire des coiffures "funky", spécialité de ce salon dit "alternatif".
Selon les articles de presse en français (essentiellement sur le site Point de Bascule, qui retraduit des articles en anglais ici et ici), la jeune candidate avait obtenu un entretien avec la tenancière du salon de coiffure et devait faire une journée d’essai, mais, lorsque celle-ci s’est présentée, la tenancière a été surprise en voyant un voile sur le visage de la jeune femme, qui déclare "Quand j’ai parlé à Mme Desrosier au téléphone, avant la première entrevue, elle m’a offert une journée d’essai. Mais lorsque je me suis présentée, elle m’a regardée avec grand étonnement. Elle m’a demandé si je portais le foulard en tout temps et elle a continué de répéter, "j’aurais souhaité que vous me l’ayez dit lors de notre conversation téléphonique".

Cela semble tellement vrai, que la tenancière avait bien expliqué "Je vends de l’image – c’est important – et je m’attends à ce qu’une coiffeuse styliste expose ses cheveux pour inciter les passants à venir dans mon salon après avoir aperçu mes stylistes. C’est la nature et le style de mon salon qui attirent les gens. Couvrir ses cheveux est en contradiction avec cette réalité. Si quelqu’un portait un casque de baseball ou un chapeau de cow-boy j’exigerais qu’il le retire pour le travail. Pour moi, c’est absolument essentiel que les gens puissent voir les cheveux du styliste."

Il transparaît dans le discours de Mme Desrosier qu’il ne s’agit pas de racisme : la patronne du salon de coiffure ne rejette pas la candidate à cause de ses origines ethniques, mais simplement parce que son style ne convenait pas à son magasin, selon elle, ce qu’elle semble déclarer volontiers. Elle ajoutera d’ailleurs après le jugement "Je n’ai jamais imaginé en un million d’années que quelqu’un pourrait être dans cette industrie tout en refusant complètement de montrer ses cheveux"...

Mais la jeune candidate n’en a cure. Elle se sent démoralisée après l’entretien dit-elle. Elle vient d’essuyer 25 refus après 25 entrevues et cet entretien lui reste sur le cœur, elle aurait été particulièrement blessée "J’ai décidé de poursuivre cette coiffeuse parce c’est elle qui m’a le plus blessée. Je me sentais tellement démoralisée et déprimée, que je me suis dit que si je ne me défendais pas, alors qui le ferait ?" Elle avait aussi demandé des dédommagements pour "perte de revenu", sans doute sur le salaire du travail pour lequel elle s’était présentée en entretien...

Une personne un peu pratique aurait répondu à la jeune candidate qu’il suffisait tout simplement qu’elle ôte son foulard pour tenter d’intégrer le salon, mais c’était chose impossible pour la jeune femme, qui avait déclaré le foulard essentiel à sa foi "Depuis mes études secondaires, la coiffure était tout ce que je voulais faire. C’est triste qu’ils ne me donnent pas l’occasion de le faire. Cette situation mine mes ambitions. Le port du foulard est fondamental à mes croyances."

Clairement donc, aucune solution n’était négociable. La jeune femme n’avait pas fait ses preuves et les auraient-elles faites, elle refusait de se plier aux exigences de la patronne pour laquelle en l’état elle n’avait pas le profil vestimentaire. Ce sera à la justice anglaise de trancher et elle tranchera, dans le sens de la jeune femme, pour discrimination "indirecte".

N’allons pas hurler trop vite après le juge... Le résultat est logique suivant la législation actuelle : il s’agit d’une directive européenne retranscrite dans le droit britannique comme dans le droit français à présent. Si la tenancière avait simplement déclaré que la candidate n’était pas expérimentée, si elle l’avait laissée faire sa journée d’essai, elle n’aurait pas été inquiétée. Il suffisait de la garder une heure ou deux pour lui dire que son travail ne convenait pas, mais elle a avoué la véritable raison : c’est son allure vestimentaire qui ne convenait pas au salon et suivant la législation actuelle, il s’agit d’une discrimination "indirecte".

Voici ce que dit un site consacré à la lutte contre les discriminations au sein de l’UE, l’expliquant fort bien :

"Discrimination indirecte. Une société de traduction insiste pour que les traducteurs désireux de travailler pour elle disposent du permis de conduire, car il peut arriver qu’elle leur demande de livrer ou d’aller chercher le document chez les clients. Étant donné que cette condition empêche les personnes handicapées de postuler et que conduire n’est pas une exigence essentielle pour réaliser le travail, la société pratique effectivement une discrimination à l’encontre de ce groupe de personnes en particulier, à moins qu’il puisse être démontré que cette interdiction repose sur un motif objectif et fondé. Un grand magasin interdit à ses employés de porter un couvre-chef lorsqu’ils servent les clients. Cette mesure a pour effet d’interdire aux personnes dont les convictions religieuses les obligent à se couvrir la tête, comme les femmes musulmanes, de travailler dans le magasin. Le magasin se rend alors coupable d’une discrimination indirecte, à moins qu’il ne puisse démontrer que cette interdiction repose sur un motif objectif et légitime."

Il faut croire Mme Desrosier lorsqu’elle s’exclame " On me traîne dans la boue et on m’accuse d’être raciste. C’est totalement injuste et faux !" La justice ne fait qu’appliquer les lois et directives, en l’occurrence, européennes, même si cette loi a quelque chose de surprenant malgré tout, puisqu’il se dit si souvent qu’en matière de foi musulmane, le voile ne serait pas absolument obligatoire, cela revient donc à faire plier la société devant des revendications religieuses non essentielles dans les faits. Le tribunal a par ailleurs bien ajouté dans ses conclusions qu’il croyait volontiers que Mme Desrosier aurait traité de la même façon tout autre personne voilée de cette façon, musulmane ou non, mais qu’elle n’a pas pu apporter de preuve par rapport à l’impact que le voile aurait sur sa clientèle.

L’article relatif au jugement de l’affaire ne dit pas si le salon de coiffure restera ouvert, Mme Desrosier ayant déjà eu du mal à réunir les sommes nécessaires à sa défense et devant verser 4 000 £ à Mlle Noah pour "atteinte à ses sentiments". Le tribunal a en revanche rejeté les accusations de discrimination religieuse directe ainsi que la demande pour perte de gains et préjudice moral déposée par la jeune femme.

En France, l’Assemblée nationale a également adopté en début d’année le texte sur la discrimination dite "indirecte", voir les documents officiels ici et ici.

Les deux photos illustrant l’article sont celles de Mlle Noah et de l’affiche servant de présentoir à la boutique.

Documents joints à cet article

Un salon de coiffure londonien condamné pour discrimination « indirecte » Un salon de coiffure londonien condamné pour discrimination « indirecte » Un salon de coiffure londonien condamné pour discrimination « indirecte »

Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (142 votes)




Réagissez à l'article

231 réactions à cet article    


  • maxim maxim 23 juin 2008 10:59

    c’est une des Vamps qui a posé pour la Photo ?


    • LE CHAT LE CHAT 23 juin 2008 12:09

      @maxim

       

       c’est ce que je demandais aussi ! à part dans le comique , le look est pas terrible pour le contact avec le public , sauf si kle royaume uni devenait république islamique ......


    • Alpo47 Alpo47 23 juin 2008 13:04

      @ l’auteur,

      le terme "tenancière" s’appliquerait, selon moi, davantage à une maison close. Pour un salon de coiffure, le terme "gérante" devrait mieux convenir.

      Question : Quel est le salon de coiffure "classique" qui aurait embauché cette jeune femme ? Très probablement aucun. Cette jeune femme est une militante qui veut imposer ces croyances aux autres et notre législation, tout comme en GB, est inadaptée à ces tentatives.

      Et voici venir l’époque du communitarisme .


    • ka 23 juin 2008 16:17

      "Cette jeune femme est une militante qui veut imposer ces croyances aux autres et notre législation, tout comme en GB, est inadaptée à ces tentatives.

      Et voici venir l’époque du communitarisme ."

      Ah bon ! Vous m’avez l’air bien renseigné, vous a-t-elle dit qu’elle pensait distribuer des tracts ou proposer des cours de religion musulmane aussitôt qu’elle serait embauchée dans ce salon de coiffure ? 


    • Jean-Paul Doguet 23 juin 2008 16:28

      Je suppose que l’auteur a mal traduit le nom anglais "tenant" qui désigne un ou une propriétaire.


    • jpeg 23 juin 2008 21:17

      Pour cette jeune femme il est certain de ne pas trouver d’embauche dans ce metier avec un foulard a se demander si ce comportement n’est pas voulus . Pour pouvoir faire un coup de pub et montrer que l’islam est plus fort que la loi et petit a petit grignotter et s’imposer . Nous nous laissont trop faire et ouvrons la porte a tout un tas de comportements contraires aux notres sous pretexte des droits de l’homme que nous respectons au contraire des musulmants qui les utilisent quant cela les arranges et toutes ces associations qui les defendent


    • Newby Newby 23 juin 2008 21:45

      Tout cela n’est que mauvaise foi !!!!


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 juin 2008 00:43

       La derniere stupidité de ce genre que j’aie vue, c’était au Québec, dans un tout autre domaine. La loi québécoise, pour des raisons politico-historiques, disant clairement que nul ne peut se voir refuser un emploi dans la fonction publique parce qu’il ne parle pas anglais, on a fait - et gagné - un grief syndical pour faire valoir le droit d’un syndique unilingue francophome à être affecté à un bureau d’information touristique ... où le travail consiste à informer des visiteurs dont 95 % ne parlent qu’anglais. Ubuesque. La coiffeuse voilée me semble du même acabit. Ouf ! On en fait ailleurs, je me sens mieux ...

      Pierre JC Allard

      http://nouvellesociete.wordpress.com


    • IMAM ATHEE 23 juin 2008 11:17

      Ce jugement est absurde. La coiffure d’une coiffeuse fait partie intégrante de son business.

      De plus, si on voulait vraiment appliquer strictement la loi, il faudrait mettre alors le Coran hors-la-loi pour incitation à la haine et à la discrimination ( voir les sourates sur le traitement à réserver aux infidèles ). Mais la justice est lâche, comme le politique. C’est plus facile d’emmerder une honnête coiffeuse.


      • HELIOS HELIOS 23 juin 2008 20:54

        ben oui, ... et au fait, elles se font couper les cheuveux chez qui, les musulmanes ?

        Je n’ai jamais remarqué de salon de coiffure où les clientes etaient voilées.

        Y’a peut être un marché a prendre, là... une boutique avec vitres teintées pour que les zoms ne voient rien et pour mieux indiquer l’entrée, on peut allumer une enseigne avec une lampe rouge, ça irait d’ailleurs tres bien avec le metier de tenancière...

        Ne moinsez pas, c’est juste une blague !


      • Gül 23 juin 2008 21:02

        Helios,

        Les musulmanes ne coupent pas forcément leurs cheveux, elles les soignent avec du henné, des huiles...etc...et elles ont souvent des chevelures magnifiques !

        C’est très amusant, vous tous n’imaginez même pas 2 secondes ce qui se cache derrière les voiles et les burkas (ou assimilées)....

        Si vous saviez....

         


      • Gül 23 juin 2008 23:39

        Et bien alors tentez mon cher, tentez...vous aurez de divines surprises....Vous savez aussi bien que moi qu’un certain nombre de familles arabes très riches courent les plus grands noms de la mode, donc sous le noir, on trouve de la couleur, de l’audace, du fun.....

        Et, oui, Messieurs...ça vous en bouche un coin, hein ?


      • HELIOS HELIOS 23 juin 2008 23:40

        @ Gül

        Quand on sait de quoi son capables les femmes, il vaut peut être mieux ne pas savoir...

        Cela relève peut être du fantasme, mais comme pour les ecossais (ont-ils une culotte) est-ce que les cheuveux des musulmanes sont courts, longs, opulents... de quoi alimenter l’erotisme, le mystère qu’on imagine au fond d’un harem frais dans un orient écrasé de chaleur et de parfums.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 juin 2008 00:55

         Je viens de concevoir un grand projet. Puisque c’est le cheveu qui est lubrique, sale, obscène ou que sais-je, pourquoi, au lieu de porter un foulard, ne se rasent-elles pas le crâne ? A été fait déjà avec beaucoup de succès - dans un ’Mission impossible" je crois. Très tendance, une mode à promouvoir. Et PERSONNE ne leur interdirait de le faire. Enfin, je pense...

        http://nouvellesociete.org/5127.html

        PJCA


      • Avatar 24 juin 2008 00:56

         

        C’est un peu tiré par les cheveux votre idée...


      • stef stef 24 juin 2008 13:40

        Ah zut !

         

        J’ai cru que le petit NON rouge était la pour répondre à la question

         


      • Gül 24 juin 2008 21:13

        Donc, en bref, ça vous fout tous la trouille ?

        C’est dingue ça !

        Autant dans cette histoire je suis plutôt en accord avec la responsable du magasin et comprends son point de vue, autant il me semble abject de "cracher" sur le souhait d’une femme de se voiler si elle en éprouve le besoin.

        Là où cela pose problème, c’est lorsqu’on l’oblige à la faire, ce qui n’est absolument pas dans les écrits coraniques. Vous continuez à confondre une religion et son texte avec le dogme qui en a découlé et que les extrêmistes de tous poils (pardon !) utilisent à qui mieux mieux !


      • Jean-paul 29 juin 2008 16:47

        Je suis patron d’un salon de coiffure en Angleterre.Ici pas besoin de CAP ni de BP .Vous etes paye a la commission de 40 a 60% sur votre chiffre d’affaire .Vous pouvez aussi louer un fauteuil ,c ’est a dire travailler comme independant dans un salon .Chaque salon a sa decoration ,et sa clientele ( travailleurs ,gens des bureaux ,jeunes branches ,famille ,riche snobs...)tout depend de son emplacement .Les prix des services sont par coiffeur selon son anciennete et experience .( du junior a l artistique directeur ou au manager )et peuvent doubler dans le meme salon.Je suppose que si la coiffeuse avait eu plus d’experience et une clientele il n’y avait aucun probleme.J ai moi meme travaille avec une assistante qui etait voilee mais assidue au travail ,talentueuse et tres sympa.D’ailleurs dans ce salon tous les coiffeurs venaient de differents pays (France ,italie ,Turquie Espagne).Si vous ne parlez pas bien anglais pas de probleme si vous etes talentueux et commercial et les clientes adorent l’accent francais .Pour l’interwiew de travail ,il n’y a pas de Mr ou Mme Untel ni de vouvoiement (you ) mais on s’appelle directement par le prenom,beaucoup plus relax .Dans les chaines de magasins de vetements ,il n ’est pas rare de trouver des vendeuses et des caissieres voilees.Quant aux piercings ,tatouages ,regardez votre facteur ou votre banquier .

        Maintenant revenons en France .Il vous faut un diplome .Comment font les coiffeurs etrangers qui n’ont pas besoin de diplome dans leur pays ?Imaginons que vous ne soyez pas voilee mais vous avez plus de 40 ans et que vous cherchez du travail (retour au pays ,changement de ville ,de region ,arret de travail pendant quelques annees pour s’occuper des enfants ,etc....).Case depart ANPE qui va sans doute vous demander un test d’aptitude . Vous etes chanceuset vous avez un entretien pour une place de coiffeuse .Vous y allez avec votre bon CV en poche .Et la on vous explique la situation !!!!!!! vous avez de l experience mais il va falloir payer cette experience donc difficile pour la compagnie de vous payer un bon salaire,on prefere prendre une jeune de 18 a 25 ans ,etes vous exoneree des charges sociales ,revenez avec 2 modeles ,il y a une longue liste de candidats pour ce poste , on vous ecrira ............

        Les Francais adore debattre sur des sujets lus ,entendus ou vus a la TV mais non vecus !!!!!!!!!!!!!!!!!

         


      • racedumonde racedumonde 8 novembre 2008 12:29

        Seul post sencé que je lit tout le reste à la poubelle
        merci Jean paul !!!


      • Francis Francis 23 juin 2008 11:31

        Sujet ô combien intéressant et qui risque vite de partir en vrille.

        Pour reprendre l’exemple de l’handicapé moteur traducteur, je lui aurai proposé de payer un taxi de sa poche chaque fois que besoin est, et pour cette jeune femme, je lui aurai proposé de porter une perruque par dessus son foulard, histoire de pousser l’absurde jusqu’au bout !


        • Gilles Gilles 23 juin 2008 14:14

          Francis

          "je lui aurai proposé de porter une perruque par dessus son foulard, histoire de pousser l’absurde jusqu’au bout"

          Effectivement, ça aurait été la réaction la plus intelligente et la plus marrante. Une belle perruque blondâtre décolorée type Bimbo superficielle diplomée d’une école de mode à deux balles de l’East End, coincé entre un kebab et un vendeur de tabloïd et de bibine.

          Pas de risques de poursuite, pas de cheveux vrais montrés et donc pas de risques de diaboliquement tenter et ainsi de damner pour l’éternité les innocents mâles de passage devant la vitrine

          Au passage, puisqu’il s’agit d’un salon féminin, quels étaient les risques pour cette Noah de contrevrenir à ces pseudio régles religieuses puisqu’à priori aucun homme ne viendrait se faire coiffer ? A moins qu’elle ne croit que les hommes, musulmans ou non, aiment à passer leur temps à lécher les vitrines de coiffeuses pour mater les chevelures.... ridicule !

          Une question ? En Arabie saoudite est ce que les coiffeuse officient voilée ? Je n’en suis même pas sûr ?


        • Yifu66 29 juin 2008 15:14

          Francis, la bonne question serait : est-ce qu’un coiffeuse anglaise aux cheveux punky rouges serait embauchée en arabie saoudite et/ou pourrait-elle faire valoir sa coiffure devant les tribunaux de cette merveilleuse contrée ?


        • chmoll chmoll 23 juin 2008 11:34

          présentez une dame avec un foulard sur le tète, comme pub de coupe de ch’veux, c pas évident


          • Zalka Zalka 23 juin 2008 11:36

            La coiffure qu’ont les coiffeurs est d’une certaine manière leur véritable pub. Plus que les photos de mannequin qui tapissent les murs. Cela aide à montrer leur savoir faire.

            Alors une coiffeuse voilée...


            • Gilles Gilles 23 juin 2008 14:17

              Zalka

              Mon ex coiffeur était hyper dégarnis et pire même, s’arrangeait pour que ses misérables mèches restantes recouvrent un peu son crâne pour tenter de cacher sa calvitie.....trop ridicul.

              Par contre trés bon coiffeur bien que hyper réactionnaire et beauf.


            • Zalka Zalka 23 juin 2008 14:25

              Le problème n’est pas vraiment là. Si une personne n’a plus de cheveux, il ne peut pas se servir de son "look" comme pub. Par contre pour ceux qui en ont encore, le raisonnement reste valable.

              Et puis il y a toujours les différences hommes/femmes. Un coiffeur peut se permettre le ridicule en cachant piteusement et très mal sa calvitie sans que cela nuise à son commerce. Une coiffeuse avec des fourches, bizarrement j’ai plus de doutes. Il ne s’agit pas là d’un jugement de valeur, mais d’une bête constatation.


            • Gilles Gilles 23 juin 2008 14:33

              Zalka je plaisantais. Votre commentaire m’a juste fais penser à mon étrange coiffeur et comme là je me tourne les pouces, j’ai écris


            • Zalka Zalka 23 juin 2008 14:59

              Pas de problème ! ;)

              Même en tant que plaisanterie, votre commentaire mettais en éidence une faille dans mon raisonement : quid des coiffeurs chauve ! ^^


            • snoopy86 23 juin 2008 11:37

              une affaire similaire en France, visant un charcutier, il y a quelques mois...

              Jugement confirmé en appel !!!

              http://justicepourguylefevre.hautetfort.com/l_affaire/

               


              • Newby Newby 24 juin 2008 08:10

                Il y a quelque chose de bizarre, dans votre histoire. Les musulmans acceptent-ils de travailler dans une charcuterie ????

                 


              • Deneb Deneb 23 juin 2008 11:41

                "Le port du foulard est fondamental à mes croyances."

                Qu’elle essaie les plumes au derrière, c’est pas mal aussi.


                • LaEr LaEr 23 juin 2008 13:59

                  @ Constant danslayreur

                  Merci pour la délicate attention... Dieu sait que BenLaden a su, si justement, défendre la cause...

                  Je vois que vous êtes un grand progressiste.... Non à la discrimination des candidates mannequins qui veulent défiler en burka !

                  PS : vous avez dit à vos femmes, sœurs, filles, chats femelles et escargots hermaphrodites… qu’elles avaient le choix d’être libre ?

                   


                • Deneb Deneb 23 juin 2008 14:14

                  Celles et ceux qui affichent ostensiblement leur appartenance à la secte du prophète pédophile ne sont franchement pas pires que les membres d’une autre secte, affichant un cadavre ensanglanté et mutilé en guise de logo. Y’a d’ses tarés, j’te jure...


                • Deneb Deneb 23 juin 2008 14:21

                  Constant danslayreur : Pour vous et pour les dix neuf personnes qui jusque là, ont plussé votre commentaire de légende, à l’humour délectable et à la pertinence … rare, de la part de mes mères, de mes sœurs et de mes filles :

                   

                  Je comprends que vous preférez parler en leur nom, vu que vous ne leur laissez pas la possibilité de s’exprimer.

                   

                • Deneb Deneb 23 juin 2008 15:11

                  Je plains les ecérvelés qui ont besoin de dieu pour avoir une morale


                • frédéric lyon 23 juin 2008 11:44

                  Une coiffeuse voilée ?

                  Le seul problème est qu’il faudrait quand même nous expliquer pourquoi nous devons supporter des femmes voilées dans la rue, alors qu’il s’agit d’une discrimination sexuelle dans un lieu public ,et alors que, dans le même temps, un jeune garçon juif qui porte une kippa se fait massacrer à coup de barre de fer en pleine rue ?

                  Une idée ?

                   


                  • E-fred E-fred 23 juin 2008 11:46

                    M. Lyon ?

                    Vous en avez pas assez de avec votre discriminaSion conflictuelle ?


                  • E-fred E-fred 23 juin 2008 11:44

                    Peut-être que cette jeune femme aura plus de chance ici... . So british !

                     


                    • chams 23 juin 2008 11:49

                      pourquoi ne suis je pas etonne ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Blaise

Blaise
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès