Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un travail si je veux

Un travail si je veux

Savez-vous ce qui est le plus pénible dans le travail ? C’est de savoir qu’on est obligé de le faire… et l’existence de cette contrainte peut parfois le rendre insupportable. De même que la contrainte, en physique, peut déformer et altérer les corps, la matière, il en va de même du travail qui peut causer les pires altérations des corps ou de la psyché de chacun d’entre nous. Il n’y a qu’à observer la souffrance dans laquelle sont plongés ceux qui n’ont pas de travail pour s’en rendre compte.

Oui, nous travaillons pour vivre et, par conséquent, nous vivons pour travailler. Du moins ceux qui ont un travail.

 

4 personnes sur 10 ont un travail en Europe.
Ce qui signifie que 6 personnes sur 10 vivent du travail d'un autre.

 

On imagine bien les réactions primaires à la lecture de ces chiffres. Du « c’est n’importe quoi » au « on vit dans un pays d’assistés« , les réactions intérieures risquent d’être violentes parmi les lecteurs de cet article. Parce que pour ceux qui ont un travail, c’est une énorme injustice que de prendre en pleine face qu’on est les dindons de la farce.

Peut-être certains d’entre vous, en découvrant le chapeau de cet article, s’étaient-ils dit que « non, je ne trouve pas qu’il soit pénible de travailler, j’aime mon travail » puis se sont fait cette réflexion sur le niveau d’assistanat de notre société. Ce qui est semble être le résultat intéressant d’un conflit intérieur entre deux sentiments : l’injustice et la jalousie.

Bien sûr, nombreux sont ceux qui aiment leur travail, et il n’est pas question ici de critiquer le travail en soi. Nous souhaitons simplement faire prendre conscience qu’il est sans doute possible de dissocier le travail de la nécessité d’avoir un revenu pour vivre.

Et après tout, n’est-ce pas le meilleur service qu’on puisse rendre au travail que d’en faire autre chose que la torture à laquelle son étymologie (tripalium) nous condamne ?

Face à la situation actuelle dans nos économies modernes qui veut que l’on produise de plus en plus avec de moins en moins de personnes, un réflexion se fait jour dans toute l’Europe, mais celle-ci n’est actuellement relayée qu’à la marge : il est possible de dissocier le travail du revenu. Une refonte complète du système des prestations sociales, qui sont actuellement distribuées sous certaines conditions à certaines catégories de personnes, permettrait de proposer à TOUS un revenu de base inconditionnel. Qui que vous soyez, quelle que soit votre situation personnelle, quel que soit votre age, vous percevez à vie un revenu qui vous permet de vivre dignement. Et SI vous le souhaitez, vous pouvez travailler.

Ça change TOUT.

Je vous engage dès maintenant à consulter les nombreuses ressources disponibles sur internet à ce propos. Ci-dessous quelques liens glanés sur les sites du Collectif Roosevelt ou de Nouvelle Donne par exemple, mais également sur la chaîne TV « ARTE ».

N’hésitez pas à commenter ce post avec des sources intéressantes que vous trouverez afin de constituer une solide bibliographie des actions initiées un peu partout en Europe.

 

Wake up.

Lovegiver.

 

Liens :

Initiative citoyenne européenne pour le revenu de base inconditionnel. → Signez-là pour que les parlementaires européens soient obligés de travailler sur cette question ! Vous verrez que l’Europe peut être utile.

Discussion sur Arte TV.

En Suisse, le débat est très avancé et un référendum pourrait avoir lieu rapidement pour mettre en place un Revenu de Base Inconditionnel. Des infos très intéressantes sur cette page. Ou encore ici.

Le réseau ATTAC n’est pas en reste non plus : Revenir à la société : la question du revenu inconditionnel

Vous pouvez aussi vous connecter sur le réseau du Collectif Roosevelt ou Nouvelle Donne. → Nouvelle Donne présentera des candidats aux élections européennes. Si les partis habituels vous gonflent, insufflez un nouvel élan dans la société en votant pour eux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • ralph 19 avril 2014 16:29

    Je n’ai lu que les premières lignes.

    Lorsque on est assis à table, devant notre assiette, notre salade, notre pizza, notre steak,
    notre soupe...nous pensons que c’est grâce à notre travail.

    Je pense, mais tout le monde le sait aussi, que c’est la Nature qui à fait pousser
    ma salade, mes poireaux, ou l’herbe dont la vache s’est nourrie pour que je puisse
    avoir mon steak.

    En fait il y a 7 milliards d’assistés sur terre, assistés par Dame Nature.

    Si demain la Nature nourricière se mettait en grève... ???

    Quant à ceux qui travaillent...disons que la plupart occupent des fonctions...

    Ce n’est que mon avis...(après 40 ans de travail sur les chantiers).


    • Androm60 Androm60 24 avril 2014 21:17

      La vérité à l’état pur. Si la nature profitait autant que l’homme, alors elle serait déjà dépeuplée... 


    • parzifal 19 avril 2014 16:30

      Voici un lien d’un très intéressant film sur ce sujet, réalisé par un Suisse...
      http://www.dailymotion.com/video/xgxhto_le-revenu-de-base-le-film_news


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 avril 2014 19:12

        Par parzifal (---.---.181.242) 19 avril 16:30


        Projet de revenu de base financé par la TVA ! ! !...


      • Laury 19 avril 2014 16:50

        J’ai fait le même constat mais juste avant ma retraite donc bien trop tard !!!
        Donc s’est le corps usé pour toutes ses années de « cotisations » que je suis enfin parti
        Il me semble que certain chômeurs l’ont peu-être compris bien avant moi
        Au vue de la désindexation et du blocage de ma retraite par des politiques qui de tout temps ont vécu et ce sont gavé sur notre travail le profond dégout de ce que j’aimais est encore plus prononcé !!!!


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 avril 2014 18:49

          À l’auteur :


          Au
          Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme,
          on peut préférer le
          Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme.

          Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne.

          Lire, SVP :
          http://ddata.over-blog.com/xxx...

          Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

          Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

          Objectif Principal :
          Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
          Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
          Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

          Objectifs Spécifiques :
          I)
          Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
          Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
          II)
          Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
          II.1)
          À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
          II.2)
          a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
          b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans être accusés d’exploiter qui que ce soit.
          II.3)
          Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).



          • Le421 Le421 20 avril 2014 13:34

            Comment transformer le fait d’avoir un travail pour avoir une rémunération nécessaire en plaisir de s’occuper en apportant quelque chose à la communauté ??
            Excellente question.
            J’ai eu la chance d’avoir une carrière extrêmement variée, passant des cabines d’avions de chasse (en vol, bien sûr) avec le « groin » à oxygène collé par les G au backstages des concerts de stars telles que Springteen ou Cabrel, mes connaissances en électronique étaient et sont encore appréciées.
            J’ai été demandé aux studio de la plus grande radio périphérique musicale moderne, j’ai refusé par dégout de la vie parisienne qui m’était offerte.
            Les compétitions d’auto-cross...
            http://autocross-sarlat.ze-forum.com/t121-photo-team-421-loupiac.htm

            Pour les « petits » qui me reprochent mon anonymat « pseudoïsé », je les rassure, le « boss » de l’équipe est en photo à gauche avec mon nom, je me suis bien éclaté !!

            Quelque part, quand on arrive à un certain âge et que l’on a plein de choses (vraies) à raconter à ses petits-enfants, on peu dire que ça valait le coup de travailler pour arriver à faire tout ça.

            D’autres ont choisi de naître riches... C’est plus facile, mais est-ce qu’ils ont été livrés avec ce qu’il faut entre les jambes pour être au max ?? Pas sûr !!

            Vivre est dangereux. On est sûr d’en mourir...


            • Le421 Le421 20 avril 2014 13:36

              Autant pour moi...
              J’ai oublié de souligner que votre article est très intéressant sur le fond.
              Même si il va à l’encontre de ce que tous les imbéciles bas de plafond pensent.
              Merci.


              • bibou1324 bibou1324 20 avril 2014 17:32

                Il y a un truc que je ne comprend pas avec ceux qui militent pour une revenu de base inconditionnel ... C’est qu’ils ne sont pas au courant que ça existe déjà. Je vous invite à voir ici les conditions d’obtentions du RSA.


                Il n’existe aucune personne de nationalité française de plus de 25 ans, qui ne percevrait pas le RSA s’il s’arrête de travailler.

                Pour une personne seule, le montant 2014 c’est 499,31€ par mois. Soit très largement de quoi louer un appart d’une 30aine de mètres carrés et se nourrir sans se priver dans n’importe quelle ville de taille moyenne en France (hors région parisienne) .

                Pour les sceptiques, je les invite à suivre la ligne de train entre la gare de Grenoble et Echirolles. C’est certes un peu bruyant mais pas trop mal fréquenté, et en plein centre ville. Vous y trouverez une 20aine de T2 à louer à moins de 300€/mois, qui ne trouvent pas preneur depuis plus de 2 ans.

                Et faut pas déconner, en cuisinant un peu même un gros mangeur ne dépense pas 100€/mois. D’autant plus que le prix des aliments de base n’a jamais été aussi peu cher. A moins que certains d’entre vous mange plus de 360 kg de pomme de terre par mois ? J’ai des doutes.

                En d’autre termes, ce que vous demandez à cors et à cris existe déjà ... alors pourquoi vous vous plaignez ?

                • Le421 Le421 20 avril 2014 20:31

                  ? ??
                  Avec 500€ par mois, on peut donc se démerder...
                  Un loyer. Bon.
                  La bouffe. Bon.
                  Pas d’électricité, de chauffage, cuisine au petit bois ramassé dans le coin... En appart’, ça va vite gueuler.
                  Bien sûr, on mange et on va se coucher. Pas de téléphone, pas de télé, pas de sorties, pas de véhicule, pas d’assurance (même pour la maison)...
                  Bon.
                  On peut même avoir la CMU, aller voir le toubib et faire une bonne provision de barbituriques... Le jour ou ça dépasse les bornes des limites (Maurice), une bonne dose de cachets et hop !!
                  La belle vie quoi...
                  Et ces salauds de pauvres se plaignent alors que certains possèdent plus de deux millions d’années de SMIC !!
                  Au fait, c’est cher le Zyklon B ?? Ca pourrait être une bonne solution aussi...


                • Citizen-Web Citizen-Web 21 avril 2014 12:10

                  Bonjour,

                  voilà ce qui est écrit dans le lien que tu as transmis :

                  muni des justificatifs de vos ressources des 3 derniers mois, afin que votre situation soit étudiée

                  Le RSA est donc attribuable sous condition de ressources.
                  Le RBI est attribuable sans condition.

                • foufouille foufouille 21 avril 2014 12:21

                  @bibou
                  "

                  Pour une personne seule, le montant 2014 c’est 499,31€ par mois. Soit très largement de quoi louer un appart d’une 30aine de mètres carrés et se nourrir sans se priver dans n’importe quelle ville de taille moyenne en France (hors région parisienne) .« 

                  tu devrais essayer ta connerie au moins 5 ans
                  et si tes apparts »pas cher" sont pas loués, il y a une raison
                  un hlm, c’est 240€ pour un F2 en province



                • prolog 21 avril 2014 09:19

                  Salut citize-web,

                  Bon article, bon constat.
                  Pour moi on a déjà un travail à faire sur les mots. Ne sont considérées comme un travail que les activité lucratives de nos jours. Et sous prétexte que certains aiment faire ca on essaye de nous faire croire que tout le monde le devrait.
                  Le problème est toujours le même, on part du principe que certains (voire tous) doivent faire des choses dont ils n’ont pas envie pour avoir le droit de manger, s’habiller et se loger... Ca peut paraitre sensé mais on connait tous l’effet qu’a sur nous le fait de faire des efforts : frustration, violence envers soi, puis envers les autres, peur...
                  Pas étonnant qu’en basant notre style de vie individuel et collectif sur le culte de l’effort, on en arrive à la situation où on est : un monde où tout le monde se méfie de tout le monde au mieux, la guerre générale le reste du temps.

                  Par contre, au même titre que tout le monde ne veut pas faire la même activité, ca ne me parait dangereux de décréter que tout le monde doit avoir le même salaire universel pour vivre. Ou au moins compliqué pour pas grand chose.

                  Ce qu’on fait n’est que de peu d’importance face à l’état d’esprit dans lequel on le fait. Amener l’égalité sous forme d’une règle est toujours violent. Réaliser que tout le monde doit pouvoir survivre simplement sans condition pour qu’on soit en paix est la seule voie. (et dans ces cas là on appliquera sans doute la seule solution logique et simple à savoir la gratuité des produits de survie).


                  • Citizen-Web Citizen-Web 21 avril 2014 12:06

                    Le RSA n’est pas distribuable sans condition. Pour l’obtenir, tu dois rencontrer un(e) assistant(e) social(e) qui décidera si tu es éligible ou pas.

                    Le Revenu de Base Inconditionnel (RBI) est différent : un montant qui sera au moins équivalent au seuil de pauvreté (ce qui n’est pas le cas du RSA !) sera versé de la naissance à la mort d’un individu quelle que soit sa situation.
                    Libre à lui de décider s’il souhaite travailler ou pas.
                    La première vertu du RBI est donc de te laisser le choix du travail ou pas. Quand tu as ce choix, celui de ta profession peut être très différent de ce qu’il est actuellement. Et quand tu as un travail, la possibilité de partir et de dire NON quand tu n’es pas d’accord devient également possible.
                    Le propos n’est donc pas de proposer un monde sans travail mais un monde dans lequel on a le choix. Il y a une quantité incroyable d’activités bénévoles très utiles qui échoient le plus souvent à ceux qui ont du temps, souvent parce qu’ils ne sont pas ou plus dans l’emploi, et qui pourraient devenir un choix de vie si ta survie était assurée par ailleurs.
                    Encore une fois, ce que je dis ici c’est de donner une liberté que la nécessité obère d’une façon générale.

                    • jpm jpm 22 avril 2014 16:13

                      Bonjour Citizen-Web,

                      et bravo pour cet article et pour votre engagement pour le revenu de base inconditionnel... mais aussi Nouvelle Donne.

                      A propos du choix de ne pas travailler... et de ne pas perdre sa vie a travailler, je vous propose de voir (ou revoir) l´intervention de Baptiste Mylondo dans l´emission « ce soir ou jamais » de vendredi dernier sur France 3 (a partir de 0h50) :

                      http://www.france2.fr/emissions/ce-soir-ou-jamais/diffusions/18-04-2014_232091

                      Bien cordialement Jpm






                      • zygzornifle zygzornifle 24 avril 2014 09:00

                        Pole Emploi même si je ne veux pas......


                        • Androm60 Androm60 24 avril 2014 21:26

                          Entièrement d’accord avec cet article. Je suis à l’ASS, j’habite en picardie et même avec l’APL je ne m’en sors pas. A plus de 40 ballets plus aucun recruteur ne veut m’embaucher...Mais la question n’est pas là, il faudrait plutôt se pencher sur ce que représente le travail à l’ère moderne, si le terme de Tripalium est toujours d’actualité, si le moyen d’échange Argent sert toujours aux échanges de biens et services, si une activité collective ou des services ne peuvent pas être rémunérés selon leur utilité, etc, etc, mille débats en un...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès