Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une charte de la laïcité... un peu timide !

Une charte de la laïcité... un peu timide !

Une charte de la laïcité affichée dans les écoles ?

Voici à priori une initiative intéressante et positive à condition que cette charte ne soit pas le texte en lettres d'or qu'on met en exergue et qui n'est pas appliqué.

Voici le texte complet :

OBJET : PROJET DE CHARTE DE LA LAÏCITE

1. La Nation fixe comme missions premières à l’École, non seulement de

transmettre des connaissances, mais aussi de faire partager aux élèves les

valeurs de la République

La République est laïque

2. La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les

citoyens. Elle respecte toutes les croyances.

3. La République laïque organise la séparation des religions et de l’État.

L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a

pas de religion d’État.

4. La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de

croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions,

dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.

5. La laïcité permet l'exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de

chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.

6. La République assure dans les établissements scolaires le respect de

chacun de ces principes.

L’Ecole est laïque

7. La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur

personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l'apprentissage de la

citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les

empêcheraient de faire leurs propres choix.

8. Elle leur assure l’accès à une culture commune et partagée.

9. Elle permet l'exercice de la liberté d'expression des élèves dans la limite

du bon fonctionnement de l’école et du respect du pluralisme des

convictions.

10. Elle implique le rejet de toutes les violences et de toutes les

discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur

une culture du respect et de la compréhension de l’autre.

11. Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la

valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la

République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire.

12. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents

d’élèves.

13. Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas

manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de

leurs fonctions.

14. Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture

la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à

l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du

questionnement scientifique et pédagogique.

15. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique

pour contester à un enseignant le droit de traiter une partie du programme.

16. Les règles de vie des différents espaces scolaires, précisées dans le

règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Il est interdit de se

prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux

règles applicables dans l'École de la République. Dans les établissements

scolaires publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves

manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.

17. Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves ont la responsabilité de

faire vivre ces valeurs au sein de leur établissement. »

Il manque un article qui prenant en compte la question des intervenants dits extérieurs, préciserait que :

Toute personne intervenant dans les établissements scolaires durant le temps scolaire, ou péri scolaire, à l'école même ou au cours d'un voyage ou d'un échange scolaire assure une mission de service public qui lui donne les mêmes devoirs de neutralité que les personnels : en ce qui concerne leur attitude et l'absence du port de signes religieux visibles.

Ce n'est pas là une question secondaire ou subsidiaire....

Il faut définitivement régler le cas des accompagnateurs et celui de toutes ces personnes et ils sont nombreuses qui vont intervenir dans les établissements scolaires dans le cadre de l'aménagement des rythmes de l'enfant.

Ce texte qui sera définitif mi septembre devrait clairement répondre à cette question....

D'autres problèmes subsistent comme le maintien d'un système privé d'enseignement financé sur fonds publics et la timidité- le mot est faible- de ce gouvernement qui n'a rien dit ni fait sur cette question , ni encore abrogé la loi Carle et l'article 89

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 28 août 2013 12:15

    Dommage que ce soit nécessaire de le rappeler, mais notre inculture commune le nécessite probablement. Tout ce qui est indiqué dans cette charte n’est que du bon sens.

    Je suis assez d’accord avec vous sur le dernier ajout. Il est tout à fait cohérent que l’environnement scolaire dans son intégralité soit soumis aux mêmes règles.


    • pergolese 28 août 2013 14:36

      Il faut dire les choses : le problème, c’est l’islam...même si c’est « politiquement incorrect ».

      Sans l’Islam, de tels « rappels » seraient superflus.


    • eric 28 août 2013 12:32

      Une charte, en France, c’est, historiquement un document fondamental octroyé par le Roi...

      Ceci nous appelle a nous souvenir de trois choses.

      le PS et la gauche en général, ce sont des profs et des bac plus 2 a 5. Ils savent plus ou moins ce que les mots veulent dire. Il n’ont pas choisit cela au hasard. Une charte peut être octroyée avec une éventuelle adhésion ou non des personnes concernées en interne dans une entreprise, parce qu’elle est régie par des lois mais n’est pas en tant que telle, d’un point de vu constitutionnel, un organisme politique.

      Todd et Lebras, dans leurs statistiques électorales historiques ont bien montre que l’électorat historique avec lequel le vote socialiste est le plus corrélé, c’est le vote monarchiste. Les régions qui votaient pour le roi votent socialistes. Rien ne se perd, rien ne se crée.

      Nous avons une constitution et des lois. On s’étonne que le pouvoir éprouve le besoin de nous octroyer par voie administrative, un texte qui les rappelle et les interprète et se présente des lors comme un texte fondamental régissant notre école sans éprouver le besoin de passer par le parlement. Mais c’est cohérent avec ce qui précède.

      Conclusion ? Le principal problème de laïcité aujourd’hui dans notre école, c’est la façon dont des adultes en position d’autorité s’arrogent le droit de bourrer le crane des enfants qui leur sont confie avec leur croyances obscurantistes alterpostneoecolomarxistes.

      Sur la base du texte fondamental que nos bons ministres se plaisent a nous octroyer, il peut être loisible aux parents de contester ces comportements anti republicains et anti laïques.

      ils ne doivent pas

      manifester leurs convictions politiques ......... dans l’exercice de

      leurs fonctions.

      Il y a de quoi faire....


      • CHALOT CHALOT 28 août 2013 12:42

        Eric
        La charte historiquement a été octroyée par le roi mais le monde a bougé, les termes aussi et la charte est un engagement qui lie les personnes dans un espace.
        Par contre vous avez totalement raison ; pourquoi ne pas passer par la voie parlementaire, une charte décidée par un ministre, même passée par le filtre d’une commission n’a pas force de loi.


        • eric 28 août 2013 13:30

          Oh combien, et de deux choses l’une, ce « truc » ne fait que reprendre les lois existantes et il est inutile car nul, et en particulier les agents publics, n’est censé ignorer les lois qui régissent son activité, l’autre il interprète étend, change, la conception républicaine légale de la laïcité a l’école, pourtant bien encadrée par des textes clairs et donc remet en cause des principes et légaux et constitutionnels.
          Toutes ces hypothèses ne s’excluent nullement e et les unes les autres.

          La plus vraisemblable de toutes est que le gouvernement se paye un petit coup de démagogie sans frais a l’endroit de son cœur de cible et accessoirement des défenseurs de la laïcité que sont devenus les électeurs populaires du FN.

          Bref, « l’absence de changement normal » qui continue. « Tout changer pour que rien ne change », dans le plus pur style Miterrandien du Ni NI et la grande tradition Queilliste, « aucun problème qu’une absence totale de décision ne finisse par résoudre ». Comme la stagnation immobiliste et conservatrice est l’aspiration la plus forte de l’électorat Hollandien, au total assez satisfait de sa situation, gageons que cela contribuera a sa remonte dans les sondages ( il est passe de 26 a 28% de satisfaits...).


        • asterix asterix 28 août 2013 20:08

          Bel échange que voilà !
          Les faits vous rejoignent : le combat politique du XXIème siècle sera celui de la laïcité. La religion est et doit rester du domaine privé.


          • sleeping-zombie 28 août 2013 13:23

            Oh, la bonne idée.
            Dommages que ton point 16 soit en totale contradiction avec ton point 4. Ce qui n’est pas étonnant, vu le contexte actuel...


            • ZenZoe ZenZoe 28 août 2013 14:18

              On nage en plein délire là.
              Pourquoi une charte alors qu’on a la LOI - la loi de séparation église / état de 1905, réitérée par la constitution de 1958 ? La constitution d’un pays, c’est pas rien ! La loi, il n’y a rien dessus, rien dessous, c’est la loi.
              Il faudrait bien que certains se mettent dans la tête que les lois ne sont pas là comme simple guide, mais doivent s’appliquer, un point c’est tout.

              Quant aux « chartes », elles me font bien rigoler. Citez-m’en une seule qui soit respectée par leurs auteurs !


              • Panzerfaust 28 août 2013 16:33

                Dur dur de ménager la chèvre et le choux. Comment faire coexister des religions par nature intolérantes et exclusives, même si celles-ci se livrent a des contorsions doctrinales touchantes pour essayer de nous prouver le contraire. Du moins tant qu’elles ne sont pas encore ou plus au pouvoir.

                Une charte de la laïcité affichée dans les écoles ? Je croyais que tout était dit et répété depuis longtemps. Tout ca me semble bien illusoire.

                La liberté de penser et d’agir ne s’acquiert et ne se conserve que par le combat. La seule attitude possible est de combattre toutes les délires religieux (voile, kasher, halal, homophobie, créationnisme,...) dès qu’ils apparaissent. Les religions se moquent éperdument de l’occasion qu’il leurs est donnée de coexister dans le cadre du laïcisme. Chassez le naturel il reviendra au galop.


                • Esprit Critique 28 août 2013 17:14

                  Rapport Obin 2006

                  « Dans telle cité on nous dit que les filles doivent rester le week-end en pyjama afin de ne pouvoir ne serait-ce que sortir au pied de l’immeuble. Dans tel lycée elles enfilent leur manteau avant d’aller au tableau afin de n’éveiller aucune concupiscence. »

                  Nul précepte religieux n’est opposable a personne !

                  La charte ne suffit pas , il faut agir.


                  • CHALOT CHALOT 28 août 2013 18:10

                    Lyon 67
                    J’ai quitté la LCR en 2002 et quand j’étais à la Ligue j’étais dans l’opposition et j’ai toujours été sur une ligne laïque
                    aujourd’hui je suis au POI et je n’ai pas bougé sur ces questions


                    • luclebelge 28 août 2013 23:05

                      « La laïcité permet la libre expression des convictions de chacun » ...

                      C’est super beau, mais c’est super faux, ... A tout le moins de par la manière avec laquelle le concept de laïcité est appliqué aujourd’hui ...

                      En effet, lorsqu’une jeune fille, au prétexte qu’elle porte un voile, se fait virer de son établissement scolaire, où est la libre expression des convictions de chacun ? Lorsqu’une dame, au même prétexte, se voit interdite d’accès au marché de l’emploi, où est la libre expression des convictions de chacun ? Lorsqu’une maman, au même prétexte, se voit interdite d’accompagner son enfant lors d’une sortie scolaire, où est la libre expression des convictions de chacun ? Et dès lors qu’une dame voilée se paie une amende de 50.00 € pour avoir oser emprunter l’espace publique vêtue de la sorte, où est la libre expression des convictions de chacun ? ...

                      D’accord ; j’arrête ... Mais la liste des aberrations accompagnant le concept de laïcité est longue comme le bras, une liste qui discrédite complètement cette disposition, et qui en fait même un outil de rejet, d’exclusion, d’injustice, voire même de violence ... Dois-je vous rappeler la récente actualité de Trappe ?

                      « La laïcité est la forme moderne du racisme » ... Je trouve que cette affirmation, si horrible soit-elle, donne à réfléchir !

                      Si les structures officielles (gouvernements, administrations, autorités diverses) se doivent d’adopter une position idéologique neutre, cet impératif ne peut en aucun cas, s’appliquer à l’individu. Il y va ni plus ni moins du respect élémentaire dû à chaque être humain, indépendamment de ses choix idéologiques !


                      • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 29 août 2013 01:16

                        Je sais qu’il est possible de trouver sur Internet des étiquettes rouges avec la mention : « Dieu n’existe pas. Profitez donc de la vie. » J’en possède d’ailleurs quelques exemplaires.

                        Imaginez que des athées décident de porter ces étiquettes bien voyantes, par exemple sur le front.
                        N’ont-ils pas le droit d’affirmer aussi leurs convictions ?

                        Quelles seraient alors les réactions des fondamentalistes de tout poil, barbe au menton, femmes voilées, cornettes etc... ? J’ai essayé un jour dans mon marché, alors que se multipliaient les tenues religieuses, eh bien, j’ai été félicité avec rires et bonne humeur, certaines personnes me demandant si je pouvais leur procurer ces petites marques de l’émancipation. Il faut donc croire que bien des gens sont irrités par ces signes religieux dont ils ne veulent pas entendre parler. La religion, c’est le poison des relations humaines. La complète laïcité, c’est la totale félicité.


                      • luclebelge 1er septembre 2013 12:26

                        Le poison des relations humaines, c’est le rejet, l’exclusion, l’intolérance ... La non acceptation de l’autre dans ce qu’il est et dans ce qu’il croit être juste mène au chaos, à l’intégrisme, au fondamentalisme, à un désormais impossible de « vivre ensemble ». 

                        Une société aculée à cette ultime extrémité est une société condamnée à une mort prochaine. 

                        Je voudrais que notre société, belle parce que plurielle, puisse vivre et s’épanouir, dans le respect réciproque et la complète intégration des valeurs qui la composent. Et je crois que notre société ne peut vivre dans le déni de ce respect et de cette complète intégration de ces mêmes valeurs.

                        A penser de la sorte,suis-je donc utopiste, ou juste humaniste ? 


                      • COLRE COLRE 1er septembre 2013 15:31

                        Bonjour luciebelge,

                        Le pb des belles valeurs de tolérance ou d’exclusion (comme celle de liberté d’expression d’ailleurs) est qu’elles se retournent comme des gants.
                        Voyez les choses ainsi : le port du niqab imposé aux femmes est au contraire le signe de leur exclusion du monde citoyen libre, de leur assujettissement intolérant. 

                        Comment ne pas voir qu’elles sont soumises à une obligation générique de « pudeur », d’occultation de leur corps, d’entraves à leurs mouvements, d’enfermement réel et symbolique ?

                        Comment ne pas voir que tous les exemples d’entorses à la laïcité que vous listez concernent TOUS les femmes voilées ? Et alors ? et les hommes croyants alors, on ne parle pas d’eux ? Ils ne posent aucun problème par leur habillement à l’application de la laïcité ?

                        Il faudrait que je retrouve une photo, vue cet été, d’un homme en bermuda et chemisette légère sous une grosse chaleur avec à ses côtés, son épouse, recouverte d’un épais voile noir fendu aux yeux… 

                        C’est ça, la liberté d’expression ? Belle image du « vivre ensemble », du respect et de la tolérance…

                        L’application stricte de la laïcité est la seule solution pour contrecarrer ce mouvement intégriste et politique qui, au final, a peu à voir avec la croyance religieuse. Dans le temps, les premières immigrées maghrébines en France ne portaient pas le voile : étaient-elles moins croyantes ?


                      • FADA 29 août 2013 09:26

                        J.F Chalot, merci pour votre article. Certes, on peut, en effet, s’exclamer ou s’interroger sur finalité d’une charte de la laïcité affichée dans les écoles. Pourtant, si on tient compte certains commentaires, on voit bien que même dans la pratique quotidienne, dans le « domaine privé »  la laïcité pose problème. Certains disent que  « c’est l’islam », d’autres diront que c’est les catholiques réactionnaires, d’autres trouveront toujours une raison religieuse au problème de l’intégration social.  

                        Pourtant, le préambule de la Constitution du 4 octobre 1958 est clair sur la question :

                        « Nul ne peut-être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances. (...) La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État. »

                        En outre, vous-mêmes vous dites qu’ « à priori » « l’initiative » est « intéressante et positive » mais au même temps vous faites un procès d’intention à cette charte en mettant en cause l’application du « texte en lettres d’or qu appliqué ».

                        Ainsi, ne serait-ce plus judicieux de se questionner sur les modalités pratiques d’une telle charte non seulement à l’ « école » mais aussi dans notre vie pratique ?

                        Par exemple : si « la laïcité garantit la liberté de conscience à tous » comment garantir que  « Chacun » reste « libre de croire » dans le pluralisme religieux qui existe dans la société française, ou d’accepter ceux qui « ne croient pas, en l’occurrence les athées ? Comment permettre « la libre expression de ses convictions » dans le respect de la conviction des celles des autres ?


                        • Crab2 29 août 2013 09:52

                          Charte de la laïcité


                          L’annonce faite à... ( Michèle Tabarot ? )

                          Vincent Peillon, dans un entretien paru dans les quotidiens du groupe Ebra, qui réunit plusieurs titres de presse régionale a expliqué que " chacun est libre de ses opinions. Mais pas de contester un enseignement ou de manquer un cours " au nom de préceptes religieux.

                          Il a aussi demandé que " la question de la laïcité ne ( tourne pas ) à l’obsession de l’islam "


                          Réforme structurelle

                          En déclarant : « Une nouvelle fois, les Français ne peuvent donc que constater le décalage insupportable entre les paroles et les actes de la majorité », Michèle Tabarot ( UMP ) oublie que les droites en matière de laïcité sont restées bien loin du compte


                          Néanmoins, prenons le ministre au mot


                          Suite :

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/28/charte-de-la-laicite-5150060.html



                          • Crab2 2 septembre 2013 11:05

                            Athéophobie
                            - Brève -


                            Heureux, qui comme Ulysse, fit un beau voyage

                            Ici, il faut se rappeler que quand François Hollande s’est rendu en Tunisie, les trois Femen, quelques jours auparavant, grâce à la mobilisation de la communauté internationale, avaient été libérées, mais Jabeur Mejri, ce jeune homme incroyant était, et est toujours, à ce jour, en prison


                            Suite :

                            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/02/atheophobie-breve-5154093.html



                            • Crab2 3 septembre 2013 12:01

                              Témoignage athée


                              J’ai appelé mon copain de nationalité américaine pour avoir des réponses. Il est lui-même devenu athée après une éducation très religieuse. Pourtant, il a encore énormément de mal à prononcer ce mot. Il préfère se dire agnostique car ne pas trancher est la dernière situation religieuse acceptable pour un Américain.


                              Suite :

                              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/03/temoignage-athee-5154983.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès